Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Environnement > Réchauffement climatique : un premier combat vite oublié

Réchauffement climatique : un premier combat vite oublié

Bien qu’il ait signé le Pacte écologique de Nicolas Hulot et déclaré au soir de son élection vouloir faire du réchauffement climatique le « premier combat » de la France, Nicolas Sarkozy reste bien peu crédible sur les enjeux environnementaux.

Dimanche soir à 20 heures, il était difficile de considérer encore que l’environnement et la cause écologique avaient été des thèmes essentiels de la campagne, décisifs dans le choix de l’élection de Nicolas Sarkozy. Le programme du candidat de l’UMP avait été estimé très insuffisant par les responsables des ONG regroupées au sein de l’Alliance pour la planète, et très en retrait par rapport aux propositions de son adversaire socialiste sur les mêmes enjeux. Entre les deux tours, une signataire du Pacte écologique reprochait d’ailleurs à Nicolas Hulot son silence et son manque de positionnement face à ce grand écart des projets.

Le Pacte Ecologique, le nouveau président l’avait lui aussi signé le 31 janvier dernier... sans toutefois souscrire totalement à son contenu, refusant notamment de s’engager à nommer un vice-Premier ministre chargé du développement durable, tout en affirmant reconnaître la nécessité de placer cette politique au plus haut niveau de l’Etat. Mais ce n’est pas la première fois qu’on l’entend dire en même temps une chose et son contraire.

Plutôt qu’un vice-Premier ministre, Sarkozy souhaite "un grand ministère du Développement durable, ayant rang de ministre d’Etat". Une idée désapprouvée par le Comité de veille écologique de la Fondation Nicolas Hulot : "L’idée même d’un ministère, même d’Etat, qui comprendrait l’écologie, l’eau, les transports et l’énergie ne nous apparaît pas pertinente car l’effet le plus probable serait de diluer encore plus les enjeux environnementaux dans un grand ministère où le poids des lobbys risque de peser considérablement plus que les pressions environnementales."

Quant au reste du Pacte écologique, si l’on en croit le député UMP Claude Goasguen piégé par les Yes Men, Nicolas Sarkozy n’a pas l’intention d’en suivre à la lettre les recommandations. "Nicolas Hulot n’est qu’un journaliste, son pacte est extérieur à la campagne..." avait notamment déclaré Goasguen. Bref, si l’écologie n’est ni de gauche ni de droite, la politique environnementale de Sarkozy sera de droite, assurément !

Et puis, ce dimanche 6 mai sur le coup de 20h45, en écoutant le discours présidentiel à la télé du nouvel élu, une phrase étonnante a émergé.

"Mais je veux dire [à nos amis américains] aussi que l’amitié c’est accepter que ses amis puissent penser différemment, et qu’une grande nation comme les États-Unis a le devoir de ne pas faire obstacle à la lutte contre le réchauffement climatique, mais au contraire d’en prendre la tête de ce combat parce que ce qui est en jeu c’est le sort de l’humanité toute entière. La France fera de ce combat son premier combat."

Oui, dans l’euphorie de la victoire, il a dit cette phrase incroyable : "La France fera de ce combat [contre le réchauffement climatique] son premier combat". D’une petite phrase, l’ex-candidat mauvais élève de la cause écologique se transforme en président vertueux qui affirme placer le réchauffement climatique au premier plan de son action politique.

Malheureusement, la phrase a mystérieusement disparu du texte du discours qui figure sur le site du candidat élu. Etonnant ? Pas tant que ça finalement : on a dû se rendre compte dans l’entourage sarkozyste que faire du réchauffement climatique son premier combat le dimanche soir et sauter dans un jet privé pour rejoindre un yacht le lendemain matin n’était pas très cohérent...

On ne peut qu’espérer que l’Alliance pour la planète et le Comité de veille écologique de la fondation Nicolas Hulot, avec tous les signataires du Pacte écologique, sauront se montrer vigilants et rappeler au candidat ses engagements. Parce que l’urgence climatique ne semble pas encore totalement intégrée par l’homme qui veut incarner la rupture.



Sur le même thème

Climat, transition énergétique… Quand « le cave se rebiffe »
Cécile Duflot : ou comment transformer une défaite annoncée en grande victoire, le tout sans combattre !
Maldives : la peine de mort pour des enfants de 7 ans ?
Tirer profit des grands chantiers environnementaux
Europe ! Vous avez dit Europe, comme c’est bizarre !...


Les réactions les plus appréciées

  • Par aurelien (---.---.---.62) 10 mai 2007 12:25

    Le 31 mars 2007, Nicolas Sarkozy avait promis aux associations et aux ONG en charge de la protection de l’environnement d’organiser une réunion « dès le lendemain de la présidentielle] », s’il était élu, afin d’organiser un « Grenelle de l’environnement » qui aurait lieu en septembre.

    Force est de constater que cette promesse n’a pas été tenue.

    Sur LCI

    Sur Le Figaro

  • Par LE CHAT (---.---.---.49) 10 mai 2007 13:37
    LE CHAT

    on vera également jusqu’où ira le prochain gouvernement en matière d’isolation des logements anciens comme l’a promis le candidat Sarko , il y a de quoi faire , les propriétaires se contentant d’encaisser les loyers et se foutant que les locataires chauffent les rues ( en provence ils ont des putaing d’oursins dans les poches smiley )

    Sarko arrivera t’il à convaincre son modèle Debeulyou de signer les accords de Kyoto , rien n’est moins sur

  • Par Boileau419 (---.---.---.4) 11 mai 2007 09:11
    Boileau419

    C’est triste que l’on continue à croire en la parole de gens qui par le passé ont démontré par leurs actes qu’ils n’étaient pas fiables du tout...

    Ce n’est pas des hommes politiques, quoi qu’ils disent, que viendra le salut, mais de nous-mêmes.

    Quant au réchauffement climatique, les mesures efficaces à prendre seraient tellement draconiennes, tellement à rebours de tout ce qui se fait, se dit et se pense que Sarkozy ou n’importe quel autre président serait renversé s’il osait les prendre.

  • Par joseW (---.---.---.142) 11 mai 2007 10:55

    Sarko est un bonimenteur qui a pu vendre sa poudre de perlin pinpin avec l’aide des médias alignés, à grand coup de Unes et de sondages « rectifiés »...

    Les électeurs qui l’ont élu sont des gogos qui vont se réveiller (et encore c’est pas sûr qu’ils se réveillent un jour) avec la gueule de bois, au grand dam des Générations Futures qui risquent bien d’hériter d’un pays et d’un monde en très mauvais état.

    La fuite de Sarko en Falcone sur le Paloma montre l’importance de l’écologie dans l’ « Etat » d’esprit de ce dangereux personnage : nulle, sauf pour se faire élire.

Réactions à cet article

  • Par aurelien (---.---.---.62) 10 mai 2007 12:25

    Le 31 mars 2007, Nicolas Sarkozy avait promis aux associations et aux ONG en charge de la protection de l’environnement d’organiser une réunion « dès le lendemain de la présidentielle] », s’il était élu, afin d’organiser un « Grenelle de l’environnement » qui aurait lieu en septembre.

    Force est de constater que cette promesse n’a pas été tenue.

    Sur LCI

    Sur Le Figaro

  • Par LE CHAT (---.---.---.49) 10 mai 2007 13:37
    LE CHAT

    on vera également jusqu’où ira le prochain gouvernement en matière d’isolation des logements anciens comme l’a promis le candidat Sarko , il y a de quoi faire , les propriétaires se contentant d’encaisser les loyers et se foutant que les locataires chauffent les rues ( en provence ils ont des putaing d’oursins dans les poches smiley )

    Sarko arrivera t’il à convaincre son modèle Debeulyou de signer les accords de Kyoto , rien n’est moins sur

  • Par mplace (---.---.---.42) 10 mai 2007 19:45

    Bonjour, Ce que je trouve incroyable et qui ne semble pas être relevé par les médias, c’est que Monsieur Sarkozy fait une priorité du réchauffement climatique et le lendemain s’envole dans un jet privé et prend des vacances sur un yacht de 60 mètres motorisés. Ce scandale là n’est pas dénoncé. Maître des transgressions de ses propres lois, j’ai bien peur qu’il ne s’arrête pas là. Pour autant, je crois qu’il ne s’en est même pas rendu compte, comme d’ailleurs Joffrin, Kahn et Val sur Canal + lors de l’émission « aparté ». Comme quoi le réchauffement climatique reste très loin de nos préoccupations. Cordialement. M Place

    • Par vachefolle (---.---.---.46) 12 mai 2007 14:14
      vachefolle

      Cest quoi le probleme du yacht et de l’effet de serre ? Ca pollue un bateau qui bouge pas ?

      Et pour aller a Malte, il devait y aller a la nage ?

      STOP PROPAGANDE, la campagne est finie

    • Par vachefolle (---.---.---.46) 12 mai 2007 14:19
      vachefolle

      Finalement, on lui reproche ce quil dit, ce quil ne dit pas, ce quil pourrait dire, ce quil fait, ce quil ne fait pas, ce quil pourrait faire....

      Bon quelques infos eventuellement utiles :

      1/ Ce quil a dit sur l’effet de serre et les US sont passes a la TV en direct, et etait courageux, lui qu’on accuse a l’avance d’etre pro-Bush.

      2/ Il n’est pas encore president, et fera son grenelle une foie en poste avec son ministre de l’environnement. ATTENDEZ AU MOINS QUE LE GOUVERNEMENT SOIT NOMME !!!

      3/ Il a tj dit que le poste de super premier ministre etait une fausse bonne idee, car ce n’est pas le titre ministeriel qui compte mais la politique menée. Dailleurs cetait excatement la position de ROYAL aussi.

      4/ La campagne est finie. Inutile de crier au loup tous les jours par principe. Un peu de critique constructive serait intéressante sur un sujet pareil.

    • Par Cy-real (---.---.---.2) 12 mai 2007 16:37
      Cy-real

      « Il n’est pas encore president, et fera son grenelle une foie en poste avec son ministre de l’environnement. ATTENDEZ AU MOINS QUE LE GOUVERNEMENT SOIT NOMME !!! »
      >> Lu sur le Figaro.fr : Le candidat de l’UMP à la présidentielle a proposé au cours de cette rencontre de réunir les ONG s’il était élu « dès le lendemain de la présidentielle » pour en « établir l’ordre du jour ». Le lendemain de la présidentielle, (c’est son expression), c’était lundi non ? Il parle souvent trop vite cet homme-là. Le réchauffement climatique, « premier combat » de la France ? Il n’y a pas une seule référence à l’environnement dans les premières mesures du président Sarkozy...

      « Il a tj dit que le poste de super premier ministre etait une fausse bonne idee, car ce n’est pas le titre ministeriel qui compte mais la politique menée. Dailleurs cetait excatement la position de ROYAL aussi. »
      >> Faux, Ségolène Royal s’était engagée à nommer un vice-premier ministre chargé du développement durable, en reprenant intégralement les propositions du Pacte écologique.

      « La campagne est finie. Inutile de crier au loup tous les jours par principe. Un peu de critique constructive serait intéressante sur un sujet pareil. »
      >> Mettre un candidat élu face à ses contradictions, ce n’est pas constructif ? smiley

    • Par vachefolle (---.---.---.46) 13 mai 2007 10:21
      vachefolle

      Ergoter sur la nature exacte du terme « Lendemain », ce n’est pas de la critique constructive.

  • Par Boileau419 (---.---.---.4) 11 mai 2007 09:11
    Boileau419

    C’est triste que l’on continue à croire en la parole de gens qui par le passé ont démontré par leurs actes qu’ils n’étaient pas fiables du tout...

    Ce n’est pas des hommes politiques, quoi qu’ils disent, que viendra le salut, mais de nous-mêmes.

    Quant au réchauffement climatique, les mesures efficaces à prendre seraient tellement draconiennes, tellement à rebours de tout ce qui se fait, se dit et se pense que Sarkozy ou n’importe quel autre président serait renversé s’il osait les prendre.

  • Par joseW (---.---.---.142) 11 mai 2007 10:55

    Sarko est un bonimenteur qui a pu vendre sa poudre de perlin pinpin avec l’aide des médias alignés, à grand coup de Unes et de sondages « rectifiés »...

    Les électeurs qui l’ont élu sont des gogos qui vont se réveiller (et encore c’est pas sûr qu’ils se réveillent un jour) avec la gueule de bois, au grand dam des Générations Futures qui risquent bien d’hériter d’un pays et d’un monde en très mauvais état.

    La fuite de Sarko en Falcone sur le Paloma montre l’importance de l’écologie dans l’ « Etat » d’esprit de ce dangereux personnage : nulle, sauf pour se faire élire.

  • Par chmoll (---.---.---.1) 12 mai 2007 13:32
    chmoll

    ouié ,ben une chose à la fois svp,d’jà votre pays a été refroidis l’6 mai

    pour l’réchauff’ment d’la planète,n’ont qu’a envoyer un spoutnik avec des ventilos

  • Par Marie Pierre (---.---.---.59) 12 mai 2007 13:55

    Bonjour,

    Je profite de votre article pour pousser un coup de gueule contre la pub bandeau que je vois sur AgoraVox :

    EDF Pro : passez de 32° à 19°, autrement dit, optez pour la climatisation de vos locaux.

    Qu’en hiver on recommande une température des locaux à 19°, c’est pour consommer moins. Si en été, on descend à 19°, on consomme beaucoup plus. Bon, l’intérêt d’EDF est de faire tourner à fond ses centrales.

    Pousser les entreprises à climatiser leurs locaux, c’est accroître leurs charges.

    Q’attend-on pour se poser les questions au sujet de la conception des immeubles, gourmande en énergie ? et des solutions comme les puits canadiens (ou provençaux) ? Ne pouvons-nous pas vivre avec 25° en appartement l’été ?

    • Par ARMINIUS (---.---.---.24) 12 mai 2007 15:02
      ARMINIUS

      Ce puits canadien ( ou provençal), comme de multiples idées pour développer les énergies renouvelables( solaire, géothermique, éolien etc) l’habitat écologique intelligent produit en série, avec combinaisons de nouveaux matériaux issus de l’agriculture (chanvre, laine etc...) tout avait été discuté dans le projet de S.Royal, avec en prime des centaines de milliers d’emplois à la clé. D’où une note de 18/20 a son programme écologique, contre 8/20 pour Sarkozy et Nicolas Hulot pendant tout ce temps ? Il allait à la soupe comme les autres... Pauvre Ecologie, Pauvre France ou on a toujours pas de pétrole mais encore moins d’idées...

  • Par caramico (---.---.---.208) 13 mai 2007 19:13

    Les Français s’en foutent de l’écologie, il ya de plus en plus de 4X4, pleins de gros beaufs qui votent Sarko pour qu’il vire les métèques. C’est tout ce qui les intéresse. Et le Hulot, après son petit tour médiatique, il aura rempli son rôle de bonimenteur de TF1, tout en apparences, rien de bien profond.

  • Par Foudebassan (---.---.---.10) 13 mai 2007 22:11
    Foudebassan

    Je pense que vous serez agréablement surpris par ce que va faire Nicolas Sarkozy pour l’environnement.

    Non seulement il va agir vite, comme avec les autres dossiers, mais en plus il va le faire en impliquant les principaux acteurs de l’écologie.

    J’espère naturellement ne pas me tromper

  • Par morice (---.---.---.228) 14 mai 2007 00:03
    morice

    Avec Allègre au gouvernement, tout va s’arranger !

  • Par Christophe (---.---.---.18) 14 mai 2007 07:00
    Christophe

    @L’auteur,

    Que vous émettiez un avis sur les bourdes de Sarkosy concernant ses engagements, certes hâtifs, en matière d’environnement, pourquoi pas.

    Mais passer aussi vite sur Nicolas Hulot, grand défenseur de la nature mais pris entre les idéaux politiques qu’il défend (UMP) et l’écologie présenté par le pacte a, à mon sens, perdu toute crédibilité. Il n’avait pas à dire pour qui il fallait se positionner, en cela, ce n’est pas son rôle ; mais ne rien dire sur la notation effectuée par le comité qui s’est permis de juger les programmes a été, là aussi, un grand moment.

    Mais je vous rassure ; que ce soit Royal ou Sarkosy, tout leur programme écologique repose sur une approche économique conforme à la courbe environnementale de Kuznets ; la main invisible du marché a pris sous son dogme la responsabilité des conséquences environnementales de l’activité économique humaine ! Toujours pas de solution en vue en quelque sorte !

  • Par Foudebassan (---.---.---.10) 14 mai 2007 08:55
    Foudebassan

    @ L’auteur,

    Laissons Nicolas Sarkozy s’installer et préparer ce « Grenelle » de l’environnement qu’il a annoncé pour septembre. D’ici là, je pense qu’il va demander aux principales associations de plancher sur les priorités à mettre en place très rapidement.

    Evidemment, ceux qui ont fait du nucléaire leur principale priorité risquent d’être déçus.

  • Par iggnir (---.---.---.245) 14 mai 2007 12:11

    C’est d’autant plus triste que dans vingt ans, plus personnes ne se souviendra du réchauffement climatique. Comme le refroidissement climatique dont tous les scientifiques parlaient il y a 30 ans. Et au peuple de suivre ce que disent ces apprentis prophètes. Le jour où on arrêtera d’être égoïste et alarmiste, on commencera peut être à prendre conscience des vrais enjeux de l’écologie. Vu que je vais m’attirer les foudres de tous les biens pensants de gauche (et de droite, parce qu’il y en a aussi), je tiens à dire pour ma défense qu’il y a encore un mois je pensais comme tout le monde ; réchauffement climatique et fonte de la Hollande. Faut dire que je regardais la télé et je lisais les journaux... Depuis, je me suis mis à trainer un peu partout sur le web en quête de réponses. Je me suis informé quoi... Et j’ai réalisé que ce que je pensais était un peu dirigé vers une seule théorie scientifique.

    Donc, il ne faut pas croire tout ce qu’on entend. Surtout quand ça vient d’extrémistes tels que les écolos (je les vises personnellement et c’est pas gentil... j’aurais du viser tous les extrémistes). Attention à la propagande.

    http://www.climat-sceptique.com/

    • Par Christophe (---.---.---.235) 14 mai 2007 15:37
      Christophe

      @iggnir,

      Je suis à la fois en accord et en désaccord avec vous.

      Tout d’abord l’accord, soyons positif : Les médias, même scientifiques sont loin d’être unanimes sur l’effet de serre provoqué par l’homme par ses activités que nous pouvons considérer globalement comme des activités économiques.

      Le désaccord : Les scientifiques spécialisés en biologie sont cependant unanimes parce que leurs modèles mathématiques convergent vers un même point. Le taux de gaz à effet de serre atteint un niveau jamais égalé dans toute l’histoire de la planète.

      C’est d’ailleurs ce qui me pousse à tenter d’écrire, sur ce site des articles qui tentent de fournir aux non mathématiciens les approches vulgarisées concernant particulièrement les divergences entre les économistes néoclassiques (ceux qui dominent la planète avec leurs théories) et les biologistes qui eux ne dominent que leur science.

      Pourtant, ces mêmes économistes, tous sans exception, admettent la problématique posée ... que voulez-vous, les modèles mathématiques de la biologie ne sont peut-être pas hyper précis mais ne laissent souffrir d’aucun doute. Pour preuve de leur prise en considération de ce risque, les économistes ont construit une théorie sur les bases d’études économétriques permettant de définir que seul le marché (enfin la croissance) peut résoudre les problématiques climatiques ; ils ont opté pour une similarité entre la résorbtion des inégalités sociales (courbe de Kuznets) et la résorbtion de la pollution (courbe environnementale de Kuznets). Je suis en train d’écrire un article sur le sujet, mais déjà, je peux vous annoncer que par l’effet des conséquences multiples de la pollution, la méthode mathématique leur permettant d’atteindre leur objectif formel (la méthode des moindre carrés) est une hérésie mathématique. J’espère que nous aurons l’occasion d’en parler ; mon prochain article en cours d’écriture devrait être placé dans la rubrique économique.

      En attendant, je vous propose d’aller jeter un regard au premier article que j’ai mis à disposition permettant de comparer les notions mathématiques de la biologie et celles de l’économie : http://www.agoravox.fr/article.php3...

      Bonne lecture ! smiley

    • Par Cy-real (---.---.---.2) 14 mai 2007 18:03
      Cy-real

      @ iggnir & Christophe : « Les médias, même scientifiques sont loin d’être unanimes sur l’effet de serre provoqué par l’homme par ses activités. »
      >>Dans le film « Une vérité qui dérange », Al Gore se livre à un décompte édifiant : sur cent articles scientifiques pris au hasard et traitant de l’influence de l’homme sur le climat, il a compté combien d’articles mettent en doute le rôle de l’activité humaine dans le processus réchauffement climatique. Résultat : aucun. Il a fait la même expérience avec la presse « grand public ». Résultat : un article sur deux.

      C’est vrai, les médias sont loin d’être unanimes. Les scientifiques, eux, le sont depuis longtemps : « Augmenter la température mondiale peut provoquer une catastrophe majeure »

  • Par franc3704 (---.---.---.227) 14 mai 2007 12:27

    Hulot, le grand manipulateur !

    Alors que l’alliance pour la planète faisait un travail sérieux d’évaluation des propositions des candidats aux présidentielles sur les thèmes de l’environnement et du développement durable, allant jusqu’à noter les programmes, Hulot a fait un superbe tour de prestidigitation avec son pacte écologique.

    1/ il a accepté la signature de candidats qui ne prenaient en compte qu’une partie de ses propositions, ce qui a eu pour effet de noyer dans la masse les candidats les plus engagés sur le sujet.

    2/ il s’est refusé a noter les programmes, donc à émettre un jugement sur les candidats, ce qui a complétement décridibilisé son action et, en finalité, a fait passer à la trappe le thème du développement durable.

    En réalité il a assuré le coup pour le successeur de son copain chirac, en utilisant les mêmes méthodes.

    La conclusion est que les candidats de la famille écologique qui portent le combat de la survie de la planète ont disparu, soit en ne pouvant se présenter, Waechter, Lepage, soit en faisant des scores ridicules, Voynet, Bové.

    En fait, Hulot a fait une superbe action de marketing au profit de sa fondation et de ses propres ambitions (ONUE ?) sur le dos des combattants de l’écologie et au profit de ses amis de l’ex et nouvelle majorité présidentielle.

    Profitons des législatives pour dénonçer le piège dans lequel est tombé l’écologie politique.

  • Par Luciole (---.---.---.178) 14 mai 2007 16:50
    Luciole

    C’est bien joli d’attendre que le gouvernement pour lequel ont voté les amateurs de 4x4 sauve la planète ! Et vous ?
     Vous mangez du boeuf ?
     Vous voyagez en avion ?
     Vous prenez des douches chaudes en été ?
     Vous chauffez votre appart dès que le mercure descend en dessous de 15°C ?
     Vous laissez les lumières allumées quand vous sortez d’une pièce ?
     Vous avez une voiture de quelle cylindrée ?

    Quand vous saurez ce que cela vous coûte à vous de réduire vos propres émissions, vous pourrez pressez les autres d’en faire autant (et je vous attend au tournant pour la douche froide... ) smiley

  • Par dasIPnet (---.---.---.187) 29 mai 2007 18:42

    C’est marrant comme tout le monde a son avis sur l’urgence écologique face au réchauffement... ça génère un certain débat, des articles, de la communication papier, des films, des prises de tetes generationnelles des dimanches en famille, des emissions de télé, des projets politiques (surtout pas de décisions !) mais en fait beaucoup de vent. Du vent du vent et encore du vent ! J’en connais de rares qui ont pris des dispositions écolo fortes dans leur quotidien et je leur tire mon chapeau. Et je me le tire a moi-meme au passage puisque : 1- j’ai vendu ma voiture 2-j’ai quitté mon boulot pour un autre plus proche et je prends mon vélo 3-je fais mes courses à pied et dans mon quartier (fini carrefour et le made in china) 4-je fais mon linge au lavomatic donc je fais pas une machine par jour 5- j’ai dégagé mon lave-vaisselle (donné a une copine) 6- j’ai pas chauffé de tout l’hiver, c’est bien isolé 7- j’utilise les transport en commun pour voir amis et famille 8-j’ai balancé ma télé aux ordures recyclées et je trie mes dechets... Quand on voit Sharko faire ses promesses environnementales sans rien engager et surtout sauter dans son jet et bateau glouton des le lendemain des elections, on peut etre en colère que ces gens là ne donnent pas l’exemple ! ça sent le dejà vu... Et ça rappelle une maxime : Moins on en dit et plus on en fait !

  • Par Manuel (---.---.---.179) 3 juin 2007 01:39

    Oui, il y a un monde entre dire et faire, l’épreuve de la réalité en résumé. Même si le réchauffement planétaire n’existait pas, même si rouler en 4x4 ne polluait pas l’air, tout ce qu’implique la voiture comme autre pollution suffit à arrêter les conneries : le pétrole pour lequel on ruine des régions entières du globe, les nuisances environnementales diverses pour les gens (bruits, odeurs, accidents, paysage défigurés, stress etc ....). Ce que j’en dis c’est qu’il faudrait apprendre à se passer de pas mal de choses futiles, puisque notre société matérialiste est la cause de tant de maux sur Terre, pourquoi ne pas revenir à une approche raisonnée des besoins ? Pour ça il faudrait déjà commencer par penser que le réel progrès humain ne se fait pas par la concurrence des uns et des autres mais par la coopération et le partage. C’est valable dans tous les domaines, science, spiritualité (et pas religion), agriculture etc ...

    Il est plus que temps qu’une autre vision des choses s’impose, je ne suis pas contre la libre entreprise mais contre l’opacité actuelle des grands fluxs financiers, les régimes politiques, démocraties occidentales comprises, sont noyautés par toute une clique de dirigeants aux ordres des lobbys industriels qui voyant leur avenir à long terme compromis par l’épuisement des ressources actuelle de leurs profits, redoublent d’astuces et de machiavélisme pour maximiser leurs marchés.

    Se sachant voué à disparaître, les multinationales préfèrent sacrifier tout le monde sur l’autel de leurs réussites. Nous vivons sous le dogme des multinationales et de leurs mentalité, il est grand temps que des vraies valeurs humanistes reprennent le dessus. Il y en aurait des choses à dire là dessus, notamment sur ce qui se passe dans les pays producteurs de pétrole.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires