Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Séparer le bon grain de l’ivraie, c’est le but de ces WC (...)

Séparer le bon grain de l’ivraie, c’est le but de ces WC intelligents

Encore une innovation typique du secteur des cleantech, qui n’a qu’à se « baisser » pour trouver des pépites, si l’on peut dire, en aménageant l’existant de manière à économiser et à être plus propre. Nous avions déjà vu comment l’urine pouvait être retraitée en biocarburant. L’innovation dans ce secteur continue, avec les toilettes intelligentes « NoMix » qui pourraient bien, l’air de rien, être plus qu’un gagdet, en résolvant un problème de taille, celui du traitement des eaux usées par les municipalités (TreeHugger).

Les toilettes NoMix séparent l’urine des excréments au moment de leur « production », le liquide du solide. L’intérêt n’est pas, comme pour les particuliers qui utilisent les chasses d’eau économiques, de faire des économies sur leur facture d’eau, mais de donner un outil précieux pour les municipalités qui gèrent les égouts et les systèmes de retraitements des eaux usées. On peut imaginer, à terme, pouvoir recycler plus facilement la partie solide de ces déchets en méthane (pour générer de l’électricité, voir cette usine hollandaise qui convertit intelligemment les déchets en énergie) voir en extraire les nutriments les plus précieux (phosphore, nitrogène) pour en faire des fertilisants.



Dans les 7 pays de l’UE disposants de projets similaires, une étude a pu être menée pour tester la motivation des populations à adopter ce système. Près de 80% des utilisateurs qui apprécient l’idée, 75% qui à l’utilisation trouve le système efficace (en terme de propreté, d’odeur). Reste la barrière du prix puisqu’en revanche seuls 59% des sondés seraient prêt à payer le surcoût d’une telle installation. Le plan de bataille pour faire accepter encore mieux ces toilettes nouvelles sera donc d’en installer un maximum dans les lieux publics afin de familiariser la population avec ce nouveau concept. 3 000 toilettes NoMix sont déjà installés dans le pays le plus motivé, la Suède.

TechnoPropres
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 22 avril 2010 12:46

    Vous êtes incorrigible !
    Les toilettes sèches sont bien plus efficaces et de plus produisent de l’humus, vous connaissez une forme d’énergie meilleure pour produire de la vie par les plantes ?


    • Nethan 22 avril 2010 17:17

      Cette page semble dire le contraire de ce que vous avancez.

      Pas vraiment de l’humus, pas vraiment plus efficaces, etc.


    • sobriquet 23 avril 2010 11:32

      @ nethan

      Il y a un malentendu : Zelectron parle des toilettes à litière bio-maîtrisées (TLB), souvent appelées par commodité toilettes sèches. Vous en verrez la description sur le même site.

      Et les TLB sont effectivement plus efficaces, entre autre pour la constitution d’humus.


    • Ronuick 22 avril 2010 17:04

      Ben c’est déjà un premier pas, surtout en ville, où l’évacuation des déchets des toilettes sèches est problématique... J’ai déjà du mal à faire du compost en appartement !
      Encore une fois, il n’y a a pas de solution unique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès