Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Production gaspillée et jetée

Production gaspillée et jetée

Le dernier épisode des agriculteurs destructeur d’œufs n’est qu’un énième rebondissement dans l’affaire de la production absurde que nous avons mis en place. Une surproduction qui fait baisser les prix à un point ou les producteurs n’arrivent plus à être rentables, tout cela pour une bonne moitié de la production qui part à la poubelle, laissant toujours plus d’affamés sur les dents, alors même que la nourriture est largement suffisante.

Un système absurde, certainement, mais est-ce une raison suffisante pour sciemment détruire la production ? La solution des producteurs est-elle la bonne ? Médiatiquement, il est évident que cela a un impact plus important que le simple fait de dire les choses, mais, humainement, et surtout, écologiquement ?

Les conditions des poules pondeuses sont, comme d’habitude dans ce type d’élevage, atroces. Comment pouvoir cautionner ce genre de vie si en plus c’est pour jeter leur production qui aura coûté la vie à des millions de poules ?

Comment expliquer que les producteurs en soient réduits à jeter leur production alors qu’il existe des marchés alternatifs, si ce n’est leur emprisonnement de par un système fermé et n’autorisant aucune dérive ?

Les solutions, pourtant, existent, et ne demandent qu’un peu de courage et d’audace. Réinvestir les marchés locaux, se lancer dans le bio, mettre en valeur sa production, ne plus dépendre des nombreux intermédiaires du marché, produire selon la demande et non plus selon ce que le syndicat demande, se mettre à d’autres marchés pour éviter de tout perdre lors d’un effondrement du marché, ne plus investir des milliers d’euros dans la chimie ou autres produits au prix élevé…

La solution actuelle, celle de détruire une partie de la production pour se faire entendre, n’est que partielle, incomplète, et n’aura qu’une durée limitée dans le temps. Le nombre de ces actions se multiplient sans que les problèmes ne soient jamais réellement réglés, rappelé vous des épisodes du lait vidé, des melons détruits, des concombres, j’en passe et des meilleurs ? Est-ce que ça a changé quelque chose dans le fond ? Bien sûr que non, les producteurs continuent d’être entièrement dépendants au marché, les cours peuvent s’effondrer du jour au lendemain sans qu’ils ne puissent rien faire.

La régulation et le renouveau doivent se faire non seulement localement, producteur par producteur, mais aussi et surtout, au niveau étatique et européen, sans quoi il sera d’autant plus difficile d’en sortir : nos dirigeants doivent absolument se mettre à l’ordre du jour et réaliser que le système actuel n’est plus adapté, que ce soit à tout les niveaux : pour les producteurs qui ne s’en sortent pas, pour les consommateurs qui consomment sans savoir, pour l’environnement bafouée et violée de façon quotidienne, mais aussi pour notre futur, qui s’annonce bien sombre une fois que l’on aura tout extrait jusqu’à la moelle.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 19 août 2013 11:53

    QUESTION !
    Les oeufs consommés en France sont ils TOUS de production française ?
    sinon quelle est la part des importations ?

    on peut également constater que l’Europe a songé au bien-être des poules (nouvelles installations) mais pas à celui des aviculteurs  ! !


    • alinea Alinea 19 août 2013 12:24

      Le problème c’est que les producteurs de ces oeufs, ne peuvent avoir accès aux marchés alternatifs parce que ce qu’ils produisent, pardon mais, c’est de la merde.
      Les gens se contentent de manger les produits d’animaux torturés ! Est-ce ignorance ou indifférence ?
      Ils cassent des oeufs pendant que des gens ont faim ; naguère ils brûlaient des moutons dans leurs camions, sous prétexte qu’ils étaient anglais ! Ces gens-là sont-ils crédibles pour être reconnus comme éleveurs, paysans ?
      La nouvelle PAC ne va rien arranger ; c’est un mystère cette continuité dans l’horreur !
      Les paysans ont une responsabilité énorme, et ils ne semblent pas en être conscients, tout piégés qu’ils sont par leurs emprunts et leurs aides !
      Le système est pourri, rien ne pourra être rafistolé ; il nous faudra tout changer !


      • Croa Croa 25 août 2013 17:14

        « ne plus jamais mettre les pieds dans une grande surface. »

         smiley Tu connais des gens qui y arrivent  ?  smiley

        J’ai quelques poules et quelques légumes : Problème réglé de ce coté là (avec en plus la possibilité de fréquenter quelques marchés peu achalandés) ! Mais comment faire sans beurre, sans lessive, ni savon, ni huile, ni vinaigre, etc...  ? Sachant qu’en plus il n’y a plus aucune station service indépendante à 30 km à la ronde (toutes celles qui restent sont sur le parking d’un supermarché.) ?


      • foufouille foufouille 19 août 2013 12:42

        leur contrat interdit certainement la vente. il s’agit plutôt de faire du profit pour les oeufs importés sous forme de blanc d’oeufs liquides ou autre cochonnerie


          • foufouille foufouille 19 août 2013 13:22

            je préfère le système avec 50% de réduction. pas obligé de mendier


          • antonio 19 août 2013 18:37

            Qu’ils cassent les oeufs, qu’ils brûlent leur camps de concentration pour poules (en essayant de les sauver avant mais sont-elles « sauvables » ces pauvres volailles incapables de tenir sur leurs pattes et ignorantes de la lumière du jour ) Ils « crèvent de faim » soumis aux dicktats des plates-formes d’achat...et bien, en brûlant tout, ils continueront de « crever de faim  » mais la conscience un peu plus propre, celle de ne plus torturer à vie des animaux....et tant qu’on y est, brûlons aussi les porcheries , ignobles geôles, et les hangars immenses où s’agglutinent des milliers de volailles handicapées et bourrées d’antibiotiques...
            et après ? Retroussons nos manches !!!!!


            • foufouille foufouille 19 août 2013 22:25

              « Vous savez, un animal stressé produit moins. J’ai tout intérêt à ce que mes poules se sentent bien. »"

              mdr !
              une poule chantent quand elle pond un oeuf, suivant les races
              j’ai des poules sampiero


              • foufouille foufouille 19 août 2013 22:28

                @sampiero
                http://www.gallinette.net/

                forum de non technocrates fauxialiste

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

POlivier


Voir ses articles







Palmarès