Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Précocités

medium_Photo-0005.jpgCe n’est plus un secret pour personne, nous vivons l’un des hivers les plus doux depuis que les relevés existent. La température dépasse presque quotidiennement les 10 C° et descend rarement en-deçà des 5-7 degrés la nuit.

Du coup, on se retrouve avec un hiver 2006-07 de type sub-méditerranéen y compris en France continentale ! Sub-méditerranéen c’est un peu vite dit. Il pleut pas mal dans certains coins et très peu dans d’autres. De plus, le soleil n’est pas si généreux que ça ! Le pays semble balayé en permanence par un vent de sud-ouest qui draine constamment des gros nuages gris. On est déjà en déficit pluvial parait-il pour certaines régions du sud mais aussi d’Ile-de-France.

Il n’empêche, cette situation n’est pas sans effet sur la nature qui semble un peu déboussolée.

Parmi les manifestations les plus visibles de cette douceur, il n’y a qu’à regarder autour de vous : les végétaux sortent précocement de leur repos hivernal et les échassiers tels les grues cendrées ont déjà été vues fonçant à toute allure vers le nord !

Voici ce que j’observe en région parisienne comme à la campagne :
un mélèze qui n’a pas perdu ses aiguilles, des prunus actuellement en pleine floraison, des forsythias en fleurs même en exposition est, mon abricotier pré-pubère avec ses bourgeons floraux prêts à craquer,
mon camélia recouvert de fleurs bien charnues, de nombreux arbres (saules, par exemple) et arbustes qui commencent à verdir...

medium_magnolias.jpg J’ai même aperçu, dans ma petite ville de banlieue, un magnolia spectaculaire avec ses branches nues ornées de pures fleurs roses et blanches ! C’est une plante qui peut fleurir dés février dans certaines circonstances de température (10 ou 11 °C). De ce point de vue aucun souci ! Ces circonstances ont été réunies dés le début du mois de février.

On ne peut pas totalement exclure un coup de froid voire du gel. Mais ce ne serait qu’un épisode dans le cours normal des choses. Il faut plutôt regarder la tendance. Et là, on ne peut plus vraiment nier que des modifications inhabituelles sont en cours. Je parle à l’échelle d’une génération. On dit que cela à été de tout temps. Soit !

La grande question maintenant est de savoir comment la nature va s’adapter et réagir face à ces changements brusques (en quelques années seulement !) ? Puis par voie de conséquence, quel impact ils auront sur notre mode de vie. Les premiers qui risquent d’être touchés sont les agriculteurs. On parle de grands gagnants (pays du nord qui deviendraient plus tempérés) et de perdants (pays du sud de l’Europe) qui deviendraient plus secs ! Difficile de prévoir ! Il me semble que compte tenu de notre grande rigidité en termes de modes de vie, tout le monde risque d’être perdant !

C’est presque avec un certain attentisme mêlé de crainte que j’appréhende l’avenir climatique. En effet, que se passerait-il si les scénarios n’étaient pas linéaires mais plutôt chaotiques voire exponentiels ? Ne devons-nous pas envisager un emballement de la situation et commencer à nous y
préparer ?

Même si ma vision apocalyptique n’est peut-être pas justifiée, avez-vous connaissance d’un plan pour un éventuel ’jour d’après’ ? Existe t-il une stratégie du risque climatique ?

*
* *


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Fred (---.---.20.123) 7 mars 2007 11:42

    La précarité fera donc de moins en moins de morts de froid... C’est une bonne chose

    ( C’était de l’humour )

     smiley


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 7 mars 2007 11:49

      Merci l’auteur pour ce nécessaire rappel à l’observation des mutations de notre climat. Il y a quelques années je me tâtais pour choisir une chute de retraite plus au sud que dans mon Morvan. Bien m’en pris de ne pas allez grossir les contingents de troisème et quatrième âge de la côte, ni de l’arrière côte. Chaleur, manque d’eau, insectes nuisibles, feux et j’en passe ... Ici : un des cantons les moins peuplés de France. Des lacs qui gardent leurs eaux, pas d’aoûtats ni de moustiques, encore toujours de l’exode rural, mais des hollandais ou anglais qui viennent conscients eux de la vraie valeur. Ce qui a aussi fait flamber les prix de l’immobilier par ici. Quant-aux questions fondammentales de société : que faire ? Vivre plus économiquement et trouver son bonheur et sa santé dans les choses vraies. Chassez les vieilles mouches politiques du coche de l’Etat qui finalement ne savent qu’augmenter nos systèmes polluants. Pensez à faire du télétravail afin d’éviter tous ces déplacements fatiguants et polluants. Se nourrir avec des produits meilleurs et plus locaux. Mais je rêve .... en attendant je tends à réaliser ce rêve. Et merci à AV de pouvoir communiquer mes états d’âme à vous tous.


      • LE CHAT LE CHAT 7 mars 2007 13:46

        @eugene

        la provence , ça devient vraiment chaud ! je me suis couru un demi marathon ce week end à plus de 20°c ! le maire de fos sur mer est un visionnaire car c’est des palmiers qu’il a fait planter en masse .....


      • (---.---.252.249) 7 mars 2007 14:46

        Il faut toujours regarder plus loin que l’hexagone car nous vivons au quebec probablement l’hiver le plus froid depuis que les releves existent.Nous avons « un refroidissement climatique. » ! Il faisait hier 6 mars moins 40 degres,ce qui faisait dire a un humoriste que c’est la journee ou les politiciens mettaient leurs mains dans leur propre poches. La terre a toujours connu des dereglements climatiques.Ex : en 1923,un tsunami avait ravage la region des quays aux USA avec 900 morts.


        • HKac (---.---.159.200) 7 mars 2007 15:29

          Merci de votre éclairage qui permet de relativiser l’éventuel phénomène tendanciel. Mon article se focalise en effet sur un espace géographique en particulier. Il s’agit d’observations « terrain », car j’ai la chance de partager mon temps entre la ville (où on ne voit pas grand chose d’exceptionnel en général) et la campagne ! Au-delà de l’aspect « réchauffement », ce qui devrait nous interpeller c’est le « changement climatique » en général. Pour certains il ferait plus chaud et sec, pour d’autres plus froid, et encore pour d’autres plus humide ! Mais c’est une vaste loterie. Mon point de vue, qui ne fait pas troujours plaisir à tout le monde, est que c’est même probablement une « roulette russe ». Je crois que nous serons confrontés à une « bombe » climatique dans un avenir plus ou moins lointain et que nous devrons anticiper tout ça si on ne veut pas risquer de perdre du confort, voire pire. Pourquoi ne pas en reparler dans quelques mois ? Bien à vous.


        • faxtronic (---.---.127.45) 7 mars 2007 14:48

          Oui ca se rechauffe, c’etait prevu. et cela advient. Il faut s’adapter, et essayer d’empecher la catastrophe mediatique. Mais treve d’esperances, ce qui doit etre ne peut qu’etre.


          • faxtronic (---.---.127.45) 7 mars 2007 14:50

            Enorme lapsus !!!! Je voulais pas dire « catastrophe mediatique » mais « catastrophe climatique ». Tres bon lapsus en verité cependant.


          • Jojo2 (---.---.158.64) 7 mars 2007 16:15

            Il ne faut pas confondre le temps qu’il fait en un point du globe, qui n’est que de la météorologie, avec le réchauffement global, qui est un phénomène climatique. Des hivers doux, il en a eu et il en aura, et des plus froids aussi. Des endroits peuvent se réchauffer mais d’autres se refroidir, du fait de la circulation de l’air et des océans. Ce qui compte c’est la température globale de la planète. Là la tendance au réchauffement est lourde.


            • faxtronic (---.---.127.45) 7 mars 2007 16:32

              Pour etre plus precis, il y a moins de chaleur terrestre evacué par rayonnement. Cea implique une modification des equilibres climatologiques et une augmentation globale de la temperature.

              MAIS ATTENTION, augmentation globale ne veut pas dire augmentaion partout et generale. La temperature de l’air n’est qu’une donnée. Ce qui compte c’est la temperature du sol et surtout des oceans, masse thermique s’il en est. Si le rechauffement climatique s’accompagne simplement d’une augmentation de quelques degrees, ma foi pourquoi pas, mais ce n’est du tout cela : Rechauffement climatique implique principalement un rechauffement oceanique, donc plus de cyclone, moins de glacier, arret du gulf stream (donc l’europe otient un climat americain et donc en fait canadien, brrrr), augmentation des precipitations (neige et pluie), mais aussi un bouleversement des alizées, ce qui implique des phenomenes tel El Nino, qui genere la desertification et les pluie torrentielles alternativement.

              Le rechauffement climatique aura des repercussions par tout dans le monde, mais des repercussions differentes.

              Le rechauffement climatique, ce n’est un simple decalage de climats, c’est une veritable catastrophe climatique, un bouleveresemnt qui aura a court termes des repercussions terribles (famines, epidemie, guerres)


            • HKac (---.---.159.200) 7 mars 2007 17:05

              Et oui, j’abonde dans votre sens. Tout est lié, climat et météo sont enchaînés. Je ne suis pas un spécialiste de la climatologie ou de la météo. J’observe la nature et le jardin, j’écoute les paysans, j’échange avec des agriculteurs... Nous devrions à mon humble avis adopter une démarche « systémique » et non pas cloisonée |climat|météo| Nous devrions dépasser les notions de boîtes et de contenu de ces boîtes pour nous intéresser aussi aux « liens » qui peuvent exister entre les différentes disciplines. Avoir une démarche pluridisciplinaire. Merci pour votre commentaire très intéressant !


            • faxtronic (---.---.127.45) 7 mars 2007 17:17

              Au fait HKac, je suis aussi berrichon, et je cherche un coin sympa ou acheter dans le berry smiley


            • HKac (---.---.159.200) 7 mars 2007 18:21

              @faxtronic Tu es probablement plus berrichon que moi d’ailleurs smiley Ceci dit, il exsite encore de véritables perles si tu aimes bricoler et restaurer. Mais hâte-toi ! Le peuple de la distante et Blanche Albion lorgne aussi sur ces terres marécageuses ! Je te renvoie à l’article « Campagne et logement, une question d’opportunité ! ». http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=19033

              Bonne continuation. PS : je recommande « L’auberge de la Gabrière » pour un petit filet de sandre sauce au chêne (brevet de la maison) accompagné d’un peti Reuilly. La vue sur l’étang et ses oiseaux est superbe !


            • faxtronic (---.---.127.45) 7 mars 2007 18:59

              tu parles si je connais l’auberge de la gabriere ! c’est mon coin, ca la brenne. Genial pour le velo et la photo. Bon j’aime pas la carpe, mais je me rattrape sur le reste.

              Oui mais voila, je nái pas le temps de bricoler.


            • le furtif (---.---.102.5) 7 mars 2007 20:03

              @Faxtronic et à H Kac

              Bonjour

              Ah que ouais....Il faut y aller et trainer pendant des heures sur les chemins autour....Par ailleurs , les anglais s’amusent à repeupler la diagonale du vide mais ils ne sont pas les seuls. J’ai un jour découvert un village entier réoccupé et restauré par des hollandais.

              cordialement

              Le furtif


            • Le furtif (---.---.102.5) 7 mars 2007 21:05

              He ho

              As-tu remarqué que tu n’as pas été rétabli dans la liste des rédacteurs ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

HKac

HKac

...


Voir ses articles







Palmarès