Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Une étude scientifique américaine dénonce le recours à l’énergie (...)

Une étude scientifique américaine dénonce le recours à l’énergie nucléaire en France

A l’occasion d’une étude sur les gaz à effet de serre, l’institut de recherche américain Institute for Energy and Environmental Resarch (IEER) balaie les discours dominants en affirmant que le recours à l’énergie nucléaire n’est pas un compromis souhaitable, et que la France peut en sortir graduellement.

C’est ce qu’on appelle un pavé dans la mare. Une mauvaise nouvelle pour le petit monde électronucléaire français qui fera tout pour la minimiser, la marginaliser.

On pouvait déjà s’interroger sur l’opportunité du recours à l’énergie nucléaire. La démonstration de sa rentabilité économique n’a jamais été apportée. Comment, en effet, parler d’un prix au kilowatt avantageux, quand celui-ci n’intègre pas les coûts faramineux liés à la sécurisation, à la réalisation et désormais au démantèlement des centrales obsolètes ?

Ce tour de passe-passe économique n’aurait jamais pu être possible dans un Etat autre que la France. L’omniprésence du lobby nucléaire et la situation juridique exceptionnelle d’EDF, entreprise publique en situation de monopole dans un marché captif, y auront été pour beaucoup.

A défaut d’être idyllique, le tableau pour EDF semblait ces derniers jours prendre de meilleures couleurs. L’envolée du coût des hydrocarbures devait garantir un retour en grâce de l’énergie nucléaire qui permet de produire de 70 à 80 % de l’électricité en France. Passé le seuil du baril à 30 $ le nucléaire concurrence efficacement le pétrole, déclarait dernièrement le PDG d’EDF. Cette rentabilité assurée devait permettre de faire face au renouvellement du parc de production et de faire d’EDF une entreprise attractive pour les capitaux privés. Cette particularité électrique permettait en outre à la France de mettre en avant la faiblesse de ses émissions de gaz à effet de serre.

Un discours bien rôdé, jusqu’à ce que surgisse l’étude de l’IEER. Une étude qui dérange. On ne manquera pas d’avancer de fortes suspicions sur l’indépendance de cette dernière, dont les conclusions collent aux intérêts américains. Il est évident que les USA ne seraient pas mécontents d’affaiblir leur principal concurrent en matière d’industrie nucléaire, tout en cherchant à s’affranchir de règles trop strictes sur les émissions de gaz à effet de serre. Pour autant, l’étude de l’IEER qui demeure scientifique resitue le débat : " L’énergie nucléaire est, à long terme, à l’origine de graves problèmes, en raison des risques liés à la prolifération, des accidents nucléaires graves et de la vulnérabilité vis-à-vis du terrorisme. C’est un compromis qui n’est pas souhaitable."

L’étude note également que les ressources sont affectées, d’une façon disproportionnée, à l’énergie nucléaire, au détriment des autres énergies. Face à la question insoluble de la gestion des déchets nucléaires, le rapport émet de nombreuses propositions pour remplacer en 30 ou 40 ans le nucléaire par des énergies renouvelables, et pour progresser dans l’efficacité énergétique.

http://www.ieer.org/reports/energy/france/lowcarbonreport.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (125 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • Anthony Meilland Anthony Meilland 15 mai 2006 13:30

    La solution que le rapport envisage pour sortir du nucléaire est son remplacement par une combinaison vent + Gaz. Ils préconisent ainsi d’augemnter la production de gaz jusqu’à 46% de la production d’électricité totale en 2040 (contre 3% actuellement) . Les émissions correspondantes de CO2 vont elle aussi augmenter de plus de 60%. On passerait donc à une production d’électricité beaucoup plus émétrice de CO2.

    Le rapport présente ensuite des efforts à faire dans le domaine de l’habitation et du transport pour compenser cette augmentation. C’est ainsi qu’ils arrivent a la conclusion d’une possiblité de réduire les émissions de CO2 en sortant du nucléaire.

    Mais reprenons un peu leurs chiffres et comparons ainsi la baisse de production de CO2 de leur modèle, avec celle que nous pourrions obtenir sans sortir du nucléaire.

    Ainsi dans leur scénario on passerait de 111 (% 1990) en 2000 à 87 en 2040 soit une baisse de 22% d’émission de CO2.

    En prenant toutes leurs hypothèses, en continuant de produire de l’électricité nucléaire et en sortant définitivement du gaz, on pourrait passer de 111 à 47 soit une baisse de 62% !!!

    Si on se préoccupe réellement du changement climatique on aura très vite fait de faire son choix.


    • (---.---.192.187) 15 mai 2006 16:05

      Il est curieux de voir cette étude sortir justement au moment ou de nombreux pays songent sérieusement à augmenter ou créer un parc nucléaire civile et dans lesquels le « lobby nucléaire français » est largement mieux implanté que le « lobby nucléaire américain »... alors même que les Etats-Unis eux même réfléchissent à une forte relance de leur programme nucléaire (et ont envie de tout sauf d’acheter une technologie française)... Alors même que la prochaine étape de la technologie nucléaire civile est à l’étude à Cadarache (en France donc) avec ITER...

      Je ne suis pas un pro-nucléaire du tout, cette énergie pose de très sérieux et nombreux problèmes à long terme (mais malheureusement c’est le cas de toutes les énergies massivement utilisées actuellement). Et venant de n’importe quel organisme, j’aurai très volontier étudié ses analyses et proositions... dans le cadre actuele et vu la provenance du document j’émet cependant toutes les doutes possibles quand à son honnetteté...


      • Antoine (---.---.20.34) 15 mai 2006 16:31

        ya plein de fondations américaines qui ont du blé a claquer, elles subventionnent des recherches, des rapports qui n’ont qu’un mérite, justifier les dons reçus, accessoirement faire du lobbying.

        Donc, il est utile de savoir qui a produit ce rapport, pourquoi, quel est la crédibilité ....

        Commençons pas là, ensuite...on verra ...


        • Agnès (---.---.218.113) 15 mai 2006 23:29

          Hervé Régnault, professeur d’université ne l’avait pas formulé tout à fait comme cela : la question était ; pourquoi les états unis, qui n’ont pas ratifié le protocole de Kyoto, sont ils le pays qui subventionne le plus d’études sur le réchauffement climatique ?

          La réponse est : parce que plus il y a de chercheurs, plus il y a d’études, et de conclusions différentes, donc d’autant plus de raisons potentielles de ne pas ratifier le protocole.


        • Antoine (---.---.20.34) 15 mai 2006 16:46

          ensuite, ce rapport pourrait aussi provoquer un débat aux US car ils vont se trouver ds une situation analogue, enérgie de substitution au pétrole.

          Moralité....

          On prêche tjrs aux autres ce que l’on ferait bien de faire soi-mme pour soi mme.


          • (---.---.115.144) 15 mai 2006 16:56

            Il y a quelques temps, les EU avaient aussi produit une étude sur le saumon européen.

            L’histoire a montré que ce rapport financé par les producteurs américains, ne méritait pas le label scientifique d’objectivité et de qualité qui lui avait été attribué un peu rapidement.

            L’histoire se repèterait-elle ?


            • Philippe (---.---.215.201) 15 mai 2006 17:17

              Quel crédit apporté à un tel rapport soi disant scientifique ? Il suffit simplement d’en regarder l’origine, les lobbys et déjà nous sommes devant une offense à la défense de l’environnement par la consommation d’énergie qu’il a nécessité. Il faut rester sérieux quand même, le plus grand des pollueurs, gaspilleurs d’énergie qui donne des leçons, très amusant. Le problème énergétique ne se résume pas à des frontières et avec des rapports dits scientifiques !


              • Adolphos (---.---.59.170) 15 mai 2006 17:33

                Les « énergies alternatives », ca fait 30 ans qu’on nous en parle, et il n’y a toujours rien de performant à l’horizon.

                L’énergie nucléaire reste un bon choix. D’ailleur je remarque que les pays européens prétendument contre le nucléaire achéte une partie de leur électricité..à EDF ! Ou ca de l’Hypocrisie.....

                Par ailleur remarquons que l’Iran, la Chine et les USA sont justement en train de passer au nucléaire : sont-ils tous complétement débiles ?


                • niko (---.---.141.11) 15 mai 2006 17:35

                  Et est-ce que quelqu’un serait-il ou l’on pourrait trouver une vrai étude scientico économique du réel cout de chaque énergie ? Ca premettrait de réellement débattre de quel mode d’énergie on veut utiliser et à quel prix.


                  • Ulmo (---.---.254.6) 15 mai 2006 17:44

                    Etude bidon.

                    Conclusions ridicules.

                    Article sans intérêt, malgré un probleme du nucléaire effectivement présent.

                    Les américains devraient faire attention à ce qu’ils disent pour protèger leurs intérêts économiques à l’heure ou ils releancent leur programme nucléaire civil.


                    • Roitelet (---.---.172.6) 15 mai 2006 17:52

                      Ouah ! « Un institut américain » ! ça fait argument d’autorité. « Ca balaie les discours dominant »... J’adore le chapô, ça donnerait preque une importance à l’étude.

                      IEER n’est même pas un think tank, c’est une association anti-nucléaire, qui a un site web styles années 98 http://www.ieer.org/

                      Cette étude ne vaux pas plus qu’une de « sortir du nucléaire » ou bien une étude sur les OGM de « faucheurs volontaires ». Il n’y a m^me pas besoin de chercher quelquonque lobby pour le nucléaire américain ou le pétrole derrière.


                      • Henry Moreigne Henry Moreigne 16 mai 2006 14:09

                        Ce type de réaction est amusant. Sous pretexte d’etre américaine et de remettre en cause le nucléaire cette étude n’aurait aucun intérêt. Peu importe ses auteurs. la question des choix energétiques et de la place du nucléaire mérite débat à moins qu’il n’y ait un tabou sur ce sujet ?? Vous connaissez la politique energétique de la France ? La représentation nationale en a -t-elle été saisie. Excusez-moi je m’égare. Vous avez raison c’est sans importance.


                      • (---.---.68.125) 15 mai 2006 18:09

                        Le président de cette association américaine, Arjun Makhijani, a été mandaté en France par l’association attac www.attac.org pour faire cette étude. Il n’a rien à voir avec l’administration US, qu’il attaque aussi allègrement à toute occasion.


                        • Loïc (---.---.209.200) 15 mai 2006 19:28

                          En réponse à ceux qui se demandent ou trouver des rappots sérieux, allez donc voir les sites de la documentation française http://www.ladocumentationfrancaise.fr/ ou du sénat.


                          • Plus Robert que Redford (---.---.200.187) 15 mai 2006 19:36

                            L’idée même de BILAN est déjà à mettre en cause !

                            Je l’ai évoqué auparavant dans cette chronique, si l’on met l’HOMME sur le devant de la scène plutôt que l’ARGENT, si on rétablit la notion de SERVICE PUBLIC, il n’est guère de situation qui ne trouve sa solution.

                            Considérons que l’énergie, les transports, l’alimentation par exemple sont des secteurs « stratégiques » où la réalisation d’un objectif devient primordial par rapport à son coût réel, alors la justification d’une telle étude est sans intérêt, sinon celui de déstabiliser un peu plus une situation pas très brillante chez nous !

                            il n’en est pas moins vrai que le recours au nucléaire pose d’énormes problèmes de sécurité à long terme qu’il nous faudra bien affronter.


                            • Ced (---.---.172.149) 15 mai 2006 20:23

                              Il y a eu des scientifiques dans l’histoire ?


                              • Le porc clandestin (---.---.253.4) 15 mai 2006 23:27

                                Mettre « scientifique » dans le titre ça fait mieux.


                              • Ced (---.---.172.149) 22 mai 2006 17:35

                                Je ne parlais pas de l’etude citee ici, mais de ceux qui font les commentaires...

                                Ced


                              • Cassandre (---.---.5.254) 15 mai 2006 22:35

                                Les mêmes âneries que le plan de sortie du nucléaire de Négawatt, à coup de gaz et d’éoliennes. Jusqu’où ne s’étend pas l’influence de Gazprom !

                                Une « étude » qui prend en compte le coût des déchets nucléaires en tenant pour nul celui des déchets des combustibles fossiles ne peut pas être sérieuse.


                                • Loran (---.---.140.191) 15 mai 2006 23:29

                                  Des que l’on touche au « genie francais », les vieux reflexes ressortent... Si ce sont des americains qui le font, alors la ce sont des geignements que l’on entend... Et pourtant, et pourtant, le nucleaire provoque bel et bien, chaque année de nombreux cancers en France, et pire, cela achete de profonds ennuis aux generations qui viennent.

                                  Le rechauffement climatique n’est pas plus drole.

                                  Ceci dit je remarque avec un peu d’etonnement que c’est sur les ecologistes que l’on tape. Ecologistes qui sont quand meme les seuls, dans ce debat, a chercher des solutions aux 2 problemes depuis des années !

                                  Juste en passant, je dois avouer que le commentaire de CASSANDRE a 22h35 m’a bien fait marrer ! Mais oui, c’est bien connu, les ecologistes sont tous des anciens bolcheviques aux ordres de gazprom... Pourtant Mr Cassandre il y a une bonne nouvelle, je vous l’assure, les rouges ont liberé TINTIN (mais les medias -partisans- ne relaient pas l’info...).


                                  • Cassandre (---.---.41.252) 16 mai 2006 19:43

                                    J’essayait juste de faire remarquer de façon amusante que, puisque toutes les études de prospective énergétique sans nucléaire font un large appel au gaz, elles impliquaient une jolie tension sur le marché dudit gaz, forcément au bénéfice des pays producteurs.

                                    Quant aux cancers dus au nucléaire... s’il y en a, c’est d’abord le nucléaire médical qui en est cause, car il est le seul à délivrer des doses notables à ses patients. Vous voulez qu’on arrête les radios, scanners et radiothérapies ?


                                  • loran (---.---.137.74) 17 mai 2006 12:45

                                    drole d’experience medicale : http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Tchernobyl

                                    Mais je suis d’accord, les russes c’est des nullos de sous développés. Heureusement nous, en France, on est capable d’assurer que pour les 5000 prochaines années (au bas mot) on aura un niveau d’expertise technologique comparable a aujourd’hui.

                                    La France est eternelle !( et sa stabilité politique aussi, ai je besoin de le souligner ?).


                                  • Kelsaltan (---.---.178.45) 16 mai 2006 00:08

                                    Un autre exemple d’étude scientifique américaine qui a défrayé la chronique il y a 2 ans, où comment manipuler l’opinion à de basses fins mercantiles smiley

                                    C’est ça qui est formidable avec le net. A partir d’un vague souvenir, on retrouve un article en moins d’une minute. Ceux qui nous prennent pour des cons tout juste bons à écorcher les chats feraient bien de s’en souvenir.


                                    • Le Gaulois (---.---.241.159) 16 mai 2006 00:32

                                      Du même tonneau que les rapports de Greenpeace ou du Crirad.


                                      • Henry Moreigne Henry Moreigne 16 mai 2006 14:11

                                        vous avez raison faisons confiance à nos dirigeants, la France n’a jamais été survolée par le nuage de tchernobyl.


                                      • faxtronic (---.---.183.158) 16 mai 2006 20:05

                                        En attendant Uk-uk..

                                        l’énergie nucleaire et les energies renouvelables. Cela me fait penser à un dialogue entre Groumpf et Uk-Uk au debut du neolithique : "
                                        - Uk-uk : Chef, chef, y’a a plus de gazelle à manger !!! on va tous mourir de faim !

                                        - Groumpf : Y’a plus de gazelles ! Faisons la chasse au mammouth, ya bon le mammouth !

                                        - Uk-uk : Mais, chef, c’est dangereux le mammouth !

                                        - Groumpf : Oui, mais viande mammouth , bon et beaucoup. Et y’a plus de gazelle. Y faut pas mourrir de faim !

                                        - Uk-uk : Il y a des chevres en haut de la montagne, prenons des chevres !

                                        - Groumpf : Chevres pas suffisants pour nourrir tribu...

                                        - Uk-uk : Parait qu’on peut les elever, ainsi chevre à volonté, y’a bon la chevre, et pas dangereux !

                                        - Groumpf : Ca prendra des millier d’année avant de domestiquer la chevre.

                                        - Uk-uk : Oui mais chevre, technologie d’avenir, et renouvelable. Mammouth, dangereux, vielle technologie, en voie de disparition.

                                        - Groumpf : Ah oui, mais Grand Sorcier Blok-blok avoir inventé grand piege à mammouth. Beaucoup mammouth, miam-miam Mammouth !"

                                        Que va faire groumpf, elever des chevres ou chasser le mammouth ? Si il ne chasse pas le mammouth, tribu mourir de faim !!! mais mammouth en voie de disparition.... Moi je conseillerais a Groumpf de nourrir Uk-uk avec viande de mammouth pour qu’il tente l’elevage de chevre,et de continuer a chasser le mammouth avec piege a Blok-blok, pour beaucoup de viande de mammouth pour la tribu en attendant Uk-uk.

                                        Remplacer SVP, gazelle par petrole, mammouth par nucleaire, piege a Blok-blok par fusion et EPR, et chevre par eolien et solaire. et vous aurais mon avis.

                                        Au fait, en 2000, il n’y a plus de mammouth, et beaucoup d’élevage de chevres, de moutons, de boeufs.... Miam-miam hamburger MacDonald. Merci Uk-uk, merci Groumpf.

                                        (ndlr : au fait, techniquement on est encore dans le néolithique, petit à petit on remplace le prelevement (chasse, cuillette, forage de petrole et tradition), par la production (ferme, eolien, solaire).


                                        • Ced (---.---.172.149) 22 mai 2006 17:43

                                          Commentaire a revoir, bien que rigolo cependant, et presqu’authentique surtout. A propos de mamnouth, se reporter au Nature d’il y a deux semaines : l’homme ne serait pas responsable de sa disparition, selon des chercheurs... americains !

                                          Zut alors, encore eux !

                                          Merci Faxtronic, je me suis bien marrer a la lecture de votre mot pas si mauvais. Ca fait plaisir !

                                          Ced


                                        • Arf (---.---.241.159) 16 mai 2006 20:45

                                          Intox et désinformation.


                                          • Stephane Klein (---.---.101.8) 17 mai 2006 13:31

                                            Je rejoins entierement Henri Moreigne, des que l’on remet en cause le genie ’exceptionnel’ francais, on voit poindre les reactions epidermiques, surtout si cela vient de yankees, forcement sous-cultures par rapport a nous qui sommes la lumiere du monde.

                                            Par ailleurs, je n’ai lu aucun contre-argument de fond sur cete etude, uniquement de forme : americain, fait appel au gaz oubliant opportunement de nommer les possibilite de stockages...

                                            J’aimerais vous entendre sur :
                                            - les fonds de recherche verses au nucleaire par le passe et dans le futur et la comparaison avec les fonds verses a TOUTES les EnR. Themis et Odeillo, vous connaissez ? Des centrales solaires de plusieurs MW abandonnees ou inactivees au debut des annees 80 pour cause de tout-nucleaire, voila pourquoi les choses ont l’air de ne pas avancer, mais je vous rassure, c’est juste une impression.
                                            - sur la surete : oui les reacteurs construits et a construire ne sont pas proteges contre une attaque suicide aerienne, comme pourraient-ils l’etre ? Pour resister a un impact de 767 bourre de kerosen il faudrait quelque chose comme 10 m de beton arme autour du reacteur.
                                            - le demantellement : EDF chiffre le cout a 50 milliards d’euros selon le moniteur-expert pour ses 56 reacteurs nucleaires tandis que les britanniques le chiffrent a 100 milliards pour 20 reacteurs. Je veux bien que les reacteurs britanniques soient plus vetustes et contamines (tant il est vrai que nous sommmes superieurs car exceptionnels), mais je ne peux m’empecher de m’interroger sur le partialite de notre EDF nationale.
                                            - les dechets : aucune solution si ce n’est la vitrification et le stockage geologique, terme pudique pour dire que nous refilons nos detritus aux generations a venir pour cause de psycho-rigidite et preference au confort actuel.

                                            On pourrait ajouter bien d’autres chose en sommes :
                                            - la France grace a la COGEMA est devenue la poubelle nucleaire de l’Europe tant il est difficile de retourner le dechets nucleaires retraites vers les pays d’origine.
                                            - la couverture d’assurance limitee legalement a quelques milliards d’E en cas d’accident grave sous peine de ne trouver aucune assurance couvrant les risques nucleaires.

                                            Ceci dit meme notre Premier Ministre commence a se rendre compte de notre retard en matiere d’energie renouvelable, je ferais le commentaire des recentes mesures pro-solaire dans un article a venir.


                                            • Cassandre (---.---.41.66) 17 mai 2006 17:22

                                              Pourtant, quand il s’agit d’étudier des énergies nouvelles parfaites , le Génie Français vous semble seul capable d’arriver à des résultats : tandis qu’on gaspillait ici nos sous à faire de la recherche nucléaire, tous les autres nullards de la planète, qui disposaient de tous leurs moyens pour trouver la batterie supraconductrice, la photopile à 95 % de rendement, l’éolienne qui produit par vent nul etc... ne sont arrivés à rien qui puisse nous débarrasser des énergies fossiles !

                                              Et toujours les vieilles âneries sur le coût des déchets et du démantèlement : combien faudrait-il pour RETIRER de l’atmosphère les gaz à effet de serre qu’on y a JETE comme dans un dépotoir ?

                                              Ce qui m’horripile, ce n’est pas qu’on signale les difficultés de gestion du nucléaire, c’est qu’on ignore celles des autres énergies et qu’on ne se pose pas la question des priorités, des risques relatifs et de leur calendrier d’apparition. Equité et idéologies ne font pas bon ménage.


                                            • Ced (---.---.172.149) 22 mai 2006 17:54

                                              Cher Stephane,

                                              Vous roulez souvent dans deux voitures a la fois ? Je dis cela car votre intervention me fait un peu pensez a cela...

                                              Autrement dit, et si je n’ai pas trop mal compris votre propos, denoncant le nucleaire, je suis d’accord avec le petrole... Bah zut, non : je suis d’accord pour denoncer le nucleaire, comme je suis d’accord pour denoncer l’industrie petroliere.

                                              Ce que vous faites ici, cher Stephane, est un exemple profond de contre-sens.

                                              Ced

                                              P.S. : et faisant tout cela, je ne suis pas ecologiste pour un sous. Ecologue, surement, mais pas ecologiste.


                                            • Pierrot (---.---.23.48) 17 mai 2006 18:07

                                              Ce n’est pas une étude scientifique. Les arguments sont faux ou stupides.

                                              Qui a pu payer une étude aussi lamentable ? lobby gazier ou pétrolier ? lobby anti France ? Mormons ? Téléévangélistes ? néocons baptistes ou autres sectes ignares, antiscientifiques et obscurantistes ?

                                              Cet article minable ne mérite pas un débat dans un forum citoyen que je pensais sérieux !


                                              • (---.---.61.148) 24 mai 2006 22:14

                                                C’est l’asso. Attac qui a payé cette étude


                                              • Henry Moreigne Henry Moreigne 18 mai 2006 07:40

                                                Vos propos recoupent exactement ce que j’indiquais précédemment. Il est facile de qualifier discourtoisement un article qui n’est pas et ne se veut pas scientifique mais qui rapporte un fait : l’existence d’une étude et d’un débat. Le débat sur l’energie nucléaire est-il réservé aux seuls salariés du CEA, d’Areva ou d’EDF ?A l’évidence vous en restez au procès d’intention n’ayant vraisemblablement pas pris connaissance des éléments de cette étude, drapé dans vos certitudes...pas trés scientifique tout ça ! Allez vous travaillez chez lequel des 3 ?? lol


                                                • Anthony Meilland Anthony Meilland 18 mai 2006 13:43

                                                  « mais qui rapporte un fait : l’existence d’une étude et d’un débat. »

                                                  Le problème est que le débat proposé par leur étude est biaisé. Voilà les deux hypothèses qu’ils proposent :
                                                  - Rien ne change. On ne sort pas du nucléaire et on ne fait aucun progrès en matière d’économies d’énergie( isolation, consommation véhicules...). => légère augmentation ou stabilisation des émissions de CO2.
                                                  - On sort du nucléaire (remplacement par éoliennes + gaz) et on fait des progrès en matière d’économie d’énergie. => -22% d’émission de CO2.

                                                  Il manque bien sur, car le rapport est intrinsecment anti-nucléaire l’option nucléaire + économie d’énergie, qui comme je l’ai déjà dit plus haut provoquerait une baisse de 62% des émissions de CO2.

                                                  Il faut maintenant se fixer un objectif a court terme. Qu’est-ce qui est le plus urgent ? réduire au maximum les émissions de CO2 ou sortir du nucléaire. L’étude propose une solution intermédiaire. Baisser nos émissions de CO2 de 22% sera-t-il suffisant pour éviter le réchauffement climatique ? Je crains que non. Il faut montrer l’exemple en réduisant au maximum nos émission de CO2. Pour se faire le nucléaire est indispensable. Comme le sous-entend l’étude, on ne peut pas remplacer le nucléaire par de l’éolien à 100%. De plus la France ne peut plus construire de barrage. L’alternative au nucléaire, c’est aujourd’hui le gaz ou le charbon ! Mais grace a ITER nous aurons peut-être dans quelques décennies une énergie abondante, abordable, et peu polluante.


                                                • pierrot (---.---.23.48) 19 mai 2006 11:20

                                                  Bonjour, on peut être scientifique sans travailler au CEA, AREVA ou EDF ...

                                                  Tout article, pour ou contre le nucléaire peut être un sujet de débat, mais pour qu’il soit fructeux, il faut que l’article ou l’étude soit rationnel, étayé, scientifique ... ce n’est pas le cas de cet article non scientifique et pas sérieux.

                                                  Je n’attaque pas les conclusions, certes stupides, mais la valeur de l’étude.


                                                • Henry Moreigne Henry Moreigne 19 mai 2006 11:39

                                                  précisez en quoi ça fera avancer le débat !


                                                • Ced (---.---.172.149) 22 mai 2006 17:46

                                                  Et precisez en quoi l’etude est debile aussi, je n’ai pas suivi. Desole !

                                                  Cordialement, Ced


                                                • (---.---.61.148) 24 mai 2006 22:32

                                                  Pour une fois je suis tout à fait d’accord avec Anthony Meilland.

                                                  Le nucléaire n’est évidemment pas une solution parfaite, loin de là - mais dans l’immédiat c’est de très loin la moins mauvaise.

                                                  Le plus urgent est de diminuer au maximum la consommation d’énergies fossiles - et d’augmenter le rendement des énergies renouvelables. Mais cela ne se fera que progressivement et seul le nucléaire est actuellement en état de permettre de franchir le cap.

                                                  Réclamer l’arrêt du nucléaire tant qu’on sait que cela signifie une augmentation de la consommation de fuel ou de charbon, c’est non seulement irresponsable, c’est criminel. Les dangers du nucléaire sont là, ils sont importants mais potentiels - sans commune mesure avec les dégâts invisibles mais énormes et absolument pas potentiels provoqués par la combustion irraisonnée.

                                                  Il y a une autre chose qui me fait hurler [mode rant on] - ce sont les soi-disant associations écologistes qui se battent contre les éoliennes, soi- disant « moches et bruyantes », qui défigurent le paysage etc. Ça me fait penser aux gens qui refusent de mettre leur ceinture de sécurité parce que ça va froisser leurs fringues.

                                                  J’ai du mal à comprendre qu’on laisse ces gens-là tenir le haut du pavé. Il faut dire que leurs arguments sont d’un tel niveau que ça laisse pantois. [/mode rant off]


                                                • jf88 (---.---.246.191) 25 mai 2006 21:50

                                                  On ne manquera pas d’avancer de fortes suspicions sur l’indépendance de cette dernière, dont les conclusions collent aux intérêts américains. Il est évident que les USA ne seraient pas mécontents d’affaiblir leur principal concurrent en matière d’industrie nucléaire, tout en cherchant à s’affranchir de règles trop strictes sur les émissions de gaz à effet de serre.

                                                  Tout est dit dans ce passage

                                                  En 73 il ne restait que 30 ans de réserves pétrolières : excellentes raisons pour faire monter les prix...

                                                  Il y a qq années il y avait un trou dans le couche d’ozone. cela a permi de faire interdire des poluants comme le fréon et de vendre des CFC à la place... 2 usines de CFC avaient été construites l’année d’avant aux US et elles manquaient de clients CQFD...

                                                  Actuellement l’ozone est devenu un dangereux poluant !!!!! Même l’humus en produit Bouarkkkk...... j’ai apris vers 1954 en classe de 4ème que les matins de printemps ensoleillés en produisent aussi naturellement l’atome O3 est il si different de l’atome O2 ???

                                                  ON NOUS PRENDS POUR DES CONS, ET MALHEUREUSEMENT C’EST VRAI !!! ET CELA N’A RIEN A VOIR AVEC UN SUPPOSE GENIE FRANCAIS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès