Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Aux peuples d’en décider

Aux peuples d’en décider

« L’organisation sociale et politique des différents pays a subi par le passé des modifications et ce processus peut continuer. Toutefois, c’est aux peuples d’en décider et de faire leur choix. Toute ingérence dans les affaires intérieures, toute tentative de limiter la souveraineté des États qu’il s’agisse des amis et alliés ou de n’importe quel autre État, sont inadmissibles. » Mikhaïl Gorbatchev, le 6 juillet 1989

Ce sont ces quelques mots, prononcés le 6 juillet 1989, qui firent tomber le Mur et s’écrouler l’Empire soviétique. Vingt ans après, nous commémorons l’évènement à grand renfort de sons et lumières et d’explications débilitantes, selon lesquelles l’Histoire se feraient au hasard des gardes-frontières qui décideraient de lever les barrières, simplement parce que leurs supérieurs auraient oubliés de leurs donner des ordres contraires.

Au moment où l’on s’apprête à refermer la chape de plomb du « traité de Lisbonne » sur les peuples européens, soigneusement tenus à l’écart de la construction du nouvel Empire, il est très logique que le pouvoir et ses médias rabaissent l’Histoire au niveau d’un conte pour enfants et occultent soigneusement qu’il suffit, vingt ans plus tôt, que la puissance dominante exprime les principes intangibles de respect du choix des peuples et de souveraineté des États pour que la dictature précédente s’effondre.

Mur = dictature

Voilà le message central de la propagande véhiculée par la commémoration de la chute du Mur. Lutter contre la dictature reviendrait à abattre tous les murs. Ainsi, quand Nicolas Sarkozy déclare devant la porte de Brandebourg : "Si je suis heureux d’être ici, c’est que la chute du Mur de Berlin sonne aujourd’hui comme un appel, un appel à nous tous à combattre les oppressions, à abattre les murs qui, à travers le monde, divisent encore des villes, des territoires, des peuples", il se garde bien de préciser de quelles villes, de quels territoires et de quels peuples il parle. (Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche précise, lui, qu’il reste un mur à abattre en Europe, à Chypre, entre la zone grecque et la zone turque. Voilà un magnifique argument pour faire accepter aux Français l’entrée de la Turquie dans l’UE.)

S’agit-il :

– Des barbelés à l’Est de l’Union européenne ?

– Des patrouilles européennes qui arrêtent les Africains sur la mer méditerranée ?

– Du mur construit le long du Rio Grande ?

– Du mur édifié par Israël pour enfermer les Palestiniens ?

Non il parle d’un mur non défini, d’un concept abstrait qui sous-tend l’idée que tout ce qui sépare est forcément mauvais. Il s’agit de proscrire « l’idée de mur » comme moyen d’organiser les coexistences de groupes humains avec la possibilité de les séparer par des murs, murs qui protègent souvent les plus riches, mais aussi les plus faibles ou les moins belliqueux.

Le Nouvel ordre Mondial s’accommode de certains murs dont on devrait oublier l’existence mais, en même temps, il combat cette idée générique de mur, justement parce qu’il est « Mondial ». Interdiction de se séparer, donc de se regrouper ou de se protéger. L’individu seul doit faire face au pouvoir mondial, et ce ne serait pas aux peuples d’en décider, si on se réfère à sa déclaration aux ambassadeurs du 16 janvier 2009 : "nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra l’empêcher".

Conclusion :

L’empire occidental est dans le même état de décrépitude morale et intellectuelle qu’était le bloc de l’Est en 1989, quelques mois avant la chute du Mur, quand tout le monde pensait que ça durerait encore des décennies. Les opérations de propagandes délirantes à l’occasion de l’anniversaire de la fin de l’empire précédent sont révélatrices de sa faiblesse et de l’inquiétude grandissante des dirigeants.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 1er décembre 2009 10:34

    Les empires ne durent qu’un temps, celui de l’amérique et de ses vassaux européens touche déjà à sa fin.
    Souci, nous y vivons et l’avenir pourrait être bien difficile pour la plupart d’entre nous.


    • ObjectifObjectif 1er décembre 2009 13:10

      Disons qu’avoir une petite surface de terre disponible, au moins sur un balcon, quelques graines, un chauffe-eau solaire, quelques cellules photovoltaïques et un poele à bois pourrait être une richesse sans équivalent dans les années qui viennent smiley


    • ObjectifObjectif 1er décembre 2009 13:08

      La Terre est intéressante aujourd’hui : les marchandises sont plus libres que les humains...

      En effet, un traité international garanti la libre circulation des marchandises, mais les humains par contre, ne peuvent pas voyager à leur guise et sont prisonniers de leurs propres pays...


      • Paul Muad Dib 2 décembre 2009 09:09

        salut, façon intéressante de voir la planète, je trouve....
        sinon c’est quoi cette planète, la somme de toutes les opinions, chaque opinion relative d’un humain devenant absolu,et oui comme référence chaque humain n’a que...sa propre référence donc elle devient absolue..c’est simpliste a l’extrême non ?
        et nous comptons sur la somme majoritaire des opinions genre 50 % + 1 voix ce qui va faire 100% pour mener la barque....accrochés a des croyances donc et non a des faits l’humain passe ainsi au travers de sa vie ,mu uniquement par le couple maléfique peur/désir...
        dans ce panier de crabe les homards font la loi, normal ils ont les plus grosses pinces..
        nous somme comme des coureurs de marathon, d’un cote on fuit la mort que notre cerveau vivant sur la mémoire donc le connu ne peut voir, la fuite provoque la peur et la peur donne naissance a des désirs ,des buts a atteindre pour oublier tout cela..ainsi un humain normal n’est jamais en contact avec sa vie, avec le flot immense de la vie, peut être quelque secondes de lucidité viendront par hasard juste avant de mourir....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

jy_crevel


Voir ses articles







Palmarès