Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Budget Face aux sommations de la Commission européenne à la France : entre (...)

Budget Face aux sommations de la Commission européenne à la France : entre l’U.E. « diktatoriale » et le salut du peuple et des travailleurs de France, il faut choisir !

Après Médiapart, le PRCF se fait un devoir de révéler la lettre adressée par les arrogants diktateurs de la Commission Européenne à la République française, aux bons soins de son ministre des finances.

JPEGAucun progressiste, aucun patriote, aucun républicain ne peut lire une telle sommation, adressée à un grand pays qui se dit encore souverain, sans éprouver un haut-le-cœur d’indignation.

Que François Hollande ait refusé de publier cette lettre honteuse, qu’il n’ait pas rejeté avec colère le diktat humiliant de Barroso, et derrière lui, d’Angela Merkel et de toute l’oligarchie européenne et pseudo-française (MEDEF, CAC-40, et les partis et journalistes « français » à leur botte prennent aussitôt parti pour la Sainte Alliance Européenne du Capital) montre le degré d’avilissement auquel le Parti Maastrichtien Unique des Sarkozy, Bayrou et autre dirigeants « socialistes » ont conduit notre pays depuis le mortifère appel commun de Chirac et de Mitterrand à voter Oui à Maastricht en 1992.

Car outre l’arrogance dont Bruxelles, subventionné par nos impôts*, use contre notre pays (auquel ils ont apparemment écrit EN ANGLAIS !), il faut rappeler ce qu’ils exigent au nom du sauvetage de leur MAUDIT EURO et du « remboursement » aux banques de la pseudo-dette souveraine : ce qu’ils demandent, avec

JPEG - 9.1 ko

l’appui des collabos du gouvernement « français », c’est en fait

  • La mort des services publics, de la Sécu et de la protection sociale à la française
  • La fin du Code du travail à l’instar de ce qui s’est fait en Allemagne et que le faux « démocrate » Renzi veut imposer en Italie

Bref, n’en déplaise aux bonimenteurs de l’ « Europe sociale », l’U.E. ce n’est rien d’autre que l’humiliation nationale pour la France accompagnée de la casse thatchérienne des conquêtes du C.N.R. (à commencer par la Sécu) et de la Révolution française (inaliénabilité de la souveraineté de la Nation).

JPEG - 24.5 ko

C’est pourquoi le PRCF presse les vrais communistes, les syndicalistes de classe, les patriotes républicains, les internationalistes qui ne confondent pas l’euro-mondialisme des financiers avec le développement urgent de l’Europe des luttes (Italie, Grande-Bretagne, Grèce, RFA…), de se concerter sans retard pour appeler, comme le PRCF y invite depuis des mois, à organiser en mai prochain une grande manifestation unitaire progressiste pour la souveraineté de la France, le progrès social, l’emploi, la paix, la coopération internationale, pour sortir la France de ces MOUROIRS que sont l’euro et l’UE supranationale et atlantique du grand capital.

Et ce sera en outre la seule manière efficace pour stopper la droite dure et le FN que les « diktateurs » de Bruxelles et leurs collabos élyséens contribuent sans trêve à rapprocher du pouvoir.

*chaque année, la France verse 18 milliards d’euros à Bruxelles qui lui en rend royalement 9 à titre de « subventions ». Et bien entendu, il faut alors dire « Thank you » !

source : http://www.initiative-communiste.fr...

Info libre et engagé sur le site web du PRCF - www.initiative-communiste.fr
Retrouvez le PRCF sur Facebook - Suivez le sur @PRCF_

Signez l'Appel à l'Action initié par le PRCF

JPEG - 36.6 ko

NDLR : La Commission Européenne ose indiquer sur ce genre de « lettre » Strictement Confidentiel…

traduction par nos soins

Lettre de la Commission Européenne au gouvernement Français – octobre 2014

Jirki Katainen, vice président de la Commission Européenne
Cher Ministre,

En premier lieu, je vous remercie de nous avoir soumis la proposition de Budget de la France pour 2015, que nous avons reçu le 15 Octobre.

Je vous écris pour vous demander les raisons qui ont conduit à ce que la France prévoie de dévier des objectifs budgétaires fixés par le Conseil, en ce qui concerne à la fois le déficit public général, et l’ajustement de l’équilibre structurel en 2015. Je voudrais également savoir comment la France prévoit de se conformer à ses obligations de politique budgétaire en 2015, conformément au pacte de stabilité et de croissance. 

À partir de la proposition française, il ressort que l’ébauche de proposition budgétaire ne prévoit pas de ramener le déficit public global sous la barre des 3 % du PIB définie par les traités d’ici 2015, qui correspond à la date butoir fixée par le Conseil dans ses recommandations du 21 juin 2013 – avec l’objectif de mettre fin à la procédure de déficit public excessif pour la France.

Selon nos propres analyses préliminaires – confirmées en s’appuyant sur le recalcul conduit par les services de la Commission en utilisant la méthode communément reconnue, l’ajustement du déficit structurel devrait ressortir à un niveau bien inférieur au niveau recommandé. Dès lors, tout porte à croire que l’ébauche de programme budgétaire pour 2015 prévoit de manquer aux obligations budgétaires qui découlent des recommandations du Conseil, sous la procédure de déficit public excessif. Dans ce contexte, de nouveaux échanges d’informations ont commencé entre votre administration et la Commission.

Conformément avec les disposition de l’article 7(2) du Réglement européen N° 473/2013 (*) en date du 1 May 2013, je vous écris pour connaître les explications sur les raisons qui conduisent la France à déroger aux objectifs budgétaires fixés par le Conseil à la fois en ce qui concerne le déficit des administrations publiques et l’ajustement du solde structurel en 2015. Je voudrais aussi savoir comment la France compte assurer le plein respect de ses obligations en matière de politique budgétaire résultant du Pacte de Stabilité et de Croisance pour 2015 .

La commission souhaite poursuivre un dialogue constructif avec la France, dans la perspective de déboucher sur une appréciation définitive (du projet de budget, ndlr). J’attends donc de connaître votre position dès que vous le pourrez, et si possible d’ici le 24 octobre (ce vendredi, ndlr). Cela permettrait à la commission de prendre en compte les positions françaises, dans la suite de la procédure

Cordialement,

(*) Règlement (UE) n ° 473/2013 du Parlement européen et du Conseil du 21 mai 2013 établissant des dispositions communes pour le suivi et l’évaluation des projets de plans budgétaires et pour la correction des déficits excessifs dans les États membres de la zone euro

Le diktat envoyé par la Commission Européenne à la France :

« Dear Minister,

First and foremost, I would like to thank you for the submission of France’s Draft Budgetary Plan (DBP) for 2015, which we received on 15 October.

Based on the submission by France, the DBP itself does not plan to bring the general government deficit below the 3 % of GDP Treaty reference value by 2015, the deadline set by the Council in its recommendation of 21 June 2013 with a view to bringing an end to the situation of an excessive government deficit in France.

According to our preliminary analysis – confirmed on the basis of the recalculation by the Commission services using the commonly agreed methodology – the adjustment in the structural deficit is expected to be well below the level recommended. In that respect, there is a strong indication that the DBP for 2015 plans a breach of the budgetary policy obligations which stem from the Council recommendation under the excessive deficit procedure. Against this background, further exchanges of information have already taken place between your services and the Commission.

In line with the provisions of Article 7(2) of Regulation (EU) № 473/2013 of 21 May 2013, I am writing to consult you on the reasons why France plans to deviate from the budgetary targets set by the Council regarding both the general government deficit and the adjustment in the structural balance in 2015. I would also wish to know how France could ensure full compliance with its budgetary policy obligations under the SGP for 2015.

The Commission seeks to continue a constructive dialogue with France with the view to come to a final assessment. I would therefore welcome your view at your earliest convenience and if possible by 24 October. This would allow the Commission to take into account France’s views in the further procedure.

Yours sincerely, »


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 octobre 2014 22:47

    Bonjour PRCF,
    .
    Peu de temps après avoir adresse cette lettre de la commission européenne aux Italiens comme au français (je suppose que la lettre adresse aux Italien doit y contenir un contenu asse similaire) la commission à fait volte face.
    .
    Il faut savoir que la France n’est pas la Grèce, elle est un des piliers de l’Europe, nous sommes contributeur net car nous payons 21 milliards d’euros / ans donc environ 1% du PIB à la commission européenne et nous recevons seulement 14 milliards en retour !
    .
    La France à donc des moyens de faire pression sur la commission à condition que les hommes politiques osent de faire face à cette commission des voyous !
    .
    début de citation
    .
    Manuel Valls s’est félicité mercredi sur RTL de la décision de la Commission européenne de ne pas demander à son gouvernement de revoir son projet de budget 2015.
    .
    « Tout le monde attendait la sanction de la France, l’humiliation, Canossa.... Rien de tout cela n’est arrivé. »
    .
    Pas de « dérapage sérieux » pour la Commission
    .
    Aucun « dérapage sérieux » n’a été relevé par la Commission européenne qui a validé mardi 28 octobre les projets de budget 2015 présentés par la France et l’Italie, modifiés in extremis pour accentuer la réduction des déficits.
    — fin de citation et source : http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20141028trib71c4c1941/budget-2015-bruxelles-dit-oui-a-paris-et-rome.html
    .
    Alors comment expliquer cette volte face de la commission européenne ?
    .
    Je croire qu’ils, la commission européenne, sont bien au courent que sa mijote, grogne en France, et qu’il ne faut serrer trop vite l’étau ! La France n’est pas la Grèce !

    .
    — début de citation —
    "Nous avons trouvé un certain nombre de dispositifs, notamment fiscaux, je pense à l’optimisation fiscale concernant la fraude fiscale et il y a eu un certain nombre de bonnes nouvelles, notamment des sommes que nous ne devrons pas payer à la Commission européenne", a expliqué le Premier ministre sur RTL.
    — fin de citation et source : http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20141028trib71c4c1941/budget-2015-bruxelles-dit-oui-a-paris-et-rome.html
    .
    Ahhhhh bon .... dommage qu’on ne connaitra pas la vrai raison du revirement de la commission européenne !
    .
    Une militante UPR questionne Moscovici.


    • taktak 31 octobre 2014 09:47

      Volte face ?

      mais la france s’est « expliqué »e, et a réaffirmée dans sa lettre de réponse poursuivre son programme de « réforme structurelle » c’est à dire de privatisation, de coupe dans les salaires etc...

      S’est engagée - comme l’ITALIE - à respecter les critères fixés. Bref, ne sont mis à genou

      Ne nous leurrons pas, le but de la Commission n’est pas d’avoir un état à zero déficit (sinon, la BCE preterait à zéro aux état et la charge de la dette qui constitue le déficit disparaitrait) mais de faire pression pour obliger à casser ce que les travailleurs ont conquis.

      A mener la guerre au salaire. Ce qui se joue c’est tout simplement la lutte des classes entre une oligarchie capitaliste euro-atlantique et les travailleurs de france, d’italie et d’ailleurs que l’UE divise, met en concurence. Dont l’UE supra nationale permet de piétinner le vote tout en jouant la comédie d’une démocratie formelle. Pour au final remplir les poches des actionnaires.


    • robertlumer 30 octobre 2014 23:15


      On ne pourrait pas limiter le nombre d’articles par auteur à un par semaine parce que ça commence à devenir saoulant ces groupustules qui postent leurs 2 ou 3 placards de propagande par jour en faisant doublon avec leur propre site.

      PRCF tendez la main aux soldats français du Donbass, sinon vous montrez que vous n’êtes qu’une bande de bons à rien et ne venez plus JAMAIS nous seriner avec votre union sacrée !

      Union de TOUS LES PATRIOTES NATIONALISTES EUROPEENS REVOLUTIONNAIRES CHRETIENS ORTHODOXES CATHOLIUQES MUSULMANS ATHEES, COMMUNISTES (pas vous pour l’instant) SOCIALISTES MAURASSIENS vous qui nous emmerdez avec «  »«  »votre«  »«  » victoire bien sur le fascisme sur laquelle il y a bien des choses à dire !


      • taktak 31 octobre 2014 10:01

        robertlumer :
        0 articles, que des commentaires pour demander d’interdire des auteurs.

        On voit le genre.

        Par ailleurs, lisez le principe de fonctionnement d’Agoravox : c’est un site participatif.
        Les auteurs proposent, et c’est les autres auteurs qui disposent.

        Pour qu’un article passe, il faut qu’il soit voté à la majorité qualifié. Ce qui est le cas donc de tous les articles publiés. Si cela ne vous plait pas, et bien retourner sur les sites de Je suis partout.

        Qui plus est ensuite les lecteurs peuvent voter sur l’intéret de l’article : et force est de constater que les lecteurs votent très positivement les articles proposés par PRCF....

        bref, on a ici le droit à un censeur, qui voudrait interdire l’expression de qui ne pense pas comme lui.

        Dernière chose, moi j’apprécie que le PRCF viennent ici proposer la traduction in extenso de la lettre secrète envoyée par la commission européenne.
        Ca c’est un travail d’information


      • G.L. G.L. 31 octobre 2014 10:26

        @robertlumer :

        Comme vous, ils me saoulent avec toujours leur même radotage socialo-marxiste.

        Non, vous n’appelez pas à la censure mais à limiter leurs interventions. J’entends bien. Je participe parfois comme modérateur. J’assume faire barrage à la publlication de leurs articles. J’assume encourager la publication d’autres articles davantage mieux rédigés, construits et pouvant contribuer au pluralisme.

        Mais Agoravox fonctionne sur ce principe : le comité de lecture (pas de censure ni éditoriale) sont constitué de contributeurs (on a écrit et publié au moins 4 articles) participant librement et démocratiquement à approuver ou désapprouver la publication d’un article.

        S’il est publié, libre à nous de le lire et/ou de l’aimer.

        Nous allons devoir supporter que leur propagande « marxiste » soient publiés sur le net encore longtemps aussi certains que je peux librement publier ma propagande « libéral social » sur mon blog perso ou chercher à la faire approuver par les modérateurs d’Agoravox.

        http://geoffroylaville.over-blog.com/

        Cordialement


      • sharonpierrot 31 octobre 2014 10:41

        En effet, je suis d’accord avec Robertlumer et GL, personne n’appelle à la censure mais à la modération des publications. Qu’ils s’expriment ne me pose pas problème. Qu’on limite le nombre d’interventions par auteur/par semaine serait sage par contre, mais ils ne sont pas les seuls. 
        ça radote, ça radote...c’est comme ça...
        avec leur fascisation à toutes les sauces...

        Mais monsieur ou madame TAKTAK semble prendre ça pour une volonté de censure, ça se croit persécuté, la vérité est beaucoup s’en contrefiche de leur lecture de Marx totalement erronée. Le pauvre Marx s’il les lisait...
        le prcf veut ramener les ouvriers à la maison communiste, mais ces ouvriers s’en tapent royalement de leur révolution.
        cordialement,


      • taktak 31 octobre 2014 18:03

        C’est rigolo, il y en a qui trouve que c’est trop marxiste, d’autre que cela ne l’est pas assez.

        En tout cas, c’est cela la force d’agoravox que de permettre à tous de s’exprimer pour une information plurielle intéressante...

        Mais visiblement, certain ici ne voit agoravox non pas comme une plateforme de journalisme citoyen, mais plus comme un endroit à coloniser pour faire taire ceux qui ne pense pas comme eux. De bon démocrates, qui assume voter pour les articles - en contradiction avec la charte - par idéologie et non pas pour l’info qu’ils apporte.

        En l’occurence, ici le PRCF propose dans son article une analyse critique ainsi que la traduction de la lettre de la commission. Pour le moins, une information originale qui a mis plusieurs jours à sortir sur agoravox en raison de la censure.... Alors que d’accord ou pas d’accord, le contenu de la lettre, le débat sur les diktats de bruxelles sont une information importante.

        Ce qui est rigolo, c’est que ceux qui sont pour limiter le nombre d’intervention de chaque auteurs par semaine (et le PRCF est loin d’être en tête du nombre d’article publié sur agoravox, très loin) sont précisemment ceux qui ne font pas vivre le site, en ne proposant aucun articles.

        Par ailleurs, les lecteurs d’agoravox vote massivement possitivement pour ces articles, régulièrement placé d’ailleurs en haut des audiences. Et c’est sans doute cela qui inquiète quelques thuréféraires du système qui préféraient que partout - y compris sur agoravox - l’espace médiatique soit soigneusement occupé en totalité par les mêmes discours des médiacrates ultra libéro.

        Comme cela pas de risque que les ouvriers aient de mauvaises pensées, notamment celle de construire un système qui servent leurs intérets à eux qui sont les 99%


      • lsga lsga 31 octobre 2014 18:04

        non mais ce n’est pas DU TOUT marxiste.

        Il n’y a pas un seul concept marxiste dans les analyses du PRCF. Pas un seul.

        Du nationalisme : ça oui, en veux tu en voilà. Mais du Marxisme ? pas la moindre trace. 


      • taktak 31 octobre 2014 18:08

        Sharon : 0 articles, 3 commentaires depuis le 31 octobre... mais est soulé par le PRCF

        robertlumer : 0 articles, 9 commentaires depuis le 30 octobre... tous pour agresser le PRCF... mais il est soulé par le PRCF. Pas crédible

        G ;L. 4 articles publiés : tous sur le même sujet contre le smic. Et bien, bien que je ne sois pas d’accord, je supporterai de lire avec intérêt ses arguments, ou passerais mon chemin. C’est cela le principe d’agoravox.


      • lsga lsga 31 octobre 2014 18:18

        moui, et le principe du PRCF, c’est le nationalisme, le Stalinisme, cad, l’anti-communisme. 


      • sharonpierrot 31 octobre 2014 10:43

        en plus ça ne répond pas à la question de Robert sur le Donbass évidemment...
        à oublier ce prcf, enfin faudrait-il déjà que le grand public le connaisse


        • 1871-paris 1871-paris 31 octobre 2014 10:51

          Ces sommations non aucunes valeurs vu que ceux qui sont a la commission europeen et ceux qui sont au pouvoir en France servent les memes interet ploutocrate bourgeois. et non les interets des population modeste produisant reellement les richesses de se monde a travers leur differentes activitées professionnels.


          Rebellion.

          • Lucifer Lucifer 31 octobre 2014 12:17

            Vous vous prenez la tête pour rien.
            Budget, argent, taxe, impôt etc. ne servent a rien...
            C’est tellement facile de mettre en place un budget national sans taxe.
            A vous écouter discuter, a écrire, on dirait que c’est la seule façon de gérer un budget national.
            L’HOMME a si peut évolué  ?


            • lsga lsga 31 octobre 2014 12:23

              « Dans la république parlementaire, la domination de la bourgeoisie, après avoir uni tous ses éléments et fait de son domaine le domaine de sa classe, apparut dans toute sa nudité. »




              Karl Marx, le 18 brumaire 

              • taktak 31 octobre 2014 18:11

                C’est bien pour cela qu’il vaut renverser cette superstructure de la bourgeoisie qu’est l’Union Européenne....

                Mais il y a ceux qui lise marx comme un livre de prière, et ceux qui font de la politique pour changer le réel.


              • lsga lsga 31 octobre 2014 18:19

                il faut abattre l’État Bourgeois, et la République Bourgeoise. 


                Les libéraux avancent bien là dessus.

              • lsga lsga 31 octobre 2014 12:29

                Occurrences du vocabulaire communiste dans cet article prétendu communiste :


                Bourgeois, bourgeoisie, etc : 0
                Prolétaires, prolétariat, etc  : 0
                Lutte des Classes : 0
                Profit : 0 
                démocratie :0


                En revanche, occurence des concepts bourgeois réactionnaire dans cet article :

                République, républicains, etc : 3
                Nation, nationalisme, etc : 5 (dont 3 pour lutter contre l’Internationalisme Communiste)
                Souverain, roi, souveraineté, etc : 3






                • taktak 31 octobre 2014 18:21

                  j’en rigolerai presque tellement votre mauvaise foi et votre manipulation le dispute à votre médiocrité.

                  1°) vocabulaire communiste ? mais lisez donc les réactions outrées ci-dessus d’anticommunistes, qui sont piqués par le trop de vocabulaire communiste.... je me marre

                  2°) juger d’un texte en fonction de l’occurence de la fréquence d’un certain nombre de mot,c’est le degré zéro de la comprehension. Ce qui est sûr c’est que faute d’argument sérieux, et puisque vous n’avez rien à répondre devant les faits vous en être réduit à ce genre de procédé grotesque. Mais ayez la décence de vous rendre compte de votre ridicule !

                  3° ) votre définition des concept bourgeois réactionnaire est assez tordante. Souveraineté, République, ce sont bien des concepts communistes. Souveraineté de la classe des travailleurs, république socialiste contre démocratie bourgeoise.... Le comble de votre médiocrité éclate au grand jour quand vous osé mettre ensemble - manipulation lamentable - roi et souverain avec souveraineté ! Vous, vous avez pas peur de vous chier dessus en public. Le problème c’est que c’est puant

                  4°) Je cite l’article qui souligne la nécessité d’un « développement urgent de l’Europe des luttes »... c’est sûr voila la déclaration d’un méchant nationaliste

                  5°) dans la mesure où la moitié du nombre de mot de cet article est le fruit de la Commission Européenne, il n’y a rien d’étonnant à ce que l’ont retrouve beaucoup du champ lexical préféré de l’oligarchie capitaliste, celui de l’exploitation des travailleurs et de la dictature de l’argent.


                • lsga lsga 31 octobre 2014 19:01

                  1/ Moi, j’ai lu Marx, pas eux. Moi je peux le dire : cet articles est anti-communiste, purement nationaliste.


                  2/ Le champs lexical permet en effet de renseigner beaucoup sur les théories. En tout cas, le Communisme s’appuie sur une théorie révolutionnaire, et sur des concepts clés. Faire une analyse révolutionnaire implique d’utiliser ces concepts (lutte des classes, tout ça...)

                  3/ Voir mes citations plus haut, le Communisme se définit contre la République.

                  4/ Analyse Marxiste : c’est l’agrandissement des marchés qui unit les luttes prolétaires. 

                  5/ N’importe quoi.... 

                  Bref, vous êtes des petits fachos, des nationalistes, bouffés par les restes de propagandes stalinienne, vous n’êtes certainement pas des communistes. 

                  Vous feriez mieux de rejoindre l’UPR, c’est votre vraie place. 

                • taktak 1er novembre 2014 12:54

                  1°) Moi je, moi je.... moi je. Ca va la tête et les chevilles. Si Isga a lu marx, il ne l’a pas compris.... Mais en fait, il se contente de googler pour extraire des citations de quelques lignes de leur contexte. Tout en oubliant que le Marxisme, ce n’est pas marx, c’est un corpus d’analyse, vivant. Surtout, ce n’est pas un dogme où il s’agit de se référer à un texte comme un religieux à la bible ou au coran !
                  2) faute d’argument, vous en êtes réduit à compter des mots. C’est tristes
                  3°) une citation..... et je vous ai répondu. La superstructure bourgeoise principale aujourd’hui c’est l’UE. Et elle est anti républicaine.
                  4°) non ce qui unit les lutes prolétaires, c’est l’organisation des prolétaires : c’est leur militantisme, c’est la constitution d’un parti communiste. Avez vous lu Marx et son manifeste du parti communiste ? j’en doute. Si l’agrandissement des marchés unissait automatiquement les luttes prolétaires, et bien nous le constaterions déjà. En pratique, elles sont plus divisées que jamais

                  5°) N’importe quoi. C’est votre signature ?

                  Le fachos c’est toi. Le nationaliste, c’est toi - un nationaliste européen xénophobe. Dogmatique.

                  Un vrai troll - sans doute payé par on se doute de qui.


                • lsga lsga 1er novembre 2014 13:57

                  Moi je le dis, contrairement à la racaille d’extrême droite :


                  LE PRCF N’A STRICTEMENT RIEN DE COMMUNISTE.
                  C’EST UN PARTI NATIONALISTE, NÉO-STALINIEN,

                  SI VOUS ÊTES NE SERAIT-CE QUE DE GAUCHE, FUYEZ CE PARTI SOCIAL-TRAITRE. 

                • kimbabig 12 novembre 2014 01:57

                  La racaille d’extrême-droite, c’est toi, Isga, qui défends cette organisation fasciste, raciste, réactionnaire et anti-social nommé « union européenne ».

                  Tu n’as absolument RIEN d’un communiste

                  Le PRCF représente justement la VRAIE gauche, celle qui défend le peuple contre ses oppresseurs et l’arme au service de ces oppresseurs, à savoir l’union européenne.

                  La vraie gauche, c’est celle qui exige le retrait de l’union européenne et de l’otan.

                  Ceux qui, au contraire, prétendent changer la construction européenne en quelque chose de social sont des sociaux-traîtres.


                • zygzornifle zygzornifle 2 novembre 2014 09:21

                  l’Europe est un furoncle qui s’est transformé en gangrène et à ce stade pour sauver le corps de la France seule l’amputation est envisageable ......


                  • vittorio 9 décembre 2014 17:08

                    MAI DE QUOI SE MELE-T-IL ?

                    Louis, associé principal  d’une S.R.L.., prétend gérer vertueusement et convenablement son secteur d’activité en générant ainsi (il dit) du profit et de l’expansion. Mais, de cet allégué fait, il s’est permis critiquer Bernard, associé minoritaire de l’entreprise en question, en soutenant qu’il fait trop de dépenses, en alourdissant ainsi les dettes, et gaspille trop d’énergie et d’argent en P.R. et assistance sociale d’utilité incertaine, au lieu de consacrer davantage de temps et de ressources pour restructurer raisonnablement son secteur d’activité, ainsi que promis plusieurs fois.

                    Bernard n’a pas apprécié et a aussitôt convoqué une conférence de presse pour dénoncer l’intolérable ingérence et arrogance de Louis ; les journalistes présents ont de suite publié des articles caustiques pour stigmatiser le comportement outrageux et inadmissible de Louis.

                    Remplacez S.R.L. par U.E. , Louis par Angela Merkel et Bernard par le Gouvernement Français … et vous aurez la vision (paradoxale ?) des divergences actuelles (de façade ?) entre France et Allemagne – B.C.E. – F.M.I.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès