Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Europe > Arrogance incompétente

Arrogance incompétente

En Grèce, le salaire minimum prévu par la convention salariale s’élève à la somme astronomique de 751,39 euros. (Le travail journalier étant de 33,57 euros). A 50-100 euros près, c’est ce que touche la plus part des salariés : un Himalaya de pognon. En tous cas c’est bien ce que pense la Troïka (UE, FMI et BCE) puisqu’elle vient d’exiger du gouvernement grec de mettre fin à la convention collective : « Il faut tout de suite commencer un dialogue avec les partenaires sociaux pour les convaincre d’abaisser le seuil salarial minimum mais, si cela s’avère impossible, il faudra légiférer ». Commission européenne et FMI pensent donc qu’il faut supprimer les syndicats en Grèce, qui n’ont de toute façon « obtenu » qu’un salaire au dessous du seuil de pauvreté. La commission considère qu’il reste toujours trop élevé. Il ne s’agit pas là de mesures concernant les fonctionnaires, mais bien des salariés du privé. En d’autres termes, puisque le privé « peine » à payer ses impôts (fourchette haute) ou risque de fermer boutique faute d’acheteurs (fourchette basse) ne reste que les salariés (déjà ponctionnés trois fois en deux ans) et les retraités (eux aussi saignés jusqu’à l’os). 

Lorsque le gouvernement grec a sorti sa dernière lubie (le fisc exige désormais des factures couvrant soixante pour cent du salaire, sinon, il taxe de dix pour cent la différence), on pensait avoir atteint le degré zéro de la pensée (et de l’efficacité) économique (pour l’éthique et la justice sociale ce degré est largement dépassé depuis longtemps). Et voilà que la Commission réussi à aller encore plus loin. Car ce qu’elle propose ce n’est rien d’autre que la fin de l’Etat de Droit, des corps constitués, de la société civile, de la séparation des pouvoirs, de l’indépendance des syndicats (et, en passant, de celle de la confédération patronale ). 

Nous décidons et nous ordonnons était le slogan de la dictature militaire. Il semble désormais être celui de la Troïka. Prompts a exiger des nouveaux efforts à la Grèce, la Commission et les Etats membres le sont beaucoup moins dès lors qu’il faut prendre une décision. Au tout début de la crise, le problème grec était quantifié : il se situait autour de 120 milliards, tous engagements et emprunts confondus. A force de traîner, il a doublé, et, cette crise de confiance, cette paralysie ont ajouté au déficit grec quelques 600 milliards, partis en fumée au sein des bourses européennes. Cet appauvrissement généralisé, conséquence d’une moins value qui ne valorise désormais les géants du CAC, du FTSC ou du DAX qu’au prix de leurs avoirs immobiliers ou de leurs stocks, n’a rien de commun avec la dette souveraine grecque qui initialement se situait autour de moins de1% du PIB des pays membres. Si les Etats membres avaient comme objectif leur faillite généralisée ils ne se seraient pas pris autrement. Boutiquiers irresponsables, gestionnaires dépourvus aussi bien d’esprit anticipateur que de courage, ils exigent en sus aux plus pauvres de leurs concitoyens de céder une part de leurs 751 euros mensuels. Il ne faut pas les virer pour cruauté et manque d’humanité : leur incompétence suffit amplement 



Sur le même thème

Une Grèce fantôme
Grèce : privatisation et bétonnage du littoral, l’UE continue le dépeçage
Euro-fascisation : faire l’autruche ou affronter ? par Georges Gastaud
Foire Aux Questions sur l'Euro ! Pour en finir avec les mythes
Pourquoi un gouvernement mondial ne peut que réduire les communautés humaines à un esclavage moderne ?


Les réactions les plus appréciées

  • Par pissefroid (---.---.---.39) 4 octobre 2011 13:18
    pissefroid

    Je pense que la seule issue, pas trop destructrice pour les grecs, c’est que la grèce annule, unilatéralement, sa dette.

    Les banquiers ont prêté, ils ont perdu, à eux d’assumer leurs responsabilités.

  • Par Arfgrrr (---.---.---.190) 4 octobre 2011 10:47

    D’ou voyez-vous des incompétents ?
    Ces gens là savent très bien se qu’ils font au contraire. Ils ne sont ABSOLUMENT pas incompétents malheureusement pour nous le Peuple.

  • Par Yvance77 (---.---.---.51) 4 octobre 2011 10:31

    De l’auteur cet extrait de son excellent billet :

    « Il faut tout de suite commencer un dialogue avec les partenaires sociaux pour les convaincre d’abaisser le seuil salarial minimum mais, si cela s’avère impossible, il faudra légiférer  »

    Dès que quelqu’un au pouvoir politique ou type Medef prononce ces paroles il faut purement et simplement le passer par les armes.

    Ce n’est pas acceptable !!!

  • Par Ariane Walter (---.---.---.252) 4 octobre 2011 10:51
    Ariane Walter

    Michel,

    Merci d’abord pour ton article d’hier. Grand plaisir de te retrouver avec les beaux noms de cette pensée grecque qui a forgé la nôtre. Nous la suivons quand il s’agit de comprendre , intelligence raffinée qui nous fait honte quand nous voyons le marasme de la pensée actuelle.
    En ce qui concerne l’état de ton pays, je conçois que tu deviennes fou. Car ceux qui prennent des décisions sont fous. Bien plus qu’incompétents. Je viens de lire un article sur les programmes à la nanoseconde que mettent au point les traders de wall street. Voilà les assassins de ton monde et de nos pays. Son-ils heureux pour autant, les yeux rivés toute la journée à des chiffres incompréhensibles ?
    Quelle pitié pour ton pays. Nous en avons le ventre tordu car nous savons que cette folie vient vers nous. Que nous sommes préservés simplement le temps de ces élections et que lorsque le nouveau maître, quel qu’il soit, sera installé, là, ils pourront donner la mesure de leur volonté de carnage. Quelle guerre incroyable. Invisible. On meurt debout. On meurt de faim. On meurt dans la rue. Certains s’arrosent d’essence pour finir plus vite. C’est cela ton beau pays. Nous pouvons bien protester, défiler, écrire. Ils ont la police et leurs journaux de propagande.
    Le masque de la démocratie, bientôt ils l’enlèveront.
    Faudra-t-il les égorger ? Quelle solution laissent-ils ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires