Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pour 56% des Français, l’énergie nucléaire offre plus de risques que (...)

Pour 56% des Français, l’énergie nucléaire offre plus de risques que d’avantages

Alors qu’ en vue du prochain Conseil européen des 8 et 9 mars, les autorités françaises plaident pour que l’objectif de 20% d’énergies renouvelables en 2020 ne soit pas contraignant, que Paris a même tenté de négocier la prise en compte de l’énergie nucléaire dans les énergies propres (au prétexte qu’elle soit « non carbonée »), une enquête de l’Eurobaromètre révèle que les citoyens français ne sont pas plus convaincus que la majorité des Européens des bénéfices de l’énergie nucléaire.

Pour 56% des Français (et 53 % des Européens), l’énergie nucléaire représente plus de risques que d’avantages. Parmi les populations des 27 Etats membres de l’Union, seuls les Suédois, les Bulgares, les Finlandais, et les Tchèques pensent que les avantages du nucléaire sont supérieurs aux risques. Cependant ces résultats peuvent être relativisés du fait que 67% des Européens déclarent qu’ils n’ont pas suffisamment d’informations pour se faire une opinion sur les risques et les bénéfices des choix énergétiques et du nucléaire en particulier.

53% des Européens considèrent que les centrales nucléaires représentent un risque pour eux et leurs familles et 65% des Français pensent la même chose.

Concernant le remplacement par les ENR et les économies d’énergie :

Alors que seulement 41% des Européens pensent que l’énergie nucléaire peut être facilement remplacée par des énergies renouvelables et des économies d’énergie (45% estimant que non), les Français sont les plus optimistes de tous : 56% d’entre eux pensent que l’énergie nucléaire peut facilement être remplacée de cette façon ! Ils devancent les Grecs (54%), les Anglais (51%), les Belges (49%) et les Luxembourgeois (48%) qui sont les plus nombreux à défendre ce point de vue.

Concernant la part actuelle d’énergie nucléaire :

39% des Européens estiment qu’il faut réduire la proportion actuelle d’énergie nucléaire, 34% qu’il faut la maintenir au même niveau, et 14% souhaitent l’augmenter. Pour les Français, 49% souhaitent la réduire, 39% la maintenir et 7% l’augmenter.

Concernant la décision des choix énergétiques nationaux :

Alors que les nouveaux Etats membres (Slovaquie, Bulgarie, Roumanie) font majoritairement confiance à leur gouvernement pour décider, les citoyens français sont les plus nombreux (53%) à souhaiter que des organisations non gouvernementales soient consultées et participent à la décision des choix énergétiques (24% des Français veulent laisser le gouvernement décider et 20 % souhaitent être directement consultés).

Le fameux « retour en grâce du nucléaire » serait-il un fantasme de technocrate ?

L’enquête de l’Eurobaromètre « Les Européens et la sûreté nucléaire » a été réalisée par la TNS Opinion et Social pour le compte de la DG Presse et Communication de la Commission européenne, entre le 6 octobre et le 8 novembre 2006 menée auprès d’un échantillon représentatif de la population de 27 pays membres. Environ 1000 personnes de chaque pays. Interviews relayées en France par la Sofres.



Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • R.G. (---.---.150.177) 7 mars 2007 10:25

    Oui bien vu,alors on réouvre les mines de charbon et on intalle un peu partout en France d’autres sites au fuel et au charbon pour produire l’électricité dont nous avons besoin ? Le coût de l’électricité triplerait ce qui ferait le bonheur des marchands de bougies.Concernant les énergies renouvables en l’état actuelles des connaissances il faut arréter de réver.


    • Julien (---.---.227.52) 7 mars 2007 10:38

      Sans compter que le nucléaire ne produit pas de gaz à effet de serre, contrairement aux energies fossiles...


    • TB (---.---.21.162) 7 mars 2007 12:16

      Il n’est pas souhaitable de remplacer le nucléaire par le charbon. Il existe sûrement d’autres solutions. Personnellement je préconise le développement des couplages éolien solaires et autres solutions (il y en a beaucoup d’autres) à « taille humaine » c’est à dire équipant chaque foyer ou immeuble ou communes (retraitement des déchets ménagers produisant du méthane sans effets nocifs car immédiatement consommé).

      Les coûts ? Il n’est pas dit qu’ils soient supérieurs à ceux proposés par EDF. D’ailleurs qui nous dit que les tarifs imposés par EDF ne sont volontairement revus à la baisse (le déficit étant alors épongé par tous les contribuables à travers un jeu comptable maquillé) afin de maintenir le monopole de l’énergie nucléaire et de ses 300 000 régimes spéciaux, cela afin de bloquer le développement des énergies renouvelables par des particuliers, par des PME autonomes ?

      Une chose est sûre, les prix unitaires en éolien solaires et autres ne cessent de baisser (sans publicité d’Etat alors que la pub EDF nucléaire est omniprésente) et leurs qualités s’améliorent en se miniaturisant notamment. Un peu comme le marché de l’informatique, voir son évolution sur les prix et ses performances ces 20 dernières années et ce n’est pas fini !!!

      L’impression qui se dégage c’est surtout une incroyable omerta en France (et peut être autant ailleurs) sur les chiffres, les coûts réels et les options judicieuses qui pourraient se dégager. Comment se fait-il, par exemple, que toutes les nouvelles habitations en Espagne sont préparées aux poses solaires et autres et pas en France ?


    • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 7 mars 2007 10:39

      Bonjour, c’est pour un sondage :
      - Vous êtes pour les centrales nucléaires qui explosent comme à tchernobyle ?

      Je suis certain que les gens vont voter contre.

      Selon la question pour le sondage, on peut obtenir le résultat que l’on veut. Si on avait posé la question comme cela :
      - Vous êtes pour les centrales nucléaires, sachant que si vous répondez contre, vous êtes alors pour les centrales thermique, que l’on va construire à 100 mètres de l’école de vos enfants, qui rejettent de la dioxine, qui produisent des gaz à effets de serres et qui produisent un électricité 3 fois plus cher. Je suis certain, que les gens auraient été pour les centrales nucléaires.


      • bernard29 candidat 007 7 mars 2007 10:44

        Démonstration impitoyable puisqu’il y a des données chiffrées isues d’un sondage. La discussion est close.

        Enfin ça avance. Passons à un autre débat, même si on reconnaît, mais c’est un détail sans importance, que près de 70 % (67%) des gens disent qu’ils n’ont pas assez d’informations. C’est pas une raison.


        • 1000 ans de déchets mortels (---.---.0.57) 7 mars 2007 10:59

          Je vois que les permanents grassement payés du lobby Areva en danger, sont sur le qui-vive.

          Malheureusement pour eux, les mouches sont en train de changer d’âne, une vague de bio-énergies nouvelles, est près de déferler et balayer toute idée reçue propagandée, venue des terres délaissées du quart-monde tropical anciennement colonisé et jeté avec la peau (il y a une justice et une morale en fin de compte), qui va bouleverser les suprématies installées et donner une bonne gifle aux plus récalcitrants. Un peu comme l’internet et le minitel.

          Il y a de fait, des alternatives propres et efficientes au nucléaire, lequel comme les pétroliers s’est employé à les étouffer et les cacher tant et plus, avec la complicité des politiques corrompus.

          Stop aux mensonges et à la vampirisation des rentiers de l’Etat.


          • TB (---.---.21.162) 7 mars 2007 12:41

            C’est évident ! Combien de français savent qu’Anne Lauvergeon, patronne mi-privé mi-public (elle touche 300 000 euros par mois !!!) d’AREVA, EDF exCOGEMA réunis donc, fait également partie du conseil d’administration du groupe TOTAL ???

            Il est évident que ce sont les lobbies qui font la loi en France, imposent leurs prix au maximum supportable par les particuliers et en faisant des marges bénéficiaires colossales, en toute impunité et avec la complicité tacite des 300 000 électriciens gaziers de France qui partent à la retraite à 50 ans sur la base de leurs meilleurs salaires, n’ayant jamais payé l’elec (ou 5% seulement et à tarif préferentiel), jamais bossé ou presque (font appel à des intérimaires pour les travaux pénibles) poussent les français à la conso (moins tu consommes plus tu le prix unitaire s’élève !!!, juste pour faire tourner à vide quelques centrales nucléaires et le « justifier », ça et les stades déserts éclairés pleint pot avec la complicité des « élus »)

            Concernant l’ouverture prochaine d’une antenne du Louvre à Abou Dhabi (en question sondage sur Avox), tu crois que Donnadieu de Vabres et consort n’auraient pas insisté s’ils n’étaient pas sûr d’avance de continuer à mener à fond la caisse la politique du tout pétrole ?


          • eugène wermelinger eugène wermelinger 7 mars 2007 18:10

            Cher TB, vous qui devez être dans ses coulisses, pensez vous que Mme (ou mieux encore Mlle ?) Anne aurait besoin d’un majordome ou d’un jardinier ou autre homme de(bonne) compagnie ?


          • TB (---.---.21.162) 8 mars 2007 08:48

            Cher Eugène, les « coulisses » sont désormais accessibles à tous les citoyens grâce à internet. Quant à Lauvergeon, elle doit des comptes et de l’argent à tous les français : "En 2002, elle fait l’objet d’une controverse : en septembre, le quotidien économique Les Échos dévoile un rapport de la cour des comptes, critiquant sa rémunération (305 000 euros de salaire fixe et 122 000 euros de part variable), jugée bien supérieure à celle des dirigeants d’autres entreprises publiques, ainsi que son golden parachute (indemnité pour rupture anticipée de contrat) de deux ans de salaire. Malgré les rumeurs de démission, Anne Lauvergeon a conservé son poste.

            Fin 2006, Areva, rencontre des difficultés avec le réacteur EPR : Areva doit faire face à un retard important de 18 mois à 3 ans selon le quotidien La Tribune pour la livraison de la tête de série en Finlande. Ce retard aurait déjà coûté 700 millions d’euros . Le 16 décembre 2006, la Chine annonce par ailleurs qu’elle a commandé 4 réacteurs nucléaires AP 1000 à la compagnie concurrente d’Areva, l’américain Westinghouse."

            Il suffit d’aller sur Wikipédia qui renvoie à d’autres sites etc ... c’est gratuit et ultrarapide.

            Perso, même si j’étais fauché comme les plants de maïs transgéniques, je ne demanderai jamais rien à Lauvergeon, Monsanto et consorts car ce sont eux qui nous doivent du pognon ainsi qu’une bien meilleure qualité de vie. Ces gens-là sont des criminels escrocs parce que les français le veulent bien ou ne veulent rien savoir sur leurs activités et leurs buts, TOTALement antidémocratiques et TOTALement irresponsables.


          • eugène wermelinger eugène wermelinger 8 mars 2007 19:42

            Merci TB pour ta mise en garde. Je m’abstiendrai donc de vouloir jouer au « gigolo » auprès de rigolos pareils.


          • darkfox (---.---.106.187) 7 mars 2007 11:06

            L article bien démago et surtout au dela de la réalité économique et environnemental. en effet la plupart des gens ne savent pas ce qu est un manque éléctrique... D ailleur je remercie les allemands pour avoir arrêter le nucléaire.... avec des rejets de Co2 affligeant et nous rachetant de l’électricité... Nous avons une électricté peu cher et une certaine indépendance énergétique avec le nucléaire. Ceux qui pensent que l’énergie solaire ou les éoliennes déjà les investissment sont assez conséquent pour la plupart des gens ( regarder le prix d un toit solaire... ) les éoliennes il y a une manifestations des qu on en met une parce que ca defigure le paysage...

            Donc au finalement il serait bien de continuer l EPR car il est intéressant en attendant une autre énergie exploitable ( tel que celle découverte il y a peu (cf un article d’agora vox) et il ne faut pas oublier que si l epr n est pas fait .... il ne sera pas vendu mais bon on s en fiche ... l’économie c ets des conneries :)


            • Swl (---.---.176.130) 7 mars 2007 11:39

              Je n’arrive pas a croire que 56% de Français découvrent et soient a même de juger objectivement de la situation énergétique de la France, d’évaluer la dangerosité du nucléaire ni même de comprendre ce qui est en train de se passer avec l’approvisionnement mondial en énergie, c’est ridicule. Le problème énergétique a venir est connu depuis au moins 50 ans.....Comment ça non ? Quelqu’un aurait il menti.....et les Français n’auraient rien vu ! Etrange.....En même temps, tant qu’il y aura des gens pour expliquer que la France va tirer sont épingle du jeu toute seule comme une grande tous les espoirs sont permis. Il vaudrait mieux leur demander (aux Français) si ils savent pourquoi tout le monde parle autant d’énergie.....surtout des politiques qui n’y comprennent pas grand-chose.


              • Anto (---.---.178.10) 7 mars 2007 11:43

                je comprend pas. Si 67% des sondés ne savent pas de quoi ils parlent, quel est l’intéret de l’étude ? de montrer que la communication autour du nucléaire est mauvaise ?

                Le nucléaire représente t-il un risque ? il faudrait etre idiot pour dire non. Tout comme il faudrait etre idiot pour dire qu une piscine ne represente aucun risque. Que redoutent les sondés ? le traitement des déchets radioactifs, les explosions nucléaires, le recyclage des réacteurs, l’evacuation des eaux chaudes, la vapeur d’eau qui sort des cheminées ? L’étude n’en sait rien ?

                Elle nous parle laconiquement de risques estimés d’après quoi ? Les films, les series tv(24, jericho ?) les reportages sur tchernobyl, les gueulantes de green peace... bravo. J’espere qu’ils ont pas passé trop de temps pour la faire ou que leur bilan ne se résume pas à cet article.


                • Higgins (---.---.136.32) 7 mars 2007 11:48

                  En ce qui concerne Tchernobyl, ce terrible accident n’a été que la conséquence tragique de la déliquesence du monde soviétique (Vous savez, ce régime éprit des droits de l’homme où on a essayé de percer des canaux à coup de bombe atomique dans les années 50 pour contrecarrer cette funeste prédisposition des fleuves russes à couler du sud au nord et non pas d’est en ouest).

                  Plus sérieusement, je vois mal comment dans nos sociétés technologiques quelle source d’énergie, en dehors du nucléaire, est à même de subvenir à nos besoins en quantité suffisante (sans parler de l’appétit des pays émergents).

                  Les partisans de cette idéologie qu’est l’écologisme (à ne pas confondre avec l’écologie qui est une science) n’ont de cesse, en bon gauchiste de base qu’ils sont, de dénoncer le nucléaire en apportant bien peu de solution efficiente au délicat problème de l’énergie. Ce débat, où ils apportent bien peu, leur permet de dénoncer pêle-mêle le capitalisme (source de tous les maux, c’est bien connu), les USA (ouh, les méchants américains), le libéralisme (idéologie nécessairement fasciste), etc, etc...

                  Une des plus grandes fautes du gouvernement Jospin (il y en a eu beaucoup d’autres), a été de stopper les travaux sur le super-générateur Phénix. En dépit de son coût, cette technologie était probalement la clé d’une énergie nucléaire propre. Ce n’est pas bien grave, je suis sûr que d’autres sauront développer cette technologie et en toucheront les dividendes. Nous auront alors le plaisir de présenter au monde entier notre paysage constellé d’éoliennes du plus bel effet, d’autant plus qu’en l’absence de vent régulier, 80% d’entre elles serviront de nichoir aux oiseaux (attention à la juste colère de ces derniers). Si vous avez l’occasion de prendre le TGV Atlantique, vous pourrez observer ces superbes moulins dans la Beauce...

                  Ne déduisez pas pour autant que je conclus à l’inanité des recherches en matière d’énergie « douce ». Celles -ci doivent continuer mais un peu de sérieux s’impose. A moins de contraindre la population par la force, je nous imagine mal nous priver de notre confort actuel (on pourrait d’ailleurs faire un sondage du type : êtes-vous prêt à renoncer à votre confort actuel ?!!!).

                  Cémenceau disait : la guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée aux militaires. On peut dire la même chose des verts : l’écologie est une chose trop sérieuse pour qu’ils en aient l’apanage !!!


                  • O.Z.Acosta (---.---.145.138) 7 mars 2007 12:00

                    he on fait quoi des déchets nucléaires ??? on les manges !!!

                    Le nucléaire produit beaucoup de déchet mais ce n’est pas le charbon ou le pétrole ce sont des déchets qui sont dangereux pendant plus de 10000 ans.

                    De plus les énergie alternative peuvent fonctionner a condition de produire de l’éléctricité pour un petit nombre.

                    On pourrait très bien interdire les ampoules classiques comme l’australie.

                    Si il est vrai que l’énergie est facile a produire et peu cher qu’en est-il du transport et de la distribution !!!

                    Si tout le monde produit sa propre élécticité alors EDF ferme tout simplement et cela n’est pas très difficile à faire.

                    A coté de chez moi une ville de 17000 Habitants fourni sa propre élécticité avec 3 eoliennes. Seulement tout le monde participe et travail pour reduire sa consommation d’éléctricité.

                    Seulement la France répare la plupart des centrale nuclèaire mondiale et elle recycle les déchets donc l’interêt d’un petit nombre d’entreprises privées (AREVA,ELF,BP,....) prone sur les intérets de l’ensemble de la population Française et Mondiale.

                    Z


                    • Toins (---.---.205.124) 7 mars 2007 12:51

                      Je crois qu’effectivement la première question à se poser est comment diminuer notre consommation énergétique ? L’isolation est à mon avis le premier volant, mais on peut effectivement parler des ampoules, des veilleuses, des appareils électroménagers obsolètes ou mal utilisés et par ce biais attaquer les comportements individuels ! On pourrait aussi imaginer des contraintes imposées aux indutriels notamment en matière d’informatique, de froid et chaud pour les normes A++ deviennent obligatoires... Bref à titre individuel je préfère m’astreindre à une certaine discipline en terme de consommation énergétique plutôt que d’accepter la construction d’une nouvelle centrale près de chez moi...


                    • rem (---.---.198.227) 7 mars 2007 14:15

                      Je suis dubitatif sur votre exemple.

                      une ville de 17000 habitants vivant en autarcie électrique vis à vis de l’électricité avec seulement 3 éoliennes.

                      Sachant qu’une éolienne peut produire 2 MW, on arrive à une production maximale de 6 MW. Si on divise par le nombre d’habitants, on arrive à une puissance de 353W par tête. Même avec des économies drastiques d’énergie, personne ne peut vivre avec si peu d’énergie.


                    • O.Z.Acosta (---.---.144.100) 7 mars 2007 15:07

                      Il suffit d’interdire les ampoules ordinaire et mettre des ampoules basse consommation 100 W => 12 W.

                      Installation de chauffe-eau solaire obligatoire avec subvention et reduction d’impot.

                      Système de récupération des eaux de pluie avec traitement aux roseaux.

                      Obligation pour les industriels d’aquerir leur propres eolienne ( c’est pas au contribuable de payer l’exploitation industrielle).

                      Système géothermique pour le chauffage + isolation au panneau de bois ( pas de laine de roche ou de verre => pollution).

                      Bien sur cela ressemble à une dictature mais cela prouve qu’il est possible de produire de l’éléctricité pour une ville.

                      Notre système se veut centrale ( on produit beaucoup d’élécticité dans de grosse centrale et on facture a des prix exorbitant le transport de l’énergie) alors que celui-ci est local ( mise en oeuvre d’une politique de réduction drastique des consommation, insitation ou obligation de crée sa propre énergie donc pas beaucoup de transport d’énergie).

                      De ce fait les 2 plus gros consommateurs d’éléctricités ( Le chauffage, la lumière ) sont comblé par les mesures decrite.

                      Z


                    • rem (---.---.198.227) 7 mars 2007 19:17

                      soit

                      mais vous ne parlez pas de l’éclairage publique, de l’électroménager ( frigo, four, télé et chaine hifi ) et d’éventuelles back-up dans les périodes anticycloniques.


                    • toto (---.---.72.26) 7 mars 2007 20:54

                      Et bien ce jour là, nous produirons de l’électricité avec du pétrole, du gaz ou pire du charbon...

                      Et regardez bien, ces jours là ne sont pas rares en hiver !


                    • O.Z.Acosta (---.---.144.100) 8 mars 2007 09:57

                      IL est vrai que l’éclairage public reste encore sous la contrainte d’EDF.

                      Mais cela prouve que l’on peut le faire avec des moyens reduits juste en eduquant les populations.

                      De plus la recherche d’énergie renouvellable ne fait que commencer alors soit on continu la recherche vers le nucleaire ( pollution, peu de déchet mais dans 10000 ans qui se souviendra de nous, stockage oui mais il reste les evenements climatologiques la plateau africain est en train de nous rentrer dedans => seisme, nouvelle chaine de montagne ....) soit on mise sur le renouvellable.

                      Le tout est une affaire de volonté publique et privée hors interet financier.

                      IL n’y a pas que l’eolien, il ya le solaire, le géothermique ..... (même dans le nord cf Allemagne et le ville de fribourg (100 % ecologique)).

                      De plus beaucoup de recherche fondamentale, sur la Z machine , sur l’Axion pourront peut-être nous aider mais encore une fois il faut une volonté politique pour changer les choses alors qu’aujourd’hui les intérets de quelques entreprises privée priment sur les intérets de la population.

                      oui cela va être difficile mais pas impossible et de toute façon quel choix auront nous dans l’avenir ?????

                      Z


                    • Stephane Klein (---.---.19.227) 8 mars 2007 14:11

                      Et d’ou vient ce calcul ?

                      Une eolienne de 1 MW ou de 5 MW de puissance ? Off-shore ou on-shore ? Sachant qu’1 MW eolien produit 2200 MWh (priere d’etre attentif a l’unite) on-shore et 4000 MWh offshore.

                      Faudrait deja savoir de quoi on parle.

                      D’ailleurs cette meme ville est baignee par le soleil aussi, non ?


                    • Stephane Klein (---.---.19.227) 8 mars 2007 14:18

                      Chers tous,

                      .....’en l’etat actuel de connaissance’..... comme le dit l’un des premiers commentaires.

                      Certes, mais les connaissances des Francais sont bien reduites par rapport a l’etat de l’art lui-meme.

                      Avec quelques 13 300 MW eoliens installes dans le monde (76 000 MW au total), l’eolien n’en est pas a ses balbutiements, loin de la, c’est nous qui sommes tres tres attardes. Le photovoltaique en est a 2 000 MW nouveaux pour 2006, idem.

                      Les EnR sont l’alternative et viendra bientot le moment ou le dernier argument, celui du peu de puissance productible, tombera, et ou nous Francais, voues a notre idole nucleaire, nous nous retrouverons nus.


                    • Stephane Klein (---.---.19.227) 8 mars 2007 14:32

                      Bon, mon commentaire s’est perdu dans les limbes alors pour faire court : pour savoir si les EnR peuvent etre l’alternative, ben il faut juste se renseigner : ’barometre’+’eolien’,’hydro’,’photovoltaique’ ou ’biomassee dans google.

                      Ou taper directement www.energies-renouvelables.org

                      Voire encore ’thalasso-energie’.


                    • josew (---.---.25.142) 7 mars 2007 12:20

                      Hormis les déchets et les risques d’explosions ou d’attentars, n’oublions pas que derrière le nucléaire civil se cache le nucléaire militaire...

                      Et la problématique de l’équilibre des pouvoirs et de la prolifération nucléaire et des matières fissiles !

                      La France comme d’autres en occident croit qu’elle peut impunément multiplier les centrales nucléaires et les armes qui vont avec et les interdire à tous les autres pays du Monde, en leur disant : « Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais »...

                      Mais on peut sans trop s’avancer dire qu’à terme elle se met le doigt dans l’oeil, et les nombreux nucléocrates et idiots utiles avec.


                      • rjolly (---.---.227.38) 7 mars 2007 15:33

                        En effet. Il faut voir que Tchernobyl servait pour moitié à produire de l’uranium pour la guerre froide. Source : la conférence de Jean-Pierre Dupuy Tchernobyl et le catastrophisme éclairé, dans laquelle il explique d’autre part que le nombre des victimes de la catastrophe a été scandaleusement sous-estimé (4.000 victimes au lieu de 40.000), et qu’il conclut en disant que l’industrie nucléaire française, par sa non transparence, fait tout pour se mettre à dos la population.


                      • eugène wermelinger eugène wermelinger 7 mars 2007 13:08

                        Etant conscient que j’utilise, comme vous tous, de l’électricité et d’origine nucléaire en plus, je culpabilise. Oui je suis aussi responsable de ces déchets qui pourront détruire mes descendants. Dans la bourgade d’à côté (ici dans mon Morvan) la pharmacienne elle-même a été victime d’un cancer de la thyroïde suite à Tchernobyl ! Et je n’ai fait installer ni panneaux solaires, ni éolienne, vu que le prix serait exorbitant. Mais le prix de nos centrales doit l’être aussi. Et le bénéfice en profite à des tas de travailleurs, même pas trop loin d’ici : ceux qui forgent les très gros alternateurs. Partout des milliers d’ouvriers ont leur gangne-pain grâce à cela. Il est vrai qu’ils pourraient aussi l’avoir en étant reconvertis dans le photovoltaïque individuel et autre éolien. J’oubliais la supergagnote des syndicats d’EDF. En somme un tas de monde industriel, ouvrier, politique, financier, et militaire aussi, mais oui MAM. Alors, seulement 53 % de français ayant vaguement compris, cela ne fera pas assez. Et il suffira d’un seul petit pour cent de profiteurs pour mettre le holà. Quels sont les candidats prêts à abandonner le sacro-saint nucléaire levier de pouvoir ? Moi je n’en vois pas à l’horizon du second tour. ALORS EN AVANT MARCHE pour le casse-pipe général.


                        • fkl... (---.---.114.21) 7 mars 2007 14:04

                          Débat difficile à aborder sans une véritable information sur le sujet. Toutefois, ce que l’on sait tous, c’est les enjeux autour de l’énergie. Du moins 3 doivent retenir notre attention. Croissance démographique, donc croissance des besoins énergétiques. Indépendance de la France. Développement durable. A minima respecter les accords de KIOTO.

                          La recherche autour d’une nouvelle génération de réacteur ne peut pas être abandonné puisque les espoirs autour d’une production de masse et propre correspondent à ce dont on a besoin.

                          L’indépendance énergétique de la France en découlera ainsi que le développement durable.

                          Ils n’en reste pas moins qu’avant de voir le premier électron propre vendu (2050 pour les plus optimistes), les risques liés aux déchets sont majeurs. Doit-on laisser cette gestion entre les mains du marché, du débat de spécialiste, du politique ou du peuple ?

                          Malgré cela le nucléaire ne représente que 20% de l’énergie consommée. Il faut donc que la recherche aboutisse aussi à maîtriser le stockage de l’électricité.

                          Dans tout les cas, produire autrement (moins énergétivore) doit être imposé par le législateur, et dans tout les domaine. (Transport, habitation, tertiaire).

                          Que le développement d’énergie alternative, éoliens, bio masse, solaire etc., doit aussi être le défit de la recherche, ainsi que le stockage du CO2. Dans ce dernier domaine les techniques existent.

                          Enfin, pour ceux qui ont des états d’âmes en ce qui concerne le statut d’EDF et GDF. Qu’ils se rassurent, ses deux entreprise sont des SA (société anonyme) du CAC 40 qui vous feront profiter de l’économie de marché libre et non faussé. Le prix du marché étant celui de la zone Euro et bien entendu, supérieur à celui vendu en France, du moins pour l’électricité.

                          Achetez des actions EDF vous récupérerez en dividendes ce que vous payerai sur votre facture.

                          L’énergie n’est pas un produit comme les autres, ne vous laissé pas aveuglé par les affaires douteuses qui traîne en cette période électorale. Tout acte frauduleux doit être sanctionné par la justice, sur ce point on est bien d’accord, mais l’énergie doit rester entre les mains de l’état. cordialement


                          • TB (---.---.21.162) 7 mars 2007 16:50

                            oh la vilaine propagande ! c’est ça achetez de l’EDF, achetez du TOTAL, achetez du l’Oréal !

                            Concernant le nouveau statut d’EDF je te signales que ça traine en longueur et que c’est encore, de fait, un épic, un établissement public à caractère industriel et commercial ... comme la SNCF, ADEME, IFREMER et d’autres.

                            C’est quoi les « affaires douteuses qui traîne en cette période électorale » ? Tu peux m’en citer une ? je suis curieux.

                            Tu dis aussi « Tout acte frauduleux doit être sanctionné par la justice » alors là les agents EDF GDF sont mals. Ils n’ont jamais été à jour de cotisation et s’ils devaient payer là tout de suite, la grosse entreprise EDF et son nucléaire serait immédiatement déclarée en faillite. Le Comité d’Entreprise EDF tu en as déjà entendu parler ? Epinglé chaque année par la Cours des Comptes, jamais inquiété ! 1% de nos factures EDF est directement prélévé pour alimenter les caisses du CE. Aucune entreprise n’a le droit et même se permettre de prélever directement sur le chiffre d’affaire, uniquemement sur la masse salariale brute et c’est moins de 1% !!!!

                            Tu connais Clara Gaymard ? l’épouse d’Hervé, conseillère référendaire à la Cours des Comptes et tout à la fois membre du conseil d’administration du groupe GDF au moment de sa mise en bourse au plus haut .... Y aurait pas un petit délit d’initié là ?

                            Tu parles d’une valeur sûre !!! la moindre petite enquête à la faveur d’une crise ministèrielle et tes actions ne vaudont plus rien et c’est tant mieux. Cela fait trop longtemps qu’EDF se gave sur le dos de la République et au détriment du développement des énergies propres non-reliées au réseau pour un moindre coût (financier et environnemental).


                          • seb59 (---.---.180.194) 7 mars 2007 15:55

                            je dois faire parti des 44 % restants alors.

                            C’est bien de vouloir supprimer le nucleaire, mais on le replace par quoi ?

                            Le charbon, des millions d’eoliennes, des barrages (ecologiquement bof), le solaire (dans le nord bof) ?


                            • bobac (---.---.5.37) 7 mars 2007 16:41

                              Rappelons que :

                              1. Avec 1 g de matière fissile, on produit 24 000 kWh soit autant qu’en brûlant 2 tonnes de pétrole dans une bonne vieille centrale thermique.

                              2. Les centrales nucléaires produisent des déchets mais ces déchets sont stockables et ne se dispersent pas dans l’atmosphère contrairement aux émissions des centrales thermiques qui se repartissent sur l’ensemble de la planète et contribue au réchauffement climatique.

                              3. Passer au 0 nucléaire en conservant la consommation d’énergie électrique actuelle nécessiterait 200 000 éoliennes à supposer un vent constant !


                              • Xavier (---.---.81.109) 7 mars 2007 17:06

                                Pour ceux qui ne connaissent rien à l’énergie (nucléaire, fossile ou renouvelable), mais aussi pour ceux qui croient pouvoir conserver leur niveaux de consommation et de confort actuel (quel optimisme !), le site www.manicore.com est une vraie source d’information et d’humilité.

                                Au sujet des énergies renouvelables, beaucoup de stupidités sont racontées par les pro comme par les anti (là, je vais me faire beaucoup d’amis), mais il existe bien des solutions simples (solaire thermique, pompes à chaleur, conception bioclimatique, isolation répartie + pour les transports toutes les solutions efficacement contrées par le lobby des auto-satisfaits) qui nous permettraient de vivre ensemble comme des humains civilisés et non comme des prédateurs repus.

                                Enfin, à terme, le nucléaire ne résoud aucun problème, et certainement pas l’indépendance énergétique, ni de la France, ni de la planète. Et oui, il y d’autres pays dans le monde ...


                                • TB (---.---.21.162) 7 mars 2007 17:27

                                  Manicore, le site de Jancovici n’est pas la meilleure des références. Il est rétribué par EDF et ADEME pour ne pas dire du mal du nucléaire, dans ses conférences qui sillonnent l’Hexagone. Ce sont les mêmes arguments que les 2 premiers commentaires dans cet article. En gros, les energies renouvelables (hors hydroélectricité des grands barrages) occupent une place très très marginales dans le paysage français donc ... cela ne se développera jamais !!! C’est ça la logique de l’ingénieur en chef Jancovici. Le remplacer par du charbon ? ha non (et il a raison sur ce point) car trop emetteur de CO2. Alors reste plus qu’à revenir au nucléaire et la boucle est bouclée. Au passage pas un mot sur le retraitement ou l’enfouissement des dechets hautement radiactifs.

                                  Lutter contre la pollution des voitures ? Facile pour Jancovici : suffit de taxer tout le monde ! les riches pourront circuler librement avec leurs 4*4 du moment qu’ils peuvent allonger. Au passage, pas un mot sur les moteurs (de voiture par exemple) à air comprimé désormais performants et silencieux pour 6500 euros en France sauf qu’aucune pompe à essence n’est équipée de recharges électriques qui pourraient parfaitement d’ailleurs être d’origine éolien/solaire et autres.

                                  Jancovici, non merci.


                                • Xavier (---.---.84.198) 7 mars 2007 17:51

                                  c’est une interprétation, mais il vaut mieux lire Jancovici dans le texte.

                                  On s’aperçoit alors qu’il voit pas le nucléaire comme LA solution, même s’il dit que s’en priver serait désaventageux, ce sur quoi je ne le rejoins pas. D’autre part, il ne dit pas qu’il faut laisser rouler les riches en 4x4 et laisser les pauvres mourir de froid. Son analyse exposée dans « le plein, s’il vous plaît » est bien plus subtile.


                                • christophe savigny (---.---.239.251) 7 mars 2007 21:17

                                  Le nucléaire paraît être la solution pour une indépendance énergétique de la France. Mais il ne faut pas oublier que la France ne possède pas de matière fissile sur son territoire et doit donc l’importer (au passage les réserves d’uranium ne sont pas illimitées, elles aussi).

                                  Le nucléaire ne doit donc pas être LA solution à la production d’énergie en France. Les investissements placés dans le nucléaire devraient plutôt financer des mesures incitant à la baisse de la consommation énergétique globale.(« l’énergie la moins polluante est celle qu’on ne consomme pas »)


                                • ZEN zen 7 mars 2007 17:17

                                  @ Xavier

                                  Oui, Manicore.com est un site trés intéressant, le seul problème est que Jancovici, par ailleurs trés informé, est un peu trop pro-nucléaire, à mon goût.


                                  • Xavier (---.---.84.198) 7 mars 2007 18:02

                                    @Zen

                                    je ne pense pas que JM Jancovici soit payé pour faire la promotion du nucléaire. Si c’était le cas, son site fournit malgré tout une synthèse précieuse sur l’Energie et l’effet de serre. Précision : je suis anti-nucléaire depuis toujours et j’ai créé en 1999 une société d’installation de systèmes solaires thermiques : je ne suis donc pas à la solde d’EDF


                                  • (---.---.137.74) 7 mars 2007 18:27

                                    Salut, pour information, en France, EDF a fait un ’maillage’ complet du territoire en lignes haute tension. Cela permet de mettre en commun toutes les productions d’électricité (qqsoit la centrale) avec toutes les consommations. C’est aussi une sécurité en cas de panne d’une centrale ou d’un barrage. Le fait d’avoir des ’petites sources locales’ (mini-hydro, éoliennes, etc...) n’est pas contradictoire avec le maillage. Car sinon, plus de vent => plus d’électricité ! Pierre


                                    • konébien (---.---.116.168) 7 mars 2007 19:35

                                      Attendons qu’on leur présente la note avec d’autres energies ;déjà sur la facture d E DF il y a une petite ligne qui rapporte 1,2 milliards d’euros à EDF pour subventionner les energies alternatives qu’on l’oblige à acheter et qui est donc répercutées aux clients quand onsait que les Français dénoncent les grandes surfaces mais se délectent d’ y faire leurs courses ,je me marre d’avance


                                      • chris (---.---.187.98) 7 mars 2007 20:14

                                        les besoins en électricités vont augmenter. tout simplement parce que les énergies fossiles (pétrole surtout) diminuent et qu’il faudra bien les remplacer.

                                        une voiture qui roule à l’hydrogène c’est très bien mais il faut bcq d’électricité pour produire de l’hydrogène.

                                        Produire de l’énergie par le solaire, l’éolien ou d’autres énergie renouvelable c’est très bien et il faut investir dans ces domaines.

                                        Cependant cela ne permettra jamais de combler tous les besoins

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès