Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Après l’austérité, une idée révolutionnaire...

Après l’austérité, une idée révolutionnaire...

Le gouvernement Grec, après avoir saigné ses contribuables à coup de diverses cures d'austérités, a décidé de simplifier la vie des Grecs.

Les déclarations d'impôts seront simplifiées, voire même supprimées. Pour la collecte des informations, l'état Grec à décidé de se doter d'une nouvelle arme presque inédite :

Un grand fichier national va être crée.

L'état a décidé de s'emparer de toutes les informations bancaires des contribuables Grecs.

Type de compte, solde, activité, crédits en cours, transactions, actifs, activité des cartes de crédit, possession or et argent... Avec pour objectif de déceler la moindre irrégularité.

L'état demandera aussi les détails des factures de télécommunication, d'eau et d'électricité, et les détails concernant les frais d'hopitaux, clinique... La liste n'est pas réservée aux particuliers. (détails ici, autre article ici)

Cerise sur le gâteau, les détails de toutes les opérations seront conservé 6 ans, et ce à partir de 2011.

Le gouvernement Grec estime à 45 milliards d'€ le montant annuel de la fraude sociale.

Je tiens à remercier Der task force Européenne et le gouvernement Européen -et ses marionnettes- pour ce beau spectacle.

Mais si aujourd'hui, la pièce de théatre Grecque se déroule à quelques centaines de kilomètres vous plait, ne vous inquiétez pas, vous aurez bientôt le droit à un remake en couleur et en 3D chez vous, et ce sans même avoir besoin d'investir dans un écran FullHd3d... En prime vous aurez même l'odorama.

Je tiens à remercier le gouvernement Grec pour son courage et son sens de l'innovation. Une nouvelle idée révolutionnaire.


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Aiane Aiane 20 avril 2012 10:30

    Bonjour,
    C’est vrai qu’une telle dictature fait frissonner.
    Il me semble pourtant que les « décideurs » oublient un point essentiel : l’imagination et la capacité des peuples à s’organiser différemment pour survivre.
    Si bien qu’un tel fichage non seulement sera inutile, mais contre-productif (pour prendre un terme à la mode).
    Petit à petit, le peuple s’organisera, comme il l’a toujours fait. Un marché parallèle, voire marché noir, s’installera, qui échappera totalement à la TVA (pour mémoire, l’impôt qui rapporte le plus actuellement en Europe).
    Et voilà comment, à force de vouloir tout « bouffer », les états à la solde de la finance se retrouveront avec une gamelle totalement vide.
    Ceci prouvera au moins une chose : rien ne sert de se battre contre la finance, elle fait très bien toute seule.
    Mais pour aller plus vite, on peut encore voter Mélenchon.


    • Marco07 20 avril 2012 14:51

      Bonjour Aiane et merci pour votre commentaire, un peu d’optimisme ne fait pas de mal.


      Mais pour ce qui est des marchés parallèles, avec les détails que le gouvernement aura en main, il n’y aura pas de possibilité de triche. (ou très peu) à moins d’oublier l’eau courante, les soins et l’électricité, le téléphone, la voiture pour ceux n’ayant plus aucune source de revenus... (ou presque)
      Le gouvernement aura toujours la possibilité de venir vérifier. Avoir tout ces renseignements permet de connaître au détail près ce que font les citoyens.

      Vu la tournure, je ne serais pas surpris d’apprendre l’interdiction de l’utilisation de la monnaie papier (dans un premier temps chez les Grecs), et l’interdiction de posséder de l’or et de l’argent.
      (historiquement les USA ont déjà imposé ce genre de loi) histoire d’avoir un contrôle total sur les transactions de sa population.

      Sinon, pour l’anecdote, nous sommes les inventeurs de la TVA, (qui est assez élevée en Grèce à cause des diverses augmentations dû à l’austérité)


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 avril 2012 01:56

      "Petit à petit, le peuple s’organisera, comme il l’a toujours fait. Un marché parallèle, voire marché noir, s’installera, qui échappera totalement à la TVA (pour mémoire, l’impôt qui rapporte le plus actuellement en Europe).« 

      En fait, c’est ce qui a foutu les grecs dans la merde.

      Plus qu’en France, frauder le fisc est une tradition en Grèce. La municipalité athénienne, il y a dix ans à peu près, a trouvé étrange de voir les entreprises de constructions de piscines florissantes alors que les taxes afférentes ne rentraient pas. Une visite par Google Earth plus tard, et les politiciens se sont aperçus que seul un propriétaire sur dix avait déclaré sa piscine !

      Plus récemment, le gouvernement grec s’est ému de se rendre compte que la population d’une petite île déclarait un nombre anormalement élevé d’aveugles pensionnés. Une vérification a montré que le tiers d’entre eux fraudait. Ils touchaient la pension pour aveugle tout en étant chauffeurs routiers, certain chassant aussi !

      Il est à la mode de »soutenir« les grecs »héroïques« contre les banques et le FMI, qui par nature veulent égorger leurs bébés avant de les violer devant leurs mères éplorées.

      Mon cul !

      La merde dans laquelle les grecs se trouvent, ils l’ont produite eux-même ! En refusant l’ impot, ils ont forcé leurs gouvernants à recourir à l’emprunt pour faire tourner l’administration et les services publics.

      Et un emprunt, cela se rembourse. Comment ? Avec les impots.

      Ah mais les impots, ils rentrent pas. On fait comment ?

      Bah on emprunte, pour payer les emprunts. Evidemment, comme la solvabilité baisse, les taux montent. C’est le célèbre »moins tu peux payer et plus tu payes.« 

      Bien entendu, à un moment, les banques, voyant que tu peux de moins en moins rembourser, finissent par dire »stop« . Et le système s’effondre. Bien sur, étant lié aux autres pays européens, il faut prêter en catastrophe pour éviter l’effet domino. Pour le moment, cela tient.

      Alors la »bravoure" grecque, si vous saviez à quel point ils vous ont bien baisé... Ah oui parce que l’argent mis en Grèce, il vient de VOTRE poche, d’une façon ou d’une autre.

      Alors ne venez pas me les briser avec une pseudo-bravoure et une martyrologie mal placée.

      Et appréciez plutot les charmes de l’huile d’olive pour apaiser votre irritation, parce que les grecs, ils vous l’ont mise, et bien profond !


    • Marco07 21 avril 2012 20:59

      Mmarvinbear, je sent une pointe d’amertume......

      A la base ce pays n’aurait pas du rentrer dans l’Euro et l’Europe, vouloir taper sur les Grecs à cause de problèmes qui étaient déjà en place avant......
      Aujourd’hui, c’est la grande saignée, non pas pour aider les Grecs, mais pour aider un système financier qui a prêté à des gens insolvables.

      L’Europe et Goldman Sachs a une part de responsabilité assez importante concernant le dossier Grec... Le gouvernement Grec aussi.

      La population, nettement moins.

      Sinon, pour le reste, rien ne justifie la mise sous tutelle d’une population, ni le flicage Orwellien qui va de paire. Le pays doit faire défaut ? Qu’il le fasse, et en règle.

      http://www.cadtm.org/Face-a-la-dette-au-Nord-quelques


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 22 avril 2012 13:31

      Mmarvinbear, je sent une pointe d’amertume...... : non, plus de l’agacement quand je vois et j’entends les « indignés » se tromper de cible et soutenir panurgement les responsables d’un beau bordel.

      A la base ce pays n’aurait pas du rentrer dans l’Euro et l’Europe, vouloir taper sur les Grecs à cause de problèmes qui étaient déjà en place avant...... : Dans l ’Union, oui. Dans l’ Euro, pas encore. Les gouvernements grecs ont trafiqués leurs comptes pour blouser les observateurs européens et entrer plus vite dans l’ Euro. En plus, ils se sont fait aider par de grands cabinets de consulting pour cela ! Ils ont fait pareil pour convaincre le CIO de leur donner les Jeux de 2004. On voit le résultat.

      Aujourd’hui, c’est la grande saignée, non pas pour aider les Grecs, mais pour aider un système financier qui a prêté à des gens insolvables. : si les banques n’avaient pas prêté malgré leur insovabilité, je suis certains que vous leur auriez fait le reproche...

      La population, nettement moins.  : Si, justement ! C’est l’évasion et la fraude fiscale institutionnalisée par la population qui a tout déclenché ! On veut me faire verser de chaudes larmes sur le pharmacien qui s’est mis une balle, mais de combien a t-il volé ses concitoyens ? Peut-être de rien, je ne connais sa feuille d’impot, peut-être de dizaines de milliers de drachmes en profitant du système qu’il connaissait bien. Les grecs sont les premiers responsables de leurs malheurs, qu’ils assument les conséquences, maintenant !

      Sinon, pour le reste, rien ne justifie la mise sous tutelle d’une population, ni le flicage Orwellien qui va de paire. Le pays doit faire défaut ? Qu’il le fasse, et en règle.  : le problème est que désormais leur sort est lié au notre. Alors le mieux à faire, c’est de soutenir l’économie grecque, tout en faisant bien comprendre aux grecs qu’ils vont doublement payer pour leur propres conneries. Une mise sous tutelle du pays est un sort peu enviable, mais ils auraient dû y penser avant !


    • Marco07 22 avril 2012 15:33

      Mmarvinbear, la magouille n’est pas apparu « de nul part » à cause de leur adhésion à l’UE et à l’euro... 


      En plus, ils se sont fait aider par de grands cabinets de consulting pour cela ! Ils ont fait pareil pour convaincre le CIO de leur donner les Jeux de 2004. On voit le résultat.
      En quoi les populations ont à subir ce genre d’erreurs / magouilles ?

       si les banques n’avaient pas prêté malgré leur insovabilité, je suis certains que vous leur auriez fait le reproche
      Non, je suis pour un défaut total des pays qui ne peuvent pas rembourser. Ces prêts ne sont pas des « prêts » à taux zéro, se sont des prêts qui rapportent. Aujourd’hui le pays aurait du faire défaut, qu’il le fasse.
      Quand je perds de l’argent en bourse, je ne viens pas pleurer parce que j’ai foiré mon investissement..... Que les banques qui ont fait les erreurs de miser sur le mauvais pays en s’imaginant que les populations vont assumer pour 20 ans les conséquences payent les conséquences de leurs erreurs.

      Si, justement ! C’est l’évasion et la fraude fiscale institutionnalisée par la population qui a tout déclenché ! 
      Pardon ?! La fraude n’existait pas avant ?

      le problème est que désormais leur sort est lié au notre. Alors le mieux à faire, c’est de soutenir l’économie grecque, 
      Je ne partage pas cette vision des choses. Pour moi un défaut et un retour à leur monnaie nationale serait une avancée. On n’a pas à imposer des changements. Si ils veulent ensuite lutter contre la fraude, qu’ils le fassent, mais la décision d’une direction ne doit pas venir de technocrates non-élus venus de Bruxelles (ou Berlin).



    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 avril 2012 00:00


      En quoi les populations ont à subir ce genre d’erreurs / magouilles ?  : une population est responsable des dirigeants qu’elle choisit. Ils agissent en leur nom. De plus, une fois les magouilles révélées, elles n’ ont pas franchement été scandalisées.


      Pardon ?! La fraude n’existait pas avant ? : bien sûr que si, sauf que l’ effet cumulatif peut mettre du temps avant de faire son effet. Un verre ne déborde pas tant que l’eau n’atteint pas le bord.

      Je ne partage pas cette vision des choses. Pour moi un défaut et un retour à leur monnaie nationale serait une avancée. On n’a pas à imposer des changements. Si ils veulent ensuite lutter contre la fraude, qu’ils le fassent, mais la décision d’une direction ne doit pas venir de technocrates non-élus venus de Bruxelles (ou Berlin). : un retour de la Drachme signifierait la ruine du pays ( par un accroissement sans retour possible de sa dette ) et la ruine véritable de la population par une inflation incontrôlée ( le pays importe énormément de biens de consommations. Et ne me parlez pas du « produire en Grèce ». Il faudrait une dizaine d’années avant que le pays n’ait le secteur secondaire suffisemment solide pour alimenter la population.


    • Marco07 23 avril 2012 20:42
      une population est responsable des dirigeants qu’elle choisit. Ils agissent en leur nom. De plus, une fois les magouilles révélées, elles n’ ont pas franchement été scandalisées.
      Responsable ? Plus ou moins, actuellement, je me sent que moyennement représenté par notre classe politique, d’ailleurs le parallèle est intéressant à faire en France, avec les affaires en cours qui n’ont pas fait grand scandale...

      bien sûr que si, sauf que l’ effet cumulatif peut mettre du temps avant de faire son effet. Un verre ne déborde pas tant que l’eau n’atteint pas le bord.
      hahem, les fraudes existant avant, elle apparaissaient (ou plutôt leur impact) sur les comptes publiques... Après reste le problème de maquillage des comptes -mais ça la population n’est pas responsable-.

      un retour de la Drachme signifierait la ruine du pays ( par un accroissement sans retour possible de sa dette ) et la ruine véritable de la population par une inflation incontrôlée ( le pays importe énormément de biens de consommations. Et ne me parlez pas du « produire en Grèce ». Il faudrait une dizaine d’années avant que le pays n’ait le secteur secondaire suffisemment solide pour alimenter la population.
      Parce que le pays ne va pas être ruiné ? Le PIB se casse la figure, et l’ampleur de l’austérité grandit... La monnaie n’est qu’un outil d’échange, l’euro n’est pas adapté à la Grèce.

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 avril 2012 22:13

      « Parce que le pays ne va pas être ruiné ? »  : Aussi étrange que cela puisse paraître, les investisseurs privés en Grèce ont accepté de renoncer à la moitié de leurs créances. La dette privée grecque a ainsi été divisée par deux !

      Pas par altruisme, mais parce qu’ils savaient que tout réclamer encore, c’était la certitude de tout perdre.


    • Marco07 23 avril 2012 22:52

      Haircut ou pas, le pays est dans une situation plus que critique....


      C’est une faillite masqué, mais s’en est une. Il y a même perte de souveraineté.
      A choisir entre la difficulté et la difficulté, autant imprimer des Drachmes, au moins la monnaie colle à l’économie.

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 24 avril 2012 01:27

      Mieux vaut avoir un habit étranger qu’un cercueil national.


    • Marco07 24 avril 2012 07:19

      Historiquement, toutes les monnaies ont une fin. Faut arrêter de mystifier l’€ et leurs dettes.

      D’autres pays ont fait faillite, d’autres pays ont changé de monnaie, ça arrive c’est pas la fin du monde.

    • Ronald Thatcher rienafoutiste 20 avril 2012 14:59

      le but ultime, être des consommateurs sans monnaies fiduciaires, alternant force de travail et revenu des activités annexes comme mode de paiement... le prolétariat au service de l’ultralibéralisme, c’est ty pas bô ça !!! y’en a quand on là dedant quand même


      • Marco07 20 avril 2012 20:02

        On y vient... un peu de patience smiley


      • xray 20 avril 2012 17:13


        Avant l’euro, l’Italie et la Grèce n’avaient pas besoin d’aide. 

        Le piège européen

        Dès l’instant où l’on a parlé de construire l’Europe, on pouvait observer que les plus acharnés à « construire l’Europe »  étaient les plus incompétents en tous domaines. On aurait dû se méfier. 

        Par sa disparité d’intérêts nationaux,  l’Europe est ingérable. 
        On peut même affirmer inconstructible. 
        Les hauts fonctionnaires le savent très bien mais ils gagnent à se taire. 
        Pour ceux qui détiennent le pouvoir, la seule échappatoire est de pourrir la vie du plus grand nombre
        On peut compter sur les élus européens pour s’y employer. 

        L’Europe va vers une faillite irrémédiable ! 

        Se sortir de l’Europe ! Et, vite ! 
        http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2010/06/30/se-sortir-de-l-europe-et-vite.html 

        L’énigme du vol AF 447 ? (La disparition de l’Airbus RIO-PARIS) 
        http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2011/10/24/l-enigme-du-vol-af-447-la-disparition-de-l-airbus-rio-paris.html 



        • Marco07 20 avril 2012 20:01

          Bonjour xray,
          effectivement l’europe qu’on nous a vendu touche le fond. Mais ils sont motivés et continuent de creuser.


        • BA 20 avril 2012 20:51

          Vendredi 20 avril 2012 :

           

          Les banques se préparent à l’éclatement de la zone euro.

           

          Pour faire suite à mon dernier texte sur Atlantico, "Petit manuel de survie en cas d’éclatement de la zone euro" (article le plus lu du site hier !), cette possibilité d’une explosion de la zone euro reste bien sûr d’actualité, comme le prouve cette étude publiée hier par la banque Natixis :

           

          "Quelles possibilités de couverture contre un scénario d’éclatement partiel de la zone euro ?"

           

          http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=63603

           

          (commentaire : initiative louable, mais il y a encore des efforts à faire, l’or n’est pas considéré comme une bonne protection, hum…).

           

          Il est évident que chez les banques et les investisseurs, ce « risque » est de plus en plus pris en compte. On a vu comment l’Europe avait tremblé avec la Grèce, qui ne représente que 2% de son PIB (et ce n’est pas fini), alors avec l’Espagne et l’Italie…

           

          Après l’embellie artificielle du premier trimestre 2012 (provoquée par les LTRO de la BCE, deux fois 500 milliards prêtés aux banques), l’Espagne et l’Italie empruntent désormais à des taux trop élevés pour espérer une quelconque stabilisation de leur dette. La crise est devant nous. Un petit conseil : même si elles s’y préparent, ne comptez pas sur les banques pour protéger vos économies, ne comptez que sur vous.

           

          Philippe Herlin, chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.

           

          http://ladettedelafrance.blogspot.fr/2012/04/les-banques-se-preparent-leclatement-de.html


          • Marco07 21 avril 2012 21:17

            C’est plus qu’une possibilité, surtout quand on voit comment sont traités nos « partenaires ».... Et sachant qu’on en est qu’au début.


          • ETTORE ETTORE 20 avril 2012 22:31

            faudra espérer que ces mesures « du nez dedans » concerneront aussi la classe politique

            du pays, les armateurs et l’église !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Marco07


Voir ses articles







Palmarès