Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Chassez le Rom, il reviendra au galop

Chassez le Rom, il reviendra au galop

Qu’est ce qui caractérise un Rom de Roumanie face à un roumain qui ne fait pas partie de cette ethnie ?

-un très grand taux de chômage, des familles nombreuses, et en corollaire l’absorption d’une grande part des aides sociales de l’Etat ;

-un très fort absentéisme scolaire et en corollaire un fort taux d’analphabètes ;

-un rapport différent à la mendicité et en corollaire des rentrées quotidiennes liées à cette pratique de l’ordre de 150 euros par jour par mendiant (150 euros nets d’impôts) dans un pays où cette somme représente le salaire mensuel brut minimum ;

-de fortes traditions héritées de leur origine (Inde, Pakistan) et en corollaire des vêtements aux couleurs chatoyantes, jupes longues et châles, des maisons aux formes complexes ;

-une volonté de ne pas perdre ses valeurs et ses traditions, avec son propre Roi et en corollaire des jeunes filles mariées dès leurs premières règles, une justice parallèle, des règlements de comptes entre familles ;

-des métiers liés au nomadisme comme la vente itinérante de bois, la récupération de la ferraille, la vente à la sauvette, et en corollaire une notion extrêmement particulière de la propriété privée ;

-une tradition d’indépendance dans les décisions et les actes et en corollaire des maisons construites sans permis de construire, des fêtes où les chanteurs sont payés en liquide, le travail au noir.

Globalement cela décrit une communauté qui peut recevoir des subsides de l’Etat sans pour autant chercher à s’intégrer, dont le nombre augmente en exponentielle (on parlait en 1990 de 3% de Roms en Roumanie, désormais on parle d’au moins 10%), et dont la majeure partie ne paye pas d’impôts.

Alors que la Roumanie ne cherche pas à les retenir et profite des failles du système européen, quelle surprise !

Et en plus ils sont dangereux ces Roms, ils volent à la tire, ils mendient, ils chantent dans le métro, bref des voleurs de poule, c’est insupportable … alors que nos délinquants « bien de chez nous » brûlent des voitures, tirent sur la Police, violent en réunion, attaquent des vieilles, c’est quand même plus respectable !

Dans les années 1990 un ami diplomate hongrois m’avait dit avec un grand sourire que l’ouverture de leur frontière vers l’ouest ne leur poserait pas de problème de fuite des cerveaux mais poserait un problème majeur à l’Occident, à savoir la venue sur son sol des déshérités et des groupes sociaux non intégrés, quitte à ce que ces « marginaux » transitent par la Hongrie, provenant de pays plus à l’est. Si cela était déjà mentalisé en Europe de l’est, ce devait bien l’être aussi en Occident.

Mais parlons de ce système européen et notamment de l’entrée de la Roumanie dans l’U.E.

Tous les gens qui, comme moi, ont vécu en Roumanie dans les années précédant 2007 savent très bien que ce pays n’était pas aux normes, qu’il aurait de grandes difficultés à s’y mettre notamment sur les dossiers justice, police et corruption. Mais d’autres éléments et intérêts sont venus parasiter ce dossier d’intégration et accélérer le processus de décision :

-en faveur de la Roumanie :

-une volonté historique pour l’Europe de réparer sa trahison de Yalta. Rappelons nous, la Grèce a un mouvement de résistance communiste extrêmement fort, elle a posé de sérieux problèmes aux allemands et à leurs alliés, Staline veut ce pays qui a une porte sur la méditerranée. La Roumanie a une tradition libérale, chrétienne, mais elle a soutenu le régime nazi jusqu’en 1944. Dans la balance une stratégie de blocs, c’est plus simple pour tout le monde que la Roumanie soit dans le giron du grand frère russe.

-en faveur de l’Europe et des USA :

-une main d’œuvre très bon marché, en 2010 le salaire brut minimum est de 150 euros mensuels. Quelle aubaine pour des sociétés comme Renault que d’y transférer leur production, donc rester dans l’Union, tout en donnant des salaires misérables. Quel capitaliste refuserait une telle aubaine ? Prolétaires de tous les pays, volez vous les uns les autres, si ce ne sont pas les salaires que vous vous disputez, ce sont les lieux de travail au rabais. A l’ère de la mécanisation, l’homme est devenu la bête de somme, au service d’un petit nombre d’individus qui concentrent le pouvoir économique et donnent des ordres à leurs féaux que sont les hommes politiques ;

-un fort potentiel agricole avec environ 50% de la population vivant dans le monde rural, des terres riches avec un haut rendement potentiel, des produits de saison dont les prix défient toute concurrence. Durant l’été 2010 la tomate se trouve sur les marchés au prix de 3,5 Lei le kilo (soit 0,8 euros), la pastèque est à 0,9 Lei le kilo (soit 0,2 euros). Bien sur la Roumanie n’est pas l’immense grenier a blé de l’Europe tel que peut le représenter la Turquie, mais c’est une terre chrétienne.

-un désert juridique où ont pu s’installer des banques et des compagnies d’assurance toutes puissantes qui n’hésitent pas pour les premières à faire payer des taux usuraires pour les transferts de fonds (5% de la somme transférée au lieu de 0,5% en Occident) et pour les secondes a offrir des polices d’assurance entre 3 et 4 fois plus chères qu’en Occident, à véhicule identique.

-en faveur du FMI et de l’OTAN :

Il n’y a plus aucun intérêt à dissocier ces deux organismes colonisateurs. Alors que les Etats d’Amérique du Sud se sont démarqués du premier, c’est au tour des pays d’Europe de l’est d’en être devenu les vassaux. Une politique économique décidée par l’UE les a jetés dans les bras du FMI, ils vont en ressortir sinon exsangues, du moins dépendants économiques et financiers. C’est le prix à pays à la fois pour l’affranchissement du joug soviétique et l’entrée dans le monde prétendu « libre ».

En parallèle, pour se sentir en sécurité ces mêmes pays dits de l’Est se sont battus pour entrer dans l’OTAN, la condition étant de participer à l’effort de guerre de ce bras armé des USA contre ceux qui ne lui plaisent pas. De l’Irak de Saddam Hussein, qui avait décidé de vendre son pétrole en Euros et non plus en dollars, à la Yougoslavie de Milosevic qui ne voulait pas de bases américaines sur son sol, les USA ont besoin de forces vives, de supplétifs qui resteront à la charge de leurs pays respectifs en fin de mission. Car ce ne sont ni les USA ni l’OTAN qui vont payer les retraites de ces militaires bon marché, mais bien ces mêmes pays qui empruntent au FMI pour respecter les normes budgétaires européennes (le paiement des retraites en Roumanie est l’objet d’un tel emprunt) et qui, en même temps, financent l’effort de guerre d’un pays tiers.

Et les Rom, dans tout cela :

Le risque de voir cette minorité ethnique franchir les frontières a pesé bien peu face au marché que l’Europe de l’Est représentait pour le capitalisme et aux intérêts militaires des USA. La Roumanie est simplement entrée dans l’U.E. « sponsorisée » par les USA et le grand capital, qui y ont vu chacun leur intérêt.

Et si nous synthétisons ces deux façades d’un même problème, ne devrions nous pas en conclure que ces tsiganes (qu’ils soient roumains, bulgares, tchèques, hongrois,..) représentent le dernier carré de résistance au capitalisme, essayant encore et toujours de vivre en « Hommes libres », (c’est-à-dire en Rom au sens initial du mot), et que donc au lieu de leur jeter l’opprobre nous devrions les regarder par deux fois. Et pourquoi ne pas faire comme eux en ce qui concerne l’indépendance vis-à-vis des Etats, des taxes et des impôts ! Car au final c’est aussi avec mes impôts que l’Etat français indemnise les familles des militaires français morts en participant à l’expédition coloniale en Afghanistan, expédition dont le seul résultat remarquable est qu’elle a laissé passer la production d’opium de 185 tonnes en 2001 à 6.900 tonnes en 2009, et a permis à celle de cannabis de dépasser le Maroc avec 24.000 hectares de terres cultivées.

Gérard Luçon

Ancien Directeur au Ministère français de la Justice

Officier de l’Ordre National « Etoile de Roumanie »


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • parzifal 2 septembre 2010 15:55

    Merci pour cet excellent article !
    Il n’y a rien à ajouter...


    • vinvin 2 septembre 2010 16:04

      Pourquoi ne pas ouvrir ( des camps de travail,) en France afin d’ y « déporter » les Roms ?


      Vu que lorsque on les fout a la « lourde » ils reviennent, avec cette méthode au moins ils ne reviendraient pas !



      VINVIN.

      • Gérard Luçon Gerard Lucon 2 septembre 2010 16:20

        juste une petite précision, comme j’ai mentionné des chiffres en voici la source :
        ONU
        UNODC World Drug report 2009


        • Crab2 2 septembre 2010 16:24

          Encore un article de plus, pour faire un blablabla – comme toujours – hors sujet

          Redire une fois de plus qu’il ne saurait y avoir de passe droit pour les étrangers

          Suite sur...

          Racisme ? Ils crachent sur la France

          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/08/18/racisme-ils-crachent-sur-la-france.html


          Crab




          • joelim joelim 2 septembre 2010 16:29

            Il faut renvoyer les Roms qui mendient, à la Roumanie de s’en occuper d’autant qu’il y a des milliards d’euros budgétés pour çà et non utilisés parait-il !...

            Les autres sont bienvenus, encore faudrait-il supprimer la « taxe au premier emploi » qui leur pose tant de difficultés. Les Roms, souvent sédentaires, auraient leurs propres villages, sous réserve de s’en occuper et de les garder en état de salubrité (je sais ce n’est pas évident, le donnant-donnant doit être constant).

            Ils auraient au moins un débouché pour ceux qui sont dans la culture musicale, je rêverais que les mariages et enterrements français soient accompagnés de cette merveilleuse musique, le père de Sarkozy a bien raison, c’est très compréhensible qu’ils fassent danser tous les Balkans ou presque...

            Et on ne parle pas du violon tzigane hongrois folklorique qui ne fait danser personne. Un exemple de ce dont je parle : amza02.

            Même avec des instruments modernes çà reste de la musique 100% tzigane, avec une virtuosité à tomber par terre y compris par les solistes classiques quand ils découvrent souvent bouche bée cette manière unique de jouer de la musique...

            En plus « classique » : SALI OKKA ou encore -Sali Okka - Eddy Romania - In Romania 2009 enfin quand je dis classique, c’est dans un certain sens car à mon avis pour les oreilles non accoutumées çà doit être une musique carrément sauvage. smiley Mais il faut savoir que ce sont les non-tziganes qui payent pour cette musique. Les Rroms jouent aussi pour eux (en fait les musiciens jouent presque tout le temps d’où leur capacité) mais avec un tempo moindre.

            • slipenfer 2 septembre 2010 16:32

              CD ROM a redondance cyclique


              • asterix asterix 2 septembre 2010 17:31

                La dernière extension de l’Europe a été géostratégique et non impulsée par un système de valeur. Que le grand capital y trouve son compte, cela ne fait aucun doute. Mais les fouteurs de merde de la CIA, je ne vois pas trop l’avantage qu’ils pourraient en tirer. L’oncle Sam a bien plus à faire 4.000 km plus loin. Transporter des ballots de came, par exemple. 


                • La sentinelle La sentinelle 2 septembre 2010 18:56

                  Bonjour

                  un rapport différent à la mendicité et en corollaire des rentrées quotidiennes liées à cette pratique de l’ordre de 150 euros par jour par mendiant (150 euros nets d’impôts) dans un pays où cette somme représente le salaire mensuel brut minimum ;


                  1) 150€ par jour par trente jour cela représente 4500 € par mois. Si c’est le salaire brut minimum, j’ai raté un truc.

                  2) En prenant en exemple une famille avec 4 enfants plus la mère qui mendie, cela représente 22 500 € de rentrée mensuelle dans le ménage.

                  Franchement, entre nous, rien ne vous choque quand vous écrivez cela ?

                  A+


                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 3 septembre 2010 06:00

                    non, cela ne me choque pas, vous avez bien calculé, il est vrai que s’ils se prostituaient ils gagneraient plus que 150 euros par jour et au lieu de l’Audi 8 leurs parents auraient une Bentley pour tirer la caravane


                  • toubab 3 septembre 2010 10:16

                    Cesson les clichés « Cartes postales »,les Roumains « roms » ne sont plus nomades depuis des décennies,il vivent en bidon-villes à la périphérie des villes et des délaissés d’emprise publique.
                    Que font tous les amateurs franchouillards d’Exotisme au rabais pour aider le Quart Monde bien d’chez nous ?
                    Il y va des pisseurs de copies d’Agora Vox à ce sujet, comme il en est dans la chanson de Brel sur les Dames Patronnesses qui cousent des tricots couleur caca d’oie pour mieux reconnaitre ses pauvres à la Messe !


                  • leypanou 3 septembre 2010 11:09

                    Merci à l’auteur d’avoir publié cette réflexion qui sort de l’ordinaire. Les simples d’esprit sur ce site sont incapables de comprendre cela : leur cerveau est en état de non fonctionnement avancé. Que la présence de ces roumains puisse indisposer certains, cela est un fait. De là à en faire tout un plat pour se faire bien voir par la frange la plus stupide de la population, il n’y a qu’un pas que le gouvernement actuel s’est empressé de franchir ! La France est en voie de laquaisation avancée de l’interventionnisme états-unien, sous prétexte de lutte contre le terrorisme : après 9 ans, les armées des pays parmi les plus puissants du monde avec les armes les plus sophistiquées sont incapables de vaincre une poignée de talibans qui parait-il est vomie par le peuple afghan ! Quelle honte !


                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 3 septembre 2010 18:54

                      Directeur de « Ocolul silvic », ... mon cul ...cet organisme est pourri jusqu’a la moelle, et chacun fait ce qu’il veut dans son coin y compris fermer les yeux sur les vols de bois commis par les tsiganes, moyennant une petite commission, on n’a jamais vu en Roumanie un garde forestier faire faillite, malgre un salaire de base lamentable


                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 5 septembre 2010 05:53

                      j’ai écrit :
                      « des métiers liés au nomadisme comme la vente itinérante de bois, la récupération de la ferraille, la vente à la sauvette, et en corollaire une notion extrêmement particulière de la propriété privée »
                      Donc à la relecture vous devriez pouvoir comprendre ce que je dis et ce que je veux dire

                      Quand à la quantite annuelle de bois volé par les Roms, elle est moindre que la surface « déforestée » depuis 1989 et cela plus sous la coupe de certains hommes politiques de l’UMDR (notamment un sénateur ancien membres des jeunesses communistes sous Ceausescu, devenu milliardaire, objet d’enquête pénale depuis des lustres pour évasion fiscale entre autres, et vivant dans l’impunité totale car, élu de la République, il est intouchable).


                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 3 septembre 2010 18:50

                      violee par 5 roumains ou violee par 5 Roms ? That is the question .....


                      • Agoravix 25 septembre 2010 15:26

                        Pour savoir qui est un Rom, il suffit d’interroger les roumains. Ils vivent avec depuis des siecles et ne sont pas pret de l’accepter.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès