Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Camarades socialistes, votez Europe Écologie, ne gâchez pas votre bulletin (...)

Camarades socialistes, votez Europe Écologie, ne gâchez pas votre bulletin de vote !

Socialistes, vos dirigeants ne parlent pas de l’Europe alors que les élections sont dans moins de 2 mois. Seuls, Europe Écologie et le Modem, font campagne .
Mais pour vous, cette absence est elle une surprise ?
Depuis plusieurs semaines, les dirigeants du PS -si l’on excepte Ségolène Royal- sont incapables de délivrer un message en prise avec la réalité !

En restant silencieux, on caresse l’électorat dans le sens du poil : ce type d’élection ne passionne pas les foules les statistiques sont la pour le prouver. La participation baisse de scrutin en scrutin. Mais les vrais démocrates peuvent-ils encourager ce penchant naturel par leur propre passivité ?

Pour la majorité des hommes politiques professionnel de droite comme de gauche, c’est donc : « Courage, fuyons ! »

Pourtant la crise est la : elle frappe la grande majorité d’entre nous dans notre vie quotidienne. Aujourd’hui, on se rend compte, dans tous les domaines, qu’il n’y a pas de solution nationale.

Que ce soit dans le domaine financier, industriel, environnemental, dans notre approvisionnement énergétique, le seul espace qui s’impose : c’est l’Europe !

Par ailleurs, plus que jamais, parce que nos fondamentaux sont atteints, c’est le moment de réfléchir au type de société que nous voulons : l’Europe la vraie réponse pour conduire les bouleversements nécessaires. Dans le domaine de l’aménagement du territoire, de l’agriculture, des transports.

Il y a, c’est clair, un virage "révolutionnaire" à prendre. Ceux qui ont bloqué son évolution se sont trompés.

L’Europe et la prise en compte des transformations de comportement vis à vis de l’environnement sont les vrais solutions pour sortir de la crise qui est plus qu’une crise économique : c’est une crise de société puisque nous assistons à la fin d’un type de société industrielle....

Pour régler les problèmes de « délocalisation » interne, c’est une Europe fédérale qui doit s’organiser.

Pour régler les problèmes des transports, c’est une Europe fédérale qui doit décider.

Pour régler les problèmes de pollution, c’est une Europe fédérale qui doit anticiper.

Pour régler les problèmes de l’agriculture, c’est une Europe fédérale qui doit prévoir.

Aujourd’hui, si l’on bannit l’utilisation hypnotique du mot « crise » pour réfléchir sérieusement aux 20 années qui viennent, c’est bien un changement de civilisation qu’il faut évoquer : toutes les lampes de notre tableau de bord sont allumées en rouge. Les demi mesures ne suffisent plus.

Le prochain parlement européen doit être une véritable assemblée constituante pour mettre en route cette europe fédérale dont personne -en dehors d’Europe Ecologie- ne nous parle !

Pourtant, de plus en plus nombreux sont aujourd’hui ceux qui pensent que c’est d’une Europe rassemblée que peut sortir le salut !

Ce n’est pas dans la lecture quotidienne des cours de la bourse ni dans celle -plus violente pour la majorité d’entre nous- de la liste des faillites, dans les problèmes des producteurs de pétrole ou de l’industrie automobile telle qu’elle est, que doit sortir des solutions. Cette lecture événementielle ne suffit plus.

Le diagnostique doit donc être fait en profondeur et les solutions à proposer radicales et nouvelles. Il faut prendre les choses à bras le corps.

Il y a moins d’un an, j’étais militant du parti socialiste. Inscrit à la section « culture » du parti. Je fus un des premiers, dans cette section, à suivre Ségolène Royal. J’ai trouvé, je trouve encore, ses idées et sa pratique séduisantes. Ses dernières interviews sont des interviews de référence : elle est courageuse et elle se bat... mais, malheureusement, il ne se passe rien parce qu’elle a été "débranchée" par ses rivaux.

Dans mon entourage, nombreux sont ceux – et surtout celles- qui se sont enthousiasmés pour « Désirs d’avenir » et ses nouvelles méthodes de communication et de militantisme...

J’avais repris ma carte peu de temps avant la campagne présidentielle parce que la campagne pour le rejet de la constitution européenne m’avait traumatisé. Souvenez vous qu’en interne,les opposants au traité étaient minoritaires au Parti Socialiste : ils ont été battus par la majorité et il y a eu détournement de vote.

Comment un parti politique peut il fonctionner si on ne respecte pas la démocratie interne ! Pour les militants, la démocratie est le bien le plus précieux. Elle est au centre de la vie politique de la gauche. De notre culture politique.

En quelques semaines, certains "tricheurs", par des interventions extérieures relayées complaisamment, ont réussi à renverser la tendance en violant les décisions de la majorité !

Le non respect d’un vote ça s’appelle tout simplement un déni de justice !
Et quelle suffisance, quelle arrogance de penser qu’on peut s’asseoir sur la majorité dans n’importe quel parti politique, fut ce un parti avec une aussi noble et importante histoire !

On connait la suite.

Qu’on me comprenne bien : ceux qui à l’extérieur du Parti socialiste ont choisi le non à la constitution européenne sont des gens respectables. Je ne critique les partisans du non situés à l’extérieur du Parti socialiste : communistes, alter-mondialistes, etc... . Je critique la démarche de ceux qui, partisans du non, socialistes minoritaires à l’intérieur de leur propre parti ont violé -délibérément- le vote majoritaire pour s’opposer à son application !

C’est -selon moi- à partir de ces basses magouilles -renouvelées quelques mois plus tard- que le PS s’est durablement décridibilisé.

Bref, le traité constitutionnel a été abandonné avec les conséquences que l’on sait !

Mais heureusement pour les sceptiques, les dubitatifs, les furieux : il y avait le plan B dont l’ambition était extrême compte tenu du point de départ et qui était présenté comme une retraite intelligente prévue à l’avance.
Ses partisans ont raconté qu’ils allaient partir en croisade pour expliquer à tous « les minables qui n’avaient rien compris » -en France et dans les 27 pays membres- comment il fallait en passer par une Europe plus sociale..... et, à l’initiative de la Gauche française transformer l’Europe des 27 en une sorte de paradis !

Je ne serai pas cruel : une bulle, pointée, devant ce nouvel exemple d’arrogance sans prolongement ! Les croisés du plan B ont disparu derrière le décor aussi rapidement qu’ils sont montés sur scène.

Nous en étions la au moment de la campagne des présidentielles.

De nouveau : primaires et vote majoritaire pour présenter Ségolène Royal comme candidate à l’élection présidentielle ! Elle gagne haut la main. Les battus, les mêmes que dans la primaire précédente, ont du mal à sourire en direct dans les télévisions... et ils commencent à trahir dès le rideau retombé !

On sait donc la, pour la deuxième fois, où sont les ringards minoritaires.... et les tricheurs !

Parce que chacun pourrait récapituler les coups bas de la machine à perdre : ils ont émaillé la campagne de Ségolène Royal ! La démarche de « démocratie participative » a tenté, en employant des outils modernes, de redonner vie, à gauche, à la démocratie politique en sortant des courants traditionnels qui ont largement contribué au coup d’état que je viens de rappeler.

La encore, on connait la suite. Elle débouche sur une saignante défaite de l’ensemble des socialistes -et au delà elle conduit à la défaite de la gauche- ainsi qu’à la victoire de Sarkozy autour duquel toute la droite même extrême s’est rassemblée.

Mes camarades du 20° siècle auraient pu tirer les leçons de ces catastrophes successives : ils auraient pu engager de vraies réformes à défaut de faire naitre de nouvelles idées.

D’abord sur leurs propres comportements dans le fonctionnement des instances dirigeantes de leur parti. Ensuite ils auraient du faire des propositions de réforme à la hauteur de l’effet déplorable que leurs luttes intestines ont fait naitre dans le pays !

Disons le s’il ne se réforme pas ce parti n’est plus crédible : ils ont tué l’espoir et l’utopie !

Bref, par deux fois, le fonctionnement de la démocratie a été mis à mal au sein du principal parti de l’opposition en France. On pourra noter que les responsables de ces déviances sont ceux qui prétendent incarner -à eux seuls- les traditions historiques du « mouvement ouvrier ».

Puis c’est le congrès de Reims où la encore l’issue du scrutin interne prête pour le moins à confusion. Pour ce qui me concerne, à titre personnel, j’en reste la parce que je ne comprends pas -jusqu’au jour d’aujourd’hui- que Ségolène Royal ne tire pas les conclusions qui s’imposent : ses adversaires iront jusqu’à l’acharnement -et ils le prouvent tous les jours- lui barrer la route du renouveau. En 2008, en 2009 comme en 2012.

On comprendra que ma compassion pour le cas personnel de la « madone du Poitou » s’arrête à la disparition de ce qu’elle a incarné.
Je continue à la respecter sans doute davantage que bien des membres de son parti. J’écoute les propositions qu’elle fait notamment à l’échelon régionale.

Le renouvellement de la vie politique à gauche pouvait passer par elle si elle avait été au bout de ses pratiques. Si elle a vait dit -comme tout le monde croyait qu’elle allait le faire- stop à la triche !

Elle avait mis sur les rails une conception du pouvoir qui n’était plus léniniste. Qui abandonnait les bannières et les slogans tout fait au profit de moyens de communication en prise avec la vie quotidienne du 21° siècle ! Les réseaux se substituaient aux sections. Une part d’utopie et de rêve autant que d’espoir.

C’est tout cela qui s’est brisé avec la mise sous le boisseau de cette ultime tentative.

On sait tous que la « gauche » du Parti socialiste n’a pas de projet européen. On sait tous également que la « gauche » du Parti socialiste n’a pas d’autre projet de transformation de la société que de lutter contre la globalisation pour reconstruire une société industrielle un peu plus juste et plus humaine.
On sait tous que les caciques du Parti socialiste ont quitté définitivement les rives de l’utopie pour se cantonner à cultiver leur pré-carré....
Comment expliquer autrement la multiplication de ces atteintes internes à la démocratie que je viens d’évoquer.
Comment expliquer autrement l’autisme vis à vis des militants.
Comment expliquer autrement les tentatives réussies de débauchage que l’on connait....

Les prochaines élections pour le renouvellement du Parlement européen ne sont pas un des épisodes de la vie intérieur de l’hexagone.... Non !

Ce ne sont pas non plus des élections pour sanctionner Sarkozy.... Non !

Ce ne sont pas des élections qui vont renforcer ou pas la majorité ou l’opposition dans l’hexagone.... Non !

Ce ne sont pas des élections qui sont des primaires de 2012.... Non.

Ce sont des élections européennes pour élire des députés européens.

Voter Europe Écologie -dont l’ancrage à gauche ne peut être contesté- c’est annoncer fièrement la couleur : la construction d’une Europe fédérale et la transformation du prochain parlement en une véritable constituante : ce qui est le meilleur des plans B....

La construction de l’Europe reste la dernière utopie à construire dans nos vieux pays : quel est le meilleur endroit pour le faire que de construire un Parlement digne de ce nom !

Camarades socialistes, si vous êtes pour un changement de société dans le cadre d’une Europe démocratique ne vous laissez pas abuser par des stratégies personnelles dépassées et qui conduisent à l’échec.

Je ne suis pas "vert" mais, comme de très nombreux militants de gauche, je crois que la seule utopie raisonnable est aujourd’hui de se regrouper conjoncturellement pour construire une Europe juste, solidaire et responsable. Les têtes de liste de ce mouvement citoyen n’ont pour l’instant rien proposé d’autres.

 

 

Moyenne des avis sur cet article :  2.92/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Jordan Jordan 13 avril 2009 04:56

    Elle ne vous coute pas trop chère votre pub ? Je vais être bref. Les verts et autres rigolos écolos, n’ont aucun programme vraiment politique, ce parti est un fourretout de gens qui sont à l’ abri des difficultés financières, vous croyez sincèrement que les démunis, les précaires, les chômeurs les sans abris, ne sont pas plus préoccupé de leurs situation au jour le jour, mais plus par l’air qu’ils respireront dans trente ans. Votre mec de mais soixante huit, je sais plus son nom, député européen avec des avantages colossaux, est un vrai démagogue, je l’ai entendu dans une émission de votre télé. Beuuurk.
    Ca n’est pas les courants d’air chaud ou froid qu’il faut combattre mais la droite française et même européenne qui elle distribue des prébendes agricoles, comme celle que touche le roi d’Angleterre qui touche un million d’euros pour ses terres, tout comme vos agriculteurs qui empêchent un jeune de ce lancer dans l’élevage biologique, et qui pour finir lui brule sa petite ferme, que ce qu’il pense de ca l’ami Bovet, qui est un homme honnête. Vous voulez être vert-rose, soit mais ne tournez pas au vert-marécage vous vous y noierez. Pour les européenne c’est rouge (de colère) qu’il faut voter .


    • Yves Loiseau Yves Loiseau 13 avril 2009 06:36

      Vous devez être mal informé(e ?).
      Les « verts et autres écolos » sont une partie d’Europe Ecologie qui est un rassemblement plus large dans lequel figurent des anciens socialistes -notamment-.
      Il existe un programme politique que je vous invite à consulter avant de faire des affirmations péremptoires... et mensongères <http://www.europeecologie.fr/manifeste&gt ;
      La réponse sur les « gens à l’abri des difficultés » est, évidemment, une affirmation dénuée de vérité qui permet de tourner autour du pot ! Les démunis, précaires, chômeurs, sans-abris trouveront dans le programme d’Europe Ecologie des solutions à leurs problèmes.
      L’Europe est le seul espace économique, humain, etc.... pour s’attaquer à la crise !
      Le vote du 7 juin ne peut être un vote de sanction à Sarkozy que pour ceux qui -une nouvelle fois- refusent l’Europe. Et refusent de voir plus loin que leur nez !


    • Vert Chez Moi 13 avril 2009 13:02

      curieux commentaire mélangeant « anti politique » « anti ecolo »

      Aucun programme politique et ça c’est quoi ? http://www.europeecologie.fr/files/10raisons_li.pdf

      http://www.europeecologie.fr/files/EE_Programme_BD.pdf

      L’écologie ne consiste pas à s’occuper seulement de l’avenir. Mais de s’occuper d’aujourd’hui en pensant aussi à l’avenir. En effet sans politique cohérente de long terme ce sont les causes qui produisent les mêmes effets
      Il faut donc des politiques qui s’attaquent à tout ces combats à la fois : Environnement, Social, Démocratie...
      Si on oublie de s’occuper de l’un de ces piliers, les autres sont mis en difficulté
      Il faut des « nouvelles recettes » et elles sont écologistes , elles s’attaquent de front à tout les problèmes et c’est important de le faire ainsi ! sinon nous tournons en boucle sans régler correctement les problèmes

      (d’ailleurs nous , ils « les verts européens » ou plus nationaux , luttent déjà dans les combats que vous citez : et tout les autres partis sont bien absents là dessus...)

      en réalité Les Verts sont les seuls à être présent et fortement sur les 3 « sujets » à la fois : social, environnement et démocratie... leurs combats et votes le montrent tout les jours

      Je vous invite à écouter le dernier discours de yannick jadot http://www.dailymotion.com/video/x8y9wl_discours-de-yanick-jadot-tete-de-li_news


    • Marianne Marianne 13 avril 2009 14:55

      Pardon, j’ai un doute.

      Bové s’était bien prononcé pour le NON au TCE (Traité constitutionnel européen)en 2005, traité ultralibéral s’il en est, et Cohn-Bendit pour le OUI au TCE ?

      Alors que font ces deux-là dans le même bâteau ?

      C’est le mariage de la carpe et du lapin ?

      Quant à l’auteur de l’article qui nous dit qu’il est de gauche, il devrait regarder plutôt vers la vraie gauche que vers une alliance de centre-droit écologiste dont on ne sait pas si elle est pour la croissance ou la décroissance (les deux sans doute) et où se fourvoie Bové :

      http://www.frontdegauche.eu/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=101&Itemid=119

      Parce que Cohn-Bendit comme homme politique de gauche, on fait mieux ! Tiens au fait, que pense-t-il de la réintégration de la France dans l’OTAN ? Et de l’OTAN, machine de guerre étasunienne ?


    • Jordan Jordan 13 avril 2009 15:35

      La verdure et l’écologie sont la nouvelle morale du capitalisme


    • samregarde samregarde 13 avril 2009 16:27

      @Jordan


      Et ? A supposer que vous soyez anticapitaliste, vous êtes du coup contre la verdure ? Le capitalisme récupère tout, on le sait. Au sujet de l’écologie, cela s’appelle le « greenwashing ». 

      S’il vous plaît, cessez de polluer le débat avec des arguments qui n’en sont pas.

    • Vert Chez Moi 13 avril 2009 16:32

      Marianne le compteur arreté en 2005 oublie rapidement que Mélenchon est tout aussi criticable :
      et pas sur des traités qui ne sont pas appliqués : en effet le TCE n’existe plus ! et le traité de Lisbonne n’est pas encore en application
      les traités actuels c’est Maastricht Nice, et ce sont les politiques actuels qui sont à critiquer (à cause d’une majorité certaine en Europe, et dans chaque gouvernement national)
      Maastricht Nice approuvé en son temps par Mélenchon et nombreux de ses amis
      Mélenchon pas à l’abri de pas mal d’incohérence ensuite : alliance avec Jospin contre Fabius, puis alliance avec Fabius...

      quand à la vraie gauche qui s’autoproclame vraie gauche je rigole régulièrement
      surtout quand elle se permet de qualifier unilatéralement les autres listes : alliance de centre droite ? ah ? dans ce cas là j’en connais des listes qui sont sacrément plus à droite (PS, Modem... et même certains élus communistes...)

      Rappelons quand même à notre amie la présence de José Bové, François Dufour (conférence paysanne, Attac, ex Non au TCE...) ainsi que d’autres altermondialistes plus ou moins connus...

      Enfin bon pour exister la vraie gauche doit bien trouver un moyen de dire que les autres sont de « fausses gauches »

      Mais moi je rigole, surtout quand je vois l’absence, l’inaction, (...) des élus et militants de la vraie gauche (PCF, Parti de Gauche...) ça et là en France sur des questions concrètes...
      Un alignement pour ne pas déplaire aux partis locaux ? je ne sais pas mais je m’étonne tout de même de voir des « militants » de la vraie gauche être absents sur certaines luttes (pas partout heureusement !)

      Les ecologistes eux sont présents !
      et ils ne font pas que de la réthorique et du radotage sur des textes et théories (non mis en application ensuite)
      Car franchement les étiquettes on en fait ce qu’on veut ! et des élus et militants qui se prétendent communistes ou socialistes, juste parce qu’ils ont une carte j’en connais. Et franchement ils sont parfois bien à droite ! Dans leurs actes !


    • Vert Chez Moi 13 avril 2009 16:49

      Et voilà ce que pense certains communistes de Mélenchon
      (assez d’accord sur ça même si je suis pas d’accord sur d’autres choses avec ces « communistes marxistes » notamment parce qu’ils sont anti ecolo, anti décroissance... )

      http://www.lariposte.com/Les-principes-de-Jean-Luc-Melenchon-1176.html

      http://www.lariposte.com/Les-elections-europeennes-et-le-Front-de-gauche-1175.html

      Du front de gauche : http://www.lariposte.com/Les-faiblesses-du-Front-de-gauche-1188.html

      Le rapprochement du PCF avec Mélenchon s’explique avant tout par l’ambition personnelle de ce dernier – laquelle constitue, à vrai dire, la principale raison d’être du minuscule Parti de Gauche (PG) ! L’écrasante majorité des sections locales du PCF auront bien du mal à travailler avec les structures locales du PG, pour une raison simple : ces structures n’existent que sur une toute petite partie du territoire national. Dans la plupart des cas, les militants du PCF constateront qu’il n’y aura aucun adhérent du PG, dans leur localité – ou très peu. Si Mélenchon a rompu avec le Parti Socialiste, c’est parce qu’il était marginalisé au sein de l’appareil du PS. A force de trahisons et renoncements répétés, au fil des années (soutien aux privatisations massives du gouvernement Jospin, soutien à la participation de la France à l’invasion de l’Afghanistan, ralliement systématique, lors des congrès du PS, aux textes présentés par l’aile droite du parti, etc.), il s’est trouvé avec des adversaires, en face, mais pratiquement plus personne derrière lui. C’est pour cela qu’il s’est résolu à négocier une « place au soleil » avec la direction du PCF – une place complètement disproportionnée, au regard des forces qu’il représente.

      C’est pas jolie de ma part, je partage pas forcément le communisme de ces communistes, mais bon c’est de bonne guerre, car tellement vraie


    • Marianne Marianne 13 avril 2009 17:19

      Je pense que J.L. Mélenchon a fait alliance avec les communistes parce qu’il en avait sa claque de la gauche de droite ! Mais dans ce monde cynique, on n’accorde que peu d’importance à la réalité d’un engagement.

      Sauf quand on se penche sur le cas Cohn-Bendit, évidemment ! Qui chacun le sait, ne s’est jamais détourné de ses convictions premières comme Kouchner, french doctor à vie !

      Quant à J.Bové, c’est présisément parce qu’il a dit NON au TCE que je ne comprends pas ce qu’il vient faire dans cette galère !

      J.L. Mélenchon lui a d’ailleurs tendu la main pas plus tard qu’hier. Mais Bové doit le trouver ringard... Danny est tellement plus sexy !


    • Vert Chez Moi 14 avril 2009 10:00

      Ma chère Marianne :
      Il suffit d’écouter un peu Mélenchon pour se rendre compte que c’est malheureusement un populiste (comme on en trouve ailleurs en Europe de ce côté là de la gauche) surfant sur tout et n’importe quoi même le pire
      (un futur Chevènement d’une certaine manière , d’ailleurs il avoue il est un mélange allant du NPA au MRC : quelle beau programme que voilà)

      même si je suis pour que les communistes se rénovent, même si je sais qu’au sein du PG il y a des gens bien et sincères... et que cela pourrait allé dans le bon sens
      Je ne supporte pas le hold up que fait Mélenchon sur le PCF via le Front de Gauche et certains communistes commencent à comprendre

      en effet Mélenchon a préparé depuis longtemps son départ en s’aménageant un « club interne » (et c’est même très bien ainsi) mais il sait aussi qu’il ne pourra plus compter à partir de ce moment sur les socialistes pour rester sénateur...
      Il vise alors une autre place : député européen
      ya pas plus simple

      Quand à José il a gouté de Mélenchon pendant la campagne du Non, puis pendant les collectifs qui ont suivi pour préparer une éventuelle campagne unitaire
      il sait les difficultés qu’il y a à porter ses thèmes (car c’est un écologiste !) , il n’y a qu’à voir le « programme » qui en était ressorti (programme très « louons les 30 glorieuses » , très socialo souverainiste)
       
      Partant de là il en est revenu à ses « amours » les plus proches (ayant soutenu Onesta des Verts en 2004) il a soutenu de nombreux Verts aux municipales
      (contrairement à un Mélenchon qui continuait à soutenir le PS y compris les pires !! jusqu’au bout jouant plusieurs jeux à la fois...)
      Partant de là il a été cohérent et a préféré Europe Ecologie et Dany !

      Finalement Bové et Eva Joly témoignent bien de la diversité d’Europe Ecologie mais aussi du fait que l’un comme l’autre n’ont pas été séduit par ceux qui ont essayé de les récupérer de façon politicienne
      Bové aurait pu choisir Le Front de Gauche il a préféré Europe Ecologie car il est ecologiste
      Eva Joly a été un temps courtisé par Le Modem mais elle a compris qu’il y avait anguille sous roche : elle a préféré Europe Ecologie !

      Ce sont tout les 2 des gens sincères, des gens de conviction... et comme tu le dis tu ne comprends pas Bové ?
      Et bien pose toi des question peut être ? Non ?
      Plutôt que de nous vomir sur Dany à tout va plein de préjugés...

      Mélenchon a beau lui tendre la main
      Bové lui ne vomit pas sur les Tibétains !
      ou sur d’autres peuples (trop « régionalistes » au gout de Mélenchon comme les bretons ou les corses ou d’autres, pas assez « français » tel que les lituaniens...)
      Tu as peut être ta réponse ?
      et d’autres raisons j’en ai pas mal et des plus censés que de dire tout et n’importe quoi sur Dany

      Moi je finis par me demander comment les communistes (Buffet en tête) peuvent accepter que Mélenchon se fasse le chef du Front de Gauche et tiennent certains propos intolérables ! qu’on ne tolère pas dans le bouche de Le Pen ou de l’autre guignol de Frèche...


    • Vert Chez Moi 14 avril 2009 10:14

      Et plutôt que de raconter n’importe quoi lit (lisez) et regardez les vidéos ici même :
      http://www.dailymotion.com/EuropeEcologie

      notamment le discours très offensif de yannick jadot par exemple http://www.dailymotion.com/video/x8y9wl_discours-de-yanick-jadot-tete-de-li_news
      tout y est ou presque

      vous comprendrez peut être la cohérence, et les pourquoi

      et arretez de nous casser les couilles avec le Non au TCE
      (le TCE n’existe plus ! par contre ce qui existe c’est les traités de Maastricht Nice !
      tout les 2 soutenus par Mélenchon en son temps
      ce qui existe ce sont des politiques européennes et nationales qui vont dans le mur : à cause d’une part d’une alliance PSE PPE : doit on rappeler que Melenchon a longtemps été au PS ? et que même ses « amis socialistes nonistes » n’ont guère élevé leurs voix contre ça...
      et d’autres parts d’une addition de gouvernements soit de droite soit social démocrate suivant les époques )

      Le Non seul Sarkozy en a profité ! parce qu’il a su allier Non de droite et Oui de droite pour être élu
      et on a trouvé un paquet d’anciens non de gauche allant direct voter Ségolène
      wahou bravo !

      Arretez avec ce Non et avancez plutôt vos vrais propositions !
      Europe Ecologie arrive à allier Non de Gauche et Oui de Gauche, vers un projet commun, vous devriez plutôt vous poser des questions, non ?
      je me demande bien quelle projet commun aurait été le Front de Gauche avec PCF-PG et MRC et Les Alternatifs en plus : pas très cohérent j’en suis sur... (heureusement les uns comme les autres ont préféré ne pas participer)

      Posez vous donc des questions, voilà le résultat du Non, puis des préparations des campagnes présidentielles ! Interessant Non ?
      Tout le monde repart dans son coin :
      je préfère avoir un beau projet avec des anciens Oui et anciens Non
      qu’avoir tout les anciens Non éparpillés dans tout les sens (PCF-PG d’un côté , NPA/LCR de l’autre... Alternatifs encore ailleurs... MRC encore ailleurs)

      cette éparpillement témoigne bien d’une chose ? Non ?
      d’une part à trouver une cohérence qui aurait été commune à tous
      d’autre part des difficultés à s’entendre car certains jouent des jeux différents ? chacun dans son coin

      alors arretez donc... et trouvez d’autres arguments...


    • Marianne Marianne 30 avril 2009 15:51

      « Moi je finis par me demander comment les communistes (Buffet en tête) peuvent accepter que Mélenchon se fasse le chef du Front de Gauche et tiennent certains propos intolérables ! qu’on ne tolère pas dans le bouche de Le Pen ou de l’autre guignol de Frèche... »

      Outre que vous racontez n’importe quoi, j’ai écouté Mélenchon et je n’ai rien entendu qui ressemble à du Le Pen ou à du Frèche, ce que vous ne comprenez pas c’est que, à mon avis, les communistes veulent non seulement survivre à la « gôche » socialiste à la dérive, mais ils veulent que les choses changent dans ce pays et comptent sur les gens qui ont le coeur à gauche et ont compris que le vote PS ça ne marche pas !


    • Marianne Marianne 30 avril 2009 16:04

      « Bové aurait pu choisir Le Front de Gauche il a préféré Europe Ecologie car il est ecologiste. »

      Bové a donc choisi le libéralisme...

      « Eva Joly a été un temps courtisé par Le Modem mais elle a compris qu’il y avait anguille sous roche : elle a préféré Europe Ecologie ! »

      Eva Joly est donc restée libérale...

      « Europe-Ecologie arrive à allier non de gauche et oui de gauche... »

      Ah oui, le coeur à gauche (la démagogie en bandoulière) et le portefeuille à droite...

      c’est ça ?


    • enilec 13 avril 2009 08:53

      merci pour cet article intéressant ! Votre article démontre encore une fois toute la dynamique du rassemblement Europe Ecologie ! parce que nous sommes différents aux convictions diverses, mais aujourd’hui, l’urgence sociale, écologique et culturelle doit nous faire avancer ensemble. Je ne me suis jamais reconnue dans le parti socialiste et me retrouve davantage dans le mouvement altermondialiste. Je critique toujours pas leTraité de Lisbonne, pire encore la forme de ratification de 2008. Mais l’espace européen est plus que jamais notre espace de solutions, le parlement européen est notre institution, à nous citoyens de lui donner davantage de pouvoir. Face au Conseil des ministres, non démocratique, qui prend encore l’essentiel des décisions, je souhaite donner ma voix à ceux qui pourront le contrer. Je souhaite un vrai débat démocratique, je souhaite la reconquête de l’espace politique européen par les citoyens ! Le rassemblement Europe Ecologie nous donne toutes ces chances, je les rejoins comme vous.


      • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 13 avril 2009 12:46

        @Yves Loiseau

        Bravo pour ce message enthousiaste en faveur d’un rassemblement qui donne envie de faire de la politique ! Certains peuvent s’émouvoir de trouver côte à côte Eva Joly et José Bové. Pour ma part, j’y trouve beaucoup d’espérance. Quel que soit le résultat, j’ose croire que nous n’en resterons pas là.

        La politique est avant tout l’art de rassembler les contraires.


        • bernard29 bernard29 13 avril 2009 12:49

          Il me semble que vous vous trompez de liste.

          Votre appel pour une Europe Fédérale et une « constituante européenne » serait bien mieux défendu par les listes du mouvement fédéraliste. 

          A moins que, contrairement à ce que vous dites dans votre article, vous voulez aussi utiliser les élections européennes pour autre chose que ce qu’elles devraient être.

          Enfin, c’est pas clair.


          • Yves Loiseau Yves Loiseau 13 avril 2009 13:06

            Encore une méconnaissance de ce que propose Europe Ecologie ! Puisque, oui, effectivement, l’Europe fédérale et la constituante figurent dans son programme.
            Le mouvement fédéraliste est sans doute à même de nous conduire vers cet objectif -je n’en doute pas- mais les « Verts Européens » groupe où siègeront les élus d’Europe Ecologie sont déjà fort d’une cinquantaine ne membres !
            A ce sujet un point d’information, plusieurs personnalités « civiles » dont le responsable d’Amnesty International Allemagne et d’autres responsables d’Association viennent d’annoncer qu’ils seraient candidats sur les listes des « verts allemands » : Europe Ecologie fait donc des petits.


          • Bois-Guisbert 13 avril 2009 19:42

            A ce sujet un point d’information, plusieurs personnalités « civiles » dont le responsable d’Amnesty International Allemagne

            Rien que du trié sur le volet, comme on peut voir... Les scafisti libyen auraient encore de belles années devant eux, si ce genre d’énergumènes devait faire un carton...


          • Bill Grodé 13 avril 2009 14:46

            Si le mélange des différents courants « décrédibilise » un parti tel que le PS, avec quand même quelques chemins parallèles depuis longtemps, que dire de l’assemblage hétéroclite des personnalités qui se réclament d’Europe Ecologie : ce n’est plus décrédibilise, c’est « ridiculise » !


            • Yves Loiseau Yves Loiseau 13 avril 2009 20:14

              La rhétorique ne sert à rien sans preuve !
              Parlons de « l’assemblage hétéroclite » qui composerait Europe Ecologie !
              Comment des personnes comme Yannick Jadot et Eva Joly, José Bové et Daniel Cohn-Bendit ne pourrait pas cohabiter : ils consiérent tous que la seule solution pour résoudre les crises, c’est de trouver des solutions européennes ! L’actualité leur donne raison avec toutes ces mises au chomage qui viennent de sociétés transnationales...
              Mais revenons sur l’alliance José Bové-Daniel Cohn-Bendit....
              Elle se joue sur le rôle du futur parlement européen dont nous suggérons qu’il soit l’assemblée constituante d’une Europe fédérale !
              C’est pas un vrai plan B ça


            • benoit 13 avril 2009 15:08

              Article très intéressant, mais j’ai juste une petite question, José Bové n’était-il pas en faveur du « non » en 2005 ? J’avoue ne plus me souvenir. Pourtant ce référendum apportait une pierre solide au projet fédéraliste, qui passe notamment par le renforcement des pouvoirs du Parlement.
              J’ai aussi un autre problème avec votre article : pourquoi faire de la politique interne lorsqu’on parle de l’Europe ? Avez-vous réellement besoin de défendre Mme Royal. Vous avez le droit d’apprécier la personne (surement tout autant que je la déteste), mais ça ne doit pas être une raison pour choisir et orienter un vote portant sur l’Europe et son avenir. Surtout si le but était de montrer à quel point le parti socialiste n’était pas démocratique, parce que l’exemple de 2007 ne m’a pas l’air le bon ! Il est facile de mettre la faute de la défaite sur les autres, mais ce ne sont pas eux qui ont choisi un slogan de merde, surtout quand celui d’en face était le slogan parfait, celui que tout une population voulait entendre et croire (La France Présidente face à Ensemble tout est possible, franchement le choix est vite fait !). De plus, le programme économique de Mme Royal était au combien meilleur que celui de M. Sarkozy, mais elle n’a pas su l’expliquer...
              S’il vous plait, M. Loiseau, si vous voulez défendre un parti politique pour les européennes, défendez ses idées, ses valeurs et n’essayez pas de le faire en critiquant un autre parti, surtout si c’est pour faire en même temps la publicité pour Mme Royal !


              • Yves Loiseau Yves Loiseau 13 avril 2009 20:30

                Merci pour votre commentaire : il fait avancer le schmilblick....
                Oui, José Bové était pour le refus du projet constitutionnel : aujourd’hui il est pour un parlement constituant d’une Europe fédérale. Il n’y a pas de contradiction puisque les partisans du plan B voulaient amener l’ensemble des européens vers une Europe plus juste et plus sociale : ce qui est dans le projet d’Europe Ecologie. Juste pour mémoire, je n’ai pas connaissance que les autres partisans du plan B se soient décarcassés pour faire ce qu’ils avaient promis de faire ! L’Europe est restée en plan lorsque les crises nous ont tous frappés.
                Sur Madame Royal, elle est la seule -au Parti socialiste- à avoir proposé sur l’antenne de France 2 il y a quelques semaines de constituer un ministère franco-allemand de la relance, un ministère commun à la France et à l’Allemagne : non seulement son idée n’a pas été reprise mais personne n’en a parlé !
                Enfin -conclusion- les socialistes font ce qu’ils veulent !
                Je ne leur propose pas de démissionner collectivement mais simplement de voter lors les élections du 7 juin pour un programme qui soit en rapport avec la situation du moment.
                Les élections du 7 juin ne sont pas des élections pour sanctionner Sarkozy : ce sont des élections pour sortir du bourbier dans lequel nous sommes.
                Après il y aura d’autres élections avec d’autres enjeux... et il y aura toujours un parti socialiste alors que le « rassemblement » Europe Ecologie n’existera peut être plus !


              • COLRE COLRE 13 avril 2009 19:07

                J’ai pris plaisir à lire votre aricle car j’ai grosso modo la même lecture des événements au PS depuis 2005.
                Je pense que vous n’avez pas besoin de faire un appel tonitruant aux socialistes, ils se détourneront d’eux-mêmes du vote PS car ces élections européennes sont, quoi que vous le disiez, absolument sans enjeu, à condition, bien sûr, de ne pas voter à droite.

                Les défections des votes PS et votes UMP montreront :
                - le rejet des inacceptables magouilles anti-Royal qui ont conduit à la défaite en 2007
                - le rejet de la politique de Sarko (qui va se prendre une veste !)

                Pour le PS, plusieurs solutions :
                - s’abstenir : pourquoi pas ? = dégoût général…
                - voter x-G ? bof… qu’est-ce que ça changera pour le pays ? leur refus des participations démocratiques conduit à l’impasse. En outre, ils utiliseraient un gros score pour faire croire que la France veut encore plus de « vraie » gauche… Tu parles ! en tous cas ce n’est pas ce que je veux.
                - voter modem ? pas confiance… à part Bayrou (et 2, 3 autres), tous les élus sont des ralliés en puissance à la droite.
                - voter radical ? pas assez efficace, mais jouable. Risque néanmoins d’être récupéré par Aubry…
                - voter Ecolo ? j’ai toujours apprécié Dany, et j’ai une immense admiration pour Eva Joly.

                Etant parisienne, je pense en effet que je voterait Ecolo, mais pour cette seule élection…
                Je reste socialiste de coeur, et Royaliste pour le renouveau qu’elle apporte à la politique et à son fonctionnement.


                • Marianne Marianne 13 avril 2009 20:07

                  ...« et Royaliste pour le renouveau qu’elle apporte à la politique et à son fonctionnement. »

                  Vous n’avez pas le même physique. Celui de Royal est plus sexy, non ?


                • Yves Loiseau Yves Loiseau 13 avril 2009 20:32

                  Dommage que vous considériez que mon appel est tonitruant.... Nous sommes d’accord !


                • Bois-Guisbert 13 avril 2009 19:38

                  Les écologistes sont des subversifs qui se servent de l’environnement pour porter le trouble dans une société qu’ils haïssent en raison de son conservartisme foncier.

                  S’ils se préoccupaient réellement de la préservation de la nature, ils occuperaient une position de pointe dans la lutte contre les immigrations du tiers monde, qui ne sont pas plus acceptables dans sa version « choisie » que dans son actuelle réalité actuelle « tout-venant ».

                  S’il n’est pas acceptable de priver les pays stagnants de leurs maigres élites, il ne l’est pas davantage d’accueillir des masses primitives qui, d’une part, alourdissent la charge démographique sur notre environnement et, d’autre part, abaisse le niveau moyen du peuplement de nos pays.

                  Tant que les écologistes n’auront pas résolu cette contradiction dans le sens d’une lutte contre les flux migratoires déstabilisant l’Europe, il ne sera pas possible de les prendre au sérieux !!!


                  • Marianne Marianne 13 avril 2009 20:14

                    Et c’est un primate super évolué qui vous le dit !


                  • beubeuh 14 avril 2009 16:35

                    Je pense que le bilan carbone d’un seul touriste français qui part en vacances en avion en Tunisie doit être à peu près équivalent à celui de quelques centaines d’immigrants africains qui font le trajet inverse sur un rafiot pourri.


                  • Bois-Guisbert 14 avril 2009 18:48

                    celui de quelques centaines d’immigrants africains qui font le trajet inverse sur un rafiot pourri.

                    J’ai parlé d’augmentation de la charge démographique sur l’environnement, pas touristes et villégiateurs, faisant du yachrting entre la Libye et Lampedusa...


                  • beubeuh 15 avril 2009 13:40

                    Certes mais ma réflexion est valable quand même. La « charge démographique » n’explique pas la dégradation de l’environnement (ou alors il faudrait en déduire que les Etats-Unis sont 10 fois plus peuplés que l’Inde). Un riche pollue toujours beaucoup plus qu’un pauvre, c’est un fait.
                    Si on envisage l’écologie en termes uniquement démographiques comme vous le faites, il faudrait importer des pauvres et exporter les riches. Il suffirait d’ouvrir grand les frontières et d’augmenter l’ISF de 400%, et on aurait bien vite des rivières propres et un air sain. Et surtout arrêter les charters, qui sont désastreux pour la couche d’ozone.


                  • Laurent Watrin Laurent Watrin 13 avril 2009 22:56

                    Analyse pertinente. Il est vrai que les vrais Européens convaincus (ce qui ne veut pas dire qu’ils sont contents de l’Europe) ont démarré la campagne depuis quelques semaines déjà. Et au Modem, on est assez heureux de voir que ces débuts de rencontres sur le terrain amènent du monde au mouvement de François Bayrou. Ces nouveaux venus semblent venir surtout de la gauche, mais aussi de la mouvance écologiste, ainsi que des rangs (néo)gaullistes qui ne veulent pas d’un alignement de l’Europe sur les positions américaines.


                    • Internaute Internaute 14 avril 2009 14:26

                      Loiseau, ancien Maître à Penser, chez des menteurs de la télé, censure à tout va les commentaires qui ne vont pas dans son sens.


                      • Yves Loiseau Yves Loiseau 14 avril 2009 14:51

                        Les seuls commentaires qui ont été censurés sont des commentaires ouvertement racistes, antisémites mettant en cause des personnes nommément -certains d’ailleurs avec des fautes d’orthographe-.


                        • beubeuh 14 avril 2009 16:26

                          J’ai lu cet article et la discussion et voici ce qui en ressort : le PS fait campagne contre le Modem, les Verts font campagne contre le PS, le Front de Gauche fait campagne contre les Verts (et aussi contre le PS), et le NPA se propose de mettre tout le monde d’accord en faisant campagne contre à peu près tout ce qui se présente.
                          Résultat : un beau bordel, la droite va gagner et Barosso sera réélu dans un fauteuil. Et 2/3 des électeurs vont se désintéresser de ce cirque, et ils auront bien raison ma foi.
                          Pour info quand même, la gauche transalpine a adopté les mêmes stratégies électorales brillantes depuis quelques années, et ils en sont au 3e mandat de Berlusconi. Si on continue comme ça, on peut déjà se préparer à réelire Sarkozy en 2023, et on trinquera avec du champagne authentiquement synthétique AOC produit hors-sol aux Pays-Bas.


                          • Bois-Guisbert 14 avril 2009 18:43

                            et on trinquera avec du champagne authentiquement synthétique AOC produit hors-sol aux Pays-Bas.

                            Oui, mais alors sans alcool pour complaire aux recteurs des mosquées d’arrondissement de Paris !


                          • beubeuh 15 avril 2009 13:42

                            t’en as pas marre d’être hors sujet ?


                          • Alain-Goethe 15 avril 2009 11:08

                            @ L’auteur : hier, je voulais mettre un CMT, mais j’ai été interrompu par un voisin.
                            Vous écrivez à la fin :
                            « Je ne suis pas »vert« mais, comme de très nombreux militants de gauche, je crois que la seule utopie raisonnable est aujourd’hui de se regrouper conjoncturellement pour construire une Europe juste, solidaire et responsable »

                            J’en suis à peu près au même point ..

                            Europe écologie = me parait pas mal !
                            car en 2007, n’ai pas voté NS, ni uMP ..


                            • Jérémy Bizet Jérémy Bizet 27 avril 2009 16:36

                              Ne « gachez » pas votre bulletin, mais en quoi Europe Ecologie sera ecologique en pratique ? A ces élections, au moins 50% des citoyens, malheuresement ne se déplacerons pas, a ces élections, il est rare de voir une liste faire plus de 25%, et pourtant les verts imprimerons comme a chaque fois 100% de Bulletin en mairie, et comme si cela ne suffisait pas, ils imprimerons 100% des Bulletins dans les enveloppes envoyer aux électeurs...et ils parlent d’ecologie...

                              Certain mouvement eux au moins serons ecologique dans les actes...


                              • Yves Loiseau Yves Loiseau 30 avril 2009 18:18

                                Super le raisonnement mais j’attends votre proposition pour le remplacement des bulletins de vote. Etes vous un fanatique des machines à voter ? Et puis les élections européennes du 7 juin sont censés fournir de nouveaux députés au Parlement.
                                Les seuls qui n’utiliseront pas de bulletins de vote seront les abstentionnistes ! Je préfére polluer avec mon bulletin de papier recyclé

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès