Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Quand les services publics se mettent au vert

Quand les services publics se mettent au vert

Quand la puissance publique donne l’exemple, ce sont tous les secteurs qui peuvent bénéficier de politiques environnementales propres. Exemples en région parisienne et en province.

Le secteur public se met au vert et aux technologies propres. Que demander de mieux, après tout c’est l’argent du contribuable, alors quand il est utilisé pour promouvoir des équipements qui bénéficieront à sa santé et à son environnement… Ce sont plusieurs événements qui m’ont donné l’idée d’écrire un post sur l’aspect « public » des technologies propres. Après tout, vu les sommes et le « pari sur l’avenir » que cela implique, il est bien du ressort de l’activité publique de montrer l’exemple. 

En Ile de France, c’est une station du RER A dans l’Ouest parisien qui se met au solaire. Le projet, mené conjointement par la SCNF, exploitant du RER, et la région, est estampillé HQE, le label de la construction propre et de qualité, pour un coût de 3,2 millions d’euros. Une membrane photovoltaïque de 175m carrés fournira 25% de l’énergie de la gare. L’énergie solaire ne sera pas la seule mise à l’honneur, puisque l’isolation thermique du bâtiment sera revue, un vrai problème dans les gares qui sont pleines de courants d’air et d’ouvertures vers l’extérieur. Au final, la gare devrait consommer 64% d’énergie en moins, et ses émissions de GES seront réduites de 84%.

De l’autre côté de la région, à Pantin, c’est une école « zéro énergie » qui doit ouvrir en 2010. Le concept est donc que le bâtiment produise au moins autant d’énergie qu’il n’en consomme, d’où le « zéro énergie », et pourquoi pas produire un surplus pour d’autres services publics (on serait alors dans le cas d’un bâtiment dit à « énergie positive »). Egalement estampillée HQE, l’énergie produite le sera par le biais d’un peu plus de mille capteurs photovoltaïque, toujours dans l’énergie solaire donc, mais également de 15 sondes géothermiques. Coût du projet : 10 millions d’euros, soit 23% de plus que pour la même construction « standard », mais avec un gain d’énergie de 30%.

Enfin en province, c’est à Grenoble qu’une nouvelle initiative publique met la ville un peu plus au vert, avec une convention signée entre Gaz Electricité de Grenoble et l’office HLM de Grenoble Actis. L’objectif est d’optimiser la consommation d’énergie, de promouvoir le renouvelable (avec des installations photovoltaïques notamment, mais aussi des véhicules propres). C’est également ici que le terme « public » prend tout son sens puisque des tarifs sociaux vont permettre à des populations à faible revenus de profiter elles aussi des énergies propres.

Technopropres


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 19 février 2009 13:00

    C’est le premice je crois d’une grande révolution techno-écologique !
    Ca rend optimiste tout de même.
    Tout n’est pas noir dans ce monde, merci pour cet article positif.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 février 2009 13:13

      C’est curieux de voir comment l’Etat se pare de systèmes de production locales d’énergie autonome, coûteuses à l’installation, mais libérés d’abonnements pour l’établissement et l’entretien de la longue chaine de production et de transport de cette énergie...alors qu’il pourrait depuis longtemps avoir proposé de subventionner le surcoût d’installation à la construction chez nombre de particuliers notemment les plus isolés puisque les plus chers à relier au réseau ?

      Depuis longtemps tous les hangars agricoles devraient être construits avec une face tournée vers le sud et garnie de panneaux solaires. Au milieu du siècle dernier, presque chaque ferme avait son éolienne capable de pomper de l’eau que le soleil peut chauffer jusqu’à soixante degrés en été.

      L’Etat a organisé un système de dépendance et d’abonnement plus que juteux auquel il est addicté, et comme un médecin quii s’auto-soigne gratuitement, il participe à nos frais à son désengagement énergétique.

      Pendant ce temps, en malaisie, des tramways sans fils font le plein de trois cent kilos de batteries en une minute, ce qui leur donne assez d’énergie pour accèder à l’arrêt suivant où ils refont le plein en une minute, et bientôt une seconde avec des supracondensateurs chargeables un million de fois, totalement recyclables et sans pollution sur l’environnement...

      Les technnologies modernes permettent de se passer complètement de pétrole et de nucléaire pour tous nos besoins quoptidiens. Il est urgent d’en encourager le développement avant que la chute du peak pétrolier n’entraine notre civilisation dans la pénurie et le chaos social...

      Sans compter sur le CERN qui a coûté des milliards d’euros au contribuable pour un produit que l’on attend toujours et auquel, de toutes façon, il faudra encore s’abonner...

      Votre article démontre la bonne volonté des autorités chez elles, mais ne démontre pas sa capacité à défendre des entreprises françaises telles UNIROSS, principal acteur dans les technologies de l’avenir en autonomie énergétique...cet effet d’annonce ne garantit pas l’engagement de l’Etat dans l’autonomie populaire.


      • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 19 février 2009 14:51

        Si je suis assez d’accord avec vous sur le reste, vous faites un joyeux amalgame avec le CERN qui n’a rien à voir avec la production énergétique (ce serait même plutot un bon poste de consommation...) Peut-être souhaitiez vous parler d’ITER, auquel cas, vos propos auraient plus de sens.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 février 2009 19:12

        @ lord-mahuf, ITER, c’est autre chose, c’est le moyen qu’utilisent nos gouvernants pour détourner des milliards d’euros sans que personne ne puisse rien vérifier...

        Mais je vous encourage à vous plonger dans les méandres du CERN qui consomme une énergie fantastique, c’est vrai, mais pour inventer une source d’énergie quasi perpétuelle. En un mot, une pile de dix sur dix qui fait marcher votre voiture toute sa vie...

        Bien à vous et n’hésitez pas à être plus loquace. L.S.


      • Piotrek Piotrek 20 février 2009 09:50

        "Sans compter sur le CERN qui a coûté des milliards d’euros au contribuable pour un produit que l’on attend toujours et auquel, de toutes façon, il faudra encore s’abonner..."
        "je vous encourage à vous plonger dans les méandres du CERN qui consomme une énergie fantastique, c’est vrai, mais pour inventer une source d’énergie quasi perpétuelle"


        - C’est de la recherche fondamentale, donc non, le but du CERN n’est pas d’inventer une pile perpetuelle.


        - Saviez-vous que le web est un sous-produit du CERN ? Et il y en a eu beaucoup d’autres...

        Vous devriez soit vraiement "vous plonger dans les meandres du CERN" pour savoir de quoi il en retourne soit continuer dans votre elan de bien-pensence et faire votre BA energetique : eteindre votre ordinateur




      • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 19 février 2009 15:38

        Merci pour cet article, c’est assez intéressant de voir des projets tels que ceux-ci sortir de terre.

        Ces projets ne sont pas uniques, de nombreux projets similaires sortent de terre en France depuis quelques années déjà, par exemple :
        Mairie des mureaux
        Quartier Lyon confluences

        Même les entreprises privées s’y mettent, par exemple Bouygues Immobilier (bouh ! pas bien !) s’est récemment (il y a quasiment 2 ans quand même) engagé à certifier tous ses logements "Habitat & Environnement", équivalent de la HQE pour les logements (source)

        La construction durable est donc bien en train de se mettre en route en France (surtout depuis 2 ans), encore une raison d’avoir un peu d’espoir, comme le dit Romain Desbois ci-dessus, "tout n’est pas noir" loin de là.


        • Romain Desbois 20 février 2009 12:40

          au Japon ils en sont déjà à couvrir de panneaux solaires les toits des Wagons voyageurs (source Vie du Rail)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès