Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Requiem pour Paloma

Requiem pour Paloma

Un des cinq ours lâchés il y a quatre mois dans les Pyrénées est mort !

Des randonneurs découvraient, le 25 août, au pied d’une barre rocheuse escarpée, près de Loudenvielle, la dépouille de Paloma, une belle slovène de quatre ans et quatre-vingt kilos. La gendarmerie de Bagnères-de-Luchon, aussitôt alertée, dépêchait sur place ses meilleurs enquêteurs. La dépouille du malheureux animal, transporté par hélicoptère à l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse, s’y trouve toujours à fins d’autopsie. En l’attente des résultats officiels, la discrétion est de mise dans les milieux proches de l’enquête. Il ressort toutefois des premières investigations que la paisible plantigrade se trouvait au bord d’une falaise située à 2100 mètres d’altitude, en train de contempler, admirative, son nouveau domaine, lorsqu’elle fut violemment poussée dans le vide.

 

Mais par qui ? Et pour quel mobile ?

 

Quelques indiscrétions laissent penser qu’il pourrait s’agir d’un mouton irascible qui, dans un geste de colère incontrôlée, se serait livré à l’irréparable. Agacé par le fort accent étranger de la belle et excédé par ses déplorables habitudes alimentaires, l’autochtone aurait, d’un "coup de boule" vengeur dans le bas du dos, expédié "l’envahisseuse" dans l’autre monde.

 

La colère des faibles est toujours redoutable !

 

Il ne s’agit, bien sûr, que d’une hypothèse. Toutefois, si elle devait se vérifier, le gouvernement se trouverait dans une situation bien embarrassante. La nature xénophobe, voire raciste, du crime ne peut échapper à l’opinion publique déjà défavorablement orientée par le battage médiatique orchestré autour du "triomphal retour des ours".

 

On ne sait trop quel bénéfice politique Nelly Olin, notre ministre de l’environnement, comptait tirer de l’opération, mais elle en est pour ses frais ! Il semble que l’investissement très important consenti par l’Etat pour mener à bien cette opération ait fortement indisposé les ovins locaux qui peinent à survivre dans ces vallées sauvages en l’absence d’aides publiques significatives. La ministre a déjà déclaré, dans un souci d’apaisement, qu’il n’était pas question de nouvelle "réintroduction" avant les élections présidentielles de 2007, et qu’elle "préférait compter sur des naissances issues de couples mixtes..."

 

Dans cette affaire, on le voit, la coupable complaisance le dispute au sordide, et ce qui n’était, au départ, qu’un tragique fait divers pourrait bien finir par avoir des répercussions politiques inattendues !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Patrick Adam Patrick Adam 30 août 2006 12:01

    @ l’auteur

    Les ours slovènes n’ont peut-être pas le pied aussi montagnard que les « spécialistes de la spécialité » l’avait cru... A moins qu’un indigène mal intentionné n’ait attiré Palomba au bord du gouffre en agitant devant elle une pétition d’écolos citadins grimés en aborigènes.

    Bien à vous. Patrick Adam


    • Philippe VIGNEAU (---.---.82.132) 30 août 2006 15:19

      Bonjour

      avant de dire n’importe quoi je vous propose de visionner ces quelques photos de Slovenie et vous verez qu’en terme de caillou La Slovenie n’a rien a envier aux Pyrenees :


    • (---.---.51.194) 30 août 2006 22:10

      « grimés en aborigènes »

      Laissez les aborigènes tranquilles !

      au contraire, ces gens là savent respecter la nature ! ce qui n’est pas le cas de qui on sait (les gens civilisés pour ceux qui n’auraient pas compris) ! smiley


    • bj33 (---.---.206.205) 30 août 2006 12:38

      J’aurai tendance à penser comme Patrick Adam, quelques « bons modèles » de chien (patou) et/ou cortéges de sonailleurs auraient pu affoler la pauvre Palouma - merci de respecter le nom de la défunte.


      • Philippe VIGNEAU (---.---.82.132) 30 août 2006 15:26

        pour ceux qui visiblement n’habitent pas dans les Pyrenees, sachez qu’il y a regulierement des battues a l’ours (c’est totalement interdit et une action en justice est en cours)... Et ca pourrait tres bien etre la cause de la mort de Palouma... Pour info cette ourse etait restee pendant trois mois au meme endroit avant de partir subitement pour on ne sait quelle raison...)

        vous pourrez trouver une video (passee sur FR3 Aquitaine) montrant les eleveurs en train de faire une battue (notez au passage le ton ironique du commentateur a la vue de tous dechets laisses en montagne par ces rigolos) sur cette cette page (recherchez « Battue afin de déloger Franska »)


      • Philippe VIGNEAU (---.---.82.132) 30 août 2006 15:31

        conclusion totalement farfelue...

        dans le cas ou cette chute est vraiment accidentelle, sachez que les ours qui chutent en montagne ca arrive, c’est deja arrive avec des ours autochtones, ca arrive a des brebis, des alpinistes experimentes... bref je ne vois pas en quoi une action naturelle pourrait avoir un rapport avec le ministre...

        dans le cas ou cette chute aurait ete provoquee, aucun rapport avec le ministre...

        le petit paragraphe sur l’ovin irascible n’a rien a faire ici... peut etre sur Charlie Hebdo (journal satirique) mais nullement dans un media qui se veut de reflexion.

        bref article vraiment mauvais impregnee de betise mal placee.


      • (---.---.101.9) 30 août 2006 14:53

        C’est Palouma qu’elle s’appelle l’ourse. Pas Paloma, ni Paloumba.


        • zanzan (---.---.106.113) 30 août 2006 16:35

          l’ourse Palouma a fait une chute mortelle. Si elle s’avère être accidentelle, alors il s’agira malheureusement d’un accident dont tout animaux sauvages montagnards (izard, mouflons, ours...) ne sont pas à l’abri. Les tristes accidents d’alpinisme nous rappellent à tous que la montagne est un milieu hostile, où même des guides de haute montagne extrèmement expérimentés et professionnels y laissent la vie. Dire que cette ourse slovène est morte car ce milieu montagnard ne lui convenait pas est une totale ineptie, et un manque de connaissance total sur cette espèce animale et sur son lieu d’origine. Bref, les gens de mauvaise foi pourront toujours trouver un argument supplémentaire pour critiquer ce renforcement d’ours bruns dans les pyrénées, reste qu’ils seront toujours aussi peu crédible. J’ose esperer que cette chute soit accidentelle, car si elle s’averait avoir été provoquée directement ou indirectement, ce serait un nouvel et triste exemple de la bétise humaine et du manque total de tolérance de certains. N’oublions pas que le jour ou l’ours disparaîtra des Pyrénées, les problèmes de fond du pastoralisme eux resterons... L’ours brun a toujours habité nos montagnes Pyrénéennes... Un peu de tolérance et de respect envers ce milieu sauvage ne serait pas de trop... Le droit à la vie, tout simplement...


          • (---.---.19.35) 30 août 2006 18:20

            Yeeeeesssss !!!!!!

            Un de moins !! smiley


            • Christophe CORET (---.---.68.93) 30 août 2006 18:40

              Alors là, je suis scandalisé. Vous avez refusé un de mes articles où je présentais des solutions pour cohabiter avec les ours, et vous donnez la parole à quelqu’un qui se permet de critiquer le plan sans aucun argument fondé. Je croyais que les articles publiés ici ne devaient pas être partisans ? Requiem pour Paloma est un article qui mérite la corbeille et c’est une honte de l’avoir publié ! Au fait, le nom de l’ourse, c’est Palouma... même ça l’auteur n’a pas été capable de le dire correctement. A bon entendeur, Christophe CORET Président d’AVES FRANCE


              • Eric (---.---.175.187) 30 août 2006 18:50

                il a ete relu cet article ?

                incroyable comme il est vide de sens...


                • gerardlionel (---.---.142.3) 30 août 2006 19:50

                  L’ironie, quelqu’un connait ?

                  Trêve de plaisanterie, ça fait bien longtemps quu’il n’y a plus un recoin sauvage en France, et si peu en Europe ; c’est si tard et si pathétique de tenter des « réintroductions », si artificiel,...

                  Mais les français ont choisi entre le « progrés » et la nature sauvage( d’ailleurs ils l’appellent « l’environnement » signifiant comment cela tourne autour de leurs activités !) Bien sûr c’est un écolo qui vous parle !!


                  • Joe Chruk (---.---.223.138) 30 août 2006 21:00

                    Je propose que la nation fasse des funérailles nationales à Madame l’Ourse Palouma qui a couté si cher à la France. Que l’on place sa dépouille au Panthéon afin qu’elle repose pour l’éternité à coté des ministres parisiens qui l’ont tant voulue.

                    Tout cet argent aurait pu être utile pour proteger les espèces qui sont réellement en voie de disparition.

                    Combien de temps nos impôts vont t’ils payer ses fonctionnaires de l’équipe technique de l’ours à s’amuser.

                    Joe


                    • (---.---.138.126) 30 août 2006 23:09

                      bé oui !

                      enfin, un de moins, c’est toujours ça de fait.

                      on commence par les bestioles, ça pourrait finir, un jour, par les bestiaux politiques.( doit bien rester quelques exemplaires de la machine à M.Guillotin )

                      à force de prendre les gens pour des cons ...


                    • zanzan (---.---.42.148) 30 août 2006 23:43

                      Quand on lit certains commentaire du style "Yeeeeesssss !!!!!! Un de moins !! « ou encore  »enfin, un de moins, c’est toujours ça de fait.", on comprend a quel point la bétise humaine n’a pas de limite...pauvre monde ! Merci messieurs...votre tolérance et surtout votre grande intelligence nous renforcent un peu plus dans nos convictions écologistes...


                      • (---.---.138.126) 31 août 2006 00:09

                        je pense que, pour mettre vos gestes en conformité avec vos grands principes, vous souhaitez aussi l’interdiction des traitements ANTI-POUX .

                        Personnellement, je pense que ces traitements ne sont pas encore assez virulents, car il existe une sorte de poux résistants aux traitements et vous en êtes le(la) parfait(e) représentant(e).


                      • zanzan (---.---.42.148) 31 août 2006 00:20

                        formidable...continuez....vous êtes l’un de mes meilleurs arguments !


                      • Rébus (---.---.158.23) 31 août 2006 16:10

                        palme de l’imbécillité crasse !!! Bah t’assumes toi au moins


                      • Rébus (---.---.158.23) 31 août 2006 16:11

                        je précise : je m’adressais à Mr anti poux


                      • Rébus (---.---.158.23) 31 août 2006 16:14

                        Partir de la mort de Palouma et finir sur « 10 millions de musulmans en France » c’est vraiment très fort


                      • space_cowboy (---.---.1.195) 22 septembre 2006 11:27

                        +1 point de goldwin


                      • Maquisard (---.---.121.254) 31 août 2006 09:16

                        Dubitatif en lisant cet article, je l’ai finalement trouvé intéressant en lisant les réactions qu’il a déclenché. Visiblement, les bons sentiments de certains ne laissent plus de place à l’humour, fut-il particulier (mais néanmoins correct). Je ne me réjouis pas de la mort de cette ourse, mais je ne comprends pas l’intérêt de dépenser des millions d’euros pour des demis-mesures de repeuplement d’une population disparaîssant « naturellement ». L’homme en occupant l’espace est en concurrence avec de nombreuses espèces. L’ours disparaît des Pyrénnées par la rivalité avec l’homme pour les territoire plutôt que sous les attaques d’un prédateur. Que l’homme fasse des efforts pour cohabiter avec le plus d’espèces possibles est indispensable, mais les moyens débloqués pour ces coexistances doivent avoir des effets positifs maximum. En l’occurence, je pense que ces moyens auraient été mieux employés dans d’autres projets. L’apport de seulement quelques ours peut-il sauver la population ursidé pyrénnéenne française ? Les chiffres présentés sur l’absence d’accidents sont-ils fiables ? Dans les Carpates, il y a eu en un an 17 accidents dont plusieurs mortels impliquants des ours. L’ours est-il un maillon important dans les chaînes alimentaires des Pyrénnées ? Une certaine idéologie écologiste veut imposer une conception de l’environnement qui me semble tout sauf naturelle. Même si toute vie est importante et mérite le respect, il y a une hiérarchie naturelle qui fait qu’un animal n’a pas la même valeur qu’un humain. Cette confusion des valeurs montre bien le désaroi qui saisi la société du fait de la rupture entre l’homme urbain et la terre. Il est dommage (et dommageable) qu’un problème réel (la protection de la nature) soit accaparé par des groupes qui finallement font plutôt du mal à la défense de la nature à cause de leur excès et de leur appétits politiques. Ils portent à mon avis une grave responsabilité dans le manque de développement d’un vrai écologisme.

                        Que l’on ne se méprenne pas sur mon propos : ce n’est pas une critique du combat écologiste par principe mais une critique du combat écologiste tel qu’il est mené. Chacun devrait s’impliquer personnellement, mais les Mamère, Voynet (la liste n’est pas exhaustive) et consorts sont de tels repoussoirs que l’écologie n’est pas aussi populaire qu’elle le devrait. Le fait qu’un vernis écologiste soit utilisé par des enseignes commerciales ou des industriels à des fins économiques et marketing ne participe pas à la valorisation du combat écologiste.


                        • kesed (---.---.246.184) 31 août 2006 09:24

                          Demat deoc’h,

                          Au moins pour une fois l’ours a périt. Pourquoi n’y a-t-il pas de battages médiatiques lorsque des moutons se font égorgés, l’ours slovène c’est tellement plus exotique...

                          Kenavo ar wezh all


                          • Globalia (---.---.212.160) 31 août 2006 10:26

                            Le mouton n’est pas une espèce menacée...


                          • mjmb (---.---.197.117) 31 août 2006 10:40

                            Il faudrait demander Qq chose à une chanteuse grecque, du genre :

                            La Palouma, Adieu,- Adieu, c’est toi que j’aime,- Etc

                            Enfin, Pauvre bête quand même : exilée de force et morte en pays inconnu ; Aucun écologiste ne semble s’aviser que Palouma était une déportée...


                            • Rébus (---.---.158.23) 31 août 2006 16:19

                              Désolé mon précédent commentaire aurait du se retrouver ici. C’est bizzare c’est une obsession chez vous,non ?


                            • space_cowboy (---.---.1.195) 22 septembre 2006 11:31

                              kena,

                              ce racourci me semble un tout petit peu... ah je cherche mes mots... me semble tout petit peu... comment faire pour rester poli... racoucrci un peu ??? non je ne vois qu’un seul mot : con ? ça va ça con ?


                            • Patrick Adam Patrick Adam 31 août 2006 16:19

                              @ l’auteur

                              Et si, ayant conscience du prix exhorbitant qu’elle avait coûté à la collectivité et du tintamarre médiatique dont elle faisait l’objet, Palouma s’était bêtement suicidée...

                              Patrick Adam


                              • toy (---.---.144.116) 31 août 2006 19:34

                                Qu’est-ce qu’elle foutait aussi haut ??? C’est pas l’altitude habituelle des ours. Pas étonnant vu le monde et les activités qu’il y à moyenne altitude l’été dans les pyrénées ; moi aussi je me casse l’été pour éviter les hordes de touristes. Quant aux battues à l’ours, faut arrêter le délire, si ca continue, on va bientôt nous décrire (les autochtones)comme des sauvages et des égorgeurs. De toute facon, vu l’évolution des pyrénées et en particulier le développement des activités touristiques plus les babyboomers qui prennent leur retraite, la région va avoir pas mal de changements au niveau de sa flore et de sa faune. Mais tant qu’on parle des ours, on oublie les autres problèmes.

                                Sinon, intéressant l’article, mais est-ce qu’ils ont fait des analyses de sang lors de l’autopsie ? Vu toutes les vaches qui sont maintenant nourries à l’ensilage, pareil Paloma a voulu essayer et a fini avec 3 grammes dans le sang. Ou alors, elle a voulu essayer de fumer, ya pas mal de cultures de plantes quifontrire dans le coin


                                • Massis (---.---.15.113) 1er septembre 2006 08:52

                                  Bonjour

                                  Internet regorge de forums et de blogs de pretendus amoureux de la nature qui presentent des photos d’animaux sauvages (ours compris) dans leurs milieux naturels.

                                  Pour eux, ces photos sont la preuve de leur competence et les classent parmi les écologistes auto-proclamés.

                                  Prendre une photo d’ours sans le déranger relève d’un concours de circonstances exceptionnels, . . . et souvent fortuit.

                                  Pourquoi systématiquement accuser les opposants à la ré-introduction de l’ours slovène de l’accident de Palouma, sans jamais parler de cet engouement catastrophique qui met une meute d’écologistes du dimanche sur la piste de l’ours pour la « photo de sa vie ».

                                  Cordialement.

                                  Massis


                                  • (---.---.236.231) 1er septembre 2006 10:55

                                    Demat deoc’h,

                                    Cher Rébus, tous les chemins mènent à la Mecque....

                                    Kenavo ar wezh all


                                    • Rébus (---.---.158.23) 1er septembre 2006 15:17

                                      Bon, on va essayer d’éviter ces chemins alors. Mais, c’est pas un peu loin des Pyrénées ? Sur ce, bonne journée (désolé, suis ignare en breton)


                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py 3 septembre 2006 22:24

                                      La présence de l’ours dans le monde du pastoralisme et celle des ours est je pense une situation kafkaïenne, en effet,....dur dur de faire cohabiter deux mondes à savoir :

                                      1 ) celui des éleveurs de moutons qui n’ont pas envie que leurs bêtes servent de casse-croûte à un animal sauvage qui entre parenthèse avait été presque éliminé par leurs ancêtres

                                      2) des gens qui prônent « leur écologie » c’est-à-dire la réintroduction de sours,..et cette dernière , ben les éleveurs n’en veulent pas !

                                      Mon avis perso, sur l’introduction des ours ( comme celle du loup ),....je suis plutôt contre , tenez justement , je rentre de Valberg c’est une station de montagne dans le 06, ( je prépare un article sur les marmottes voir : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=12789 Et pas plus tard que hier après-midi, j’ai discuté avec un jeune berger, dans la nuit du 08 août, en limite du parc du Mercantour, son troupeau subit une attaque de loups résultat disparition de 11 brebis, 9 d’entre elles ont été retrouvées en partie dévorées, en manque deux certainement emportées par la meute ; Si il reçoit une indemnité pour les 9 qui ont retrouvées, par contre pour les deux dont on n’a pas retrouvées les corps, ben le préjudice,... c’est pour sa pomme ! Et comme il m’a déclaré, l’ensemble des bergers ne veulent pas faire un métier qui consiste à élever des moutons, pour que ces derniers servent de casse -croûte aux loups !

                                      Dans mon article en préparation, je développerais plus en détails d’autres aspects écologique qui pourrait arriver avec la disparition des bergers !

                                      @+ P@py


                                      • Philippe VIGNEAU (---.---.82.132) 4 septembre 2006 17:01

                                        deux petites mises au point a la lecture des commentaires...

                                        1/ ces lachers d’ours sont fait dans un cadre de renforcement de la population ursine des Pyrenees... il y a toujours eu des ours dans les Pyrenees

                                        2/ puisque a en croire certains, le biotope n’est plus favorable, comment expliquer que le loup est revenu est en train de recoloniser la chaine des Pyrenees ? (il couvre des surfaces comparables a celles de l’ours)... le probleme de biotope est un faux probleme. (Malgre le fait que les loisirs humains sont tout de meme une gene pour les ours)


                                        • (---.---.225.227) 4 septembre 2006 20:20

                                          A Philippe VIGNEAU

                                          Philippe, faut pas confondre ours et loups, ce sont deux animaux qui ont des habitudes très différentes, des territoires différents !!!


                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 septembre 2006 21:37

                                            http://www.artemisia-college.org/pdf/ours-pdf.pdf

                                            Scène d’horreur dans le Tennessee (à quand dans les Pyrénées... ?) : Dépêche du 14 avril 2006 - 21:25 Chasse à l’ours dans le Tennessee, après la mort d’une fillette Des gardes forestiers américains ont lancé une chasse contre un ours qui a attaqué jeudi dernier 13 avril, un groupe de campeurs dans le Tennessee (sud). Le plantigrade a tué une fillette de 6 ans et blessé gravement son petit frère de 2 ans et sa mère. L’ours noir a surgi des broussailles alors que la mère jouait avec ses deux enfants. Il a pris la tête du garçonnet dans sa gueule. La mère a immédiatement attaqué l’animal, qui s’est alors retourné contre elle. Un groupe de campeurs voisins a réussi à le mettre en fuite à l’aide de bâtons et de pierres.

                                            Page 6 La fillette a été découverte un peu plus tard à quelque 45 mètres. "L’ours se trouvait encore sur son corps", a dit un garde-chasse.

                                            @+ P@py


                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 septembre 2006 10:38

                                              Les espèces d’ours dans le monde !

                                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Ours_%28mammif%C3%A8re%29

                                              Bon dans le cas du Tennessee, je pense qu’il s’agissait d’un Grizzly !

                                              @+ P@py


                                            • space_cowboy (---.---.1.195) 22 septembre 2006 11:40

                                               smiley donc il ne faut pas réintroduire l’ours ?

                                              je comprends pas là... loin de moi l’idée de ne pas compatir au drame que vous racontez...

                                              partons du principe que nous devons donc faire disparaître tout objet animé ou inanimé qui provoque des morts violentes, ben dis donc...

                                              l’ours a toujours existé dans les pyrénées... y a toujours un tas d’illuminés pour croire que son absence lui permettra de vive mieux sans lui qu’avec lui...


                                            • (---.---.152.11) 14 septembre 2006 01:08

                                              • pyerrot PREST (---.---.102.41) 15 septembre 2006 22:22

                                                Bonjour ! Je viens de lire, par hasard, les réactions des anti-ours ou pro-ours en France ou ailleurs. Je consacre mon temps en tant qu’auteur et metteur en scène à monter des spectacles Jeune Public humoristiques abordant des thèmes traitant de l’environnement. Vaste programme ! sans jamais tomber dans le manichéen, j’amuse les enfants en leur parlant de sujets « écologiques » (c’est le terme du dictionnaire non politique, je précise) Je leur montre une planète fragile (Qu’on le veuille ou non : c’est une réalité). Parler et amuser des enfants en leur parlant d’écosystème, de diversités et richesses biologiques... n’est pas évident croyez-moi... surtout en évitant de sombrer dans le discours démago et barbant ! J’ai plutôt l’esprit acidulé... Voilà où je veux en venir : que certains se contentent de dire - et c’est bien entendu une réalité : « Introduire une espèce, c’est inutile ! Les anciens l’ont éradiquée car c’était une question de survie ! Et puis, de nos jours, un loup, un ours, un lynx, un... Truc bizarre : ça ne sert à rien ! ça bouffe et ça m’enquiquine ! ça ennuie tout le monde et ça tue l’envie d’aimer telle ou telle bête ! » Qu’est-ce qui est kafkaïen, là-dedans ? Pour avoir voyagé, observé... je pense simplement qu’en comparaison avec de nombreux pays, en matière d’environnemen, la France affiche un retard certain (C’est vrai que la moindre petite bestiole ré-introduite créé l’événement : c’est politique, médiatique et ça énerve les irrascibles !). Le Français (que je suis aussi) est sans doute devenu la bête à part !

                                                Chacun pense comme il souhaite sur l’avenir : j’espère simplement que nos générations futures ne se sentiront pas trop idiotes lorsqu’un québécois leur parlera de ses bonnes ou mauvaise aventures avec telle ou telle « bestiole » !

                                                J’agis comme je peux en exécrant la médiocrité. C’est tout. C’était un coup de gueule...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès