Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > 5000 milliards de dollars : Obama en appelle à l’imbécillité des (...)

5000 milliards de dollars : Obama en appelle à l’imbécillité des Européens

Une fois de plus, les Etats-Unis font payer au reste du monde leurs propres erreurs. 5000 milliards selon la déclaration de Gordon Brown, qui, à l’image de son nouveau mentor américain, a fait le choix de recourir à la planche à billets !

Quant à la zone euro, du fait des statuts de la BCE, ce sera aux contribuables de régler la note. Obama est un bon Président... pour les Américains qui leur permettra de continuer à manger de belles dindes à l’occasion du Thanksgiving. En Europe, nous nous contenterons de nuggets faits avec la peau de ces belles volailles.

La constitution des bulles spéculatives est due, pour l’essentiel, à l’arrivée des néo-conservateurs aux États-Unis avec Ronald Reagan en 1980. Durant près de 25 ans, les profits se sont gonflés au détriment des salaires. Pour faite court, les riches sont devenus plus riches. Toutefois, la dernière bulle immobilière est singulière à deux titres. Elle est tout d’abord le produit de la dérégulation totale, de l’imagination sans fin des financiers et surtout du désengagement du pouvoir politique qui n’a fait en cela que de suivre les injonctions de ses "amis" du monde des affaires . Mais elle est aussi le produit de la politique de l’argent facile qui a été mise en œuvre par Greenspan dès 1986 pour éviter le déclassement des classes moyennes et la relégation de l’économie américaine en 2e division. Rendons hommage à Angela Merkel pour l’avoir rappelé, lors du G20, à ceux qui n’auraient pas de mémoire.

Cerveau : les Européens ont une bulle de coincée !L’annonce faite hier par Gordon Brown sur les 5000 milliards de dollars injectés dans l’économie pose de très lourdes questions. A y regarder de plus près, il s’agit ni plus ni moins d’un transfert de la dette privée américaine vers l’ensemble des états du monde. C’est vrai qu’Obama a de quoi être fier de l’ineptie de nos dirigeants européens et, en premier chef, du Président de la République Française qui a encore perdu une occasion de se taire.

Étrangement, cet engagement à endetter l’ensemble des états du monde à hauteur de 5000 milliards n’a fait l’objet d’aucune discussion sur les conditions de remboursement de la dette publique qui explose dans tous les pays du monde et en Europe. Maastricht et les 3% de déficit sont relégués au rang des vieilles chimères de l’histoire. Or, au bout du bout, qui va payer l’ardoise  ? S’agit-il des "riches" qui vont très rapidement se refaire la cerise en récupérant auprès des Etats la valeur de leur rente adossée à des titres "pourris" ? Ou bien, s’agit-il des consommateurs dont le salaire ne progresse plus depuis de nombreuses années ? Il y a plusieurs raisons à cela : les politiques de modération salariale tout d’abord et la hausse des taxes et de la fiscalité locale sous couvert de désengagement et de transfert de la charge des Etats ensuite.

Obama n’est pas Roosevelt et n’attendons pas de ce Président qu’il mette en place une fiscalité confiscatoire comme elle fut mise en place dès 1932. Mais, il a trouvé bien mieux à faire : racketter les classes moyennes de tous les états du monde et notamment celles de la zone Euro. Comme la FED dispose de la capacité à acheter des bons du Trésor américain (synonyme de planche à billets), vous aurez compris que c’est bel et bien le contribuable européen qui allait devoir cracher au bassinet à titre principal. Emboîtant le pas à son allié historique, le Royaume Uni a d’ores et déjà déclaré son intention de recourir lui-aussi à la planche à billets. La BCE n’a en aucun cas le pouvoir d’acheter des titres. L’Union Européenne ne peut pas statutairement en émettre puisqu’elle ne peut pas s’endetter. Un grand bravo aux belles andouilles qui nous ont pondus ces traités aussi idiots les uns que les autres et surtout à ceux qui nous avaient recommandé de les voter ! Malgré 742 000 663 000 destructions d’emploi lors du mois de mars aux Etats-Unis, Obama reste donc un bon Président... pour les Américains. Pour nous, vous l’aurez compris, il s’agit d’une toute autre histoire.

Crédit photos : AkataEasyArt.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • non666 non666 7 avril 2009 17:14

    Il n’y a pas de solution pour les yankees.

    Ou le dollar s’effondre maintenant pour annuler la dette precedente et la perte de credit est totale pour les etats unis.

    Ou ils tentent d’imposer une "fidelite atlantique" aux europeens en leur faisant payer le credit que le dollar n’a plus.

    Ils esperent juste que la perte que representerait l’affondrement de l’economie US fait plus peur que le prix a payer pour la maintenir a flot.
    Pour ceux qui, comme les français ne devaient rien a l’Amerique (c’est meme le contraire, la Louisiane n a JAMAIS été payée....) , ce soutien serait stupide...sauf que le lobby juif, derriere Sarkozy, nous pousse a "soutenir" le plan US.

    Ce n’est pas pour rien que les yankees ont accpté qu’un "français" ( de passeport) soit patron du FMI juste avant le krach....


    • plancherDesVaches 7 avril 2009 17:19

      Effectivement, Non666
      Nous allons TOUS payer pour eux. Et je pense pour ma part qu’ils jouent sur la crainte de l’effondrement de leur système...
      Alors, qu’objectivement, nous nous en porterions BEAUCOUP mieux.


    • Alpo47 Alpo47 7 avril 2009 19:52

      "Les promesses n’engagent que ceux qui y croient".
      Pas d’affolement, il ne les a pas encore, ses 5000 milliards. De toutes façons, le système bancaire international se sera effondré avant qu’il ait eu le temps d’en voir la queue d’un ... Le G20 n’a été qu’une vaste mystification destinée aux peuples. Détourner l’attention, rassurer, redonner confiance ...
      Nous n’en sommes qu’au tout début de cette crise, et la suite va être "Rock’n Roll" ...


    • plancherDesVaches 7 avril 2009 17:24

      Est-ce que quelqu’un aurait des nouvelles de l’avancement de la création par les Pays du Golfe de leur propre monnaie.. ????
      Car je sens que c’est ça aussi qui les stresse.


      • Daniel Roux Daniel R 7 avril 2009 17:36

        Une bonne et une mauvaise nouvelle :

        Une mauvaise pour tout le monde et une bonne pour les financiers US : La banque fédérale américaine, celle qui s’est engagée à acheter des bons du trésor à l’Etat US, a table ouvertes chez ses collègues européens de l’Ouest et Japonais. Che la fiesta comincia...

        http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=71ff1cc0274a4c7df0412c91f6980918


        • non666 non666 9 avril 2009 12:05

          Le swap etant un intrument pour « echanger » des devises en cas de baisse de l’une des deux, on comprends tous que le niveau de cette anticipation ne porte surement pas sur un effondrement simultané de l’euro, du yen et du yan....

          Les banquiers centraux qui ont acheté la contrepartie meritent la corde.
          Dans quelques mois, quand le swap sera a echeance et que le dollar se sera effondré, nous verrons Sarkozy et Lagarde pleurnicher que ce n’etait pas previsible que decidement ils n’ont pas de chance ...mais que nous allons devoir payer.

          Nous sommes trahis au plus haut niveau par des agents des etats unis qui sont en train « d’externaliser » la dette US.

          A la Liberation, Sarkozy et toute la racaille qui est a son service meriteront un procès exemplaire avec execution publique.


        • jakback jakback 7 avril 2009 20:39

          Avec la dette il nous a mis la tête, avec la Turquie il va nous rentrer le manche. Yes we can  !


          • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 7 avril 2009 22:02

            @non666

            Lobby juif : mais qu’est-ce que ça vient faire là-dedans ?

            @jackback

            Le manche... Tout cela est d’une élégance crasse !


            Est-ce la responsabilité d’Obama d’avoir des citoyens français et européens qui ont dit OUI à tout sans cy comprendre quoi que ce soit ? Est-ce de la responsabilité d’Obama d’avoir les dirigeants européens - en dehors d’Angela Merkel - aussi peu visionnaires sur les intentions américaines ?


            • armand armand 7 avril 2009 22:25

              Lobby Juif ?

              Mais c’est notre bon vieux Totenkopf qui emploie, à peine déguisée, la rhétorique de ses chers devanciers des années 30-40....


            • non666 non666 9 avril 2009 11:59

              Il se trouve que les « amis d’israel » ne se recrutent pas ni chez les musulmans , ni chez les bons chretiens, ni chez les communistes athées, ni chez aucune catégorie de goy.

              Il se trouve que Sarkozy , qui se montre a chaque reunion du Crifj en france, a chaque kermesse des associations du lobby juif a new York a nommé DSK au FMI.

              Il se trouve que seuls les « amis d’israel » etaient a defendre l’invasion de l’Irak sur tous les plateaux de TV.

              Il se trouve que les « amis d’israel » sont les seuls a avoir interet à la continuité de la domination US sur l’Europe, pour pouvoir voir entrer leur pays de coeur (Israel) dans NOTRE espace , sans nous consulter.

              Il se trouve que les amis d’israel sont les seuls avec quelques idiots utiles « anti-racistes » a vouloir faire enter la Turquie qui leur servira d’argument pour faire entrer Israel.

              Il se trouve que les etats unis defendent ces interets et qu’eux, comme par hasard defendent la suprematie US.

              Il se trouve que chez les « socialos » Sarkozy a choisit Kouchner , celui qui s’etait porté volontaire pour etre administrateur de l’Irak comme representant de la diplomatie française et pas Vedrine, qui lui, sait de quoi il parle quand il defend les interets de la FRANCE(et de la France seulement...)

              Comprendo « armand » (ou david ou moshe ou quelque soit ton prenom réèl...) ?.....


            • mouton-garou mouton-garou 21 avril 2009 12:08

              Bon article qui ne fait pas de détour pour expliquer que nous sommes bien les dindons de la farce, merci !

              Par contre lorsque vous écrivez « des citoyens français et européens qui ont dit OUI à tout sans y comprendre quoi que ce soit ? »
              Dois je supposer que vous parlez de Maastricht ? On a pas voté NON au(x) référendum(s) ?

              « aussi peu visionnaires sur les intentions américaines ? »
              Vous croyez qu’aucun de nos dirigeants n’y comprend rien ? J’y crois pas, c’est pas des lapins de six mois quand même ! Ils comprennent très bien et sauvent juste leur propre pognon ; ils n’en ont rien à foutre des citoyens !


            • Petitpois Petitpois 8 avril 2009 22:30

               L’Empire neo-con américain voudrait-il continuer à vivre sous la perfusion de ses vassaux ? 

              Survivre aux dépends de ses colonies comme l’on fait autrefois Rome, la France avec l’Afrique, l’Angleterre avec l’Inde, etc ?

              Un parasite puissamment armé, mais un parasite quand même...


              Et avec l’armée française à présent intégrée à l’Otan grâce à notre marionnette à talonnettes, nous faisons maintenant partie des armées de l’Empire...


              • alizée 9 avril 2009 15:27

                Bonjour,
                à l’auteur : je viens de lire tranquillement votre article mais je n’ai pas tout compris.
                Je comprend pas d’où vient cette somme et pourquoi nous, européens, allons payer le prix fort ?
                Est-ce que vous pourriez m’expliquer le fond du problème ?
                Merci !
                a bientôt !
                lili


                • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 9 avril 2009 17:08

                  Je n’ai pas dit que nous allions payer 5000 milliards. J’ai dit que les Etats-Unis et l’Angleterre allaient faire fonctionner la planche à billets.

                  En revanche, en zone euros, ce sont les contribuables qui vont payer par leurs impôts. Moralité : les subprimes n’auront coûté aux Etats-Unis et au Royaume-Uni que quelques points de PIB. Comme le dollar continue de faire monnaie de référence au niveau mondial, c’est bien nous qui allons payer le solde !

                  Je ne sais pas si j’ai été plus clair. ;+)


                • alizée 10 avril 2009 16:43

                  Bonjour,
                  a l’auteur : merci pour cette explication, j’ai fini par comprendre !
                  Vous avez été plus clair, pour moi ; merci !
                  A très bientôt sur agoravox !
                  lili


                  • banni pour une photo 14 avril 2009 17:59

                    mais en fait on n’a pas le choix

                    on choisi rien
                    nous sommes obligés d’écouter les USA et de nous endetter comme des dingues,

                    parceque entre nous, à quoi ca ssert la souveraineté si on ne peut l’utiliser

                    pourquoi l’europe,la france l’allemagne,la russie,la chine,l’amérique du sud,les pays arabes ,ne se réunissent pas contre les usa
                    C’EST LE MONDE ENTIER CONTRE UN SEUL PAYS
                    tout le monde dit que les subprime et la titrisation était du vol pure et simple,et pourtant rien !

                    Donc,qu’est ce qui empèche le monde entier de se liguer contre les usa ?

                    je pense que les usa menacent de destruction,à tout les niveaux,ceux qui s’opposeraient à leurs puissances,et cela grace à des armes comme haarp ou autre encore pire,sinon je ne comprend pas que le monde entier subissent les USA




                    • aetius320 27 avril 2009 16:32

                      Bonjour,

                      « les classes moyennes vont payer »

                      Effectivement oui. Pour les personnes qui sont autour du smic, quelques soient les mesures prises, cela ne changera rien : ils ne paieront pas d’impôts directs et leur vie sera toujours aussi misérable.
                      Pour ce qui ont entre 1500 et 3000 euros par mois et bien je leur dis bien fait pour eux. Ca fait 30 ans qui soutiennent ce système en votant pour les partis libéraux (un autre vote n’aurait pas changé le fond de la chose mais aurait pu retarder les « réformes » en France jusqu’au basculement du balancier que l’on est en train de vivre).
                      Mais ces abrutis n’avaient pas compris que le système promis par les « libéraux magiciens » n’allait profiter, in fine, qu’à un pour cent de la population (cf Emmanuel Todd que personne n’écoute mais qui a eu raison dans quatre de ces principaux livres).
                      Tout ça me fait penser à un collègue qui est parti à Paris en croyant que l’on était encore dans les années 60, c’est à dire à l’époque où on perçait en deux ans.
                      Résultat : il gagne 1900 euros, j’en gagne deux fois moins, travaille quatre fois moins que lui et vit au minimum deux fois mieux en étant resté dans le Sud. Et il croit toujours que le « fascisme libéral » c’est fabuleux et que, cette fois-ci c’est certain, il va devenir « stock-optionnable ».

                      Conclusion : c’est 30 dernière années = le bûcher des vanités de la classe moyenne.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès