Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > RIO+20, y a-t-il été question de démographie ?

RIO+20, y a-t-il été question de démographie ?

La prise de conscience de réalités planétaires fondamentales est nécessaire, de toute urgence

« L’effort à long terme nécessaire pour maintenir un bien-être collectif qui soit en équilibre avec l’atmosphère et le climat exigera en fin de compte des modes viables de consommation et de production, qui ne peuvent être atteints et maintenus que si la population mondiale ne dépasse pas un chiffre écologiquement viable. » Rapport 2009 du Fonds des Nations Unies pour la Population

« Si nous continuons dans cette voie, si nous ne faisons rien pour enrayer l'accroissement de la population, nous allons en payer le prix, nous allons nous retrouver dans un monde surpeuplé. La démographie a un impact sur le développement économique, sur l'environnement et sur les ressources de la Terre qui sont limitées. » Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies (1997 - 2006) s/Démographieresponsable.org

Or, en dépit des variations de la croissance démographique soufflant le chaud et le froid et de la sempiternelle annonce de son ralentissement, celui-ci est non seulement peu probable mais quasiment exclu pour de nombreuses raisons parmi lesquelles :

- La tendance observée depuis la naissance de l'espèce humaine, et plus particulièrement au cours de ses deux derniers millénaires.

- Les effets du progrès, notamment sanitaire et les résultats plus généraux de l'action humanitaire, encourageant les naissances et retardant la mort des plus malheureux, à défaut de les empêcher de souffrir de leur misère.

- Les peurs suscitées par une baisse de la natalité, en termes de vieillissement de la population et de la réduction du nombre des actifs.

- L'aveuglement, l'imprévoyance et l'égoïsme des hommes, tous ancrés, sans exception, dans leurs certitudes, leurs habitudes et leurs avantages acquis, pour ceux qui ont le bonheur d'en bénéficier, les autres semblant se satisfaire du simple "bonheur de vivre".

- La cacophonie régnant chez la plupart des partisans d'un contrôle démographique. - L'opposition, aussi farouche qu'aveugle, des opposants à ce dernier. etc.

La prise de conscience de réalités fondamentales est pourtant nécessaire, de toute urgence, alors que ...

... dans les milieux écologistes les plus autorisés, circule une pétition contre le gavage des palmipèdes. Quel meilleur exemple de la manière qu'ont les individus les mieux intentionnés de considérer un problème contre lequel ils entendent lutter en le considérant par le mauvais bout de leur lorgnette et de faire ainsi le jeu de ceux qui, par stupidité ou intérêt, se gardent bien d'aller à l'essentiel ? Autant que sur la pratique du gavage des palmipèdes, sinon davantage, c'est sur les consommateurs de foie gras qu'il faut agir, et à défaut de parvenir à les dissuader d'en consommer, il reste à en réduire le nombre. Là comme ailleurs, les abus commis par les hommes sont fondamentalement liés à leur nombre puis à leur surnombre. Les super prédateurs qu'ils sont étant privés de raison, comme le démontre leur comportement dans tous les domaines – les effets du progrès qui leur est dû et de leurs inventions les plus utiles ayant systématiquement deux effets, l'un au service du bien et l'autre au service du mal, que chacun en fasse le bilan en son âme et conscience –, reste à en limiter la population, le reste suivra. Dans l'exemple qui nous occupe, n'oublions pas que la "démocratisation" de la consommation de foie gras est principalement en cause dans son augmentation et celle du nombre des animaux auxquels la torture du gavage est infligée . Moins de consommateurs potentiels de foie-gras = moins d'oies et de canards à gaver. Moins de pilleurs des ressources de la planète = moins de pillage Moins de gaspilleurs en tout = moins de gaspillage Moins de pollueurs = moins de pollution Agir autrement ne fait que soulager les bonnes consciences.

Pour prendre du recul : http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 28 juin 2012 11:02

    Le sommet de Rio a eut un sujet d’étude immense !!!
    De quoi est constitué le vide intersidéral  ?
    Nos dirigeants ont réussi a se mettre d’accord :
    Il est constitué de ...... vide ! ! !

    (mon commentaire également)


    • Claudec Claudec 28 juin 2012 16:16

      @Famine

      Albert Jacquard et quelques autres ont écrit des choses très intéressantes sur l’incidence des calamités de toutes sortes : Elle est insignifiante face à une croissance qui dépasse aujourd’hui les 250 000 individus quotidiennement.
      Et plutôt que de botter en touche en faisant un procès en sorcellerie à tous les les optimistes ou pessimistes de la démographie, répondre à la question : Comment parer à l’abomination inéluctable de la pyramide sociale et des inégalités qu’elle recèle, chaque jour aggravées par le nombre ?

      • Claudec Claudec 28 juin 2012 17:28

        Insignifiant parce que – à titre d’exemple – 100 à 150 millions de morts par le communisme et le nazisme réunis, en 50 ans, sont peu de chose comparés à une augmentation quotidienne de la population du globe de 250 000 individus (soit près d’un milliard par an).

        Si vous n’êtes pas capable de comprendre ça, un conseil : contentez-vous de regarder le foot ou les dernières séries à la télé.
        Ceci dit, quel beau programme que celui d’une régulation par les guerres et les calamités naturelles !

      • nicolas_d nicolas_d 28 juin 2012 18:02

        « [...] chaque jour aggravées par le nombre ? »

        Vous inquiétez pas, Bill Gates a tout prévu !
        Il est en train de se donner les moyens (par l’intermédiaire de sa fondation) de réduire la population mondiale. Et c’est l’un des homme les plus puissant de la planète, il y a des chances qu’il y arrive.

        « Le monde a aujourd’hui 6.8 milliards de personnes, on se dirige vers 9 milliards. Maintenant si nous faisons vraiment un super travail sur de nouveaux vaccins, sur les services de santé, sur les services de santé de la reproduction, nous pouvons réduire cela de peut être 10 à 15 % » Bill Gates

        http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/la-fondation-bill-et-melinda-gates-33462

        Si la fameuse « guerre des civilisations » échoue, l’OMS se chargera de réduire la population.


      • Rémi Manso Manso 29 juin 2012 08:01

        @  nicolas_d, cette déclaration de Bill Gates, qui fait les choux gras des adeptes de la théorie du complot, a fort heureusement un tout autre sens que celui que vous laissez croire.

        Les vaccins dont il est question sont d’authentiques vaccins qui vont servir à sauver la vie de millions d’enfants. 
        Pourquoi cela va-t-il permettre ensuite de faire baisser la natalité ? Et bien parce que les mères, voyant qu’elles ne perdent plus leurs enfants en bas âge, vont cesser d’en faire un très grand nombre pour n’en garder que quelques uns (comme c’est le cas actuellement).
        Finalement Bill & Melinda Gates agissent à la fois pour sauver de nombreuses vies humaines et pour stabiliser la population mondiale. 
        Concernant cet aspect de leur travail, les Gates sont soutenus par l’association Démographie Responsable.

      • Asp Explorer Asp Explorer 28 juin 2012 21:27

        La France est une riche terre agricole qui pourrait largement nourrir le double de sa population, je ne vois pas la nécessité de réduire notre démographie.


        • Rémi Manso Manso 29 juin 2012 08:16

          Il n’est pas particulièrement question de « réduire la démographie de la France » : tout au plus certaines personnes (regroupées au sein de l’association Démographie Responsable) aimeraient bien stabiliser la population française. 

          En effet les 350.000 personnes qui s’ajoutent chaque année (naissances + immigration) obligent à bâtir une ville de la taille de Nice tous les ans. Certes notre territoire contient encore beaucoup d’espaces naturels, mais nous aimerions qu’ils ne disparaissent pas petit à petit : il faut quand même savoir que tous les dix ans, un département de la taille de celui de l’Isère disparaît sous le béton !

          Il y a une grosse différence entre ce qu’il est possible de faire et ce qu’il est souhaitable de faire...

        • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 5 juillet 2012 17:36

          un département de la taille de l’isère disparait sous le béton tous les 10 ans ???
          d’où est-ce qu’il vient ce chiffre ?

          Vous confondez artificialisation et bétonnage.
          Effectivement, l’ordre de grandeur est bon si on parle d’artificialisation, mais on compte dans l’artificialisation aussi bien la construction de bâtiments que la transformation d’espaces naturels en terres agricoles intensives ou en parcs aménagés.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Artificialisation


        • ovomaltine 28 juin 2012 23:11

          Ah, j’ai été enthousiasmée par cet article ! Enfin quelqu’un sort de la langue de bois du « malthusiens/têtes de chiens » ou « suffira de partager entre bons copains quand on sera 10 milliards » !! ...puis un peu douchée par certaines réactions que je ne reprendrai pas en détail, peu importe. Quand même, tous les tenants du« touche pas à ma démographie » sont-ils prêts eux ou leurs enfants à vivre dans un monde bétonné, dévasté, sans espaces sauvages, d’où sera éradiquée ce qui fait la biodiversité dont notre espèce dépend, livré à la loi du plus fort en cas très probable de pénuries alimentaires etc...qu’ils se posent au moins la question et regardent sur le site d’Arte« Vers un crash alimentaire » ou « Survivre au progrès » ça peut leur ouvrir des horizons...


          • Claudec Claudec 29 juin 2012 06:22
            @ovomaltine
            Merci de cet encourageant commentaire. Non pas que je pense détenir la vérité, mais il est tellement difficile de faire partager, ne serait-ce que sa curiosité pour des questions aussi fondamentales !
            A titre d’exemples (parmi tant d’autres), 2 informations :
            1° - Pour 2 000 (deux mille) visites reçues par mon blog, ce qui n’est pas le buzz il est vrai, 6 (six, 2 fois 3) commentaires en tout et pour tout ; 3 réactions d’un même visiteur et mes réponses. Dis-je à ce point des âneries qu’elles provoquent le mutisme, ou mes propos dérangent-ils au point de clouer le bec à mes contradicteurs ?
            2° - La réaction que je livre mot pour mot d’un « intellectuel » dont je dois taire le nom (professeur – probablement émérite – de l’enseignement supérieur. Et qu’il soit de gauche importe peu) à qui je demandais son avis pour corriger le caractère probablement trop intuitif de la réflexion due à l’ignorant que je suis :
            - Mon message :
            « Bonjour Monsieur,
            Ayant noté dans la dernière parution de « Commentaire » vos points d’intérêt ainsi que votre adresse Email, je me permets en toute simplicité de vous inviter à visiter le blog suivant, et vous remercie de l’attention que vous voudrez bien lui accorder.
            Respectueusement vôtre,
            Claudec
            De la richesse à l’exclusion sociale aujourd’hui et à la barbarie demain, par la démographie. »
            - Sa réponse :
            « Merci. J’ai été voir votre blog, qui semble consacré à la défense des riches. Il vous manque d’avoir lu les travaux d’Atkinson, Piketty, Saez et al. qui montrent très clairement l’augmentation des inégalités depuis 1980 (Reagan et Thatcher) et l’effet à long terme des politiques redistributives. Vous faites partie du choeur qui va faire tout son possible pour défendre les revenus supérieurs à 1 million d’euros, et je ne suis pas très disponible pour passer beaucoup de temps sur ce genre de discussion spécieuse. »

            J’ignore qui vous êtes mais compte tenu de la curiosité qui semble nous être commune pour le défi fondamental lancé aux hommes et dont nul ne semble se préoccuper sérieusement, tâchez donc SVP de prendre le temps de visiter mon blog et de me dire, d’une manière ou d’une autre, ce que vous suggère son contenu.
            Merci encore

          • ovomaltine 29 juin 2012 09:10

            Claudec, Je vais prendre le temps de regarder votre blog, bien sûr. Je n’ai pas la formation nécessaire pour clouer le bec par des arguments percutants à tous les spécialistes officiels de la démographie et de l’économie. Spécialistes dont l’arrogance et le mépris de toute autre opinion est insupportable ! En ce qui concerne la démographie, nous nous heurtons de plus à un tabou...universel à droite comme à gauche, chez les verts ou les décroissants. C’est terrible, car on a souvent l’impression de crier dans le désert. Je me permets , si vous êtes intéressé, de vous inviter à faire un tour sur le lien indiqué dans les réponses de Manso( démographie Responsable). Nos idées se rejoignent et nous sommes si peu nombreux à avoir les mêmes !


          • Claudec Claudec 29 juin 2012 10:54
            @ovomaltine

            Merci de signaler http://www.demographie-responsable.org à l’attention. Valant le détour et une consultation régulière, il figure dans la liste des liens publiés sur 

            J’en profite pour vous livrer ma réponse au « Spécialistes dont l’arrogance et le mépris de toute autre opinion est insupportable ». Elle manquait à mon précédent envoi et il faut bien se faire plaisir de temps à autre.
            « Bonjour Monsieur,
            Je vous remercie de vous être donné la peine de me répondre, sans vous cacher la surprise que suscite votre réaction.
            Mouvement de mauvaise humeur ? fougue incontrôlée due à votre âge ? extrémisme ? Je ne vois pas en tout cas où vous avez vu que je « prenne la défense des riches » ou que « je fasse partie du chœur... ».
            En effet (je me permets de me citer moi-même) :
            « Apprécier, sans se poser en juge, la mesure dans laquelle le nombre a influencé, influence et influencera le sort des hommes et en particulier celui des plus déshérités d’entre eux au cours du temps, tel est l’objet de ce blog. »
            Quelles qu’en soient les causes, je ne vous cache pas trouver affligeant le sectarisme d’un professeur – probablement émérite – de l’enseignement supérieur à qui je demandais humblement son avis pour corriger, autant que de besoin, le caractère intuitif d’une réflexion émanant de l’ignorant que je suis.
            Cordialement
            Claudec
            NB - Je précise pour votre gouverne que le fait démographique m’a paru briller par son absence dans les travaux des chercheurs auxquels vous me renvoyez tardivement. »

          • Aiane Aiane 29 juin 2012 07:47


            Vous lisez l’histoire par le petit bout de la lorgnette et prenez un effet pour une cause. Voici ce que dit Wikipedia de la démographie médiévale :

            le niveau de population atteignit son apogée vers 1250, ce qui provoqua une vive compétition pour les ressources, causant un déséquilibre entre les propriétaires et les paysans. Les loyers montèrent, les salaires baissèrent et la répartition des richesses fut encore déséquilibrée. Les conditions de vie des pauvres devinrent si mauvaises que la croissance de leur population devint nulle.

            La condition économique des pauvres, toujours précaire, aggrava aussi les effets de la peste parce qu’ils n’avaient pas les moyens de fuir les villes, comme les nobles dans le Décaméron. Ils vivaient dans des conditions déplorables, ne pouvant pas isoler les malades. Ils disposaient aussi de systèmes immunitaires affaiblis dus à leur alimentation restreinte. Après la peste et les autres catastrophes, les salaires montèrent, par le fait qu’il y avait moins de main-d’œuvre, améliorant les conditions de vie ; mais ceci ne s’est pas produit tout de suite parce que les propriétaires et les nobles freinèrent les changements en procédant à des blocages des salaires et en contrôlant les prix. Ces deux actions furent partiellement responsables des insurrections populaires telles que la révolte paysanne de 1381. Et ce n’est qu’à la fin du XVe siècle que les pauvres commencèrent à connaître une amélioration de leur condition. En 1500, la population totale de l’Europe était bien inférieure à celle qu’elle était deux siècles auparavant, mais sa condition de vie s’était généralement améliorée.

            Ca ne vous rappelle pas l’actualité ?


            • Aiane Aiane 29 juin 2012 07:50

              Désolée, je répondais à « Par Famine »


            • Claudec Claudec 29 juin 2012 08:28

              En quoi de tels faits contredisent-ils la caractère abominable de la pyramide sociale et devraient-ils nous conduire à nous en remettre aux calamités pour réguler la démographie ?

              Retenons tout de même « En 1500, la population totale de l’Europe était bien inférieure à celle qu’elle était deux siècles auparavant, mais sa condition de vie s’était généralement améliorée » ce qui tendrait à démontrer que le surnombre n’est pas forcément une bonne chose.

            • Didier Barthès 29 juin 2012 09:09

              Excellent article même si je pense que la baisse de la natalité va quand même se produire, mais hélas trop tard et de façon trop peu marquée pour nous empécher de nous stabiliser puis de redescendre à des effectifs quelques peu durables.

              Le taux de croissance actuel (1,2 % /an) a effectivement baissé par rapport au maximum jamais atteint (2,1 % vers 1965) mais comme il s’applique à des effectifs plus importants, concrètement nous « gagnons » presque autant d’habitants (+ 80 millions par an) qu’au moment du maximum de croissance absolue (vers 1990 + 90 millions par an). Même dans la décennie 1960-1970 considérée comme celle de l’explosion démographique la Terre ne « gagnait » que 70 millions d’hommes par an aujourd’hui nous en gagnons 80  ! De plus, et contrairement à ce qu’on laisse parfois entendre, la baisse de la fécondité n’est pas générale. Ainsi depuis quelques année la fécondité (et non seulement la natalité ce que l’on pourrait simplement attribuer à la forme de la pyramide des âges) remonte dans certains pays d’Afrique du Nord

              Pour plus de données sur l’évolution de la population mondiale, voir ce site qui fait un point sur la croissance à différentes échelles de temps et dans une approche à la fois en terme de taux et de niveaux absolus :

              http://economiedurable.over-blog.com/pages/Les_chiffres_clefs_de_la_population-2628551.html


              • Claudec Claudec 29 juin 2012 10:38

                @Didier Barthès

                Merci, j’avais vu votre blog dont je vérifie la présence dans la liste des liens publiés sur 
                en recommandant de s’y reporter pour compléter et éventuellement corriger les chiffres dont je fais moi-même état.

              • Claudec Claudec 29 juin 2012 10:24

                Si je dévie, vous êtes hors sujet et je ne peux que vous conseiller, pour vous aider à sortir de votre fixation, de visiter attentivement :  http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com


                Par ailleurs, contrairement à ce que vous prétendez, je vous ai répondu hier à 17:28 : 
                « Insignifiant parce que – à titre d’exemple – 100 à 150 millions de morts par le communisme et le nazisme réunis, en 50 ans, sont peu de chose comparés à une augmentation quotidienne de la population du globe de 250 000 individus (soit près d’un milliard par an). »
                Pour vous aider à relativiser : Quelle était la population concernée par la peste que vous évoquez ?
                Je remplace volontiers « insignifiant » par « d’une incidence insignifiante », ce qui est effectivement plus juste.

                • Claudec Claudec 29 juin 2012 10:26

                  @Manso

                  Mille excuses, par distraction, je n’avais pas compris à qui s’adressait votre remarque sur l’humanisme.

                  • Rémi Manso Manso 29 juin 2012 11:00

                    Pas de quoi...

                    Visiblement, cette question de la démographie (que vous avez eu la bonne idée de traiter), enflamme vite l’esprit de certains lecteurs, ce que j’ai d’ailleurs du mal à m’expliquer.

                    Maintenant, compter sur les épidémies, tremblements de terre, tsunamis, guerres et autres calamités pour réguler la population mondiale me semble infiniment moins humaniste que de promouvoir l’éducation des filles et la planification familiale comme le fait Démographie Responsable.

                    Au passage, je signale à celles et ceux qui s’intéressent au sujet qu’une Conférence sur le planning familial va se tenir le 11 juillet prochain à Londres et que la fondation Gates smiley y participe.

                  • bianca923 29 juin 2012 18:05

                    Bonjour Claudec,

                    Je suis tombée sur vos propos pendant que je cherchais un peu de bon sens dans un océan d’inconscience. Je suis stupéfaite de voir que la notion de surpopulation est devenue tabou, à tous les niveaux on se garde bien de toucher ce sujet. Dans le document ‘L’avenir que nous voulons’ signé lors de la conférence Rio+20, ce mot n’apparaît pas une fois. Comment est-ce possible qu’aux plus hautes instances on continue de faire semblant de s’intéresser à l’avenir, sans oser nommer notre souci majeur. Je pense qu’au point où nous sommes, il est impératif de concentrer toute l’énergie vers la décroissance dans tous les domaines, démographique et consommation, pour nous acheter un peu de temps. Parler croissance économique aujourd’hui, me semble tout bonnement obscène.      

                    Je vous remercie pour avoir le courage et l’intérêt d’aborder ce sujet.  


                    • Claudec Claudec 29 juin 2012 18:45

                      @ Bianca923

                      Merci de ce commentaire encourageant. C’est bien parce que je partage votre avis sur la croissance que j’ai eu l’idée de ramener le propos à la pyramide sociale, pensant qu’une schématisation aussi dramatiquement simple frapperait les esprits par son évidence et susciterait la controverse, au moins signe d’éveil. Mais non ; mutisme complet, au point d’en être davantage que suspect. Comme je le dis ailleurs, 3 commentaires (du même visiteur) pour 2000 visites au blog (outre quelques discrètes réactions par email). Ahurissant !
                      Et pendant ce temps l’élite et les foules continuent à observer le monde par le petit bout de la lorgnette et à se passionner pour des luttes en valant probablement la peine mais loin d’être prioritaires. Je précise que ma liste de diffusion comporte plus de 500 adresses d’auteurs et spécialistes sélectionnés dans les domaines de la sociologie, de la démographie, des mathématiques, de l’économie, etc. Apparemment tout le monde s’en fout (à moins que mon ciblage soit mauvais).
                      J’en profite pour demander aux lecteurs conscient du drame, de ne pas hésiter à s’abonner à http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com
                      Un tel signe d’intérêt pourrait être déterminant pour la propagation des évidences que ce blog cherche à véhiculer.

                    • bianca923 29 juin 2012 18:13

                      Bonjour (je réécris le message précédent qui apparait illisible)
                      Je suis tombée sur vos propos pendant que je cherchais un peu de bon sens dans un océan d’inconscience. Je suis stupéfaite de voir que la notion de surpopulation est dévenue tabou, à tous les niveaux on se garde bien de toucher ce sujet. Dans le document « L’avenir que nous voulons » signé lors de la conférence Rio+20, ce mot n’apparaît pas une fois. Comment est-ce possible qu’aux plus hautes instances on continue de faire semblant de s’intéresser à l’avenir sans oser nommer notre souci majeur. Je pense qu’au point où nous sommes, il est impératif de concentrer toute l’énergie vers la décroissance dans tous les domaines, démographique et consommation, pour nous acheter un peu de temps. Parler croissance économique aujourd’hui, me semble tout bonnement obscène.
                      Je vous remercie pour avoir le courage et l’intérêt d’aborder ce sujet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès