Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Une vérité qui dérange

Une vérité qui dérange

A l’occasion de la sortie de son film-documentaire « An inconvenient truth » (Une vérité qui dérange) sur le réchauffement climatique, Al Gore était dimanche 8 octobre à Bruxelles. Il était interviewé par un journaliste de la RTBF.

medium_La_verite_qui_derange.jpgHier matin, j’écoutais à la radio l’interview du vice-président Al Gore, qui a malheureusement raté son entrée dans la grande cour des présidents des Etats-Unis en 2000.

Le voici dans son intégralité (fichier audio en bas de page, appuyer sur le triangle vert pour lancer l’écoute).

Depuis plus trente ans, il s’intéresse aux problèmes de notre Terre et milite pour les résoudre. Problèmes sur la climatologie qui se sont intensifiés au cours des dernières années à cause du manque d’actions des gouvernements puissants et de la montée en puissance des nouveaux venus, les pays asiatiques.

Véritable cri d’alarme. Il ne correspond pas à l’idée que l’on se fait des Américains, ses réponses aux questions du journaliste avaient, je crois, leur pertinence ici.

Après la présentation de son nouveau film aux USA, il descend sur le continent européen pour prêcher la bonne parole nécessaire à la survie de notre planète bleue.

Il reste à espérer qu’il ait été entendu de l’autre côté de l’Atlantique, et qu’il le sera de ce côté-ci.

En fin d’interview, il intimait d’aller voir le film, indépendamment de la politique politicienne, simplement pour raison de survie et de moralité.

Il nous donne dix ans pour sauver le monde.

Alors, persuader, et persuader encore, avec des shows et des conférences à travers le monde. Changer les mentalités. Dur, dur, et pas nécessairement de retour en politique.


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (124 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • AL1 (---.---.9.154) 13 octobre 2006 15:07

    « la survie de notre planète bleue. »

    Cet abus de langage m’a toujours étonné. Je le trouve malheureux et contre productif. La planète n’est pas en danger, elle a vu déjà bien pire, en ce qui concerne notre mode de vie, voir notre espèce, il en va tout autrement...


    • L'enfoiré L’enfoiré 13 octobre 2006 15:23

      Bonjour Ali, Je crois que les paroles ne sonnent pas faux du tout. Elles sont prononcées par un Américain et cela donne un à priori « douteux ». Et pourtant... 30 ans dans ce bain-là, d’expérience dans le domaine de la protection de la planète. « La planète a vu bien pire ». Oui, c’est sûr mais, nous, humains nous n’étions pas encore là. Je crois sincèrement que nous avons besoin de porte-paroles très médiatisés de ce type. Nicolas Hulot s’est embarqué dans cette voie en France. Et ça marche. La prise de conscience est progressive mais elle progresse. Imaginons qu’en 2000, la Floride avait ajouté quelques votes de plus dans cette balance-ci, que serions-nous aujourd’hui ? Je n’ai pas la réponse, mais... A+


    • arkan72 (---.---.184.122) 14 octobre 2006 09:29

      En effet, la survie de la planète n’est pas remise en cause c’est celle de l’espèce humaine smiley


    • byblo 14 octobre 2006 20:53

      Il n’y a pas que l’espèce humaine sur notre planète.


    • Fabrice Fabrice Duplaquet 13 octobre 2006 16:11

      Belle interview, merci.


      • Lui (---.---.178.61) 13 octobre 2006 16:26

        Si seulement notre seul problème était le réchauffement climatique...On pourrait dire qu’en s’y mettant un peu on pourrait changer la donne, mais la... franchement entre tous les périls(nucléaires, biotechnologiques, terroristes, écologiques, économiques, énergétiques) qui nous pèsent comme une épée Damoclès sur la tête et ben je me dis que ce 21ème siècle s’annonce plutôt mal.

        Nous sommes trop homo et pas assez sapiens pour nous en sortir en l’état actuel des choses.


        • JM de Bxl (---.---.16.253) 13 octobre 2006 19:33

          N’est on pas déjà suffisamment informé à propos du réchauffement de la planète et pourquoi faut il que ce soit justement Al Gore qui soit le protagoniste de ce film ? Al Gore est certes un candidat malheureux à la présidentielle de 2000. Il est aussi un candidat potentiel à la présidentielle de 2008.

          La campagne de presse mondiale autour de ce documentaire indique que l’Oncle Sam est en train de nous enfumer une fois de plus. Le but inavoué de ce film n’est il pas plutôt de rendre sympathique auprès de l’opinion publique mondiale un futur président des Etats-Unis ?

          Faut-il quand même aller voir ce documentaire dont les bénéfices iront probablement dans la future caisse électorale d’Al Gore ? Le réchauffement climatique est certes un sujet grave mais à ce jour il fait moins de victimes que la politique extérieure des Etats-Unis. L’opinion publique mondiale attend toujours et en vain qu’un futur candidat à la présidentielle US s’en émeuve, et de ce fait n’a aucune raison de contribuer à la future campagne électorale d’Al Gore en allant voir ce film, bien au contraire, c’est le film à ne pas aller voir !


          • Gnole (---.---.242.11) 14 octobre 2006 17:31

            Transposition sans fondement du système électoral français à celui de Etats Unis... un candidat malheureux à l’investiture présidentielle est remercié par son parti et on a très rarement vu un candidat malheureux se présenter à de multiples reprises. En plus les positions d’Al Gore n’ont rien de populaire aux USA (même si ça commence à gagner)... donc aucune chance de le voir à nouveau candidat !

            Faut pas voir le mal partout smiley


          • Moise (---.---.60.187) 14 octobre 2006 22:55

            Je ne suis pas de la position d’au dessus mais, un candisat maleuheureux s’est déja représenté par le passé ! Il s’apelait Richard Nixon !

            De toute façon, il le dit lui meme dans son film, les etats Unis vont le signer le protocole de kyoto, et certains états sont memes pour le renforçer comme lui !

            Le plus impressionnant dans ce film, c’est de voir a quel point les mericains veulent agrder leur vielle techno pour faire grimper la consommation ! En particulier l’efficacité d’un litre de carburant qui est vraiment en dessous de tout les autres pays et constructeurs mondiaux.

            Meme si comme vous dites , il se represente, il aura au moins un merite, celui d’engager son pays vers cettevoie difficile qui doit changer radicalement l’efficacité energetique de l’amerique ! et touts çà en préservant lenvironnement plus queles autres vu comment ils detruisent rapidement leur ressources naturelle(bientot l’alaska en particulier, et pour tres peu de petrole en plus). 10 ans, je pense meme q’il prend large, parce que avec la fonte du permafrost et ce qui va en sortir...


          • gerardlionel (---.---.70.94) 13 octobre 2006 20:03

            Heureusement Mr Allègre est là pour démentir tout ça ! Quelle stature, quelle intelligence...

            Quand à Mr Gore, même si c’est un futur tremplin pour un retour(?) plus il fait de publicité dans le monde, plus il y aura de sensibilisation sur ce futur qui parait inéluctable, c’est toujours ça de pris !


            • totem (---.---.206.231) 13 octobre 2006 21:01

              Je considère personnellement ce film comme « incontournable », à voir absolument. Même si de mon point de vue, il est plus faible sur la fin et pour ce qui concerne le « que peux on faire ? », la plus grande partie qui concerne essentiellement le constat est très bien faite et extrèmement pédagogique. Qu’un homme politique de cette stature maitrise aussi bien le sujet est assez extraordinaire pour qu’on puisse pour une fois ne pas trop s’attacher à de soi-disante « autres » motivations. D’ailleurs Al Gore s’est clairement exprimé sur ses projets pour 2008 et à priori il ne sera pas candidat (et même s’il l’était ?)

              Le réchauffement climatique n’est pas notre seul problème, mais il va devenir trés rapidemment l’enjeu central autour duquel *toutes* les autres questions vont se redéfinir. D’une certaine manière soit on s’attaque réellement à cette question, et on est capable d’arrèter d’ergoter, de nier ou de fuir cette réalité par tel ou tel moyen, soit de toute façon toutes les autres questions deviendront terriblement accessoires.

              A la différence de toutes les catastrophes que les générations précédentes ont eu à affronter comme les épidémies ou les guerres, celle là est d’une autre nature. Elle est globale, suffisamment lente à l’échelle de nos vies pour que nous puissions toujours remettre au lendemain le passage aux actions concrètes, et en même temps suffisamment rapide pour que la plupart d’entre nous en soient des témoins au quotidien sur la durée de leur vie. Elle va aussi complètement nous submerger dans tous les sens du mot : ce qui se passe maintenant est le début d’une autre ère qui va durer des générations, s’il en reste...

              Ce film est à marquer d’une pierre blanche. Tous les moyens d’informations pour le plus grand nombre sont bienvenus et une film de cette qualité est indispensable. Je fais le pari que beaucoup de gens regretterons amèrement un jour de ne l’avoir pas vu, et de ne pas avoir compris à temps.


              • L'enfoiré L’enfoiré 14 octobre 2006 09:10

                Bonjour Totem,

                Merci. Tu n’as jamais mérité autant ton pseudo de « Totem », de sagesse indienne. Les Américains, depuis quelques années (1980 ou 2001 par exemple), nous avons très vite eu des préjugés qui les mettaient dans la case des « objets » avec fric & co mais sans jugeotte et égoïste vis-à-vis de ce qui tournait autour d’eux. Mais à côté de cela, comme partout, il existe des gens qui pensent plus loin. Leur laisser une chance, quand ils sont sur la bonne marche, donne une autre chance à tous. Et oui, nous sommes bien mal embarqué. Et oui, le 21ème siècle sera une foule tsunamis qui déferleront au moment où on l’on s’y attend le moins. Tu m’incite encore plus à aller voir ce film. Dommage qu’il ne soit pas gratuit le ticket d’entrée. Merci. A+ smiley


              • T.B. (---.---.21.162) 15 octobre 2006 13:34

                Oui Totem tu poses là la question Taboo :

                Que peut-on faire ? Je pense, qu’au delà du constat, toute la question est là. Pour certains la réponse personnelle se limitera à éteindre les veilles de leurs appareils TV et Ifi. Pour d’autres cela consiste à faucher les plantes OGM (tout est lié) et se retrouvent en prison, je ne parle pas précisément de Bové, pendant que les dirigeants de Pionner Genectic ou Monsanto sont protégés par police et Justice nationale. D’autres adhèrent depuis longtemps à Greenpeace France. D’autres barbouillent de produits biodégadables les pubs qui envahissent nos routes et nos rues. D’autres ne roulent ni pour la voiture à pétrole ni pour l’embauche dans des industries hyperpolluantes comme celles des grands goupes pétroliers, chimiques, pharmaceutiques, nucléaires militaires ET civils, etc etc etc etc etc etc etc etc ...

                Concernant le peuple US et son Président, il est peut-être bon de rappeler que la moitié des citoyens US ne votent pas et que Bush a accédé au poste sûprème après grosses tricheries et trucages dont les auteurs sont désormais clairement identifiés.


              • Sam (---.---.187.20) 13 octobre 2006 23:04

                Sur Agoravox dont je fréquente régulièrement les forums, il m’a paru légitime de mettre un petit mot pour Politis, dont je suis un lecteur régulier, sans être abonné, et qui est en voie de disparition.

                Politis, c’est un petit mag sans pub, menacé par la faute, semble-t-il d’un appareil dirigeant plutôt amateur.

                On peut critiquer ses choix éditoriaux et je le fais souvent,mais il assume ceux-ci avec constance et dans la marge de la presse, vu qu’il n’a pas de pub.

                C’est un petit, au pays des gros organes de presse tout orientés vers la maximisation de la rente publicitaire, un journal orienté à gauche - nul n’est parfait - qui donne de l’info, des idées et des réflexions semaine après semaine, sans tomber dans le populisme ou la servilité, ce qui n’est déjà pas mal dans notre paysage informationnel actuel.

                J’aime cette idée d’une petite presse d’idée qui vive encore, j’aime cette presse sans l’inféodation aux marques.

                Je serais assez content que Politis reste dans nos kiosques.

                Et je crois qu’Agora Vox, qui se veut représentant d’une presse alternative, ne peut oublier les rares organes de qualité qui continue leur bonhomme de chemin dans l’économie de la presse traditionnelle.

                Alors j’invite les bénévoles rédacteurs, et les lecteurs de ce site, à manifester un soutien sans ostentation à Politis, de la manière qu’ils souhaitent, mais clairement, pour sa survie.

                Quant à moi, je vais faire un petit chèque pour ce petit magazine pour qu’il continue à donner de sa petite et singulière voix.


                • L'enfoiré L’enfoiré 14 octobre 2006 09:20

                  Salut Sam, Mais, bien sûr. J’aime aussi ces initiatives à contre courant. Cela fait plus d’un an et demi que je n’y tenais plus et que je devais lancer mes idées sur le « marché » de la réflexion. J’ai lancé mon site en mars 2005, avec comme titre général « Réflexions du miroir ». « L’Enfoiré » comme pseudo et comme adresse email me paraissaient les plus adaptés à l’entreprise qui n’a fait que prendre de l’ampleur depuis. Je pèche à gauche et à droite. Les infos, je les enregitre, les comptablilise et cela passe à la moulinette sous le chapeau. Pour ceux qui seraient intéressés, le texte de l’interview se trouve sur mon site (URL). Je ne connaissais « Politis ». Son écho ne vient pas jusqu’ici en Belgique. Normal, les bonnes choses se dégustent toujours en petit commité. A++


                • Daniel Milan (---.---.2.76) 14 octobre 2006 00:29

                  Je n’aime pas les dirigeants américains, cependant, j’avoue que ce que vient de faire Al-Gore, par ce film/documentaire sur les dangers du réchauffement de la planète, qui nous menacent TOUS, est sublime !

                  On aurait aimé qu’un dirigeant européen fasse la même chose !


                  • (---.---.31.67) 14 octobre 2006 07:13

                    Milan, la pollution la plus grave, c’est celle que tu as dans ton cerveau. Commence TOI-MÊME par t’occuper de ton prochain, avant de t’occuper de la planète. smiley


                  • Bibifricotin (---.---.4.246) 15 octobre 2006 09:35

                    Faut pas en vouloir à Milan:il a trouvé un modèle et c’est structurant:dans quelques années,il va s’en détacher « tuer le père » et sera enfin un homme neuf,dépourvu de haine et d’à priori:continue Milan,les jeunes générations comptent sur toi pour leur enseigner l’amour.


                  • T.B. (---.---.21.162) 15 octobre 2006 13:09

                    Daniel Milan, moi j’aurais aimé que 30 % des français, et non pas 3 ou 7 % seulement, aient regardés les docus à glacer le sang, principalement sur Arte chaîne frano-allemande, qui reprennent les mêmes thèmes et même plus et depuis longtemps, que ceux proposés par le fim d’Al Gore. Film dont une partie des bénéfices, par le jeu d’imbrication des studios de productions, atterrissent dans les poches du groupe français Lagardère. Mais bon ... si cela peut réveiller un peu les consciences et déboucher sur des décisions citoyennes autres qu’éteindre les veilles électriques des appareils TV et Ifi, pourquoi pas ?


                  • Khalid (---.---.218.31) 14 octobre 2006 04:11

                    L’interview au Monde est un monument de clarté et de pertinence. La réflexion générale sur « La démocratie (télévisuelle) en Amérique » vaut a elle seule le détour, un must read absolu !

                    Quand je pense que ce gars a failli être président des Etats Unis et qu’à la place on s’est récupéré un crétin, ça fout vraiment « jetons » !

                    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3228,36-822904@51-819984,0.html


                    • L'enfoiré L’enfoiré 14 octobre 2006 09:26

                      Merci, Khalid, pour l’info. J’ai ajouté cette référence sur mon site (URL).


                    • Stephane Klein (---.---.113.108) 14 octobre 2006 05:54

                      On va voire le film, tres bien et apres, ca nous dedouane de notre inaction ?

                      Combien on decide d’acheter un scooter electrique, de prendre plus le velo, voire d’acheter une voiture electrique ou encore de reduire sa conso de fioul ou de gaz en installant un chauffe-eau solaire ou un chaudiere au bois ?

                      Il y a un temps pour la discussion et temps pour l’action.


                      • L'enfoiré L’enfoiré 14 octobre 2006 09:33

                        Bonjour Stephane, Tu as mille fois raison. Cinq minutes d’attention et de réflexions dans un océan d’innocence et réflexions bien plus matérielles et tres terre à terre. (Tiens, comique ces paroles dans ce cas). La mémoire, on la garde pour les petites choses de la vie : faire à manger ce soir, voir le film à la télé, et j’en passe. Mais, imagine, qu’il n’y a personne pour sonner les cloches de la fin de la récréation. Un « dring-dring » après un autre, et ça entre et rentre progressivement là où il faut. Espérons qu’on arrive à avoir 90% de porte drapeau avant le grand flop. A+


                      • George Soros (---.---.178.229) 14 octobre 2006 11:03

                        Les anciens president US faisaient des ménages (des conférences sur la paix,le désarmement,la dette).

                        Maintenant les « exs_futurs_anciens_candidats_présidents » ont trouvés le filon avec l’environnement qui était largement sous-utilisé auparavant !

                        C’est bô le marketing mondialisé !


                        • L'enfoiré L’enfoiré 14 octobre 2006 14:39

                          Hello Georges, Je dois dire que je m’en fous de la forme « réactualisée » du grand show américain. Il ne s’agit plus de cela aujourd’hui. Nous sommes devant une autre échéance bien plus cruciale. Si ça marche, on en ressortira vainqueur de gauche de droite, en haut et en bas. C’est le principal. A+ smiley


                        • Kirk Kerkorian aka Georges Sorors (---.---.92.128) 14 octobre 2006 18:01

                          Bon, admettons la terre se réchauffe :

                          Plus de ski Plus de chênes Plus de plage etc

                          ça change quoi pour 5 milliards de personnes qui n’ont pas d’eau « potable » ?

                          Et parmi le milliard qui reste combien vont au ski,à la plage ?

                          Franchement ,l’humanité a vécu 2 à 6 millions d’années ,la durée de vie d’une espéce est d’environ 60 millions d’années .Il y a encore de la marge !

                          Dans le cas contraire Nostrautobus ou Nostradamus a raison ! Et personne (enfin surtout lui) pourra le vérifier !


                        • Moise (---.---.60.187) 14 octobre 2006 23:19

                          Cela ne date pas d’hier que AL GORE est écolo, çà fait trente ans, dans son film on voit meme George Bush Père le traiter de fou devat la nation entière pendant les élections !

                          Et puis je préfèrerais un president américain qui dirait « sauvons la planète » que celui d’aujourd’hui qui dit tt le temps les mots : « Terrorisme » ou « le pouvoir d’achat des americains n’est pas négiciable »(en parlant du protocole de Kyoto smileysmiley)ou encore « Attaquer l’irak »(pour reprendre la carricature des guignols de l’info) voire meme « the game is over » De toutes façon, le shmilblick n’avancera pas tant que les USA ne signeront pas Kyto(ce qui ne nous garantis pas qu’ils vont changer leurs comportements puisqu’ils envisagent de dominer la bourse du Co2 dont on parle rarement), et puis quant ils auront signés, les autres pays non-signataires rejoindront les rangs. Il a raison de le dire çà !, çà peut pas etre autrement tellement le monde est divisé !


                        • Moise (---.---.60.187) 14 octobre 2006 23:25

                          Linconveniant ’pseudo tres long en chsé pas quelle langue" c’est que sans les autres espèces, l’homme n’est rien ! Eh oui, nous sommes en haut de la chaine alimentaire, mais essayez de rester accroché a une chaine dont les maillons se diloquent un a un (comparaison avec les ecosystemes dont seulement 30 %(estimés) sont aujourd’hui instact sur toute la planète) !

                          Faites attention tout de meme a ne pas vous accrocher de trop haut smiley, vous pourriez vous tuer smiley


                        • L'enfoiré L’enfoiré 15 octobre 2006 08:44

                          Bonjour Kirk,

                          C’est vrai, il y a déjà des désastres humanitaires globaux sur terre. On parle le plus souvent Sida, mais il y a bien pire, du moins quantitativement. L’eau, la faim dans le monde sont les « erreurs » de parcours de notre humanité qui n’a pas pu contrôlée de manière globale ses excès et pénuries. L’animal a généralement un chef de clan qui a dans ses gênes l’obligation de surveiller la meute et de pourvoir à sa sécurité. La différence par rapport à l’homme, il le fait à l’échelle locale. L’homme par contre est allé se nicher partout sur terre, même où il n’a rien à y faire. Un désert, un glacier, la pampa, le froid, le chaud tant d’endroits où il a établit ses pénates. La transhumance n’a pas que du bien et si les oiseaux se le permettent, ils ont de quoi sur le dos pour déguerpir très vite. Mais, je ne suis pas ici pour refaire le monde, seulement à faire tinter une des clochettes que des hommes importants ont subrepticement tendues vers nos consciences. A+


                        • Totem (---.---.206.231) 14 octobre 2006 13:05

                          Pour passer aux choses très concrètes ou chacun peut être acteur à son niveau : devenons producteurs de Négawatt ! Les négawatt représentent l’énergie non consommée grace à une usage plus sobre et efficace de l’énergie (voir le site www.negawatt.org) C’est d’après ce groupe d’experts, un gigantesque gisement facilemment mobilisable ave les technologie actuelles et par *chacun* d’entre nous.

                          Pour être encore plus concret, à la suite de petits changements dans un logement (les grands classiques, comme les ampoules basse consommation, les veilles des appareils...) je suis producteur de 300 kWh par an. Il faudrait ensuite compter la « production » réalisée à la suite d’une plus grande utilisation du vélo, et moins de voiture... ou les changements dans les habitudes de consommations alimentaires, et les effets des nouvelles fenetres doubles vitrages récemment installées (dont j’aurais une estimation de la « production » l’année prochaine...)

                          On s’y met tous et on fait le compte ? http://agoravox.fr/smileys/sourire.png


                          • L'enfoiré L’enfoiré 14 octobre 2006 15:28

                            Merci Totem, Voilà l’attitude à avoir. Imaginer le futur. A+ smiley


                          • T.B. (---.---.21.162) 15 octobre 2006 14:02

                            Totem, comme je l’ai écrit plus haut, ce que tu préconises c’est bien. Je ne dis pas le contraire. C’est mieux que rien et cela est bien expliqué depuis 10 ans sur pratiquement toutes les factures que l’on reçoit d’EDF. Pour ma part, je trouve cela très largement insuffisant. EDF qui, entre nous, prend en otage depuis 1945 l’énergie nationale et mène une politique énergétique mensongère, malhonnête, des plus coûteuses et des plus catastrophiques à tous points de vue (voir nucléaire civil et projet Iter). Cela sans concertation citoyenne et sans réels débats contradictoires.

                            Bref si ce film « secoue » il serait bon que la réponse à la question « que faire » soit appropriée et donc tout autant « secouante ». Si l’on tient à sauver la superficie de la planète et de ses nombreuses espèces animales et végétales, il y a urgence à chambouler complètement nos habitudes, s’orienter le plus tôt possible vers la décroissance avec tous les efforts énormes que cela implique. Si on y arrive on sera largement récompensé par Dame Nature que nous torturons chaque jour depuis trop longtemps et contre nos propres intérêts.


                          • JM de Bxl (---.---.16.253) 14 octobre 2006 13:28

                            AL Gore, en bon américain qu’il est, s’imagine que sa mission est de sauver le monde. Son cheval de bataille est le réchauffement climatique, celui de Georges Bush est la lutte contre le terrorisme...Fondamentalement ces deux là sont ils vraiment différents ? Il est clair que les Etats unis d’Amérique cherchent toujours les voies et moyen d’exercer des pressions de toute sorte sur le reste du monde. Quand un discours ne passe plus, on l’adapte mais fondamentalement, l’atitude condescendante et agressive des Etats Unis d’Amérique ne change pas.


                            • paslyon (---.---.173.210) 14 octobre 2006 16:07

                              je viens de voir le film. Une phrase m’a interpelée :« les gens passent très facilement du déni au desespoir sans s’arrêter à la case »ACTION" C’est phrase vaut pour tellement de choses (collective et individuelle) de la vie ! Pourtant, en ce qui concerne le développement durable, je ne peux m’empêcher de me dire que tous les gestes que nous devons faire nous citoyens à titre privé nous demandent encore tellement de rigueur au quotidien ! Qui ne s’est jamais dit « ah mince j’ai oublié d’éteindre la télé...oh tant pis, je le ferais demain... » ? Comme vous tous sur ce site j’essaye de faire pour le mieux mais j’ai dû mal :(


                              • Moise (---.---.60.187) 14 octobre 2006 23:36

                                Il suffit de ragarder le sondage d’agoravox pour voir que nous sommes beaucoup dans cette position !

                                "Environnement : en 2006, avez-vous modifié votre comportement (moins d’automobile, chauffages alternatifs, économies d’eau...) ?

                                Oui mais de manière minime [tally] 54%

                                Oui drastiquement [tally] 21%

                                Non mais je l’envisage [tally] 9%

                                Non et je ne l’envisage pas [tally] 16%"

                                Tout est la, Il reste encore 16 % d’égoistes qui ne veulent rien changer a leur mode de vie ! J’ose espèrer que c’est parce qu’il ne se sont pas assez informés ou qu’ils ne sont pas au courant de ce dont il est question, parce que le choc pour ces gens la sera tres tres lourd !

                                Les autres ne peuvent décider de changer a votre place ! seul ceux qui s’informent et s’adaptent survivent, çà ressemble a du Darwinisme çà, non ?


                              • L'enfoiré L’enfoiré 15 octobre 2006 08:57

                                @Paslyon, Merci, d’apporter ce témoignage. Je n’ai pas encore vu le film. Reconnaitre ses torts ne les corrige pas, mais contribue à la prise de conscience qui tôt ou tard fait changer les réflexes. C’est très dur d’aller contre la facilité du modernisme, nous avons tous été plongé depuis notre tendre enfance dans la gabegie de moyens qui amélioraient de plus en plus notre vie mais qui, dans le même temps, ne payaient pas la note de frais de sortie du processus. Le papy-boom d’après guerre est du lot. Tout était bon pour produire plus de ces moyens. La douche écossaise qui se prépare fera mal aux os et aux cellules pensantes. Mais j’ai confiance dans une certaine jeunesse qui va étudier tout cela et va trouver une solution. Des coups nous en avons eu dans le passé. Nous avons résisté même si en réduisant l’âge de la terre à une année, nous ne sommes là que depuis quelques minutes.


                              • mathieu (---.---.188.187) 14 octobre 2006 16:14

                                Ce que fait Al gore est quelque chose de tres important, malheureusement, il a 10 ou 20 ans de retard son reportage, il y a 30 ans le commandant Cousteau denonçai deja la mauvaise voie que nous empreintons. Le soucis actuel c’est que les phenomenes extremes ainsi que le changement climatique d’année en année les experts mettent la barre de plus en plus haut et au fond personne ne sait ce que sera demain. Je prend quelques exemples, en decembre dernier l’Amazonie a subi la plus grosse secheresse de ces 50 dernieres années oui mais voila, les etudes scientifiques sur cette giganstesque foret ont commencé il y a aussi une 50 enes d’années. Il faut comparé ce qu’il y a de comparable, en sommes, nier le probleme gravissime de la situation n’est plus possible car nous sommes en plein dedans. Je vais prendre un exemple qui caracterise ce qui se passe, un chauffeur de voiture fonce a vive allure, un passager lui signal qu’il va trop vite et que le vehicule va avoir un accident et tous les passagers a son bord vont deceder, malheureusement pour lui, les autres passager ainsi que le conducteur ne l’ecoute pas, sauf au moment ou l’engin devient incontrolable et qu’il va y avoir un accident, alors tout le monde dans le vehicule cri et hurle et le chauffeur paniqué lui essai de rattraper vainement mais sans y parvenir, car la vitesse etant trop rapide, freiné, ne servira a rien. Le lien est simple avec ma petite histoire, le phenomene actuel s’alimente de lui meme c’est pour que des scientifiques disent que nous n’y sommes pour rien, ils ont en parti raisons car c’est devenu ingerable et bien plus imminente que prevu, que l’homme arrete de polluer la terre ou de la detruire sa ne servira a rien car nous ne maitrisons absolument plus rien, et donc les gens se reveillent meme les politiques et ils commencent serieusement a avoir peur. Cela fait des années que je previen et jusqu’a recemment je n’etais pas pris au serieux et meme pri pour un debile profond, maintenant qu’ont ne peut plus inflechir qu’est ce que l’ont peut faire ? au vu de mes recherches nous avons depasser la barre limite depuis quelques années.


                                • L'enfoiré L’enfoiré 14 octobre 2006 19:25

                                  Cher Mathieu,

                                  Tu as tout à fait raison. Comme je le disais, il faut taper et taper sur le même clou avant que les choses passent pour la protection de notre nature. Ca ne fait pas vendre. Les incendies qui font des dégâts un peu partout font changer les comportements et les législations. Katrina a engendré des changements important de protection. Tout est comme cela. Les désastres n’ont qu’un avantage, celui d’ouvrir les yeux. Oui, J.Y.Cousteau avait lancé cet esprit depuis des années. Je regrette qu’il n’ai pas été suivi dans son entreprise par ses suiveurs. Encore une fois, il faut une certaine notoriété pour se faire entendre. Son dernier fils, l’avait mais une question d’héritage en a décidé autrement. (extrait de son livre). Nicolas Hulot a repris le flambeau. Le Nouvel Obs le mettait sur les rangs des présidentiables. Alea jacta est. A+


                                • mathieu (---.---.188.187) 14 octobre 2006 16:21

                                  J’ai oublier de dire pour completer mes infos, il y a 10 ans les scientifiques disai que le phenomene actuel se passera dans 1000 ans, ensuite dans 100 ans, l’année derniere ils disaient que le rechauffement climatique ne serai que de 2 degres a la fin du siecle aujourd’hui ils table sur plus de 5 degres voir les 11 degres. Pour conclure l’etre humain ne sera pas capable de survivre au dela des 2 degres, a plus de 10 degres, plus de 90% de la vie va disparaitre. Le gouvernement Francais lui meme sur son site parlant du rechauffement climatique dit tres clairement que la terre subi la pire menace qu’elle n’a jamais eu a affronter.


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 14 octobre 2006 20:08

                                    Décidémment Mathieu, je te suis 5 sur 5. En effet, les choses vont de plus en plus vite aujourd’hui. On ne parviens plus à, ne fut ce que, de freiner le mouvement. Kyoto, vaste blague. Tout le monde en ris dans les chaumières. Le problème crucial d’après moi, c’est que même si on met la « sauce », il y a fort à parier que cela ne va pas servir des masses. Les nouveaux venus sont là et écraseront autre chose que les prix. Chine, Inde, Thailande... Il va y avoir du monde sur le marché de la détérioration de la nature. Pessimiste ? Je ne l’ai jamais été, j’ai simplement, à mon échelle, regardé où je mets les pieds, dans quelles limites, je pouvais aller dans le sens de la consommation débridée. J’ai un article sur la question pour mon site, mais il attend sur le feu pour paraître. A+ si Dieu le veut....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès