Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Accord UE – Ukraine : les néerlandais votent non à 64% par referendum (...)

Accord UE – Ukraine : les néerlandais votent non à 64% par referendum #NEE

 Ayant réussi à arracher la tenu d’un referendum après une mobilisation massive autour d’une pétition exigeant la tenue d’un referendum, les néerlandais ont a nouveau massivement voté NON à l’UE en se prononçant à près de 64% selon les sondages sortie des urnes ce mercredi 6 décembre contre l’accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne.

Avec un taux de participation estimé à 32% selon la télévision publique NOS, les résultats de ce referendum devraient s’imposer au gouvernement néerlandais

Après le NON au TCE, le peuple néerlandais redit NON à l’UE belliciste et totalitaire

juncker UE dictature europeEn 2005 déjà, à la suite du peuple français, les néerlandais avaient massivement dit non à l’Union Européenne. Ils viennent à nouveau, à la suite des grecs, des irlandais, des portugais, des français et des danois de faire entendre le refus massif des peuples de cette dictature de l’oligarchie capitaliste, de cette prison des peuples qu’est l’Union Euroépenne. Non à cette construction européenne qui alimente et soutien le fascisme à Kiev et répand la guerre sur le donbass et menace la paix mondiale !

La Commission Européenne sans même attendre le vote des Pays Bas avait déjà mis en application plusieurs dispositions de cet accord. Le parlement néerlandais avait déjà ratifié l’accord et le président de la Commission Européenne Jean Claude Juncker avait menacé les néerlandais d’une grave crise en cas de vote NON. Mais les travailleurs néerlandais n’auront eu que faire des menaces du petit dictateur bruxellois dont on sait que le mot d’ordre est « il n’y a pas de démocratie contre les traités européens. »

C’est à nouveau une solide gifle populaire infligée à ces dictateurs au services de la finance et de l’impérialisme.

Un non à faire entendre aussi en France

En France, les citoyens n’ont bien évidemment pas été consultés. Pourtant c’est à eux de décider.
Pour que les travailleurs puissent faire entendre leur voix, une campagne de pétition pour exiger un referendum pour la sortie de l’Union Européenne et de l’Euro a été lancée. Chacun peut signer et la faire signer en ligne en cliquant ici

Pour la paix, pour la démocratie, contre l’eurofascisation et pour la solidarité entre les peuples, c’est maintenant qu’il faut se mobiliser. Tous ensemble.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/accord-ue-ukraine-neerlandais-votent-non-a-64/


visuel pétition pour un referendum facebook

 

Signez et faites signer la pétition pour un referendum pour la sortie de l’Union Européenne et de l’Euro

Pour un referendum sur la sortie de l’Euro et de l’Union Européenne : Mode d’emploi !


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • taktak 7 avril 10:32

    Oui il faut que le peuple puisse décider. Comme les néerlandais !

    Moi j’ai signer la pétition pour un referendum. Et je vous invite à la signer !
    https://www.change.org/p/pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-pour-un-referendum-sur-la-sortie-de-l-union-europ%C3%A9enne-et-de-l-euro-democratie


    • Jeekes Jeekes 8 avril 10:56

      @taktak

       
      Oui, il faudrait que le peuple puisse décider.
      Mais on a vu en 2005 ce qu’il en était réellement.

      Bizarre, quelque chose me dit que le gouvernement hollandais va se torcher avec ce référendum... 

    • Aristide 7 avril 11:01

      Une petite précision c’est 61 % de 32 % des électeurs qui se sont déplacés, soit moins de 20 %. Une autre, il ne s’agissait pas de NON à l’UE mais de l’approbation de l’accord d’association avec l’Ukraine. Glissement sémantique des staliniens.


      C’est vrai que le PRCF est assez coutumier de ces manipulations et déformations.

      C’est bizarre tout de même de voir les mêmes qui à chaque scrutin remettent en cause les résultats en arguant de la faible participation titrer sur un NON à l’UE à partir du vote de seulement 30%.

      • Alren Alren 7 avril 15:19

        @Aristide
        Une petite précision c’est 61 % de 32 % des électeurs qui se sont déplacés, soit moins de 20 %

        Pas sûr que vous auriez dit ça si le OUI l’avait emporté dans les mêmes conditions !


      • Fergus Fergus 7 avril 15:45

        Bonjour, Alren

        Les précisions apportées par Aristide n’en sont pas moins exactes.

        A ce propos, l’on attend avec une certaine gourmandise la prise de position de l’UPR et de son porte-paroles agoravoxien Fifi_brin d’acier sur ces résultats. En bonne logique, l’UPR devrait, conformément à son mode de communication habituel, souligner que 80,48 % des Néerlandais ont choisi le OUI ! smiley


      • Laurent 47 7 avril 17:47

        @Fergus
        Les 80,48 % de néerlandais qui ont choisi le oui ( curieux calcul que l’on pourrait appliquer au référendum français sur la Constitution Européenne ), n’avaient peut-être pas de membres de leur famille dans le MH17 qui a été abattu par un Sukhoï Su-24 de l’armée de l’air ukrainienne !
        Car le coup du missile sol-air Bouk M-1, on peut le faire à ceux qui n’ont jamais vu tirer ce genre de missile, mais pas à ceux qui ont pris la peine de s’informer.
        Lors du tir, cet engin génère une détonation assourdissante, puis une énorme colonne de fumée blanche qui ne se dissipe que lentement, et qui aurait dû être vue par des centaines de personnes ( 10.000 mètres de hauteur et approximativement 20 mètres de diamètre, ça ne peut pas passer inaperçu ), et le Web serait inondé de centaines de photos !
        Or là, rien !
        Tous les gens dotés d’un cerveau ont compris depuis longtemps qu’il s’agit d’un mensonge des Etats-Unis, du gouvernement nazi de Kiev, et des prétendus enquêteurs qui sont arrivés sur la zone du crash quatre mois après !
        Il n’a fallu que quinze jours à nos experts pour déterminer les causes du crash de l’appareil de la Germanwinks dans les Alpes, alors qu’il ne restait presque rien sur place !
        Vous pensez bien que s’il y avait la moindre preuve que la Russie soit impliquée dans le tir d’un missile sol-air contre le Boeing 777 de Malaysia Airlines, les relevés satellite et ceux des deux Awaks de l’armée américaine auraient jailli dans les médias quasi instantanément !
        La Russie a fourni à l’ONU, le lendemain du drame, les relevés de son radar à longue portée qui surveillait le Dombass, lesquels notent la présence derrière le Boeing, et légèrement plus bas, d’un petit appareil de même vitesse, qui ne peut être qu’un chasseur.
        Les russes, qui ne sont pas masochistes, et surtout pas cons, ne vont pas descendre un appareil de ligne, dans le but de nuire à la Russie !
        Les rebelles du Dombass n’ont pas d’aviation.
        Par contre, les nazis de Kiev ont une aviation ( des Sukhoï Su-24 notamment ), et un excellent motif, vraisemblablement soufflé par Washington, pour effectuer ce sale boulot !
        Mais maintenant que l’on peut voir le vrai visage des fascistes qui dirigent l’Ukraine, le joli conte de fée concocté par les américains ( titre : La Russie s’empare de l’Ukraine ) ne réussit à convaincre que les crétins, ou ceux qui se shootent au Coco-Cola !
        D’où le résultat au référendum néerlandais, et j’espère qu’il ne sera pas le seul !


      • Fergus Fergus 7 avril 17:59

        Bonjour, Laurent 47

        Rassurez-vous, je prends note des 61 %, un pourcentage significatif parmi ceux des Néerlandais qui sont les plus impliqués. sur le plan politique.

        Il n’en est pas moins amusant de souligner de quelle manière les militants - de quelque bord qu’ils soient - peuvent utiliser les données électorales pour étayer leur discours, voire leur propagande. Un exercice dans lequel excelle l’UPR lorsqu’il s’agit de pourfendre l’UE et tous les partis adverses sur le plan hexagonal.


      • taktak 7 avril 19:07

        @Aristide

        Et c’était 37% des électeurs néerlandais qui se sont déplacés aux élections européennes en 2014. le parti du premier ministre - qui a ratifié l’accord sans l’avis des néerlandais - y a fait 15% des voix. l’accord avait donc été ratifié par une majorité n’ayant que 5% des voix !

        Et puis en 2005 les néerlandais ont voté non à l’UE à 61% avec une participation de 63%. Bref, oui on sait que la grande majorité des néerlandais est opposée à cette dictature qu’est l’Union Européenne

        Et c’est 42% des électeurs qui se sont déplacés en France aux élections européennes. Et pourtant c’était un dimanche et pas un jour de semaine et il y avait eu tout un battage publicitaire à grand frais de la Commission Européenne pour appeler à voter.
        A l’inverse sur cette accord UE Ukraine, c’est 0% des français qui ont pu voter. Et pour cause les gens de votre sorte car ils savent qu’ils diraient non comme les neerlandais préfère leur imposer de force un accord de libre échange, de concurrence et de guerre.

        Enfin je me permet quand même de conclure :

        C’est bizarre tout de même de voir les mêmes qui à chaque scrutin sont ultra minoritaires et refusent de tenir compte de l’abstention remettre en cause les résultats en arguant de la faible participation. Je rappelle que la loi néerlandaise prévoit que le résultat de ce referendum est contraignant à partir d’une participation de 30%.


      • taktak 7 avril 19:16

        @Aristide
        qui plus est le manipulateur c’est vous
        le titre de l’article est on ne peut plus factuel et neutre :

        Accord UE – Ukraine : les néerlandais votent non à 64% par referendum

        et c’est bien le résultat qui vous gène et qu’en bon petit laval de sous préfecture vous essayer de masquer

        raté.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 avril 20:47

        @Aristide
        Avec 50% d’abstentions, Hollande gouverne avec 10% de l’ensemble de l’électorat, cela ne semble pas le gêner outre mesure... Vous avez remarqué que le PS vient de faire voter la Loi scélérate Urvoas pour verrouiller les élections présidentielles, mais pas pour imposer un seuil de représentativité.
        Même avec 5% de l’électorat, Hollande gouvernera, pas gêné du tout ....


        Le problème, c’est que les Mamamouchis européens se moquent de l’avis des citoyens. Ils ne demandent pas à Porochenko de démissionner. Ils ne demandent pas non plus des sanctions contre le Panama. En Islande, pays souverain, le 1er Ministre a quitté son poste, des élections législatives anticipées vont avoir lieu.

        Mais pas en Ukraine, pas question de démission pour notre cher ami Porochenko, qui est aussi dans les listes du Panama. Il se pavane en disant « que le NON néerlandais n’est pas un obstacle vers l’ UE de l’ Ukraine » !

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 avril 20:54

        @Fergus
        Et oui, l’ UPR est bien gênante quand elle rappelle les faits :
        Le FN, ce n’est pas 25%, mais 12,5 % du corps électoral.
        Le FN n’a jamais dépassé 15% de l’ensemble des électeurs depuis sa création en 1973.


        La Droite, c’est 15% du corps électoral.
        Le PS, c’est 10% du corps électoral.

        Présenter ainsi les résultats électoraux permet de constater que les Français ne veulent plus de ces 3 là, ce qui est bien gênant, alors que les médias ne parlent que d’eux.

      • Ben Schott 7 avril 21:01

        @Fifi Brin_acier
         

        « Présenter ainsi les résultats électoraux permet de constater que les Français ne veulent plus de ces 3 là, ce qui est bien gênant, alors que les médias ne parlent que d’eux. »
         
        Excusez-moi, mais si ce que vous dites est vrai, et ça l’est sans doute en partie, que doit-on penser des résultats de l’UPR ?
         
        Vos arguments sont parfois à double tranchant, méfiez-vous.
         


      • sampiero sampiero 7 avril 21:01

        @Fifi Brind_acier
         les Français ne veulent plus de ces 3 là, parce qu’ils sont de droite.


        Donc ils ne veulent plus non plus aucun autre parti de droite.

        J’attend toujours ta réponse (autre que des circonvolutions) pour savoir si l’UPR est de droite, donc pour conserver ce système capitaliste béni, ou de la vraie gauche, qui est pour le supprimer.

        C’est net et précis : on est ou pas. le ni oui ni non, c’est du macron, c’est caca parceque ce sera toujours la droite mais à moitié masquée smiley.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 avril 21:26

        @sampiero
        Mais, très cher, j’attends que tu me dises, dans le Plan B de Varoufakis, soutenu par la Gauche européenne de ce cher Pierre Laurent, ce qui est anti capitaliste ??


        Varoufakis : « Que voulons-nous faire de l’ Europe ? »

        Mélenchon : « Pour un plan B en Europe ».

        Et puis j’attends que tu condamnes fermement le PCF et la CGT qui ont signé le programme du Conseil National de la Résistance, qui n’a rien de communiste, mais qui est un programme de consensus et de libération nationale... 

      • sampiero sampiero 7 avril 21:33

        @Fifi Brind_acier


        Parlons de nous !! je me fout de Varoufakis (c’est qui ?) de Mélenchon, Laurent ou du pape !

        J’attend toujours ta réponse (autre que des circonvolutions (faut qu’elle cessent)) pour savoir si l’UPR est de droite, donc pour conserver ce système capitaliste béni, ou de la vraie gauche, qui est pour le supprimer.

        Quand c’est flou il y a un loup !! il faut assumer ses opinions quand on prétend gouverner !

        C’est si difficile de répondre ? smiley 

        Bon ça va tout le monde compris, c’est donc à droite ? Bon, on fera avec.


      • Ar zen Ar zen 7 avril 22:07

        @sampiero

        Le programme de gouvernement de l’UPR est basé sur celui du CNR qui n’était ni de droite ni de gauche, parce qu’il rassemblait tous les représentants des partis de France.

        Vous devez être un partisan acharné de la dichotomie pour vouloir savoir si l’UPR est de droite ou de gauche. Vous savez, pour faire votre idée par vous même, il vous suffit de lire son programme de gouvernement. Il existe même des synthèses.

        Le clivage « droite - gauche » n’est pas aussi net que vous le pensez. Lisez ceci : « La lutte contre l’influence de l’Eglise dans la société, puis le combat pour l’émancipation des femmes, puis les avancées sur les droits des homosexuels, sont des sujets qui ont d’abord été portés par la »gauche« . A l’inverse, c’est plutôt à »droite« qu’ont été défendues les valeurs de la religion, la famille, ou, aujourd’hui, la définition traditionnelle du mariage. A »droite« , donc, respect des valeurs léguées par les générations précédentes, respect des »normes« établies. A »gauche« , liberté de ne pas tenir compte de ces normes. »Conservatisme« à droite, »laisser faire« à gauche. Mais là encore, c’est loin d’être systématique : la »droite« a pu faire passer des lois très »libérales« , comme le droit à l’avortement, et il n’y a pas toujours eu unanimité à gauche sur les droits des femmes ou des homosexuels. Alors où se trouve la frontière entre »conservatisme« et »laisser faire«  ? Il faut donc bien que vous notiez que »conservatisme« et »laisser faire« se manifestent de manière différente selon les époques. Un »conservateur« du XXI siècle qui se retrouverait dans les années cinquante, passerait très facilement pour un dangereux »laisser faire".

        En Suisse, il existe une démocratie « directe ». Le peuple participe à des votations sur des sujets très variés, amenés sur le devant de la scène par un certain nombre de signatures. Croyez moi ou pas, il y a des sujets « de gauche » qui sont acceptés et parfois rejetés. Il en est de même pour des sujets de « droite ». Il y en a qui sont acceptés et d’autres refusés.

        Tout ceci pour vous dire que le clivage gauche-droite n’est pas aussi net que ce que vous pouvez le croire au sein d’une société. Mais, pour l’UPR, il est facile de vous faire votre propre idée. Il ne tient qu’à vous de lire le programme. Vous n’en perdrez pas la vue (surtout que je pense que, majoritairement, ce programme porte des valeurs de gauche, mais je ne devrais pas écrire ça, puisque l’UPR est hors clivage).


      • sampiero sampiero 7 avril 23:21

        @Ar zen


         L’UPR c’est donc Macron ? smiley 

        Si je doit lire tous les liens, les programmes que propose Fifi à longueur de journée je deviens débile !CNR, 1945... pourquoi pas le moyen âge...

        L’UPR est-il pour la sortie de l’EU : La réponse est massive : oui !!

        L’UPR est pour le maintient du système capitaliste ou pas. : jamais de réponse et au final Fifi appelle à l’aide Ar Zen smiley

        C’est essentiel puisque il ne reste plus que la confrontation des systèmes !!

        Je veux savoir avant de voter et c’e n’est pas à moi d’essayer le produit mais au vendeur de savoir le vendre : Va donc lire... n’est pas une réponse. 
        Quand un client n’achète pas ce n’est pas qu’il est mauvais client, c’est le vendeur qui n’est pas bon.

        En fait on a bien compris, l’UPR est à droite comme son président et donc ne sera qu’une nébuleuse néo libérale de plus.

        En tout cas c’est ce que cet échange me fait conclure, preuve sans doute si je me trompe , qu’on m’a mal renseigné smiley

      • lsga lsga 8 avril 00:07

        @sampiero L’Etatisme autoritaire ça peut être très à droite aussi.... tu sais : Louis XIV, ce n’était pas un communiste, et De Gaulle n’était pas anti-capitaliste.

        L’UPR se revendique de cette droite étatiste, dans la filiation Louis XIV, Napoléon, Bismarck, Mussolini, Franco, Petain,De Gaulle, Poutine, etc. La propriété privée étatique, c’est du Capitalisme d’État, une régression par rapport au Capitalisme mondialisé. C’est en cela qu’ils sont réactionnaires, et qu’un Macron vaut toujours mieux qu’un Asselineau.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 avril 07:19

        @sampiero
        Si vous ne voulez pas savoir ce qu’a été le Conseil National de la Résistance, inutile de discuter avec vous.


        Seuls s’y intéressent ceux qui veulent sortir de l’ UE, retrouver la souveraineté et la démocratie, ce qui n’est pas votre cas.

        Alors, passez votre chemin , occupez vous de l’Union européenne, continuez à pleurnicher sur les malheurs du monde et lâchez nous les baskets.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 avril 07:26

        @Ben Schott
        Macron vient de créer son Parti, tous les médias en parlent.

        L’UPR est censurée depuis 9 ans. Pour que les électeurs votent, il faut qu’un Parti soit connu des électeurs. Vous feriez mieux de vous demander pourquoi un Mouvement, copié sur le Conseil National de la Résistance, est censuré depuis 9 ans ....


      • Ar zen Ar zen 8 avril 08:14

        @sampiero

        Aucun argument dans votre réponse, vraiment aucun. Vous affichez une très mauvaise foi. J’ai pris le temps de vous répondre, assez longuement, et vous écrivez : « l’UPR c’est comme Macron » ? Ceci montre très exactement votre sérieux. Il est inutile d’échanger avec une personne de mauvaise foi.

        Vous avouez que vous n’avez pas lu le programme de l’UPR mais vous êtes à même de le critiquer. Vous voyez où se situe votre mauvaise foi ?

        Est-ce que nationaliser EDF est une mesure de « droite » ? Est-ce que nationaliser les autoroutes est une mesure de « droite » ? Est-ce que supprimer la procédure du congrès est une mesure de « droite » ? Est-ce qu’introduire dans la constitution l’initiative populaire est une mesure de « droite » ? Vous avez quelques os à ronger si vous ne voulez pas lire même le programme de gouvernement résumé de l’UPR.

        Vous n’avez pas lu le programme de gouvernement est vous « estimez » qu’il est de droite. Dîtes moi Sampiéro, vous avez la science infuse ?

        Maintenant sur la sortie de l’Union Européenne. Je vais vous mettre les points sur les « i ».

        L’UPR propose, dans son programme de gouvernement, la suppression de la procédure du congrès. Comprenez vous, oui ou non, ce que cela veut dire ? Et bien tout simplement que nos députés et sénateurs ne pourront plus jamais modifier la constitution de notre pays. Que seul le peuple de France pourra le faire. Vous parvenez à comprendre une chose aussi simple ? Mais l’Union Européenne nécessite des transferts de souveraineté. Le « congrès » en a accepté massivement. Vous vous souvenez, j’espère, du rejet par référendum du TCE. Celui ci a été, en catimini, remplacé par le traité de Lisbonne et la fameuse procédure du congrès l’a entériné. Vous mesurez ce que veut dire « supprimer la procédure du congrès » ? Sortir de l’UE n’est « que » la conséquence de la suppression de la procédure du congrès ! La puissance est rendue au peuple qui la reprend à ses représentants, ceux qui les trompent et les font cocus constamment !

        Les lois « Macron » et « El Khomri » ont amené dans les rues des tas de manifestants. Si en France, comme cela existe en Suisse, le référendum « facultatif » avait existé, il aurait suffit de recueillir un certain nombre de signatures (en Suisse il s’agit de 50.OOO pour une population de 6 millions de personnes) pour défaire ces lois. En Suisse cela se passe comme ça ! Le peuple est souverain. Il peut se saisir d’un sujet et dénoncer une loi scélarate. Ce n’est pas bien compliqué. A la suite de la collecte de signatures, le peuple vote pour ou contre la loi contestée. De cette façon, il ne fait strictement aucun doute que les lois « Macron » et « El Khomri » en France auraient été balayées. Inutile de descendre dans la rue. Les différents partis politiques, les associations, les syndicats, se mettent à l’oeuvre et recueillent les signatures nécessaires à la contestation de la loi scélérate. Et bien figurez vous que l’UPR veut introduire cette possibilité pour le peuple français dans la constitution. Alors répondez moi Sampiero, est-ce une mesure qui va à l’encontre de l’intérêt et de la puissance du peuple ?

        Je constate que vous êtes en pleine dissonnance cognitive ! Vous refusez de voir la réalité et vous cherchez à vous convaincre que l’UPR est « de droite ». Grand bien vous fasse mais vous ne faîtes pas preuve d’intelligence en usant de ce stratagème. Perdu dans votre idéologie vous en êtes devenu incapable de réfléchir ! Vous ne vous rendez même pas compte de la portée extraordinaire de la suppression de la procédure du congrès et de l’instauration de l’initiative populaire dans notre constitution. Ce sont des gens comme vous qui continuent, contre vents et marées, de donner le pouvoir à l’oligarchie qui nous mène par le bout du nez. Vous faîtes le jeu de cette oligarchie sans même le savoir. Comprenez bien que tant que cette oligarchie aura le « pouvoir » inscrit dans notre constitution, tous vos combats seront vains. Est-ce vous le comprenez ? Oui, vous parlez de la 6ème République, mais elle arrive comment cette chose ? Que prévoit le programme de gouvernement de Mélenchon à ce sujet ? Il supprime la procédure du congrès ? Que dit-il dans son programme sur la constitution ? Que vont voter les députés nouvellement élus si Mélenchon est président ? Ils font quoi de la constitution ? Qu’est-ce qui est prévu au programme ? Vous le savez ? Parlez de la 6ème République, se sont des mots pas un programme ! Pour l’UPR je peux vous le dire : suppression de la procédure du congrès, instauration de l’initiative populaire, suppression du titre XV de la constitution.

        A vous lire Sampiéro. Des arguments, rien que des arguments.


      • Aristide 8 avril 11:21

        Attendez, sur cette bataille de chiffre, je tenais simplement à souligner que les mêmes qui joue du prétendu vote des abstentionnistes, et soulignent la faible participation ne se gênent jamais pour renverser ou ignorer ces mêmes procédés pour essayer de titrer n’importe quoi.


        Pour moi, le vote est toujours celui des votants, et sur ce coup, j’ai provoqué les staliniens du coin pour démontrer leurs manipulations.

        Effectivement pour moi, les hollandais ont voté contre cet accord, indiscutable . C’est le fait démocratique. Une élection, des votants, un résultat. Pas de « les abstentionnistes sont .... ou auraient voulu que ... », pas de « et si les ouvriers s’étaient déplacés, ... ».

        Il ne manquera pas des élections ou tout ces staliniens ignorant la faible participation du jour ne se gêneront pour utiliser ces arguments. 



      • serina (---.---.36.250) 8 avril 11:32

        @Laurent 47

         Bravo, Laurent !

      • sampiero sampiero 8 avril 12:26

        @Ar zen


        Des arguments ? pour quoi faire ? on ne peut convaincre les gens endoctrinés.

        Changer des procédures mais conserver la racine du mal je ne voit pas quel intérêt !!


         Moi je n’appartiens à aucun parti , libre comme l’air et n’ai aucune idéologie, autre que celle qui consiste à dénoncer les saloperies et vouloir le bien de tous, pas de quelques uns..

        « Le clivage « droite - gauche » n’est pas aussi net que vous le pensez. » Ça c’est du Macron en effet ! smiley

        Macron et Hollande sont de droite, et gouvernent . Moi je suis contre. Alors il ne faut pas ’accuser moi de les soutenir.
         
        La droite c’est l’égoïsme, le tout pour moi, le capitalisme sauvage. Les résultats sont là, sous les yeux !! 
        La gauche vraie, c’est la solidarité, le partage, la juste répartition des richesses, la limitation des revenus scandaleux.
         
        La droite c’est ce capitalisme qui a échoué partout dans le monde créant des castes de quelques nantis et des milliards de pauvres. 

        Alors les dirigeants de droite (pas les moutons qui eux restent des moutons à tondre) comprennent que leur règne va finir bientôt avec ce capitalisme dévastateur, et ils tentent de faire faire croire aux gens de gauche qu’ils ne sont pas si mal que ça. 
        Perdus pour perdus, autant chercher à s’allier à l’ennemi pour sauver ce qui peu l’être.

        Puisque on ne peut me dire si l’UPR est de droite ou de gauche tel que défini ci dessus, je suis donc convaincu de ne pas voter pour.

        Trompé une fois par Hollande, pas envie de recommencer. Je voterai pour ceux qui expriment clairement et sans tortiller la volonté de combattre le capitalisme, ce que ne ressort pas de vos propos.


      • Ar zen Ar zen 8 avril 20:34

        @sampiero

        Je n’ai nullement l’intention ni l’envie de vous convaincre de quoi que ce soit. Vous avez une certaine idéologie, conservez là, ce n’est pas mon challenge de vouloir vous faire adhérer à quoi que ce soit. Je voudrais juste que les gens qui viennent sur Agorox, qui ont donc envie d’échanger des informations et des idées, puissent le faire dans un cadre aipaisé. Parce que je suis persuadé que c’est le manque d’informations et de mises en perspective qui nous fait le plus défaut. A quoi cela sert-il de se jeter des anathèmes au visage ? Le mieux est tout de même d’examiner d’une manière rationnelle les arguments de chacun. Je suis tout à fait conscient que je peux me tromper. J’accepte la critique si elle est fondée. Je n’échange avec vous que des arguments. Reprenez le fil vous vous en apercevrez. Si vous dites que l’UPR est de droite, je ne suis pas d’accord parce qu’il n’existe aucun argument permettant de le dire. Vous voyez comme les choses sont simples. Vous vous permettez de juger, de commenter et de discourir sur quelque chose que vous n’avez pas lu ! Lequel de nous deux est objectif ? C’est simplement une question. Lequel de nous deux respecte le plus l’autre ? Ayez au moins la courtoisie de l’examiner. Par ailleurs, qu’est-ce qui vous permet de penser que je suis « encarté », que ne suis pas, comme vous, un esprit libre ?


      • Ar zen Ar zen 8 avril 21:02

        @sampiero

        « Conserver la racine du mal » dites vous. Une nouvelle fois je vous demande de réfléchir, posément, aux implications de la suppression de la procédure du congrès et de l’instauration, dans la constitution, de l’initiative populaire. Ce ne sont pas des « mesurettes ». Ceci représente la possibilité offerte au peuple (souverain) de proposer, au niveau national, mais aussi local, tous les thèmes qu’il jugera utiles, pour autant qu’un nombre suffisant de candidatures soient rassemblées, c’est à dire, plus simplement, que le thème en question intéresse une partie non négligeable des citoyennes et des citoyens. De la même façon, le référendum facultatif permet d’annuler un loi que le peuple jugera mal orientée. Comme je l’ai déjà écrit, c’est l’ouverture à tous les possibles. C’est la majorité du peuple qui se prend en main. Vous parliez « d’esprit libre », n’est-ce pas ceci que d’avoir l’esprit libre, c’est à dire de proposer au suffrage du peuple français les sujets les plus divers et les plus variés ? Si la majorité des Françaises et des Français souhaite le communiste, elle l’aura, si elle souhaite le national socialisme, elle l’aura. Je pense que le peuple français, bien informé, votera majoritairement t pour les initiatives allant dans le sens de l’intérêt commun. Ce n’est que mon opinion.


      • sampiero sampiero 8 avril 21:27

        @Ar zen


        La question essentielle préalable passe avant toute chose :

        Avant de chercher la couleur des sièges ou de la carrosserie, deux portes ou quatre portes....il convient de décider si on achète une voiture ou bien un tracteur.

        Si c’est un tracteur pas la peine de s’intéresser au nombre de portes !!

        Le système capitaliste ayant totalement réduit les hommes en esclavage, toute amélioration de l’expression la volonté du peuple ne mène qu’à choisir entre la peste et le choléra. aucun intérêt.

         il convient de s’en séparer et trouver autre chose. 

        Cet autre chose est facile à deviner : exactement l’inverse du capitalisme.

        On garde le système actuel ou on en change ? : 

        voilà la question essentielle et prioritaire sur toutes préoccupations subalternes, savoir comment on vote, le congrès, qui fera quoi.....important mais on choisi d’abord le système, après viendrons les les procédures.

        Par contre si on conserve le capitalisme, déterminer si le peuple aura le droit de choisir par référendum d’être mangé cru ou cuit, moi ça ne m’intéresse plus.

        Nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde, inutile de poursuivre


      • Aristide 7 avril 11:05

        Une autre précision, assez savoureux de voir ces vieux communistes savourer la pseudo victoire de ce mini vote, victoire obtenue par la campagne d’une extrême droite qui s’en félicite.


        Comme quoi, même si l’odeur est assez nauséabonde, faut pas trop regarder, grattez à peine le PRCF et le stalinien ressort aussitôt. 

        • tf1Groupie 7 avril 12:01

          @Aristide

          Tout-à-fait.

          ça montre à quel point le PRCF n’est pas crédible ... si il était encore nécessaire de le dire


        • Laurent 47 7 avril 18:15

          @Aristide
          Les staliniens, comme vous le soulignez d’une manière ignoble, sont les descendants des 27.000.000 de russes qui se sont fait tuer en 39-45 pour vaincre les nazis ( ceux qui avaient une odeur nauséabonde ), et c’est grâce à eux que nous ne parlons pas allemand !
          Chez nous, on préférait le marché noir qui était moins dangereux, mais certains ( les communistes ) ont pris les armes, et c’est pourquoi le général de Gaulle les a fait entrer au gouvernement.
          Confondre les gens de gauche comme les bolcheviques de l’époque, avec les néo-nazis comme il en existe de plus en plus en Europe, me paraît relever de l’absurdité primaire !
          Les hollandais qui ont voté NON au référendum sont les ressortissants d’un pays qui a été ravagé par la Wehrmacht et et la Waffen SS en 39-45, et ne portent certainement pas les nazis ukrainiens dans leur coeur !
          D’autant plus que la majorité des passagers du vol MH17 abattu par l’aviation ukrainienne, était de nationalité hollandaise, et que ça a beaucoup joué sur le résultat du référendum.
          Il n’y a que la Communauté Européenne qui croit ( ou feint de croire ) que le Boeing 777 a été abattu par un missile tiré depuis le sol !
          Les « experts » hollandais savent que c’est faux, Washington sait que c’est faux, Moscou sait que c’est faux, les rebelles du Dombass savent que c’est faux ! En bref, tout le monde maintenant sait que c’est faux !
          Et comme les hollandais ne sont pas idiots, ils savent depuis le début que ce sont les nazis ukrainiens qui ont fait le coup !
          Je précise que je ne suis pas de gauche, mais que par contre, je suis objectif, moi !


        • taktak 7 avril 18:57

          @Aristide
          Communiste oui certainement. Vieux certainement pas ! mais il est vrai que les gens de votre sorte qui prétendent rajeunir la politique en se rangeant derrière de fringants juppé et autre Juncker peuvent donner des leçons.

          Quant à traiter les militants de stalinien cela dénote surtoute de votre vision passéiste et daté. En bon réac vous êtes attachés au passé. Vous feriez mieux de vivre avec votre temps.

          la campagne pour le non a été menée par le SP, parti communiste néerlandais. je sais bien que censurer les communistes - voir les interdire et les tuer comme en ukraine pro UE - tout en faisant la promotion de l’extrème droite est une seconde nature chez les militants pro UE, maiscela ne fait que confirmer la nature profondément fascisante de la clique des eurolatre de votre sorte. Dont l’épouvantail de l’extrême droite et le seul argument électorale. Problème pour vous la collusion et l’alliance objective entre l’UMP, le PS et le FN commence à ce voir gros comme des comptes offshores au panama

           smiley


        • tf1Groupie 7 avril 21:28

          @taktak

          « vision passéiste et daté » ... de votre part TakTak cette reflexion vaut son pesant de cacahuètes !

          Quant à l’interdiction du parti communiste dans certains pays, le jour où vous dénoncerez le Communisme qui interdit tout multipartisme on vous prendra au sérieux.


        • franc 8 avril 04:18

          @Laurent 47

          bien répondu et cinglant.


        • Aristide 8 avril 11:11

          @Laurent 47


          Encore une bouillie tentant de justifier les pires saloperies staliniennes par les actes héroïques des russes pendant la guerre.

          Allons, les généraux soviétiques traitaient les soldats comme des moujiks, la bataille de Stalingrad, ville mal nommée, est le symbole de la souffrance subie par le peuple russe, les « grands » généraux envoyant des milliers de soldats à la mort sans aucun état d’âme, de la chair à canon. Nous avions les mêmes salopards en 1914-1918 qui se sont illustrés plus tard en collaborant avec les nazis. Pour ces généraux, le fasciste était leur chef, nul besoin de chercher ailleurs le leader.

          Les russes, le peuple, n’a rien à voir avec ces staliniens dont vous tentez maladroitement d’effacer les crimes au seul prétexte que d’autres ont été commis ailleurs et dans d’autres temps.

          Pour ce qui est des hollandais, il faut avoir vos œillères pour croire que ce sont des votes communistes, un parti disparu dont il reste quelques ruines comme le PRCF en France. Ce sont les extrêmes droites des pays bas autrement plus représentées qui ont fait campagne.



        • Alpo47 Alpo47 7 avril 11:45

          Vouloir associer l’Ukraine à l’UE, c’est surtout pour em....er Poutine. L’UE s’est lancée dans une surenchère, obéissant en cela à son maitre US, hostile à Poutine.

          Mais l’Ukraine, c’est aussi et surtout actuellement un pays aux mains de l’extrême droite néo-nazie. Pravi Sektor et autres. Etonnement, parmi nos « brillants dirigeants » (important le guilllement), personne ne relève ces faits.
          Ils sont juste en train de suivre le « story-telling » écrit à Washington où la réalité n’a plus vraiment d’importance. Ils essaient de construire LEUR réalité.

          Nous assistons donc à une opération de diabolisation généralisée de la Russie et de Poutine, qui répond tout à fait à la préparation de l’opinion publique préalable à ...... LA GUERRE. Laquelle sera encore l’ultime solution pour cacher leur incurie et l’effondrement économique en cours.


          • Fergus Fergus 7 avril 15:48

            Bonjour, Alpo47

            « Vouloir associer l’Ukraine à l’UE, c’est surtout pour em....er Poutine. »

            Certes. Mais il n’en est pas moins vrai que l’Ukraine, la Géorgie et la Biélorussie rêvent d’intégrer l’Union Européenne (malgré les évidents défauts de celle-ci), pas de récréer un nouveau Pacte de Varsovie !


          • Alpo47 Alpo47 7 avril 17:39

            @Fergus
            Économiquement, ils sont à des « années lumière » de notre niveau et ne répondent à aucun des critères d’admission. La réponse logique de l’UE devrait donc être « pas avant X années, que vous ayez fait les réformes indispensables ».
            Si on ne leur répond pas cela et envisage même leur intégration à l’UE, c’est parce qu’il s’agit avant tout de les empêcher de se ré-associer à la Russie. C’est (ce serait) donc un acte de grande hostilité (comme de nombreux autres) envers la Russie.
            L’UE et surtout l’OTAN se rapprochent des frontières Russes et ce n’est pas pour « visiter ». Tout ceci correspond aux situations préalables à la guerre et qui ont toujours été utilisées ainsi : Provocations/diabolisation/....


          • Laurent 47 7 avril 18:27

            @Fergus
            Mais nous, on n’en veut pas de cette merde ukrainienne néo-nazie !
            Toutes les associations juives du monde connaissent parfaitement la racaille qui dirige le pays, et les milices comme Pravy Sektor, Svoboda, dignes héritiers de Stépan Bandera, sont les descendants de ceux qui se sont engagés dans les bataillons SS durant la 2ème guerre mondiale, et qui ont massacré des milliers de juifs en Russie, en Pologne, et même en Ukraine !
            Pourtant, il fallait vraiment être myope comme Laurent Fabius pour ne pas voir les dizaines de drapeaux à croix gammée ( légèrement déformée ) flotter au vent sur la place du Maïdan !
            Que voulez-vous ? On a les fascistes que l’on mérite !


          • taktak 7 avril 19:13

            @Fergus
            Ce n’est pas si sûr.

            les communistes avaient recueillis plus de 4 millions de signature pour un referendum en Ukraine sur cette question. Et les partisans du rapprochement avec l’UE avaient perdu les élections précédentes.
            L’UE et les USA ont donc préféré déclencher un putsch en s’appuyant sur des milices fascistes, interdire le parti communiste et réprimer l’opposition et plonger le pays dans la guerre civile.

            Bref, il est facile de parler de force à la place des ukrainiens, des biélorruses et des géorgiens. Et c’est c e que fait l’UE en imposant ses oligarques et en s’appuyant sur ses milices fascistes pour le faire.
            Est ce vraiment ce que vous voulez soutenir Fergus ? parce que cela a un nom : le fascisme


          • Fergus Fergus 7 avril 20:45

            Bonsoir, taktak

            Je ne soutiens en aucune manière le pouvoir de Kiev. En l’état actuel, il est évident qu’il est totalement infréquentable.

            Le problème est que je ne fais confiance ni à l’Otan ni à la Russie pour nettoyer ces écuries d’Augias !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès