Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Un réchauffement glaciaire

Un réchauffement glaciaire

Il est difficile, aujourd’hui, d’ignorer le grand rassemblement « citoyen » annoncé à grand fracas médiatique, sous le titre de COP21, manifestation qui devrait rassembler fin novembre 2015, 20 000 experts en tout genre, destinée à prendre « des décisions courageuses », afin de lutter contre le changement climatique…sauf qu’un autre son de cloche pourrait bien semer le désordre prochainement.

Sur le terrain politique, il s’agit pour Hollande de reverdir son blason, tentant, si un accord intervenait à l’issue de ces journées, de s’attirer les faveurs des élus écologistes, à la veille des élections régionales…

Mais oublions ces calculs politiques, et penchons nous sur le réchauffement annoncé.

Il ne s’agit pas ici de contester le changement climatique, même si quelques troublions, doutent encore aujourd’hui de sa réalité…lien

Ce changement climatique est réel, et pour s’en convaincre, il suffit de constater l’état catastrophique des pôles, avec réduction drastique de la banquise, et l’évidente fonte des glaciers un peu partout dans le monde, laquelle banquise, vient de battre son plus beau record depuis 30 ans. lien

Ne serait-ce que dans notre pays, ceux qui vivent dans le sud-est du pays ont constaté la présence de cigales, bien au-delà des abords de Valence, limite habituelle de la présence de cet insecte chanteur, puisque à Isieux, dans l’Ain à une bonne centaine de kilomètre de Valence, la cigale y a fait son apparition depuis 5 ans. lien

Ce changement climatique annoncé a déjà des conséquences, et la migration qu’il pourrait provoquer bientôt seraient sans commune mesure avec celui que nous connaissons aujourd’hui.

Même si le niveau de la montée des eaux fait débat, certains évoquant « quelques centimètres », d’autres annonçant plusieurs mètres, elle est déjà constatée ici ou ailleurs.

Selon des experts, cette montée des eaux constatée est de l’ordre de 3 mm par an, ce qui à l’échelle mondiale la situerait d’ici à 2030 de 8 à 23 cm…mais les modèles sont-ils bons ?

Le rapport du Giec annonçait pour la fin du siècle une élévation possible de l’ordre de 60 cm, et des modèles récents vont jusqu’à évoquer le chiffre de 70 cm. lien

Tous les modèles peuvent être contestés, car ils sont d’abord basés sur l’augmentation du CO2, mais font peu de compte des rejets de méthane, alors que ce dernier est 23 plus actif en matière d’agent sur le changement climatique.

Cette véritable « bombe climatique » qu’est le méthane, a plusieurs origines, mais au-delà de l’activité humaine, la plus préoccupante se trouve dans l’Océan Arctique.

Le réchauffement provoqué par le CO2 a diminué considérablement l’épaisseur de la couche de glace libérant des quantités impressionnantes de méthane, lesquelles vont évidemment accélérer le changement climatique. lien

Certains internautes taquins proposent sur leurs blogs des simulateurs de montée des eaux, et dans le cas aléatoire, où elle serait de 50 mètres, force est de constater que les nîmois hériteraient d’une belle plage aux abords de leur ville. lien

Sur le site « notre planète info  », un forum passionnant a été lancé, et les réflexions qui vont bon train méritent le détour. lien

Sans lire dans le marc de café, il est probable que cette nouvelle conférence mondiale sur le climat accouchera d’une jolie souris, même si le président français espère le contraire, comptant sur la réussite de cette COP21 pour se parer des plumes du défenseur de l’environnement, ce qui aiderait sa réélection en 2017

En effet, pour que cette rencontre réussisse, il faudrait l’unanimité des pays qui y participent, et même si Obama a brusquement pris une tangente écologiste, des pays comme la Chine semblent avoir d’autres préoccupations. lien

Et ce pays n’est pas un cas isolé, car tous ceux que l’on qualifie de « pays émergents » n’ont manifestement pas l’intention de brider leurs économies qui commencent tout juste pour certains à sortir la tête de l’eau. lien

Ce plan de réduction des GES (gaz à effet de serre) destiné à maintenir le réchauffement climatique en dessous du seuil convenu de leur parait peut compatible avec leur volonté de croissance économique. lien

Attendons donc les conclusions de cette conférence mondiale sur le climat…en rappelant que si les 196 pays présents scellaient enfin un accord, il n’entrerait en vigueur qu’en 2020. lien

Face à cette farce planétaire, sponsorisée par des multinationales « amies du climat », François Hollande ne voit dans cette écologie qu’une « opportunité de croissance ». lien

En attendant, les écologistes ont déjà rétorqué en proposant un contre sommet mondial du climat qui aura lieu le 14 novembre à Vénissieux, lequel sera organisé par le journal « La Décroissance »… lien

L’affaire serait donc entendue : la COP21 sera un échec de plus, attendant une COP22 et les suivantes…les politiques tenteront de faire passer l’échec pour un succès…et les écologistes réunis à Vénissieux clameront d’une seule voix : « nous vous l’avions bien dit… »

Pourtant, tout n’est pas si simple…

S’il faut en croire la NASA, nous devrions connaitre d’ici peu une « légère » glaciation, appelée « minimum de Maunder » rappelant celle qu’a connue notre planète vers 1645.

Pour l’institution américaine, c’est la diminution du nombre de taches solaires qui serait en cause, ce qui a fait dire à Mike Lockwood de l’Université de Reading que « d’ici à 40 ans, il y a une probabilité de 10 à 20% que nous retraversions un âge glaciaire tel que durant la période du minimum de Maunder », et en 2013, la NASA affirmait que « quelque chose d’inattendu » se passait sur le soleil ».

Déjà en 2010, le site « The Register » titrait : « la terre se dirige peut-être vers un mini-âge glaciaire » indiquant « qu’une période d’activité solaire inhabituellement basse était sur le point de commencer  ». lien

Un autre scientifique, John Eddy, lequel a été l’un des premiers à évoquer ce « minimum de Maunder », enfonce le clou.

Étudiant les anneaux des arbres, il a constaté une période de faible activité solaire de 1450 à 1540 qu’il a nommé « le Spörer minimum » puis à déterminé 3 cycles de périodes particulièrement froides débutant aux alentours de 1650, 1770, et 1850, chacune séparées par de légers intervalles de réchauffement. lien

Récemment, Valentina Zharkova, professeur de mathématiques à l’Université de Northumbria au Royaume-Uni, utilisant un nouveau modèle concernant le cycle solaire, affirme que l’activité solaire va tomber de 60% au cours des années 2030 pour une période de 11 ans. lien

Elle a déclaré : « nous avons trouvé que 2 vagues magnétiques ont pour origine 2 différentes couches de matière à l’intérieur du soleil. Elles ont toutes deux une fréquence d’environ 11 années, même si elles sont légèrement différentes et parfois décalées. Au cours du cycle, les vaguent fluctuent entre les hémisphères nord et sud du soleil. En combinant les effets des vagues et en les comparant avec les données réelles du cycle actuel du soleil, nos prévisions montrent une exactitude de 97% ». lien

Certes, la marge de 3% est minime, mais elle est porteuse d’espoir…

Pourtant ce n’est pas tout.

En effet, un autre chercheur, dont je ne peux révéler aujourd’hui le nom, a une autre mauvaise nouvelle à apporter.

Il va publier sous peu un rapport, et ce n’est qu’à ce moment que l’affaire pourra être médiatisée.

Sa théorie se base sur un alignement des planètes avec le soleil qui devrait se produire sous peu.

Cet alignement privant notre planète d’une partie de la chaleur solaire, déclencherait fatalement une mini-glaciation, laquelle devrait commencer beaucoup plus tôt qu’annoncé précédemment.

Cet alignement du soleil avec les autres planètes s’est déjà produit le 9 novembre 1881, et force est de constater qu’une période climatique froide s’est produite à la fin du 19ème siècle. lien

Il suffit d’observer ce graphique mettant en relation la baisse de l’activité solaire, et le refroidissement, pour le constater.

Pourtant, lors de ces mini-glaciations, la variation de température ne dépassait guère à l’échelle globale. lien

En effet, et ce n’est pas si éloigné, en février 1814 le froid avait été si intense que la Tamise avait gelé, et que de grands champs de glace s’étendaient sur les côtes britanniques et françaises, bloquant tout le trafic maritime. lien

En France, c’est en décembre 1879 que la dernière vague de froid a sévi sur le pays, avec des températures de – 28° à Paris, la plus basse atteignant -35°… lien

Alors une chatte y perdrait ses petits : réchauffement de voire ou plus…provocant un exil massif de population, vu la montée du niveau des mers et des océans, et la fonte des glaciers, ou glaciation provoquant une baisse massive des températures de plusieurs degrés ?

Les plus optimistes verront dans cette mini-glaciation l’occasion de ralentir le réchauffement, mais ce serait oublier qu’une fois cette conjoncture planétaire dissipée, le réchauffement reprendrait de plus belle.

Comme dit mon vieil ami africain : « pas besoin de se baigner pour nager dans le bonheur ».

L’image illustrant l’article vient de « linternaute.com »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Les cigales sont de retour

Désolé de jeter un froid

Tout va très mal madame la banquise

Tout va très bien, madame la banquise

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

De la fuite dans les idées

L’imagination au pouvoir

D’autres énergies pour sortir de la crise

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.93/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

134 réactions à cet article    


  • eric 29 septembre 2015 10:06

    Pour l’alignement des planètes, j’étais déjà au courant....https://fr.wikipedia.org/wiki/Lara_Croft:_Tomb_Raider


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2015 12:47

      @eric
      je ferais part de votre découverte (?) au chercheur (évoqué dans l’article) dont vous lirez sous peu la contribution.

      sans vouloir vous vexer, j’ai peur qu’il n’en tienne pas trop compte...
       smiley
      mais c’est courageux de votre part d’essayer .

    • eric 29 septembre 2015 20:04

      @olivier cabanel
      Toute la question est de savoir si vous et lui avez vu ce documentaire scientifique ? (je parle bien sur de l’opus sur l’alignement des planètes). Personnellement, quand Angelina Jolie pénètre dans le temple des extra terrestre j’ai bien reconnu le style des bâtisses pyramidales sous marines japonaises dont vous démontriez le caractère d’artefact dans un autre de vos articles scientifique....
      Le lien me parait évident....


    • eric 29 septembre 2015 21:41

      @soi même Et le titre ! Pourquoi pas une « glaciation réchauffante » pendant qu’on y est... !


    • izarn 29 septembre 2015 22:32

      @eric
      Oui, on ne voit pas en quoi l’alignement des planètes pourrait perturber le soleil...C’est ubuesque.


    • Yanleroc Yanleroc 29 septembre 2015 22:39

      @eric


      Vu le glissement des commentaires plus bas, sur les alignements planétaires, le titre aurait pu être :
             Mars et Vénus:de chauds lapins

    • soi même 29 septembre 2015 22:58

      @eric, il faut dire Olivia produit beaucoup de CO2 par informatique, bien sur comme il pète écologiquement très difficile à évalue sa pollution physiologique par contre sa pollution intellectuelle elle dans la bonne moyenne, à force il va sans doute battre joetaxis.


    • Olivier 29 septembre 2015 10:10

      Le soi-disant « réchauffement climatique » est une imposture grotesque dénoncée depuis longtemps par de nombreux scientifiques (voir par exemple http://www.co2science.org/). On ne parle plus d’ailleurs de « réchauffement » mais de « changement climatique » ce qui est significatif. 

      Quant au rôle de l’activité humaine sur le CO2 elle est elle infinitésimale, ne serait-ce que parce que l’influence de ce gaz est très faible sur un plan global.

      Tout cette histoire est purement politique : il s’agit en fait d’une manipulation destinée à justifier une gouvernance et un contrôle mondial des économies et des politiques nationales, dans le cadre de l’agenda du mondialisme.

      • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2015 12:47

        @Olivier
        si vous le dites...

         smiley

      • invite2018 29 septembre 2015 14:20

        Le fait que le vocabulaire utilisé pour décrire les enjeux environnementaux ne soit pas exactement le bon ne remet pas en cause le fond du problème, à savoir que la causalité entre l’activité humaine et les dégâts écologique n’est plus à prouver.

        La gestion actuelle de l’industrie est bel et bien fautive de la fonte des glaces. Et remplacer ce qui est en train d’être fait par un nouveau mode de production, beaucoup plus vert, et dont la mise en place entrainerait inévitablement une forte diminution des sacro-saints profits des grands actionnaires riches à milliards (pour des raisons élémentaires de non-infinité des ressources), sera quelque chose sans quoi la grande catastrophe environnementale qui fera disparaitre l’humain et aussi beaucoup d’autres être vivants sera inévitable.

        L’incompatibilité entre le niveau actuel de la richesse des grands maître de l’économie (les quelques 500 personnes les plus riches du monde) et le développement durable n’est ni un fantasme ni un mensonge, mais une évidence.


      • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2015 15:26

        @invite2018
        pas mieux !

        je partage et remercie.

      • eric 29 septembre 2015 21:08

        @invite2018
        Ben non....ce n’est pas la gestion actuelle de l’industrie, en particulier au sens ou vous l’entendez puisque vous évoquez de « grands actionnaires ».

        Consommation finale 100% 8 979 Industrie 28,3% 2 541 Transports 27,9% 2 507 Résidentiel, agriculture et autres secteurs 34,8% 3 122 Usage hors énergie 9,0% 809

        Consommation finale d’énergie par secteur dans le monde en 2012 (d’après données du Key World Energy Statistics 2014)

        Bon, on peut ergoter...dire que les transport...que si nous nous chauffons, finalement, c’est industriel, etc...mais si on s’en tient à vos trucs, l’industrie ( les grands actionnaires, c’est une fraction de 28% du total de la consommation d’énergie et donc vous racontez n’importe quoi.

        Mais étais ce bien nécessaire de vous démasquer ? En général, les gens qui commence un truc, par " ce n’est plus à prouver, c’est une évidente, etc....


      • izarn 29 septembre 2015 22:53

        @Olivier
        Quand les Vikings ont découvert le Greenland, Groenland, ils étaient trés contents, et n’ont jamais eu à souffrir d’aucune montée des eaux dignes du Déluge de la Bible...
        Au point de vue historique, on n’a jamais rien lu de tel...Sauf l’Atlantide, mais cela se passait mythiquement des millenaires avant JC.
        Visiblement la Grèce n’a pas coulé par le fonte des glaces du Greenland. Les Egyptiens n’ont jamais rien remarqué durant 3000 ans...
        Les modèles utilisés sont imparfaits, et pourquoi pas trafiqués...(Climategate)
        "... Un tel résultat renforce l’idée que les modèles ont encore beaucoup de progrès à accomplir avant que nous puissions leur faire confiance pour fournir des informations sur ce que le climat fera dans le futur ou, même, sur les raisons pour lesquelles il le fera. « 

         »
        En moyenne, les modèles réchauffent l’atmosphère globale avec un taux trois fois supérieur à ce qui se produit dans la réalité."


        En d’autre termes, il est allégué que le CO2 est un indicateur (proxy) pour tous les changements climatiques dus aux activités humaines. En réalité, ces impacts revendiqués ne sont même pas corroborés de manière consistante par les observations factuelles.

        Ce sont les USA qui ont inventé le réchauffement climatique, et racontant des mensonges ; ex :

        "Selon Le Conseil de la Maison Blanche sur la Qualité Environnementale des événements déjà observées de nos jours et projetés pour le futur incluent des vagues de chaleur plus intenses et plus fréquentes, des feux de forêts plus intenses, une qualité de l’air dégradée, de fortes pluies et des inondations plus sévères, des sécheresses en augmentation, un accroissement de la montée des eaux, des tempêtes plus intenses, des dégâts causés aux ressources hydriques, des dégâts causés à l’agriculture, à la vie sauvage et aux écosystèmes.« 


         »En résumé, les informations présentées ci-dessus, montrent que le blocage de projets spécifiques ou même l’arrêt de secteurs tout entiers de l’économie dans les secteurs énergétiques n’auront aucun impact sur le système climatique du globe. De plus, les informations rappelées plus haut indiquent que la compréhension scientifique (c’est à dire les modèles du climat) sur la manière dont les gaz à effet de serre affectent le climat sont défaillants du fait qu’il n’existe pas de lien quantifié et établi entre la croissance des émissions et les changements spécifiques du climat non plus qu’avec les événements météorologiques extrêmes."
        http://www.pensee-unique.fr/news.html#pam


      • invite2018 30 septembre 2015 09:13

        @eric,


        28% de la consommation, ce n’est pas négligeable, quand on sait que les gens qui se les partagent ne représentent pas plus de 0,000006% de la population mondiale. Et c’est en fait une part encore plus importante qui est concentré par les ultra-riches, car ces derniers sont contrairement à ce que vous entendez, propriétaires de quasiment tous les moyens de production, qu’il s’agisse du secteur primaire, de celui secondaire, ou de celui tertiaire.

        Je vous signale qu’une agriculture peut très bien être une agriculture industrielle. Et en l’occurence, la quasi-totalité de la production agricole mondiale actuelle est issu d’une industrie sous une forme très irrespectueuse de l’environnement. 

        C’est illusoire de penser que les agricultures biologiques ou même semi-biologiques constituent actuellement plus qu’une infime minorité dans la production agricole en général. Il est également à noter que la très grandes majorité des terres appartiennent aux même personnes que celles qui possèdent les entreprises multinationales industrielles, et non pas, contrairement à ce que beaucoup imaginent, à ces agriculteurs contraint de bosser plus de 100 heures par semaine sans gagner plus que le stricte minimum pour survivre.

        Vos chiffres ne remettent donc nullement en cause ce que j’ai dit précédemment, à savoir que l’activité humaine est réellement cause de la dégradation de l’environnement, et que la catastrophe écologique ne pourra pas être éviter sans diminution drastique des profits de ce demi millier d’actionnaires qui détient à lui seul plus de richesses que tout le reste de l’humanité réuni.

      • howahkan howahkan Hotah 29 septembre 2015 10:12

        Salut Olivier

         je ne sais pas pourquoi et c’est sûrement pas bien,pardon d’avance, ,mais je m’en balance de ce sujet très...Al gore

        ici en Irlande on attends le réchauffement avec impatience depuis un bon moment , mais rien ne se passe...on a deja fait des petits feu dans la cheminée le soir....bonne odeur de tourbe pour accélérer le processus...

        dans un monde collectif de partage, coopératif, intelligent donc pas sur terre, tout problème pratique se résous ensemble..

        comme on a choisit l’autre option : eh les gars battons nous c’est génial le sang ... ...

        alors là oui tout devient problème insoluble

        si je tenais le con qui a décrété que le climat doit etre une constante..sûrement un matheux statisticien encore smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2015 12:49

          @howahkan Hotah
          pardonné.

          mais dans le fond, c’est pas faux.
          nous ne sommes qu’un jouet dans l’univers, et un jouet peu crédible.
          alors pourquoi s’inquiéter ?
          la solution est surement ailleurs.
           smiley

        • howahkan howahkan Hotah 29 septembre 2015 14:22

          @olivier cabanel

           smiley.............salutations...


        • bakerstreet bakerstreet 29 septembre 2015 17:15

          @howahkan Hotah

          Par contre super les ours blancs peuvent maintenant se bronzer au soleil, 
          et les inuits faire pousser des tomates, pendant que les grecs les importent de chine. 
          Il est pas beau notre monde ?

        • bourrico 7 29 septembre 2015 10:21

          Cet alignement privant notre planète d’une partie de la chaleur solaire, déclencherait fatalement une mini-glaciation, laquelle devrait commencer beaucoup plus tôt qu’annoncé précédemment.


          MOUAHAHAHAHAHA smiley


          Dommage c’était intéressant jusqu’à cette farce grotesque, qui a marqué l’arrêt de ma lecture.
          Punaise mais vous réfléchissez des fois à ce que vous écrivez ou recopiez ?
          Vous devriez, ça vous éviterai de vous ridiculiser et de perdre en une seule phrase toute votre crédibilité.
          Le sommet est atteint avec le fait que vous ne révéliez pas le nom de la personne, on nage en plain complotisme de bistrot.
          Si vois vouliez tenter de donner une consistance à la farce de l’alignement avec cette tirade, c’est un échec total, c’est tout le contraire !

          Et accessoirement, le problème avec vos petites phrases débiles comme celle la, c’est que ça décrédibilise la totalité du texte.

          • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2015 12:52

            @bourrico 7
            sacré bourrico.

            toujours en forme pour le meilleur, et surtout pour le pire.
            vous avez dit « crédible » ?
             smiley

          • troletbuse troletbuse 29 septembre 2015 14:18

            @olivier cabanel
            40 ans après ne pas avoir été sur la lune, les amerloques ont trouvé qu’il y avait de l’eau sur notre satellite. Eh bien figurer que, depuis hier matin, 28 septembre 2015, l’alignnement Soleil-Terre-Lune vient de provoquer une mini-glaciation sur la Lune. Pour confirmer, on attendra que les amerloques y aillent. smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2015 15:29

            @troletbuse
            ceci dit, l’eau éventuelle de Mars est avant tout très salée...et la température de cette planète, habituée a des températures extrêmes nous ferait regretter la notre.

            quand à la Lune, il faudrait en effet y retourner pour voir de quoi il en revient.
             smiley

          • troletbuse troletbuse 29 septembre 2015 20:24

            @olivier cabanel

            quand à la Lune, il faudrait en effet y retourner pour voir de quoi il en revient.
             
            Erreur, il faudrait « Y ALLER » et non y retourner.

          • bourrico 7 29 septembre 2015 21:00

            @ Cabaniais


            Crédibilité oui, va voir dans le dictionnaire, ça t’instruira, charlatan !
            Il n’y a bien qu’ici ou tu peux trouver un public pour gober tes stupidités sans nom.

            En attendant pas un mot de justification de ta part, mystificateur en carton, gourou de mes fesses, tu me fais marrer t’imagines pas !! smiley

            L’Alignement des planètes... MOUAHAHAHAHA désolé mon gros, mais celle la elle est trop bonne, je m’en remet pas. smiley
            Entre ça et tes patates, t’es le roi des guignols d’AV !



            A plus tête de buse. smiley

          • izarn 29 septembre 2015 23:10

            @olivier cabanel
            Oui, l’alignement des planètes, on nous a déja fait le coup : C’est ridicule !
            Encore un qui croit à l’Astrologie...
            Mais bon, quand on est capable de prendre le GIEC au sérieux, tout est possible !


          • oncle archibald 29 septembre 2015 10:48

            Allons bon ! Fini les pets des vaches qui nous foutent dans la bouse chaude ? Merde alors, ou Shit plutôt puisque le climat est « international » et l’anglais la langue véhiculaire des scientifiques …. Dommage, c’était bien rigolo parfois … Alors Allègre et quelques autres avaient raison ?? C’est l’activité solaire qui est importante, pas les pets des vaches ?? Il va falloir les réhabiliter et leur faire une statue … En glace, comme à Poznan !


            • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2015 12:54

              @oncle archibald
              cher oncle

              vous gobez tous ce que les médias veulent vous faire avaler ?
              le méthane...les vaches (et les humains) en produisent un peu.... sans commune mesure avec celui qui est relâché aux pôles.
              je sais que vous pouvez comprendre.
               smiley

            • bourrico 7 29 septembre 2015 21:05

              @olivier cabanel

              vous gobez tous ce que les médias veulent vous faire avaler ?


              C’est ça ta défense ?
              Si on crois pas à ta religion on est un gros gogo tf1 fan boy ? 
              T’es sérieux ? smiley

              Trouves donc des explications pour tes planètes et lieu de jouer les grand sage, on est pas dans ta secte la.

              « Tu peux pas comprendre »

              Ben tu m’étonnes, faut avoir fait Saint Anne pour te comprendre smiley

              Punaise ça fesait longtemps que j’atais pas venu, je regrette pas ma visite.

              Goss Rigolade !! smiley


            • izarn 29 septembre 2015 23:19

              @olivier cabanel
              Allons bon, du méthane aux poles ?
              Sous l’Arctique, il y a de l’eau. Pas du méthane. Ensuite si la glace fond, comme tous les étés, et se reforme tous les hivers, on a jamais observé des fluctuations formidable de méthane dans l’air !
              Bon, il se peut qu’il y en est en profondeur, sous la terre du gaz. Ceci dit on ne voit pas pourquoi il ferait pschittt, alors qu’il ne le fait pas tout seul dans les déserts chauds.
              Sous l’Antarctique, il y a des rochers, soit. Mais malheureusement, l’Antarctique ne fond pas !
              Bref, on est en plein délire.


            • fred.foyn Le p’tit Charles 29 septembre 2015 10:49

              COP_21...sera l’enterrement de première classe des verts...des solutions à prendre pour lutter contre l’argent qui pollue...ou contrer la connerie humaine...
              AMEN


              • JL JL 29 septembre 2015 11:04

                ’’Sa théorie se base sur un alignement des planètes avec le soleil qui devrait se produire sous peu.’’


                MDR !

                Si vous étiez un peu cultivé, d’une part vous feriez le même petit calcul que celui que j’ai fait quand j’ai lu votre article en modé pour constater qu’un tel alignement durerait tout au plus quelques secondes ; d’autre part, que la surface apparente depuis la Terre, des disques vénusiens et martiens est ridicule comparée à celle du soleil : ce n’est même pas l’équivalent d’un puceron sur le phare de Trévidic.

                Ce type dont vous parlez n’est surement pas un astronome mais sans aucun doute un astrologue.



                • oncle archibald 29 septembre 2015 11:14

                  @JL oui, le devin plombier des Shadocks qui voit l’avenir dans son robinet magique ! 


                  En attendant combien de millions d’euros seront foutus en l’air pour la COP 21 ? Combien de litres de kérosène brulés pour transporter toutes ces éminences ?? Encore un coup, nos bons maitres pensent à LEUR avenir à leur « COM » et se foutent du notre comme d’une guigne !

                • Gollum Gollum 29 septembre 2015 12:08

                  @JL

                  Vous avez raison le truc de l’alignement planétaire est ridicule. MAIS :

                  Si vous étiez un peu cultivé, d’une part vous feriez le même petit calcul que celui que j’ai fait quand j’ai lu votre article en modé pour constater qu’un tel alignement durerait tout au plus quelques secondes ; 

                  Heu non… ça durerait plus que quelques secondes. Mais comme vous êtes cultivé je vous laisse corriger.

                  d’autre part, que la surface apparente depuis la Terre, des disques vénusiens et martiens est ridicule comparée à celle du soleil :

                  Tout à fait. Sauf qu’il y a un détail de taille que vous avez oublié. C’est que Mars se situe derrière la terre (par rapport au soleil, ou plus loin si vous préférez) contrairement à Vénus…

                  Autrement dit seuls Vénus et Mercure pourraient occulter le soleil, sauf que leur taille infinitésimale, bien évidemment les en empêchent..


                  Je rajoute que cette histoire d’alignement planétaire est d’autant plus ridicule qu’il n’y a pas d’alignement planétaire véritablement conséquent à l’ordre du jour dans les années qui viennent, à part la conjonction Jupiter/Saturne/Pluton de 2020..

                  De la part d’un astrologue qui apparemment connait mieux l’astronomie que vous. smiley

                • JL JL 29 septembre 2015 12:35

                  @Gollum

                  en effet, j’ai dit Mars et c’est Mercure. Mille fois pardon.

                  Pour ce qui est de la durée, je suppose que vois avez fait le calcul ?

                  Voici le mien : la Terre dont le diamètre est de 13500 km parcourt en un an une circonférence de :

                  150 000 000 *2*3.14 = 936 millions de kms

                  Donc 936 millions / 13500 = 70 000 fois son diamètre.

                  Je vous le concède, hier soir j’avais sommeil : il lui faut 7 minutes pour parcourir son diamètre.

                  Vénus fait un un tour en 224 jours terrestre, soit 1,6 fois plus vite que la Terre. la durée de la mini éclipse n’excédera pas quelques 28 à 30 minutes. Je vous laisse le soin de faire un calcul précis, si ça vous chante (Le diamètre de Vénus est quasiment égal à celui de la Terre, mais son diamètre apparent vu de ce dernier est 1,5 plus grand que celui de la Terre, vu qu’elle n’est qu’à une centaine de millions de kms).

                  Quant à l’éclipse de Mercure, c’est encore plus rapide puisqu’elle fait un tour en 88 jours terrestre, soit 4 fois plus vite que la Terre.

                • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2015 12:56

                  @JL
                  il s’agit d’un chercheur du cnrs.

                  il sera ravi d’apprendre que vous le prenez pour un gougnafier.
                  lorsque le rapport sera publié, je serais curieux de voir ce que vous pourrez en dire.
                  sans vous ridiculiser, cela va de soi...
                   smiley

                • Nycolas 29 septembre 2015 14:04

                  @olivier cabanel

                  Concernant « l’alignement de planète », une recherche telle que celle que j’ai faite moi-même vous aurait convaincu que c’est un délire. Google étant votre ami, il vous apprendra, au fil de liens fournis par divers chercheurs du CNRS ou du MIT, qu’aucun alignement de planète n’aura lieu avant 3 siècles, et qu’en fait d’alignement, il s’agira d’un positionnement d’une partie seulement des planètes du système solaire, dans un arc de cercle représentant plus un quart de cercle. Vous avouerez qu’on fait mieux comme « alignement ».

                  J’ai aussi des amis au CNRS, mais ils sont habituellement meilleurs quand ils parlent dans leur spécialité... Aussi je ne me fie pas forcément aux paroles d’un chercheur en IA quand il me parle astrophysique, ou d’un chercheur en particules quand il me parle de climat. C’est triste mais c’est ainsi, la science étant compartimenté, un scientifique n’est prophète qu’en son domaine, et encore... Vous connaissez le proverbe (pas tout à fait africain), en la matière.


                • Gollum Gollum 29 septembre 2015 14:12

                  @Nycolas

                  On avait d’ailleurs parlé d’alignement de planète pour le 21/12/2012 alors que là aussi, une simple consultation d’éphémérides planétaires suffisait pour savoir que d’alignement planétaire en ce fameux jour, il n’y avait rien, nada…

                  M’enfin faudra surtout qu’on m’explique comment un alignement planétaire des planètes lentes (de Jupiter à Pluton) du système solaire peut empêcher la chaleur d’arriver sur terre alors que celle-ci est située bien plus proche du soleil que les dites planètes en question… smiley

                • JL JL 29 septembre 2015 14:20

                  @olivier cabanel
                   

                  Une éclipse de Soleil par Vénus durerait 8 fois moins longtemps qu’une éclipse de Soleil par la Lune : comme je viens de le montrer ci-dessus, la durée d’une telle éclipse ne serait que de quelques 30 minutes.

                  Malgré un diamètre réel 2 fois plus grand, dans une telle configuration Vénus est 125 fois plus éloignée de la Terre que la Lune : son diamètre apparent vu de la Terre serait dans un rapport 2/125, soit 60 fois plus petit que celui de la Lune, et par conséquent sa surface occultante serait 60*60 = 3600 fois moindre.

                  Pour résumer, la perte d’ensoleillement par rapport à une éclipse de Lune serait 3600*8 = 15000 fois, quinze mille fois plus faible !

                  Qui est ridicule ?

                • Passante Passante 29 septembre 2015 14:37

                  @Gollum


                  salut,
                  sur la carte de la date donnée par olivier :
                  au premier abord c’est la formulation d’olivier qui cloche,
                  c’est pas alignement « par rapport au soleil ou avec », 
                  mais alignement durant l’année solaire, là oui ça marche, c’est patent, lisible, rare.

                  sur une durée pareille, ça peut concerner que les grandes planètes,
                  on parle supra jupiter compris
                  or en effet cette carte montre une suractivation remarquable de tout l’axe scorpion-taureau
                  sur longue période.

                  si l’on s’en tient aux règles de beyrouni sur telle configuration, 
                  valables déjà avant lui sur toutes traditions astro antiques concernant l’axe aldebaran-antares, malgré la précession des équinoxes qui joue dans ce cas, 
                  la règle donc c’est qu’il suffit de rajouter une vénus en lucifer et pas hesper 
                  donc venus automnale du levant pas du couchant 
                  donc ici en balance à l’entrée en hiver, pour obtenir :
                  des déluges.

                  c’est la terre centrale en taureau qui est affectée 
                  donc pas les hauteurs du capricorne ou les étés de la vierge, 
                  tout un printemps très travaillé, et par l’eau du scorpion.

                  voilà pourquoi en logique astrologique, oui la lecture de cette carte,
                  sur simple application des règles classiques allant de démocrite aux arabes,
                  aboutit au résultat : catastrophe climatique. 

                • lermontov lermontov 29 septembre 2015 14:52

                  @ Passante

                  Théorie de l’univers électrique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès