Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pour l’arrêt de la chasse le dimanche

Pour l’arrêt de la chasse le dimanche

Ce matin, un dimanche, je faisais mon jogging en forêt. Ce matin, comme toujours de septembre à février, j’entendais des coups de fusil un peu partout autour de moi. Alors, j’ai décidé d’écrire pour dire que cela a assez duré, qu’on ne peut plus tolérer que moins de 2 % de la population accaparent les espaces forestiers au détriment des 98 % de citoyens qui ne pratiquent pas ce loisir qui consiste à prendre du plaisir à tuer des animaux (pardon, je veux dire du « gibier »).

Aujourd’hui, les chasseurs sont une espèce en voie de disparition (leur nombre baisse de 2 % chaque année), et d’après un récent sondage, 60 % des Français interrogés s’opposent à cette pratique. Pourtant, grâce à un lobby très puissant jusqu’aux plus hauts sommets de la République, on leur laisse la mainmise sur la forêt, on les laisse occuper seuls un terrain qu’ils ne veulent pas partager, malgré une population de randonneurs, joggeurs, vététistes de plus en plus nombreuse.

Rappelons qu’il y a en moyenne chaque année depuis dix ans 151 blessés et 28 morts pendant la saison de chasse au tir (septembre-février), soit presque un blessé par jour et un mort par semaine ! Si les chasseurs ne se tuaient qu’entre eux, passe encore, mais 14 % des « accidents » concernent des non-chasseurs qui ne faisaient que se promener (chiffres officiels de l’O.N.C.F.S).

Il va de soi que des milliers de citoyens voteraient pour un candidat qui s’engagerait à faire interdire la chasse le dimanche. Alors, j’en appelle aux pouvoirs publics : rendez la forêt, rendez les balades du dimanche aux 98 % de Français qui ne se servent pas d’armes à feu, mais qui sauront se servir de leur bulletin de vote...

Stéphane ARLEN 

Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Manfred Manfred 11 novembre 2009 12:01

    14% des accidents, ce qui fait donc 8 morts non-chasseurs par an en France dû à un accident de la Chasse.

    Nous avons donc tous potentiellement 1 chance sur 13 millions de tomber à cause d’un tir de chasseur par an. Si on estime sa vie à 80 ans, on a donc 99,999% de chance de survivre à la chasse au cours de notre vie, ce qui fait aussi 1 chance sur 100000 de mourir à cause de la chasse, si on ne la pratique pas.

    Je suis favorable à interdire les 99 999 autres raisons de mourir le dimanche !
    Soit donc, je souhaite interdire la foudre le dimanche, la marche des abeilles à deux pieds le dimanche, la prolifération des oeufs de tortue géantes en Mer Caspienne...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Taux_de_mortalit%C3%A9

    C’est marrant, la vieillesse n’est jamais un motif de mortalité, c’est toujours la faute d’un cancer (30%), d’une maladie cardio-vasculaire (29%), de diabète (2%), ou de la chasse (0,000013%).

    Sans compter que, arrêter la chasse le dimanche, c’est empêcher seulement 1 jour de chasse en moins, potentiellement sauver 8/7 soit 1 personne de la mort par la chasse, encore que la chasse les 6 autres jours serait plus intensive pour se rattraper...

    Prochain article : Interdire les joggeurs dans la forêt le dimanche !


    • Hippo 11 novembre 2009 21:02

       Tu oublies de prendre en compte le fait que ces accidents ne sont pas mortels, 0 non-chasseurs en 2007/2008, et 2 en 2008/2009. Ces 14% des 163 accidents de chasse (chiffres de la roc et de la FNC, pour que les pseudo-écolos ne puissent pas baser leur argumentation sur de soit-disant faux résultats !) comprennent pour la plupart 3-4 plombs dans la jambe de joggeurs et vététistes, ce qui provoque tout au plus un effet de brûlure, mais pour conforter les bobos, il faut les hospitaliser et monter un scandale la dessus...
       Ca fait plaisir de voir que toute la France n’est pas encore envahie par « l’écologie » des verts, et qu’il existe encore des non-chasseurs capable de ne pas crier haro sur la chasse, et qui la défendent !
       Merci ManFred !


    • pissefroid pissefroid 11 novembre 2009 12:53

      Le problème n’est pas le taux de mortalité d’élément de l’espèce humaine.
      Je comprends le paysan qui tue un gibier pour améliorer son ordinaire comme je comprends le boucher qui travaille à l’abattoir.
      Ce qui est à déplorer c’est que le fait de tuer des animaux soit considéré comme un loisir.


      • Manfred Manfred 11 novembre 2009 13:04

        Oui oui, ils tuent et font des fourrures avec ?

        Non, ils en vivent de leur gibier, au lieu d’aller se faire arnaquer, pardon, acheter leur viande au supermarché. La Chasse permet en plus de réguler la faune dans les forêts, en l’absence de prédateurs naturels.

        Qu’allez-vous nous dire ? C’est dégueulasse de tuer des animaux ?

        Vous mangez de la viande ?
        Faut arrêter avec la conscience des animaux. Mettez-vous à leur place... Non vous ne pourriez pas. Vous ne pouvez être à la place d’un animal et continuer de penser de façon humaine. Vous acceptez qu’on tue des vaches dans des abattoirs, mais pas qu’on tue des animaux en pleine forêt ? Les abattoirs sont quelques fois très stressants pour les animaux.

        Alors quoi ? Il ne faut plus tuer d’animaux ?

        Non, comme moi, vous voulez continuer à manger de la viande, acceptez que la mort des animaux soit une étape obligatoire.


      • Shaytan666 Shaytan666 11 novembre 2009 14:11

        Non, ils en vivent de leur gibier, au lieu d’aller se faire arnaquer, pardon, acheter leur viande au supermarché. La Chasse permet en plus de réguler la faune dans les forêts, en l’absence de prédateurs naturels.

        En effet vu l’absence de prédateurs, la chasse aux gros gibiers est tout à fait utile mais elle doit être réglementée par des plans de tir adapté à la région.
        Par contre la chasse aux petits gibiers, lièvres, faisans, perdrix etc...ne se justifie plus pour le moment, en effet ces espèces diminuent suite aux cultures de plus en plus empoisonnées par les pesticides, un moratoire de plusieurs années devrait être décidé pour cette sorte de gibier.
        Je suis également persuadé que bon nombre de gens qui s’offusquent de la chasse mangeront du gibier pour les fêtes de fin d’année.


      • Manfred Manfred 11 novembre 2009 14:15

        Les chasseurs ont des règlementations, qui leur donnent les espèces et le quotas qu’ils peuvent chasser, ce ne sont pas des braconniers.

        D’ailleurs, la critique ou la défense de la chasse ne se justifie même pas sur cet article, puisque l’auteur a simplement bobo à ses oreilles quand il va courir. Je lui conseille un baladeur mp3, il sera d’autant plus motivé pendant son effort, et le tour sera joué.

        Et merci d’avoir une nouvelle fois souligné l’absurdité entre les principes que certains se disent être les défenseurs, et la façon dont ils les bafouent tous les jours.


      • Stéphane ARLEN 11 novembre 2009 18:49

        À Manfred, l’espèce en voie de disparition.


        1) Il ne me semble pas aberrant de permettre la chasse une bonne partie de la semaine, et réserver le dimanche pour les balades en famille et les activités sportives.

        2) Ce ne sont pas seulement les bruits de tirs qui me gênent, ce sont les tirs eux-mêmes, avec les risques inhérents à l’utilisation des armes à feu par des vieux ou des malvoyants ou des alcooliques notoires (et parfois les trois en même temps). Mon père, qui est chasseur, voulant me montrer que les chasseurs n’étaient pas des viandards, me confiait cette statistique : seuls 10% des tirs touchent leur cible ! Ce qui signifie que si seules 180 personnes sont blessées ou tuées chaque années, c’est juste parce que les chasseurs ne savent pas viser, sinon on aurait au moins 200 morts !

        3) Que tu le veuilles ou non (tu permets que je te tutoie, je tutoie tous les c...hasseurs), les chasseurs auront bientôt disparu. C’est d’ailleurs peut-être ça qui t’ennuie : être devenu un paria comme les fumeurs. Que veux-tu : se débarrasser de traditions ou d’habitudes stupides, cela s’appelle le progrès.

        4) Si tu as la chance de figurer parmi les 28 morts annuels, tu auras le privilège de ne pas assister à l’extinction de ton espèce.

      • Manfred Manfred 11 novembre 2009 20:11

        0) Moi ? Espèce en voie de disparition ? Regardez bien le vote de votre article, il ne semble pas tant faire l’unanimité.

        1) Pour quoi faire ? Les chasseurs ont aussi un travail, ils travaillent la semaine, ils vont chasser quand ? Tout ça pour quoi ? Pour permettre à un petit jockeur bourgeois de se promener tranquille, et d’éviter de lui passer par la tête des idées qui empiètent sur la liberté des autres pendant qu’il se promène ?

        2) Mon 1er commentaire vous prouve par (A + B - C) / Z que cette remarque ne tient pas la route ! Sinon, vous comptez faire quoi pour la circulation des voitures le dimanche ? Et la prolifération des oeufs de tortues géantes en Mer Caspienne ?

        3) Non je ne vous permet pas de me tutoyer, et non je ne suis pas un chasseur. Contrairement à votre idée reçue, ne défendent pas les chasseurs que les chasseurs. Tiens, ça devrait t’étonner d’apprendre que je ne suis pas le paria que tu crois que je suis !

        4) Propos haineux sans intérêt.


      • jcbouthemy jcbouthemy 11 novembre 2009 14:16

        Peut on encore appeler chasseurs des individus qui tirent sur des animaux qu’ils ont acheté la veille chez des éleveurs spécialisés ?

        Peut on appeler chasseurs des individus qui traquent le gibier en voitures...Il est vrai que la moyenne d’age ne cesse de croitre.

        Si encore il existait des animaux sauvages à chasser autres que chevreuils et sangliers ??? .Les chasseurs eux mêmes sont conscients que l’agriculture moderne détruit toute la faune sauvage avec la mécanisation et surtout les pesticides. Mais ils n’osent protester...Les terrains sur lesquels ils chassent appartiennent aux paysans qui peuvent leur en retirer l’accès à tout moment.

        Lorsque les chasseurs se disent protecteurs de la nature, il ne s’agit que de propagande...


        • Manfred Manfred 11 novembre 2009 14:28

          "Peut on encore appeler chasseurs des individus qui tirent sur des animaux qu’ils ont acheté la veille chez des éleveurs spécialisés ?« 

          Idée reçue.

           »Les terrains sur lesquels ils chassent appartiennent aux paysans qui peuvent leur en retirer l’accès à tout moment.« 

          Pas toujours, les terrains agricoles sont plus souvent loués pour la pratique de la chasse.

           »Lorsque les chasseurs se disent protecteurs de la nature, il ne s’agit que de propagande"

          Bien moins que les autres qui se prétendent les défenseurs des animaux, et par principe sont contre la chasse.


        • Croa Croa 11 novembre 2009 22:39

          « Peut on appeler chasseurs des individus qui traquent le gibier en voitures...Il est vrai que la moyenne d’age ne cesse de croitre. »

          Non, c’est un industriel en aéronautique !  smiley
          Fils de Marcel, lui-même n’est plus très jeune en effet ! (Obligé de chasser en 4x4 le pövre !)


        • Ropi 12 novembre 2009 01:17

          "Peut on encore appeler chasseurs des individus qui tirent sur des animaux qu’ils ont acheté la veille chez des éleveurs spécialisés ?"

          Idée reçue.« 

          Vous rêvez, Manfred.

          J’habite dans un endroit où il y a beaucoup de chasseurs, et je vous assure que c’est courant !

          Moi ce qui m’embête, c’est qu’on laisse des gens armés circuler librement dans la nature.

          Quand on voit l’état de certains, ça fait très peur (et ne me dites pas »idée reçu" ; j’en vois tous les jours.

          Alors la chasse, pourquoi pas ? Mais aux armes à feu ? Bof !


        • ZEN ZEN 13 novembre 2009 00:00

          Peut-on encore appeler chasseurs des individus qui prennent pour cibles les innocents quoique téméraires cyclos du dimanche, qui ne font rien d’autre que de suivre sagement les départementales ?
          Par deux fois, j’ai pris quelques giclées de plomb sur le bras, heureusement en fin de parcours


        • Plus robert que Redford 11 novembre 2009 16:50

          @ Manfred :

          Exact pour ce qui est des idées reçues, j’ai été moi-même surpris, travaillant beaucoup avec des agriculteurs, par le nombre assez peu élevé de paysans qui soient en même temps chasseurs ! N’oublions pas que Paysan ne signigfie pas obligatoirement Propriétaire foncier ! Une large majorité d’agriculteurs sont locataires de leurs terrains, et c’est le propriétaire qui loue le droit de chasse sur les-dits terrains à qui veut bien contre monnaie sonnante et trébuchante !... D’où de nombreux conflits entre paysans et chasseurs...

          Par ailleurs, un récent accident survenu non loin de chez moi me permet de rappeler que l’activité chasse est très contrôlée : un chasseur ayant pris une balle dans le ventre lors d’une battue, l’organisateur de ladite battue s’est retrouvé illico en garde à vue pour 48h, histoire d’éclaircir si les conditions de sécurité avaient été respectées...
          A bon entendeur...


          • lalagnier 11 novembre 2009 17:34

            Lalagnier est d’accord à 200 % avec le contenu de l’article initial, étant randonneur de chaque jour de la semaine, il s’avère quasi impossible de ne pas buter sur des flingueurs dans une battue ou autre chasse ! si la gachette démanche ces petits soldats, il reste l’IRAK et / ou l’AFGANISTAN en qualité de mercenaires .... mais là cela semble plus risqué .... alors le beaufs, vous partez quand ?


            • MICHEL GERMAIN jacques Roux 11 novembre 2009 21:13

              Le vieux paysan chassait. Tous les jours. Il avait un fusil que son père lui avait laissé en seul héritage. C’était en 1960. J’avais neuf ans et j’aimais bien le voir, les jours de pluie, faire ses cartouches : un corps de carton collé autour d’un cylindre à la forme, une douille achetée elle car il ne savait fondre le cuivre, une bourre, une amorce et le plomb fondu et calibré dans un petit moule métallique. tout ses éléments rassemlés faisaient la cartouche. Un heure pour dix munitions. Le matin, vers 5 heures en été, la sacquette avec les 500 Gr de pain, le kilo de rouge, le fromage, sur l’épaule il partait, du centre du village avec son chien. A pieds. Trois Km plus loin, à 70 ans, il était sur le lieu ou son observation lui avait fait repérer le lièvre qui donnera sa viande à la famille pour plusieurs repas et quelques conserves. sinon ce seront le lard et les oeufs, des champignons en saison. 3Km aller, 3 retour, 3 à chercher au cul du chien et cette putain de pluie qui mouille le corps et les cartouches...

              Aujourd’hui il a entre trente et 60 ans. Un fusil 3 coups, des cartouches infaillibles achetées par boites entières en supermarchés spécialisés. Il monte dans sa voiture type Kangoo vers 6h30, les chiens bien au chaud derrière le grillage, les souliers de rechange au plancher. Le sac plein de bons produits pour la pause avec les copains et de l’eau pour les mains et les chiens sur le siège voisin. Il s’arrêtera trois ou 4 Km plus loin et marchera quelques centaines de mètres (au mieux) vers le couvert où eu lieu le lâcher l’avant veille. S’il venait à pleuvoir la voiture ne sera pas trop loin. Il rentrera, plus tard, et rangera fièrement ses faisans et perdreaux bagués entre les épaules de mouton, la daube, les steack hachés et le poisson pané dans son congélateur...il est plus gras en somme.

              quant aux Vététistes et autres joggeurs jaillis, en bagnole également, de la ville d’à côté et qui viennent jusque sous nos yeux égorger notre campagne de leurs tenues fluo à dégueuler vous savez ce que je leur dis moi aux Jogchasseur et aux Vététueurs ? Mais si vous le savez.


              • Croa Croa 11 novembre 2009 22:52

                Jacques a oublié le changement de tenue !

                - Le chasseur des années 50-60 était en bleu avec un blouson par dessus. (La chasse était-elle un boulot ??? )

                - Le chasseur d’aujourd’hui arbore une belle tenue camouflage (La chasse est-elle une guerre faite au gibier ??? )


              • MICHEL GERMAIN jacques Roux 12 novembre 2009 07:21

                Oui, j’ai effectivement oublié toute une série de choses...je vois que le débat est passé au sanglier plus bas. Au cochon, comme disent mes amis chasseurs avec qui je m’engueule mais qui reconnaissent, de guerre lasse pourrais-je dire, que j’ai raison sur mon analyse de la chasse moderne qui n’a plus rien à voir avec le besoin de se nourrir...
                Avez vous remarqué comme les défenseurs ne réagissent pas à mes remarques sur les « 2 » chasses, celle d’antan et la nôtre ?


              • misso misso 12 novembre 2009 11:17

                Tu trouves encore la force d’écrire dans agora. Tant mieux.
                Moi je vais aller jogger le dimanche matin...avec un peu de chance...


              • K K 11 novembre 2009 21:40

                Cher auteur, si vous faites votre joging en forêt, sachez qu’il y a de très forte chance pour que cette forêt appartienne à quelqu’un. Vous bénéficiez donc d’une tolérance de la part du propriétaire pour faire votre jogging. Si vous préférez que ,tous ls propriétaires privés cloturent leurs forêts (et vous serez bien avancé pour faire votre jogging) vous pouvez effectivement demande à ce que toutes les forêts non cloturées soient interdites de chasse (loisir du propriétaire ou de ses amis ou de ses locataires) le dilmanche 


                • K K 11 novembre 2009 21:50

                  Au fait cher auteur, rien ne vous interdit d’acheter une forêt dont vous pourrez réglementer l’accès et la chasse selon votre bon vouloir et qui sera à votre disposition pour votre jogging dominical. Cordialement...


                  • Laury 11 novembre 2009 22:37

                    Voila une polémique qui n’a pas lieu d’être !!!
                    J’ai la chance de vivre en Alsace aux pieds des Vosges et je peu vous dire que nous sommes
                    envahie de sangliers, alors je peu vous dire que heureusement qu’il y a des chasseurs parce-que les joggings ce serais souvent accéléré avec un sanglier au fesse !!!
                    Cette polémique ressemble a celle du coq de nos campagnes que les « citadins » ne supporte
                    pas a l’aube de nos journées alors qu’il le vénère au « Parc des Prince » ????
                     


                    • Croa Croa 11 novembre 2009 23:00

                      Y aurait-il des « cochongliers » jusqu’en Alsace ??? smiley

                      Vu qu’en Aquitaine nous sommes envahis par cette variété hybride très prolifique inventée par les chasseurs.

                      (Avant les sangliers étaient peu nombreux et les dégâts étaient peu importants. )


                    • brieli67 12 novembre 2009 00:20

                      En Alsace Lorraine le droit de chasse est différent renseignez vous !


                       La chasse

                      Dans la conception allemande, le gibier est un patrimoine à gérer et non un « res nullius ».

                      Selon la loi locale du 7 février 1881, incorporée au Code de l’environnement, l’exercice du droit de chasse est retiré au propriétaire foncier (sauf domaine d’une superficie supérieure à 25 ha) et administré par la commune qui procède tous les 9 ans à des adjudications.

                      Le droit de chasse est alors réservé à l’adjudicataire qui devra payer à la commune le loyer de la chasse et respecter un plan de chasse. Pour pouvoir chasser, il faut être soit adjudicataire soit invité par ce dernier. Les propriétaires fonciers peuvent décider d’abandonner à la commune le produit de la location. Depuis la réforme du droit local de la chasse, intervenue en 1996, le locataire en place bénéficie d’un droit de priorité pour la relocation de son lot de chasse, qui peut faire l’objet d’une convention de gré à gré.

                      Des cahiers des charges départementaux fixent les modalités techniques et de gestion de la chasse communale.

                      Il existe une procédure particulière de réparation des dégâts de gibier qui est entièrement à la charge des chasseurs.



                    • brieli67 12 novembre 2009 01:09

                      Le plus gros propriétaire (ONF) est l’Etat et les communes

                      Des siècles durant les collines sous_vosgiennes avec ses feuillus et dans les bras mort du Rhin et de l’Ill, c’était la glandée surtout des citadins des petites villes obernai colmar molsheim etc... Ces villes avaient certes des forêts communales mais passaient partout.
                      Ces citadins élevaient des porcelets dans leurs caves dans leur cour et un porcher municipal emmenait sa troupe dans les glands, les marrons.... vers la fin août ;
                      Une porcherie à ciel ouvert. L’obligation de passer par des abattoirs agrées, un autre mode de vie et la « subtile » rage, et la fièvre porcine .... ont eu raison de cette pratique atavique vers 1975

                      Place à l’élevage intensif du sanglier des chasseurs. Labête noire se chassait sur les hauteurs. Par betteraves et mais, on arrive a sauver deux mises mises a bas des laies/ une bonne quinzaine de marcassins et de bêtes rousses par an.
                      Déclaré bête nuisible, le marcassin est prelevé sur le lot de chasse/cochonnerie sauvage tous les jours..... par « aide_garde_chasses » des viandards... 
                      Les proprios les Patrons le plus souvent des industriels etc d’autres régions ou de la Suisse... qui se contentent de deux ou trois grosses battues en fin d’année.
                      Chez nous ça canarde tous les jours.... Nous sommes en pool position des accidents de voitureS causés par le gibier sauvage.

                      Les sangliers suivent leur sentiers pour rejoindre des points d’eau. Dangereux, les bêtes blessées .. et elles sont nombreuses. Un petit marcassin de 30 kg qui vous charge en boîtant..... en sautillant c’est plaisant un bout de temps..

                      Le risque de se faire tirer dessus, entre midi et deux...... voire un peu plus tard si ces faux_gardes sont resté bredouille. Le gibier se retrouve le soir même sur la table du « restau » spécialisé. 

                      Moi fana du champignon, me suis fait tiré en ma direction trois fois en deux mois bien avant Tchernobyl ... n’y mets plus les pieds.

                      Dès qu il y a surpopulation les sangliers se mettent à migrer. c’est fort peu connu ? Ils remontent d’instinct le cours des rivières.... Du côté de Bitche dans les années 75, il y avait des sangliers à graisse jaune .... de mais jaune le plus proche en Marne à plus de deux cents 5o km 

                      Faites votre jogging dans la plaine.. la volaille les lièvres, les lapins ni les escargots ne vont vous bousculer. 

                    • Cropcircle 11 novembre 2009 23:52

                      La chasse est juste une façon timide de décrire l’assassinat particulièrement lâche perpétré contre des créatures qui n’ont aucune possibilité de fuite.La chasse est une forme collatérale de la folie humaine.


                      • Manfred Manfred 12 novembre 2009 00:35

                        "La chasse est juste une façon timide de décrire l’assassinat particulièrement lâche perpétré contre des créatures qui n’ont aucune possibilité de fuite"

                        Vous vous attaquez aussi à toute l’agriculture avec de tels propos. Je veux bien que preniez cette position, mais il faut assumer ! Plus de viande aucune, pas d’oeuf, pas de poisson, dans votre régime alimentaire, que des végétaux !

                        Allez, me dites pas que c’est pas vrai que vous n’êtes pas qu’un idéaliste ?

                        Si vous respectez vos idéaux, ça ne vous torture pas l’esprit de manger des pauvres légumes sans défense ? Vraiment, quel sadisme !

                        Il faut le dire, si vous n’êtes pas un herbivore de la première heure, vous êtes un masochiste. Vous torturer l’esprit fait partie intégrante de votre processus de culpabilité que vous entretenez pour vous empêcher de vivre. Ce n’est pas très grave, laissez juste vivre les autres.


                      • brieli67 12 novembre 2009 01:22

                        @ Manfred 


                        Un exercice de dialectique de ta part sans plus gratuit.
                        Why not !
                         La viande sauvage c’est du coriace !!
                        sauf si elle est jeune, il faut la « faisander » tu sais y faire ?
                        ou la bourrer de suc ou d’extraits de papaÏne comme aux USA.
                        Alors là l’oesophagite et la gastrite si tu ne la manges cuite cuite

                        Je préfère la barbaque de génisse de réforme en élevage intensif et contrôlé et pourquoi pas du cheval. Un rossbiff de cheval (civet) avec des nouilles maison ou des Knepfle ! un délice. 


                      • Jurassix Jurassix 12 novembre 2009 09:05

                        La chasse est une forme collatérale de la folie humaine.

                        On croirait lire du Voynet dit donc. Non, la folie humaine, c’est pas tuer 1 sanglier pendant le weekend afin de contrôler la population des animaux. La folie humaine, c’est les centaines de kg de déchets par an, c’est les gens sur les trottoirs etc.
                        Si vous voulez contrer la folie humaine, il y a d’autres pistes à explorer avant celle là.

                        Je vis à la campagne, je ne chasse pas, mais le travail de régulation que font les sociétés de chasse est essentiel, que celà plaise ou non.
                        Pour avoir suivi une fois un groupe de chasseur, le « plaisir » de la chasse est plus dans le travail de recherche, la tactique, voir les chiens travailler et le fait de se retrouver entre amis plutot que dans l’acte final du tir.

                        Vous voulez ne pas être pris pour cible :
                        - habillez vous en fluo, orange si possible.
                        - renseignez vous sur les zones de chasse en cours, et choisissez votre circuit d randonnée en fonction de ça. Non, les chasseurs n’occupent pas TOUTE la forêt....


                      • LaEr LaEr 12 novembre 2009 09:56

                        La chasse est une forme collatérale de la folie humaine.

                        Superbe... Dit par quelqu’un qui bouffe sans doute de la viande industrielle à chaque repas, ça me fait franchement rire..

                        Ce qui vous dérange en fait dans la chasse, c’est que vous voyez le « meurtre » de l’animal qui va être mangé. Donc cachons l’hécatombe dans l’abattoir industriel, véritable camp de la mort des temps modernes, et élevons nos poulets dans des cages de 450 cm2 sans jamais voir le soleil, c’est tellement plus humain... A bas les chasseurs qui ponctionnent un ou deux canards dans un marais, mais vive le supérmarché qui s’installe sur ce marais et qui supprime toute faune pour des siècles...

                        Le « brave » joggeur qui veut supprimer la chasse n’est qu’une autre facette du citadin qui s’installe à la campagne et veut supprimer le chant du coq.

                        La véritable folie humaine, c’est l’hypocrisie « bien pensante » qui règne sur notre société. VOUS êtes responsable de la morts de milliers d’animaux mais vous vous offusquez que certains aient la franchise de se charger eux-même de la sale besogne.

                        PS : je précise, je ne suis pas chasseur, mais des articles dans ce genre me donnent envie de m’y mettre.


                      • Jurassix Jurassix 12 novembre 2009 12:02

                        Les seuls chasseurs que respectable en l’etat ce sont les (vrais) inuits, pygmés et autres humains qui n’ont d’autres alternatives que de chasser avec des moyens rudimentaires.

                        Parlez en à ceux qui ont un jardin qu’ils cultivent, et qui voient leurs effort réduits à néant par une surpopulation de sanglier.
                        Parlez en à ceux qui tapent des sanglier de nuit.
                        Les chasseurs sont utiles, n’en déplaisent aux écolos-bobo des villes qui n’y connaissent rien.

                        Au final, courrir dans une foret est un acte au moins aussi naturel, sinon plus, que de s’y promener à quarante avec des armes à feux pour degommer des animaux d’elevage intensif .
                        Quelle vision réductrice du chasseur !! Non, la plus part des chasseurs ne font des lâchés de galinettes cendrées pour assouvir un besoin grégaire de faire voler de la plume.
                        Ce genre de discours en devient pitoyable...


                      • Superyoyo 12 novembre 2009 09:08

                        « Quand j’entend un chasseur dire qu’il aime les animaux, j’espère qu’il aime pas aussi ses enfants »
                        (Titeuf dans son sketch « histoires naturelles »)

                        Et à part ça, moi je fais du vtt et on a souvent été empêchés de passer par des chasseurs qui faisaient une battue. Et je préfère pas discuter avec un mec qui a un fusil dans les mains...


                        • Gepetto 12 novembre 2009 09:08

                          L’auteur de cet article est un doux rêveur mais un être dangereux car il oublie volontairement de citer certaines espèces nuisibles pour l’homme.

                          En effet, je ne parlerai que d’une seule chasse, celle qui consiste à éradiquer l’espèce animale sauvage la plus malfaisante qui hantent nos forêts et qui bientôt comme c’est déjà le cas en Allemagne envahira nos villages et bourgades, je veux parler du sanglier.

                          C’est une bête qu’il faut sans cesse traquer et ne pas se gêner de tirer aussi bien les laies que les marcassins. 

                          Quant à moi je souhaite que le sieur Arlen soit chargé par une laie protégeant ses marcassins. Il finira, si tout va bien à l’hôpital et peut-être changera t’il d’avis.








                          • Litha Litha 12 novembre 2009 11:34

                            Bon je viens de passer mon petit week-end dans les Ardennes belge, en pleine période de chasse donc.

                            Vous ne devez vraiment pas avoir de chance en france, car chez nous c’est indiqué quel foret (ou partie) est utilisé par les chasseurs et quel jours et le nom du responsable de la chasse. De plus il y a des panneaux indiquant au début de la foret le rappel qu’une chasse est en cour.

                            Quand à l’histoire d’antan sur la différence du chasseur, ça dépend de la catégorie parce qu’on a vu le groupe de chasseur dans une baraque à frite et ma mère disait que quand elle était jeune, il y a plus de 50 ans, les chasseurs faisaient une grande fête après la période de la chasse et même de la journée et qu’aujourd’hui visiblement cela avait bien changer.

                            Quand à l’agrainage, ce sont souvent les braconniers qui l’utilisent car ce sont des pratiques interdites.

                            Et j’aimerais bien savoir qui va tuer les sanglier-chevreuil et autres ? Car supposons un instant que vous ayez raison que ce soit à cause de l’agrainage qu’on en ai plus, mais un animal sans prédateur ne fera que se multiplier (regardez nous).


                            • Stéphane ARLEN 13 novembre 2009 05:24
                              Je réagis à quelques messages :

                              1) On constate que pour défendre leur tuerie-plaisir, les chasseurs sont prêts à tous les amalgames.

                              2) Il y a une différence entre la chasse et l’abattage : quand on tue dans un abattoir, il n’y a pas de balles perdues. On peut donc manger de la viande et s’opposer à la chasse.

                              3) Les sentiers sur lesquels je vais courir sont des sentiers de randonnée balisés ou des pistes DFCI : l’argument selon lequel sans la chasse je n’aurais pas accès à ces chemins forestiers ne tient pas.

                              4) Mon article ne demande pas l’interdiction de la chasse, car il faut bien que la violence des chasseurs puisse s’exprimer en dehors des stades de foot, mais simplement l’interdiction de la chasse le dimanche ! On voit bien, avec les réactions ici postées, que les 2% de Français chasseurs ne veulent pas partager une terre qui ne leur appartient pas.

                            • LaEr LaEr 13 novembre 2009 11:15

                              « les chasseurs sont prêts à tous les amalgames. »
                              et
                              « il faut bien que la violence des chasseurs puisse s’exprimer en dehors des stades de foot »

                              Niveau amalgame, on sait où vous vous situez...


                            • Litha Litha 13 novembre 2009 14:45

                              Donc si on est pas d’accord avec vous, c’est qu’on fait partie des 2% de chasseurs ?
                              Et en plus on s’est tous donné rendez-vous ici ?
                              Désolé de vous décevoir mais non je ne chasse pas.


                            • Laury 12 novembre 2009 23:49

                              @ Brieli67 très bon rectificatif due gut brieli67,mais cela n’empèche pas les près retourné !!!


                              • brieli67 13 novembre 2009 08:50

                                sous des fils de Fergus j’ai parlé de cette clique de chasseurs en Alsace ; voir sous faucons, ragondins aussi un peu sous le cerf de Lisa.


                                En tête, les proprios de la volerie des aigles, de la Montagne des singes....
                                Le contrôle de la viande c’est Haguenau. officiel mais c’est surtout vendu au black. 

                                Tiens du passé de la chasse Floriot_Roussel au pied du Donon.

                                Pour se protéger du sanglier du cochon des odeurs des porcheries .... et de la grippe porcine, qui sait des chasseurs duy dimanche et de la semaine : 

                                l’ article de CLASSE l’article de CHASSE 



                                BON SUR LE SANGLIER ET TRES BON SUR LE COCHON


                              • darius 17 février 2010 18:51

                                Si un promeneur se rend illegalement sur un chantier de construction et recoit une brique sur la tete , c’est de sa faute. C’est le meme chose sur une chasse privée.

                                La chasse se deroule sur des propriétés privées, ou les promeneurs n’ont rien a faire.

                                Si ils s’y trouvent c’est en situation ILLEGALE de violation de la propriété d’autrui.

                                Les chasseurs payent un droit pour chasser et EUX sont en situation légale, si les promeneurs veulent utiliser ces propriétés privées a leur unique usage, ils n’ont qu’a payer un droit pour s’y promener.

                                Les promeneurs ont de la chance de ne pas etre poursuivi pour pénétrer sur le bien d’autrui sans autorisation, ils devraient faire profil bas avant que les propriétaires decident de tout cloturer pour avoir la possibilité de louer leurs terrains aux chasseurs.

                                Dans les forets domaniales on ne chasse pas le dimanche, les promeneurs n’ont qu’a y aller.
                                Enfin je rapelle que le droit de propriété, le droit de chasse ainsi que le droit de posséder une arme et ce pour tous les citoyens et une conquete de la revolutoion francaise.
                                Il faut s’opposer au retour des privileges de l’ancien regime.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Stéphane ARLEN


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès