Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Toutes les solutions existent déjà ?

Toutes les solutions existent déjà ?

"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire." G. Orwell

Il faut le dire, nous avons à notre disposition toutes les technologies qui nous permettraient de nous affranchir de l'état de relative rareté dans lequel on veut nous maintenir. La terre est abondante et il suffit de comprendre son fonctionnement pour faire fleurir ses ressources quasi-inépuisables et faire de notre monde un petit paradis. L'eau serait conservée et purifiée au plus haut niveau de qualité et bien sûr, tout un chacun pourrait jouir d'une alimentation équilibrée et saine. Il suffit de diffuser l'information.

 

Concentrateur solaire : cela fonctionne sur le principe du miroir parabolique. Très connu dans le domaine de l'astronomie, il n'est pas très compliqué d'en fabriquer une version amateur avec une simple parabole pour la télévision par satellite. Lorsque le concentrateur est orienté directement vers le soleil, tous les rayons sont refletés vers un point permettant ainsi d'y créer une chaleur importante. Il suffit après de convertir la chaleur en énergie motrice pour générer de l'électricité. Pour ce faire, il est possible de faire appel au moteur Stirling, fonctionnant sur le principe de dilatation des gazs et d'échange de chaleur. Ce type de moteur est relativement simple à fabriquer mais nécéssite un appareillage de grande précision. Plus simple encore, le moteur à vapeur : on fait chauffer de l'eau dans une cocotte minute pour obtenir suffisamment de pression pour pouvoir faire tourner un simple générateur thermique. Dépendant du type de générateur utilisé, on peut adapter l'entrée de vapeur au niveau de la bougie d'allumage et modifier légèrement l'arbre à came pour permettre à la vapeur de remplacer l'explosion pétrolière. Bien entendu, cela ne fonctionnera que si l'ensoleillement et la parabole permettent de générer suffisamment de pression pour faire tourner le moteur. En tout cas, c'est le principe sur lequel je travaille actuellement.

Des systèmes de ce genre sont beaucoup plus efficients que les panneaux photovoltaïques classiques. On peut même envisager de produire suffsamment d'électricité pour subvenir aux besoins d'une famille complète. Tout cela dépend bien sûr de la taille de l'installation ainsi que de l'ensoleillement de votre région. Dans tous les pays sub-sahariens, le potentiel de production électrique est phénoménal.

Un prototype fonctionnant à la vapeur construit par un bricoleur amateur américain :

Une société commercialise des systèmes complets en utilisant des moteurs stirling :

 

Aquaponie : il s'agit d'un système de production de nourriture hors-sol. On utilise un bac de pisciculture pour alimenter en eau et en nutriments des cultures hydroponiques. En effet, l'eau qui se trouve dans le bac de pisciculture va être pompée vers un bac de culture hydroponique où des bactéries vont transformer les excréments des poissons en nutriments assimilables par les plantes. L'eau, en passant dans le bac hydroponique est filtrée et peut ensuite retourner dans le bac des poissons. Ce type de système est tout à fait adapté à la culture en serre et permet, en chauffant l'eau des poissons d'amener de la chaleur aux plantations. Certains amateurs aguérris arrivent même à faire pousser des arbres fruitiers tropicaux.

C'est un technologie qui demande une certaine initiation mais qui en vaut vraiment la chandelle. Ce type de technologie permet de cultiver des fruits et légumes avec un minimum d'entretien tout en ne nécéssitant qu'une fraction de l'eau requise pour la culture en sol. C'est donc une technologie très prometteuse pour les régions désertiques.

Compact Small Aquaponics - Aquaponics Ideas

Une présentation d'une ferme sous serre dans une région désertique :

Un article du CIRAD, un centre de recherche agronomique qui développe l'aquaponie à l'international : http://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/communiques-de-presse/2012/aquaculture

 

Diffusons l'information de notre salut !


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Coup d'tampon Coup d’tampon 14 août 2013 09:29

    Intelligent, simple et salutaire.


    • COLLIN 14 août 2013 09:36

      Bien sur que l’energie abondante et illimitée existe,qu’elle soit solaire,dérivée du solaire (éolien,énergie thermique des mers,etc..) ou bien plus simplement la géothermie profonde,qui elle,a le potentiel de remplacer quasiment toutes les formes d’énergies consommées,dont,surtout le nucléaire...

      Concernant les cultures hydroponiques,j’habite un pays tropical,et c’est le seul moyen de produire des légumes bios,sans utiliser de pesticides,en atmosphère chaude et humide...


      • gaijin gaijin 14 août 2013 10:15

        oui
        nous avons toutes les solutions et un quième de l’énergie que nous dépensons a jouer a qui pisse le loin nous suffirait a les mettre en place
        malheureusement les hommes de pouvoir sont rarement concernés par le bonheur de l’humanité


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 août 2013 11:09

          Bonjour,

          A Font Romeu, au sud de la France, il existe un grand four solaire.

          Puis en Afrique il y aussi des gens qui utilisent des four solaire (miniature) pour chauffer des aliments (cuisiner).

          Mini centrale électrique solaire : la parabole Stirling

          Une société italienne vent des centrales solaires électriques Innova Solar Energy 

          Voici une application en Suisse

          Puis pour terminer une adresse d’un forum pour le bricoleurs des énergies alternatives.


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 août 2013 11:21

            Une application solaire accessible (enfentile) à tout le monde :

            http://www.tunesbaby.com/dm/?x=xhd58d

            Une solution simple, peu couteux et assez efficace, idéal pour le camping, ...


          • escartefigue 14 août 2013 11:51

            @ Eau du robinet ,


            Excellent ce lien , parfaite démonstration , 

            Bravo

          • lloreen 14 août 2013 11:16

            Bonjour à tous

            Oui,évidemment.
            La terre est notre mère nourricière.Pas Leclerc ni Auchan ni Cora, qui sont des verrues et une insulte à l’ humanité.


            • Castel Castel 14 août 2013 11:20

              Au sujet des capteurs solaires, ça a déjà été expliqué par Jean-Pierre Petit

              C’est certain que toutes les solutions existent déjà, encore faut-il que le système et l’intelligence (ou la bêtise) humaine permettent leur application !


              • lloreen 14 août 2013 11:33

                Il suffit de propager l’ information par tout moyen : bouche à oreille, réunions publiques dans les salles polyvalentes, tracts, affichage.

                Toutes les solutions existent depuis très longtemps et elles sont soigneusement occultées à l’ opinion publique.

                L ’histoire de Nikola Tesla montre à elle seule comment s’ y est pris le cartel militaro industriel financé par des banques privées constituées en gouvernement dans le gouvernement pour s’ approprier le fruit des recherches de ce grand génie et s’ en servir contre l’ humanité.

                http://www.science-et-magie.com/archives02num/sm62/6206tesla.htm

                Certaines autres technologies existantes sont présentées dans ce lien.

                http://quanthomme.free.fr/

                Et encore, il s ’en développe tous les jours de nouvelles de par le monde !

                http://dark-zone.blog.parismatch.com/2013/04/22/la-machine-a-voyager-dans-le-temps-iranienne-et-autres-mysteres-du-passe-et-du-futur/

                Il n’ est dès lors par compliqué de comprendre l’ acharnement du complexe militaro-industriel, financé par le cartel bancaire à s ’en prendre « aux terroristes » iraniens...et à vouloir par tous les moyens la guerre à l’ Iran, qui détient des technologies qui changent la face du monde et dont les banques n’ appartiennent pas à la City de Londres.


                • bert bert 14 août 2013 22:08

                  utah saints- Something good !!!



                • bert bert 14 août 2013 22:12

                  remix de "cloudbusting’ de Kate Bush


                • howahkan Buddha 14 août 2013 12:19

                  Je ne crois pas du tout que la technologie porte en elle le salut des humains..Ce monde dément n’est pas apparu par hasard et ne partira surement pas non plus par hasard....

                  Les humains sont en gros tous divisés sauf, certains chefs et groupes qui là haut travaillent ensemble contre ceux dont ils volent le travail collectif, car tout travail est collectif et oui !! et c’est le facteur principal qui les fait gagner que de travailler ensemble, pas le seul certes mais il est vital...Ça marche car le peuple lui est en combat permanent contre quelqu’un à qu’il accuse d’être responsable de son malheur.
                  Pour moi et beaucoup d’autres ce facteur de vouloir être ensemble et donc se débarrasser de la compétition et du business naturellement est LA SEULE CLÉ , ce sera le cas si et quand ce sera vue et compris profondément que ce sont les facteurs extérieurs de toutes guerres , de toutes violences , de toutes saloperies que ce « moi je » vau mieux que les autres, notre problème est d’abord dans le cerveau et la science n’y peut strictement rien du tout,au contraire elle y participe, en nous faisant croire au père noël ,après dieu c’est le père noël, ....etc etc..quand à l’origine de ce bug mental il n’est absolument pas à chercher dans notre origine animale, mais est causé par un dysfonctionnement du cerveau dont n’utilisons plus que la parte analytique binaire oui/non ,...( je le sais par expérience personnelle qui n’est pas rare)...celle qui nous sépare non seulement des autres humains mais aussi de l’univers entier et de sa « Bonté » de celui ci, la partie analytique qui fait des moteurs , Hiroshima, Fukushima , les guerres pour le profit et tout le reste et qui s’en tape des autres en gros..donc de coopérer intelligemment en respectant ,la nature , les animaux, les gens , leurs capacités et talents, sans en mettre une seule en avant..car sans les autres je n’existe plus..etc sera le futur, sans cela l’humain n’a pas plus de futur que de présent radieux....C’est la nature qui dirige pas nous c’est notre « péché originel »...en y substituant nos opinions c’est le désastre..oui mais voila écouter la nature des choses est un art perdu...

                  Ce monde horrible est notre création, il n’est pas du tout notre heritage animal, aucun animal n’est fou ...mais là je dois dire que la compréhension profonde de cela n’est pas à l’ordre du jours les penseurs « illuminés » ayant désertés la planète ; mais le sort que nous réserve les banquiers , enfin le bourgeois en général , va nous forcer à agir au lieu de penser à chercher un abris qui n’existera jamais, demain la mort peut être là !

                  Mais là la vie n’a pas encore commencée on en est juste au début de la compréhension profonde de nous même....la vie est énorme..et nous sommes des cloportes..

                  Merci de votre article qui signale des pistes..Mais ces pistes doivent être au service d’un collectif volontaire et pacifié, pas une autre tentative de continuer sue le meme chemin..sinon ça ne servira pas à grand chose, c’est de cela et seulement de cela dont le voleur qui dirige le monde a peur car il sait que alors c’est fini pour lui..le reste il s’en tape

                  Salutations


                  • niberta 14 août 2013 12:36

                    Mr Buddha, je suis entièrement d’accord avec vous, il n’existe aucune solution technologique aux problèmes que l’humanité s’est créés par sa soif de domination quelle soit individuelle ou collective, fut-elle légitime comme le besoin de sécuriser sa survie. La solution se trouve à l’intérieur de chacun d’entre nous.


                  • howahkan Buddha 14 août 2013 12:58

                    Salut niberta...tout à fait , le sujet est délicat et sensible car il est impossible d’éviter la remise en cause de soi même , en soi même et avec l’impact sur les relations collectives que ça amène , comme participant actifs ou laissant faire au désastre...Or on ne fait globalement rien d’autre que d’accuser tout le monde sauf.............soi même..or chaque « soi » X 7 milliards est bien ce qui a crée ces sociétés humaine barbares et rien d’autre...

                    cela dit accuser même soi même ne sert à rien ,comprendre en profondeur est requis, je dirais comprendre le problème car il contient sa propre solution, c’est par expérience dont je parle ici , pas de théorie lue ou imaginée , or pour moi je dis que nous avons une partie du cerveau endormi....celle là sait la bonté très étrange de la vie.....

                    La solution est dans le problème, vivre le problème montre une solution qui n’est plus personnelle genre « moi je »..L’ Univers est sage et en paix, mais lire ça parle très peu, ça peut faire romantiquement pas mal il faut le vivre par exemple un jours ou tout est noir ,glauque et de ne plus essayer de fuir comme d’habitude pour une fois, et là chacun peut voir ce qui se passe pour lui même ,mais la difficulté énorme pour nos humains terrestres réside je trouve dans le fait que de ne plus fuir en attendant un miracle c’est en fait toujours fuir mais d’une autre manière, il faut rester avec le « mal » sans rien faire ,sans objectif., le mal gagne et « moi je » est alors défait et là on va commencer à changer par la force de la nature elle même.....c’est cela qui amène le « miracle » .......lorsque le cerveau marche en entier même peu de temps ,ceci est compris en profondeur......la science n’est qu’un outil..faute de mieux ,totalement perdu dans les sables mouvants d’une vie qui n’a pas de sens profond on lui donne le rôle de dieu qui va tout résoudre.....

                    Mais il ne s’agit pas de chercher un sens, ça serait refaire la même connerie,,il se montrera éventuellement a celui qui a abandonné son « moi je » supérieur à tous...éventuellement !!

                    Bien sur ceci est trop vite dit , maladrot et superficiel,mais je voulais réagir à vos mots.

                    amicalement...


                  • niberta 14 août 2013 14:00

                    La vie, ou l’existence, a-t-elle un sens. Personnellement je serai enclin à dire non, mais nos sociétés ne savent pas vivre et se dévellopper sans donner une directiion à ce déploiement. Je crains que la racine du problème réside là, et ce, quelque soit ce toujours plus. Nos contemporains sont-ils prêts à faire ce revirement sans sombrer dans la névrose ? C’est ici que doit s’opérer aussi une révolution intérieure.
                     Buddha, merci de votre réaction.


                  • Castel Castel 14 août 2013 14:15

                    La vie, ou l’existence, a-t-elle un sens (?)

                    A mon avis, l’existence EST sens. Si ma vie n’avait aucun sens, je n’existerais pas.


                  • yoananda 14 août 2013 12:23

                    avec des yakafokon on peut facilement mettre paris en bouteille.

                    Visiblement au « plus » de l’article et au commentaires, les gens ne veulent que du rêve ... d’ou le succès des politiciens qui sont pourtant mis au ban par les mêmes personnes.

                    La réalité, c’est un peu plus compliqué que quelque zoli principes.


                    • yoananda 14 août 2013 12:26

                      pas un seul petit calcul de rendement ...

                      tout ces systèmes sont super pour s’éclairer par jour de beau temps ... pour le reste ...


                    • Julien Coblence Julien Coblence 14 août 2013 15:16

                      @Budda et niberta


                      Je suis 100% d’accord avec vous. Le plus important est bien évidemment que le peuple prenne conscience qu’on ne pourra s’en sortir que si nous collaborons. Toutefois, bien souvent, les individus se dédouanent de la recherche de solutions pour chauffer et nourrir tout un chacun en prétextant que si les solutions existaient et étaient si simples, ça se saurait. Le fait de présenter certaines technologies largement inconnues du grand public (demandez autour de vous, même à des personnes « éduquées ») semble ouvrir des perspectives qui permettront de calmer les hardeurs animales qui sommeillent ( ou pas) en chacun de nous.

                      @yoananda

                      Il ne s’agit pas de « yakafokon » dans nos propos. Il s’agit d’imagination. Imaginez que l’aquaponie soit adoptée avec autant de ferveur que le téléphone portable. Chaque propriétaire pourrait très bien mettre en place un système aquaponique (avec serre dans les contrées froides) chez lui aussi modeste soit-il pour cultiver les fruits ou légumes de son choix. Ce sont les implications de la propagation de ces informations qui en révèlent la pertinence. Cela réduit localement le besoin d’approvisionnement alimentaire. De la même façon, la production annuelle de denrée fraîches limite la nécessité de réfrigération et d’industrialisation de l’alimentation. Déjà, la facture électrique baisse et l’immunité augmente.
                      Aussi, ce sont surtout des calculs de potentiel hydrogène et de concentration en nitrates qui deviennent nécessaires, pas des calculs de rendement. A la place de n’avoir aucunes ressources alimentaires, vous en avez. Le calcul est très simple.
                      Pour finir, c’est justement lorsqu’on développe le besoin de s’éclairer le jour que la réalité se complexifie. C’est d’ailleurs un des messages de cet article : « Simplifions notre réalité ! »

                      • libertus 14 août 2013 15:24

                        « Il suffit de diffuser l’information »

                        -> si la technologie est effectivement rentable, pas besoin de diffuser l’information, ceux qui la mettent au point s’en chargeront très bien.

                        Si elle n’est pas rentable, pas besoin de diffuser l’information, vous allez gaspiller votre énergie pour rien.

                        Autrement dit, quand vous faites un article scientifique, ne faites pas de prosélytisme, faites de l’information, en présentant les avantages et les défauts de cette innovation, ça sera beaucoup plus utile à la communauté, qui pourra ensuite se faire son propre avis.

                         


                        • gaijin gaijin 14 août 2013 16:00

                          mais tout ne se réduit pas a une question de rentabilité et encore moins a la recherche de la rentabilité maximum !


                        • libertus 14 août 2013 22:39

                          Quand on sort comme argument que tout ne se réduit pas à de la rentabilité, c’est qu’on veux faire payer aux autres une de ses lubies. Donc, si pour vous il est nécessaire d’investir dans quelque chose qui n’est pas rentable, pour une fois, je propose que ça soit uniquement avec vos sous.

                           


                        • gaijin gaijin 15 août 2013 09:30

                          et quand on réduit tout a la rentabilité c’est que l’on est une calculatrice pas un être humain


                        • gaijin gaijin 15 août 2013 13:08

                          « fait ou défait le tissu social »
                          justement non l’obsession de la seule rentabilité et la réduction de l’individu a ses seules dimensions économiques ne font que défaire le tissu social pas en créer un autre
                           
                          une société se fonde sur les nécessités de la coopération et de l’interdépendance. le libéralisme sauvage ne connait qu’une seule loi : vae victis
                          http://www.google.fr/imgres?newwindow=1&sa=X&tbm=isch&tbnid=tiQGa3x3eMu18M :&imgrefurl=http://saint-epondyle.net/blog/2011/03/02/le-mythe-du-barbare/&docid=fh6txrE9l7v0XM&imgurl=http://epondyle.files.wordpress.com/2011/03/conan-le-barbare.jpg&w=660&h=798&ei=tbUMUo75GOrZ0QXctIC4DQ&zoom=1&iact=hc&vpx=656&vpy=251&dur=3420&hovh=247&hovw=204&tx=92&ty=195&page=1&tbnh=145&tbnw=119&start=0&ndsp=20&ved=1t:429,r:11,s:0,i:122&biw=1233&bih=611
                          « la barbarie est l’état naturel de l’être humain »
                          R.E.Howard


                        • libertus 15 août 2013 13:47

                          « une société se fonde sur les nécessités de la coopération et de l’interdépendance »

                          -> oui, mais coopération et interdépendance libre, pas forcée. Comme je l’ai dit, vous voulez obliger les autres à financer vos « trucs » pas rentables, je propose que seuls ceux qui pensent qu’en dehors de la rentabilité ça puisse mériter d’exister, s’occupent de le financer par leurs propres moyens, c’est tout.

                           


                        • libertus 15 août 2013 15:29

                          C’est très beau (mais un peu cucul quand même), et en tout cas je ne vois pas le rapport avec ce que j’ai dit.


                        • gaijin gaijin 15 août 2013 18:46

                          aladeen
                          oui bien sur
                          je ne vois pas ce qui pourrait amener les choses a changer sans qu’il y ait de la casse et même beaucoup de casse. les consciences sont si endormies que seul un électrochoc pourra amener un réveil. en attendant j’ai la sensation que l’on est dans un véhicule sans freins lancé sur une pente

                          libertus
                          ah oui l’appel a la liberté !
                          vous êtes dans le ton habituel il ne manque plus que quelques larmes sur la désespérance des millionnaires ..
                          vous oubliez juste un détail vous êtes les premiers a faire voter des lois pour obliger les gens a consommer les merdes que vous produisez .
                          votre recherche de liberté n’est que le désir de pouvoir écraser les autres sans que l’on vous emmerde. pour voir le chef d’oeuvre qu’est le capitalisme triomphant en marche il suffit de voir ce qui se passe en afrique
                          pour le reste il ne me semble pas que l’on nous a demandé notre avis avant de foutre des centrales partout, on ne s’est pas demandé si c’était rentable.....


                        • libertus 15 août 2013 22:38

                          @Aladeen

                          Bien entendu que rien n’est éternel, mais si l’échéance est dans 500 ans, on s’en fiche un peu.

                          Le système actuel est effectivement a changer. Je n’aime pas les critiques contre le capitalisme « en général », car comme dirait Churchill (même si c’était à propos de la démocratie), c’est le pire des systèmes, à l’exception de tous les autres. Le capitalisme actuel est dévoyé principalement parce que le système monétaire actuel n’est pas viable. C’est la principale chose à changer au niveau mondial.

                          Mais le combat pour plus de liberté en France est important. Je ne supporte pas ceux qui veulent faire de la solidarité forcée, car dès qu’on commence à forcer les gens, même si c’est pour des buts qui peuvent sembler nobles, il n’y a pas de limite, il y a toujours un prétexte pour forcer plus, et cela fini toujours par la dictature. En France, on a dépassé les limites de la solidarité forcée, et notre système économique s’écroule, à la fin tout le monde sera perdant. C’est pour ça que la solidarité doit être faite dans l’intérêt mutuel de celui qui la procure et celui qui la reçoit.

                          Quand la Sncf prend les parisiens en otage pour préserver ses avantages qui ne sont plus justifiables (et payés par tous), ce n’est plus de la solidarité, c’est de la dictature. Dans la négociation pour placer le curseur raisonnablement entre les objectifs de chacun, le fort à l’avantage sur le faible, le faible doit alors avoir les moyens d’être fort par le jeu d’alliances. Pour le cas de la Sncf par exemple, c’est le fait qu’elle soit en concurrence (les usagers auraient les concurrents de la Sncf comme alliés) qui permettrait de ne plus la placer en position dominante.

                          Sinon, ce que je n’ai pas compris dans votre prose, c’est l’attaque générale contre les USA. Les USA sont dans une situation économique très difficile, cela ne fait aucun doute. Ils vont à un moment ou un autre être obligé de faire le ménage en grand. Mais ils ont un avantage énorme sur l’Europe, ils ont tous une mentalité de gagnants. Donc ils feront tous les efforts nécessaires pour s’en sortir. S’ils découvrent un système plus efficace que l’actuel, ils y passeront vite et bien. Ils ne se plaindront pas de ce qu’ils perdent, car ils regarderont ce qu’ils vont gagner. Et ils gagneront. Et nous continuerons à pleurer sur notre grandeur passée, et nous continuerons à nous enfoncer.

                           

                           


                        • libertus 15 août 2013 22:57

                          « vous êtes dans le ton habituel il ne manque plus que quelques larmes sur la désespérance des millionnaires .. »

                          -> la ou on ne se comprend pas, c’est que les millionnaires ne sont pas dans la désespérance, ils sont sur le départ. On ne sera pas plus riche quand les millionnaires seront partis.

                          « vous oubliez juste un détail vous êtes les premiers a faire voter des lois pour obliger les gens a consommer les merdes que vous produisez . »

                          -> nous sommes d’accord, toute loi qui peux obliger les gens à consommer des merdes est anti libérale. Mais par contre, arrêtez avec le « vous ». Depuis 1981, l’alternance socialistes de gauche et de droite n’avait rien a voir avec le libéralisme.

                          « votre recherche de liberté n’est que le désir de pouvoir écraser les autres sans que l’on vous emmerde. »

                          -> vous n’avez décidemment rien compris au principe de liberté inscrit dans le libéralisme (le vrai, pas ce que vous appelez libéralisme dans le système actuel, et qui n’a rien a voir avec). La liberté des uns s’arrête toujours la où commence celle des autres, cela va donc totalement en opposition avec le fait d’écraser qui que ce soit.

                           

                          «  pour voir le chef d’oeuvre qu’est le capitalisme triomphant en marche il suffit de voir ce qui se passe en afrique »

                          -> et arrêtez aussi de mélanger libéralisme et capitalisme, cela n’a rien à voir. Si des entreprises (capitalistes ou étatistes, cela n’a pas d’importance en tant que tel) « exploitent » le peuple africain, c’est avant tout parce que leurs gouvernements n’ont rien de libéraux. Les collusions entre les entreprises et les gouvernements, que ce soit en Afrique, en France, aux USA ou n’importe ou, sont totalement anti libérales.

                           

                          « pour le reste il ne me semble pas que l’on nous a demandé notre avis avant de foutre des centrales partout, on ne s’est pas demandé si c’était rentable..... »

                          -> nous sommes d’accord, les centrales auraient du être construites par le privé, et non pas avec nos impôts smiley

                           


                        • gaijin gaijin 16 août 2013 09:41

                           " principe de liberté inscrit dans le libéralisme « 
                          c’est édité chez qui » le libéralisme " ? je me suis déjà tapé la bible, le coran, le capital, le discours de la méthode .......je peu bien lire encore un livre religieux de plus
                          blague a part je me contrefous d’un capitalisme qui n’existe pas ou d’un communisme qui n’existe pas etc
                          toutes ces idéologies finissent toujours mal pour ceux qui y croient ( pas pour ceux qui les dirigent ) je parle de ce qui est réel !

                          ne délirez pas avec votre sois disant liberté un système basé sur la rentabilité aboutira toujours a une forme de totalitarisme ce n’est que du monopoly a plus grande échelle.

                          les centrales et le privé ? ok c’est une blague mais pensez vous que les habitants de foutushima la trouverait drole ?
                          on a exactement la démonstration du principe de rentabilité
                          construite trop près de l’eau pour économiser du pognon
                          une digue trop basse pour économiser du pognon
                          etc ..........
                          on privatise les bénéfices et on mutualise les pertes ......c’est ça la réalité de votre logique de rentabilité


                        • libertus 16 août 2013 15:37

                          « c’est édité chez qui » le libéralisme » ?« 

                          -> je vous propose de commencer par lire un site libre qui parle du libéralisme, comme ça vous aurez au moins ça vous évitera de critiquer ce que vous ne connaissez pas.

                           »toutes ces idéologies finissent toujours mal pour ceux qui y croient « 

                          -> c’est votre idéologie ? Elle va donc mal finir.

                           »les centrales et le privé ? ok c’est une blague mais pensez vous que les habitants de foutushima la trouverait drole ? « 

                          -> Pourquoi, vous trouvez que les centrales construites en France par le public sont plus sures ? La sécurité n’a aucun rapport avec la qualité de public ou privé. Le rôle de l’état est de définir les critères de sécurité, c’est tout (donc s’il n’y en a pas assez, c’est lui qui a fauté).

                           »on privatise les bénéfices et on mutualise les pertes ......c’est ça la réalité de votre logique de rentabilité"

                          -> eh non, si vous vous étiez mieux intéressé au libéralisme, vous sauriez que nous avons toujours prôné la responsabilité des banquiers (ou de toutes les entreprises de manière générale) face à leurs pertes. Comme je le répète tout le temps, le gouvernement en France depuis 1981 n’a rien à voir avec le libéralisme, c’est du socialisme (c’est pour ça qu’il socialise aussi les pertes smiley ).

                           

                           

                           


                        • gaijin gaijin 17 août 2013 09:19

                          -> c’est votre idéologie ? Elle va donc mal finir.

                          on fait quoi là on joue au pingpong version cour de récré ?

                          -> Pourquoi, vous trouvez que les centrales construites en France par le public sont plus sures ? La sécurité n’a aucun rapport avec la qualité de public ou privé.

                          oui la sécurité n’a aucun rapport avec le public ou le privé mais avec la responsabilité des individus aux manettes

                          Le rôle de l’état est de définir les critères de sécurité, c’est tout (donc s’il n’y en a pas assez, c’est lui qui a fauté).

                          et voilà typiquement un point de vue de libéral ( je suppose puisque c’est le votre et que vous vous définissez comme un vrai libéral )  :
                          Quand ça foire c’est la faute de l’état.......

                           Comme je le répète tout le temps, le gouvernement en France depuis 1981 n’a rien à voir avec le libéralisme, c’est du socialisme (c’est pour ça qu’il socialise aussi les pertes  ).

                          contrairement a ce que vous pensez le fait de répéter un mensonge n’en fait pas une vérité 

                          juste une question ou il y t’ il actuellement un gouvernement libéral selon vos critères ?

                           

                           


                        • libertus 17 août 2013 14:42

                          « on fait quoi là on joue au pingpong version cour de récré »

                          -> oui smiley a moi de servir.

                          « oui la sécurité n’a aucun rapport avec le public ou le privé mais avec la responsabilité des individus aux manettes »

                          -> nous sommes d’accord. Or la responsabilité n’est possible que s’il y a contrôles efficaces et sanctions proportionnelles aux fautes. Quand une entreprise est public, c’est donc l’état qui se contrôle lui même, et qui doit sanctionner ses amis s’ils découvre une faute, pensez vous vraiment que ça soit le plus efficace ?

                          « Quand ça foire c’est la faute de l’état....... »

                          -> disons ça autrement. Supposons un match de foot, une équipe utilises des chaussures à scratch pour attraper le ballon et courir dans les buts adverses, cela n’est pas interdit par la règle du jeu, qui est fautif d’avoir tué le match ? Est-ce celui qui a fait preuve d’innovation ? Est-ce celui qui n’a pas fait preuve d’innovation et se retrouve ainsi dépassé ? Est-ce la faute de l’arbitre de ne pas avoir anticipé qu’un jour l’innovation le permettrait ? Pour moi, dans ce cas, ce n’est la faute de personne.

                          Maintenant, supposons qu’un article de presse avait signalé cette innovation avant le match. A qui est-ce la faute après le match ? A l’arbitre, qui sachant que ça risquait d’arriver devait changer les règles.

                          Le rôle de l’état est d’être arbitre, c’est tout. S’il joue aussi sur le terrain, il fausse le jeu (à moins de considérer que dès que quelqu’un obtient le statut de fonctionnaire il n’est plus un être humain, avec ses qualités et ses défauts, mais devient un robot appliquant aveuglément tout ce qui lui est demandé).

                          Est-ce que le gouvernement Japonais pouvait savoir qu’il y avait un risque de tsunami ? Je pense que oui, donc s’il n’y avait pas de mur anti tsunami, c’est de sa faute. Donc publiques ou privées, les centrales n’auraient pas eu de mur anti tsunami, puisque l’état avait jugé que ce n’était pas obligatoire.

                          Maintenant, supposons que l’état ai fixé comme règle qu’en cas de contamination radioactive les actions de Tepco seraient automatiquement rachetées par l’état pour 1 yen symbolique, la tous les risques même les plus improbables auraient été pris en compte, et il y aurait eu un mur anti tsunami. C’est donc encore la faute de l’état qui n’a pas défini les bonnes règles du jeu.

                          « contrairement a ce que vous pensez le fait de répéter un mensonge n’en fait pas une vérité »

                          -> ce n’est pas un mensonge, c’est le résultat d’un classement sérieux. La France est 62ème dans ce classement.

                          Hong Kong est premier. La Suisse est le premier pays européens. Et bizarrement, plus on monte dans les classements, plus le taux de chômage est bas, et plus le niveau de vie est élevé. A croire que le libéralisme ça marche vraiment quand on l’applique vraiment.

                           

                           


                        • gaijin gaijin 17 août 2013 17:38

                          service
                          votre exemple est bon ! vous êtes incapable de respecter une règle ou l’esprit d’un jeu si vous n’ y êtes pas obligés comme des gosses avec leurs parents

                          hong kong est aussi un bon exemple
                          votre paradis libéral ne fonctionne que sur l’argent extérieur comme la suisse c’est un paradis fiscal qui abrite l’argent des crapules « libérales » c’est a dire mafieuse comme par exemple le pdg de glencore :
                          https://www.youtube.com/watch?v=iRQA2n7LUZo

                          http://www.tuxboard.com/les-bidonvilles-de-hong-kong/
                          curieusement dans ce paradis liberal malgré une imposition a o% il y a des bidonvilles .........
                          il faut croire que certains sont définitivement rétifs aux joies du libéralisme


                        • libertus 17 août 2013 18:47

                          « vous êtes incapable de respecter une règle ou l’esprit d’un jeu si vous n’ y êtes pas obligés comme des gosses avec leurs parents »

                          -> non, ça c’est la nature humaine. vous pouvez trouver le dopage dans le sport comme étant abominable, mais ça ne changera rien au fait que ça existe et que ça ne sera jamais empêché, même si c’est interdit. Nier la nature humaine, c’est ce qu’a essayé le communisme, en éliminant donc ceux qui n’étaient pas conforme à « l’homme nouveau » qu’ils fantasmaient.

                          « votre paradis libéral ne fonctionne que sur l’argent extérieur comme la suisse »

                          -> Part de l’industrie dans le pib de la suisse : 26% Part dans le pib de la France : 19%. 20-0, je garde le service.

                          « curieusement dans ce paradis liberal malgré une imposition a o% il y a des bidonvilles »

                          -> mon dieu, il y a des bidonvilles à hong kong. Et ce n’est pas du tout parce que les immigrés préfèrent habiter la et avoir une chance de profiter de la prospérité du pays (mais comme il n’y a pas assez de place, il faut bien leur accorder un espace minimum). Et bien sur, il n’y a pas de bidonvilles en France.

                          Autrement dit, en France, le bidonville (squats, camps de roms) est synonyme de misère et d’ostracisme, il est imposé. A Hong Kong, c’est un choix.

                          Mais c’est vrai, j’exagère, les bidonvilles en France sont quasi inexistants, comme en Suisse. Donc comparons la France et la Suisse, pour avoir une base permettant réellement de juger les effets de chaque modèle. Et la Suisse gagne haut la main dans presque tous les domaines.

                          Ceci dit, hong kong n’est pas libéral. Il est « le plus libéral au niveau économique », ce n’est pas la même chose. La théorie libérale (comme la théorie communiste), n’a jamais été appliquée entièrement nulle part. Par contre, plus les pays suivent la voie du libéralisme, plus ils sont globalement riches. Plus les pays suivent la voie du communisme, plus ils sont globalement pauvres (et s’ils suivent la voie du socialisme, comme en France, ils sont moyennement pauvres, ou moyennement riches, c’est vous qui choisissez). On peux toujours discuter théorie pendant des heures, mais la pratique reste le meilleur moyen de démontrer une théorie, et la pratique montre sans équivoque que le libéralisme est la meilleure solution (ou la moins pire, c’est vous qui choisissez).

                          Set et match.

                           


                        • gaijin gaijin 18 août 2013 12:04

                          match ?
                          vous avez acheté l’arbitre ?
                          La théorie libérale (comme la théorie communiste), n’a jamais été appliquée entièrement nulle part. Par contre, plus les pays suivent la voie du libéralisme, plus ils sont globalement riches.

                          les pays sont riches pas les habitants (sauf certains ) et des pays comme la suisse ne sont riches qu’ en fonction du fait qu’il participent au pillage d’autres pays ........
                          le libéralisme aboutit toujours a une minorité d’ extrèmements riches et une majorité d’ extrèmement pauvres et ça c’est la réalité des faits pas une théorie dans votre tête .....


                        • Ruut Ruut 14 août 2013 16:16

                          Merci, enfin un véritable article noble.

                          La noblesse est si rare de nos jours.

                          J’aimerais bien voir cette culture hydroponique dans l’espace voir ce que ça donne.
                          Ce serait cool de pouvoir produire en orbite de la nourriture.


                          • Jean-Philippe 14 août 2013 16:18

                            Bonjour,

                            Cet article vient dans la droite ligne de nombreux articles sur ce site qui ont pour seule utilité de tenter de rassurer leurs auteurs et lecteurs.
                            Ils sont en ce sens un symptôme : la civilisation industrielle est en difficulté, pour un très grand nombre de raisons, et même dans un société privilégiée, au niveau social et économique comme la nôtre, le malaise est perceptible.

                            Les difficultés que nous rencontrons sont de deux ordres :
                            D’une part, notre accès aux énergies et matières premières s’épuise, pour la bonne et simple raison que nous avons commencé par puiser dans les stocks les plus accessibles, et que ces stocks facilement accessibles s’épuisent. Or, notre niveau de vie actuel a été rendu possible par une débauche en énergie et matières premières, laquelle nous a menés à une empreinte écologique actuellement tout sauf durable.
                            Des personnes sérieuses avaient alerté à ce sujet dès les années 1970, (voir club de Rome), en tentant de modéliser les limites physiques à la croissance, en utilisant les données alors disponibles en matière géologique et scientifique.
                            Quarante ans après, nous atteignons actuellement ces fameuses limites, dans un aveuglement généralisé qui en dit long sur le problème de second ordre, à l’origine du premier d’ailleurs.

                            Le second ordre du problème est que l’Homme est issu d’un long processus évolutionnel, qui guide encore aujourd’hui étroitement ses comportements.
                            Nous avons étés orientés dans notre évolution vers un processus décisionnel qui tend à sur pondérer le court terme au dépends du long terme, tout simplement parce que notre capacité à appréhender correctement le court terme est bien supérieure à celle du long terme.
                            Or, la gestion des ressources et le rapport à notre environnement sont des domaines dans lesquels le court terme et le long terme sont en conflit. Nous avons jusqu’à ce jour privilégié le court terme, en condamnant purement et simplement le long terme, qui se rapproche furieusement maintenant.
                            Et accessoirement, nous nous sommes engagés en y procédant dans un processus qualifiable de « fuite en avant^ », qui implique que plus nous attendons pour remettre en question nos modes de fonctionnement actuels, et plus le prix final à payer sera élevé.
                            Nous avons depuis longtemps d’ailleurs franchi la limite de l’humainement acceptable en la matière, et c’est donc contraints et forcés que nous renonceront à nos sociétés d’abondance, vraisemblablement pour un prix que je n’oserai pas aborder ici, et vraisemblablement dans les dix ans qui viennent, à la grande surprise des détenteurs de « toutes les solutions ».

                            L’auteur évoque ici le solaire par concentration, qui est je crois un des processus qui permet un des meilleurs rendement en matière d’énergie solaire.
                            Mais si l’auteur s’attelait à tenter de faire rouler un poids lourd à partir du solaire par concentration, il prendrait alors peut-être doucement conscience que non, il ne détient pas toutes les solutions, car les poids lourds sont indissociables de notre fonctionnement socio-économique, s’en passer reviendrait à baisser notre niveau de vie d’une manière non humainement acceptable. Or, actuellement, l’électricité ne pourrait mouvoir un camion, en raison d’un rapport puissance/poids des batteries très insuffisant.

                            Je ne crois pas qu’il existe, dans l’état actuel de la connaissance, de solution à la hauteur des deux ordres de problème que j’ai soulevés plus haut, et je crois d’ailleurs en outre qu’il est déjà trop tard pour simplement tenter de mettre en oeuvre quelque solution que ce soit.

                            La prochaine décennie sera probablement celle du passage à la caisse.
                            Vous pouvez soit tenter de vous y préparer dans la mesure de vos moyens, comme moi.
                            Vous pouvez continuer à rêver de solutions, comme beaucoup ici.
                            Vous pouvez vous en ficher pas mal, et ça ne changera d’ailleurs rien à l’histoire qui s’écrira.


                            • niberta 14 août 2013 16:40

                              Jean-Philippe, je suis entièrement d’accord avec vous, malheureusement seul une catastrophe d’une grande ampleur nous contraindra à nous modifier, comme l’histoire humaine nous la si souvent démontrer, alors en effet qu’on si soucie ou nous cela n’importe pas. Je vous parie qu’on finira par exploiter le gaz de schiste quand le taux de chômage aura atteint un seuil réellement insupportable et que les transfert sociaux ne pourront plus y remédier suite à la faillite programmée des états. Toute croissance même verte entraînera une flambée des prix des matières premières. Imaginez la Chine faisant tourner son industrie avec des éoliennes ou autre énergie dite durable plutôt qu’avec du charbon !


                            • Julien Coblence Julien Coblence 14 août 2013 17:05

                              L’électricité ne pourrait mouvoir un camion ? http://www.defieco.com/telechargements/vehicules.html


                              Et le train, vous connaissez ?
                              Et je parle de concentrateurs solaires mais comme le soulignent bien des participants, il y a la géothermie, l’éolien, le marémoteur, la tour à vortex de Nazare...et bien d’autres à venir

                              « baisser notre niveau de vie de manière non humainement acceptable »

                              Est-il plus humain de voir des gens mourir de faim, de froid ou de soif ?
                              Etes-vous prêt à tirer sur les âmes perdues qui viendront détruire votre « préparation » ? Ou à vous battre contre les militaires qui viendront réquisitionner vos « réserves » ?

                              On ne rêve pas ici monsieur ! Ces solutions sont déjà crées et fonctionnent ! 

                              Enfin, vous avez peut-être raison dans le sens où on peut toujours rêver pour que les politiques ou monsieur lambda prennent conscience de cela mais pour moi, il faut tout de même essayer.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès