Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Un peu de chaleur humaine

Un peu de chaleur humaine

Le sommet sur le réchauffement climatique de Durban s’est soldé par des pseudo-accords débouchant sur pas grand-chose et ne contraignant aucun pays à quoi que ce soit.

Cependant, tous les négociateurs se sont quittés en se donnant des poignées de mains chaleureuses. Ce qui parait vraiment contre-productif

Comme s’y attendaient les ours polaires, le prix du mètre carré de banquise va encore augmenter au vu de sa raréfaction et les baleines devraient bientôt pouvoir rejoindre leurs lieux de reproduction à pieds.

Ce genre de réunion sur le réchauffement, j’ai toujours dit qu’il fallait éviter de l’organiser dans un pays où toutes les salles sont climatisées. Les décideurs ne se rendent pas bien compte, ils ont leur petit cul rose bien douillettement installé au frais et on leur sert des boissons frappées en veux-tu en voilà à tire-larigot jusqu'à ce qu'ils se décident à signer. Avec des glaçons, les boissons.

Je propose que pour leur prochain sommet, on les colle dans une baraque munie d'un toit en tôle ondulée en plein été sous le cagnard du Sahel, qu’on les fasse rôtir deux ou trois jours sans une goutte d’eau tant qu’ils n’auront pas signé un compromis correct. Au moins, ils sauront pourquoi ils sont là et ça pourrait bien améliorer nettement les négociations.

De toute façon, il n’y a pas forcément lieu de s’inquiéter puisque, je cite Le Monde : D’après l’organisation, : « Les dommages les plus sévères du réchauffement vont être ressentis en Afrique de l'ouest et en Asie du sud. »

Ha Bon ?? Ben alors ça va ! Pour l'Europe, ya rien d’urgent.

Ouf on a eu chaud !


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 14 décembre 2012 20:15

    Cette conférence climat permet surtout au Qatar de s’afficher sur la scène internationale, de renforcer son influence diplomatique, et de promouvoir le gaz – dont ses sous-sols sont généreusement garnis- comme énergie fossile d’avenir. Car il sera difficile de trouver un accord qui succède à celui de Kyoto, notamment pour la réduction des gaz à effet de serre, en raison de la priorité accordée par tous les gouvernements à la fameuse croissance économique ! Alors que les inondations, les sécheresses et les tempêtes vont en se multipliant, l’on ne réfléchit qu’en termes de profit et de compétitivité...........
    voir :
    AU QATAR ON DOHA PARLER DU CLIMAT


    • alt57 alt57 14 décembre 2012 21:41

       alt57 21:39 14/12/2012

      Le malheur est qu’aujourd’hui,
      la crise économique préoccupe plus les dirigeants occidentaux,
      que le réchauffement climatique .

      Quant aux pays émergents, leur souci est de rattraper leur
      supposé retard face aux occidentaux, ou rétablir la différence des
      niveaux, disons que eux aussi s’engagent dans la fuite en avant.


      • fcpgismo fcpgismo 15 décembre 2012 09:16

        Nous ne sommes pas éduqués pour un comportement vertueux sur ces questions.De plus on paie des fortunes pour aller se réchauffer au sud pour les nordistes et au nord pour les sudistes alors le réchauffement climatique ! c’ est plus perçu comme un bien que comme un mal pour un nombre important de la population.Depuis toujours l’ espèce humaine pratique la politique de LA TERRE BRULEE en ne contrôlant pas sa démographie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès