Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Retour du rationnel ? les médias redécouvrent les vraies urgences

Retour du rationnel ? les médias redécouvrent les vraies urgences

« Le gaspillage alimentaire et ses conséquences immédiates sont profondément choquants et devraient justifier un engagement comparable. La survie de la planète, demain, est vitale. La survie de centaines de millions d’hommes, de femmes et d’enfants, aujourd’hui, ne devrait pas l’être moins. »(1). Tiens, tiens, serait-ce un signe que les grands médias « officiels » changent lentement, mais sûrement leur fusil d’épaule... ? On va enfin entendre un autre discours que le matraquage idéologique habituel de journalistes servant l’idéologie « réchauffiste » qui répètent que « la planète va exploser » et qu’il faut « agir de toute urgence » pour « sauver les générations futures » ?

Et oui, les vraies urgences, ce n’est pas le réchauffement, mais bien l’eau, les déchets urbains, la surpopulation, l’éducation, la faim, la pollution chimique, les énergies renouvelables et, surtout, SURTOUT, tous ceux qui meurent aujourd’hui de faim et de maladie faute de moyens. AUJOURD’HUI BON ZEUS, pas dans 50 ans ! Enfin, ce discours commence à être entendu et donc répété…
 
Un décalage énorme s’est installé entre une certaine intelligentsia (médias officiels, politiques, leaders d’opinion, "people", intellectuels médiatisés...) persuadée que la France entière sans distinction pense comme elle. Pourtant cette France s’exprime sur son terrain. Et ce terrain, propice à recueillir le sentiment et les opinions des "forces faibles" (telles que les a définies Sébastien Durand dans son article « le concept de « force faible » ou le nouveau pouvoir des consomma(c)teurs » : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-concept-de-force-faible-ou-le-66270) c’est la blogosphère. Ce lieu "virtuel" et bien réel à la fois, qui fait peur à tous ceux qui semblent convaincus de détenir le pouvoir et cherchent à imposer leur loi par la voix des médias (devenue trop souvent la "voix de son maître"). Des « « puissants qui ont voix au chapître, que la blogosphère effraie et qui, plutôt que de s’y intéresser ou d’en faire une alliée, crient haut et fort tout le mépris qu’ils ont pour elle et ceux qui s’y expriment . Tantôt les internautes sont « l’armée d’oisifs qui, chaque jour sur Internet, s’empare d’une nouvelle affaire Dreyfus. » (Solé dans son billet "Sortez couverts !" du 23 novembre 2009). Tantôt, c’est « la paranoïa qui semble être le mode d’expression d’une partie de la blogosphère » (éditorial du Monde du 8 décembre 2009).
 
Amusant aussi comme les journalistes « officiels » qui tiennent les rênes de l’information commencent à sentir le vent tourner et à changer de ton. Et si le ton change, c’est surtout grâce à vous internautes de tous pays..., à la blogosphère, à toutes nos modestes ou grandes contributions. La "majorité silencieuse", ces gens "raisonnables" qui font aussi savoir ce qu’ils pensent à de rares occasions, quand il y a péril en la demeure ou qu’ils n’en peuvent plus. Le bon sens de "ces gens-là" qui s’expriment sur la blogosphère, les conduit à penser que si le gaspillage est une honte, le respect de l’environnement est une nécessité tout autant qu’un partage plus équitable des richesses et une intervention d’urgence pour sauver les vivants menacés aujourd’hui. Une nécessité pour la survie de toutes les espèces sans exception et pour cela, nul besoin d’imposer une nouvelle religion. Le bon sens suffira ! 
 
J’ai établi un parallèle entre le "climatologiquement correct" et la religion dans une quinzaine d’articles depuis le début des années 2000 (ce qui m’a valu de me faire traiter de "négationniste" un bon nombre de fois... ) et plus récemment, dans mon essai "La dernière Croisade. Des Ecolos... aux Ecolomaniaques(2) !". De l’écologie à l’intégrisme écologique, il y a un pas que beaucoup ont osé franchir. Il était temps que les médias les plus écoutés, qui relaient depuis des années les discours catastrophistes des alarmistes, donnent enfin la parole à des scientifiques "raisonnables". Les interventions de Vincent Courtillot ou de Claude Allègre ces dernières semaines sont la preuve que le ton change. Un autre discours, porté par des scientifiques et/ou de simples citoyens qui ne nient pas l’importance de l’écologie bien au contraire, mais qui rappellent comme MM. Allègre et Courtillot en France ou leur confrère au Québec, le géophysicien Raynald du Berger, quelles sont les vraies urgences (encore une fois : eau, déchets urbains, surpopulation, faim et, bien sûr, remplacement des énergies fossiles par des énergies « propres »). Un discours rationnel « fondé sur des données et des observations scientifiques », comme le précise avec pertinence M. Courtillot, commence à essaimer, à résonner et à faire "raisonner" le plus grand nombre.
 
(1) Extrait de "Gaspillages, l’éditorial du 11 décembre 2009 du Monde publié sur LeMonde.Fr : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/12/11/gaspillages_1279209_3232.html.
(2) Editions L’Arganier, novembre 2009.
 
___________________
 
- « Sur le réchauffement climatique » exposé de Vincent Courtillot :
 
- « La dernière Croisade » : 
___________________
 
Mes variations sur le même thème :
 
- Qui veut la peau du Sommet de Copenhague ? : http://www.facebook.com/note.php?saved&&suggest&note_id=339341555152
- Juste le temps de construire un monde (« Notes de voyage en écosocialisme ») : http://www.lesdialoguesstrategiques.com/index.php?option=com_content&task=view&id=179&Itemid=182
- « Home de Yann Arthus Bertrand : La grande pandémie de l’écolomania ». Par Véronique Anger-de Friberg : http://www.lesdialoguesstrategiques.com/index.php?option=com_content&task=view&id=176&Itemid=179
- « Energies propres : combien ça coûte ? » : http://blog.veroniqueanger.org/
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 12 décembre 2009 10:04

    @l’auteur,
    Je copie quelques élément déjà posté sur des débats similaires...

    Courtillot, géophysicien qui se pique de montrer l’origine solaire du réchauffement dans une études bidonnée et reconnue fausse, mais pas de soucis il parade dans tout les média avec ses doutes fondés sur cette étude.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vincen...

    Quelques détracteurs sur Avox :
    Emmanuel Martin et Mathieu Bedard...
    Et ça y est encore un libertarien....
    http://www.unmondelibre.org/
    En partenariat avec la « Fondation Atlas » :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fondat...
    Donc financé par des pétroliers..
    Vincent Bernard...un activiste du web prolixe mais jamais cité dans les études sérieuses.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Discus...
    Chef de l’institut Hayek :

    L’Institut Hayek est un think tank libéral belge. Il se place sous le patronage du philosophe et économiste Friedrich Hayek (1899-1992). Il a été fondé en 2003 par Drieu Godefridi et Corentin de Salle. Il est dirigé depuis mars 2008 par Vincent Bénard.

    Il regroupe une dizaine de chercheurs qui promeuvent une vision libérale sur les questions contemporaines.

    Il défend en outre des idées proches de l’atlantisme voire du néoconservatisme sur certains sujets.

    Drieu Godefredi parti, passons à Corentin de Salle :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Corent...
    Petites citations :
    « L’égalité entre tous les hommes n’a jamais été aussi marquée », « Aussi aberrant que cela puisse paraître, la vérité est que nos ressources naturelles ne sont pas limitées et que les stocks pétroliers ne vont pas s’épuiser », « Aucune contrainte naturelle ne nous limite (si ce n’est la bêtise de certains) », « Non, les frontières de la sphère ne sont pas le terminus ontologique de l’humain mais de simples barrières mentales », « Toute personne a droit à un salaire équitable. Cela sonne bien mais c’est faux ».

    Ben oui la finitude ( en opposition à infini et non pas synonyme de terminé ) de la Terre, c’est seulement dans la tête. Elle est pas plate non plus peut-être ? Absurde.
    une refutation plus argumentée ici :
    http://www.respire-asbl.be/Illusion...

    Que du beau linge, lobbyistes de m*rd*....

    Vous voulez sauver la planète, commencez par ne pas croire le discours des pétroliers, dites merde à la voiture, vous verrez que lorsque on porte ses courses plutôt que de les fourrer dans le coffre de la bagnole, on achète avec beaucoup plus de discernement, donc moins de gaspillage, moins de déchets moins de pollution....


    • LeGus LeGus 12 décembre 2009 13:31

      @Chantecler,

      "Je trouve votre discours très caricatural : d’un côté les méchants lobbystes libéraux, ..bla bla bla.... la spéculation pétrolière au nom de la dénonciation du peak oil..."

      Bien sûr, les écolos ont inventé le peak oil, comme si ce n’était pas inéluctable ; ils préviennent qu’on va à la catastrophe en misant sur l’abondance perpétuelle, ne confondez pas svp. Les climagatiste sont traçables et sont libéraux ou libertariens, contestez vous les liens que j’expose ou oui non ?

      "Par ailleurs j’ai écouté sans a priori des conférences ... le problème est de savoir quelle est l’incidence du CO2 dérivant des activités humaines dans ce réchauffement climatique .« 

      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique#Causes

      Au pire elle est nulle, on fera seulement un peu de Keynes, si elle est importante on préserve les conditions de vie des générations futures.

       »J’ai fournis les liens de ces conférences : Courtillot ne m’apparaît pas comme un fumiste..."

      Moi aussi j’ai exposé des liens, montrant que l’étude de l’hypothèse solaire est bidon, et courtillot continue son marathon médiatique sans complexes.

      "Enfin , vous inclinez à penser que les pétroliers sont à l’origine de cette polémique . Je pense que les pétroliers sont suffisamment puissants pour investir leurs billes ailleurs , car ils savent que les ressources ne sont pas inépuisables...."

      Oui oui j’incline, d’autant plus qu’à l’ouverture des débats du sommet de Copenhague, l’Arabie Saoudite insistait lourdement sur l’affaire des mails hackés. Le Peak ne signifie pas la fin du pétrole mais le début du déclin de la production seulement, là ou le pétrole deviendra de plus en plus rare et donc cher. Donc le peak c’est une opportunité de faire plus de pognon pour les pétroliers à moyen terme, pour le long terme, c’est pas dans les habitudes des managers de s’en soucier.

      "En face il y a le lobby pronucléaire , qui n’est pas plus démocratique et les allumés de la décroissance....Et ceux qui entendent bien profiter en bourse des quotas C02 ^pour spéculer..."

      Ah là je suis avec vous pour la spéculation sur les quotas et les pro-nucléaire, mais alors quoi les ennemis de mes ennemis ne sont pas forcement mes amis, la fin ne justifie pas les moyens. Que viennent faire les adeptes de la décroissances ici ? Gros amalgame. pour ma part je me considère comme adepte de la simplicité volontaire. Et les allumé sont plutôt les adeptes de la croissance justement, la Terre n’est pas un espace infini, les ressources sont épuissables.

      "Vous terminez mal votre commentaire , sous entendant que les utilisateurs d’autos sont des irresponsables qui préfèrent enfourner leurs courses dans les coffres de voitures plutôt que de les transporter à la main....Je ne sais pas où vous habitez mais malheureusement , l’auto est indispensable à beaucoup de gens pour bosser ou se ravitailler..."

      Exact, je suis cycliste à Bruxelles, c’est évidemment plus facile pour moi. Pour les courses, les porter implique que vous vous posiez la question ai-je besoin de ce truc ou seulement envie, vous verez au début c’est bizarre mais on si fait très bien, moins de déchets, moins de dépenses et moins de grignottage facteur de surpoids. Mais bien évidement cela implique que l’on developpe les commerces de proximité, les transport en commun..ça tombe bien la situation économique est un peu flagada pour le moment.

      Bien à vous.


    • LeGus LeGus 12 décembre 2009 20:17

      @Chantecler,

      Je tien quand même à finir le cas Courtillot et vous me pardonnez si vous le voulez bien mais je recopie un commentaire déjà posté sur Avox sur le personnage. Ensuite je vous demanderez un peu de temps pour répondre sérieusement à vos questions. Merci.

      Hallucinant ce débat :
      -un réchauffiste, moi-même, demande que fait un géologue avec le climat ( Un peu comme si un mycologue faisait de la psychologie des foules !), et si sa proximité naturelle vu sa discipline avec des intérêts liés à l’exploitation des ressources souterraines (pétrole charbon) n’est pas un peu « interpellant »
      -Un climat-gatiste rétorque que V. Courtillot a fait des travaux sur le vent solaire tendant à démontrer l’origine naturelle du réchauffement.
      -JCM signale que ces travaux on fait naître une polémique pour tripatouillage des chiffres.
      -Et les climat-gatistes de crier aux insultes...

      Permettez moi de vous rappeler que l’épisode présent de contestation de l’origine anthropique du réchauffement est partie d’une accusation de manipulation des données.
      Donc si ils doit y avoir des insultes pour mauvais chiffres, elles sont partagées dans les deux camps.


      Mais ce n’est pas tout...
      -D’un coté nous avons un hacking des mails d’un institut de climatologie, et contestation de l’origine anthropique du réchauffement ou du réchauffement lui même qui en découle. Or ce hacking ne peut à lui seul remettre en cause les travaux des autres ni même les faits observés du changement climatique...Glaciers, banquises, niveau des mers, évolution des biotopes et des pratiques agricoles, fréquences et intensité des cyclones.....
      -De l’autre coté, nous avons une étude sur le vent solaire faite non par un astrophysicien, mais par un géophysicien Courtillot et qui s’est avérée fausse. Or cette unique étude visait justement par son objet a démontrer que le réchauffement est uniquement l’œuvre du soleil.

      Une étude peut-être fausse parmi beaucoup d’autres, Courtillot les conteste toutes ; De l’autre coté une seul étude fausse par Courtillot....

      Je vous laisse réfléchir.


      Bien à vous.


    • oLouv 12 décembre 2009 22:40

      @LeGus,

      Vous divaguez dans vos recherches... Je ne pense pas que des actes ou idées passées puisse justifier le rejet brut sans analyse que vous semblez proner.

      Au sujet du climat, vous classez Courtillot comme un illuminé isolé... Que pensez vous de ceci : http://www.petitionproject.org/ ? Quel est le poids de ces 9000 PhD face aux oligarques du GIEC ? Que pensez-vous de ceci http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_d%27experts_intergouvernemental_sur_l%27%C3%A9volution_du_climat#Critiques_du_GIEC ?

      Vous cataloguez des gens en « lobbyistes de m*rd* », vous mettez des gens dans des boîtes pour mieux les ignorer... Vous êtes manipulé par les mêmes lobbys que vous dénoncez. Le vrai problème de notre monde n’est pas le dioxyde de carbone, c’est la cupidité du capitalisme & la raréfaction des ressources pétrolifères...

      Les théories réchauffistes sont la pour vous effrayer et vous eloigner bien loin des vrais problèmes... Laissant le temps à ces même lobby de s’adapter pour mieux vous plumer...

      Quand on sait qu’avec 100 milliards on pourrait sauver 50000 vies par jour (investissement nécessaire selon l’OMS pour donner un accès à l’eau potableà tous les hommes et femmes de la Terre... Que 700 milliards cash sont sortis aux USA pour "sauver les banques"... Que la guerre en Irak dépasse les 1000 milliards depuis belle lurette... Mais de qui se moque t-on ?

      Qu’aujourd’hui, la priorité des peuples occidentaux est de réduire la production en CO2 de la planète entière... Quel égoïsme déraisonné...


    • LeGus LeGus 13 décembre 2009 09:57

      @olov,

      Ben voila encore un beau numero...votre petition
      http://whois.domaintools.com/petitionproject.org
      ce qui donne comme auteur Arthur B. Robinson
      http://en.wikipedia.org/wiki/Arthur_B._Robinson
      membre de http://en.wikipedia.org/wiki/A_Scientific_Dissent_From_Darwinism
      Tien il conteste aussi Darwin AHAHAHAHA
      Et membre du Cato institut
      http://en.wikipedia.org/wiki/Cato_Institute

      Même tropisme politique, avec en plus un parfum de cul bénit du pire tonneau....
      Belle référence le créationnisme comme caution scientifique....ahahahahah.

      Je dois faire l’autre aussi ?


    • LeGus LeGus 13 décembre 2009 10:18

      @olouv,
      Je fais l’autre lien aussi, je suis en forme...
      Votre argument est totalement spécieux, Christopher Landsea est d’évidence un scientifique sérieux, dont le domaine de compétence est les ouragans et il semble qu’il y fasse autorité, qui plus est je n’ai pas trouvé de lien trouble avec des officines de propagande...
      Victoire legus est contré direz vous et bien non.
      CH. Landsea ne conteste pas le réchauffement mais les liens entre se phénomène et la fréquence et la puissance des ouragans.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Christopher_Landsea

      Voila voila...


    • herbe herbe 12 décembre 2009 11:05

      A propos des médias officiels et de la blogosphère un petit entretien intéressant à lire :

      http://www.lemonde.fr/livres/article/2009/12/03/cyril-lemieux-la-question-de-la-censure-reste-tres-actuelle_1275365_3260.html

      Court extrait :

      « 

      Pourquoi cette obsession du Web à propos des médias classiques ?

      Je crois que la thèse dite des »intellectuels frustrés" développée par certains historiens, comme le Britannique Mark Curtis à propos d’autres périodes de l’histoire, peut apporter un début de réponse. Si on l’applique à la France d’aujourd’hui, on est conduit à dire qu’en raison de la massification de l’enseignement supérieur, notre société produit beaucoup de diplômés qui se sentent légitimement autorisés à penser qu’ils ont au moins autant de talent que les journalistes, les intellectuels, les artistes et les politiques les plus en vue médiatiquement, alors même qu’ils sont contraints, eux, à des emplois alimentaires et à l’invisibilité.

      Internet est un média qui leur permet de donner un début de visibilité publique à leurs productions et à leurs talents. Mais c’est aussi un média qui leur permet d’exprimer leurs sentiments d’injustice en développant une critique de cet establishment qui ne les reconnaît pas à leur valeur, et une dénonciation des mécanismes à travers lesquels l’accès à la visibilité publique est contrôlé. Le conspirationnisme, si en vogue sur Internet, n’est peut-être qu’une expression extrême de cette dénonciation d’un accaparement par quelques-uns du pouvoir de définir ce qui mérite d’être montré et d’être dit au plus grand nombre. La démarche critique est sans doute grossière mais le problème soulevé, celui de l’opacité et de l’arbitraire des processus d’accès à la visibilité publique, est bien réel.

      "


      • José Diaz 12 décembre 2009 11:06

        Bien sûr, la faim dans le monde est une urgence. Le scandale, c’est que Wall Street annonce le versement de $ 140 milliards en salaires, bonus et primes, et que 5 millions d’enfants meurent de malnutrition chaque année. En taxant à 50% les gâteries de Wall Street (ce qui leur laisserait tout de même un pécule de $ 70 milliards), on disposerait de 14 000 $ par enfant décédé. Il y a donc de la marge.
         Bien sûr, c’est vrai aussi que les déchets sont une urgence, l’eau aussi etc.
        Mais les priorités sont partout, à cause de notre mentalité commune de lâches prédateurs, qu’en d’autres temps on a appelés conquistadores, et aujourd’hui entrepreneurs. Alors quand la machine économique, sociale, environnementale prend l’eau de toutes parts, et que le peu d’efficacité qui lui reste est monopolisé par certains, il est temps de se demander s’il ne serait pas préférable de changer de machine.
        On ne peut pas se contenter de rustiner en promettant, avec de grands effets de manches, une taxette pour l’année en cours.


        • Eloi Eloi 12 décembre 2009 11:37

          @ l’auteur
          @ Le gus

          Et si nous parlions d’écologie. Vous savez ces trucs :
          * possibilités techniques des sources alternatives aux hydrocarbures
          * discussion technique sur les arguments réchauffistes et leur critique
          * impact alimentaire et sanitaire des changements climatiques

          Encore un article et un commentaire qui blablatent sur la politique et sur des grandes phrases. Qu’il faille agir, certes, cela, nous nous en doutons, merci de le répéter jusqu’à l’écoeurement.

          Que proposons-nous ? moulins, nucléaire, panneaux solaires autour du soleil ? Voitures électriques, à l’hydrogène, au biogaz ? Echéance de la reconversion à 20 ans ? 50 ans ? un siècle ? Intensité énergétique finale par gains ou pertes de productivité ? Recyclage, méthodes et organisation ? Elévation des digues ou relogement des populations sinistrées ? Prévention, mitigation du réchauffement climatique ou géo-ingéniérie ? Confirmation ou des mesures thermiques du « hotspot » essentiel aux thèses réchauffistes ou refroidissement dans 30 ans ?

          De la politique, du marketing, encore de la politique, de l’attaque ad hominem (oulah attention, par wikipedia ! O_O), et encore de la politique.

          Pendant ce temps la planète poursuit sa course autour du soleil, les gens meurent d’autres naissent et la finance PRIVATISE L’AIR ! Dans quelques années, ca coutera cher de brasser de l’air, pourrions-nous enfin discuter de choses sérieuses ?


          • LeGus LeGus 12 décembre 2009 13:40

            Attaque ad hominem par wikipédia, elle est belle celle-là... Avez vous le moindre début d’argument pour me contredire à propos des liens que je met en évidence entre les climagatistes et des think tank libéraux ou néo-com ?


          • Eloi Eloi 12 décembre 2009 18:22

            Franchement, leGus

            on s’en fout

            les arguments qui m’intéressent sont les réponses aux questions que je pose ci-dessus.

            J’execre vraiment les illuminés libéraux plus idéalistes encore qu’un communiste de la vieille époque, mais s’ils ont des arguments convaincants sur la technique du réchauffement climatique, de la transition énergétique, ou de l’écologie, je me laisserai convaincre par ce qu’ils disent : libéral, jongleur, martien ou pot de fleur, ca n’a finalement pas beaucoup d’importance.

            En fait : auriez-vous des choses à dire sur des sujets réellement plus concrets que vos petites vendettas ? Franchement j’ai des tas de questions qui me démangent (cf supra) si le coeur vous dit d’en discuter, faisons-le !


          • LeGus LeGus 12 décembre 2009 19:56

            Attaque ad hominem, petite vendetta personnelle,...

            Alors que vous admettez par ailleurs la validité de ma dénonciation des liens unissant nombres de détracteur de l’origine anthropique du réchauffement et les think tank neo-con et libéraux.
            Si vous voulez que nous discutions, commencez par changer de ton.
            Pour les réponses aux vraies questions comme vous dites, j’y réponds à chantecler plus haut, qui lui a le mérite d’être courtois.


          • Yogi 13 décembre 2009 02:26

            Hélas, pour « remplacer » les conclusions du GIEC et proposer un scénario non-anthropique au réchauffement, on attend toujours une étude de Courtillot qui ne soit pas entachée d’erreurs de calcul (la terre plate), de manipulation de données (troncature des historiques), ou de collusion avec les revues de publication (EPSL).


            • rackam rackam 13 décembre 2009 10:54

              C’est marrant quand je lis les « post » : ceux des « sceptiques » me paraissent limpides alors que ceux des « réchaufistes » me semblent obscurs.....

              Remarquez c’est peut-être le signe d’un certain obscurantisme.....

            • LeGus LeGus 13 décembre 2009 11:00

              Pure allégation rackam...à mon tour d’en faire

              Sans doute est-ce parce que les arguments des sceptiques sont taillés pour plaire aux personnes avec des facultés compréhensions limitées.


            • Yogi 15 décembre 2009 00:49

              @rackam : Quelle est la partie de mon post que vous ne comprenez pas ?

              Pour « la terre plate », cette expression fait référence aux erreurs d’une thèse « anti-anthropique » fameuse et soutenue par Allègre et Courtillot, qui calculait la surface de la terre comme un disque et non une sphère. Voyez les liens Realclimate donnés plus bas par LeGus.

              Pour « données tronquées », je fais référence à la thèse « solaire » de Courtillot, qui ne tient que si l’on choisit soigneusement une tranche étroite de données historiques, et qui est démentie si l’on prend les données complètes. Voir par exemple ici : http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2008/02/soleil-et-clima.html

              Pour « EPSL », je fais référence à la pratique de Courtillot de se faire publier dans des revues dont il contrôle le comité de rédaction, en infraction de toutes les règles déontologiques. Voir par exemple ici : http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/manque-d-ethique-pour-des-chercheurs-proches-de-claude-allegre_728348.html

              C’est pourquoi je réclame d’abord une thèse crédible et débarrassée de toutes ces erreurs et tromperies pour pouvoir commencer à étudier les propositions de Courtillot.


            • rackam rackam 13 décembre 2009 12:43

              @LeGus

              « personnes avec des facultés compréhensions limitées »

              bravo ! c’est bien ce que je disais.....a moins que ce soit le nouveau langage SMS...mais je pense que c’est plutôt du à votre promptitude à sauter sur le clavier. Vous êtes de quel lobby pour tirer à vue dans toutes les discussions sur le canular du réchauffement climatique ?

              • Nometon Nometon 13 décembre 2009 14:44

                Sieur LeGus couvre la moindre critique de l’extrémisme écolo par le même copier-coller d’apories et de liens (cela fait plus de 10 jours qu’il le fait...). Et quand on prend la peine de contre-argumenter, il en remet une couche, sans volonté d’échange, mais avec une volonté très affirmée de séparer le monde en deux : les bons verts et les méchants bleus/rouges/roses/noirs/jaunes/toute couleur autre que celle de l’écologie, de l’autre.
                Au moins, son monde est simple.

                Pour le reste... Répéter sans cesse le même discours manichéen, cela s’appelle de la propagande.


                • LeGus LeGus 13 décembre 2009 17:55

                  @Nometon,

                  Belle rhétorique, quoique je ne vois pas d’aporie, mais passons.
                  Sauf que l’argument du « j’expose mes idées, on les contredit, je les ré-expose » peut parfaitement s’appliquer à vous tout autant qu’à moi. C’est un dialogue de sourds.
                  Mais il y quand même une différence de taille : vous êtes incapable de démontrer comme faux les arguments étayés par des liens :
                  -Courtillot parle hors de son domaine de compétence, et la seule étude dont il est l’auteur qui s’en rapproche est fausse. POUVEZ VOUS CONTREDIRE CECI ? Non.
                  -Les détracteur de l’hypothèse anthropiques sont liés à des think tank néo-con, libéraux, atlantistes, libertariens...POUVEZ VOUS CONTREDIRE CECI ? Non.


                • Nometon Nometon 13 décembre 2009 21:59

                  @LeGus
                  -Courtillot parle hors de son domaine de compétence, et la seule étude dont il est l’auteur qui s’en rapproche est fausse. POUVEZ VOUS CONTREDIRE CECI ? Non.

                  Si.
                  Courtillot est un spécialiste des champs magnétiques terrestres. Il a travaillé sur l’impact que peuvent avoir les radiations solaires sur les phénomènes physiques planétaires. Il propose une hypothèse faisant de l’activité solaire le moteur principal des évolutions climatiques de notre planète. Son hypothèse, puisque scientifique, peut-être discutée, argumentée, contre-argumentée.
                  Ce que vous ne faites pas. Votre position est celle des extrémistes verts : vous prétendez qu’il n’y a pas débat. Que le sujet est clos. En science, aucun sujet n’est clos. Jamais. Il s’agit même de la qualité la plus essentielle de la science. Le scepticisme. C’est ainsi que la science ne devient pas un dogme.

                  Ce n’est donc pas un dialogue de sourds. Je ne suis pas sourd. Je lis, beaucoup, cette thèse et d’autres. Ce que je dénonce, c’est le ton propagandaire de vos messages.

                  -Les détracteur de l’hypothèse anthropiques sont liés à des think tank néo-con, libéraux, atlantistes, libertariens...POUVEZ VOUS CONTREDIRE CECI ? Non.

                  Si.
                  Il y a de très nombreux scientifiques, bien plus nombreux que les 2500 du GIEC et d’ailleurs, même au sein du GIEC, qui contestent la thèse anthropique et qui ont été choqués pas les révélations du climategate.
                  Il existe de nombreux citoyens, dont je suis, qui n’ont aucun lien, d’aucune sorte, avec les think-tanks dont vous parlez. Personnellement, je suis de gauche, l’enjeu de la planète est essentiel à mes yeux. Et précisément, je doute que la question du CO2 soit primordiale, alors qu’un grand nombre de pollutions, en particulier de l’industrie chimique, font des dégâts considérables. Et je doute du bien fondé du capitalisme vert et du marché carbone.

                  Je peux d’ailleurs retourner votre argument : aujourd’hui, les courtiers et les conseillers de la haute finance voient dans le marché carbone l’eldorado spéculatif des quinze années à venir. Ce qui explique pourquoi la finance et les gouvernements aient soudainement décidé de faire du sommet de Copenhague un show planétaire dégoulinant de bons sentiments.

                  Libre à vous de croire à un monde manichéen.
                  Mais si vous parlez du monde capitaliste, alors ayez au moins le courage de gratter un peu et de le regarder en face, au lieu de vous payer d’idées toutes faites, pour ne pas dire, niaises.


                • LeGus LeGus 13 décembre 2009 23:10

                  @Normeton,

                  Encore de la rhétorique et des allégations de niaiserie ou de manichéisme...un petit lien peut-être pour appuyer vos dire ???

                  J’en ai montré de nombreux ici mais je ne résiste pas au plaisir de vous en servir un autre, joliment nommé « les chevaliers de l’ordre de la terre plate ».
                  http://www.realclimate.org/index.php/archives/2007/11/les-chevaliers-de-lordre-de-la-terre-plate-part-i-allgre-and-courtillot/langswitch_lang/fr/
                  http://www.realclimate.org/index.php/archives/2007/12/les-chevaliers-de-l%E2%80%99ordre-de-la-terre-plate-part-ii-courtillots-geomagnetic-excursion/
                  Je vous en prie citez donc UNE étude allant dans votre sens.

                  Mais je vous accorde un point pour lequel je vous suis parfaitement : Oui les financiers voient le bénéfice qu’ils peuvent tirer de la bourse des quotas d’émission. Et l’on peut parfaitement supposer qu’ils soient tentés d’alimenter le débat dans le sens qu’il leur convient.
                  Il se trouve que je suis totalement opposé à cette bourse, en tant qu’adepte de la simplicité volontaire et de la sobriété, je suis partisan d’une réduction effective des GES.
                  Pas de chance le débat est monopolisé, pollué par une contestation absurde, et malhonnête du réchauffement climatique.


                • Nometon Nometon 13 décembre 2009 14:57

                  @ L’auteur
                  Bravo, encore, pour les courages de vos propos.
                  Lorsque vous avez entrepris l’écriture de ce livre, c’était encore une démarche très politiquement incorrecte de s’en prendre aux dogmes, mêmes le plus manifestes, de l’écologie religieuse.

                  Je suis un amoureux de la planète, de la vie, des merveilles de la faune et de la flore. C’est en ce nom que je me joins à vos idées : les écolos ont cherché à nous déposséder de ce sujet, de s’approprier la nature et la planète, d’en faire une « marque politique » et un patrimoine dont ils seraient les uniques conservateurs. Quant on voit ce à quoi cette dépossession aboutit : le capitalisme vert et le marché du carbone, l’individualisme des responsabilités et l’irresponsabilité des puissants, on a l’impression, tout à coup, de sortir d’un mauvais songe.

                  Comme l’avait écrit un intervenant d’Agoravox : nous ne sommes plus écolo-dépendants.
                  Nous devons réapprendre notre liberté et celle de nos enfants.


                  • Paul Villach Paul Villach 13 décembre 2009 16:06

                    @ Véronique

                    J’entends votre voix dissonante. Elle sonne bien ! L’arbre écologicomaniaque en vient, c’est vrai, à cacher la forêt des problèmes tragiques que vous évoquez.

                    Quant aux médias officiels, ils ne sauraient adopter pire posture envers des sites d’information comme AgoraVox, pour ajouter à leur discrédit. On approche des vingt ans du « charnier de Timisoara » ; il sera utile de rappeler quel beau travail ont fait à ce sujet les médias officiels. J’y songe. Paul Villach


                    • Gary Gaignon Gary Gaignon 14 décembre 2009 02:27

                      Chauds les marrons, les marrons chauds ! Allez, badauds du net, un bon cornet de marrons tout chauds !... Quel bêtisier, au fond !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès