Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > « Vaches à hublot »... ou comment l’INRA étudie les gaz à effet de (...)

« Vaches à hublot »... ou comment l’INRA étudie les gaz à effet de serre chez les ruminants !

Depuis quelques années on sait que le rot des ruminants avaient une incidence sur les gaz à effet de serre :

En effet les quelques 1,3 milliard de vaches de la planète (une vache pour cinq humains) exhalent environ 300 000 milliards de litres de méthane par an. Les données de l’agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) indiquent que cette source représente presque 20 pour cent des émissions de méthane reliées aux activités humaines, égalant à peu près la proportion attribuable aux industries du gaz naturel et de pétrole :source.

Dernièrement la lecture d’une newlestter de Miçhel Tarrier ( un rédacteur de Naturavox ),m’a appris l’existence des « vaches à hublot ». (voir en bas de page sa newlester)

La « vache à hublot »... kézako !

Comme je l’ai signalé plus haut les ruminants avec leurs éructations ( rots ) et leurs flatulences ( pets ) dégagent du méthane qui est connu comme un gaz responsable de l’effet de serre.

En France , c’est l’INRA et plus spécialement l’unité de Theix, près de Clermont-Ferrand qui est chargée de cette recherche.

Le système digestif de la vache !

Le rumen ou panse est le premier des quatre estomacs de la vache.

Les chercheurs ont voulu savoir ce qui se passait à l’intérieur, alors pour y avoir un « libre accès », ces derniers ont percés la peau de l’annimal et ils ont ensuite refermé le tout avec un hublot en plastique. Dans les fermes expérimentales, ce hublot permet de passer le bras profondément dans l’animal afin de prélever des échantillons du bol alimentaire.
Ce hublot, qui donne accès à l’un des estomacs de la vache (rumen), est avant tout un outil pour les scientifiques et permet d’analyser le contenu de ce qu’elle mange, ainsi que le procédé de fermentation.

la vache a 4 “réservoirs digestifs” : le réseau, le rumen (ou panse), le feuillet et la caillette ; mais elle n’a, à proprement parler, qu’un estomac vrai et il s’agit de la caillette. Le réseau, le rumen et le feuillet sont qualifiés de pré-estomacs.( schéma du système digestif de la vache :ici .

La caillette a en effet une structure histologique (glandulaire) et une fonction physiologique comparable à celles de l’estomac des monogastriques (homme, chien, chat, porc, cheval..). Ce n’est pas le cas des pré-estomacs. Le rumen par exemple est une véritable cuve à fermentation contenant des milliards de bactéries qui dégradent les matières végétales. source

Vaches à hublot : vidéos et photos : !

Sur le web, tant sur Youtube ou sur Dailymotion les quelques vidéos sont hélas toutes en anglais : (attention les vidéos peuvent choquer les âmes sensibles) : 12 - 3

Photos : 12 un troupeau de « vaches à hublot » en pâture :

Réduire la production de méthane chez les ruminants !

Le but de ces expériences est faire des études dans le but de réduire la production de méthane chez les ruminants. Des chercheurs de l’INRA ont montré qu’il est possible de diminuer de 30% en moyenne la production de méthane (CH4) en incorporant des huiles végétales riches en acides gras polyinsaturés dans l’alimentation des vaches laitières. En Europe, les émissions d’origine agricole de ce gaz à effet de serre proviennent pour l’essentiel de l’activité d’élevage.source

Ces études ont démontré que l’incorporation dans l’alimentation de produits dérivés des oléagineux serait une bonne piste, et la plus intéressante serait celle du lin. source : ici ,...et celui cité déjà plus haut paragraphe : L’emploi des huiles végétales pour réduire la production de méthane : .

 

Pâturage ou ensilage.... leurs effets de serre !

Les émissions mesurées se sont révélées similaires, que les vaches aient été au pâturage ou nourries à l’ensilage Toutefois, quand on prend en considération l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre de la ferme ( effets des émissions produites par l’utilisation de carburant, d’ électricité, engrais etc ) on a pu établir que le recours au pâturage permettait une réduction des émissions totales par rapport à l’ensilage : source.

Ensilage d’herbe :ici, celui du maïs : .

Quand j’étais gamin...souvenirs souvenirs !

Quand j’étais môme de l’âge de 6 ans jusqu’à 14 ans,( de 1944 à 1952 ) pendant les vacances d’été mes parents me plaçaient dans une ferme qui était située en montagne Bourbonnaise. ( plus tard adulte j’y ai vécu avec ma famille jusqu’en 1982.)

Alors je me remémore comment étaient nourries les vaches à cette première époque ( même à la deuxième ) : que de la pâture, ( de 12 à 14 ans j’ai souvent gardé les vaches ) et du foin.

Je repense surtout à tous ces anciens paysans ( nes ), s’ils voyaient maintenant les techniques modernes d’élevage, à savoir les engins modernes qui sont nécessaire pour nourrir les vaches, faire fonctionner la chaîne d’ensilage ( tracteurs remorques ensileuse , désileuse, etc )... et maintenant leur percer le ventre pour mettre une sorte de tampon de ramonage pour pouvoir regarder à l’intérieur, sûr qu’ils me diraient : « mon dieu, vous êtes complètement tombés sur la tête !! »

Nota !

Cet article sur ce sujet n’est ni à charge ni à décharge, c’est à chaque lecteur de se faire sa propre opinion .

En annexe !

Une firme d’aliments pour bétail indique une réduction de25% des émissions de gaz à effet de serre des vaches laitières ...

Le broutage et les gaz à effet de serre :
les ruminants nourris aux fourrages sont-ils les boucs émissaires du réchauffement de la planète ? :

L’INRA : Digestion Microbienne et Absorption:là

Ce ne sont pas les pets de vache qui sont nocifs pour l’environnement mais les rots :

Ruminants et gaz à effet de serre. recherche Google.. .

La newlestter de Michel Terrier  !

Gilbert Spagnolo dit P@py....


Les réactions les plus appréciées

  • Thoth (---.---.---.67) 5 mars 2009 14:10

    Pauvre vache ! Enfin, j’espère que quand on la baigne, on verrouille bien le hublot pour qu’elle ne fasse pas comme le sous-marin belge qui avait coulé car le commandant avait laissé une écoutille ouverte pour l’aérer pendant la plongée smiley ! On reproche à ces braves animaux de péter et roter. Et les humains ? Ont-ils le c... bouché ? Et n’éructent-ils pas quand ils bouffent leur couscous aux pois-chiches ? Et les Toulousains, avec leur cassoulet ? Mon gastroentérologue recommande à tous ses patients de péter car c’est signe de bonne santé... Na !

  • maxim (---.---.---.227) 5 mars 2009 15:00
    maxim

    et ben dis donc !....

    aller foutre des hublots sur le bide des vaches pour étudier les gaz à effets de serre !!!

    qu’est ce que c’est que ce monde de cons ?

    j’ai passé toute ma jeunesse à la campagne ,notre maison était située à l’entrée d’une cour de ferme ,il y avait une trentaine de vaches en étable ,qu’on connaissait toutes par un petit nom ,une vache ,ça reconnait son monde ,ça répond quand on l’appelle ...

    qu’est ce que c’est que ces timbrés qui collent un hublot ? pourquoi pas un compteur de pêts au trou du cul tant qu’on y est ....

    pourquoi on leur met pas un hublot au cerveau à ces abrutis pour mesurer leur connerie ?

  • Thoth (---.---.---.67) 5 mars 2009 18:49

    Bonjour Max
    Et bravo pour tes remarques sur ces cons qui martyrisent cette pauvre vache pour compter ses pets ! Il aurait fallu mettre un compteur à l’entrée des chambrées, à Perpignan ou Mont Louis, surtout avec les tonnes de faillots qu’on nous faisait ingurgiter, tu es d’accord ? Je vis aussi à la campagne juste à côté d’une ferme où il y a une quarantaine de bovins. Je n’ai jamais été incommodé par leurs pets. Seul inconvénient : les grosses mouches en été. Je préfère de loin l’odeur des étables à celles que produisent les usines chimiques à deux kilomètres de là. smiley
    Bonne soirée et cordialement !
    JP

  • maxim (---.---.---.227) 5 mars 2009 15:08
    maxim

    j’oublais ...

    il ne faut jamais se retenir de pèter ,les gaz se compriment ,remontent le long de la colonne vertébrale pour arriver au cerveau ,ce qui donne à la longue des idées de merde !


Réagissez à l'article

51 réactions à cet article

    • Parrison (---.---.---.206) 6 mars 2009 12:29
      Parrison

      Tout à fait d’accord avec vous Actias... !

      Mais mince, ça relève carrément de la folie d’un médecin sadique qui réalise ses fantasmes de torture... !

      Moi je trouve que la grosse vache qui fourrage par le hublot dans l’estomac de la pauvre bête, ferait pas mal de se faire faire la même intervention pour éviter de glisser dans l’obésité... !

      REVOLTANT... BANDE DE DINGUES SANS SCRUPULES... j’espère que le retour de bâton sera très douloureux pour tous ces gens.... !!!! 


    • Croa (---.---.---.48) 7 mars 2009 00:17
      Croa

      Cette science de smiley dérangés smiley ne surprend pas ceux qui fréquentent les labos. Non, cette photo n’a pas été diffusée un 1er avril et n’est vraisemblablement pas truquée !

  • Epeire (---.---.---.147) 5 mars 2009 13:17

    Oui Actias, il y a des choses vraiment tordues qui se font pour étudier "l’écologie du rumen", la communauté des micro-organsimes qui y vivent.

    Mais le hublo n’est pas si traumatisant pour la vache (sur la première vidéo on voit bien que ça ne lui fait pas mal), moins en tout cas que des lavements d’estomacs régulier. Bien sûr on pourrait tout simplement revenir à des pratiques agricoles anciennes ou devenir tous végétariens, mais tant que ce n’est pas à l’ordre du jour, le pragmatisme qui reste consiste à limiter les dégâts de l’agriculture intensive.

    • Romain Desbois (---.---.---.156) 5 mars 2009 19:17

      Le pragmatisme oui c’est ce genre d’argument qui a toujours justifié les pires horreurs !
      Est-ce que vous vous rendez compte que c’est ce genre d’argument que donnait Mengele et les autres cinglés dans son genre dans les camps du Manchourie ! il y a même des scientifiques qui se sont servis de ces "recherches" sur les humains pour obtenir des prix nobels.

      Science sans conscience est la science des cons !

  • maharadh (---.---.---.100) 5 mars 2009 14:01
    maharadh

    De bonnes excuses pour les vrais pollueurs genre ceusses qui "paraissent " entre autres avec de luxueux 4
    X4 , sinon c’est vachement interressant il faudrait demander aux hindous si ce n’est pas trop dur pour eux les faits de serre ?



  • Thoth (---.---.---.67) 5 mars 2009 14:10

    Pauvre vache ! Enfin, j’espère que quand on la baigne, on verrouille bien le hublot pour qu’elle ne fasse pas comme le sous-marin belge qui avait coulé car le commandant avait laissé une écoutille ouverte pour l’aérer pendant la plongée smiley ! On reproche à ces braves animaux de péter et roter. Et les humains ? Ont-ils le c... bouché ? Et n’éructent-ils pas quand ils bouffent leur couscous aux pois-chiches ? Et les Toulousains, avec leur cassoulet ? Mon gastroentérologue recommande à tous ses patients de péter car c’est signe de bonne santé... Na !

  • maxim (---.---.---.227) 5 mars 2009 15:00
    maxim

    et ben dis donc !....

    aller foutre des hublots sur le bide des vaches pour étudier les gaz à effets de serre !!!

    qu’est ce que c’est que ce monde de cons ?

    j’ai passé toute ma jeunesse à la campagne ,notre maison était située à l’entrée d’une cour de ferme ,il y avait une trentaine de vaches en étable ,qu’on connaissait toutes par un petit nom ,une vache ,ça reconnait son monde ,ça répond quand on l’appelle ...

    qu’est ce que c’est que ces timbrés qui collent un hublot ? pourquoi pas un compteur de pêts au trou du cul tant qu’on y est ....

    pourquoi on leur met pas un hublot au cerveau à ces abrutis pour mesurer leur connerie ?

  • maxim (---.---.---.227) 5 mars 2009 15:08
    maxim

    j’oublais ...

    il ne faut jamais se retenir de pèter ,les gaz se compriment ,remontent le long de la colonne vertébrale pour arriver au cerveau ,ce qui donne à la longue des idées de merde !

    • Bigre (---.---.---.13) 5 mars 2009 18:18
      Bigre

      A force de péter trop haut
      le cul prend la place du cerveau

      (Julos Beaucarne - poète belge)


      Petez donc, mais soyez discret !

    • Thoth (---.---.---.67) 5 mars 2009 18:49

      Bonjour Max
      Et bravo pour tes remarques sur ces cons qui martyrisent cette pauvre vache pour compter ses pets ! Il aurait fallu mettre un compteur à l’entrée des chambrées, à Perpignan ou Mont Louis, surtout avec les tonnes de faillots qu’on nous faisait ingurgiter, tu es d’accord ? Je vis aussi à la campagne juste à côté d’une ferme où il y a une quarantaine de bovins. Je n’ai jamais été incommodé par leurs pets. Seul inconvénient : les grosses mouches en été. Je préfère de loin l’odeur des étables à celles que produisent les usines chimiques à deux kilomètres de là. smiley
      Bonne soirée et cordialement !
      JP

    • maxim (---.---.---.227) 5 mars 2009 20:56
      maxim

      salut JP .....

      ouais ,c’est vrai que les piaules ,c’était de vraies usines à gaz !...



      je pense au mec payé pour ces expériences à la con ,lorsque qu’on lui demande " que faites vous dans la vie ? "

      > " ah ! et bien mon métier consiste à comptabiliser les pèts de vaches ! "

      bien à toi !

      M W .

    • Thoth (---.---.---.67) 5 mars 2009 21:45

      Un compteur de pets... Dire que dans le temps il y avait des juges de pets...Pardon, de paix. Chez nous, là où tu sais, quand quelqu’un pétait on lui demandait "Peins-le en vert !" Il n’y arrivait jamais car le temps de trouver un pot de peinture... smiley
      Allez, bonne soirée ! Moi, je retourne au bouquin que je suis en train d’expédier chez mon éditeur. 

  • dédé.L (---.---.---.218) 5 mars 2009 15:46
    dédé.L

    évidemment que la faune dégagent du méthane !! il suffirait,comme ça existe déjà ,de "transformer" le fumier des bestiaux dans des cuves pour en extraire et comprimer le gaz pour faire tourner les bons vieux moteurs à explosions et les chauffages....pour les prouts,il n’y a rien à faire ! pétons ensemble mes frères ! smiley

  • Internaute (---.---.---.89) 5 mars 2009 15:56
    Internaute

    Peut-être qu’en greffant une tête de veau sur les chercheurs de l’INRA il finiront par trouver la solution.

    La recherche n’est pas une excuse pour faire n’importe quoi. Ceux qui font cela sont des Mengele dans l’âme. Cela fait des siècles qu’on vit avec les vaches et ce n’est vraiment pas un problème de survie planétaire.

  • thomthom (---.---.---.61) 5 mars 2009 15:57

    Enorme !
    c’est à la fois monstrueux et assez rigolo

    Bon, si ca peut faire avancer la science.... mais à petite dose alors... N’allez aps ma trumatiser la vache qui fabrique MON lait que je bois tout les matins.

    Et c’est un autre sujet, mais si vous pouviez nous trouver un procédé de longue conservation du lait qui ne le transforme pas en flotte sans gout, ca me serait plus utile ! rien de tel que le bon lait qui sort de la vache... mais quand on habite en ile de france, c’est pas gagné (à moins d’aller au supermarché tous les matins pour s’acheter à prix d’or, quand on en trouve, du lait frais qu’on ne gardera que la journée... pas réaliste pour la majorité d’entre nous) !

    • Thoth (---.---.---.67) 5 mars 2009 21:48

      Pour que le lait se conserve, il conviendrait peut-être de faire péter la vache dans le seau.

    • foufouille (---.---.---.122) 6 mars 2009 12:44
      foufouille

      @ thom
      le lait frais n’existe plus
      celui que tu appelle frais se conserve 5 jours
      le grandlait est juste pasteurise, le thermise est juste chauffe

      si le lait UHT a un sale gout c’est du en grande partie au fait que les laitiers enlevent la matiere grasse pour faire du beurre

    • thomthom (---.---.---.213) 7 mars 2009 22:41

      "Le lait frais ne se fait plus" ?

      c’est vrai ca ? le bon lait que je buvais le week end à la campagne quand j’étais enfant, plus personne ne le fait ???

      les fermes ne distribuent plus de lait directement aux riverains, tous les matins (je me souviens de mon pere qui apportait le soir le pot à lait vide à la ferme et retrounait le chercher le lendemain matin, plein, juste avant le petit dejeuner) ?

      Tout le lait part systématiquement dans les camions pour fninir en usine ?

      si c’est vrai, c’est vraiment une perte dramatique... ca veut dire que plus personne ne sait ce que c’est que du bon lait frais !

    • Gilbert Spagnolo dit P@py (---.---.---.60) 8 mars 2009 10:41
      Gilbert Spagnolo dit P@py

      	 	 	 	 	 	

       

      Salut Thomthom,

       

      Pour boire du lait frais, ...il y a ça, un distributeur de lait frais, cette machine est installée dans le Rhône. L’an passé en vacances dans la région Roannaise dans le journal, j’avaisvu un article qui parlait de son installation en bordure d’un parking de route, je viens de retrouver cet article sur le web.

       

      http://www.paperblog.fr/1586255/les-distributeurs-automatiques-de-lait-frais/

       

      http://lelaitdelaferme.com/

       

      @+ P@py

  • Gilbert Spagnolo dit P@py (---.---.---.8) 5 mars 2009 19:12
    Gilbert Spagnolo dit P@py

    Bonjour,

     

     

    Je viens de remarquer qu’un de mes liens ne fonctionnait pas

     


     

    L’INRA : Digestion Microbienne et Absorption :

     

    l’url est la suivante :

     

    http://www.inra.fr/compact/nav/externe/fr/equipes/ecrans/1213_5

     

    @+ P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès