Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Barroso : le patron d’une Europe libérale dure

Barroso : le patron d’une Europe libérale dure

Caché derrière Herman Van Rompuy premier président européen José Manuel Durão Barroso est bien le patron d’une Europe libérale dure !

Ce n’est hélas que le résultat des élections dans les différents pays de la communauté qui ont envoyé des députés de droite ronronner dans une assemblée assez peu efficace ou ces notables, fraichement adoubés, assistent et parfois participent au spectacle qui n’est pas toujours exceptionnel. Parlementaire européen c’est un job pas franchement épuisant mais tout de même plutôt bien rémunéré ! Le plus dur est de décrocher la timbale, en clair d’être élu, ensuite on a tout le temps de souffler ! C’est connu, le gros du turbin est confié a des fonctionnaires, non élus, un corps d’élite qui se renforce a chaque entrée d’un nouvel État. Cette nouvelle aristocratie qui jouit de privilèges importants est une sorte de pieuvre qui sournoisement intervient dans tous les pays membres sans se soucier le moins du monde des aspirations des peuples et chez les moutons sans frontières l’indifférence est , hélas quasi générale ?
 
« José Manuel Barroso a, en fin de compte, joué à fond la partition d’une Union Européenne très libérale économique et très faible politiquement. Son soutien appuyé à toutes les mesures pouvant déréguler le marché unique européen… C’est le fait d’arme le plus marquant d’une Commission totalement déconnectée des peuples européens… »
 
Ce point de vue exprimé sur le Net par xerbias dans un billet intitulé « José Manuel Barroso, un choix par défaut » est toujours le reflet de la réalité.

Quant à José Bové il a déclaré récemment : « Les lobbies sont tous basés à Bruxelles, et essaient d’imposer leurs objectifs, dont les OGM, à la Commission, mais aussi au Parlement. Néanmoins, on sent de plus en plus de résistance au sein du Parlement européen sur les questions qui touchent à l’alimentation et à la santé. Et le dernier vote du Parlement pour interdire la viande clonée et les nanoparticules dans les produits alimentaires en est la preuve. »

Bruxelles s’intéresse trop à la vie privée des Européens

« …le Parlement européen examine un texte intitulé « Smile 29 », en vertu duquel le moteur de recherche Google, qui traite des milliards de recherches par mois sur le continent, sera tenu de conserver également les informations sur les internautes…

…Les efforts de l’UE ne constituent que les derniers en date fournis par les Etats un peu partout dans le monde, en vue d’en savoir un peu plus sur leurs citoyens vialeur comportement en ligne. D’aucuns comparent la juridiction européenne à une intrusion de l’Etat, ce qui a déclenché une vague d’opposition dans toute l’Europe. En Irlande, une organisation conteste le nouveau système, en cherchant à obtenir des tribunaux nationaux l’autorisation de porter l’affaire devant la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) afin d’empêcher la transposition, dans le droit irlandais, de normes européennes d’une plus grande portée. « Digital Right Ireland », pour qui ces lois violent la Convention européenne sur les droits de l’homme, obtient gain de cause, cela créerait un précédent en Europe. “Ce que nous voulons avant tout, c’est l’annulation de notre législation sur la conservation des données”, souligne T.J. McIntyre, le maître de conférences en Droit à l’University College de Dublin à la tête de l’organisation. Selon lui, ces lois font des citoyens ordinaires des délinquants. » Voila un problème qui nous concerne incontestablement puisque nos dirigeants sont du type répressif ordinaire !

Mais du coté de l’Europe l’alerte est enclenchée par La Quadrature du net qui revient à la charge contre la délégation du Parlement européen en évoquant sans détour une trahison, sur fond d’amendement 138. Ciblant le travail des négociateurs Catherine Trautmann (S&D) et Alejo Vidal-Quadras (EPP), le groupe qui milite pour les libertés numériques prévient : « En contradiction totale avec le mandat qui leur avait été confié par leurs collègues parlementaires, ces derniers ont accepté de négocier à partir d’une proposition du Conseil de l’UE qui méprise les droits des citoyens1. Cette disposition dangereuse est destinée à remplacer « l’amendement 138 », voté par deux fois par 88% du Parlement ».

L’affaire semble peu claire et comme un juge constitutionnel – en France – a reconnu que l’accès à Internet est une composante essentielle des libertés fondamentale. Jérémie Zimmermann, cofondateur et porte-parole de La Quadrature déclare : « Mme Trautmann et M. Vidal-Quadras viennent d’accepter que les États membres puissent restreindre les libertés des citoyens selon leur bon vouloir. Cette manœuvre scandaleuse pourrait ouvrir la porte à la mise en place de ’ripostes graduées, de discriminations sur les contenus ou encore le filtrage arbitraire du Net partout en Europe. »

Décidément c’est un air à la mode dont il faut se méfier !

Ce n’est donc sûrement pas le moment de s’endormir !


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 18 août 2010 12:44

    Catherine Trautmann , encore un exemple qui prouve que le PS est totalement à la botte du NWO ! et ils osent dire que Sarko est liberticide , MDR !


    • ELCHETORIX 18 août 2010 12:54

      Barroso , quelle tête de vampire ! c’est un valet surpayé du NWO  !
      Rien à ajouter , sauf que toutes ces « élites » sont à mettre au placard , ou plutôt les faire travailler dans un boulot utile pour son prochain !
      RA .


      • Alpo47 Alpo47 18 août 2010 13:11

        Ni la marionnette grotesque smiley Barroso, ni la « serpillère humide » smiley Van Rompuy, ne seraient à leur place s’ils n’étaient pas défenseurs de l’ultra-libéralisme.

        Votez pour qui vous voulez, vous finirez toujours par un libéral au pouvoir...


          • slipenfer 18 août 2010 15:03

            Les lobbies au coeur de la République Tous des entremetteurs.
            dit moi pour qui tu roules.


            • Le péripate Le péripate 19 août 2010 11:41

              Libéral dur, ultra-libéral, etc....

              Pas étonnant que quand on a les mauvais mots on raisonne comme une godasse.


              • rastapopulo rastapopulo 20 août 2010 23:42

                Tu connais le parcours de Barosso ? Tu penserais comme eux. C’est dire !


              • Le péripate Le péripate 21 août 2010 00:02

                Remarquez qu’outre atlantique liberal veut dire « socio-démocrate ». Comme dans le titre de cet excellent livre Liberal fascism.

                Dans ce sens là, c’est bien un liberal. Mais je crois que nous sommes sur un forum francophone et le terme est inadéquat.


              • rastapopulo rastapopulo 21 août 2010 15:36

                Vu que c’est de notoriété publique que Mussolini c’est le MI5 et Morgan, pourrait tu me dire si ce livre accuse Morgan nommément ?


              • neth neth 19 août 2010 11:58

                Douboudou1er, êtes-vous totalement ignorant pour ne pas savoir que « ripostes graduées », discriminations sur les contenus ou encore le filtrage arbitraire d’internet sont justement des mesures profondément anti-libérales ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès