Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pollutions toxiques en Côte d’Ivoire

Pollutions toxiques en Côte d’Ivoire

Espérons que la pollution récente de la ville d’Abidjan en Côte d’Ivoire soit la seule. Le comportement insensé des personnes ayant accepté cette transaction pour quelques millions de francs CFA est choquant. Il est absurde de jouer avec la vie des autres.

Il faudrait savoir ce qui se passe dans certains pays africains. Voilà que la capitale économique de la Côte d’Ivoire est entachée par une pollution due à des produits et déchets très dangereux en provenance de l’Europe. C’est scandaleux, ce qui se passe. La souffrance, voire la misère de ces pays justifient-elles ces comportements de brigands ? Pourquoi certains individus en charge des affaires du pays se laissent-ils corrompre, au risque de détruire des milliers de vie ? A l’heure où j’écris cet article, plusieurs personnes, dont beaucoup d’enfants, souffrent de divers maux : douleurs au ventre, saignements de nez, vomissements, etc. Qu’adviendra-t-il des femmes enceintes qui ont été contaminées ? Le nombre de morts décompté pour le moment n’excède pas la dizaine. Qu’en est-il officiellement ?

Le chef du gouvernement a démissionné, c’est bien, néanmoins, ce n’est pas suffisant. Les Pays-Bas, d’où proviennent ces substances dangereuses, se proposent d’aider à circonscrire les dégâts générés. Quelles décisions seront prises par le président du pays Laurent Gbagbo ? La Côte d’Ivoire a-t-elle les moyens de se sortir de cette catastrophe ? La France a proposé son aide, afin d’aider la population ; elle devrait permettre, en apportant les moyens logistiques, de réduire de façon significative les horreurs que ce comportement criminel de pollueur risque de produire à court terme, si rien n’est tenté. La population est « enchantée » de l’aide que la France va apporter, et espère que cette situation sera vite arrangée.

Les instances dirigeantes vont-elles avoir des moyens de sanction à l’encontre des pollueurs ? Comment vont-ils être dédommagés, les Ivoiriens ? La France, avec sa grandeur d’esprit, apporte un soutien sanitaire, technique et technologique, pour pallier les carences flagrantes observées lors de ce genre de catastrophe. Les individus appréhendés vont-ils être les seuls à payer ? Il serait simpliste de penser que la décision de se comporter en « voyou » se limite à eux. Le pouvoir, dans certains pays, est tellement cadré, que cela semble invraisemblable qu’ils soient les seuls à assumer ce que nous pourrions qualifier de bourde monumentale. Et pour quoi ? Quelques millions de francs CFA. Triste, la vie.

Le comportement des pays occidentaux, disons des responsables d’entreprises qui prennent certains pays africains pour des décharges à produits toxiques, est condamnable, et indéfendable. Ces sociétés devraient être sévèrement sanctionnées.


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Ivrit (---.---.245.141) 12 septembre 2006 11:32

    Pourquoi la responsabilité reposerait-elle sur les pays occidentaux ? Est-ce que’un gouvernement n’est pas autonome pour prendre des décisions ? En ce cas précis, le gouvernement a prit sciemment une décision, celle d’empoisonner son peuple contre de l’argent. Ce ne sont pas des enfants qui dirigent la Côte d’Ivoire, mais bien des adultes responsables de leurs actes. Inutile de chercher d’autres responsables, surtout quand la catastrophe a fait l’objet au préalable d’une transaction financière approuvée.

    Il faudrait voir à assumer ses choix pour un peuple qui a revendiqué son indépendance il y a pas 2 ans à coups de machettes et d’armes à feu.


    • (---.---.218.164) 12 septembre 2006 13:17

      Je ne vois pas non plus en quoi les pays occidentaux devraient se sentir coupables.

      Question : la société néerlandaise a-t-elle agi avec l’accord du gouvernement ?

      Pour ce que j’en sais oui (je serais ravi qu’on me démontre le contraire), donc les seuls responsables sont à priori bien des membres du gouvernement, et leur punition ne devrait pas se limiter à un simple renvoi du gouvernement, mais à des peines lourdes d’emprisonnement (même si seuls quelques boucs émissaires trinqueront). A défaut de mettre fin au phénomène, ça permettra certainement de le limiter par peur des réprésailles/ sanctions que seul le peuple ivoirien est en droit d’exiger. C’est cela aussi l’indépendance...


    • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 12 septembre 2006 13:40

       smileySalut, Vous êtes comiques avec votre réaction insensée. Quel rapport entre le peuple qui s’est soulevé et la pollution ? Vous raisonnez de façon étrange.

      C’est beau ces pauvres enfants qui crèvent de la pollution émanant des pays occidentaux. Vous êtes pitoyable monsieur. J’espère que vous ne souffrirez jamais, encore moins un des votres de cette situation déplorable. smiley


    • gem (---.---.117.249) 12 septembre 2006 12:36

      Il eut été utile de rappeller les faits de base, sans ça le commentaire est difficilement compréhensible. D’autant que si j’ai bien compris les déchets ne proviennent pas des pays-bas, mais d’un pétrolier néerlandais en escale, ce qui n’est pas tout-à-fait pareil ...


      • Rocla (---.---.36.169) 12 septembre 2006 12:47

        En tous les cas,avoir si peu de respect pour les gens en faisant des milliers de KM pour y déverser sa merdre,montre l’ état de la concsience de certains à l’ égard d’ autres.

        Rocla


        • Corwinhawk (---.---.101.8) 12 septembre 2006 13:03

          La France recycle des déchets radioactifs venant de toute l’Europe, voire du monde entier. Pourtant il n’y a jamais eu de catastrophes.

          Encore un article qui prétend que la cause de tous les maux des pays d’Afrique viennent des pays occidentaux.


          • Natura (---.---.40.182) 12 septembre 2006 13:28

            Cette affaire est scandaleuse dans son ensemble, il est indispensable que l’on poursuive et condamne lourdement les auteurs de ces méfaits.

            Toutefois je relèverai que cette action, malgré toutes les conséquences engendrées est moins grave que si le bateau avait déversé ces produits en pleine mer, à l’insu de tout le monde ? Car dans ce cas présent l’on peut agir !

            Je me pose la question, combien de cas similaires existent ? Combien de navires vident leurs cales au large de pays sous-développés ou il n’y a aucun contrôle maritime !

            Dans beaucoup de pays, des sociétés spécialisées prennent en charge des produits toxiques afin de les détruire et de les rendre inoffensifs par leurs usines. Mais des sociétés « bidon » se créent afin de faire des offres plus alléchantes pour l’incinération de ces matières, alors qu’elles se contentent de les déverser dans la nature pour le malheur de tous, y compris en premier lieu la nature elle-même !


            • CAMBRONNE CAMBRONNE 12 septembre 2006 14:08

              @ l’AUTEUR

              Je note avec satisfaction et surprise que vous avez parlé positivement de l’action de la France en côte d’ivoire .

              Je dois dire qu’en ce moment je suis assez fier d’être français . Que ce soit en Afrique ou au Liban nous nous investissons pour aider les populations par différents moyens qu’ils soient militaires ou humanitaires .

              Certains critiqueront parcequ’ils ne savent faire que ça , au moins vous Monsieur N’Gongo vous avez remarqué que nous ne faisons pas que du mal .

              Salut et fraternité .


              • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 12 septembre 2006 15:27

                Sieur Corwinhawk,

                Si vous prenez la peine de bien lire, je ne mets pas en cause les pays européens globalement, j’invoque le nom du pays concerné, celui qui a affreté le navire, à savoir les Pays Bas. smiley


                • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 12 septembre 2006 15:30

                   smileyCher CAMBRONNE,

                  La France ne peut être accusé de tous les maux, quand elle fait de belles actions, il faut les mettre en avant. Celà fait de nous un pays courageux et responsable. Ces belles actions, nous rendent également fiers d’être français.

                  Voyez-vous, j’aime ce que nous faisons, que ce soit au Liban ou en Côte d’Ivoire.

                  LABEL NGONGO smiley


                • CAMBRONNE CAMBRONNE 12 septembre 2006 15:38

                  Cher Christian

                  Vos propos me font plaisir car en ce moment on a tendance dans notre beau pays à s’autoflageller , à faire perpétuelement acte de repentance et ça, ça commence sérieusement à me les gonfler .

                  Haut les coeurs et vive nôtre France quand même .


                  • Flo (---.---.246.189) 12 septembre 2006 16:11

                    Les résidus de cargaison pompés le 19 ou le 20 août à Abidjan dans les cuves du Probo Koala ne sont pas redevables de la convention de Bâle qui oblige théoriquement le pays exportateur de déchets et le pays importateur à établir un dossier bilatéral prouvant que le premier n’a pas les moyens techniques de traiter les déchets et que le second a les moyens techniques disponibles ou encore que les déchets exportés sont valorisables par le pays importateur. La convention de Bâle dans son texte fondateur exclut de son périmètre les déchets générés par l’exploitation des navires.

                    Par contre, et justement pour combler le vide juridique, la directive européenne sur les installations de réception portuaires pour les déchets d’exploitation des navires et les résidus de cargaison (2000) impose à tous les navires touchant les ports de la communauté européenne d’y déposer leur déchets dans des installations dédiées. Le traitement, la valorisation et l’élimination des déchets d’exploitation et des résidus de cargaison doivent être conformes aux législations européennes notamment en ce qui concerne les huiles de vidanges et les déchets dangereux. Dans la mesure où le Probo Koala était déjà en charge de ses résidus de cargaison dans les ports européens qu’il a touchés en juillet 2006 avant de se diriger vers Lagos et Abidjan, il est en infraction avec la législation européenne et le droit national des Etats européens où il a fait escale avant son incursion dans l’hémisphère sud.

                    Le traitement de ces boues polluées et leur élimination auraient coûté en Europe 400 à 500 euros le m3, 10 à 15 fois plus qu’en Côte d’Ivoire.

                    Par conséquent je pense que à la fois ivrit (même si cette affaire n’a rien à voir avec les emeutes anti-française qui ont eu lieu en CI) et christian ont raison.

                    On a affaire ici à certains de ces fameux « voyoux des mers » (Erika, prestige and co.) qui sont pret à toutes les magouilles pour de l’argent. Les déchets toxiques sont d’origine européenne et auraient dû être traités en europe. Des sanctions devront être prise au niveau néerlandais voir européen.

                    Par contre comme le dit ivrit, la cote d’ivoire est une nation indépendante, les autorités portuaires n’avaient aucune obligation n’accepter la cargaison et aurait même du la refuser. C’est le rôle des dirigeant d’assurer l’interet generale et non celui de leur compte en banque.

                    Je pense comme beaucoups que malheureusement, seul quelques bouc emissaire seront sanctionnés et que les vrais beneficiaires de toute cette histoire eux s’en sortirons sans problemes.


                    • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 12 septembre 2006 16:50

                      Comme dit Flo, je suis d’avis que ce seront encore quelques lampistes qui vont trinquer alors que les vrais coupables vont se renflouer les poches. C’est bien triste. Les dirigeants ivoiriens n’ont pas fourni de précision exacte sur la nature des produits que sur le nombre de sites contaminés. Nous entendons que ce serait 518 tonnes et de l’autre Greenpeace parle de 400 tonnes. smiley L’idée d’évacuer la population semble avoir été écartée. Ils attendent que les experts se prononcent avant d’agir, je trouve celà déplorable. Quel intérêt de connaître d’abord la nature et la toxicité des déchets ? Si cette situation prend des proportions ingérables, que feront-ils alors ?

                      LABEL NGONGO


                      • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 12 septembre 2006 16:59

                        L’association écologique Greenpeace parle de 400 tonnes de boues issues du raffinage pétrolier, riches en matière organique et en éléments souffrés très toxiques (hydrogène sulfuré, H2S et mercaptans...).

                        Le consulat de France annonce que les déchets ont été déversés sur au moins « neuf sites » de la capitale économique ivoirienne. Nul ne peut nous dire quelle est l’étendue de la superficie concernée dans Abidjan. Cette mégalopole compte pas loin de 4 à 5 millions d’habitants. Il est dit que près de 9000 personnes se sont déplacées à l’hôpital pour consultation suite à des problèmes de santé divers.

                        Je suis un peu étonné de constater le silence de certaines autorités africaines, qui pourraient également marquer leur soutien au peuple ivoirien.

                        PS : Je ne vais pas oublier de mentionner le Président congolais Denis Sassou Nguesso qui veut aider la Côte d’Ivoire. LABEL NGONGO


                      • Flo (---.---.246.189) 12 septembre 2006 17:21

                        « Quel intérêt de connaître d’abord la nature et la toxicité des déchets ? »

                        C’est sans doute là l’effet à double tranchant de cette situation.

                        On a de nombreux témoignage de l’effet direct de ces déchets toxique sur la population (il y a deja des morts), tout le probleme maintenant est l’impact à long terme de ces produits.

                        Si on ne connait pas exactement la nature des dechets et qu’on les stock dans des conditions inappropriées, la situation ne sera en rien réglé sans parler de l’impact sur l’environnement local à plus ou moins long terme (pollution des sols, cours d’eau, effet sur la faune & flore, etc...).

                        D’un autre coté, si rien n’est entreprit suffisament vite, le nombre de victime parmis la population ne cessera de croitre.

                        Sans parler de l’impact que pourrait avoir le transport de ces déchets sur les personnes qui en seront charger (les simples employés de base). Pour s’en convaincre, il suffit de voir l’etat de santé des liquidateurs de tchernobyl (pour ceux encore en vie), ou des employés chargés de nettoyer les décombre de Ground Zero apres le 9/11 (les tours du wtc contenait de l’amiante).

                        Il faut eviter qu’un nouveau scandale se greffe a celui là.


                      • panama (---.---.198.59) 12 septembre 2006 17:44

                        Encore une histoire de corruption... Qui est le plus condamnable : le corrupteur ou le corrompu ?

                        Dans notre cas, les deux, car le corrompu avait cette fois le choix de refuser.

                        Je suis certain que l’avenir de l’Afrique est dans la révolution du développement durable.


                        • Cochonouh Cochonouh 12 septembre 2006 23:38

                          je n’aime pas insulter sur les fils et forums

                          mais, ayant vécu en Côte d’Ivoire alors que M. L. Gbagbo était en prison et ka l’époque , je le suivais à 200%, je me permets aujourd’huy de dire que C un gros ¤¤¤¤¤ qui mérite d’être éliminé par les ninjas du pôle jospino-sionniste dont je suis un fervent suppporter

                          Excusez les fautes de frappes mais je suis en dégustation...


                          • Basset Christian (---.---.66.74) 13 septembre 2006 09:23

                            Je suis allé en Côte d’Ivoire en avril 2006, je trouve innadmissible que des gens est l’idée, de profité de la situation de crise et de la confusion, dans la politique d’un pays pour aller, y déversser, des poissons mortels pour la population, j’ai enttendu des commentaires autour de moi dernièrement qui m’ont révolté (Du genre il vaux mieux que ce soit labas qu’ici, ou on risque rien c’est loin d’ici), j’ai des amis en Côte d’Ivoire, et je craint pour leur santé,j’ai passé des moment sympathique avec mes amis et je sais que le seul désire des ivoiriens actuellement est de sortir leur pays de la crise, seul quelques trouble faît cherche encore a ce faire remarquer, et je ne comprend pas bien la cupidité de certaine personne qui risque eux meme leur vie pour quelque 17 millions de F CFA soit environ 26000€ vous dites que la population d’Abidjan s’élève a 4 ou 5 millions mais vous oubliez la périférie de cette ville et j’au lus récement que dans sa totalité il y avais 16 millions d’Habitant et qu’une blague circule dans la ville que la vis des abidjannais vaut a peine plus 1 F CFA Soit 0,0016€, on dis aussi ici chez nous que lorsqu’un chien pose sa merde a un endroit ou il ne faut pas, il faut lui mettre le nez dedans pour qu’il ne recommence pas,pourquoi ne pas en faire autant a tous les responsables qui on déposer ou autorisé ou meme se son permis d’envoyer leur merde dans cette ville le pays a besoin de relevé la tete et je pense que le peuple ivoirien le sais et il la relève, mais les dirigeant et autre politiciens continus de ce chamailler, autour de problèmes qui n’existe que dans leurs tete.

                            J’aime ce pays et pourtant je n’y suis resté que trois semaine, je n’ai pas pus faire tout les déplacement que j’aurai voulu a cause de la crise mais le peut que j’en ai vus, est magnifique, et cette lagune qui avais besoin d’une petite toillette, et qui maintenant risque de ne jamais ressortir propre, de ce désastre.

                            Je suis de tout coeur avec tout les abidjannais.


                            • meyor95 (---.---.165.105) 13 septembre 2006 09:24

                              C’est 26 millions d’Euro qui auraient été versé à la Côte d’Ivoire pour qu’elle reçoive ces déchets. Beaucoup tuerait pour beaucoup moins que cela. Et si d’éventuelles prochaines élections avaient incités certains politiques à provisionner avant un remaniement ministeriel. La vraie question est : Qui a touché cette somme ? En voilà un des responsables !!! Que dieu sauve la Côte d’Ivoire ...


                              • Ivrit (---.---.245.141) 13 septembre 2006 13:53

                                26 millions d’Euros ?? Il faut arrêter le délire, même la cargaison entière d’un supertanker s’il était chargé de pétrole ne vaudrait pas ça, et ce n’est même pas le prix pour lequel le bateau fautif devait être assuré.

                                Africatime.com parle de 46 millions de Francs CFA, à savoir 70000 Euros, ce qui est déjà plus plausible. Et c’est pour l’ensemble des corrompus. En gros, si l’argent n’était pas à se partager, ça permettrait juste de s’offrir une berline allemande, et encore, m^meme pas le modèle haut de gamme.

                                Donc, divisez cette somme par le nombre de victimes et cela vous donnera le prix d’une vie humaine aux yeux des dirigeants du pays.....

                                Null doute que lorsqu’on attache aussi peu de respect à la vie humaine, cet incident pourrait très facilement se reproduire dans le futur.


                              • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 13 septembre 2006 10:06

                                Salut Meyor, Si ce que vous affirmez est vrai, c’est écoeurant et c’est en outre du cynisme à l’état pur. Récolter près de 18 milliards de francs CFA, j’espère que nos pays européens contrôleront cet argent s’ils venaient à rentrer dans les banques européennes. Il ne s’agit plus de petites corruptions, mais de crimes, meurtres payés par l’organisme qui a fourni ces produits toxiques. Vous imaginez ce que cette somme représente en Afrique. C’est énorme. smiley


                                • Pierrot (---.---.23.48) 13 septembre 2006 12:28

                                  Bonjour,

                                  Cette affaire est un scandale principalement dû au corrupteur (inconnu à ce jour) mais également pour les corrompus ivoiriens qui ont reçu de l’argent.

                                  L’origine et la nature chimique de ces déchets pétroliers restent encore floues. D’autant plus que l’hydrogène sulfuré, souvent mentionné, est un gaz volatil et toxique qui ne peut être présent dans les déchets, plutôt substances soufrées ?

                                  Les priorités me semblent être :

                                  - soigner les malades (aide internationnalle souhaitée),

                                  - évacuer les populations à proximité des sites repérés,

                                  - investiger (laboratoires français) pour connaître la nature des substances polluantes afin de mieux soigner les malades, de pouvoir reprendre et conditionner les déchets dans des conteneurs adaptés en vue de leur renvoi.

                                  Bien cordialement.


                                  • Ivrit (---.---.245.141) 13 septembre 2006 14:01

                                    «  »Les priorités me semblent être : soigner les malades (aide internationnalle souhaitée), évacuer les populations à proximité des sites repérés«  »

                                    C’est bien d’avoir ces idées généreuses, je présume que vous faites partie d’une association humanitaire sur le départ pour être aussi enclin à donner des conseils stratégiques.

                                    «  »investiger (laboratoires français)«  »

                                    Au secours ! Au secours ! La France ... on a besoin de vous ce coup-ci !! .... Revenez !


                                  • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 13 septembre 2006 17:06

                                    Pierrot a bien raison, il faut dans un premier temps soigner, mais également protéger les populations. Le président Laurent Gbagbo a t-il pensé à le faire ? Label Ngongo


                                  • Pierrot (---.---.23.48) 14 septembre 2006 08:00

                                    Merci de vos commentaires. Je ne suis pas adhérent à une organisation humanitaire mais simplement un citoyen qui essaie de réfléchir.

                                    La priorité est de soigner les malades mais ensuite il faut traiter le problème de fonds : protéger les populations, neutraliser les substances toxiques.

                                    Je n’ai pas d’esprit nationaliste mais j’observe que les laboratoires d’analyses français étaientt déjà à l’ouvrage, si c’était des laboratoires allemands ou des chinois ce serait aussi très bien.

                                    D’après les dernières informations difusées, il semblerait bien que l’hydrogène sulfuré H2S soit présent. A mon avis c’est plutôt une bonne nouvelle dans la mesure ou ce gaz est volatif et donc que la toxicité des déchets diminue rapidement.

                                    Il conviendrait de renforcer la législation (convention de Bale) sur l’exportation de déchets de toutes sortes.

                                    Mais cela suppose :
                                    - une volonté universelle ?
                                    - une augmentation très importante du nombre des inspecteurs, acceptable ? j’en doute !

                                    Bien cordialement.


                                  • cyril (---.---.160.180) 18 septembre 2006 23:14

                                    on parle de sociétés françaises qui s’occupent de la dépollution.Connaissez vous leurs noms ?


                                    • pierrot (---.---.23.48) 20 septembre 2006 15:25

                                      A Cyril,

                                      J’ai lu qu’il s’agissait du groupe Séché Environnement avec la collaboration de Tredi. Mais à ma connaissance il s’agit plus de reconditionner ces déchets en futs en vue de leur retour que de leur traitement sur place qui me semblerait peu judicieux techniquement et éthiquement. .

                                      Cordialement.


                                    • Nono (---.---.113.168) 23 septembre 2006 15:05

                                      Les techniciens envoyés pour la dépollution sur décision de Mr BANNY, appartiennent au groupe TREDI SECHE (SECHE a racheté TREDI en 2002), qui est le 3ème groupe français spécialisé dans le traitement de déchets. Environ 20 techniciens ont été envoyés depuis le 18/09. Leur mission est d’identifier les déchets en vue de trouver la meilleure solution technique d’élimination puis de les conditionner afin de procéder à l’élimination elle même.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès