Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Ce que dit le soutien de Cohn-Bendit à Tsipras

Ce que dit le soutien de Cohn-Bendit à Tsipras

Avant les vacances, pour Daniel Cohn-Bendit, Alexis Tsipras était un croisement entre le diable et un clown. Surprise, pour sa chronique de rentrée, il le consacre tout simplement « homme de l’été ». Un changement d’opinion qui en dit long sur l’un, comme sur l’autre.
 
 
Une forme de totalitarisme souriant ?
 
Le discours de Daniel Cohn-Bendit n’est pas vraiment surprenant. Pour quelqu’un qui critique VGE de dire qu’il aurait voté Cameron, parce que ce dernier a promis un référendum sur la sortie de l’UE, soutenant qu’il aurait du voter à gauche pour éviter de donner le choix aux citoyens, le 180° d’Alexis Tsipras comble son discours de dénonciation d’un peuple qui voudrait rêver. Pour lui, parce qu’il voulait sortir de l’austérité et qu’il y a renoncé pour rester dans l’Europe et dans l’euro, il a montré un « génie politique  ». Il serait même « le seul pour changer son pays  » et il voterait pour lui s’il était Grec. Cohn-Bendit vote donc pour celui qui trahit ses engagements sur l’autel de ce dieu européen qu’il adore, et qui rend fou, au point de remettre en question les principes mêmes d’une démocratie qu’il n’aime pas.
 
Le chroniqueur d’Europe 1 pensait que Tsipras était un idéologique. Il s’est révélé être un « vrai politique qui peut changer son pays  ». Quelle ironie qu’il dénonce l’idéologie, lui qui est sans doute un des idéologues les plus bornés, avec son adoration du dieu Europe ! Il est effarant qu’il dise que Tsipras va changer son pays alors que le Premier ministre Grec suit les pas de ses prédécesseurs. Le 13 juillet, il a choisi la continuité et non le changement. Et il est effarant qu’il dise qu’il « va pouvoir sortir de l’austérité  », alors qu’il a accepté un nouvel ajustement budgétaire de 3,75% du PIB en 3 ans. Il n’est pas inintéressant de constater à quel point une partie de l’élite s’éloigne de plus en plus des principes démocratiques et refuse le principe même d’une alternance, jugeant qu’il n’y a que sa politique qui est possible.
 
Les interrogations de la gauche radicale
 
Parallèlement, l’excursion de Yanis Varoufakis en France, sur France 2 samedi, puis lors de la fête d’Arnaud Montebourg dimanche, l’a fait apparaître comme une alternative à son ancien comparse. Pourtant, à moins d’un mois du prochain vote, il n’a toujours pas pris une position claire, ne suivant pas encore les rebelles de Syriza alors que la temps de la campagne est tellement court. Pourtant, il avait constitué un véritable plan B qui semblait être une véritable alternative pour sortir enfin la Grèce de l’austérité. Plus gênant, le discours de l’ancien ministre Grec, comme celui de l’ancien ministre Français, dit essentiellement vouloir construire une autre Europe, sans prendre si clairement position pour la rupture s’il n’arrivait pas à la construire. Ce faisant, ils semblent tenir un discours bien proche de celui de Tsipras.

Pourtant, la question du plan B est devenue, depuis cet été, la question clé qu’il faut poser. Il faut noter que Jean-Luc Mélenchon a clarifié son discours, comme l’a rapporté Laurent de Boissieu sur son blog en notant que cela se trouvait déjà dans des documents de son parti de 2011. L’ancien candidat à la présidentielle a affirmé au JDD dimanche « s’il faut choisir entre l’euro et la souveraineté nationale, je choisis la souveraineté nationale ». Reste à savoir s’il persistera dans cette direction dans les prochains mois et s’il sera prêt à tenir un discours d’une absolue clarté. N’y-a-t-il pas quelque chose de gênant à cette réticence qu’ont certains à évoquer la souveraineté nationale, qui semble pour eux forcément un pis-aller par rapport au rêve européen, aussi monstrueux soit-il devenu depuis quelques années ?

 
La séquence Grecque a néanmoins un grand mérite : celui de poser fortement la question du discours qu’il faut tenir sur le projet européen actuel. L’idée de changer cette Europe apparaît totalement illusoire à date. Et même si j’ai toujours dit que je préfère la rupture à un changement qui n’en serait pas un, je finis par me demander s’il ne faut pas faire de la sortie de l’UE un but en soi.

Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 25 août 2015 14:02

    Merci,

    Sans votre article je n’aurais pas appris que l’eau mouille, que le feu brûle et que Cohn-Bendit est néo-libéral.


    • Mowgli 25 août 2015 14:30

      @Frédéric BOYER

      Con-Bandit n’est ni néo ni libéral. C’est une ordure immonde, c’est tout.


    • escoe 25 août 2015 17:50

      @Mowgli

      Con-Bandit c’est la haine du peuple français. Point


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 août 2015 18:58

      @Frédéric BOYER

      irait t on vers une vraie LISTE DE GAUCHE LAURENT MELENCHON AUTAIN PLACE DUFLOT
      FILIPETTI HAMON  MONTEBOURG ET LES FRONDEURS ????

      CE SERAIT LA MEILLEURE PROPOSITION DEPUIS 50 ANS un programme COMMUN CONTRE LA MAGOUILLE UMPSOU RIPOUX BLICAINS/FN


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 août 2015 09:28

      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE
      Pour faire quoi ?
      Pour sortir la France de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN par l’article 50 ?
      Risque pas, ce sont tous des européistes compulsifs.


      Pour faire un programme de politique intérieure nationale ?
      C’est interdit par les Traités européens.

    • izarn 30 août 2015 14:20

      @Fifi Brind_acier
      « C’est interdit par les Traités Européens » : Pourquoi cette propagande ?

      De fait les décisions européennes sont transcrites dans le droit français, aprés un vote au Parlement.
      A quoi sert un vote, si la transcription est obligatoire, par Traité ?
      Cela voudrait dire que les Traités en cause sont anti-constitutionnels. Ce qui est douteux.
      Donc en clair il s’agit de décisions prises volontairement par le Président, et les partis européistes de l’Assemblée Nationale.
      On nous dit : Nous sommes obligés... ?!?
      Non pas du tout, s’il n’y avait plus de vote, nous ne serions plus en Vieme République, et la France ne serait plus un pays souverain. Un vote obligé n’existe pas en démocratie, la France n’est pas un régime fasciste.
      Asselineau a pourtant expliqué la méthodologie des américanistes : Y aller en douceur : On fait voter systématiquement les lois européennes, on raconte que c’est obligatoire par Traité, alors que c’est faux. En fait si l’Europe attaquait la France, le Conseil Constitutionnel serait obligé de débouter l’Europe. Ou alors le Conseil Constitutionnel serait coupable de Haute Trahison.
      Il faut oser sortir, par la porte ouverte, la porte n’est pas fermée. Seuls les esprits sont fermés et lobotomisés.
      Alors un jour, quand tout le monde sera lobotomisé, ils fermeront pour de bon la porte de sortie. Et personne ne réagira...
      Non, ce n’est pas interdit par les Traités Européens...La porte est ouverte.

    • wesson wesson 25 août 2015 14:30

      bonjour l’auteur, 


      « je finis par me demander s’il ne faut pas faire de la sortie de l’UE un but en soi. »

      A titre personnel, c’est une question que je ne me pose plus. L’Euro est l’instrument des politiques que l’on nous impose, en sortir me parait être une condition préalable à retrouver la souveraineté de notre république.

      Et le sujet dépasse largement les clivages : voulons-nous une Europe fédérale sans harmonisation fiscale et sociale ni union des transfert (ce qui condamnera les travailleurs Français à être concurrencés en permanence par des délocalisations inter-européennes), ou alors voulons-nous regagner les éléments de notre souveraineté, afin de mener la politique sociale que nous entendons avoir ?

      • wesson wesson 25 août 2015 14:31

        @wesson
        Quant à Kohn Bendit, je n’ai jamais compris pourquoi on a classé ce mec de droite néolibéral à gauche...


      • aimable 25 août 2015 16:01

        @wesson

        dans tous les meneurs de mai 68 , il n’y avait pas que des gauchistes , il en est la démonstration, les opportunistes étaient nombreux , il suffit de regarder les postes qu’ils occupent ou ont occupé


      • Rensk Rensk 25 août 2015 16:17

        @aimable
        J’allais répondre la même chose en gros, le temps de me connecter et c’est devenu inutile...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 août 2015 18:29

        @wesson
        Il faut être précis, et ne pas mettre encore une fois des illusions dans l’esprit des gens en confondant zone euro et sortie de l’ UE.


        Sortir de l’euro apporte la souveraineté monétaire, ce qui est déjà mieux que d’avoir le mark comme monnaie, puisqu’on peut la dévaluer, mais 10 pays européens ont gardé leur monnaie et sont soumis aux mêmes mesures économiques que la zone euro.

        Pour tout le reste, c’est la sortie complète de l’ UE et des Traités qui permet de faire des politiques intérieures nationales. Les 10 pays qui ont gardé leur monnaie nationale sont soumis aux mêmes directives de la Commission européenne, que ceux qui ont l’euro.

      • Aristoto Aristoto 25 août 2015 20:44

        @wesson


        Et le sujet dépasse largement les clivages

        wéééé !!!! kan meme !!.....! Chevenement !!!! De gaulle.... !!!! Séguin !!!!!!! P*t** de m***** SéGUIN QUOI

        Non finalement vaut mieux rien risqué restons dans la continuité !


      • Julien30 Julien30 26 août 2015 10:18

        @wesson
        Cohn-Bendit de droite ? Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire, le libéralisme à la base vient de la gauche,de même que le libertarisme à la sauce il est interdit d’interdire et notamment de tripoter des gamines de 6 ans, bref on en fait pas plus à gauche que lui, ne vous en déplaise.


      • JP 26 août 2015 12:31

        @Julien30
        tripoter des gamines de 6 ans serait donc un « idée » de gauche ...
        si c’est pour écrire de telles conneries, il vaudrait mieux que tu passes plus de temps à dormir.


      • Layly Victor Layly Victor 26 août 2015 12:39

        @Julien30

        Bravo ! 
        Cohn-Bendit est un représentant abject de la gauche abjecte.
        Tout en lui fleure bon la gauche 100 % pur jus., à commencer par le fait que son travail a toujours consisté, déjà en Mai 68, à écraser les classes laborieuses et leurs valeurs.

        Mais attention, Julien, il y a des choses qu’il ne faut pas dire sous peine de heurter les âmes sensibles. On pourrait mettre en place, comme à la télé, des bandeaux du genre : « nous vous informons que certains propos sont de nature à heurter la sensibilité des plus fragiles ».

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 août 2015 17:40

        @Aristoto
        Les retournements de veste, c’est la saison après Syriza pour préparer l’hiver.

        Quand l’ UPR explique qu’il faut rassembler provisoirement, au delà des clivages, comme l’avait fait le CNR, pour sortir de l’ UE, c’est pas bien du tout : « la France rance et moisie, beurk ; la France repliée sur elle même, beurk ; sortir de l’euro, un désastre annoncé, une idée d’extrême-droite, beurk, beurk, beurk »  !!! 


        Mais quand les divers Partis politiques qui perdent des adhérents tous les jours, qui critiquent l’ UE, sans vouloir en sortir, veulent sortir de l’euro, (ou faire un autre euro, c’est pas bien clair), il faut rassembler largement. Et ça, c’est vachement bien ! Le rassemblement, ils sont pour, 1000 fois pour !!

      • Julien30 Julien30 26 août 2015 20:06

        @JP
        Ce genre de pratique est juste naturellement encouragé par des slogans type « il est interdit d’interdire », c’est une des conséquences de l’esprit de 68 qui façonne la gauche dominante aujourd’hui, d’ailleurs regardez les noms de ceux qui avaient signé la pétition pour la dépennalisation de la pédophilie dans les années 70 et dans quel journal elle était publiée.


      • izarn 30 août 2015 14:24

        @wesson
        L’Europe, ça fait longtemps que ça existe, depuis 2000 ans....

        Alors le « machin » qui se dit UE pour soit-disant empecher des guerres....
        Ha hahaha ! Hahahahahha !
        Contre la Russie ? Ouaf ! Ouaf !
        Mais qui croit encore à ces salades ?
        Modifier l’UE ?
        Il faut seulement la jetter dans les poubelles de l’Histoire comme le IIIieme Reich et la remplacer par :
        RIEN !
        Bref, NOUS !

      • Gabriel Gabriel 25 août 2015 14:35
        Tiens, Cohn-Benit justement, j’en fais allusion dans mon article de ce jour en ces termes : "Que des députés du parlement européen qui ont retourné leurs vestes de l’extrême gauche révolutionnaire à la position d’atlantiste convaincu aiment un peu trop les petits enfants"... Voilà un type tordu dont les convictions sont toujours actualisées au gout du jour et dans le sens du vent ! 

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 août 2015 18:40

          @Gabriel
          Politiquement, il n’est pas tordu, il est euro-atlantiste à mort, à tel point qu’il est depuis 2007, Vice Président du Mouvement européen section France, Mouvement créé par la CIA après la guerre pour propulser la construction européenne.


          Il vient de lancer le Mouvement des Young Leaders européens...

          Et il vient de déclarer « Pour la Gauche, l’ Europe est une utopie nécessaire ». Autant dire que pendant que la Gauche s’occupe d’utopie, de faire des projets irréalistes au regard des traités européens, ils ne cassent pas les pieds aux Mamamouchis qui s’occupent des affaires sérieuses ...

        • DanielD2 DanielD2 25 août 2015 14:59

          Cosmopolite, ultra-libéral, atlantiste après avoir été communiste, Maoïste ou je ne sais quoi, toujours là pour cracher sur les nations et les peuples entre 2 voyages entre Londres-Paris-Berlin, et le tout avec des tendances pédophiles assumées, etc, bref on dirait qu’il a été inventé par un caricaturiste antisémite des années 30. 


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 25 août 2015 15:08

            il faut effectivement sortir de l’UESS...car ce n’est pas le communisme qui a foiré mais le soviétisme et on y est en plein !


            • leypanou 25 août 2015 16:07

               " Pourtant, à moins d’un mois du prochain vote, il n’a toujours pas pris une position claire, ne suivant pas encore les rebelles de Syriza alors que la temps de la campagne est tellement court. «  : si, l’auteur, il a pris une position claire -je ne me rappelle pas où- mais il avait dit qu’il ne rejoindrait pas la Plateforme de Gauche dirigée par Panagiotis Lafazanis entre autres car il y a trop de différences idéologiques entre eux.

              Par contre, il n’a pas totalement exclus d’être candidat Syriza aux prochaines élections (en tout cas, c’est ce qu’il avait dit à JJ Bourdin ; texto : je n’ai pas pris ma décision).

              N’oublions pas aussi que des politiciens élus restent dans un parti non parce qu’il supporte la ligne générale, mais que la »gamelle est bonne", et que pour se faire réélire, vaut mieux mettre ses convictions idéologiques dans sa poche.


              • wesson wesson 25 août 2015 16:24

                @leypanou


                « il [varoufakis] avait dit qu’il ne rejoindrait pas la Plateforme de Gauche dirigée par Panagiotis Lafazanis entre autres car il y a trop de différences idéologiques entre eux. »

                C’est tout à fait cela. A la base, Varoufakis était un Européen absolument convaincu, et c’est à ce titre là qu’il a cru que l’Europe accepterait une réduction de la dette Grecque suffisante pour leur laisser mener la politique sociale qui fait partie de leur programme. Donc il était parfaitement dans la ligne de Tsipras, et d’une bonne partie de Syriza : un programme plus social-démocrate que radical.

                Mais une fois son erreur avérée, à l’inverse de Tsipras il a su dépasser ses propres limites mentales et envisager un scénario qui effectivement les auraient menés à une sortie de l’Euro.

                Il est effectivement un peu trop au centre pour se mettre dans une plateforme de gauche qui effectivement annonce un programme très radical (nationalisation-socialisation du système bancaire, Instauration d’une commission officielle d’audit sur la dette et instauration d’un moratoire des paiements pendant les travaux de cette commission, ...) qui promets quand même quelques sérieux remous si il vient à être appliqué. 

                Mais d’un autre coté je crois qu’il a exclu de se présenter pour un Syriza réduit à appliquer le programme Européen. 

                En bref, il se retire plus ou moins de la politique, tout en tirant à boulet rouge sur ceux à qui il a eu affaire lors des négociations qu’il a menées. 

              • Rensk Rensk 25 août 2015 16:41

                @leypanou

                Ici  : Yanis Varoufakis, l’ancien ministre grec des Finances, ne compte pas rejoindre les députés Syriza qui ont fondé un nouveau parti politique de gauche, intitulé « Unité populaire ». « Nous partageons de nombreuses similitudes et sympathies. Je les apprécie et je pense qu’ils me veulent avec eux. Mais sur le plan politique, nous sommes éloignés. Ce ne serait pas une combinaison judicieuse », a-t-il déclaré au « Soir » et à « Die Welt », à l’occasion de la Fête de la rose de Frangy-en-Bresse, à laquelle Arnaud Montebourg l’avait convié.

                Mais voir ici : Yanis Varoufakis indique par ailleurs au « JDD » qu’il ne sera pas, dans le cadre du parti Syriza, candidat à la succession d’Alexis Tsipras, démissionnaire de son poste de Premier ministre... "Non, je ne serai pas candidat au nom de Syriza. Syriza est en train d’adopter la doctrine irrationnelle à laquelle je me suis opposé depuis 5 ans : étendre encore la crise et prétendre qu’elle est résolue, tout en maintenant une dette impayable... J’ai été viré parce que je m’y opposais... C’est contre cette logique que j’avais déjà rompu avec Papandréou. Alexis Tsipras m’avait choisi parce que je m’y opposais. Maintenant qu’il a accepté la logique que je rejette, je ne peux plus être candidat".


              • tf1Groupie 25 août 2015 16:36

                Le fait que Varoufakis s’affiche avec Montebourg ça dit de lui qu’il ne sait pas choisir ses fréquentations.

                Il n’a qu’à créer le Front de Gauche grec comme ça il sera chef et donc heureux.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 août 2015 18:45

                  @tf1Groupie
                  Quant on lit les couillonnades économiques qu’écrit Pierre Laurent, chef de la Gauche européenne, il vaut mieux être seul que mal accompagné... « Pierre Laurent, la Grèce et les mensonges... » par Jacques Sapir


                • L'enfoiré L’enfoiré 25 août 2015 16:44

                  Bonjour,

                   « Avant les vacances, pour Daniel Cohn-Bendit, Alexis Tsipras était un croisement entre le diable et un clown ».
                   Le problème, c’est que l’on ne sait pas vraiment qui est le diable et le clown.
                   J’ai mon idée sur la question mais qui ne sera pas nécessairement celle d’autres.
                   C’est un beau match mais celui qui gagne est toujours celui qui a le plus de potentiels.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 25 août 2015 16:47

                    Je crois que le problème grec est à placer en deuxième place après la Chine.
                    Ça c’est un tout autre morceau.
                    La Grèce n’a presque rien à mettre dans la balance.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 août 2015 09:33

                    @L’enfoiré
                    Pardi ! Mines d’or, pétrole et gaz, une paille !
                    Il suffit de voir comment l’entreprise US Noble Energy, qui a mis le grappin sur les réserves d’hydrocarbures grecques, se bat pour avoir le monopole sur les hydrocarbures d’ Israël !!


                  • Armelle 25 août 2015 17:00

                    Pour le diable, je ne sais pas mais pour ce qui est du clown, Cohn-Bendit avait raison !!!

                    Quel clown ce stipras !!! 
                    Et je me rappelle des commentaires ici des gochos , à l’époque de son élection,...« La victoire est là, vous verrez dans qqes temps un mouvement généralisé vivra en Europe » certains parlaient même d’un printemps Européen...
                    Ha, ha, ha mais quelle farce, quel troupeau d’idiots, et comme disait JL, nous avons la gauche la plus con du monde, c’est dire !!!!


                    • L'enfoiré L’enfoiré 25 août 2015 17:45

                      @Armelle bonjour,
                       Là, vous avez découvert le pot aux roses.
                       Il faut remonter à 1968 pour connaitre Cohn-Bendit.
                       Révolutionnaire dans l’âme.
                       Mais comme beaucoup, comme moi, il est devenu un peu plus raisonné, il a compris le « système » et comment tout fonctionne pour que cela marche.
                       « Être opportuniste » n’a de péjoratif que celui qui n’a rien pigé.
                       Comme je le disais, la Grèce est un problème mineur, très vite réglé.
                       La Chine qui se cache derrière un rideau opaque que de beaux gestes, c’est à un autre niveau.
                       Il parait de sources locales que Xi Jiping est en chute vertigineuse dans les sondages d’opinion depuis début 2015, c’est l’année de la chèvre
                       L’astrologie chinoise, je la suis depuis 2010..
                       Je n’y croyais pas, mais... le cycle est bouclé.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 25 août 2015 17:58

                      Créativité et imagination sont les traits de caractère du signe de la Chèvre.

                      Les Chèvres, ces grands ermites, ont besoin de solitude pour nourrir leur imaginaire.

                      Les Chèvres font en général de bons artisans, adroits et vifs. Ils excelleront dans toute activité qui laisse une grande liberté à leur esprit. Les chèvres sont aussi très pragmatiques dans leur vie de tous les jours. Peu matérialistes, leurs plus grandes richesses sont dans leur imaginaire.

                      Les chèvres n’ont pas la romance facile. Ils sont sujets à toute sorte d’anxiétés fabriquées, d’incertitudes biaisées, de tourments abracadabrants. Les chèvres ont besoin d’énormément d’amour, de soutien, et d’assurance affichée de leurs partenaires amoureux. Si une relation traverse des eaux troubles, la Chèvre ira se tapir au fond de son imaginaire.

                      Les Chèvres devraient apprendre à se relaxer et laisser les autres mener la danse de temps en temps. Une fois qu’ils auront compris ce qu’est une relation, la vie sera comme un champ de pâquerettes.

                      >>>

                      Si ce n’est pas clair, j’explique....


                    • L'enfoiré L’enfoiré 25 août 2015 18:12

                      Contrairement aux Grecs, les Chinois ont le sens des affaires.
                      Si vous ne connaissez pas que le foot, ça les intéresse, je vous l’apprends.
                      Ils aiment bien truquer le truc, ils ont une boule de cristal spéciale basée sur les chiffres.
                      La Chèvre est capricieuse... alors elle perd la tête.
                      De l’incongru est au programme sans vraiment une logique bien définie.
                      Mais elle a toujours un maitre incontesté du parti qui a tout planifié, quisait comment faire paitre le troupeau de chèvres.
                      Alors, espérons qu’il n’y aura pas trop de loup dans Ok Coral.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 août 2015 18:47

                      @L’enfoiré
                      Rien ne vous dit que mai 68 n’était pas une révolution colorée pour se débarrasser de De Gaulle ?


                    • L'enfoiré L’enfoiré 25 août 2015 19:02

                      @Fifi Brind_acier,

                       Ah, De Gaulle, le grand libérateur,... Je sentais que celui qui se mêlait de la vie des Québecois allait ressortir, à un moment donné.
                       Vous n’allez tout de même pas faire ressortir Napoléon de son chapeau à malices.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 août 2015 19:09

                      @L’enfoiré
                      Rassurez vous, je ne suis pas gaulliste, mais les Présidents qui ont suivi, étaient euro-atlantistes à souhait. Ils se sont bien gardés de défendre l’indépendance et la souveraineté de la France comme l’avait fait De Gaulle, seul point que je trouve positif dans sa carrière politique, mais pas négligeable, quand on compare avec nos ectoplasmes contemporains...


                    • L'enfoiré L’enfoiré 25 août 2015 20:35

                      @Fifi Brind_acier,

                      Je crois que vous n’avez pas tout compris de l’évolution de ce mot « souverainé ». C’est tellement devenu ringuard que cela en devient risible.

                      La souveraineté (du latin médiéval « superanus » qui dérive du latin classique « superus » « supérieur » ; et du concept grec Basileus) désigne le droit exclusif d’exercer l’autorité politique  (législative, judiciaire et/ou exécutive) sur une zone géographique ou un groupe de peuples vivant en communauté. Le concept émerge avec celui d’Etat, au Moyen Age. Le souverain est donc au départ une personne identifiée (le représentant de l’État, le roi) puis se détache de plus en plus de sa personne pour devenir un concept théorique indépendant et intemporel. La souveraineté n’est en principe qu’étatique, mais on voit apparaître aujourd’hui un concept de souveraineté qui se détache de plus en plus des États.".

                      Réveillez-vous...

                       


                    • tf1Groupie 25 août 2015 20:41

                      @Fifi Brind_acier

                      Et rien ne vous dit que ce n’est pas De Gaulle qui a fait assassiné JFK ...


                    • JMBerniolles 25 août 2015 21:00

                      @Fifi Brind_acier

                      Sur De Gaulle je vous conseille de lire 1943 de Max Gallo .... 

                      Je ne suis pas gaulliste mais je reconnais volontiers son apprt décisif et sa clairvoyance politique sur beaucoup de sujets... 
                      Nous sommes justement à fin du fin de l’héritage de sa gouvernance.... on voit le résultat.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès