Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Un nouveau continent qui montre bien les conséquences de notre (...)

Un nouveau continent qui montre bien les conséquences de notre surconsommation

À l’heure actuelle, de multiples individus se procurent des quantités excessives de biens. Nombreux sont les gens sur qui la surconsommation peut compter. Il semble avoir une partie importante de la population qui considère que seule la détention de plusieurs biens est primordiale et qu’elle améliore non seulement le confort, mais aussi l’image que les autres personnes portent sur elle. En regardant comment se porte notre planète, il est tout simplement évident de constater qu’elle n’est plus en santé. Les déchets que nous avons accumulés d’année en années montrent maintenant un nouvel angle portant sur la gravité de l’état de la Terre : une plaque flottante de déchets constituée majoritairement de plastique est continuellement en train d’augmenter son envergure dans l’océan Pacifique.

Cette énorme plaque qui est appelée « Great Pacific Garbage Patch » se trouve entre Hawaï et la Californie. Les déchets se sont retrouvés précisément à cet endroit en raison des courants marins. Les tortues marines avalent les détritus de plastique croyant qu’il s’agit de méduses. Les oiseaux se nourrissent eux aussi de ces ordures et cela diminue leur espérance de vie, sans parler des dizaines d’autres espèces en question. Il faut de 500 à 1000 ans pour assurer la disparition du plastique dans l’océan. Cette plaque qui montre très bien les conséquences de la surconsommation s’étend sur plus de 3 millions de km2.[1]


Si vous vous sentez pointés du doigt parce que vous savez très bien que vous comptés parmi maints individus qui consomment de façon exagérée, alors il est temps de changer vos habitudes.

  • Consommez de manière raisonnable
  • N’achetez pas en double, réparez au lieu de jeter
  • Compostez
  • Ne jetez rien dans la nature
  • Recyclez

Si vous ne vous sentez pas concernés par cette préoccupation écologique car vous n’êtes pas une personne qui consomme de manière excessive, eh bien détrompez vous, nous sommes tous dans le même bateau. Chacun d’entre nous doit agir afin d’améliorer cette situation non seulement pour nos générations futures, mais aussi pour préserver l’habitat de centaines d’espèces animales. Les répercussions à venir seront critiques si nous n’entamons aucune action concrète.

Même si l’habitabilité de la planète se dégrade de plus en plus par la faute des humains, nous devrions intervenir dans cette situation importante afin d’améliorer l’état de l’environnement actuel qui, à mon avis, est en médiocre condition. Si nous n’agissons pas rapidement, la honte de nos actions nous rattrapera, si ce n’est pas déjà fait.

 

Joanie Tremblay, étudiante du collège d’Alma


[1] MAGDELAINE,Christophe. « Un gigantesque ‘’continent’’ de déchets se forme dans le Pacifique Nord », notre-planète.info, [En ligne], http://www.notreplanete.info/actualites/actu_1471_continent_dechets_pacifique_nord.php (Page consultée le 18 février 2013)

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 20 février 2013 11:00

    « N’achetez pas en double, réparez au lieu de jeter »

    tu vas essayer de reparer un decodeur TNT qui fait des fausses pannes


    • joanieexx joanieexx 20 février 2013 16:51

      Je suis certaine que tu as compris ce que je voulais dire ! Il faut en prendre et en laisser.. smiley


    • Surya Surya 20 février 2013 11:17

      Tout à fait d’accord avec votre article. La liste des choses et comportements à éviter pourrait malheureusement être bien plus longue, j’y ajouterai juste : « se poser la question de savoir si on a un réel besoin de l’objet que l’on s’apprête à acheter » et aussi pourquoi pas : « s’affranchir de la dictature de la mode ».
      On peut aussi se dire : « on nous maintient volontairement dans ce schéma de surconsommation pour mieux nous contrôler. » mais je vais peut être trop loin ?


      • joanieexx joanieexx 20 février 2013 16:59

        Personnellement, je crois que vous n’allez aucunement trop loin ! Vous avez tout à fait raison. Le seul problème c’est que les gens ne prennent pas le temps de se poser ces genres de questions. Ils ne pensent qu’à eux-mêmes et ne voient pas les conséquences affreuses que l’environnement est en train de subir. smiley


      • cardom325 cardom325 21 février 2013 09:07

        J’ai oublié de te féliciter Joannie, de participer à la rédaction d’articles, beaucoup sur ce site n’en ont pas le courage

        Pas mal pour un début.....continue de nous donner ton avis


      • Ruut Ruut 20 février 2013 16:31

        Si tu rajoute la radioactivité de Fukushima.....


        • joanieexx joanieexx 20 février 2013 16:56

          Bien évidemment ! C’est un problème de plus parmi tant d’autres à lequel nous devrions tous réagir et poser des actions afin de remettre en place cette mauvaise situation, ou du moins, essayer.


        • cardom325 cardom325 21 février 2013 09:00

          Tant qu’on aura pas trouvé un autre postulat que la croissance pour offrir du travail à chacun, et par là une vie décente , vous prêcherez dans le vide

          Surconsommer, c’est une façon de s’affranchir du lien social qui s’amenuise , de ne pas sombrer dans le désespoir ...
          En résumé, il faut déjà être suffisamment bien dans sa tête pour entteprendre une démarche de simplicité volontaire, et ce n’est pas les politiques , les économistes et les banquiers qui vous y aideront, la simplicité volontaire rend autonome, donc ils y perdent leur incommensurable pouvoir
          La révolution doit se faire dans les cerveaux, pas une mince affaire , mais pourquoi pas s’y coller, convaincre ses enfants, ses parents, sa famille, ses voisins et ainsi de suite , essuyer quolibets et sarcasmes, mais si c ’est pour une cause à laquelle on croît, pourquoi pas


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 21 février 2013 10:39

            Il y a déjà bien longtemps je me souviens avoir tenté d’expliquer à mon amie d’alors que lorsqu’on voit une grande mare d’eau dans la cuisine il ne sert à rien de sortir la serpillère et de se mettre à éponger avant de s’être assuré d’avoir compris la cause de l’incident.

            Vous avez bien raison de faire appel à la responsabilité individuelle, nous sommes tous concernés, il faut s’y mettre mais mais mais nous devons appliquer nos efforts dans la bonne direction.

            Nous occuper de nos poubelles ne suffira pas. Il faut y mettre les bonnes choses. En particulier le système qui engendre cette catastrophe.

            Pour cela il faut comprendre ledit système. Les mafias financières, des corporations, des complexes militaro-industriels tiennent les manettes de la planète Terre et se donnent tous les moyens médiatiques et publicitaires pour nous pousser vers une société consumériste, individualiste, et moutonnière.

            Ce sont ces causes premières qu’il faut mettre à la poubelle. Il nous faut donc une révolution.
            Il nous faut donc comprendre.

            Un bon début pour cela c’est : Story of Stuff « The Story of Stuff Project

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès