Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > C’est la faute à l’Europe !

C’est la faute à l’Europe !

Les opposants à L’Europe nous disent une chose très juste : « L’UE c’est la machine de guerre des patrons européens. C’est l’arme d’exploitation massive du capitalisme européen. » . Je suis entièrement d’accord, mais je constate également que parmi ces patrons et ces capitalistes européens, il y a nos braves patrons et capitalistes français !

Alors oui c’est bien l’UE qui organise le dumping social et la mise en concurrence des salariés français avec l’ensemble des travailleurs d’Europe. Oui, c’est bien l’UE qui nous pond des directives « travailleurs détachés ». Oui c’est bien l’UE qui exige qu’il y ait des réformes structurelles permettant de baisser le coût du travail, c’est à dire les salaires. Oui c’est bien l’UE qui fait pression sur des Etats pour casser le droit du travail. Oui, de nombreuses lois « votées » au parlement ne sont que le résultat de la transposition de directives européenne, qui, elles, sont décidées et établies à Bruxelles par la commission et les lobbys patronaux. Oui, il faut le dire clairement, l’UE est une dictature capitaliste qui respecte de moins en moins ce que l’on appelle démocratie, et donne des droits démesurés au patronat.

Mais l’Europe n’envoie pas des agents pour mettre un fusil sur la tête de nos braves patrons et capitalistes français pour les obliger à mal payer leurs salariés, à délocaliser des entreprises rentables afin de faire plus de profits, à avoir recours à des contrats précaires et à des méthodes de management destructrices pour leurs employés. Non, nos braves patrons et capitalistes français le font d’eux mêmes, parce que cela correspond à leurs intérêts et à leur idéologie ! Et ce n’est pas non plus l’Europe qui oblige les électeurs à voter pour tous les cumulards qui se présentent à nos élections nationales, et qui nous pondent des lois scélérates pendant qu’eux mêmes vivent au frais de la princesse ? Non, les électeurs le font naturellement !

Et en attendant, on continue à licencier dans l’indifférence générale. Alors, les anti-européanistes attendent-ils patiemment que tout soit détruit et bradé pour agir ? Et à ce moment là ils diront « de toute façon, y’a plus rien à faire ! ». Moi je reste persuadé que le changement et les avancées sociales ont toutes été conquises lorsque le monde ouvrier a montré les dents et a imposé un rapport de force dans la rue. On vit dans une époque où l’on a peur, peur de tout et surtout peur de se bouger. Alors on cherche des excuses : je ne manifeste pas parce que je ne veux pas être récupéré par les syndicats, je ne fais pas grève parce que ça ne sert à rien, car tout est contrôlé par les banquiers, les francs maçons, les sionistes…, j’en passe et des meilleurs.

Oui, on veut nous faire croire que les mobilisations ne servent à rien et que des forces occultes tirent les ficelles, ou que tout est inutile tant qu’il y aura les bureaucrates de Bruxelles. « On ne nous dit pas tout » parait-il ? Mais si, on ne vous cache rien, on vous annonce que les milliards de cadeaux faits au Medef seront compensés par une hausse des différentes taxes et une baisse de vos prestations ; ce n’est ni l’Europe, ni les francs maçons, ce sont simplement les capitalistes qui mènent contre vous une lutte des classes de plus en plus violente. Les coupables sont sous vos yeux, ce n’est pas la peine d’en créer d’autres ! A moins que ça ne serve les intérêts de ceux qui sont en train de vous dépecer, pour détourner votre colère sur des leurres qu’ils ont eux-mêmes créer ? Ce n’est pas de l’Europe qu’il faut sortir, mais du capitalisme !

On veut sortir de l’Europe alors que l’on n’arrive même pas à empêcher la main mise d’une élite politique et économique sur la république. On est incapable de mettre en place un vrai gouvernement de gauche et une assemblée où il y aurait des salariés et des ouvriers, et on veut faire croire que le combat c’est de se mobiliser pour sortir de l’Europe, alors que l’on est incapable de se mobiliser pour défendre la sécu ou les salaires ! Les travailleurs n’ont pas seulement subi des attaques depuis que l’Europe existe, mais avant ils se battaient, tandis que maintenant certain se cachent derrière des leurres pour se donner l’excuse de ne rien faire.

Quand à ceux qui disent : « Expliquez-moi comment vous voulez réformer un système composé de 28 Etats ? Il y a plus de chance de gagner au loto que de modifier quoi que ce soit. » Je leur réponds : « On s’en fout qui contrôle qui, le changement et les avancées sociales ont toutes été conquisse par des luttes et ce sont nos résignations qui les détruisent ». Mais actuellement la classe capitaliste, avec ses complices d’extrême droite, essaie de vous diviser. Ah, ils sont forts pour crier lors de leur manif : « non au complot juif, non à l’islamisation de la France, non aux homosexuels, …et non à la pression fiscale », mais pour eux il s’agit de la pression fiscale qui touche les plus riches et les entreprises, et que vous payerez ensuite avec de nouveaux impôts indirects et une nouvelle baisse des prestations sociales, en attendant une privatisation des services publics !

Par contre si un changement important avait lieu dans un pays majeur de l’Europe, je suis sûr que l’on peut espérer un effet boule de neige, qui donnerait de l’espoir à tous ceux qui se battent contre le capitalisme. En revanche, je me doute que de nombreux soi-disant antisystèmes opposés à l’Europe sont en fait de vaillants soldats du capitalisme, qui agitent le chiffon rouge de l’Europe pour éviter une colère sociale, et permettre à nos braves patrons et capitalistes français de continuer à s’en mettre plein les poches !

http://2ccr.unblog.fr/2014/02/18/cest-la-faute-a-leurope/

« Attention à ces anti-systèmes qui veulent vous sortir de l’Europe pour mieux vous livrer pieds et poings liés à vos exploiteurs nationaux »


Moyenne des avis sur cet article :  2.39/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 11 mars 2014 11:57

    Mais l’Europe n’envoie pas des agents pour mettre un fusil sur la tête de nos braves patrons et capitalistes français pour les obliger à mal payer leurs salariés, à délocaliser des entreprises rentables afin de faire plus de profits, à avoir recours à des contrats précaires et à des méthodes de management destructrices pour leurs employés.

    mais si. ton entreprise est pas rentable, tu coules a cause de ton europe au smic variable


    • Robert GIL ROBERT GIL 11 mars 2014 13:36

      tu te donne bonne conscience pour ne pas agir...


    • foufouille foufouille 11 mars 2014 14:01

      si la logan était produite en france, elle couterait plus cher. si le prix roumain est le même, les bénéfices sont plus important => plus de fric pour les actionnaires ou plus d’investissement.

      dans ton europe y a pas de douane


    • Anaxandre Anaxandre 11 mars 2014 14:56

       Amalgamer « les patrons » français de la sorte ne signifie rien, c’est même un piège dangereux : il faut au préalable séparer la production délocalisable de celle qui ne l’est pas (sans parler de l’importateur, cet intermédiaire qui ne produit rien), et là on s’aperçoit qu’en vérité c’est une minorité de (gros) patrons qui est favorable au Système actuel. Mais c’est bien elle qui « pèse » et qu’on entend...


    • Robert GIL ROBERT GIL 11 mars 2014 15:39

      oui, mais le probleme c’est que les petits et moyens patrons soutiennent le systeme par leur vote et leur allegeance aux plus gros...le changement fait peur ! Et chacun a l’impression d’etre meilleur que son voisin ...


    • Anaxandre Anaxandre 11 mars 2014 16:02

       OK, il y a même des ouvriers qui votent UMPS !...


    • foufouille foufouille 11 mars 2014 16:09

      "oui, mais le probleme c’est que les petits et moyens patrons soutiennent le systeme par leur vote et leur allegeance aux plus gros"

      pas tous
      ils en ont marre de ton europe


    • foufouille foufouille 11 mars 2014 17:10

      le medef et la cgpme ne représente pas tous les patrons
      mais juste 10000 chacune


    • Robert GIL ROBERT GIL 11 mars 2014 13:39

      on n’est pas impuissant mais on se cherche de bonne excuses pour ne rien faire comme je le dit dans cet article, mais j’ai l’impression que vous ne lisez pas et que vous etes pressés de laisser un commentaire qui conforte votre idée.


    • c’est pas grave 11 mars 2014 12:12

      " Attention à ces anti-systèmes qui veulent vous sortir de l’Europe pour mieux vous livrer pieds et poings liés à vos exploiteurs nationaux"


      tout va mal , il est donc urgent de ne rien faire

      ou plus exactement d’attendre que les travailleurs de l’Union Européenne se soulèvent , rien de moins !
      ben voyons
      rien de nouveau sous le soleil, donc 
      Robert Gil est la caution parfaite de euro-atlantisme
      rompez


      • Robert GIL ROBERT GIL 11 mars 2014 13:32

        vous avez surement du mal a comprendre ce que vous lisez...


      • c’est pas grave 11 mars 2014 14:09

        tout le monde ici connaît votre rhétorique , Gil , qu’au demeurant j’ai très bien relue

        vous n’êtes en rien hostile à la construction européenne supranationale et dictatoriale , vous êtes seulement hostile à la façon dont elle se réalise

        or, compte tenu du contenu des traités , des forces à la manoeuvre mais également de ses origines , cette construction euro-atlantiste est irréformable et vous le savez pertinemment

        plutôt que de nous faire croire au grand soir européen qui n’arrivera jamais , la seule solution est bel et bien de sortir sereinement de ce magma par application de l’article 50 du TUE 

         tout le reste n’est que prose dilatoire servant les intérêts de cette oligarchie


      • jaja jaja 11 mars 2014 14:13

        « plutôt que de nous faire croire au grand soir européen qui n’arrivera jamais »

        Vous pourriez peut-être nous donner les chiffres du Loto pendant que vous en êtes aux prévisions smiley


      • Robert GIL ROBERT GIL 11 mars 2014 14:33

        alors dites moi ou j’ai ecrit qu’il est urgent de ne rien faire ?


      • c’est pas grave 11 mars 2014 16:29

        proposez d’attendre que les masses laborieuses européennes se soulèvent toutes en même temps pour venir à bout de cette construction est irréaliste

        proposer quelque chose d’irréaliste , c’est comme ne rien faire

        concluez vous-même

        ( à l’occasion , soyez plus attentif aux conclusions que tire le PRCF de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons s’agissant de ce magma européiste ...) 


      • jaja jaja 11 mars 2014 16:54

        « proposez d’attendre que les masses laborieuses européennes se soulèvent toutes en même temps pour venir à bout de cette construction est irréaliste »

        Pour ce qui me concerne ce n’est certainement pas ce que je dis... Ce serait stupide....Un peuple isolé qui se soulève (cas le plus probable) forme un gouvernement. Ce gouvernement prend des mesures comme la socialisation de toutes les banques et le refus de payer la dette. Il est déja en dehors de l’UE et de l’Euro, viré comme un malpropre....
        Espérons qu’il aura pris le temps d’imprimer un max d’Euros, ce sera toujours ça de pris...
        Et espérons surtout que d’autres pays seront gagnés par son exemple.... On sait qu’une révolution isolée succombe tôt ou tard devant ses ennemis. Il ne peut y avoir bien longtemps d’ilôt socialiste au coeur du monde capitaliste....
        La révolution à venir sera mondiale... ce qui ne veut pas dire qu’elle se fera partout au même moment....


      • c’est pas grave 11 mars 2014 18:17

        « Pour ce qui me concerne ce n’est certainement pas ce que je dis... »

        oh que si !
        je te l’ai déjà vu écrire sous d’autres posts et pas qu’un peu
        mais tu évolues , c’est bien

        quant à la socialisation des banques et le non-paiement de la dette, fais gaffe Jaja , nous allons finir par être d’accord ... 

        merde alors !


      • jaja jaja 11 mars 2014 18:45

        « je te l’ai déjà vu écrire sous d’autres posts et pas qu’un peu
        mais tu évolues , c’est bien »

        Je te mets au défi de trouver un seul post de moi où j’écris qu’un soulèvement de tous les peuples européens en même temps est une possibilité....
        Plusieurs pays d’Europe pourront éventuellement se battre simultanément, tous c’est impossible...

        Cherche bien !


      • jaja jaja 11 mars 2014 19:09

        Mais bien entendu ces nouveaux processus révolutionnaires devront se donner pour objectif d’entraîner dans le combat les peuples restés dans un premier temps en retrait...
        Car l’objectif final c’est bien la Révolution mondiale... Les États-Unis socialistes d’Europe pouvant être l’étape permettant de se débarrasser de « notre » impérialisme vis à vis de l’Afrique et des colonies....et de commencer à réorganiser ce monde sur d’autres bases où l’exploitation n’aura plus cours....


      • c’est pas grave 11 mars 2014 19:21

        tu n’as pas écrit que c’était une « possibilité » , mais que c’était la seule voie possible pour ne pas retomber dans nos égoïsmes nationaux , ce que tu confirmes d’ailleurs sous tous tes autres posts dès qu’il est question de sortir de l’UE

        si aujourd’hui tu comprends qu’un seul peuple peut agir sereinement et juridiquement pour se soustraire à cette oeuvre de vassalisation ( et donner éventuellement l’exemple ) , tu as beaucoup évolué

        cela dit , les mots d’ordre des caciques de l’ultra - gauche en ce domaine étant ce qu’ils sont , tu me permettras de demeurer circonspect quant à ta fraiche évolution

        à suivre


      • jaja jaja 11 mars 2014 19:36

        « sereinement et juridiquement » nous n’aurons jamais rien... la seule rupture avec l’UE se fera en force... Nous n’aurons que ce que nous prendrons... et peu importe l’échelle mais seulement dans un premier temps... car évidemment je suis pour la suppression des frontières comme le dit la chanson de mon ami HK :

        http://www.youtube.com/watch?v=sr1J1R5ynuA


      • Gauche Normale Gauche Normale 11 mars 2014 20:01

        @jaja

        « sereinement et juridiquement nous n’aurons jamais rien »

        Si je me « souviens » bien (façon de parler), c’est en faisant jouer un article de la Constitution Soviétique que l’Estonie ou je ne sais plus quel État balte a proclamé son indépendance vis-à-vis de l’URSS en 1991.
        Et ça a marché ! L’URSS s’est effondrée.
        Donc ça corrobore avec ce que dit c’est pas grave  : on peut sortir de l’UE par l’article 50.

      • jaja jaja 11 mars 2014 20:53

        à gauche normale :

        La cause principale de l’effondrement de l’URSS provient essentiellement du fait que la Nomenklatura disposait de l’ensemble des richesses fictivement détenues par l’ensemble de la société socialiste et donc que la propriété juridique était en contradiction totale avec la réalité...
        Advint ce qu’il devait advenir et prévu de longue date par des théoriciens comme Ciliga, par exemple, qui, dès les années 1930, affirmait que la possession des richesses par une nouvelle classe exploiteuse et minoritaire nécessitait le retour au capitalisme privé et donc à l’abandon de la fiction de la propriété collective en URSS...
        Il ne s’agissait nullement d’une révolution au bénéfice du plus grand nombre mais d’un retour réactionnaire à la situation antérieure à la Révolution d’octobre 17... Une simple mise à jour de la part de l’oligarchie dirigeante...

        Il est évident que lorsque l’oligarchie capitaliste n’aura plus besoin de l’Europe elle s’en débarrassera sans problème et en toute légalité de préférence... L’affaire se présente fort différemment pour des politiciens minoritaires au sein de l’oligarchie capitaliste. Ceux qui veulent sortir de l’UE, comme Asselineau, mais qui n’ont aucun mandat pour le faire ne peuvent qu’attendre le jour où ils deviendront majoritaires au sein de leur caste bourgeoise.... Alors la sortie se fera sans douleur...

        Mais les prolos n’y gagneront rien !


      • foufouille foufouille 11 mars 2014 12:13

        ton europe permet d’importer de la nourriture sans le dire


        • Aldous Aldous 11 mars 2014 12:57

          Non c’est la faute de l’UE, l’Europe, c’est juste un continent... Et il n’appartient pas à l’UE.


          • zygzornifle zygzornifle 11 mars 2014 13:06

            L’Europe à été crée par nos politiques roi de la magouille du mensonge et de la prise d’intérêts illégaux, il suffit de voir comment ils gouvernement leurs pays respectifs et on a une bonne vision de ce qu’est l’Europe....


            • alinea Alinea 11 mars 2014 13:33

              D’abord, douloureusement déçue que votre article sur Reich n’ait pas paru ! C’est si rare qu’on le convoque, lui et sa lucidité pour éclairer les (m)effets de ce monde !
              Pour celui-ci, qui souligne le nombre important de complices, je suis bien d’accord ; cependant, un atelier de sous-vêtements a été, il y a quelques années, repris par ses ouvrières, elles ont dû mettre la clef sous le paillasson quelques mois plus tard, victimes d’un acharnement sans nom de la concurrence ; aujourd’hui il faut être un combattant héroïque - et accepter de vivre d’épluchures- pour se démarquer du système : c’est en cela qu’il est fort, nuisible, et qu’il interdit toute bonne volonté !!


              • Robert GIL ROBERT GIL 11 mars 2014 21:19

                il est toujours la :
                http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=148935

                ceux qui veulent, peuvent encore voter pour !


              • alinea Alinea 11 mars 2014 21:57

                Bon, moi j’ai dit qu’il était indispensable !! je ne peux pas faire plus ; et tous ceux qui ne sont pas modérateurs ne pourront pas y avoir accès !!


              • L'enfoiré L’enfoiré 11 mars 2014 13:42

                Je crois qu’une remise à plat des buts de la CE est à faire.
                Wiki dit : La Communauté européenne était une organisation supranationale réunissant la plupart des États européens et caractérisée par des transferts de compétence importants consentis dans de nombreux secteurs par les États membres. L’entrée en vigueur du traité de Lisbonne le 1er décembre 2009 a mis fin à la Communauté européenne en tant qu’entité juridique, sa personnalité juridique étant transférée à l’Union européenne qui en était dépourvue jusque-là.

                Où avez-vous vu tout ce que vous espériez ?

                • jaja jaja 11 mars 2014 15:04

                  Frédéric Lordon, écrivait :

                  « il faut être aveugle, borné ou totalement crétin pour imaginer encore que la moindre modification significative du système néolibéral puisse venir du jeu normal des institutions politiques présentes où, précisément, le système en question a trouvé un inexpugnable refuge. »

                  Aussi est-ce un leurre que de vouloir se débarrasser par la voie légale, institutionnelle, de l’UE qui n’est qu’un des outils politiques de l’oligarchie capitaliste... Et elle y tient ! Le traité transatlantique arrive à grands pas pour finir le sale boulot et les mesures pro-capitalistes de l’UE apparaîtront bientôt comme du pipi de chat à côté de ce qui nous attend avec cette nouvelle saloperie....dont l’État français sera signataire...sauf si nous parvenons à nous mobiliser en masse pour faire reculer l’oligarchie impérialiste française.

                  Et c’est bien de cette oligarchie rapace dont il faut nous débarrasser... en force... Ce dont ne veulent surtout pas la bande des Asselineau du posteur « C’est pas grave » qui nous enjoignent, au contraire, de refuser «  tout débat clivant  » au sein du « peuple » lors de leur phase de repli nationaliste de sortie de l’UE par l’article 50...

                  Oligarchie capitaliste qu’Asselineau et assimilés n’entendent donc nullement éliminer lors de leur repli nationaliste, elle qui conservera la sacro-sainte propriété privée de « ses » moyens de production et d’échange...bien protégée qu’elle sera de la colère des gueux par les nombreuses polices et milices armées du Capital passées au service de nos « anti-européïstes » au pouvoir.

                  Asselineau et tous les partisans de la sortie « légale » de l’UE ne sont que des « anti-systèmes » de pacotille car être anti-système en système capitaliste c’est d’abord d’être anticapitaliste, de vouloir renverser nos exploiteurs patronaux, les exproprier, tout en socialisant les moyens de production et d’échange et les placer sous le contrôle des travailleurs et de la population....
                  Et sans s’occuper bien entendu de ce que disent ou ne disent pas les Traités de l’UE ou ceux signés avec les USA par nos anciens maîtres, devenus simples chiffons de papier....

                  Tout le reste n’est que bla bla....


                  • Robert GIL ROBERT GIL 11 mars 2014 15:46

                    penser qu’Asselineau est anti-systeme c’est comme croire que le PS est a gauche !


                  • c’est pas grave 11 mars 2014 17:40

                    l’extrême gauche ultra-collaborationniste à l’oligarchie euro-atlantiste
                    un régal

                    (merci Jaja )


                  • c’est pas grave 11 mars 2014 17:52

                     stratagème de l’ultra-gauche :

                    « puisque nous ne pouvons pas tout démolir de cette UE , surtout n’agissons pas »

                     un peu grossier , mais bien foutu 


                  • Destouches 12 mars 2014 09:12

                    M.Gil,

                    En quoi M.Asselineau serait-il pro-système selon vous ?

                    Cdt


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 mars 2014 09:36

                    Ce n’est pas ce que pense ce juriste, ancien militant de la LCR puis du NPA, qui est désormais à l’ UPR, car dit-il : « C’est le seul vrai Parti anti impérialiste ».

                    Il vient de rédiger cette analyse «  Comment l’Union européenne rétabli une forme d’esclavage moderne » sur les travailleurs détachés.

                    C’est bien Bruxelles qui impose la mondialisation, la dette, la fin du contrôle des capitaux, les réformes structurelles, la fin des services publics, l’agriculture intensive, et la concurrence libre et non faussée, les salariés détachés, non ?

                    Les formes que prennent le capitalisme ont des conséquences plus ou moins graves, elles ne sont pas toutes équivalentes pour les populations.

                    Les conséquences de l’ UE sont bien plus graves que ne l’était le capitalisme national où les luttes avaient imposé les acquis sociaux et de droit du travail.

                    Les défenseurs de l’ UE essayent de faire croire que les dégâts ne sont pas dus à la nature ultralibérale des Traités, ni aux décisions en faveurs de la finance et des multinationales dans l’ UE, mais que c’est la faute aux citoyens qui ne se mobilisent pas. Vous êtes gonflés !

                    Le niveau national est justement le niveau où les luttes peuvent se mener.
                    Les Français ont simplement du bon sens.

                    Pourquoi les travailleurs, les citoyens se mobiliseraient pour soutenir leurs pires ennemis, ces organisations et ces Partis qui se disent « de Gôche » et qui préfèrent les laisser dans la mondialisation sans frontières ?

                    PS : Les Syndicats sont affiliés à la CES, financée par Bruxelles.
                    Le PCF, le Parti de Gauche, Siryza etc, sont affiliés au Parti de gauche européen, financé par Bruxelles.


                  • lcm1789 11 mars 2014 15:20

                    Robert Gil vous faites une grave erreur.

                    Il existe un peuple de France, fait d’ouvriers de pécheurs d’artisans et professions libérale, de salariés (ingénieurs cadres intermédiaires, commerçants etc), d’agriculteurs de fonctionnaires.
                    Ce peuple vit en france il parle le français il est immensément attaché à son modèle républicain hérité des Lumières et à son modèle sociale hérité du CNR de 1945.
                    Ce peuple a intérêt à défendre sa souveraineté car en dehors de son (maigre le plus souvent) salaire et parfois (pour les plus chanceux) de sa maison c’est tout ce qu’il possède.
                    Oui nous peuple de France nous vivons dans une communauté de destins, dans ce que l’on appelle une Nation.

                    A l’inverse notre classe dirigeante n’est pas française, elle est mondialisée. De Washington à Berlin en passant par Bruxelles, nos élites parlent la même langue : l’anglais de Tatcher, le TINA des neolibéraux.
                    Elle fait tout ce qu’elle peut pour assurer la libre circulation de ses capitaux.

                    Notre patronat l’assume d’ailleurs clairement il a « Besoin d’Aires » (dixit Denis Kessler idéologue du ME( r ) DE(f).
                    Il y a un calcul mondial pour faire exploser les cadres nationaux, qui sont ( avec leur imperfection) les cadres dans lesquelles les peuples ont appris à se défendre collectivement, et livrer les peuples à une concurrence sauvage au niveau mondial alors même qu’il seront privé de toute voix démocratique pour se défendre.

                    Des lors, ton raisonnement sophistique doit être remis à l’endroit.
                    Pour combattre efficacement nos dirigeants néfastes, il faut s’emparer de l’arme du peuple : sa souveraineté !

                    Oui c’est la faute à l’UE, oui il faut le dire haut et fort et bien au contraire de dédouaner nos dirigeants et patronat (pseudo) nationaux dire cela c’est la seule vrai manière de s’y attaquer.
                    faire tomber l’UE et l’euro c’est attaquer le coeur du système capitaliste, c’est redonner la voix à notre peuple, c’est reprendre notre destin en main, c’est la seule voie pour aller au progrès et à la justice.

                    Commençons donc par donner un coup de pied dans la fourmilière en faisant campagne pour l’abstentions citoyenne aux européennes

                    • Robert GIL ROBERT GIL 11 mars 2014 15:44

                      ce peuple ne combat pas beaucoup le systeme et revote sans cesse pour les memes ! S’abstenir ça ne mange pas de pain, reprendre la rue pour revendiquer tout ce que nous avons perdus et ce que l’on va nous enlever serait bien mieux utile. Mais j’ai bien peur que l’on va continuer a se laisser depecer dans l’indifference generalise en rejettant sans cesse la faute sur l’immigré, le fonctionnaire ou ...l’europe . Et oui, c’est plus facile de chercher des boucs emissaires !


                    • tf1Groupie 11 mars 2014 21:46

                      Non il n’existe pas un peuple de France, il existe un peuple de Bretagne + un peuple basque + un peuple de Corse + un peuple de ceci et de cela tout ça coiffé par une République que l’on pourra trouver dictatoriale et ultra-ceci ou ultra-cela ... bref un peuple décomposé qui ne sait plus où il va et qui le saura encore moins en se repliant sur ses lumières, son Franc et son clocher.

                      ces gens qui sont nés quelque part ...


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 mars 2014 09:48

                      Robert Gil,
                      Relisez-vous, le bouc émissaire pour vous, c’est le peuple français !

                      Au lieu de l’aider à reprendre le contrôle de la souveraineté et de la démocratie, vous le méprisez.

                      Vous oubliez de dire que la majorité ne vote plus.
                      Que ceux qui votent, sont manipulés par le PS qui diabolise le FN depuis Mitterrand pour que les électeurs votent PS, ou UMP.
                      Et que vous n’êtes pas le dernier à appeler au 2e tour à voter PS.

                      Que voulez- vous que les Français fassent d’un FDG qui demande « la refondation de l’ Europe » ? D’un Pierre Laurent, président du Parti de Gauche européen financé par Bruxelles ?

                      Alors qu’ils n’en veulent plus de l’ UE à 70%, sous quelque forme que ce soit.

                      Vous traitez ceux qui veulent en sortir ne nationaleux, de fachos...
                      Vous croyez que les 55% de NON au referendum de 2005, il n’y avait que des électeurs FN ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès