Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pourquoi l’Ecologie est absente de la campagne présidentielle (...)

Pourquoi l’Ecologie est absente de la campagne présidentielle ?

En 2007, Nicolas Hulot avait réussi à faire de l'écologie politique un enjeu puissant. A l'époque, on en avait beaucoup parlé, beaucoup débattu, et la majorité des candidats avaient accepté de passer sous les fourches caudines du pacte écologique du médiatique animateur de télévision. Pourquoi alors cette absence aussi criante lors de la campagne présidentielle actuelle ?

Les risques écologiques sont toujours aussi grands. La question du réchauffement climatique était en débat. Aujourd'hui, plus personne ne conteste sérieusement sa réalité. Nous sommes en plein paradoxe : les idées écologiques se sont diffusées largement dans la société. Mais la politique semble inutile pour affronter cette réalité là. Comment l'expliquer ?

La Crise est passée par là, elle relègue l'écologie au rang de question annexe. Car les experts et les journalistes n'ont, pour la plupart d'entre eux, pas compris le lien entre crise écologique et crise économique.

Les citoyens s'en plaignent : davantage qu'en 2007, la communication a pris la place du débat, le "petit jeu" médiatique efface les "enjeux" de la campagne. Cette compulsion rend inaudible la réflexion collective que réclame l'écologie.

La Crise est passée par là, elle relègue l'écologie au rang de question annexe. Car les experts et les journalistes n'ont, pour la plupart d'entre eux, pas compris le lien entre crise écologique et crise économique.

L'impuissance politique pousse, de plus en plus, les citoyens au repli sur soi. L'individualisme les amène à penser que le seul acte qui est du sens à leurs yeux est celui de la réduction de leur propre empreinte carbone. Chacun se donne bonne conscience par quelques actes qui rassurent : l'achat d'un vélo pour l'un, d'ampoules LED pour un autre. 

Les choix du parti écologie les verts (EELV) sont probablement en cause eux aussi. La personnalité d'Eva Joly joue un rôle particulier. Candidate atypique, elle ne joue pas la séduction mais la franchise, abordant avec sincérité des thèmatiques originales, rarement entrevues dans une campagne présidentielle. Mais au royaume des requins et des faux-semblants, cette stratégie se révèle improductive.

Il y a une autre raison à cet échec : en abordant les questions politiques de manière fragmentées, Eva Joly n'aide pas l'écologie politique à être convaincante. Ce qui caractérise le monde actuel, c'est sa complexité et la multiplicité des dangers que nous allons affronter. Eva Joly s'intéresse à différentes minorités, à de multiples droits. Son dernier affichage, par exemple, était celui du combat pour la défense du breton et de l'occitan, une cause honorable mais bien éloigné du coeur du combat écologique. 

Or, le monde actuel réclame une analyse globale et des réponses articulées les unes aux autres. Il faut donc aujourd'hui que l'écologie politique produise un récit cohérent et explicite. Ce récit -projeté vers le futur- est la seule manière de décrire le monde tel qu'il est et tel qu'il peut devenir. 

L'écologie est condamné à l'impuissance si elle se contente de travailler uniquement sur l'éduction au développement durable et les comportements individuels car, si ce travail est indispensable, il ne portera ses fruits que dans une génération, c'est à dire beaucoup trop tard pour changer le cours des choses.

L'écologie ne peut, non plus, se contenter d'un discours moralisateur qui insupporte nos contemporains qui se sentent condamnées et culpabilisés.

Seul un récit distancié, porteur d'une dynamique collective, un récit "qui se termine bien" où la société, dans son ensemble, trouve les solutions aux dangers qui la menace, seul ce récit là peut permettre à l'écologie de sortir des ornières où elle s'est fourvoyée.

Des exemples de ces récits :

Se déplacer dans l'agglomération marseillaise en 2025

Pêcheur à Marseille en 2025


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Claire29 Claire29 2 avril 2012 10:42

    Mobilisation pour « libérer les élections »

    « L’appel à la mobilisation citoyenne aujourd’hui place de la Bastille à Paris pour »libérer les élections« à l’initiative d’une quarantaine d’associations et de réseaux écologistes et solidaires a été entendu par plusieurs milliers de personnes en milieu d’après-midi...A l’initiative de Colibris et avec la collaboration du photographe JR, un millier d’affiches de candidats-citoyens anonymes ont été exposées autour de la place et de l’obélisque central, portraits choisis parmi les 25.000 personnes qui ont répondu à l’appel »tous candidats en 2012« lancé en automne par ce mouvement pour »donner un visage à tous ceux qui veulent que ça change."

    Beaucoup de Français soucieux de l’environnement et de l’avenir de la planète ne se reconnaissent pas dans le parti EELV plus rouge que vert.
    Ce matin,j’ai entendu Nicolas Hulot sur deux radios.Lui au moins sait communiquer contrairement à E.Joly.Si les verts étaient moins sectaires et l’avaient choisi comme candidat,c’est lui qui serait le 3ème homme et pas M.Le Pen ou Mélenchon !


    • Claire29 Claire29 2 avril 2012 10:46

      Le lien ci-desuus ne marche pas,c’est un article du Figaro !

       


    • Romain Desbois 2 avril 2012 10:53

      Hulot l’homme sans parole (il s’était engagé par écrit à soutenir le candidat gagnant des primaires) qui a dit voter Sarkozy en 2007, pro-nucléaire jusqu’à Fukushima, etc.....

      Hulot voulait être le patron sinon rien, curieux comme état d’esprit.

      Perso je le pense plus proche de Lepage et il aurait été plus utile en la soutenant. Hélas elle n’a pas pu passer la censure des maires. Mais peut-être que Hulot ne voulait même pas être le numéro 2, la aussi.


    • Romain Desbois 2 avril 2012 10:47

      "Les choix du parti écologie les verts (EELV) sont probablement en cause eux aussi. La personnalité d’Eva Joly joue un rôle particulier."

      Non c’est le choix des militants écolos aux primaires (il n’y avait pas que EEV qui pouvait voter)

      Oui Eva fait une piteuse campagne, largement amputée par le temps de parole basé sur la lecture du marc de café (sondages).

      C’est un dilemme, est-ce que la prochaine fois il faudra choisir un pro de la langue de bois, beau parleur, beau , jeune etc...

      Les français s’en plaignent mais sont plus attentifs à la forme qu’au fond.

      Beaucoup confondent élections et PMU voire élections de miss France.


      • HerveM HerveM 2 avril 2012 10:57

        L’écologie n’a rien à voir avec un parti, c’est une affaire de coeur. Et pour commencer, il faut aimer son pays, les gens qui y vivent (c’est là le plus compliqué....) ainsi que les plantes et les animaux qui en sont propriétaires au moins autant que nous, même sans actes notariés.

        Je résume :
        - aimer son pays - nationaliste
        -aimer ses habitants - socialiste
        -aimer sa faune et sa flore - écologiste

        Si un de ses trois vous manque, vous êtes vraiment mal placé pour parler des deux autres. Et je ne vous aime pas. Mais vous changerez, à n’en pas douter....


        • Romain Desbois 2 avril 2012 11:03

          HervéM
          « L’écologie n’a rien à voir avec un parti, c’est une affaire de coeur. »

          Les écologistes pensaient ça aussi dans les années 60/70 et à force de voir que les politiques se foutaient d’eux, ils ont décidé d’entrer dans la politique.

          Par contre je ne vois pas ce que le nationalisme a à voir avec l’écologie. Ce qui n’empêche pas d’aimer son pays et celui des autres.... ou pas d’ailleurs ;


        • HerveM HerveM 2 avril 2012 11:35

          "Les écologistes pensaient ça aussi dans les années 60/70 et à force de voir que les politiques se foutaient d’eux, ils ont décidé d’entrer dans la politique."

          Et qu’est ce que ça a changé en pratique ? Les vélibs peut être. L’A.L.F. est déclaré comme terroriste aux USA pendant que Cohn-Bendit est copain comme cochon avec toute la clique politicarde.

          "Par contre je ne vois pas ce que le nationalisme a à voir avec l’écologie. Ce qui n’empêche pas d’aimer son pays et celui des autres.... ou pas d’ailleurs ;"

          Je ne pense pas que les écolos mondialistes aiment leur pays comme je l’entend, les nationalistes authentique, oui. Quand aux autres pays, foutons leur la paix, soyons irréprochables et ensuite, seulement ensuite, servons d’exemple.


        • Georges Yang 2 avril 2012 11:32

          Vous dites à peu près la même chose que moi, sauf que vous croyez encore aux lubbies vertes dangereuses pour l’économie et la liberté


          • illuminato 2 avril 2012 11:35

            Par ce que les écolos sont des gens intelligents qui ont pris conscience que ce n’est pas le moment de finasser ,quand on risque de diviser le camp qui peut virer sarko .


            • robin 2 avril 2012 11:42

              la crise va de toute façon naturellement niveller sévèrement les consommations de toutes sortes, donc va involontairement faire de la décroissance.


              • Al West 2 avril 2012 12:49

                Bonjour l’auteur,

                Il est faux de dire que personne ne conteste le réchauffement climatique. Sans parler des complotistes de nos propres régions, les Russes (et je parle ici de ceux de l’Académie des sciences russes, des gens avec un bagage scientifique très sérieux donc) ont une opinion bien différente de la nôtre à ce propos :

                http://www.laterredufutur.com/accueil/index.php/soleil/194-des-scientifiques-russe-predisent-100-ans-de-refroidissement-climatique.html

                Attention, ne pas se tromper, je suis le plus fervent défenseur de l’écologie, et je considère qu’Eva Joly est le plus grand imposteur de cette élection. Mais d’un point de vue géopolitique, le réchauffement climatique est une aubaine pour les puissances occidentales qui voient d’un très très mauvais oeil la montée des BRICS. Ce qui est d’ailleurs particulièrement hypocrite puisqu’on tout ce que nous consommons est produit chez eux. On voit mal, dès lors, pourquoi ils se plieraient à des règles de respect de l’environnement...

                Concernant Joly, elle est inexistante dans cette campagne. Elle ne défend pas l’écologie mais passe son temps à plaider en faveur d’une Europe fédérale. Elle sautille niaisement avec Cohn-Bendit qui est aussi écologiste que moi champion de bilboquet. Elle n’aborde aucune grande problématique écologique, à tout le mieux le nucléaire, mais ni la démographie, ni l’agriculture, ni l’aménagement du territoire. Son programme est vide (ah non, elle veut une Europe fédérale, vous savez, celle qui est en train de tuer les Grecs), il suffit de le lire sur son site :

                http://evajoly2012.fr/le-projet/

                Bref, on voterait Cheminade qu’on ferait plus de bien à l’environnement. Au moins, on soulagerait la Terre en allant sur Mars.


                • anamo 2 avril 2012 13:41

                  Et si l’écologie d’EELV n’avait pas d’audience, non à cause d’Eva Joly mais, à cause :
                  - Légalisation du cannabis - mesure non souhaitée
                  - 32 heures hebdo - Les 35 heures de l’époque n’étaient pas souhaitées, alors 32
                  - 32 heures hebdo - Tout précaire ou temps partiel les souhaitent, pas les autres
                  - 32 heures hebdo - On se paie la tête des cadres
                  - Fin de l’énergie nucléaire - Et après .... Et après ... j’attends
                  - La décroissance - On a peur d’en parler

                  Frileuse, sectaire, autiste, telle est l’écologie façon EELV
                  Pour un vote favorable, on repassera. Ce n’est pas qu’une affaire de personnalité


                  • kemilein 2 avril 2012 18:39

                    moi je suis pour un temps de travail maximal de 20 heures par semaine avec interdiction des heures sup.
                    c’est pas aux travailleurs a compenser l’imprévision de l’esclavagiste (oups, « patron »)

                    et personnellement je taffe 20h par semaine, dans mes champs et je mange vraiment bien :), manger dormir aimer, la vie quoi.


                  • Philippe Muléro 4 avril 2012 22:13

                    Bonjour
                    Voulez-vous « agir » avec moi dans le cadre de la journée mondiale de
                    l’environnement le 5 Juin et du Sommet de la terre les 20-22 Juin ?
                    Pour créer des emplois et protéger la planète et les animaux.
                    Nous pourrons exécuter et financer du reboisement pour LUTTER CONTRE
                    LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE
                    J’ai proposé aux JO de commercialiser des articles publicitaire pour
                    cela et de même pour l’Euro 2012 de football.
                    De plus nous pourrons demander aux clubs de football, rugby et autres
                    la possibilité de commercialiser des articles publicitaires a leurs
                    supporters.
                    J’ai déjà demandé a Mr Juppé le Maire de Bordeaux et a Mr Cohen le
                    Maire de Toulouse de m’appuyer auprès de ses clubs.
                    voir http://emploi-solidaire.voila.net
                    Et a l’intention des candidats aux présidentielles et législatives
                    http://vote-blanc-nul-2012.voila.net
                    Je déclare mon entreprise de conseils en marketing et les projets sont
                    pour une structure a créer où qui existe


                    • Philippe Muléro 9 avril 2012 18:28

                      Les écologistes avec Dominique Voynet ont démontré que ils étaient dans l’incapacité de se gérer tout seul, sans le grand frère socialiste
                      Je voterais de ce fait blanc où nul
                      http://vote-blanc-nul-2012.voila.net
                      et pourquoi les écologistes n’ont jamais soutenu des créations d’emplois pour protéger la planète et les animaux ?
                      voir : http://emploi-solidaire.voila.net

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès