Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > C’est quand les élections ?

C’est quand les élections ?

Il est impressionnant de constater qu’à moins d’un mois des élections européennes, c’est le silence médiatique le plus total.

Lorsque Sarkozy gesticule à son tour de présidence, là on entend parler de l’Europe !..., mais par les temps qui courent...

Il faut savoir que bon nombre de décisions se font au conseil de l’UE, notamment celles qui s’imposent aux états (affaires générales et relations extérieures, justice et affaires intérieures, emploi, politique sociale, …). Ainsi, lorsqu’un état critique les décisions européennes, il faut savoir qu’à un moment donné, il les a accepté. De plus, une décision ne se prend pas en peu de temps ; c’est le résultat d’un processus tellement long et consensuel qu’il est par la suite difficile d’en nier le débat. La représentation permanente française, le comité des régions, nos ministres, nos collectivités...engagent des processus donnant lieu à des règlements (applicables tels quels) et à des directives. Ces dernières laissent une marge d’application aux états, et ce jusqu’à un certain délai ; celui-ci passé, elles s’appliquent telles quelles « ces décisions qui tombent de Bruxelles »...

Il en est de même pour les fonds européens (dont la France en est la première bénéficiaire grâce à la PAC). Il n’y a rien d’opaque à leur distribution ; ils sont reversés en fonction d’objectifs basés sur la stratégie de Lisbonne+ (datant de mars 2000) ; un ciblage précis des fonds est effectué, et parler de l’opacité Bruxelloise, c’est mentir.

D’ailleurs, il serait temps de d’aider les agriculteurs a réorienter leurs actions vers la gestion rurale plus que sur la production (car même si la PAC est supérieure à 40% du budget de l’union, le pilier relatif à la production tend à disparaître). Mais plutôt que d’expliquer les décisions et accompagner, on préfère se détacher de toute responsabilité et taper sur un ennemi à l’ampleur médiatique nulle.

Ainsi, les élections européennes approchant, il est bien difficile de la vanter cette Europe responsable de tous nos maux. Le taux d’abstention se retrouvera dans l’urne...

Même si je considère que cette Europe est imparfaite, il est inadmissible de la laisser dans l’opacité et de fait, responsable. Que la France prenne réellement part aux discussions, et qu’elle donne à l’Europe sa réelle dimension, ensuite, on en reparlera...


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 11 mai 2009 11:32

    Je ne vois pas quel serait l’intérêt de l’UMP à mobiliser pour des élections qu’elle perdra. Elle a beaucoup plus intérêt à une grande abstention qui noiera le poisson. Donc on parle d’autre chose, par exemple comme Woerth de Dieudonné, qui aidera à noyer les poissons.


    • Ferdinand Barrett 11 mai 2009 11:34

      Merci Papy pour cette précision non négligeable : les français s’en foutent complet des élections européennes !...
      Mais ce que je précise dans l’article, c’est qu’on ne leur laisse ni l’occasion, ni l’envie de s’intéresser, alors que l’impact de la politique européenne est immense (et ce, que l’on soit pro-européen ou pas).


      • Siggy54 Siggy54 11 mai 2009 12:19

        Je pense qu’il s’agit avant tout du problème du pouvoir. En effet, le véritable pouvoir de l’Union Européenne est situé dans la Commission et non pas dans le Parlement Européen et ses décisions sont très peu médiatisées.
        Du coup, pour « faire son trou » en politique comme on dit et avoir la possibilité d’avoir un destin national, ce n’est pas le meilleur poste que celui de député européen.


        • Ferdinand Barrett 11 mai 2009 12:55

          Il est vrai que le parlement n’a, d’un point de vue législatif, que la co-décision avec le conseil (donc avec nos ministres en partie) ou une simple procédure avec avis ; il vote malgré tout le budget.
          C’est la commission européenne qui a le monopole de l’initiative législative, mais elle se fait en mode progressif ou les acteurs économiques et sociaux de chaque pays, les collectivités, et même le citoyen peuvent donner leur avis (aller sur http://ec.europa.eu).

          Et je ne pense pas que la majorité des gens connaissent l’étendue des pouvoirs du parlement européen... Le problème ne dépend donc pas selon moi des prérogatives du parlement (cf l’article « C’est quand les élections ? »)


          • LE CHAT LE CHAT 11 mai 2009 15:30

            Ce vote ne sert qu’à assurer une sinécure bien payée aux recalés des scrutins nationaux !
            on veut nous faire croire que les députés ont des pouvoir alors que ce sont les gens de la comission non élus qui les ont ! c’est une escroquerie ! smiley


            • Axel de Saint Mauxe Nico 11 mai 2009 21:37

              Bonjour,

              Ce que je vois surtout dans cette absence de débat sur l’Europe, c’est la volonté de ne surtout pas aborder les sujets qui fachent  :

              - le traité de Lisbonne, malgré le non français,
              - le traité de libre-échange « atlantique » ,
              - la Turquie
              - la banque centrale européenne
              - l’agriculture,
              - la défense
              etc...

              - D’une part, les français ont compris qu’ils votent pour des députés qui ne tarderont pas à à oublier leurs sempiternelles incantations (« l’Europe ceci ! L’Europe cela ! ») pour se compromettre dans le magma socialo-libéralo-atlantiste européen,

              - D’autre part ils ont compris de leurs dirigeants (et là entre les « affaires » Dati, Guéant et Kouchner c’est très clair...) qu’il était hors de question d’aborder ces sujets,

              d’où une absention à mon sens fort légitime.


              • Croa Croa 11 mai 2009 23:10

                Tes remarques sont fort judicieuses...

                Mais souhaiter une forte abstention est une erreur ! Ce serait en effet pour les oligarques et leurs valets qu’un moindre mal dont ils s’accommoderaient fort bien. D’ailleurs pour les prochaines les sondages vont parait-il dans ce sens et la faible visibilité de la campagne Européenne dans médias ne démontre pas autre chose ! Il y a donc mieux à faire.

                à tous,

                Je vous en prie VOTEZ ! Votez n’importe quoi SAUF pour les partis historiques et leurs alliés complices du système en place. Votez pour d’autres que ceux qui ont soutenu les divers traités scélérats organisant la mise sous tutelle des états et leur endettement, ce même lorsque des peuples ont dit non !

                Le choix ne manque pas, des anti-capitalistes aux anti-sionistes en passant par les décroissants !
                (Peu importe car les pouvoirs de ces députés sont quasiment virtuels !)

                Sans vous obliger,
                 je conseille pour ma part les écologistes indépendants ; Voir au besoin cette vidéo avec Francis.

                Mais déjà,
                Par nos votes hétéroclites nous pouvons les désavouer ! Ils ont très peur de cela même si, comme le non à la fausse constitution de Giscard, cela ne générerait pas de révolution !

                Cela ferait du bien tout de même !  smiley


              • LE CHAT LE CHAT 12 mai 2009 08:50

                @CROA

                cool , voter pour francis Lalanne dans ma circonscription , c’est mieux que de vote Le pen qui après magouille ne pourra pas présider la séance d’ouverture même s’il est élu !

                Lalanne député en cuissarde , ça c’est un must !


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 mai 2009 10:17

                Mon cher Ferdinand, tout d’abord bienvenue dans le monde enchanté des rédacteurs et commentateurs d’Avox.

                Maintenant, vous vous faites des illusions : si les Français ne s’intéressent pas prétendument aux élections européennes, c’est d’abord parce que toute la presse répète à l’envi qu’ils ne s’y intéressent pas. L’autre jour, j’ai entendu le Grand Professeur Bernard Guetta sur France Inter expliquer doctement que ceux qui s’abstiennent ont tort, que ce sont des gros nuls, etc. Ouvrez n’importe quel journal, écoutez n’importe quelle station : même son de cloche.

                On est revenu au système qui a assuré le succès en France du fameux Traité Constitutionnel Européen : faire passer les citoyens qui ne sont pas d’accord avec la pensée dominante pour des cons, ou des nuls, ou peut-être même des mauvais Français.

                Quand on met ceci en parallèle avec la débandade annoncée pour l’UMP et le PS (on annonce glorieusement 20-25%, sur plus de 50 % d’abstention, faites le calcul), on est frappé par l’intérêt que les « grands » partis peuvent avoir à l’abstention : moins de gens votent au total, plus au final ça donne d’avantage aux gros partis godillots et aux militants activistes qui se mobilisent plus que la moyenne. D’où le temps passé dans les comités centraux UMP et PS à calculer qui va se retrouver en tête de liste, histoire d’assurer les rentes de ces messieurs-dames.

                Puis il suffit de relancer quelques guignols sur le devant le la scène, comme Dieudonné ou la fille le Pen, ou encore Lalanne et ses cuissardes (fort sympathique au demeurant, mais quand même), ça décrédibilise encore plus les élections, ça donne l’impression d’un cirque de pantins inutiles, et ça décourage de se lever le 7 juin. Ajoutons une vague communication sur le succès prévu de l’UMP, l’incroyable présidence européenne de Sarkozy qui a sauvé le monde avec son activisme, et c’est emballé, plus la peine d’y aller, puisque les jeux sont faits.

                Je sais, c’est nul et en plus, c’est dangereux : si on continue comme ça, quelqu’un va en profiter pour avoir l’idée lumineuse de lancer un appel au boycott de ces élections pourries, et il pourra conclure le 8 juin : 75% des Français pensent comme moi.


                • Ferdinand Barrett 12 mai 2009 11:08

                  L’Europe est décrédibilisée parce qu’on lui tape dessus sans cesse, pour de mauvaises raisons. C’est une institution extrêmement démocratique et transparente (dont les décisions peuvent être discutables, mais ce n’est pas le débat). Après, si le traité de Lisbonne est accepté en France, il faut s’en prendre à notre gouvernement.
                  Ce fut d’ailleurs le même principe lors du referendum : après avoir traité l’Europe de tous les noms, pour une raison obscure, il fallait dire ensuite oui ?

                  Et en effet, du coup, les rares débats se tournent sur Dieudonné ou sur le taux d’abstention (de gens qui ne sont malgré tout pas forcément anti-européens et stupides...).
                  Vilain Petit Canard doit avoir raison : parler d’abstention au lieu du vrai débat doit avoir un effet d’entraînement...


                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 mai 2009 14:24

                    Eh ouais, c’est triste, hein ? Mais le pire des dégâts, comme vous le soulignez, c’est l’hyprocrisie de nos politicards, qui après avoir accepté une décision en Conseil de machintruc, reviennent l’appliquer, puis devant les réactions, pleurent qu’on les a obligés, et que c’est la faute à l’Europe, ces grands méchants. Ou n’appliquent tout simplement pas la réglementation européenne, au prix d’amendes fort onéreuses. Ou votent n’importe quoi à l’Assemblée pour faire plaisir au chef.

                    Voir (au hasard, je prends ce qui me vient comme exemple) la loi HADOPI, qui contredit une loi européenne, les amendes sur les taux de nitrates dans les eaux bretonnes, ou depuis maintenant plusieurs années, le feuilleton carnavalesque de la TVA dans la restauration.


                    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 12 mai 2009 14:28

                      Pourquoi se passionner pour un scrutin inégal, dans lequel les voix des électeurs chypriotes, luxembourgeois ou maltais pèseront dix fois plus que celles des électeurs français ??


                      • Ferdinand Barrett 12 mai 2009 15:18

                        Impressionnant !...
                        Je viens de calculer et c’est en effet 6 fois pour Chypre et 10 fois pour le Luxembourg.
                        J’avais jamais pris en compte ces proportions...
                        Accessoirement, Malte c’est pire et ça ne s’arrangera pas avec le traité de Lisbonne...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès