Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Un projet pour sauver la Mer Morte

Un projet pour sauver la Mer Morte

La Mer Morte se meurt. Si rien n’est fait d’ici 2050, c’est-à-dire demain, faute d’approvisionnement suffisant en eau, elle se transformera inéluctablement en une mer de sel. Ce scénario catastrophe priverait alors la région d’un haut lieu touristique, et la planète d’un bijou environnemental. Seule solution, créer un apport en eau depuis la Mer Rouge pour approvisionner cette mer miniature qui s’assèche, mais aussi pour irriguer le désert et faire tourner une centrale électrique. Un projet aussi ambitieux que coûteux.

On parle de Mer Morte, avec ses 1050 km², l’expression lac salé conviendrait mieux. Les 275 grammes de sel présents par litre d’eau, soit quatre fois plus que dans l’eau de mer habituelle, empêchent le développement de toute forme de vie. Cette salinité exceptionnelle ravit les touristes par la portance inhabituelle qu’elle procure, même si elle ne permet pas d’y nager. Autre particularité, à 417 mètres sous le niveau de la mer, c’est le point le plus bas du globe.

Malheureusement, à l’image de la Mer d’Aral et du lac Tchad, la Mer Morte a perdu, au cours des cinquante dernières années, le tiers de sa superficie. Son niveau baisse d’un mètre tous les ans. L’évaporation n’est plus compensée par sa seule source d’eau douce, le fleuve Jourdain, dont le débit est plus qu’amoindri (5% du volume d’autrefois) par le développement de l’irrigation des cultures. Le fonctionnement de l’unique usine de production de sel, fortement consommatrice en eau, contribue également au déséquilibre.

Le 10 décembre dernier, à Amman, la France, les Pays-Bas, le Japon et les États-Unis sont convenus de débloquer 15 millions de dollars pour financer une étude sur la faisabilité du projet “Red Dead” (pour Red Sea-Dead Sea) susceptible de sauver cette mer biblique. Si les conclusions de l’étude menée par la Banque mondiale sont favorables, un énorme chantier à l’échelle d’Israël et de la Jordanie, verrait le jour. Son principe est simple : pomper l’eau de la Mer Rouge depuis Eilat (la ville la plus au Sud d’Israël) et l’acheminer par un système de pipes-lines et de tunnels sur une longueur totale de 180 kilomètres.

Les trois parties qui s’en partagent les bords, Jordanie, Cisjordanie et Israël, seraient mises à contribution. Après avoir été dessalée, l’eau passerait par une centrale hydroélectrique puis réalimenterait la Mer Morte après qu’une partie aura été utilisée pour de l’irrigation.

L’étude de faisabilité devrait durer deux ans et appréhender les effets du déversement d’eau dans la Mer Morte, susceptible de bouleverser le fragile écosystème. Le moindre doute sur des retombées écologiques pourrait entraîner l’annulation de tout le projet.

Le coût total de celui-ci est évalué à 3 ou 4 milliards de dollars. Mais seules les phases de creusement du canal (un milliard) et la construction de la centrale et l’usine de dessalement (2,5 milliards de dollars) ont été chiffrées. Viendront s’ajouter les infrastructures permettant de convoyer l’eau vers la Jordanie, Israël et les territoires palestiniens.

L’autre grand intérêt de cette réalisation pharaonique, c’est d’être commune aux trois nations riveraines et de les réunir dans un projet pacifique, dont les retombées économiques et écologiques devraient bénéficier à tous.


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • jako (---.---.21.70) 27 décembre 2006 10:50

    décidement on en attend des choses pour 2050


    • bb (---.---.134.117) 27 décembre 2006 11:49

      La mer Morte elle est morte.......... Dans l’histoire de la terre des mers et océans ont disparus,des montagnes se sont érodées,des races d’animaux aussi ne sont plus là. Si la mer morte doit disparaître elle disparaîtra et on pourra dire que c’est l’oeuvre de l’homme,mais l’homme fait partie de la nature et par extension c’est la nature qui fait disparaître la mer morte. A quoi bon essayer de retarder un évênement qui aura lieu de toutes les façons ???. On pourrait aussi réhausser le massif central ou les vosges, ils étaient plus hauts autrefois,ou empêcher la dérive des continents l’afrique se rapproche de l’europe. Pourquoi pas !!!! La nature et même à travers nous qui en faisons partie change la figure de notre terre et essayer d’y remedier une fois les dégats occasionés ne garantissent rien car qui dit qu’en pompant dans la mer rouge pour remplir la mer morte rien ne va se passer. La mer morte s’appelle ainsi parce qu’elle se devait de mourir. bb


      • Cédric (---.---.172.188) 16 janvier 2007 22:36

        BB,

        Si je comprends bien votre commentaire, nous sommes donc en droit de faire ce que nous voulons. Donc polluons, polluons, polluons et polluons... Et modifions aussi la nature à notre volonté. C’est somme toute assez simple comme raisonnement.

        ... Espérons cependant que Dame Nature reconnaisse les siens, le jour de la Grande Echéance !

        Cédric

        PS. : la Mer Morte ne s’appelle pas Mer Morte parce qu’elle disparait, mais simplement parce que c’est un environnement un peu « compliqué » pour le développement de la vie, presque totalement absente de ses eaux. Son nom a été donné par les Grecs, du fait de son absence de poissons et d’algues et donc de son inaptitude à nourrir les hommes qui habitent ses rivages. Quelques études ont cependant montré dernièrement qu’il existait effectivement un écosystème notable en Mer Morte, en étroite interaction avec l’écosystème évoluant sur ses rivages. Le recul de la Mer Morte date de plusieurs milliers d’années et est notamment dû au changement climatique dans la région depuis la dernière glaciation.


      • caramico (---.---.211.139) 27 décembre 2006 12:10

        si cette mer dite morte s’assèche, c’est que des humains pompent l’eau du Jourdain, certains plus que d’autres. A toutes les parties concernées de s’entendre pour établir leur priorités, je ne vois pas pourquoi l’argent de mes impôts irait là bas, je préfère qu’il soit donné à des humains qui risquent de mourir et non pas à une mer déjà morte.


        • Cédric (---.---.172.188) 16 janvier 2007 22:41

          C’est bien justement parce que le recul de la Mer Morte va entrainer des changements radicaux chez les locaux, des déplacements de population humaine, des changements économiques, ainsi que des changements climatiques évidents qu’il faut essayer de faire quelque chose.

          Mais bon, à quoi bon expliquer cela à quelqu’un qui a de toute façon plus de fric que les habitants du bassin de la Mer Morte et qui ne pense seulement que ce qu’il a sous le nez à de l’importance...

          ... ah oui, suis-je bête. Parce qu’il paye des impôts !

          Cédric


        • Briseur d’idoles (---.---.168.60) 27 décembre 2006 12:32

          On ne peut pas la sauver puisqu’elle est morte...

          Je sais bien, c’est « la terre des miracles », mais quand même...

          Une « terre des miracles », qui ressemble à « La Caverne d’Ali Baba », en version Oncle Picsou !...


          • Jojo2 (---.---.158.64) 27 décembre 2006 12:36

            On pollue et on tue (sic) la mer Morte, on repollue (le dessalage c’est fait comment ?) pour la renflouer...

            Et hop, c’est reparti pour un tour...

            Accessoirement, qu’est-ce que notre fric, on n’en a pas des masses, va faire là bas ?


            • Jojo2 (---.---.158.64) 27 décembre 2006 12:39

              J’oubliais...Un petit lien


            • jim (---.---.242.13) 27 décembre 2006 14:01

              Bonjour, Etant allé en Israel en 1997, a l’époque on s’inquietait du fait que l’Etat d’Israel avait accordé le pompage puis la dessalinisation de l’eau pour en arroser les cultures avoisinantes de ce lieux. S’attaquer au conséquences en faisant un pipeline « pour sauver la mer morte » est une bonne idée, mais il faut plutot s’attaquer à la cause si celle ci l’est toujours : Arreter de pomper cette eau pour irriguer, et apporter des solutions pour que la région de la mer morte puisse tout de même faire perdurer les cultures. Mais compte tenu du chaos qui regne dans la région, qui osera dire que le gouvernement d’Israel commet là une erreur et engendrera une catastrophe ecologique d’ici une quarantaine d’année ? Jim


              • bb (---.---.134.117) 27 décembre 2006 14:44

                Et en plus il y a plein de gens dans cette région qui veulent des nouveaux territoires c’est parfait !!!!! bb


              • Cédric (---.---.172.188) 16 janvier 2007 22:45

                Je pense que le com de Jim est de loin le plus sensé et le plus humain. S’il faut faire quelque chose pour la Mer Morte, je ne suis en effet pas si sûr que la soultion proposée soit pour l’instant la meilleure.

                Il y a beaucoup à faire là-bas, et ce n’est que par des études scientifiques raisonnées que nous pourrons faire avancer les choses.

                Cédric


              • Stephane Klein (---.---.19.227) 27 décembre 2006 17:43

                Une question idiote : si ce lac est 417 m sous le niveau de la mer, nul de besoin de pomper pour apporter l’eau, un tres long siphon pourrait faire l’affaire ?

                Bien sur je dis ca ....

                Une autre remarque a force d’injecter de l’eau de mer salee qui a vocation a s’evaporer, un sale plus encore la mer morte.

                La solution, la vraie serait qu’il y ait la juste population en rapport avec l’apport d’eau de sorte que le Jourdain puisse couler comme il le devrait.


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 27 décembre 2006 17:57

                  « un très long siphon pourrait... » Je crois que vous n’avez pas compris que le siphon en question veut et doit nous pomper notre argent, comme cela a été la cas d’autres siphons célèbres, tel le creusement du canal de Suez, de Panama, du tunnel sous la Manche, ou de transsibérien (les actions russes). Demain ce sera la nouvelle affaire boursière du siècle. Alors si vous avez des économies, ce sera le moment de vous les faire ...siphonner ! Pas de problème, l’eau et la facture seront salées.


                • Nono (---.---.69.254) 27 décembre 2006 22:52

                  Un vrai siphonage, effectivement !

                  Après avoir été dessalée, l’eau passerait par une centrale hydroélectrique puis réalimenterait la Mer Morte après qu’une partie ait été utilisée pour de l’irrigation. L’étude de faisabilité devrait durer 2 ans et appréhender les effets du déversement d’eau dans la Mer Morte susceptible de bouleverser le fragile écosystème.

                  Le moindre doute quant aux retombées écologiques pourrait entraîner l’annulation de tout le projet...

                  Le coût total de cette réalisation pharaonique est évalué à 3 ou 4 milliards de dollars. Mais, seules les phases de creusement du canal (1milliard) et la construction de la centrale et l’usine de dessalement (2,5 milliards de dollars) ont été chiffrées. Viendront s’ajouter les infrastructures permettant de convoyer l’eau vers la Jordanie, Israël et les territoires palestiniens.

                  A vos bourses si vous voulez acheter des actions à siphon sans sel.

                  En attendant, vous pouvez vous offrirune cure de soins avec l’eau et la boue de la miraculeuse Mer Morte.

                  Nono


                • Deltarho Deltarho 27 décembre 2006 19:09

                  Un autre élément important dans ce dossier est que les rivières qui pouraient amener l’eau (puisqu’elle le faisait auparavant) traversent des pays aux mains de sacrés dictateurs ( pas tubulaire ou presque dirait Coluche) mégalomaniaques pour ne pas dire fous.


                  • Deltarho Deltarho 27 décembre 2006 21:23

                    oops ! IL y a mal donne, et confusion de mer, je travaillais sur la mer d’Aral et le moins que l’on puisse dire c’est pas au même endroit !!!


                  • Nono (---.---.69.254) 27 décembre 2006 21:49

                    La Mer d’Aral est un autre exemple édifiant de l’ « ingéniosité... » débridée de l’homme.

                    Les lois de la nature restent les plus fortes...et la bêtise incommensurable.

                    Nono


                  • wawa (---.---.255.185) 27 décembre 2006 19:28

                    remplir la mer morte avec de l’eau de la mer rouge, pourquoi pas, produire de l’hydroelectricité avec, très bien, 180 km de toyo ça a l’air faisable, mais pourquoi la déssaler, la je ne comprend plus,c’est très couteux en energie(bonjour l’effet de serre, un peu plus ou un peu moins de sel dans une mer déja trop salée(presque saturée) pour faire vivre des poisson, qu’est ce que ça change ?d’ailleurs, je pense que l’auteur n’as pas compris, l’usine de dessalement doit servir (selon toute logique economique et ecologique uniquement pour l’irrigation, du coup les 400 m de denivelé sont peut etre suffisants pour dessaler par osmose inverse, sans consommation d’energie

                    ( C*R*T = P = H*m/v*g) soit H = CRT / m/v* g : formule de la hauteur d’eau necessaire pour fournir une pression suffisante pour dessaler par osmose inverse H hauteur chercheé en metre C concentration en sel en mole/m3 (houla la je renonce a calcuker, 35 G/l de NaCl a transformer en mole /m3 pas pour ce soir R constante = 8, 31 m/v, masse volumique de l’eau genre 1100 Kg/M3 G constante de pesanteur, 9,81 N/kg.

                    bref je m’egare : s’il faut dessaler la mer rouge avant de l’envoer dans la mer morte, le projet me semble irréaliste.


                    • Liberte (---.---.215.136) 27 décembre 2006 23:31

                      Il y aurait besoin de la dessaler car du fait de l’évaporation, l’apport constant d’eau de mer salée augmenterait continuellement la salinité de la Mer Morte, ce qui deviendrait vite gênant.

                      Mais comme certains l’on dit plus haut, avant de s’attaquer aux symptômes on devrait s’attaquer aux causes. Ah, mais j’oubliais, c’est pas bon pour l’Economie


                    • bb (---.---.134.117) 27 décembre 2006 19:32

                      Imagine ce pauvre poisson qui croise tranquille dans la mer rouge ,il passe à coté du tube qui va vers la mer morte,Et crac,300kmh d’accélération du à la pression et en plus il va devenir oblong pour être hydrodynamique. Il arrive dans la mer morte ,tout du sel et des gens qui s’aiment pas,quel calvaire !!!!!. Ce n’est pas bien de faire du mal à ces pauvres poissons de la mer rouge,elle est belle la mer rouge ,ils y sont bien. Si l’homme a vidé la mer morte qu’il se débrouille et surtout les riverains,car ce n’est pas nous ni ces pauvres poissons de la mer rouge qui allons payer les frais de ce genre d’idiotie. Jesus y marchait sur l’eau et bien nous on fera mieux on marchera au fond.... bb


                      • Le péripate Le péripate 27 décembre 2006 20:50

                        Bon, pourquoi pas. Là où le bât blesse, c’est que je n’ai pas bien compris qui va payer. Tu peut répéter ? Ah , et les cultures, c’est qui ? Parce que pollueurs/payeurs, c’est pas si idiot que ça...

                        Le Peripate.


                        • bb (---.---.134.117) 27 décembre 2006 21:03

                          Salut péripate.. Mais non le monsieur a dit on fait d’abord des études qu’il faut payer et après si c’est pas possible on a payé et rien ne se fait. Un peu comme la navette hermès,tout dans les bureaux d’études et il n’en sort rien sauf des sous pour des gens qui passent leur vie à étudier des études qui ne se font pas. En plus ils demandent un actionnariat si ca se fait et ce dernier qui est populaire ce retrouve lésé et racheté à bas prix par le banques... bb


                        • Nono (---.---.69.254) 27 décembre 2006 21:10

                          Sodome et Gomorrhe, Deux cités englouties par une mer de sel. Cet épisode de l’ancien testament qui fit la joie des peintres de la Renaissance serait, paraît-il, à l’origine de la Mer Morte !

                          Nono


                          • (---.---.33.43) 27 décembre 2006 21:12

                            C’est à Sodome qu’il fallait faire la Gay Pride, plutôt qu’à Jérusaleme !


                          • (---.---.33.43) 27 décembre 2006 21:20

                            Rectif : Jérusalem


                          • bb (---.---.134.117) 27 décembre 2006 22:53

                            On est pas des shaddocks et on va pas se mettre à pomper en plus pour des gibis...bb


                            • Le furtif (---.---.28.42) 28 décembre 2006 00:29

                              Si en ce moment les troupes éthiopiennes pénètrent en Somalie c’est pour forer les trous nécessaires à la mise en place d’agrafes géantes tout au long du rift. La courageuse soldatesque descendant du royaume d’Axoum a décidé de renouer avec les travaux pharaonesques du royaume de Kousch en interdisant le libre jeu du gigantesque système de failles du grand Rift africain....

                              Le grand Rift bloqué par des agrafes à sa taille

                              Ainsi sera conjuré le risque majeur de voir l’eau de la Mer Rouge se déverser dans les étendues désolées du sud éthiopien , cette eau si précieuse et si nécessaire au très sérieux plan de remplissage d’une Mer Morte qui n’a rien demandé à personne.

                              Nul doute que les mêmes intérêts désintéressés du chantier de la Mer Morte et de la fourniture d’armes à une région ...qui en manque tant... sauront conjuguer leurs efforts.

                              lexique :

                              • pharaonique => antique
                              • pharaonesque => grotesque

                              Joël Champofurtif


                              • mcm (---.---.121.69) 28 décembre 2006 09:01

                                @Henry Moreigne,

                                Pourquoi sauver une mer morte ? Pour faire plaisir aux morts ? N’y-a-t-il pas assez d’humains vivants en péril pour s’occuper d’une mer morte ?

                                Vore article me prouve que le bon-sens est mort dans votre esprit !


                                • Darkfox (---.---.141.125) 28 décembre 2006 09:36

                                  Question pourquoi la France, les Etat unis et les pays d’Europe occidentaux vient mettre ne serait ce qu un centime la dedans ? Après peut être va t on dire que c’est uniquement humanitaire ou écologique ( y pas de poissons dedans mais bon... ) Donc la question est plutot est ce que les principaux pays qui pompent dans le fleuve qui l alimente ne pourraient se calmer... sinon bah ca fera une masse d’eau salée en moins et une mine de sel en plus...


                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 28 décembre 2006 11:17

                                    C’est hélas vrai qu’a travers le monde que les hommes créent des catastrophes, tout cela par bêtises, ignorances et surtout par profit immédiat sans penser à nos petits-enfants !

                                    Je sais le sujet est grave, mais à mon échelle que puis-je faire ?

                                    Pour la Mer Morte et la Mer d’Aral , j’vois bien ça comme solution !

                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Shadoks

                                    Claude Pipelu au secours !

                                    http://martinlothar.canalblog.com/images/Shadok04.jpg

                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Pieplu

                                    @+ P@py


                                    • mcg (---.---.63.9) 5 janvier 2007 12:49

                                      Je pense à mon humble niveau qu’il faudrait que le Jourdain continue comme par le passé à alimenter la mer morte. Arretons de trouver des solutions vaseuses alors que depuis des siècles tout allait pour le mieux lorsque le Jourdain n’était pas utilisé pour l’irrigation. prenez l’exemple de la Loire en France et vous comprendrez.


                                      • Thomas (---.---.102.172) 12 janvier 2007 17:59

                                        L’idée ne me paraît nullement hérétique, sous réserve d’appréciation de l’impact environnemental. Le coût d’investissement (6,5 mds $ y compris l’usine de dessalinisation)n’est pas rédhibitoire. A comparer aux 2 mds € que coûte un sous-marin nucléaire d’attaque de type Barracuda ou aux 4 Mds $ du nouveau porte-avions US. J’ai tendance à penser que les avantages à redonner vie à la Mer Morte sont supérieurs aux inconvénients du projet (en première analyse). La dessalinisation (préalable à l’irrigation donc à la mise à disposition de nouveaux espaces agricoles qui ne peuvent qu’améliorer le niveau de vie des populations locales) peut procéder de l’osmose inverse utilisant la différence altimétrique pour obtenir la pression requise, mais elle peut aussi s’alimenter en énergie en utilisant une technologie moins coûteuse que l’osmose inverse : l’évaporation à moindre pression (la vieille technique des flash evaporators que l’osmose inverse portée par de grands groupes de l’industrie de l’eau tendent à rendre obsolète). L’osmose inverse coûte cher en investissement et en fonctionnement. L’évaporation à basse pression a besoin de chaleur (on évapore industriellement à 55/60°C). L’énergie thermique requise peut être produite par un échangeur thermodynamique captant les calories de l’eau de mer (échangeur en titane)qui rejette l’eau de mer avec un delta T° de 6 à 8°C. L’électricité demandée par les pompes peut être produite par une turbine couplée à un générateur utilisant le courant du canal. Au final, le bilan énergétique peut être largement positif, au-delà des besoins de la dessalinisation. Si le conflit israélo-arabe n’est pas exclusivement fondé sur l’approvisionnement en eau douce (cf la guerre du Jourdain), ce problème y contribue gravement. La dessalinisation de l’eau de mer en grandes quantités pourrait devenir un facteur de paix.


                                        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 16 janvier 2007 22:46

                                          Il faudrait aussi penser à réhabiliter et restaurer le site de Sodome pour la Gay Pride 2008.


                                          • Cédric (---.---.172.188) 16 janvier 2007 22:54

                                            Ca me fout quand même la gerbe de voir toutes ses personnes raisonner par le fric et pour le fric. BB en tête, les autres qui suivent, joyeux drilles de la déchéance inhumaine absolue.

                                            Vous devriez avoir honte de ce que vous êtes !

                                            Cédric

                                            PS. : quand vous avancez des arguments scientifiques, ayez au moins l’intelligence de les rendre scientifiques !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès