Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Austérité, euro, migrants : en Grèce, l’UE révèle son visage (...)

Austérité, euro, migrants : en Grèce, l’UE révèle son visage hideux

Je reste curieux de ce que l’histoire retiendra du traitement de la Grèce par ses voisins en ce début de 21ème siècle. Bien sûr, malheureusement, Athènes accepte en bonne partie les potions amères proposées par le monstre européen. Mais après plus de cinq années d’austérité destructrice et une pseudo alternance, c’est la gestion kafkaïenne des migrants qui secoue encore un pays qui n’en a pas besoin.

 
La Grèce, victime de Schengen
 
Cela était malheureusement prévisible. Dans un espace sans frontière intérieure, si des migrants souhaitent en rejoindre n’importe quel point, il suffit de franchir la frontière extérieure la plus faible. Comment la Grèce, dont les services publics ont été largement démembrés depuis 2010, pourrait offrir une grande résistance à ces centaines de milliers de personnes attirées par la prospérité de certaines parties de la zone euro, où ils peuvent trouver des emplois infiniment mieux payés que dans leurs pays (et la sécurité, pour ceux qui sont les victimes de la guerre) ? Dans cette organisation folle, une Grèce appauvrie est contrainte d’assumer les conséquences des choix politiques de l’Allemagne, et la venue de plus de 700 000 migrants (environ 7% de la population du pays) en cinq mois, d’août à décembre 2015 !
 
Cela est d’autant plus lourd à assumer que le pays a accepté, pour satisfaire ses créanciers tortionnaires, des potions amères comme la baisse de 22% du salaire minimum, une baisse des pensions encore plus importantes, dont les résultats sont un chômage qui touche plus de 25% de la population, et des coupes budgétaires à la hache. Comme le rapporte The Economist, les agriculteurs viennent de subir une hausse de leurs impôts (remis au niveau du reste de la population), tous comme les avocats, et une autre baisse des retraites, de 10% cette fois, est demandée par la nouvelle troïka. Bien sûr, les pays européens ont accordé une obole dérisoire au pays pour l’aider à gérer l’afflux de migrants, mais ici encore, tout ceci ne traite que les conséquences des problèmes et non les causes.
 
Le projet européen a été vendu comme un projet de solidarité, un moyen pour ses membres d’avoir une plus grande influence sur leur destin. En réalité, en abandonnant leur souveraineté dans le magma institutionnel européen, non seulement les Etats perdent la maîtrise de leur destin, mais ils finissent par se soumettre à l’arbitraire de plus fort qu’eux. Car cette Europe n’est pas tendre avec les moins forts… 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 23 mars 10:22

    La construction de l’UE a toujours été basée sur le mensonge. Par exemple, les dirigeants ont mis en avant la liberté de circulation, erasmus ... alors que leur VERITABLE objectif était de construire un espace propice à l’évolution et au profit des multinationales. Les individus n’ont jamais eu aucun intérêt. Nous sommes « la variable d’ajustement ».

    Ainsi procède le magicien. Il détourne l’attention vers la main droite pendant que la main gauche va subrepticement chercher la colombe dans la poche cachée du veston. Vieille technique pour détourner l’attention mais qui fonctionne encore et toujours. !

    Aujourd’hui, la peur ... dans tous les domaines, est le meilleur moyen d’obtenir l’assentiment des populations pour mettre en place l’évolution qu’ILS souhaitent. Et, hélas, je ne vois pas du tout comment contrecarrer ces manoeuvres , sinon, informer, encore et toujours.


    • howahkan Hotah howahkan Hotah 23 mars 11:17

      Salut....

      le pécheur(banksters etc) doit aussi savoir bien appâter....c’est notre cas nous les proies, nous gens qui n’avons pas de pouvoir et dont beaucoup si ils l’avaient feraient la même chose, .....un monde merveilleux nous attendait, la mort elle même allait voir à qui elle avait à faire, nom de dieu !!! smiley... tous les secrets seraient révélés, en fait ce serait l’humain terrestre qui aurait créé cet univers dont il ne sait quasiment rien,malgré ses calculs complexes trompeurs....vrai tour de passe passe tel le camelot à la foire ou l’illusionniste, on a pris nos vessies pour des lanternes....et alors ? alors on se brule !!

      deux mythes faux parsèment nos routes et si on les croit alors les pires des meurtriers de masse ou pas , sont en fait des justes, des vainqueurs, des sages, car le mythe de la compétition et du meilleur si ils étaient vrais ferait de tout ce qui arrive le meilleur des mondes possible...à chaque seconde qui passe...

      tournée d’absolution générale pour tout le monde.....yeah

      Le monopoly va donc continuer, car chacun veut jouer.....tout le monde, non ....

      ne plus jouer à c jeu est la seule solution pratique......pour y arriver nos cerveaux vont devoir se réveiller à ce qu’ils étaient à nos début....oui nos régressons bien sur..

      le monde n’est pas encore prêt à cela...mais de gré ou de force cela se fera, car de choix il n’y a pas , il n’y a jamais eu.....mais la perte en route d’une partie de nos cerveaux nous amène vers le conflit permanent..bien que malgré cela tout ce qui est produit demeure le fait d’un collectif...car dans l’univers entier sauf dans nos cerveaux dégradés c’est cela qui prime .....

      le mal n’existe que là en nous même.....je suis le problème X par 7 milliards ...

      alors buvons un coup nom de dieu larirrette ...


      • Le421 Le421 23 mars 20:16

        La fermeture des banques en Grèce est parfaitement assimilable à un acte de guerre.
        Guerre sans arme, mais guerre quand même et parfaitement efficace.
        Soucieux de ses compatriotes, Tsipras a accepté l’inacceptable, le couteau sous la gorge.
        Maintenant, c’est à un pays exsangue et sans moyens que l’on demande de faire le garde-frontière.
        Cette Europe pourrie n’a que la connerie comme règle de conduite et les responsables européens sont devenus des orfèvres dans le domaine.
        Faut dire que pour diriger des imbéciles...

        En attendant, les nationalistes de tout poil ont un boulevard devant eux. Et cette histoire finira mal. Quand tout le monde tire la couverture, il y en a forcément qui vont se retrouver le cul à l’air !!


          • Habana Habana 24 mars 09:18

            Je n’arrive toujours pas à comprendre que la Grèce soit restée dans l’UE ? 

            Il fallait en sortir et se déclarer en faillite !
            Impossible rembourser les dettes (RESET total) et nouveau départ !
            Maintenant ils meurent à petit feu, et en plus, il n’y aura bientôt plus de touriste !

            • sont ils « stupides » ces djihadistes (80 % DE DEBILES PROFONDS ET 20% D’ IMANS FOUS

              AUTO-PROCLAMES )

              s’ils avaient plus d’un neurone ils auraient fait sauter le PALAIS DE L’ UE CE RASSEMBLEMENT

              DE CRAPULES et de couilles molles incapables de punir par le peloton d’exècution ces déments

              ON REVIENT EN 1936 ON BAISSE LE PANTALON AVEC LES DJIHADISTES COMME AVEC LES NAZIS !!!!!!!!!!!

              ET QUELLES ECONOMIES POUR L’ UE A DISSOUDRE POUR INCAPACITE A GOUVERNER

              LA CEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


              • zygzornifle zygzornifle 25 mars 13:12

                regardez les politiques LRPS et vous en verrez du visage hideux .....

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès