Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Un après nucléaire compatible avec un avenir pour nos enfants (...)

Un après nucléaire compatible avec un avenir pour nos enfants !

Maintenant que l'on a compris que pour limiter le réchauffement climatique, après avoir définitivement enterré l'espritdeserre du CO2, il suffit d'économiser l'énergie, en commençant par limiter les rejets thermiques des centrales nucléaires qui représentent 50 % de l'énergie consommée en France, justifiant le double réchauffement de la France par rapport à la planète, il ne reste plus qu'à choisir la meilleure manière d'y arriver. (revoir http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/2015-conference-sur-le-climat-en-162039)

JPEG - 86.9 ko

Pour moi la solution évidente est de débrancher lesdites centrales nucléaires et d'éviter d'en reconstruire sur le même modèle. Certain nucléophiles m'ont reproché de toujours critiquer sans apporter de solution à cette sortie du nucléaire, ce qui n'est pas tout-à-fait vrai (*).

Un peu comme du temps où l'on avait des idées, commençons par une idée "bête" et inédite à -1 réacteur nucléaire :

- un simple récupérateur de chaleur sur douche : 1 douche, c'est 500 Wh, 60 millions de douches par jour, 30 millions de kWh soit un réacteur de 1250 MW qui fonctionnerait 24h/24h ou 3 réacteurs en heures de nuit.

L'idée est simple, un échangeur à contre-courant reçoit d'un côté l'eau froide du réseau et de l'autre l'écoulement d'eau tiède de la douche. L'eau froide ainsi réchauffée lorsque vous commencez votre douche est injectée du côté eau froide du mélangeur de douche, et il suffit d'apporter un faible complément d'eau chaude en fonction du rendement de l'échangeur. L'échangeur peut se loger sous le bac à douche ou y être intégré. Cela peut aussi fonctionner avec une douche solaire qui dont la capacité peut-être ainsi considérablement augmentée. De plus, on peut ainsi réduire la taille du chauffe-eau... et donc ses pertes dont on ne parle jamais et, par conséquent la taille du réacteur nucléaire.

Il existe déjà la solution peu répandue de récupérer de la chaleur sur les eaux usées, mais pas facile de séparer simplement 100 litres d'eau chaude de 300 litres d'eaux usées.

Et maintenant, combien d'autres réacteurs voulez-vous remplacer  ?

Par exemple, en cherchant dans mes archives (*) :

- en bannissant les chaudières à fioul et les radiateurs électriques (**) représentant 10000 kWh/an sur 20 millions de logements, soit une énergie équivalente à la production annuelle de 25 réacteurs (ou 50 en hiver), heureusement qu'il reste beaucoup de chaudières fonctionnant sans déchets radioactifs et thermiques supplémentaires (car le nucléaire, c'est un radiateur dans votre salon couplé à trois autres radiateurs dans le jardin) et sans les lignes à haute tension ! On peut probablement compter sur la moitié des logements chauffés par convecteurs, soit 25 réacteurs en hiver.

Les chaudières étant, par exemple, remplacées par des groupes électrogènes diesel à récupération de chaleur (microcogénérateurs ou cogénérateurs diesel - pouvant fonctionner au "fioul" ou à l'huile déclassée, ou autre biocarburant), et les radiateurs remplacés par des pompes à chaleur, pouvant être globalement alimentées par les premiers cogénérateurs, ce qui permettrait de se passer des centrales nucléaires, des déchets radioactifs et thermiques supplémentaire ainsi que des lignes à haute tension obligatoirement associées, car personne ne désire avoir la vue sur le panache blanc de sa centrale.

En effet, si vous avez une installation de cogénération diesel de 10 kW avec un rendement de "seulement" 25% en remplacement d'une chaudière de 10 kW, vous pouvez alimenter directement la pompe à chaleur de votre voisin, qui, avec un coefficient de performance de 4, va donc produire 10 kW de chaleur, cela uniquement les jours de chauffage qui sont forcement les mêmes pour vous et votre voisin, et cela n'impose pas de transfert d'énergie sur la moitié du territoire. De plus, si on ajoute un peu d'isolation thermique, des puits canadiens et des systèmes de ventilation à double flux, on peut même réduire encore la facture de fioul et plus encore, produire un excédent.

Et combien de millions d'emplois à créer, car s'il n'y a pas que la France à équiper, il y a des millions de chômeurs à occuper, dont 350 000 seniors supplémentaires qui vont devoir attendre la retraite dès ce premier semestre et autant l'année suivante, et des millions de jeunes à la recherche d'un avenir autre que dans la rue (areva, c'est seulement 50 000 emplois...et pas réellement de quoi les faire rêver).

Mais la lutte contre "l'obscurantisme nucléophile" s'organise aussi...

- peut-être serez vous intéressés par "La 9ème journée de la microcogénération qui se déroulera au Cnam le jeudi 29 janvier 2015 (il n'est peut-être pas trop tard pour y assister.)

Imaginez un poêle à pellet qui fabrique en prime de l'électricité  : on peut le coupler à l'onduleur de réinjection réseau de vos capteurs solaires qui est souvent oisif, surtout en hiver, donc tout est compatible, même si on ne retire qu'un petit kW du poêle..

http://events.femto-st.fr/sites/fem...

- peut-être serez vous aussi intéressés par "TMREES15 International Conference “International Conference on Technologies and Materials for Renewable Energy, Environment and Sustainability” (Conférence internationale sur les technologies et matériaux pour l'énergie renouvelable, l'environnement et le développement durable, du 17 au 20 Avril 2015, Hotel Cosmopolitan, Beyrouth - Liban -Site www.tmrees.org ou Email info@tmrees.org

(*) Mais des idées, il y en a d'autres :

http://archives-lepost.huffingtonpo...

http://archives-lepost.huffingtonpo...

(**) en commençant par bannir les radiateurs électriques et en les remplaçant par des pompes à chaleur, on pourrait déjà compenser le gâchis thermique des centrales nucléaires, mais c'est pas le même prix...


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 21 janvier 2015 11:39

    Si dans le présent , la de suite rien de radicalement différent n’est fait ce qui est le cas depuis 5000 ans ,présent ou a part les pseudo élites qui elles actent dument et en gros ensemble dans ce présent , nos enfants auront exactement la même vie que les autres humains depuis 5000 ans...

    soit un peu ou tres riche en biens pour une minorité ,et chair a canon ou esclaves pour d’autres.

    le pouvoir c’est l’abandon de sa vie pour la donner à un autre..


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 2015 12:09

      Il est vrai qu’avec le nucléaire, nos enfants pourraient vite se retrouver 5000 ans en arrière !


    • howahkan howahkan Hotah 21 janvier 2015 12:25

      serait ce un mal ? pas sur du tout..
      cela dit pour l’hiver j’ai trouvé un truc, je porte des habits chauds ....

      comme en montagne avec plusieurs couches de vêtements même léger selon température...


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 2015 13:35

      moi c’est le bois, même que je m’intoxique tous les jours avec les fumées hautement toxiques de ma cheminée (à foyer fermé)...


    • amiaplacidus amiaplacidus 21 janvier 2015 16:44

      J’aimerais apporter mon EXPÉRIENCE, pas du blabla théorique ou technocrate.

      J’habite dans un climat assez rude (Haute-Savoie) à 550 m. d’altitude, à 3 km d’un lac (brouillard assez fréquent en automne). Ma maison, datant de 1979, a une surface d’environ 150 m2 et un volume d’environ 360 m3, sur 2 niveaux. Murs extérieurs de parpaing de 20 cm, 8 cm de laine de verre, galandage de brique de terre cuite 6 cm, recouverte d’un enduit.
      Une toiture exposée plein sud, avec une pente de 32°.
      Les fenêtres étaient en bois, double vitrage non isolant.
      J’ai été chauffé par l’électricité durant une trentaine d’année, température de 20° dans les pièces à vivre.
      Je consommais, en moyenne, 15.000 kWh par année, chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson des aliments, etc.

      À la suite d’un petit héritage, j’ai modernisé ma maison.
      J’ai commencé, en 2011, par remplacer mes 4 fenêtres et mes 4 portes-fenêtre par des fenêtres en PVC imitation bois (chêne doré), triple vitrage isolant.
      En 2012, j’ai fait installer une pompe à chaleur en géothermie (forage à 200 m de profondeur), PAC couplée, pour l’eau chaude sanitaire, avec 5 m2 de panneaux solaires.
      Compte tenu de l’excellente orientation et pente d’une grand partie de la toiture, j’ai fait poser, en 2013, environ 30 m2 de panneaux photovoltaïques.

      Compte tenu des crédits d’impôt et des aides et subventions (risibles, pour ne pas dire ridicules), j’ai investi environ 50.000 €.

      Résultats
      J’ai utilisé, de janvier à décembre 1014, 4947 kWh, chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson des aliments, etc. Soit, 3 fois moins qu’auparavant. Avec un niveau de confort bien supérieur, pièces à vivre, 21°, mais alors qu’auparavant j’avais une diffusion de chaleur par des points très chauds (radiateurs accumulation, souvent à 120°-140°), j’ai maintenant un chauffage à basse température (au maximum 45°), évidemment, la surface des radiateurs est plus importante, mais maintenant, on fait des choses assez esthétiques. C’est infiniment plus confortable.
      La source froide de la PAC (géothermie) ne descend pas au-dessous de 12° au plus froid de l’hiver, si bien que la PAC travaille avec une différence de température qui ne dépasse jamais 33°, c’est à dire dans une zone de rendement favorable (COP de 4 à 4,5).

      IMPORTANT : Les PAC en aérothermie, dans nos climat, sont totalement inefficaces, par -10°, elles travaillent avec une différence de température de 55°, c’est à dire dans une très mauvaise zone de fonctionnement, à proscrire totalement. Les installateurs qui proposent ce genre de solutions (et ils sont, hélas, nombreux) sont soit des gens qui ne connaissent pas leur métier, soit des arnaqueurs qui misent sur un coût d’installation plus faible que la géothermie, mais la différence de coût est amortie en moins de 3 hivers.

      Aucun frais d’entretien plus la PAC, l’installation est garantie 7 ans, la PAC elle-même, 10 ans. Sa durabilité effective est d’environ 25 ans (soit plus qu’une chaudière traditionnelle), le bruit est celui d’un gros frigo (pas gênant pour moi, elle est en cave).

      Le photovoltaïque a produit, de janvier 2014 à décembre 2014, 8348 kWh, malgré des mois de juillet et août catastrophiques en termes d’ensoleillement.
      C’est à dire, que j’ai produit 3401 kWh de plus que tout ce que j’ai consommé comme électricité. Mais maison, pourtant vieille de plus de 35 ans, est devenue une maison active, qui produit plus d’énergie que ce qu’elle consomme. Je n’ai consommé plus que ce que j’ai produit que de janvier à mi-février et de mi-octobre à décembre.
      De nouveau, j’ai misé sur la qualité, j’ai banni les photovoltaïques chinois pour des photovoltaïque US, maintenant « français », puisque l’entreprise a été rachetée par Total (il faut croire qu’un géant du pétrole croit au photovoltaïque puisqu’il y a investi 1,38 milliards de dollars). Ces panneaux coûtent 30 % de plus que les chinois, mais ils ont une performance bien supérieure et, surtout, ils sont garantis 20 ans (espérance de vie d’environ 30 ans avant que les performances se dégradent). En trois ans de fonctionnement, ils auront restitués la totalité de l’énergie mise à les fabriquer et les installer, donc bénéfice écologique de 27 ans de production.

      Sur le plan strictement financier, je pense qu’en moins de 10 ans, j’aurais récupéré mon investissement, et, pratiquement sans entretien, les 15 années suivantes seront bénéficiaires.

      J’ai pu faire ceci, grâce, comme je l’ai dit, à un petit héritage et parce que j’ai préféré faire quelque chose de plus utile que de remplacer ma Dacia par une voiture plus luxueuse (notez que je suis enchanté de ma Dacia).
      Il faudrait que les personnes qui n’ont pas de possibilités de financement puisse le faire par des prêts à taux zéro, prêts remboursés par les économies faites sur la consommation. Mais cela me semble un vœu pieu, les décideurs font plutôt tout pour favoriser la consommation électrique afin de rentabiliser les investissements faits dans le nuke.

      Expérience faites, les énergies nouvelles (EN) sont parfaitement rentables, mais il faut aussi changer de paradigme, les EN ne sont pas compatibles avec la centralisation : il n’y a aucune économie d’échelle, une centrale solaire est une aberration technique.
      Le problème, c’est que, pour les décideurs actuels, décentraliser, c’est perdre du pouvoir.

      Au fait, en 2014, en Allemagne, contrairement à des rumeurs complaisamment relayées par les pro-nuke, les EN ont dépassés le charbon et la lignite pour la production électrique,


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 2015 17:00

      @ amiaplacidus

      Un grand Merci pour tout ces détails.

      Je commençais à désespérer de voir un commentaire avisé et constructif !

      Espérons que cela fasse réfléchir d’autre lecteurs et les incite à participer, car c’était un peu mon objectif en proposant cet article.


    • Trelawney Trelawney 21 janvier 2015 17:07

      PVC imitation bois (chêne doré), triple vitrage isolant.

      Sur les façades exposées au soleil il aurait été préférable d’utilisé du double vitrage thermique. C’est meilleur avec les apports solaires

      je pense qu’en moins de 10 ans, j’aurais récupéré mon investissement

      L’investissement est en parti récupéré par la plus-value qu’a pris la maison

      Le photovoltaïque a produit, de janvier 2014 à décembre 2014, 8348 kWh

      Les région alpines sont les meilleurs endroits pour y mettre du photovoltaïque


    • Trelawney Trelawney 21 janvier 2015 17:49

      Amiaplacidus,

      Pourriez vous vous fendre d’un article sur la rénovation de votre maison. Car une maison de 35 ans qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme aurait le mérite de placer de débat sur les économie d’énergie dans le concret


    • joletaxi 21 janvier 2015 17:55

      Les fenêtres étaient en bois, double vitrage non isolant.
      ce qu’il faut pas lire
      un double vitrage est par nature isolant, comme le bois d’ailleurs
      le gain espéré pour un triple vitrage est marginal, un argument de placeur en assurances vie

      les EN ont dépassés le charbon et la lignite pour la production électrique,

      la petite phrase de trop, dans votre belle tirade de camelot antinuc

      les renouvelables en Allemagne, c’est principalement de la biomasse et de l’hydro
      la part de l’éolien et du solaire, c’est moins que ce qui reste de nuc

      je note que votre conso dans les mois de plus forte dépense énergétique est tirée de la prise EDF, et donc du nuc

      juste pour remettre les pendules à l’heure

      https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2015/01/21/wind-power-slumps-to-under-1-of-uk-electricity-generation/

      toujours le même blabla,
      des études très argumentée faites en Allemagne ont montré que les conso des maisons traditionnelles étaient surestimées de 30 % et les économies réalisables en « écolo kasher » étaient elles aussi surestimées de 35 %

      Une chaudière fuel moderne, avec une bonne régulation vous aurait coûté avec placement 7500 euros, et avec l’abondance de fossiles à venir, les prix ne vont surement pas aller au ciel.
      Si en plus EDF ne vous rachète plus vos excédents, votre plan d’investissement risque fort d’être compromis.


    • howahkan howahkan Hotah 21 janvier 2015 18:06

      wow 21 degré chez vous en hiver..ici en Irlande petite maison de 6 pièces très bien isolée dans la journée on est a 13 et +selon soleil environ , le soir avec un peu de chauffage 15-16.. la nuit tout redescend a environ 10-12 degré,maison super isolée..

      Alors sur les hauteurs pyrénéennes il y a 15 ans dans notre chambre nous avions des fois 3 degrés...pas de problemes pour bien dormir

      on consomme 400 l de fuel annuel .soit au prix actuel 240 euro à l’année,hélas 10 000 fois hélas ceci est au prix du sang humain dans chaque litre smiley .............soit une heure le matin et 2 heure le soir de chauffage ,sauf exceptions .pas de chauffage dans la journée..là il est 17 h ici , 18 h pour vous , on n’a pas encore de chauffage
      cela correspond à environ 2 cordes de bois..........avec un système raccordé aux radiateurs...si le diamètre de la tuyauterie qui relie le poêle ou autre systeme aux radiateurs est suffisamment large, il n’y a alors meme pas besoin de pompe électrique pour que le système marche, ça marche tout seul par thermo-syphonnage....mais pour cela il faut des bons vieux radiateurs en fonte bien large,avec les merdes modernes ça ne marche pas..vive le progrès...

      il y a 3 ans habitant à lourdes pour une année nous avons du avoir pour 50 euro de chauffage électrique....dans un appartement bien isolé...orienté plein sud ...

      on nous repère facilement dans les magasins, les quasi seuls a avoir la figure très rouge a cause de la chaleur du magasin c’est nous..

      c’est étrange pour moi cette négation de l’hiver.,trop froid l’hiver, trop chaud l"été = jamais content .........en écrivant sur le clavier j’ai un peu froid aux mains...quand aux enfants de 10, 16 et 18 eux ils sont si habitué que ce sujet n’en est pas un ..il n’en parle pas...

      je comprends alors que cela foute la trouille à l’idée d’un pseudo retour en arrière ...ce qui convenons en est impossible, il ne peut y avoir que modification du présent

      l’ère est a la frustration permanente, à la peur permanente , à la déprime etc etc mais c’est étrange car les humains n’ont jamais eu autant....

      nous aurait on menti, me serais je trompé quelque part ??? OUI..............

      salutations


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 2015 18:31

      « je comprends alors que cela foute la trouille à l’idée d’un pseudo retour en arrière »

      Ce doit être ça : il y a 30 ans on n’avait pas de pétrole mais des idées :

      en vrac, isolation, pompe à chaleur (la GTI), centrales thermiques solaires, ventilation double flux, géothermie, ..., réseaux de vapeur,... ça ne date donc pas d’hier

      Depuis, en France, on a gagné le nucléaire et, en faisant une croix sur nos idées, stoppé tous ces développements, et demain,

      c’est-à-dire dans à peine 15 ans la plupart des centrales nucléaires auront 40 ans, la limite raisonnable d’utilisation.

      Faut-il recommencer la même erreur ?


    • Onecinikiou 21 janvier 2015 18:50

      @ amiaplacidus,


      Vous escomptez une rentabilité en moins de 10ans sur 50.000€ d’investissement ?

      Voyons voir : vous économisez par an 10000 KWh et en revendez 3400 à EDF. Total=13400 KWh. 

      13400 KWh à 13 cents d’€ le KWh, cela donne 1742€ d’économie annuel. 

      A ce compte-là il vous faudra près de 29ans pour amortir votre investissement de départ. Soit sensiblement la durée de vie de votre installation (au mieux). 

      Vous ne vous seriez pas trompé quelque part ?

    • Onecinikiou 21 janvier 2015 19:05

      « Au fait, en 2014, en Allemagne, contrairement à des rumeurs complaisamment relayées par les pro-nuke, les EN ont dépassés le charbon et la lignite pour la production électrique »


      Et les émissions de CO2 en Allemagne, elles ont progressées oui ou non ?

      La réponse est oui. On doit logiquement en conclure que les énergies dites renouvelables sont en réalité des énergies avant toute intermittentes qui produisent indirectement du CO2, puisqu’il faut bien pallier par des énergies fossiles leur incapacité à produire de l’électricité les jours sans vent et/ou sans ensoleillement. 

      Moralité absolument indubitable : les EN produisent du CO2 au lieu d’en supprimer.

      Merci qui ?

    • amiaplacidus amiaplacidus 21 janvier 2015 19:50

      @Homme de Boutx qui écrit :
      "...Espérons que cela fasse réfléchir d’autre lecteurs et les incite à participer, car c’était un peu mon objectif en proposant cet article.....« .
      C’est l’imagination qui fait le plus défaut en matière d’économie d’énergie. Sans compter les pro-nuke qui ne le sont que parce qu’ils ont des emplois liés au nuke. Mais ils devraient se rendre compte que le démantèlement des centrales va générer encore plus d’emplois que leur fabrication (et on ne paye pas encore le vrai coût de l’électricité nuke).
      .

      @Trelawney qui écrit :
       »...Sur les façades exposées au soleil il aurait été préférable d’utilisé du double vitrage thermique. C’est meilleur avec les apports solaires...« 
      La remarque est judicieuse, j’ai d’ailleurs hésité, mais, il y a de grands avants toits (1,5 m de déport) destiné que la neige tombe directement au pied de la maison, alors, même en hiver, par soleil bas, il ne pénètre que peu dans la maison.

       »...L’investissement est en parti récupéré par la plus-value qu’a pris la maison...« 
      Absolument, en fait, je crois qu’il est totalement récupéré. Mais comme il s’agit de la maison que j’habite et que je n’ai aucune intention de vendre, cela reste une plus-value virtuelle. Alors que les économies faites sur la consommation électriques sont réelles, tangibles et conséquentes.
      Le fait que j’habite la maison m’a d’ailleurs empêché de pousser encore un peu plus loin. Le chauffage par le sol, à 25°, aurait été plus efficace avec la PAC, mais vraiment difficile (pour ne pas dire impossible) de concilier de tels travaux avec la continuité d’habitation (et, au surplus, cela dépassait mes limites financières).

       »...Pourriez vous vous fendre d’un article sur la rénovation de votre maison. Car une maison de 35 ans qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme aurait le mérite de placer de débat sur les économie d’énergie dans le concret...« 
      Là, vous me mettez au pied du mur. Vous remarquerez que je suis inscrit depuis longtemps su AV, mais que je n’ai jamais écrit d’article. Sans doute par paresse.
      Cela dit, je n’en espérais pas autant, je pensais que consommation et production allaient s’équilibrer, en fait, je produis plus de 168 % de ma consommation. Mais dès le départ, les murs de la maison étaient bien isolés, même si l’on fait mieux maintenant, les murs restent performants (20 cm parpaing, 8 cm laine verre, 6 cm brique terre, enduit).
      L’installation est totalement en activité depuis septembre 2013. 2014 est donc la première année civile où j’ai des données concrètes.
      .

      @Joletaxi qui écrit :
       »...Les fenêtres étaient en bois, double vitrage non isolant.
      ce qu’il faut pas lire
      un double vitrage est par nature isolant, comme le bois d’ailleurs
      le gain espéré pour un triple vitrage est marginal, un argument de placeur en assurances vie..
      « 
      Vous ne connaissez pas grand chose ou vous êtes d’une totale mauvaise foi, ou les deux. Les fenêtres double vitrage ont deux verres, séparés par une lame d’air non étanche, on peut séparer les verres pour, par exemple nettoyer l’intérieur, c’est mieux que du vitrage simple, mais pas vraiment performant. C’est ce qui se faisait en montagne il y a déjà bien longtemps, maintenant, on fait mieux.
      Les doubles ou triples vitrages isolants sont deux (trois) verres séparés par une lame d’argon (d’air sec pour le bon marché, de krypton pour le cher) étanche. C’est fondamentalement différent.
      Le coefficient de transmission thermique du double vitrage argon est de 1, pour du triple vitrage il est de 0,8, soit un gain de 20 %. Comme la différence de prix est de moins de 20 %, le choix est vite fait pour des fenêtres qui ne reçoivent pas directement le soleil (voir ma réponse plus haut à Trelawney).

       »...les renouvelables en Allemagne, c’est principalement de la biomasse et de l’hydro
      la part de l’éolien et du solaire, c’est moins que ce qui reste de nuc...
      « 
      Votre assertion est totalement fausse. Et mes références ne sont pas spécialement gauchistes ou écolos (le Échos par exemple) :
      http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0204044917124-en-allemagne-lelectricite-renouvelable-arrive-en-tete-1078855.php
      http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76958.htm
      http://www.consoglobe.com/energies-renouvelables-en-allemagne-cg
      Bon, en vous écoutant, la France est en train de rater un virage, un de plus, et dans vingt ans on se lamentera sur le sort des Français.

       »...je note que votre conso dans les mois de plus forte dépense énergétique est tirée de la prise EDF, et donc du nuc
      ...
      Si en plus EDF ne vous rachète plus vos excédents, votre plan d’investissement risque fort d’être compromis.

      "
      Pour les mois en déficit de production, j’ai utilisé 1547 kWh, c’est à dire peu de chose sachant que tout est électrique dans la maison. Sur l’année, je le rappelle, j’ai produit 3401 kWh de plus que ma consommation.
      Aucun problème s’il n’y a plus de rachat (de toute façon, j’ai un contrat), je passe en auto-consommation, la seule différence, c’est un amortissement en une douzaine d’années plutôt qu’en une dizaine, et ceci sans tenir compte du renchérissement inévitable de l’électricité. Au surplus, mes excédents d’été qui ne pourraient plus être vendus, je pourrais les utiliser avec une voiture électrique, et c’est l’été où je me promène le plus volontiers en voiture. Peut-être devrais-je faire maintenant le calcul ...

      Vous n’avez vraiment pas peur d’énoncer des contre-vérités. Pour ma part, ce que je dis, c’est des faits qui peuvent facilement être vérifiés !
      .


    • joletaxi 21 janvier 2015 21:28

      g. Les fenêtres double vitrage ont deux verres, séparés par une lame d’air non étanche,

      soyez précis : ce que vous décrivez comme double vitrage sont en fait des doubles fenêtres, cela date hein...
      concernant le gaz dans les « double vitrages » ou triples, c’est quasi toujours de l’air déshydraté,inclure un gaz rare n’apporte strictement rien,et j’attends votre démonstration d’un éventuel gain de d’isolation par un gaz rare.
      Vos 20 % par rapport à vos antiquités c’ est certes important, mais entre un double et un triple vitrage c’est insignifiant.
      Maintenant, fermez vos volets, vos tentures bien lourdes, et votre gain tombe à peanuts

      Pour les mois en déficit de production, j’ai utilisé 1547 kWh, c’est à dire peu de chose sachant que tout est électrique dans la maison.
      ben oui, vous êtes un « passager clandestin » de l’énergie.
      Quand vous ne produisez pas, vous profitez du réseau pour ne pas allumer les bougies, et profitez de tous les coûts répercutés chez les autres, et en plus, comme votre fournisseur vend moins du fait de votre autoconsommation, les autres paient le kw plus cher, normal, vous êtes un père la vertu
      En Belgique, il est de plus en plus question de faire payer aussi les charges « évitées » sur votre autoconsommation, ce qui me paraît tout à fait normal.

      Concernant la production allemande, soit vous êtes « une enclume » soit de mauvaise foi crasse
      Les allemands n’ont pas fermé une seule centrale flamme, ils en construisent, et leur empreint carbone sur l’énergie électrique a augmenté

      http://notrickszone.com/2014/11/09/federal-minister-of-economics-sigmar-gabriel-ending-coal-is-mass-disinformation-of-the-people-an-illusion/#sthash.P9WVldMF.dpbs

      et toujours la même attitude égocentrique, une constante, :moi, je cultive mes carottes, et l’été je me balade dans ma voiture électrique, et je me fous éperdument des gens qui ne peuvent faire comme moi, qui suis le meilleur

      l’électricité augmente, elle a doublé de prix en allemagne,cherchez l’erreur


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 2015 22:16

      @ amiaplacidus et à tous

      il est vrai que je suis un terroriste pour avoir abattu pas moins de 17 hêtres vivants depuis que j’ai construit mon habitation, escaliers compris, en zone sismique, et sans entreprises trop occupées par ailleurs, cela simplement pour pouvoir me chauffer pour 100 € en 5 ans. 

      Mais il est aussi vrai que j’ai été jusqu’à payer 4000 € pour une simple imprimante laser ou un ordinateur portable simplement pour agacer quelques ingénieurs supaéro obligés de rester collés à leur consoles au bureau pour pouvoir travailler et surtout vérifier ce que je faisait tranquillement devant ma cheminée, à l’époque totalement ouverte,- cela juste avant le décollage d’Ariane 5,...

      c’est un peu pour ça que je n’ai pas réagit lorsque vous annonciez 50 000 € pour vos travaux d’économie d’énergie, car on nous a appris à investir pour progresser et il faut vous remercier de cet effort, déjà un acte de bravoure face aux sirènes nucléaristes, comme d’autres s’équipent aujourd’hui de poêle à pellet équipé d’une génératrice capable de fabriquer de l’électricité (à prix d’or mais c’est une question de diffusion donc de réaction pour l’avenir de nos enfants !. FORMIDABLE, tout comme ces installations photovoltaïques qui sont arrivées à 30 000 € « grâce ou à cause » des subventions et finissent aujourd’hui à moins de 10 000 € sans subvention -FABULEUX car compatible avec les prix du nucléaire. Au passage, j’ai trouvé pour quelques euro un onduleur de réinjection réseau qui me permet de profiter du capteur solaire de mon camping-car même à la maison le reste de l’année.

      Le problème en matière d’énergie, c’est que cela n’a intéressé longtemps que les voyous à la recherche de fric facile mais à force d’en parler, tout fini par évoluer :

      Qui aurait pensé pouvoir brancher un générateur d’électricité sur le réseau EDF il y a seulement 10 ans !

      Pour moi, c’est une révolution bien plus importante que le nucléaire, et ça rejoint un rêve d’enfant, celui de produire de l’électricité,

      le même rêve que l’on voit se concrétiser aujourd’hui lorsqu’une entreprise se propose d’installer une « hydraulienne » au fil de l’eau, chose qui semble évidente et bien plus humaine que tous ces barrages EDFqui ont les pleins pouvoir pour inonder une vallée sans prévenir et noyer les promeneurs sans engager leur responsabilité !


    • joletaxi 21 janvier 2015 23:03

       »...les renouvelables en Allemagne, c’est principalement de la biomasse et de l’hydro
      la part de l’éolien et du solaire, c’est moins que ce qui reste de nuc...
      « 
      Votre assertion est totalement fausse. Et mes références ne sont pas spécialement gauchistes ou écolos (le Échos par exemple) :
      vous aviez écrit

      Au fait, en 2014, en Allemagne, contrairement à des rumeurs complaisamment relayées par les pro-nuke, les EN ont dépassés le charbon et la lignite pour la production électrique,

      et toujours la même manie de coller des liens qui disent exactement le contraire de ce que vous affirmez
      vous faites concurrence à Cabanel ou quoi ?
      les fossiles, c’est 40 % de la production, les renouvelables, 25 %, dont 1/3 d’hydro et biomasse

      http://www.actu-environnement.com/ae/news/energies-renouvelables-premieres-source-electricite-en-allemagne-23578.php4

      vous êtes VRP en panneaux solaires ou quoi ?
      en tout cas,un fameux baratineur


    • doctorix doctorix 21 janvier 2015 23:41

      Investir 50.000 euros plus la part du contribuable pour faire des économies de chauffage quand les français dépensent à peine plus de 1000 euros par an pour ce poste, c’est pas un peu leur cracher à la gueule ?

      Le retour sur investissement, c’est pour dans 60 ans ? 
      A cette époque, vous pourrez tout recommencer.
      Je chauffe deux pièces (salon et cuisine, 90m2) avec un insert, et j’ai un hectare de bois, valeur 1500 euros. Pour le coût de l’essence de la tronçonneuse.
      La nuit, pas de chauffage dans les chambres, 15°C au pire, et une couverture chauffante une heure au coucher (40W). 
      La couverture électrique est une solution remarquablement agréable et efficace.
      Petit complément à la pompe à chaleur air-air (2x 800 euros et 1000 W consommés chacune pour 3.800W produits) pour le cas où c’est nécessaire. C’est rare.

    • Trelawney Trelawney 22 janvier 2015 10:30

      Concernant le gaz dans les « double vitrages » ou triples, c’est quasi toujours de l’air déshydraté,inclure un gaz rare n’apporte strictement rien,et j’attends votre démonstration d’un éventuel gain de d’isolation par un gaz rare.

      Joeletaxi,

      En France, comme dans toute l’Europe on de produit plus de double vitrage avec lame d’air déshydratée. La norme est le gaz argon et certain produit sont à base de krypton (pour verrière en montagne notamment). Ensuite les vitrage thermique sont la norme et on n’emploie plus de vitrage isolant classique avec de simple vitrage recuit. A titre de comparaison je vous donne les coefficient thermique (Ug en W/(m².k)) de plusieurs vitrages

      Simple vitrage 6 mm = 5.7 W/(m².k)

      Vitrage 4/6mm de lame d’air/4 (année 80 90) =3.3 W/(m².k)

      Vitrage 4/16mm de lame d’air/4 = 2.7 W/(m².k)

      Vitrage planitherm /16 mm de lame d’air/4 = 1.4 W/(m².k)

      Vitrage planitherm/16 mm Argon à 85%/4 = 1.2 W/(m².k) c’est actuellement la norme

      Vitrage climaplus / 16 mm Argon à 85%/4 = 1.1 W/(m².k) la norme pour 2015 (RT2012)

      Vitrage one/16 argon/4 = 1.0 W/(m².k)

      Triple vitrage climaplus/16 argon à 85%/4/16 argon à 85%/climaplus = 0.7 W/(m².k)

      Autrement dit en 40 ans on est passé de 5.7 à 0.7 pour certain vitrage.

      Je ne parle que d’isolation thermique, mais pour une fenêtre il faut ajouter les apports solaire. pour le cas cité plus haut, Ca n’a pas beaucoup d’importance puisqu’au dessus de la fenêtre il y a une casquette de 1.5 m (pour la neige) donc la fenêtre est toujours dans l’ombre et le triple vitrage à 0.7 a son utilité

      PS une double fenêtre c’est aux alentours de 4 W/(m².k)


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 22 janvier 2015 10:42

      Grand merci @ trelawney

      « Autrement dit en 40 ans on est passé de 5.7 à 0.7 pour certain vitrage »

      c’est bien le problème général et il ne reste que 15 ans pour sortir du nucléaire « gachis » actuel


    • Onecinikiou 22 janvier 2015 17:03

      Mais pourquoi diable voulez-vous sortir du nucléaire ? C’est pavlovien !


      Cette energie nous permet de payer 2X moins cher notre électricité que nos voisins allemands. 

      Nous permet de rejeter le moins de tonne de CO2/an/habitant de tous les grands pays industrialisés.

      Nous assure une relative indépendance énergétique, dans la mesure où le combustible nucléaire ne compte que pour moins de 10% de notre facture d’électricité (à comparer au plus de 80% pour les autres énergies fossiles).

      Nous permet de maintenir un haut niveau de compétence et savoir-faire technologique et industriel, dans un pays en pleine désindustrialisation.

      De sucroit, il est l’un de nos rares secteur de marché qui soit excédentaire en terme de balance commerciale. 

      La somme des avantages est bien supérieure à celle des inconvénients, c’est indéniable.

    • Homme de Boutx Homme de Boutx 22 janvier 2015 17:11

      vous savez bien que tout ce que vous affirmer est faux

      De plus relisez le titre et le sujet !

      0.


    • Onecinikiou 22 janvier 2015 19:03

      Non non je vous assure, tout est vrai. 


      Je vous mets d’ailleurs au défi de démontrer le contraire...

    • Homme de Boutx Homme de Boutx 23 janvier 2015 09:38

      C’est surtout la plus grosse escroquerie jamais élaborée avec cet esprit de serre du CO2 !

      Rien que le prix le moins cher : si vous n’incluez pas les 250 milliards de démantèlement, les 300 milliards de reconstruction de centrales en limite d’âge et les milliards de frais de gardiennage des décharges pendant de siècle

      Si au moins on respectait les générations futures en s’interdisant de rejeter 300 % de l’énergie utile dans la nature !

      La preuve que ce sont des voyous à la source de ces manipulations, c’est qu’ils vous ont endoctriné au point que vous n’êtes plus capable de voir le mal que ça génère !


    • raymond 2 23 janvier 2015 10:31

      Bravo toi t’es un vrai guerrier malheureusement pas tous le monde a cette conscience du problème et agis. Moi j’aime bien mon confort clim réversible uniquement en chauffage 21° 490 kwh électrique l’année dernière et une stère de bois quand il gèle car mauvais rendement des clims par temps froid.4300kwh produit par mes panneau solaire qui compense largement ma conso totale.


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 23 janvier 2015 10:43

      @ raymond2

      Merci pour ces infos qui ne devraient pas plaire aux nucléaristes persuadés que tout devrait s’arrêter sans eux ! le retour à l’âge de pierre !

      Dommage qu’ils n’aient pas lu jusqu’au bout et surtout réfléchi un minimum !


    • bibou1324 bibou1324 21 janvier 2015 11:51

      Oui et non.


      Oui, nous consommons trop, réduire notre consommation est un impératif. D’ailleurs les nouvelles normes RT2012 & co y contribuent, nous allons dans la bonne direction.

      Non, faut arrêter les bêtises, l’impact thermique des centrales nucléaires est minime. En fait, d’après Gilbert Naudet et Paul Reuss, toute la pollution thermique des centrales nucléaires françaises correspond à 0,05% de la quantité de chaleur amenée par le soleil sur le territoire français. De plus, les centrales à charbon ont un rendement et une déperdition thermique similaire.

      En résumé : les centrales nucléaires c’est loin d’être top. Et dans 50 ans, quand la demande énergétique aura un peu diminuée, on pourra en fermer certaines. En attendant que les mesures de réduction de consommation énergétiques soit mises en place (ça coûte des sous et on n’en n’a pas, donc ça prend des dizaines d’années), qu’avons nous à notre disposition ? Vos mesures sont simplement inapplicables sur du cours terme. Alors il nous reste le choix de nous tourner vers des énergies pseudo-vertes (quand on voit comment créer un panneau solaire pollue, on se dit que le charbon c’est bien), mais les énergies pseudo-vertes, ça n’amène pas assez d’énergie pour le moment. On peut se tourner vers le charbon, mais étant donné le nombre de mort chaque année dus à la pollution atmosphérique, c’est franchement pas top pour vos enfants, je préfère les élever à côté d’une centrale nucléaire. Ou alors on garde le nucléaire encore 50 ans. 

      A vous de choisir, mais pour mes enfants, il me semble que le nucléaire est encore la meilleure option, en attendant que la consommation énergétique baisse sensiblement d’ici quelques décennies. Je participerai comme je peux à cette baisse de la consommation, mais en attendant que tout le monde soit au diapason, je milite pour l’énergie nucléaire. Pour mes enfants.



      • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 2015 12:06

        « toute la pollution thermique des centrales nucléaires françaises correspond à 0,05% de la quantité de chaleur amenée par le soleil » et comme vous le savez peut-être, la terre se refroidit d’autant et c’est heureux car si elle s’arrêtait de se refroidir, ce serait la fin . Le nucléaire français est capable de réchauffer, par ses rejets la totalité de l’atmosphère de la France de 1° tous les ans, à raison de 10 tonnes par m2 !

        Le gros souci est que l’atmosphère un fois réchauffée ainsi massivement ne peut se refroidir que par convection au sol : cela est-il écrit dans votre manuel de l’ « Etat Nucléaire » du parfait nucléopathe ?


      • fred.foyn Le p’tit Charles 21 janvier 2015 12:54
        Un après nucléaire compatible...Une utopie..Il n’y aura pas de progrès sur le nucléaire..au contraire..il y en aura de plus en plus..et nous crèverons dans les déchets faute de ne savoir qu’en faire.. !

        • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 2015 13:31

          ça ne va peut-être pas durer si longtemps avec les réserves actuelles, surtout en les gaspillant comme actuellement...


        • fred.foyn Le p’tit Charles 21 janvier 2015 14:23

          et le recyclage...vous connaissez.. ?


        • Philippe Stephan Slipenfer 21 janvier 2015 13:21

          j’ai un ampli a lampe et je l’ai mis a coté de moi
          comme cela la musique me réchauffe le cœur et l ampli le nez et les doigts quand je les pose dessus.
          peut-être qu’une femme dans mon lit serai plus écologique.
          méthode inuit...  smiley 


          • Trelawney Trelawney 21 janvier 2015 14:35

            peut-être qu’une femme dans mon lit serai plus écologique.

            J’ai connu des femmes qui réchauffaient pas des masses. Si ont leur demande d’afficher leur performance calorifère, ça va paraitre très sexiste. J’ai chez moi un objet qui fait des bulles quand on le met dans le creux de sa main. C’est pour tester si on a les mains chaudes.

            C’est déjà un bon début


          • Philippe Stephan Slipenfer 21 janvier 2015 23:50

            trelawney

            c"est parce que tu as oublier d’appuyer sur le bouton qui l’ enflamme la chambre
            de combustion
             smiley


          • Vipère Vipère 21 janvier 2015 13:24

            Slipenfer


            Avez-vous pensé à un bon feu de bois à défaut de chaleur hymaine ? smiley

            • Vipère Vipère 21 janvier 2015 13:25


              humaine, pardon (la touche a fourché)

              • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 2015 13:45

                j’avais calculé que la chaleur humaine à Paris, ça pouvait réchauffer l’air jusqu’à hauteur de la tour Eiffel ! ça doit expliquer en partie pourquoi il y fait toujours plus chaud qu’en banlieue (c’est comme la France par rapport à la planète avec ses centrales nucléaires « à chaleur froide »...


              • Philippe Stephan Slipenfer 21 janvier 2015 21:29

                vypere

                Ba le problème est simple
                le bois faut le couper le rentrer allumer le feu ect ect
                c’est trop dur pour moi.

                par contre si c’est la femme qui fait le boulot c’est OK. smiley

                j’aime bien le petit déj au lit aussi avec du thé et des biscotte svp


              • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 2015 13:29

                oui mais le pape à dit de ne pas se prendre pour des lapins.

                un petit boogie woogie sous la couette, ça fait combien de centrales en moins ?


                • joletaxi 21 janvier 2015 14:12

                  avox

                  un site qui devrait faire l’objet d’une prescription médicale pour tous les cintrés qui sont frustrés de ne pouvoir s’exprimer,et en plus cela devrait être subsidié, car c’est un facteur de paix sociale

                  j’avais calculé que la chaleur humaine à Paris, ça pouvait réchauffer l’air jusqu’à hauteur de la tour Eiffel ! ça doit expliquer en partie pourquoi il y fait toujours plus chaud qu’en banlieue (c’est comme la France par rapport à la planète avec ses centrales nucléaires « à chaleur froide »...

                  de grâce, ne vous avisez pas de calculer les marches de votre escalier, ...

                  avez-vous un entonnoir, paraît que cela soulage mis à l’envers sur la tête quand cela chauffe

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès