Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Utiliser les webcams live des stations de ski pour se rendre compte de (...)

Utiliser les webcams live des stations de ski pour se rendre compte de l’état d’avancement du dérèglement climatique

Le dérèglement climatique est désormais partout. Seule notre subjectivité, notre envie de ciel bleu nous empêche de voir la réalité en face. La saison de ski débute et les webcams live des stations de montagne nous offrent quantité d’images du réel. Osons regarder objectivement les cieux, brouillards, soleils et nuages qu’elles diffusent.

Le nombre et la qualité des webcams installées dans les stations de ski du monde entier devraient cet hiver permettre de choisir plus objectivement son paysage de vacances à la neige, ou tout simplement de rêver de neige si aucun départ n’est envisagé.

Rien de plus facile pour une station de présenter à son gré les atouts de son domaine skiable sur le papier glacé des dépliants publicitaires. Dates des photos, retouches, montages, toutes les manipulations sont possibles pour proposer le produit correspondant à l’idéal du moment.

Maintenant la webcam existe, utilisable au quotidien par tout un chacun, aussi bien par la mamie avide des progrès du dernier né de la famille, que par les ados ou les professionnels de multiples corps de métier. Tout ordinateur neuf l’intègre. Les décideurs de l’économie du tourisme ne peuvent plus l’ignorer.

Quelques clics sur un site générique pour trouver la station envisagée. Encore quelques clics pour accéder aux images en direct et voilà, impossible de tricher sur la météo ou l’enneigement du moment.

Ces images immédiates ne sont vraiment utiles que pour un départ imminent, pour le week-end de dernière minute, particulièrement en début et fin de saison, quand il y a doute sur la réalité de l’enneigement.

Leur but principal est de contribuer à la magie du rêve de vacances, à assouvir, pour quelques instants toujours renouvelés, la soif de grands espaces sensée tarauder le citadin.

La webcam la plus regardée est en fait celle de la station connue, car la magie du coin qu’on s’approprie est encore plus forte que le plaisir apporté par un zapping sur toutes les stations du monde. Station connue réellement ou de renom, ou par les souvenirs des amis, peu importe, l’important se trouve dans ce sentiment de partager en direct, mentalement ou lors de discussions impromptues, une étincelle de la vie de ce petit bout de nature, de la vie de ce monde à part qu’est une station de loisirs.

La belle objectivité émise au travers du justement nommé objectif de la caméra ne sert la plupart du temps qu’à alimenter notre subjectivité. Et le reste du site de la station peut alors rivaliser d’ingéniosité avec le support papier pour vanter les mérites attendus par le consommateur.

Pourtant, ces petits yeux artificiels disséminés sur toute la terre pourraient, si l’humain se montrait aussi sensible à son environnement qu’il ne le dit, être les révélateurs de ce qui se passe réellement et maintenant dans le ciel de nos montagnes aussi bien que dans le ciel des autres stations de ski du monde.

Faites l’expérience et voyez. Choisissez une ou plusieurs stations par exemple par l’intermédiaire d’un des sites suivants :

http://www.infosski.com/

http://www.meteo-des-neiges.com/webcam-station.htm

http://www.ski-planet.com/webcams_stations_ski.html

http://www.skihoo.com/meteo/

ou en suivant ces liens :

http://livecam.courchevel.com/ (pour le renom de Courchevel)

http://www.lessaisies.org/webcams/les_saisies.html (goût personnel)

http://www.valdisere.com/fr/pictoflash/webcam/webcam.php (accueillera les championnats du monde de ski alpin du 2 au 15 février 2009)

http://www.webcam-ski.com/webcams/interfaces/annecy/interface.php?r=panoramique&pk_pano=6768 (ville candidate aux jeux olympiques d’hiver de 2018)

Bien sûr prenez le temps de rêver mais n’oubliez pas, souventes fois, de regarder le ciel et de noter, comme un trésor, si vous en trouvez encore, les jours où le ciel a été bleu et entièrement dégagé toute la journée, et la neige étincelante de la lumière d’un soleil d’or.

Le soleil blanc, abondamment mis en avant par les publicités des stations de ski, le soleil blanc, avec ses rayons bien matérialisés, omniprésent sur les images de soleil saisies par les webcams n’est pas de bon augure. Il est un des signes tangibles du trop d’humidité résultant du trafic aérien démesuré. Les nuages de culture, organisés en cordons avionneux en sont un autre. Tout cela laisse présager d’un hiver fort peu agréable.

Images webcams saisies le dimanche 23 novembre 2008 : http://www.eauseccours.com/article-25079113.html


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vincent p 27 décembre 2008 11:42

    Tant de mains pour transformer ce monde, et si peu de regards pour le contempler !
    Julien Gracq


    • morice morice 27 décembre 2008 14:56

       excellente suggestion !


      • Halman Halman 27 décembre 2008 18:58

        Qu’est ce que c’est que tous ces votes négatifs pour une excellent idée très pratique ?

        Ces webcams sont excellentes pour observer l’évolution de la nature dans des endroits inaccessibles, pour surveiller discretement sans les déranger des animaux en voie de disparition, etc.



        • Jacques Fabry Jacques Fabry 29 décembre 2008 14:57

          Merci à vincent p pour sa citation, à morice et à Halman pour leurs réactions encourageantes.

          J’ai conscience que cet article met un froid, coupe le plaisir de la discussion, mais la situation au-dessus de nos têtes s’aggrave vraiment de jour en jour et il faut trouver un moyen de témoigner pour que les décideurs prennent leurs responsabilités.

          Chaohan a pris le temps de transcrire son vécu http://www.eauseccours.com/article-26175013.html ("Au volant la vue c’est la vie, à pied, en vélo, en l’air aussi...)

          Depuis le 23 novembre j’ai régulièrement consuté les webcams du Col des Saisies, de Val d’Isère, des Orres, de Talloires. Les images neutres qu’elles diffusent méritent vraiment qu’on s’y arrête.
          http://www.eauseccours.com/article-26091300.html ("Quand la lumière ne fut plus" ou une webcam pour suivre Galilée)
          http://www.eauseccours.com/article-26135117.html (chemtrails au sol, un grand bol d’hydrocarbures visible par webcam)

          Je crois plus à la prise de conscience, au vécu, aux mots de chacun qu’à une multitude de signatures sur une pétition.

          Les vacances donnent le temps de la contemplation, je souhaite ardemment que vous ne le zappiez pas.

          Bon nouvel an.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès