Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pollution de l’air à Poissy : les riverains ne peuvent plus sentir (...)

Pollution de l’air à Poissy : les riverains ne peuvent plus sentir PSA

Poissy, petite ville des Yvelines nichée entre la Seine et la forêt. Le tableau pourrait sembler bucolique si ce n’était sans compter sur ce qui mine la vie des habitants du quartier Saint-Exupéry : la puissante odeur de peinture en provenance de l’usine PSA, qui inonde la zone depuis de nombreuses années. Excédés, les riverains ont décidé de réagir.

« Nous avons trois enfants en bas âge et nous sommes inquiets de les exposer de la sorte à tous ces polluants. Les odeurs sont insupportables et nous font hésiter certains jours à profiter de notre jardin  », regrette Sophie, qui vit là depuis 3 ans. « J'ai une super terrasse mais on ne mange plus dehors tellement l'odeur est forte. Même le soir quand on se couche, cette odeur obsédante entre jusque dans la chambre, alors on ferme la fenêtre. Je plains les femmes enceintes et les personnes fragiles. Quelle nuisance... Des fois j'ai envie de déménager alors que j'adore mon lieu de résidence  », témoigne Oumar, un ancien du quartier. Même les animateurs du tout nouveau centre de loisirs Mandela se plaignent de la situation, et doivent parfois faire jouer les enfants à l’intérieur, même par beau temps. Une situation qui a poussé les riverains à se constituer en collectif. Une quarantaine de riverains avaient répondu présents ce vendredi soir dans l’allée d’une copropriété voisine. L’objectif : faire bouger les choses rapidement pour que cessent ces nuisances, possiblement dangereuses pour la santé.

Le maire de Poissy, Karl Olive (les Républicains), avait fait le déplacement, accompagné de Gonzague de Cidrac, directeur de l’usine de peinture de PSA. « Je suis avec vous et je suis ravi que PSA se soit déplacé. Nous avons alerté la préfecture et la DRIE qui doivent nous fournir des éléments sur le problème afin d'avoir la certitude qu'il n'y a pas de danger sanitaire », a déclaré le maire. La réponse de PSA se veut pourtant rassurante : les odeurs perçues seraient dues au curetage régulier de la cuve de peinture et ne présenteraient aucun danger. Une solution pour masquer les odeurs aurait été mise en place... générant a priori plus de désagréments que de bénéfices. Interrogé par les habitants présents, G. de Cidrac a réaffirmé que toutes les mesures étaient prises pour que ces émanations soient conformes à la loi. Il a cependant confirmé : « Il n’y a pas de filtre à la sortie de l’usine de peinture. » Un capteur a été installé bien en vue dans la rue. L’analyse de l’air sera assurée par une agence... financée par PSA. Si la présence du maire et du constructeur sont appréciées, elles ne suffisent pas aux riverains.

Ce que craignent les Pisciacais ? Au-delà de l’odeur elle-même, au-delà de la forte gêne occasionnée pour les activités extérieures et l’air intérieur, c’est bien entendu la probable toxicité de cette pollution qui est en jeu. Le danger des Composants Organiques Volatils (COV) contenus dans les peintures industrielles n’est plus à démontrer. Solvants, pigments, résine, isocyanates... un cocktail détonnant dont le danger pour la santé est désormais avéré. Une récente réglementation oblige d’ailleurs les fabricants de peinture d’intérieur à indiquer la « note » de toxicité de leur produit. Toux, asthme, neurotoxicité, affections hépatiques, rénales, pulmonaires, affections de la reproduction... les risques sont multiples. Comment dès lors ne pas vouloir faire être au clair sur la qualité des odeurs de peinture venant d’une grande usine automobile ? « J’ai le nez irrité dès que je sens cette odeur qui nous pourrit la vie. Mon fils de 5 ans souffre de rinhite allergique de septembre à juin... Je voudrais être sûre qu’il n’y a pas de lien », s’inquiète Isabelle, maman d’une rue proche.

Des démarches avaient déjà été entreprises il y a plusieurs années par quelques propriétaires ; plusieurs articles avaient même été publiés dans la presse locale. Faute de résultats probants et ne trouvant pas d’appui auprès des autorités locales, les initiateurs du mouvement avaient baissé les bras. En attendant les conclusions de l’agence de contrôle et les décisions qui devraient en découler, le collectif, qui s’est étendu à Achères, ville voisine également impactée, ne compte pas attendre passivement. Des pétitions circulent et de nombreuses signatures ont déjà été collectées en quelques jours. Les habitants sont déterminés à aller au bout de leur action pour retrouver un air plus sain. Le combat ne fait que commencer. ■

 

Contact : Le Collectif « Poissy et Achères contre les odeurs »

collectifsaintexupery@gmail.com / https://www.facebook.com/SaintExcontrelesodeurs2015?fref=ts


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Jean 25 juin 2015 09:34

    Vous avez raison, chassons les derniers travailleurs smiley


    • Vos commentaires sont hors sujet.
      Il n’est absolument pas question de fermer ni délocaliser quoi que ce soit, nous avons tous des amis qui travaillent sur ce site. Nous pensons juste que PSA, qui investit des millions dans la recherche-développement, peut facilement investir un peu d’argent pour régler ce souci.
      Si un site pollue, la solution serait donc juste de ne pas habiter à proximité et de créer un no-man’s land autour ? Sauf qu’il se trouve que le site est dans un zone urbaine et que de nombreuses familles habitaient là bien avant... Alors, on fait quoi ? on évacue toute la zone ?
      Nous ne sommes pas irresponsables, bien au contraire.


    • Jean 25 juin 2015 11:40

      @Collectif Poissy - Achères contre les odeurs
      Bonjour, c’est surement hs effectivement, mais que croyez vous que va décider le CA de PSA ? une des dernières usines automobiles en France, les plateformes au Maroc et en Turquie sont très facilement utilisables.


    • fredvd 25 juin 2015 10:08

      Sans remettre en cause les nuisances due à cette pollution,


      « Nous avons trois enfants en bas âge et nous sommes inquiets de les exposer de la sorte à tous ces polluants. Les odeurs sont insupportables et nous font hésiter certains jours à profiter de notre jardin », regrette Sophie, qui vit là depuis 3 ans.

      Ce témoignage montre « l’irresponsabilité » des gens. Cette dame aurait pu réfléchir aux problèmes posés par la proximité de l’usine PSA avant de s’installer. C’est dans la même lignée que ceux qui vont habiter à côté d’un cours d’eau et qui se plaignent quand ils on les pieds dans l’eau où à côté d’un aéroport et qui se plaignent du bruit.Les gens compte trop sur les pouvoirs publiques ( les lois, les réglementation...) pour réfléchir à leur place et ne prennent pas leur responsabilité. Quoi qu’ils leur arrivent c’est toujours la faute des autres.

      Je vis à proximité d’un aéroport, avant d’acheter ma maison j’ai fait ma propre petite enquête pour voir si cet aéroport allait être une source de nuisances ou pas...

      Maintenant comme je l’ai dit en commençant, si PSA rejette des polluants toxiques dans l’atmosphère, il faut intervenir bien évidemment. 


      • foufouille foufouille 25 juin 2015 12:49

        @fredvd
        et si ton usine est cionstruite après c’est pareil car ils peuvent pas mettre des filtres anti pollution.
        c’est pas la peine de faire donc ne te plaint pas si tu te fais voler par des sans dents.


        • @Phoébée
          Vous avez le droit d’exprimer votre opinion mais merci de rester poli. J’ai du mal à comprendre votre logique, mais je pense qu’il n’y en a pas en fait. Bonne soirée.


        • woowoo 26 juin 2015 05:33

          Bon courage pour arriver à leur faire dépenser un million dans le traitement de l’air vicié plus la maintenance.

          Je ne veux pas être rabat joie mais admettons qu’ils le fassent, vous êtes toujours à côté de la plus grosse station d’épuration d’Europe et quand vous ne sentirez plus les odeurs de peintures vous sentirez les égouts qui sont aussi chargés de COV. Avez vous envisagé que les odeurs ne viendraient pas de la station d’Achères ? Les odeurs liées à certains traitement peuvent être très fortes. Une carte des odeurs est disponible sur le site de la STEP.

          La DRIEE c’est pas des rigolos, ils doivent passer tous les ans sur le site de Poissy car il y a forcément une ICPE là dedans, s’ils n’ont rien trouvé à redire sur les odeurs, c’est que PSA respecte les normes et je ne pense pas que les contrôles obligatoires soient effectuées par une agence financée par PSA. La DRIEE exige des contrôles comparatifs par un laboratoire indépendant. C’est un peu leur dire vous trichez alors que des efforts très importants et pénalisant nos entreprises sont fait grâce aux agences comme la DRIEE.

          C’est la crise.


          • Julien Julien 26 juin 2015 08:51

            @woowoo

            Un million ? Rien du tout pour PSA, il suffit de diminuer un peu le salaire du PDG sur quelques mois.

            A minima, une étude biblio sur les solutions existantes doit être menée par PSA concernant le filtrage des éfluves (s’il est possible).
            En fait toutes les usines de peinture d’Europe devraient être répertoriées, avec mesure des éfluves à proximité, afin de pouvoir comparer les usines. Cela devrait être fait par une agence d’état ou européenne (en terme d’agences d’état, on ne met pas l’argent là où il faut ; de toute façon en divisant par deux ou trois le salaire des députés européens, l’argent, il y en a). Ainsi on pourrait voir si les usines se valent toutes, et PSA ne pourrait mentir. Peut-être il s’agit seulement d’étendre l’action de la DRIEE que vous mentionnez.
            En réalité, ce genre de contrôle de la pollution devrait être fait sur la planète entière, avec embargo sur les pays qui refusent de s’y soumettre. L’ONU pourrait servir à ça. Mais on préfère vendre des armes et faire se battre les gens les uns contre les autres. Des gens capables d’assassiner pour garder leurs privilèges et revenus. Pitoyable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès