Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > 25 mai, soyons solidaire de nos frères slaves d’Ukraine de (...)

25 mai, soyons solidaire de nos frères slaves d’Ukraine de l’Est

Avec la crise ukrainienne, on constate, une fois de plus, que les médias classiques n'informent plus et ne sont là que pour nous faire accepter ce qui est acté. Il faut alors connaître différents avis et donc multiplier les moyens d'observation via internet pour exercer son sens critique en politique internationale, et pouvoir se faire sa propre opinion.

En effet, sur la crise ukrainienne, les médias grands publics, qui ne font que prendre leur contenu rédactionnel auprès du Quai d'Orsay, quand ce n'est pas directement auprès de Washington, par AFP interposée. Dans le traitement médiatique de cette crise, comme souvent en cas de guerre, on retrouve des constantes :
- bafouage du droit international avec le refus de reconnaître le droit à l'autodétermination des peuples pourtant inscrit dans la charte des Nations Unies
- usage du double standard, avec le refus d'accorder aux régions de l'Est de l'Ukraine ce qui l'a été pour le Kosovo, sans même un référendum
- traitement inégal de 2 populations, avec l'idéalisation des pro-OTAN et pro-UE et diabolisation des russophones et russophiles
- justification de la violence : "guerre juste" pour l'instauration de la démocratie
- camouflage des raisons véritables : économiques, stratégiques et militaires.

Les représentants français et de l'UE ont depuis longue date l'habitude de donner des leçons de démocratie, de liberté et de valeurs universelles à l'étranger. Le politiquement correct, les schémas simplistes, le conformisme et les slogans, associés à la presse idéologique médiatique dominante et malveillante, ont désormais réduit la liberté et l'esprit critique des européens de manière objective. Le Président Hollande dont la cote d'impopularité bat tous les records (82%) nous en fait la démonstration lorsqu'il qualifie les référendums démocratiques des régions de l'Est de l'Ukraine (Donetsk et Lougansk) de « vraie-fausse consultation » et le scrutin de « nul et non avenu ».

En refusant de prendre en considération les réalités culturelles, géopolitiques, économiques et stratégiques en Ukraine, l'UE a fait preuve, ou bien de son ignorance historique, ou bien elle a montré son vrai visage : inféodation à l'OTAN expansionniste et aux USA. Ceci n'est d'ailleurs pas si étonnant si on se souvient que l'un des pères fondateurs de l'EU est Jean Monet et qu'il est avéré aujourd'hui qu'il était un instrument de la politique extérieure des USA, et qu'à travers l'ACUE (American Committe for United Europe) c'était la CIA qui finançait la construction européenne !!!! Cette inféodation se réalise dans une perspective, au mieux de priver l'Europe d'une alliance avec la Russie et au delà, vers l'Est ; au pire, une dissémination du chaos en Europe comme cela s'est réalisé en Irak, Afghanistan, Libye, Syrie.

Dimanche 25 mai, il nous est encore possible de sortir de l'Europe, ou tout du moins d'offrir la possibilité au nouveau parlement européen élu de faire démissionner la commission européenne, pour que la France et l'UE cessent de soutenir le nazisme en Ukraine et de se comporter en vassaux des USA. Ce n'est pas parce que le Président Hollande dit : "La fin de l’euro, c’est une austérité implacable. La fin de l’euro, c’est la disparition de la solidarité financière, c’est une monnaie livrée à la merci des spéculateurs. Croit-on que la force se construit dans l’isolement ? C’est plus qu’une illusion, c’est un piège. Celui du déclin national. D’autres veulent tout simplement déconstruire l’Europe. Rompre tout ou partie des engagements, déchirer les traités, rétablir les droits de douane et les guérites de la police des frontières. Se couper non pas de l’Europe, mais du monde. Ceux-là, qui se prétendent patriotes, ne croient plus en la France. Sortir de l’Europe, c’est sortir de l’Histoire », que c'est vrai, c'est même exactement le contraire. En effet notre déclin est lié à la stagnation économique induite par l'euro, qui à son tour met en péril notre armée et notre indépendance, dans un monde de plus en plus instable et où toutes les puissances étrangères hors UE font un réel effort de réarmement ! La défaite des pro-européistes sera une première victoire sur l'occupation de la France par les financiers apatrides et les lobby au service de Washington.

Souvenez vous que le monde n'est plus dominé par le clivage gauche/droite. Il est, depuis longtemps déjà, dominé par les USA, et la question qui se pose désormais est de savoir si l'on veut servir l'impérialisme américain, ou si on veut lui résister.

Ci-dessous quelques exemples de la désinformation propagée par les médias grand public sur la crise ukrainienne :
 

VERSION DES MEDIAS GRAND PUBLIC VERSION DES MEDIAS NON ALLIGNES
L'EuroMaidan est un mouvement populaire et pacifique - Les USA ont financé l'Euromaidan (5 milliard $), reconnu par Victoria Nuland elle-même (ministère des affaires étrangères US).
- En avril 2014, le directeur de la CIA John Brennan, puis le vice-président américain Joe Biden se sont rendus à Kiev.
- Les activistes de la place Maidan étaient très violents et pendant plusieurs jours les forces de l'ordre se sont contentées de recevoir les coups. Rappelons qu'au cours des évênements de la place Maidan, il y a eu 500 policiers blessés, dont 150 par balles et que 17 d'entre eux sont morts.
- Les snippers qui par leur tirs ont permis l’embrasement de l'EuroMaidan, ont tiré sur les 2 forces en opposition : manifestants et forces de l'ordre. Tout porte à croire que ces snippers étaient des hommes de main du nouveau gouvernement qui n'a donc pas hésité à faire tirer sur ses propres supporters !
- Le traitement de l'EuroMaidan en Europe témoigne de la vassalisation de l'Europe aux USA, qui n'est plus capable de faire sa propre politique étrangère.
Face à l'autoritarisme de l'ancien gouvernement, l'EuroMaidan c'est l'avènement d'une nouvelle démocratie en Ukraine - Début mai, le parti communiste ukrainien est expulsé de la Rada (parlement ukrainien), et son leader est victime d'une grave agression. Depuis peu, le ministère de la justice étudie une disposition permettant de l'interdire dans le pays.
- Mi-avril, deux candidats à la présidentielle ukrainienne, Oleg Tsarev (député de Dniepopetrovsk du parti des régions) et Piotr Simonenko (premier secrétaire du parti communiste) ont été lynchés par les milices de Kiev. Depuis ils ont retiré leur candidature. Malgré tout, depuis mi-mai, la tête de Oleg Tsarev a été mise à prix (1 million de $) par le nouveau gouverneur de Dniepopetrovsk : l'oligarque israélo-ukrainien Igor Kolomoïsky.
- Mi-mai, deux journalistes russes ont été arrêtes par l'armée ukrainienne et continuent d'être détenus par les Services de sécurité, accusés de terrorisme. Le 20/05 un journaliste britannique a subi le même sort, sa tête ayant été mise à prix auparavant. Libéré le 23/05.
- Mi-mars le directeur de la télévision nationale, après avoir été molesté par le nouveau député en charge de la liberté d'information, a dû remettre sa démission, car il avait osé passer les images du discours du Président Poutine lors de la cérémonie d'accueil de la Crimée au sein de la Fédération de Russie.
- Depuis la mi-mars, les chaînes de télévision russes sont interdites d’émettre en Ukraine, ce qui constitue une violation des normes internationales sur la liberté d'expression.
- Le 22/05 le plus grand quotidien ukrainien Vesti a été investi par des forces spéciales du ministère de l'intérieur et a été accusé d'activité anti-gouvernementale.
Le gouvernement provisoire d'Ukraine est conforme au droit international et est légitime - Il y a eu rupture constitutionnelle, et la destitution de l'ancien président Ianoukovytch n'a pas été prononcée par la Cour Constitutionnelle ukrainienne, seule habilitée à le faire.
- Le nouveau gouvernement ukrainien autoproclamé est donc le résultat d'un coup d'état armé. Il met au pouvoir des néonazis
- Volonté d'intégrer l'Ukraine dans l'UE et dans l'OTAN, ce qui constitue une grave menace pour la Russie.
- Processus de balkanisation de l'Ukraine.
- Refus du droit des peuples à l'autodétermination.
- Recours au mercenariat contre son propre peuple, et épuration ethnique.
Les habitants des régions de Donetsk, Lugansk et Karkov sont des séparatistes et des sécessionnistes. - Les habitants de ces régions ont été traités comme des citoyens de seconde zone. Comme russophones, ils ont subi la négation de leur langue maternelle comme langue officielle.
- Initialement, les habitants souhaitaient un référendum sur la fédéralisation de l'Ukraine. C'est la répression violente de la junte de Kiev qui l'a ensuite transformé en référendum séparatiste.
Les actions militaires menées par Kiev sont dirigées vers des terroristes - L'armée empêche les simples citoyens d'aller voter en envoyant les tanks.
- L'armée tir, blesse et tue des citoyens qui manifestent sans être armés.
- Les combats s'intensifient entre l'armée et les forces des républiques autonomes de Donetsk et Lugansk. Les bombardements touchent les habitations civiles. Des moyens de lourds sont employés : chars, canons, hélicoptères
- Les russophones et russophiles sont à éliminer. L'armée n'est pas utilisée pour cette salle besogne, mais la garde nationale et les bataillons du Pravy Sector (voir ci-dessous). Le combattants du Pravy Sector n’hésitant pas à fusiller les militaires qui refusent d'attaquer les populations civiles ou qui déposent les armes.
Ioulia Timochenko, candidate à la présidence est la garante de la démocratie et des droits de l'homme en Ukraine.

Sa condamnation en 2011 a été faite sous des motifs fallacieux.
 
- Elle est nommée Premier ministre en 2005 par le Président Viktoy Iouchtchenko, lui-même élu suite à la Révolution Orange qui a bénéficié du soutien des USA et d'ONG américaines à la hauteur de 14 millions $. Le pouvoir perd vite ça popularité sur fond de corruption.
- En 2011 elle est condamnée à 7 ans de prison pour abus de pouvoir dans le cadre de contrats gaziers, accusation tout à fait crédible au vu de ses relations avec Pavlo Lazarenko, Premier Ministre ukrainien de 1996 à 1997, arrêté en 1998 par la police suisse, puis en 1999 par la police américaine, il écope d'une peine de 9 ans d'emprisonnement. Sa complicité est également envisagée dans 2 assassinats.
- En fin 2012, le parti "Patrie" de Timochenko passe une alliance avec le parti Svoboda (voir ci-dessous). L'actuel Premier Ministre, Arseni Yatseniouk, et l'actuel Président par intérim Oleksandr Tourtchynov, tous deux membre du parti de Timochenko signent cet accord.
- En 2005, le magazine Forbes la présentait comme la 3ème femme la plus puissante de la planète....
- Elle dispose d'une armée privée forte de 10 000 hommes (National Salvation Front) et détient, avec ses proches, 85 comptes bancaires dans les banques britanniques.
- Elle a dit "Il est temps de prendre nos armes et d'aller tuer ces maudits russes ainsi que leur leader" et "j'utiliserai tous mes moyens pour faire se soulever le monde entier afin qu'il n'y ait même plus un champ brulé en Russie"
Le parti Svoboda qui à plusieurs ministres dans l'actuel gouvernement n'est pas un parti néonazis - Svoboda est le nom du parti depuis 2004. Auparavant, il s'appelait Parti National Socialiste d'Ukraine (SNPU). Sa filiation avec le Parti National socialiste Allemand (NSDP) d'Hitler est évidente. En même temps qu'il change de ton, il change d'emblème, passant de la WolfsAngel (Rune du Loup) - qui était l'emblème de la 2ème division SS Das Reich, tristement célèbre pour ses massacres d'Oradour sur Glane et Tulle - à une main évoquant le Trident. C'est un parti néonazi qui ne cache pas son antisémitisme et son admiration pour ceux qui collaboraient avec Hitler, dont Stephan Bandera.
- Svoboda se réclame de l'idéologie de l'Organisation des Nationalistes Ukrainiens (OUN) qui a collaboré avec l'Allemagne nazie. Sa branche armée était l'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA), tristement célèbre pour son massacre des polonais en Volhynie en 1943.
- Svoboda a initié l'anniversaire de la fondation de la division Waffen SS "Galicie" en 1943
- Le leader de Svoboda, Oleh Tiahnibog a été classé dans le top 10 des antisémites par le centre Simon-Wiesenthal
- Depuis la constitution du nouveau gouvernement Oleh Tianhibog s'est illustré à plusieurs reprises en pleine séance de la Rada (parlement ukrainien) par ses violences physiques vis à vis des autres parlementaires qui ne partageaient pas ses vues.
Le mouvement Pravy Sector, c'est encore plus simple, on en parle pas du tout. - Très engagés dans la lutte, les militants du Pravy Sector revendiquent l'usage de la violence et trouvent ceux de Svoboda trop mous !
- Le chef du Pravy Sector, Dmitri Iaroch, nommé secrétaire adjoint du Conseil de défense et de sécurité nationale par le nouveau pouvoir, tente, comme Tianhibog du parti Svoboda, de redorer son image et est candidat à la présidentielle.
 - Moscou a émis un avis de recherche international contre Dmitri Iaroch, les autorités russes l'accusant d'incitation publique au terrorisme.
- Pravy Sector contient dans ses rangs quelques personnes acquises au crime organisé, dont Alexander Mouzitchko, pour lequel la Russie avait lancé un mandat de recherche international. Il a été abattu par la police ukrainnienne, probablement devenait-il trop gênant !
L'incendie criminel - certains ont même parlé d'un incendie accidentel ! - d'Odessa du 2 mai à fait 38 morts chez les militants pro-russes qui ont été pris au piège. Les incidents dans la rue prouvent qu'ils étaient bien armés et organisés.

Le drame d'Odessa fait parti d'un plan russe pour détruire l'Ukraine
- Les victimes qui occupaient la place de la maison des syndicats (place Koulikovo), étaient pacifiques et non armés. L'action qu'elles menaient depuis plusieurs semaines risquait de faire basculer Odessa dans le camp des anti-kiev, Odessa étant d'une importance stratégique pour l'accès à la Mer Noire, depuis la perte de la Crimée. Avant le 2 mai les revendications n'étaient pas séparatistes, mais fédéralistes.
- Comme avec les snippers de la place Maidan, des hommes de main de la junte de Kiev, les combattants du parti Pravy-Sector, ont organisé des provocations dans les 2 camps lors d'affrontements dans la rue. Ils ont également bloqué les véhicules de pompiers.
- Le nombre de victimes dépasse largement la centaine, certains annonçant plus de 300.
- Non seulement les forces de police ne sont pas intervenues, prétextant avoir été dépassées, mais le responsable des forces de polices est clairement identifié comme un des responsables des opérations. Les hommes de main de la junte de kiev et certaines forces de police portaient un brassard rouges pour se reconnaître entre eux.
- Les victimes ont été torturées, exécutées (certaines ont reçu des balles dans la tête), puis brûlées pour masquer les fait. Ceux qui sautaient du bâtiment étaient achevés au sol par les combattants du Pravy-Sector. L'incendie est un simulacre pour couvrir des massacres planifiés. Certains corps calcinés se trouvaient dans des étages où il n'y avait pas feu.
- Leurs brûlures sont très localisées et ne sont pas le fait d'un incendie. Certains ont les poignets calcinés jusqu'à l'os mais leurs vêtements intacts et leur téléphone portable en parfait état de fonctionnement. Une femme a été étranglée avec un cordon de téléphone, etc, etc j'arrête là ma description macabre.
- Les autorités actuelles sont certainement impliquées dans le massacre tout comme l'oligarque Igor Kolomoïsk, qui aurait attribué une prime de 5000 $ pour chaque personne assassinée. Il fallait terroriser la population pour leur faire passer l'envie de fédéralisation. Le procureur général d'Ukraine lui-même a annoncé : « Cette action criminelle n’a pas été préparée par des échelons intermédiaires. Elle a été soigneusement préparée, coordonnée, et des représentants de diverses autorités y ont pris part. »
L'OTAN est une alliance de défense - Depuis la guerre de Yougoslavie, l'OTAN ne cesse d'entendre sa zone, sans quoi elle serait sous employée
- L'objectif de l'OTAN est l'encerclement de la Russie car c'est une puissance qui résiste à l'impérialisme américain.
- L'OTAN exécute la politique coloniale des USA.



Si cette version des faits vous parait peu crédible, je vous invite à vérifier par vous-même en tapant quelques mot clés sur un moteur de recherche. De vrais journalistes, des blogueurs, mais aussi les populations locales, via leur téléphone portable, permettent à chacun d'accéder à des récits, des images, des vidéos que nos grands médias veulent ignorer.


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 23 mai 2014 20:03

    Votre analyse et claire et argumentée. Elle est correcte. Les medias nous racontent des salades depuis le début sur l’Ukraine, et les pays occidentaux ont une politique vis à vis de la Russie que l’on peut résumer en deux mots : bête et méchante.

    Moscou a parfaitement réagi en continuant à soutenir les Russophones d’Ukraine et en se tournant vers la Chine pour contrer les agressions économiques que l’Occident lance contre la Russie en les baptisant de manière sotte et prétentieuse : des sanctions.

    La politique du gouvernement français est absurde qui prétend combattre l’antisémitisme en France et s’allie joyeusement avec les néo-nazis ukrainiens ou qui prétend sanctionner les candidats au Djihad tout en voulant faire la guerre à Bachar El Assad, celui qui précisément combat les islamistes !

    Il est temps que nos dirigeants qui ne sont plus que les petites mains de Bruxelles et de Washington débarrassent le plancher


    • Rensk Rensk 23 mai 2014 20:37

      Elle est clair et argumentée d’accord mais : il n’y a pas tout, manque encore des faits importants... (dommage pour ma part)

      Vous aussi faite un amalgame assez « tiré par les cheveux » = en se tournant vers la Chine pour contrer les agressions économiques que l’Occident...
      C’est oublier qu’ils ont travaillé ces contrats (il n’y a pas que le gaz mais 35 autres contrats) pendant 10 ans ! (Pas que depuis les sanctions)


    • ELCHETORIX 23 mai 2014 20:10

      Bonsoir l’auteur ,
      Excellent article qui démontre l’imposture médiatique soit la propagande atlantiste de nos « merdias » qui diabolisent Vladimir POUTINE et sa politique non agressive envers les autres états souverains et en particulier sur ce qui se passe avec ce pays frère qu’est l’état Ukrainien .
      J’avais déjà lu cet article sur le site d’ALLAIN JULLES .
      Merci de l’avoir passé sur ce site .
      RA.


      • tf1Groupie 23 mai 2014 20:16

        L’auteur est inquiet que les politiques désintègrent son pays ... mais il est heureux que l’Ukraine se désintègre.

        Les morceaux de bravoure d’Agoravox ça n’a pas de prix !


        • Rensk Rensk 23 mai 2014 21:15

          Sacrée interprétation de l’article... Vous habitez où ??? En France peut-être ?

          PS : je vous moinsse aussi


        • lsga lsga 23 mai 2014 21:18

          Oui, la Russie de Poutine est porteuse d’un projet continental type Europe (l’Eurasie), l’Ukraine est un État-Nation type France, et les nationalistes français anti-européens soutiennent le bloc supra-national russe....

           
          L’extrême-droite : c’est pas la cohérence qui les étouffe. 

        • Rensk Rensk 23 mai 2014 21:46

          Ben... faut savoir que causer avec la Chine où la Russie n’est pas facile...

          L’AELE (EFTA pour les anglophones) les États, Islande, Liechtenstein, Norvège et la Suisse... O


        • Rensk Rensk 23 mai 2014 21:56

          Mauvais clic de ma part, ai voulu contrôler si marqué en gras... pas fini mon info avant d’avoir cliqué sur le mauvais truc...

          Ben... faut savoir que causer avec la Chine où la Russie n’est pas facile...

          L’AELE (EFTA pour les anglophones) les États ; Islande, Liechtenstein, Norvège et la Suisse... Ont mis en veille les négociations du libre échanges avec la Russie... vu la crise d’aujourd’hui...

          La Suisse a déjà le libre échange avec la Chine... sans la participation de l’AELE...
          Ai demandé pourquoi nous ne ferions pas de même avec la Russie (sans l’AELE) et l’on m’a dit que cela froisserai nos partenaires car là nous le faisons « ensemble » dès le départ des négociations... La Suisse se plie donc a ses « partenaires »...

          PS : Il n’a fallut que 2 ans de négociations avec la Chine pour signer le libre échange de partenaire a partenaire... Dès qu’on est 4 il y a gèle des négociations avec la Russie pour plaire aux USA... !!!


        • tf1Groupie 23 mai 2014 21:58

          @ Rensk,

          Quels sont les mots que vous ne comprenez pas ?
          Autodetermination ? « République autonome » ?

          Vous êtes de quelle communauté francophone ?

          PS : Vous avez une autorisation officielle pour moinsser ? smiley


        • Rensk Rensk 23 mai 2014 23:08

          Suis un séparatiste... anarchiste... qui a été adoubé par votation populaire...

          Je n’ai pas de passeport diplomatique... mais l’ONU me permet d’avoir un avis contraire aux autres « penseurs »...

          Vous avez Dieudonné en France qui est peu condamné par votre justice et pas du tout par les juges a l’étranger (Suisse, Belgique)...

          Pour vous faire comprendre le droit que des cons comme nous avons... face aux gens restrictif des droits il faut voir la dernière instance du pays :

          Un salut hitlérien en public n’est pas toujours punissable. C’est ce que considère le Tribunal fédéral (TF) qui annule la condamnation d’un participant aux manifestations d’extrême droite qui se sont tenues au Grütli en août 2010.

          L’homme avait été reconnu coupable pour son geste, l’an dernier, en deuxième instance, de discrimination raciale par la Cour suprême du canton d’Uri. Le TF casse donc cette décision.

          (Attention, la TV d’État (lien) est très soft face a ce jugement, d’autres beaucoup moins)


        • scylax 23 mai 2014 22:25

          Il faut savoir que le pseudo de l’auteur vient du mot slave « Cerv » qui désigne le Ver.

          Il a su choisir son pseudo. Bravo...

          • Rensk Rensk 23 mai 2014 23:15

            Vous êtes linguiste ? Oui parce que cela fait plusieurs fois que je vous lis avec cette même intervention...

            Vous êtes rancunier ?

            Vous êtes français ?

            Vous êtes nul ???

            Votre maréchal Pétain vient de putain ???


          • scylax 24 mai 2014 12:35

            Tiens revoilà le crétin du lac léman...


          • claude-michel claude-michel 24 mai 2014 08:03

            l’Ukraine met en exergue le côté mafieux de l’ouest avec les USA comme décideur et donneur d’ordres...Hollande n’est qu’un chien aux ordres de son maître..un collabo de la pire espèce.. !


            • Dzan 24 mai 2014 08:55

              Waouhhhhhh !
              L’annexion des Sudètes, ça ne vous rappelle rien ?
              Poutine n’est qu’un dictateur, qui veut refaire l’Empire ( en pire) Russe.


              • Piotrek Piotrek 24 mai 2014 11:29

                Oui : Toi aussi soutiens l’oligarchie et les mafias de l’Est ! Car l’oligarchie et les mafias de l’Est sont méchantes !

                C’est ni plus ni moins ce que vous dîtes, grassement enrobé de valeurs déformées. Un combat pour la liberté ? un combat pour telle ou telle culture ? Un combat entre Russie et USA ? Un combat contre le totalitarisme ?
                Absolument pas !

                Ce ne sont que des huiles pour chauffer à blanc les habitants de tel ou tel bord sur place
                 ! La Russie n’a pris la Crimée que pour garder son influence militaire c’est à dire son influence économique sur le chemin Bosphore-Gibraltar, et maintenant ce ne sont que les oligarchies qui défendent leur bout de pain coute que coute.

                N’est-ce pas évident ? L’histoire ne démontre-t-elle pas que les peuples ont systématiquement étés manipulés ? Le politique a toujours été l’instrument de l’intéret privé de quelques personnes : Rois, Empreurs, Oligarches, faites votre choix


                • njama njama 24 mai 2014 11:30

                  L’incendie criminel - certains ont même parlé d’un incendie accidentel ! - d’Odessa du 2 mai

                  - Les victimes ont été torturées, exécutées (certaines ont reçu des balles dans la tête), puis brûlées pour masquer les fait. Ceux qui sautaient du bâtiment étaient achevés au sol par les combattants du Pravy-Sector. L’incendie est un simulacre pour couvrir des massacres planifiés. Certains corps calcinés se trouvaient dans des étages où il n’y avait pas feu.

                  - Leurs brûlures sont très localisées et ne sont pas le fait d’un incendie. Certains ont les poignets calcinés jusqu’à l’os mais leurs vêtements intacts et leur téléphone portable en parfait état de fonctionnement. Une femme a été étranglée avec un cordon de téléphone, etc, etc j’arrête là ma description macabre.

                  EXACT !

                  photos visibles ici. A l’évidence ce n’est pas un incendie qui leur a calciné visages, mains, jambes ....etc ...

                  des lances-flammes vraisemblablement (?)

                  How Neo-Nazi Thugs Supported by Kiev Regime Killed Odessa Inhabitants. Photographic Evidence
                  http://www.globalresearch.ca/how-neo-nazi-thugs-supported-by-kiev-regime-killed-odessa-inhabitants-photographic-evidence/5380504

                  article original :

                  Как убивали одесситов в Доме Профсоюзов - детали сценария... +18
                  par frallik 2014-05-04
                  http://frallik.livejournal.com/781599.html

                  (images dures)


                  • njama njama 24 mai 2014 11:43

                    - Les autorités actuelles sont certainement impliquées dans le massacre tout comme l’oligarque Igor Kolomoïsk, qui aurait attribué une prime de 5000 $ pour chaque personne assassinée.

                    très possible ... Kolomoïsk n’hésite pas à mettre la main au porte-monnaie pour financer ses intérêts politiques

                    L’oligarque israélo-ukrainien résidant en Suisse, Ihor Kolomoïsky, a informé par téléphone le leader des fédéralistes du Sud-Est, Oleg Tsarev, que la communauté juive ukrainienne verserait une prime d’1 million de dollars à qui l’assassinerait. Il l’a sommé de fuir immédiatement le pays [1].

                    [1] Enregistrement de la conversation téléphonique : « Телефонные переговоры :Коломойский угрожает Царёву и его близким », Life-Maria Channel, YouTube, 15 mai 2014.

                    https://www.youtube.com/watch?v=4iaQ3MY1ULo

                    Ihor Kolomoïsky avait déjà proposé une prime de 10 000 dollars par « saboteur russe » arrêté dans son fief de Dnipropetrovsk.

                    Ukraine : Ihor Kolomoïsky propose 1 million de dollars pour assassiner Oleg Tsarev


                    • njama njama 24 mai 2014 11:59

                       Igor Kolomoïsky, un des financiers de ces tueurs à gages ?

                      Le Parlement juif européen est un ectoplasme politique créé par une petite poignée d’oligarques ukrainiens, dont le principal instigateur de cette méta-création n’est autre que Monsieur Igor Kolomoisky :

                      Le site du CRIF dans sa rubrique « Tribune » publiait le 6 Mars 2012 (« Le pseudo parlement juif européen ») sous la plume de Roger Cukierman [ actuel président du CRIF et vice-président du Congrès juif mondial ] :

                      "Disons les choses clairement : le pseudo parlement juif européen est une vaste fumisterie. La réunion inaugurale de ce parlement juif européen a eu lieu à Bruxelles le 16 février 2012 au siège du vrai Parlement de l’Union européenne. L’idée en serait venue à un Monsieur Igor Kolomoisky * dont on nous dit que c’est un homme d’affaires et philanthrope juif ukrainien. Il semble s’être attribué la présidence de ce Parlement, assisté de deux vice-présidents Vadim Rabinovitch **, autre oligarque ukrainien et de Joël Rubinfeld, seul de tous ces personnages connu dans la communauté juive européenne car il présida, avec talent et efficacité, aux destinées de l’équivalent belge du CRIF.
                      [...]
                      « Est-il sain qu’une institution puisse ainsi prétendre nous représenter alors que nous disposons déjà de tant d’organisations réellement représentatives de nos intérêts »
                      [...]
                      http://www.crif.org/fr/tribune/le-pseudo-parlement-juif-europ%C3%A9en/30195

                      Conclusion, même le CRIF torpille cet épouvantail qu’est ce pseudo-parlement juif européen ...

                      * (7 mars 2014 ) l’oligarche juif ukrainien Igor Kolomoisky est nommé gouverneur de la région de Dnipropetrovsk, le cœur industriel de l’Ukraine.

                      Selon le Kyiv Post, Kolomoisky est le Président de l’Union Juive Européenne, une organisation qu’il a cofondée en 2011, et l’un des principaux donateurs pour les causes juives en Ukraine et au-delà. Les médias ukrainiens révèlent qu’en 2012, sa fortune était estimée à 3-à 4 milliards de $. Il possède des intérêts dans le secteur bancaire, la métallurgie, les produits chimiques, l’énergie et les transports aériens.

                      ** Le magnat juif Vadim Rabinovich pose sa candidature aux présidentielles en Ukraine
                      by Amir on mar.28, 2014

                      http://www.blog.raideurs.eu/2014/03...

                      autre article :

                      La Mafia Juive Ses Milices Néo Nazies Veulent Consolider « Démocratiquement » Leur Main Mise sur L’Ukraine
                      http://www.planetenonviolence.org/La-Mafia-Juive-Ses-Milices-Neo-Nazies-Veulent-Consolider-Democratiquement-Leur-Main-Mise-sur-L-Ukraine_a3354.html


                      • njama njama 24 mai 2014 12:04

                        rectificatif, erreur de lien

                        ** Le magnat juif Vadim Rabinovich pose sa candidature aux présidentielles en Ukraine
                        by Amir on mar.28, 2014

                        http://www.blog.raideurs.eu/2014/03/28/le-magnat-juif-vadim-rabinovich-pose-sa-candidature-aux-presidentiels-en-ukraine/



                      • njama njama 24 mai 2014 12:12

                        Une mafia juive en Ukraine ?

                        Parmi ces « Parrains » juifs ukrainiens – qui bien sûr sont tous des ardents défenseurs du régime colonial juif sioniste qu’ils financent - Pinchuk, Kolomoïski, Rabinovich pour ne citer que ceux là :

                        * Vadim Rabinovich, 61 ans et un des Juifs ukrainiens les plus riches du pays qui a crée en 1999 à coup de millions de dollars un «  Congrès juif pan-ukrainien » dont il est le président et plus tard en 2011 le « Parlement Juif européen » (PJE) qualifié par Roger Cukierman, ancien et actuel président du CRIF comme étant « une vaste fumisterie ». N’empêche que c’est grâce à de telles organisations qu’il peut faire du Lobbying intense à Bruxelles et en Ukraine même acheter des voix s’il officialise sa candidature. Rabinovich patron d’une petite entreprise d’importation de meubles en Ukraine l’utilisait comme couverture de divers trafics avec les Etats-Unis. En 1980, alors que l’Ukraine faisait encore partie de l’URSS, il a été arrêté, condamné à 14 ans de prison et déchu de sa nationalité. Finalement, il n’a purgé que 7 ans est parti en Israël -d’où sa double nationalité- car il a récupéré sa nationalité ukrainienne à la chute de l’ex Union soviétique. Il a su alors acheter au bon moment et à bas prix quelques joyaux communistes avant de se lancer dans le commerce de métaux et y faire fortune.

                        * Victor Pinchuk appartient au clan de Dnipropetrovsk, une grande ville industrielle de l’Est du pays longtemps dorlotée par l’ex Union soviétique. Ingénieur, grâce à ses relations politiques et familiales, « Victor », comme l’appellent ses collaborateurs, a bâti une fortune colossale estimée avant la crise à 10 milliards de dollars. La colonne vertébrale de son empire, c’est le holding Interpipe, fabricant des tubes en acier. Au pays des gazoducs, cette activité vaut de l’or. Victor possède aussi une usine de ferroalliages, une banque, plusieurs chaînes de télévision, des journaux et bien sûr une propriété dans le Sud de la France, un appartement à Londres, un yacht…

                        * Igor Kolomoïski, 51 ans, co-propriétaire de la puissante holding Privat (banque, métallurgie), est un des leaders de la communauté juive ukrainienne, crédité d’une fortune de 2,4 milliards de dollars. Il est devenu gouverneur de la région de Dnipropetrovsk. Kodomoïski est le Président de l’Union Juive Européenne, une organisation qu’il a cofondée en 2011, et l’un des principaux donateurs pour les causes juives en Ukraine et au-delà. Il possède des intérêts dans le secteur bancaire, la métallurgie, les produits chimiques, l’énergie et les transports aériens.

                        http://www.planetenonviolence.org/La-Mafia-Juive-Ses-Milices-Neo-Nazies-Veulent-Consolider-Democratiquement-Leur-Main-Mise-sur-L-Ukraine_a3354.html


                        • Mania35 Mania35 24 mai 2014 12:30

                          Je ne suis ni pro-Maidan ni pro-russe, mais quelle propagande des 2 côtés. Non Radio Moscou n’est pas plus impartiale que les médias occidentaux, il y a des nationalistes (fascistes ?) des 2 côtés, il y a des oligarques qui ne pensent qu’à leur portefeuille des 2 côtés (y compris Poutine).... Arrêtez de nous abreuver de discours partisans, sur Agoravox nous avons d’ailleurs surtout droit aux adorateurs de Poutine qui est loin d’être le saint présenté sur ce blog. Pour moi, Washington et Moscou même combat et même discours contre les peuples.

                          @ Cerwan

                          Certains de vos arguments se lisent dans les 2 sens :

                          - en Crimée et dans l’est de l’Ukraine les télévisions ukrainiennes sont interdites,

                          - des journalistes russes sont censurés (voire plus grave ?) par l’état russe,

                          - les « Ukrainiens empêchent les simples habitants d’aller voter », et les « séparatistes » empêchent les simples habitants d’aller voter à la présidentielle en détruisant le matériel électoral et en investissant les lieux de vote par des hommes armés.

                          etc, etc


                          • njama njama 24 mai 2014 15:20

                            @ Mania35

                            Personne n’est dupe je crois que la propagande est en partie des deux côtés, quoiqu’en réalité je pense que les raccourcis journalistiques appauvrissent la réalité pour en faire une caricature ..., mais il y a les faits, dont ici l’@uteur nous sert un petit florilège. Tout n’est pas et ne pourrait être propagande.

                            - Les snippers qui par leur tirs ont permis l’embrasement de l’EuroMaidan, ... c’est du réel, ce n’est pas de la propagande, et les documents vidéos sur ces faits penchent très fortement en faveur de cette lecture qu’il nos donne : "Tout porte à croire que ces snippers étaient des hommes de main du nouveau gouvernement qui n’a donc pas hésité à faire tirer sur ses propres supporters !« .

                            La conversation »fuitée" du 26 février, entre le ministre des Affaires étrangères estonien, Urmas Paet et Catherine Ashton est aussi un fait « indéniable », et encore une fois ce n’est pas de la propagande
                            http://www.youtube.com/watch?v=equgXlRLePs

                            L’incendie criminel d’Odessa du 2 mai n’est pas accidentel, les photos et témoignages le démontrent, ce sont des faits, pas de la propagande. Il ne pourrait y avoir une lecture inversée, ou dans les deux sens  :

                            How Neo-Nazi Thugs Supported by Kiev Regime Killed Odessa Inhabitants. Photographic Evidence
                            (Comment les voyous néo-nazis qui supportent le régime de Kiev ont tué les habitants d’Odessa. L’évidence photographique)
                            http://www.globalresearch.ca/how-neo-nazi-thugs-supported-by-kiev-regime-killed-odessa-inhabitants-photographic-evidence/5380504


                          • Jelena XCII 24 mai 2014 16:30

                            >> Je ne suis ni pro-Maidan ni pro-russe

                            Non... Seulement une pro-socialo qui défend la position de son François-chéri.


                          • Mania35 Mania35 24 mai 2014 18:21

                            @Jelena

                            Non je ne défend pas « mon François » qui n’est pas mon « chéri », loin de là car, bien que de gauche, je garde ma liberté de pensée et de reflexion, par contre vous vous êtes en adoration béate et soumise devant votre Poutine chéri en ayant abdiqué tout sens critique.


                          • Jelena XCII 24 mai 2014 19:12

                            Moi je suis slave et orthodoxe, vous vous êtes une française qui le cul bien au chaud, se permet d’écrire derrière son clavier que les pro-russes ne valent guère mieux que les néo-nazis de Kiev.

                            Mais c’est vrai qu’en France, vous n’avez pas trop souffert du nazisme... 5 ans à attendre les pieds sous les tables que les amerloques viennent vous délivrer ne fut pas une expérience... véritablement traumatisante, n’est ce pas ?


                          • eric 24 mai 2014 18:58

                            La cause est défendable. En particulier les droits des Ukrainiens de l’est a avoir leur propre idée sur leur avenir, y compris, et ce serait logique avec la Russie. Dans l’absolue, et d’après mon avis subjectif, si il y a avait eu le choix, l’Ukraine, la Biélorussie et la Russie n’aurait jamais du être divisées.A part a nouveau,peut être, les provinces de l’ouest.
                             Les arguments, vos arguments, sont très discutables. Je n’y reviendrai pas point par point, mais toutes les erreurs habituelles sont la, répétées en boucle sans aucun esprit critique, alors même que vous prétendez avoir fait des recherches par vous même. ( sur Svoboda, sur son ex nom, sur bandera etc...).
                            Personellement, je comprend très bien les reticences de certains ukrainiens de l’ouest a se trouver dans un ensemble national sous trop forte influence russe. Je ne crois pas qu’ils pourront réaliser leur ambition nationale sur l’ensmble du territoire de l’actuelle Ukraine, même moins déjà la Crimee.
                            Je pense que les torts sont assez largement partage entre « OTAN » et russie. L’occident menè par Obama fait preuve de paresse, de méconnaissance d’idées simplistes dans cette histoire. La russie a toujours ete assez brutale et sans scrupules dans ses ingérences dans la politique ukrainienne. Cela étant, aujourd’hui, elle est la plus raisonnable. Elle a aussi de réel intérêt, une vraie connaissance du terrain.

                            Mais je pense que comme beaucoup de gens répétant en boucle les info que vous recopiez ici, tous cela ne vous intéresse pas vraiment. Et en particulier le sort des populations locales. Votre truc, c’est nazi=maidan=otan=occident=liberalisme=tous les gens qui chez vous ne pensent pas comme vous. Chacun son truc.

                            Toujours a mon avis, ce n’est ni très nouveau, ni vraiment intéressant.
                            Mais je l’ai dit a d’autre, cette espèce d’auto excitation morbide dans l’instrumentalisation de gens qui ont été brule vif ou mort a Odessa a quelque chose d’assez suspect...


                            • njama njama 24 mai 2014 21:52

                              Mais je pense que comme beaucoup de gens répétant en boucle les info que vous recopiez ici, ...

                              dommage Eric les magnifiques photos des victimes de l’incendie très suspect d’Odessa du 2 mai ne sont pas passées aux infos du 20 heures pour informer les français (?)
                              Les connaissiez-vous ?
                              fallait p’t-être pas couper l’appétit du français moyen ?

                              bon je remets le lien ... c’est vraiment à voir (même si les images sont un peu dures, faites un p’tit effort s’il vous plaît ...), c’est pas pire je vous rassure que les images bien connues aujourd’hui et si tristement célèbres d’Auschwitz, ou d’autres pogroms )

                              je remets le lien ukrainien pour enfoncer le clou, la résolution des images est bien meilleure que sur globalresearch.ca (ici) qui a tout de même le mérite de nous donner une traduction en anglais
                              Как убивали одесситов в Доме Профсоюзов - детали сценария... +18
                              par frallik 2014-05-04

                              http://frallik.livejournal.com/781599.html

                              Il faut absolument que ces images restent dans les Annales de l’histoire, pour l’âme de ces victimes, et pour leurs familles, ... c’est le moindre hommage, et la moindre des honnêtetés que nous pouvons leur rendre ...


                            • eric 25 mai 2014 09:51

                              Cela fait mal, cette haine de soi. Car ce mépris du « français moyen » dans un pays ou nous, français moyens, sommes l’essentiel de la population, ne peut guère s’interpréter autrement. ( a moins que vous n’apparteniez a une minorité de nature supérieure ?) Votre indifference a ces victimes fait peut etre plus mal encore. cela sent tellement le « chouette, il y a des morts, ca va péter... »
                              Qu’est ce vous croyez ? A la télévision russe, non seulement on l’a montre, nous seulement avec des commentaires parfois encore plus subjectifs que les vôtres. mais on a aussi montre des « pro maidan » desperes tentant de dresser des échafaudages pour sauver des gens. Des Odessites de tous bord se deseperant, qu’est ce qui nous arrive ? Des alcoolos hyperviolents comme il en existe trop sous ces latitudes plus victimes de l’alcool que d’une idéologie, etc...
                              Votre excitation presque sexuelle a vous mettre le nez et celui des autres sur des défunts carbonises me parait une insulte supplémentaire a la mémoire de ces gens.
                              J’avais mal compris a l’époque, les réticences de survivant d’auschwitz a l’idée de mettre une église ou des croix. Rétrospectivement vous m’aidez a comprendre leur position. Il y a des trucs, seuls le silence et le respect est vraiment a la hauteur. Enfin, a Auschwitz, c’était un débat entre gens concernés. Votre sensible jubilation autour de ces cadavres qui vous sont sans doute a tous égard étrangers, me semble peu ragoutante.


                            • njama njama 25 mai 2014 10:55

                              eric, je ne vais même pas répondre à vos allégations hallucinantes me concernant...

                              La seule lecture politique qui s’impose par de multiples faits c’est que l’Europe cherche à annexer l’Ukraine ... 


                            • tf1Groupie 25 mai 2014 11:03

                              Pour l’instant c’est la Russie qui a annexé une partie de l’Ukraine ... pour être factuel


                            • njama njama 25 mai 2014 11:28

                              la Russie qui a annexé une partie de l’Ukraine

                              Parler d’annexion c’est être de mauvaise foi, il est plus exact de dire que par un référendum populaire, la région autonome de Crimée a souhaitée être rattachée à la Russie.
                              Le résultat officiel du référendum est de 96,6 % de « oui » au rattachement à la Russie.
                              http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_de_2014_en_Crim%C3%A9e#R.C3.A9sultats_officiels

                              Devant ce plébiscite massif, la Russie a accepté d’intégrer la Crimée à son État.

                              Faut admettre que le rattachement à l’Europe ne plaît pas du tout aux habitants russophones de Crimée...


                            • tf1Groupie 29 mai 2014 22:05

                              « la Russie a accepté d’intégrer la Crimée à son État »...

                              Et quelle différence avec « la Russie a annexé l’Ukraine » avec l’accord des habitants de la Crimée ?
                              En matière de mauvaise foi je ne vous arrive pas à la cheville ...


                            • zygzornifle zygzornifle 25 mai 2014 13:49
                              « nos frères slaves » alors ils sont bien propres..... smiley

                              • Michel Maugis Michel Maugis 30 mai 2014 02:44

                                Et s’il slave, c’ est qu’il se nettoie . et si ce n’ est toi c’ est donc ton frère... d’ où nos frères s´lavent. 

                              • aks aks 27 mai 2014 09:03

                                ça fait 3 jours que j’attends les réactions sur les élections, mais non calme plat.

                                je comprends que vous êtes bien sonné par vos élections européenne mais quand même.

                                moi je suis super inquiète, et j’attends avec impatience qu’on m’explique où sont passé les fascistes en Ukraine ?

                                parce que j’entends bien que les élections sont pas légitimes parce que 15% de région de Doneck et 38% de Lougansk seulement ont pu voter, mais le bastion de fascisme (Lviv donc) pu voter en entier, et 78% ont voté. Mais Svoboda et Pravyj Sektor ont fait à peine 2.5% à deux dans cette région, comme ailleurs.

                                ça fait donc deux nuits que je ne dors plus, je veux savoir où sont passés les fascistes ? parce que si ils ne sont plus à Lviv, ils sont ailleurs. ça se trouve ils sont déjà à paris à danser avec marine ?! ce serait inquiétant, parce qu’ils sont dangereux quand même !


                                • Michel Maugis Michel Maugis 30 mai 2014 02:53

                                  les fascistes sont aussi ceux qui s’allient avec et ne les désapprouvent pas.

                                  En plus d’ être des fascistes, ce sont des lâches.
                                  Fabius et Hollande sont des fascistes, des criminels... mais lâches, en plus.

                                  Le fascisme en France n’ est pas représenté par Le Pen, mais par ces criminels qui trahissent la France en supportant un coup d’état fasciste en Europe.

                                • marc 29 mai 2014 17:12

                                   Mais Svoboda et Pravyj Sektor ont fait à peine 2.5% à deux dans cette région, comme ailleurs


                                  Ce qui rend encore plus scandaleux leur participation à des postes-clé au pseudo gouvernement de coup d’état reconnu par l’OTAN

                                  • aks aks 2 juin 2014 11:11

                                    Le « pseudo » gouvernement a été nommé par le vote parlementaire (parlement  tout ce qu’il y a de plus légale, élu démocratiquement en 2012). S’ils ont considéré que les membres de svoboda ou secteur droit avaient leur place dans ce gouvernement temporaire de 3 mois,  je ne vois pas pourquoi on remettrait en cause ce choix. Et encore moins vous, de fin fond de la France, n’ayant jamais mis les pieds dans ce pays et ne sachant pas ne serait ce que placer ce pays sur une carte il y a encore 6 mois.

                                    Je peux à la limite comprendre, qu’on tombe dans la propagande goebbelsienne  de russia today et cie et qu’on craigne l’invasion de l’extrémisme et de la division. Mais là les élections  ont permis de répondre à toutes les craintes,

                                    1 – il n’y a pas deux ukraines complétement différentes avec des objectifs différents, les ukrainiens sont unis et ont le même but : vivre ensemble (le candidat élu dès le premier tour avec le même score dans toutes les régions),

                                    2 – la révolution de février n’était pas un putsh financé par les usa qui ne représentait  personne et n’était soutenu que par les extrémistes.  Poroshenko soutenait la révolution, il était sur les barricades en novembre-février dernier, et 9 millions d’ukrainiens ont approuvé la révolution en votant pour lui (par ailleurs, les votants pour tymoshenklo, lyashko, hrycenko soutenaient la révolution également)

                                    3-  il n’y pas de fascisme en ukraine (le président élu est juif),

                                    4 – les partis aux idées extrémistes ne pèsent rien (2% quelques soit la région). Ils n’ont pas faussé les élections, ils n’ont pas profité de 3 mois de présence au gouvernement pour s’accaparer du pouvoir, ils n’ont pas pris de décisions en leur faveurs.

                                    Il est donc temps de vous excuser devant les ukrainiens pour toute cette médisance, diffamation et  les insultes depuis des mois,  et la fermer à tout jamais.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès