Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Une commune du Jura suisse se prononce positivement pour les (...)

Une commune du Jura suisse se prononce positivement pour les éoliennes

C'est par plus de 53%, avec un taux de participation de 59%, que les habitants de Sainte-Croix ont accepté hier le projet d'un parc éolien de six turbines dans un vote consultatif voulu par les opposants.

Ce résultat est remarquable à plusieurs titres.

Qu'une population consente majoritairement d'accepter les nuisances d'un parc éolien au profit de l'intérêt commun montre une fois de plus la pertinence de notre système démocratique semi-directe.

La production électrique du parc devrait être de 22 mio de kWh, soit l'équivalent de la consommation de la Commune de Sainte-Croix, industrie comprise. Les projections actuelles à l'horizon 2030-2050 parlent d'une part d'environ 3 à 7 % de l'éolien dans l'électricité consommée en Suisse.

Pour l'éolien en Suisse romande et dans le canton de Vaud en particulier, ce résultat est un signal très positif pour les autres projets, dont plusieurs ne rencontrent que peu d'opposition. Le Conseil d'Etat vaudois va pouvoir modifier sereinement le plan d'affectation cantonal.

La taille gigantesque de ces machines est souvent une des raisons des oppositions. Mais d'un autre point de vue c'est aussi un symbole fort pour sensibiliser les jeunes générations aux questions énergétiques dans l'optique d'un développement durable, un signal d'une nécessaire transition de notre société vers plus de sobriété.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 7 février 2012 12:33

    Les Vaudois ne sont pas des veaux : ils osent..
    Une solution d’avenir
    Mais quid du financement, des subventions pour cet investissement ?
    Comment s’organise la jonction de cette source aléatoire et le réseau régulier ?


    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 7 février 2012 12:45

      Les opposants aux éoliennes pour des raisons esthétiques sont les descendants de ceux qui trouvaient que la tour Eiffel défigurait le paysage parisien...

      Trouvent-ils plus esthétiques les pylones des lignes à haute-tension ? Ou les viaducs divers ? Ou les caténaires des voies ferrées ?

      • epapel epapel 7 février 2012 13:55

        Les opposants veulent tout simplement qu’il n’y en ait pas près de chez eux ça peut se comprendre, mais si on écoute les opposants pour chaque changement on ne fait plus rien nulle part.

        Le problème n’est pas qu’il y ait des opposants, mais qu’on les écoute plus que la majorité.


      • Croa Croa 8 février 2012 23:27

        Il y a des opposants en France parce qu’on y impose les éoliennes avec tous leurs inconvénients sans offrir aucun avantage. Ce n’est pas la même démarche en Suisse.


      • Gabriel Gabriel 7 février 2012 14:07

        Côté écologie, les Suisses ont toujours eu une longueur d’avance, tout comme pour la démocratie directe et participative, en voilà une preuve éclatante.


        • Rensk Rensk 10 février 2012 18:00

          Ha ha ha... ben tien, je viens de lire un article qui « recentre » un peu mieux le problème...

          La Suisse sort championne des pays écolo. Une médaille en toc ?http://www.24heures.ch/sante-environnement/environnement/La-Suisse-sort-championne-des-pays-ecolo-Une-medaille-en-toc/story/15284521

          La Suisse est le pays le plus respectueux de l’environnement devant la Lettonie et la Norvège...
          Yale ne prend, par exemple, en compte qu’un seul polluant atmosphérique : le dioxyde de soufre. « Une substance très particulière et aucunement représentative de la pollution de l’air en général, puisqu’elle est causée par la production d’électricité à base de charbon. »
          Autre important défaut dénoncé par Johann Dupuis, cet indice compte le CO2 « produit » en Suisse et non engendré par la Suisse. Or notre pays n’ayant quasi pas d’industries lourdes, pratiquement 50% de la production de CO2 nécessaire à l’économie Suisse est comptabilisée dans d’autres pays. - « Quand la Suisse importe des métaux précieux pour l’horlogerie de luxe, elle crée beaucoup de valeur ajoutée en utilisant peu de ressources. Mais c’est sans compter les tonnes de déchets produites en Afrique du Sud pour extraire l’or. »


        • volpa volpa 7 février 2012 14:24

          Dans le Doubs 25, département limitrophe, un énergumène énarque a fait opposition sur l’installation d’éoliennes sur le crêt monniot près de Gilley.

          On voit là toute la différence.


          • fybu 7 février 2012 14:36

            à Zen :
            La confédération et le canton subventionneront à mort, ce qui rend l’opération très rentable pour l’opérateur, d’où son acharnement à imposer ce projet. Quitte à sacrifier une éolienne (la plus proche) sur les sept initialement prévues pour que le projet ait plus de chances de passer : ils ont bien fait, au vu du résultat. De plus, Romande Energie propose un tarif du kWh plus élevé pour ceux qui souhaitent n’être « ravitaillés » qu’en électricité « verte ». Les bénéfices seront là, ne vous faites pas de soucis pour eux. Au point qu’ils vont payer une « allocation » à la commune de Sainte-Croix chaque année d’utilisation. Je n’en ai pas saisi la raison profonde, ne retenant que la volonté « écologique » du corps politique communal d’aider à tout prix ce projet à se concrétiser.

            à Jean J. Mourot :
            Il faut savoir qu’en Suisse, la législation impose une distance minimale de 300m aux habitations pour l’implantation des éoliennes (qui faisaient 60 à 80m de hauteur à l’époque de son établissement). Dans les pays voisins, avec la « titanisation » des éoliennes (180m de haut pour Sainte-Croix), la distance légale minimale est passée à 1km, voir 1,5km.
            La première éolienne, à moins de 500m de nombreuses habitations, était celle qui faisait le plus débat, et a été purement et simplement rayée du projet avant qu’il ne passe devant le peuple.
            Je ne pense donc pas que votre commentaire peu charitable soit justifié.
            La plupart des gens s’inquiètent d’abord des nuisances (ondes sonores, vibrations, infra-basses, etc...). D’ailleurs, l’hôpital de Sainte-Croix, faisant partie des bâtiments les plus proches (moins d’un kilomètre), est en train de changer toutes ses fenêtres, pour que les patients (et le personnel) ne soient pas incommodés. Dommage pour les autres riverains qui devront payer de leur propre poche les changements de fenêtres, ou subir les nuisances « négligeables » ou « inexistantes ».

            Et je ferai mention de l’élargissement de la route pour permettre aux 500 camions de béton PAR éolienne de pouvoir accéder aux différents sites, de la dynamite qui devra être utilisée en grande quantité pour venir à bout de la roche extrêment peu coopérative dans le coin. Bien sûr, l’opérateur s’engage à démanteler les éoliennes en fin de vie, mais nulle part n’est fait mention de tout ce béton. Il fera partie de la montagne : le béton, c’est bien connu, est très écologique !

            à Gabriel :
            Tout n’est pas encore joué : certains opposants veulent faire opposition au niveau fédéral.
            Ce qui est de bonne guerre, vu que Romande Energie (le promoteur, et un peu l’EDF local), dans un dépliant publicitaire déposé dans toutes les boites aux lettres (au frais du client, donc) et dont les fins étaient de persuader les électeurs de « bien » voter, annonçait qu’en cas de rejet communal, il ferait appel de ses « appuis » politiques au niveau cantonal pour passer outre.
            De la démocratie, même directe et participative, face au pouvoir de l’argent (lobbying, corruption, sur-représentation médiatique)...

            Les éoliennes ne sont pas toujours très « vertes ».


            • Gabriel Gabriel 7 février 2012 15:16

               @fyby,

              Les éoliennes ne sont pas toujours très vertes, c’est un fait. Cependant l’avis est demandé au peuple et les résultats sont généralement respectés (Pas comme chez nous, référendum sur l’Europe…). Pour que cela s’améliore, il faudrait un contrôle permanents des élus par des instance populaires renouvelables annuellement afin d’enrayer au maximum lobbying, corruptions et autres. Le modèle démocratique Suisse est loin d’être parfait mais je le trouve supérieur au notre et intéressant surtout au niveau local et régional. Merci de vos renseignements.


            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 8 février 2012 14:02

              Précision : je m’interrogeais sur «  les opposants aux éoliennes pour des raisons esthétiques ».

              Vos réticences sont d’un autre ordre et vos informations plus intéressantes que ce qu’on trouve habituellement dans nos médias.

            • Richard Richard 8 février 2012 14:54

              @ fybu : en cas de rejet par la population, la Commune de Sainte-Croix aurait refusé le permis de construction. Romande Energie n’aurait eu aucune chance.


            • Rensk Rensk 10 février 2012 18:10

              @ Gabriel,

              Il faut savoir que chez-nous les élus du parlement fédéral on un droit légal a « deux invités »... il y a donc plus de lobbyistes au parlement que d’élus (peu ont utilisé ce droit pour leurs famille où collègue de parti qui l’aiderai dans son travail... la majorité étant des banquiers et des assureurs


            • fybu 7 février 2012 14:44

              à Zen :
              J’oubliais, la jonction des éoliennes se fera au moyen d’une ligne spécialement créée pour l’occasion, qui descendra droit de la montagne (et hop, un nouveau couloir dans la forêt) vers le réseau principal en contre-bas, sans passer par la case départ (enfin, la case d’arrivée, vu que Sainte-Croix se trouve en haut, en « bout de ligne »).
              Ainsi, les éoliennes serviront à ravitailler en priorité les grandes villes plus éloignées (mais plus proches du point de vue de la construction du réseau), et en cas de pénurie d’électricité, même si les éoliennes tournent, Sainte-Croix n’aura que ses beaux yeux pour pleurer... C’est ce qu’on appelle l’autonomie énergétique, dans le jargon novlangue ("La production électrique du parc devrait être de 22 mio de kWh, soit l’équivalent de la consommation de la Commune de Sainte-Croix, industrie comprise", phrase utilisée à toutes les sauces pendant la campagne en faveur du oui pour les éoliennes).


              • Richard Richard 8 février 2012 14:56

                @ fybu : visiblement, vous n’y connaissez pas grand chose...


              • Rensk Rensk 10 février 2012 18:27

                En effet... il ne semble même pas réellement savoir sur quoi il a voté et ce malgré les « contres »...

                Z !urich la riche... cherche éperdument du courant dit « vert »... (c’est la mode et le fric est-là) qu’ils sont prêts a payer 4 à 10 FOIS le prix payé par les élolienne du Mont-Crosin (vraiment dans le jura, demandez a Dick Marti qui doit résoudre notre problème...)

                Il est de notablement connu que le besoin de fric se fait sentir vu que tous nous payons un prix « au pif » pour le nucléaire... (combien de panne cette année a Muhlenberg ? et l’initiative a cantonale a été déposée cette après-midi))...

                Tiens, même Bienne a ré-ouverte un truc qu’elle avait laissé a l’abandon dans les gorges du Taubenloch ! Ils réutilisent ce que les anciens avait construits (toujours en forme sauf la machinerie rouillée et donc remplacée par du neuf) pour produire du courant vert qu’ils vendent à 80% à Zürich et non en ville (en ville ils n’oseraient pas vendre à ce prix, les zurichois ne connaissent plus la valeurs de l’argent)


              • fybu 7 février 2012 15:34

                Je ne sais pas si j’oserais appliquer le qualificatif « supérieur », mais sinon je partage complètement votre point de vue : venant de France et m’étant installé en Suisse, j’ai eu l’impression d’avoir une « bouffée d’oxygène » en découvrant le système politique local. Après, quand on commence à regarder la poussière sous le tapis, on déchante toujours un peu... Mais le tapis reste indéniablement plus plat qu’en France.
                Même s’il est à l’opposé complet de ma vision politique, un parti comme l’UDC (équivalent très approximativement au Front National, mais qui fait 30%) a des postes au gouvernement.
                Ce qui montre jusqu’à quel point la démocratie est poussée (même encore avec beaucoup d’imperfections), ici...


                • fybu 7 février 2012 15:36

                  C’était une réponse à  Gabriel (xxx.xxx.xxx.98) 7 février 15:16

                  Désolé pour l’erreur de manipulation.


                  • jacques lemiere 7 février 2012 21:42

                    Et critiques classiques aux éoliennes..

                    elles produisent quand elles veulent soit quasiment jamais comme la demande locale ,ce qui implique de les interconnecter , donc de construire un reseau ht...à moins de perdre leur production excédentaire et cela implique de construire des centrales thermiques pour assurer la production quand elles ne tournent pas.

                  • Rensk Rensk 10 février 2012 18:36

                    Les Allemand qui ont obligé la Suisse (avec l’aide des italiens vu leurs « black-out ») nous ont imposé une nouvelle société crée de toutes les autres sociétés dont nous avons déjà payé les pylônes de transports...

                    Argument pour = sécuriser le transport...

                    Saviez-vous que ces germains « modèle de France » ne savent pas transporter la production du nord dans le sud du pays ? La bavière importe toujours encore et dans le nord on obligent des petits producteur d’arrêter de produire car il y a surcharge en la capacité du réseau...

                    Ils nous ont coûté 20% d’augmentation de la facture d’électricité les boche !


                  • fybu 7 février 2012 22:26

                    Ou des solutions de stockage (eau des barrages), de plus en plus développées en Suisse.

                    Non, ce qui me chiffonne, c’est qu’on part directement sur une solution avec des pertes de charge plus élevées (distance de convoyage beaucoup plus grande), alors qu’on aurait pu prévoir des solutions intermédiaires plus ingénieuses.

                    Et aussi qu’on part sur toujours plus de production d’électricité, et jamais de rationaliser d’abord l’utilisation de la production existante, voir de la réduire en s’attaquant aux gaspillages.


                    • Richard Richard 8 février 2012 15:05

                      @ fybu : des études récentes montrent qu’à l’échelle européenne avec des éoliennes, du solaire, le pompage-turbinage effectué dans les Alpes et la Norvège, et d’autres moyens de stockage, on peut aller bien au-delà des 70% d’énergie électrique renouvelable.


                    • Rensk Rensk 10 février 2012 19:02

                      Rien qu’avec ça c’est 4% de la consommation d’une maison a une famille (dites villa ailleurs)...

                      http://www.energieforum-hessen.de/alternative-energien/windkraftanlagen.html

                      Et dans le nord... les privés en produisent trop pour le réseau...


                    • fybu 9 février 2012 00:54

                      à Richard :

                       - Je ne sais si vous connaissez bien les rouages de l’administration suisse, mais l’histoire récente montre des cas de figure où l’opposition de la commune au permis de construire a été outre-passée. De plus, une commune ne peut pas s’opposer sans base légale à un permis de construire. Et enfin, le syndic (éq. du maire), quoi qu’il affirme, est acquis à la cause des promoteurs...
                      Donc je me permets de douter grandement du peu de chance pour Romande Energie si la votation avait été négative...

                      - Je n’ai pas de prétention à être électricien, mais cela ne m’empêche pas d’essayer de comprendre. Alors surtout n’hésitez pas à prendre le temps de m’expliquer (et aux autres lecteurs) pour qu’enfin, on ne puisse plus dire que visiblement, je n’y connais pas grand chose. J’ai l’immodestie de croire que je suis encore capable d’écouter et d’apprendre, quand on prend le temps de m’expliquer et de débattre avec moi... ^^

                      - Vous oubliez les STEP :
                      http://www.decouplage.org/article-r-d-searaser-une-step-marine-a-pompage-mecanique-houlomoteur-97752535.html
                      Et vous vous trompez pour les 70% d’énergies renouvelables. Il faut et on peut atteindre les 100%, en commençant d’abord par réduire la consommation, en chassant les gaspillages, inutiles et aberrants dans la grande majorité des cas. Rien que l’interdiction des chauffages électriques permettrait déjà d’économiser énormément...
                      Je ne sais pas si vous avez suivi les conséquences énergétiques au Japon de la tragédie de Fukushima. Ce pays est pourtant à la pointe de la high-tech, qui consomme de l’électricité. Et pourtant, en moins d’un an, toutes les centrales nucléaires sont à l’arrêt. Et ils ne sont pas passés à la bougie. Avec les réouvertures de centrales thermiques, mais surtout par un programme très sévère d’économie d’énergie, ils ont réussi à sortir très rapidement du nucléaire. Donc, en accompagnant le remplacement des centrales thermiques par des production d’énergies renouvelables rationnelles, il est possible de passer à 100% de renouvelable, si on passe d’abord par la case « réduisons notre consommation ».

                      Je crois que vous vous méprenez dans le sens de mes interventions ici. Je suis pour les éoliennes placées à des endroits stratégiques dont la rentabilité est prouvée : les installations off-shores, par exemple. Par contre, dans le cas qui nous occupe ici, je suis loin d’être convaincu que des études suffisantes aient été menées sur la suffisance du vent à l’emplacement choisi... L’avenir nous dira ce qu’il en est. Mais le fait que le projet soit bénéficiaire à très court terme pour Romande Energie, une société privée, grâce aux subventions me fait douter au plus haut point de tous leurs arguments.


                      • Rensk Rensk 10 février 2012 18:50

                        Oui mais... (donc je prouve par-là que je connais très bien notre administration...) .-)

                        Vous faites de même vu votre : Je crois que...

                        Sérieux : en voulant réduire la consommation vous introduisez des compteurs « espions » dans votre ménage (comme le fait déjà la France et le canton de Lucerne)...

                        Je ne veux pas qu’ils sachent a quelle heure je lance ma cafetière... ni quand et combien je regarde la TV... ni même je n’admet que mes plantes rares soient surveillées alors qu’ils n’ont pas le même langage que nous et surtout aucun « traducteur » en justice...

                        Qu’ils obligent déjà les producteurs de pertes de nous trouver quelque chose de plus convenable, comme ils le font pour les voitures... illégal d’importation si...


                      • Erik Gruchet 9 février 2012 15:40

                        Les Suisses ont ouvert la voie de la démocratie participative et c’est là le principal. Que le débat soit citoyen et tranché par les citoyens est facteur de paix sociale . Les erreurs peuvent ainsi être corrigées par ceux la même qui les auraient commises quand les résultats et la prise de conscience seront clairs.

                        Pour ce qui est des éoliennes, la technologie des éoliennes à axe vertical que chacun peut consulter sur le net offre tous les avantages. Aucun bruit, une taille raisonnable, adaptable au particulier, implantable en centre ville, inoffensive pour les oiseaux, productives avec moins de vent et fonctionnelles même par fort vent, elles sont même trés esthétiques dans leur mouvement de rotation. Seul le lobi industriel des pales d’hélicoptère et de la centralisation de la production énergétique bloque son développement.


                        • Rensk Rensk 10 février 2012 17:50

                          Vous parlez du Jura « comme ci vous y étiez »... Ce n’est pas parce que NE et VD veulent... que JU et JB vont se coucher devant tant de royalistes... smiley

                          Grâce à 8 éoliennes supplémentaires, JUVENT SA multiplie par quatre sa production de courant éolien.  (la plus grande de Suisse depuis sa construction en 1995 ne vous en déplaise)...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès