Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Chers amis britanniques, montrez-nous l’exemple : sortez (...)

Chers amis britanniques, montrez-nous l’exemple : sortez !

Aujourd’hui, la grande nation britannique a la chance de pouvoir se prononcer sur son maintien dans cette construction devenue monstrueuse qu’est l’Union Européenne. Espérons que les britanniques sauront faire abstraction des arguments démagogiques et du recours à la peur des partisans du Bremain.

 
Liberté et démocratie contre bureaucratie totalitaire
 
Bien sûr, les partisans du Bremain affirment que ceux du Brexit utilisent la peur, des migrants surtout. Bien sûr, Londres a gardé un bien meilleur contrôle de ses frontières en s’abstenant de rejoindre Schengen. Mais en même temps, l’UE veut imposer des quotas d’accueil de migrants, l’argument restant donc parfaitement légitime, même s’il y a eu des abus dans son utilisation. Et les partisans du Bremain ne sont pas les derniers à utiliser la peur dans leur argumentation, annonçant une crise et osant chiffrer la perte pour les ménages  ! D’abord, on peut rétorquer que l’argument de la croissance est assez culotté quand on voit la performance de l’UE et plus encore de la zone euro depuis sa création : c’est l’ensemble de pays développés à la plus faible croissance ! Le Bremain est bien plus peureux que le Brexit.
 
Bien sûr, les partisans du Bremain évoquent les rétorsions possibles sur la Grande-Bretagne, comme l’a fait Emmanuel Macron, ce qui serait pénalisant pour ses exportations et son secteur financier. D’abord, on peut souligner que l’UE est la partie du monde la plus ouverte à tous les mouvements de biens, de capitaux ou de personnes et donc que même ceux qui n’en font pas partie y ont largement accès, comme les fabricants de pneus ou les sidérurgistes chinois (pour qui le marché étasunien est fermé). Ne serait-il pas surprenant de fermer nos frontières à Londres, mais pas à Pékin ? Enfin, Londres pourrait économiser tout ou partie de sa contribution financière à l’UE, un gain direct et sûr pour les citoyens britanniques, au contraire des fantasmes totalement biaisés de ceux qui imaginent une perte économique.
 
Mais surtout, quitter l’UE, c’est aussi se libérer du joug délirant des eurocrates et pouvoir n’accepter que ce que Londres voudra. Mais cela, les ayatollahs eurobéats auront sans doute du mal à le comprendre, eux qui ont le réflexe totalitaire toujours proche. L’eurotroll qui ère sur ce blog a souvent répété le fait que, libérée de l’UE, Londres pourrait mener des politiques encore plus ultralibérales comme argument pour s’opposer au Brexit. Mais le gaulliste que je suis pense que chaque peuple doit pouvoir choisir son destin et même si je critique depuis toujours l’ultralibéralisme, je respecte les choix faits par les Français et les autres, même si je peux les critiquer et les combattre. Merci d’apporter de l’eau au moulin de ceux qui, comme moi, dénoncent le fait que l’UE est une camisole pour nos démocraties européennes.
 
Moi, je souhaite quitter cette camisole qu’est l’UE et j’espère que les britanniques seront à l’avantgarde du démontage de cette construction de plus en plus monstrueuse qu’est l’UE. De toutes les façons, ce n’est qu’une question de temps. Plus les Etats ajoutent les traités, plus les tensions grandissent, plus toutes les contradictions ou les conflits patents d’intérêt se révèlent. Avec ce référendum, en redonnant la parole au peuple, Londres a ouvert la boîte de Pandore. Le lien de nos pays avec l’UE est parfaitement révocable et cette organisation sera mortelle, comme toutes celles qui l’ont précédée. Ce monstre bureaucratique, anti-démocratique et antisocial qui ne défend les intérêts que des plus puissants, finira dans les poubelles de l’histoire, sans que personne, ou presque, ne la regrette.
 

Pour la liberté, pour la démocratie, j’espère que vous montrerez le chemin. Faites l’histoire en démarrant le démontage de ce monstrueux machin qui se dit abusivement européen. Que ce soit demain ou plus tard, nous pourrons alors construire une Europe démocratique de coopérations seulement volontaires.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • Clofab Clofab 23 juin 09:17

    Excellent article.


    • taktak 24 juin 16:54

      @Clofab

      tous ensemble, faisons front pour la démocratie.

      Signer et faites signer la pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’euro


    • vincz777 24 juin 18:03

      @Clofab

      J’aimerais que ce soit vrai... Malheureusement le Brexit me semble être avant tout un préambule à l’Europe fédérale...


    • aimable 23 juin 09:34

      l’Europe humaine promise , est en réalité une Europe de l’esclavage des peuples et tout ceci un peu grâce aux Britanniques alors qu’ils sortent ne peut être qu’une excellente chose, pour eux c’est un peu l’arroseur arrosé


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juin 09:44

        @aimable
        Une Europe construite par les Américains sur le modèle économique prévu par Hitler pour l’ Europe après la guerre, il a fallu vraiment beaucoup de propagande pour faire avaler qu’il s’agissait « d’une Europe humaine »...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juin 09:40

        Quelle arnaque que cet article ! Mais aussi , quel aveu ! Les adeptes « d’une Autre Europe » sortent du bois, enfin. Il ne s’agit pas du tout de vanter le Brexit pour une sortie définitive de la construction européenne, mais de sortir... pour re-rentrer dans une Autre construction européenne !


        « Que ce soit aujourd’hui ou plus tard, nous pourrons alors construire une Europe démocratique de coopérations seulement volontaires »

        Un pays qui sort de l’ UE, redevient un Etat indépendant et souverain, et peut signer des accords de coopération dans le monde entier, pas seulement avec les pays européens !
        Le Portugal et l’ Espagne sont tournés vers l’Amérique latine, qu’ont -il à faire de la Pologne ou de la Suède ?


        La France est historiquement tournée vers les pays francophones, elle pourra signer des accords de coopération avec le Vietnam ou le Sénégal.
        Ou se tourner vers les pays des BRICS, comme l’ Iran ou la Russie.
        Ou vers le Canada, ou la Chine, que de Gaulle a été le premier à reconnaître.
        Qu’avons nous de commun avec la Lettonie ou la Hongrie, que les Français ne savent même pas où ça se trouve ?

        L’UPR est bien la seule organisation a proposer la sortie définitive de la construction européenne, alors que tant d’autres n’arrivent pas à imaginer que la France puisse à nouveau être indépendante et souveraine, et libre de ses décisions ... Et ça se dit Gaulliste, mais quelle arnaque !!
        D’ailleurs, maintenant tout le monde, peu ou prou, se dit Gaulliste pour vendre sa soupe de réformistes européens : Philippot, Hollande, Sarkozy ou Fillon ..., quelle imposture !
        De Gaulle doit s’en retourner dans sa tombe.

        • zygzornifle zygzornifle 23 juin 09:52

          c’est le molosse Merkel qui a la clé de la porte de sortie au fond de sa gueule et personne n’aura assez de courage pour aller la chercher ..... ce Brexit est une minauderie une parodie histoire de faire croire que les citoyens on un libre arbitre ..... les dés sont pipés ....


          • fred.foyn Le p’tit Charles 23 juin 12:25

            Les « British » au bord de la crise de nerf...resteront dans l’UE grâce à l’argent... !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juin 18:23

              @Le p’tit Charles
              Mais c’est la France qui va faire des économies, en cas de Brexit, savez-vous ? Les fameux « rabais », « I want my monney back », ce sont les pays les plus riches de l’ UE qui les touchent et la France paye...
              "Le « chèque britannique » a fait des émules….

              "Ce fut le Royaume-Uni qui inaugura ce genre de demandes il y a 30 ans, et l’on se rappelle encore l’inflexibilité de Margaret Thatcher qui exigeait de retrouver une partie de l’argent versé avec pour formule choc : « I want my money back  »

              C’est ainsi que le Royaume-Uni obtint, en 1984, ce qu’il est convenu d’appeler le « chèque britannique » et qui est versé annuellement chaque année depuis lors.

              Ce que l’on sait moins, c’est que l’Allemagne a également obtenu un « chèque » annuel pour minorer sa contribution nette à partir de 1985. Que les Pays-Bas, l’Autriche et la Suède ont aussi obtenu leurs « chèques » annuels à partir de 2002. Et que c’est désormais le Danemark qui bénéficie aussi d’une telle correction.

              …mais la France n’a rien demandé et paye pour les autres !

              Pour sa part, la France, qui est pourtant le 2e contributeur net au budget de l’UE, avec un taux de retour largement négatif, ne bénéficie d’aucune ristourne.

              Elle est en revanche le principal financeur des rabais accordé aux autres États."


            • fred.foyn Le p’tit Charles 24 juin 06:36

              @Fifi Brind_acier....Moins con que nous, ils sortent en fait...MLP avait raison donc.. !


            • philippe baron-abrioux 24 juin 09:02

              @Le p’tit Charles

               
               BONJOUR ,

               bravo pour votre prédiction !

               hier soir , les « british » restaient dans l’ U.E ,mais ce matin changement de programme .

               comme quoi ,même l’argent comme vous le dites, n’est pas encore la seule clef de compréhension de la situation européenne , contrairement à ce que vous aviez si souvent affirmé et avec une belle assurance .

               bonne fin de journée .

               P.B.A

               


            • Werner Laferier Werner Laferier 23 juin 13:10

              Les britanniques ne sortiront pas, certainement pas pour le délire de vieux nationaliste qui ne cherchent qu’a diviser les occidentaux, l’Europe et le bloc occidental n’a jamais été mieux uni que sous l’UE.
              Les nationalistes travaillent d’arrache-pied aux théories du complot.
              Quand les résultats ne vont pas dans leur sens les démocrates de pacotille pensent toujours qu’elles sont truquées, le résultat est connue d’avance selon l’avis et le sondage des citoyens britannique et ira dans le sens de l’UE car nous ne pouvons pas nous permettre d’être divisé face à l’axe du mal, les nord-coréens, les russes, les syriens et tous ceux qui participent au terrorisme international n’hésiteront pas à tuer des occidentaux et jeter leurs missiles sur l’Europe si le bloc occidental s’effondre entrainant la chute de toutes les démocraties dans le monde.
              Donnez moi une seule raison pour que les Anglais quittent l’UE ?
              L’UE a permis une immenses avancées, notamment dans les domaines de l’éducation et de la recherche et nous vous prions de croire qu’il n’y a pas un chercheur, pas un enseignant de haut niveau, pas un étudiant britannique qui soit partisan de la sortie de UK de l’UE.


              • Auxi 23 juin 16:45

                @Werner Laferier


                Spartagugusse, sort de ce corps ! smiley

              • Ouam2 (---.---.41.186) 23 juin 17:50

                @Werner Laferier :

                « ....car nous ne pouvons pas nous permettre d’être divisé face à l’axe du mal, les nord-coréens, les russes,.... »

                 

                Enfin « LE » commentaire réaliste ET intelligent que j’attendais !!!

                 

                Tu à raison camarade Werner, balancons derechef des missilles nucléaires sur la poire de cet encul.. de poutine, ce nazillon qui refuse d’entrer dans NOTRE europe, si bonne, généreuse, offrant des réeles perspectives d’avenir, qui va renvoyer enfin nos codes du travail, notre sécu, et nos retraites publique dinausoresque d’un autre monde, vers le neant qu’elle n’aurait jamais du quitter.

                Libérons le joug du code du travail, libérons enfin les forces créatices (libéliralisations tout !), ne regardons plus vers ce passé démodé, pronons le tout ogm ET le TAFTA (etcet...)


                Merci, merci, merci pour ton immense clairvoyance si éclairée !


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juin 18:03

                @Werner Laferier
                Jacques Sapir analyse les bonnes et les mauvaises raisons des uns et des autres...
                ... L’OTAN, qui tient à ce que son troupeau européen reste bien groupé......
                Les entreprises françaises qui ont leurs sièges installés dans ces petites îles anglo normandes, fiscalement, si accueillantes etc...


              • Ar zen Ar zen 23 juin 18:13

                @Ouam2

                😜😜😜😀😀😀😀😀


              • Ouam2 (---.---.41.186) 23 juin 18:50

                @Ar zen
                Malheureusement tes icones ? ne passent pas sur mon browser smiley

                (&#128540, etc...)


              • Ouam2 (---.---.41.186) 23 juin 18:55

                @Fifi Brind_acier :

                « Les entreprises françaises qui ont leurs sièges installés dans ces petites îles anglo normandes, fiscalement, si accueillantes etc... »

                Oui 40 ou 50 grands groupes l’int officiellement déclaré ce matin, tellement ils méprisent les gens qu’elles n’ont meme plus la décence de la discression qui devrait s’imposer.

                Cela démontre que nous avons perdu (c’est juste une question de temps), ou ca va se finir dans une énorme révolte incontrolable ? comme viens de prévenir récemment le tolier de la dgsi


              • Ar zen Ar zen 23 juin 19:16

                @Ouam2

                Des grands sourires et des clins d’œil !


              • Ouam2 (---.---.41.186) 23 juin 22:17

                @Ar zen : Merci.


              • jakem jakem 23 juin 22:23

                @Werner Laferier
                 J’aimerais bien vous voir, une fois, pour observer la tête du taré que vous êtes.

                1- l’Occident mieux uni que jamais ? quel Occident ? l’Europe seule ? et jusqu’où ? l’Europe et les E.U. ? l’Europe + les E.U. + l’Australie ?

                Occident uni ??? urgent de passer à l’atelier mon vieux ! Même pas fichu de mener une guerre efficace contre ses ennemis mortels.

                La prétendue ministre des Affaires étrangères de la prétendue Union n’a pas bougé une ride de son cul pour TENTER de proposer une éventuelle solution acceptable à l’invasion d’exilés.

                Une autre illustration de « votre unité » : les milliers de tonnes de marchandises merdiques subventionnées ( par les salopards de Bruxelles ) à des contingents de salopards-exploiteurs « agricoles » qui sont acheminées vers l’Afrique et y sont vendues moins cher que les produits locaux. Ca c’est de la mentalité !

                2- les Nationalistes sont des patriotes, pas des pourris de collabos de votre espèce. Ils ne font que constater l’existence indéniable d’une connivence totale entre les euro-fachos et les journaleux. J’ai passé environ 1/2 heure devant la télé : on n’y voit que de la propagande en faveur de l’europourriture et de Merkel.

                Aucun prétendu journaliste ou démocrate n’a l’honnêteté de lancer un vrai débat ( en laissant parler les gens sans les interrompre) afin d’aborder le manque et le refus systématique de démocratie en eurokratur, son fonctionnement occulte et illégal ( eurogroupe, kommissaires cooptés à double ou triple fonction même pas prévue par les traités, etc), les gaspillages par millions, les avantages indus et rémunérations excessives, les magouilles... toute la vie quotidienne des mafieux profiteurs que vous défendez.

                3- on a des ennemis mortels potentiels ? ça c’est sûr ! et ce n’est certainement pas l’euroPOURRITURE qui nous en protégera. Qui fait la guerre sur le terrain ? Qui paye ? Qui meurt sur le terrain ? Pas les traitres, les vendus, les collabos.

                4- si vous ne connaissez aucune raison pour que nos cousins Rosbif s’en aillent, alors renseignez-vous.

                Votre dernière affirmation indique l’état de fanatisme et de dégénérescence avancée de votre esprit.

                5-« des avancées en matière d’éducation » ???? encore plus taré que je ne le croyais ! l’euroPOURRITURE exige la médiocrité partout ; son projet est la suppression des maîtres et leur remplacement par des ordi. Quelques uns seront gardés pour faire de la garderie justement.

                l’ €POURRITURE c’est la tiers-mondisation des pays d’Europe avec un avenir aussi prédéterminé qu’un pays musulman.


              • cétacose2 23 juin 13:50

                Please ! Messieurs les anglais tirez vous les premiers....et revenez nous chercher ....


                • Ahmed Jouany 23 juin 16:07

                  @ L’auteur


                  Sortir de l’Europe serait certes salutaire. Vivement la fin à cette dictature...
                  Mais vous-y croyez vraiment qu’ils vont voter pour la sortie avec toute la propagande et la manipulation faites autour de ce vote ? J’ai envie d’y croire, mais les gens sont comme ils sont : ils se plaignent, de là à passer à l’acte... Mouais...

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juin 18:10

                    @Ahmed Jouany
                    La même situation s’est présentée en Suède, lors du referendum sur l’entrée dans la zone euro, les Suédois ne se sont pas laissés impressionner...


                  • Ahmed Jouany 23 juin 16:09

                    @ L’auteur


                    Regardez la votation récente en Suisse sur l’instauration d’un RBI : quelle idée de bon sens ! Et pourtant, le bon petit peuple l’a largement rejetée en votant, une fois n’est pas coutume, contre ses intérêts. Docile et pas téméraire, je vous dis.

                    • Ar zen Ar zen 23 juin 19:25

                      @Ahmed Jouany

                      Pour la Suisse et le RBI ce n’est pas si simple. La Suisse présente, dans son ensemble, un chômage à 3%, soit un chômage structurel. Vous perdez votre boulot, vous en retrouvez un ! La réflexion en France et en Suisse ne peut pas être de même nature. Détrompez vous, les Suisses ne sont pas dociles du tout. Ils ont une expérience démocratique hors du commun si l’on doit la comparer à celle des Français. Les Suisses votent 4 fois par année du fait de l’initiative populaire inscrite dans la constitution.

                      Vous avez un regard de Français sur les Suisses qui, contrairement à nous, possèdent une démocratie semi directe, le peuple reste le souverain, toujours !


                    • Ahmed Jouany 23 juin 22:47

                      @Ar zen

                      3% de chômage en Suisse, la bonne blague... Trouver du boulot en Suisse est loin d’être simple. ET ceux qui trouvent du boulot, avec un simple CFC, émargent à 3’800.- mensuels. Allez vivre en Suisse avec ça considérant le prix des loyers, de la bouffe, du coût de la santé, etc. Mais la Suisse est forte en marketing pour faire croire que tout va bien, faudrait pas effrayer les évadés fiscaux... Les Suisses ne sont pas nécessairement dociles, mais aptes à gober n’importe quelle couleuvre et tout aussi individualistes qu’ailleurs. Du coup, quand il faut voter, il vote par peur de perdre. Vous auriez dû suivre au rasoir les motivations profondes de ceux qui ont rejeté l’initiative RBI : pas envie d’immigrés... pas envie de payer les gens à rien foutre... pas envie d’avoir un peu moins pour sortir les moins bien lotis de leur condition... Les Suisses sont aussi bêtes et méchants qu’ailleurs, l’arrogance en plus. Certes, ils disposent d’une démocratie populaire enviable. Mais qu’en font-ils vraiment ? Rien d’intelligent. Un mouton, ça n’a jamais fait un cheval de course.

                    • Ar zen Ar zen 23 juin 23:04

                      @Ahmed Jouany

                      Visiblement vous parlez de quelque chose que vous ne connaissez pas. C’est très superficiel ce que vous écrivez. Vous reprenez ce que vous avez entendu sans jamais vous intéresser à la question. Si vous vouliez être objectif vous prendriez vos renseignements. Mais le voulez-vous vraiment ?

                      Alors faisons le compte ensemble. D’accord 3800 francs mensuels (très petit salaire). Admettons un loyer à 1500 francs. Défalquons l’assurance santé 300 francs. Reste 2000 francs.

                      En France, un SMIC à 1200 euros. D’accord. Un loyer à 700 euros. Reste 500 euros.

                      Avez vous quelques chose à ajouter ? Merci.

                      J’oubliais. Allocation pour le premier enfant : 400 francs. Vous pouvez me donner le chiffre pour la France ? En Suisse 40 francs pour emprunter toutes les autoroutes pendant toute une année. Un seul Paris-Lyon c’est combien ?

                      Rien ne vaut mieux qu’un bon tableau synoptique. Je vous fais une concession. J’avais omis le taux sur Genève, bien plus élevé qu’ailleurs en Suisse. La moyenne est donc à 4,5%. Pas mal quand même.

                      Dernière précision. L’économie bancaire entre pour 9% dans le PIB de la Suisse, la France pour 5%, la Grande Bretagne pour 25% et le Luxembourg pour 29%. C’est ballot n’est-ce pas ?

                      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Taux_de_ch%C3%B4mage


                    • Ahmed Jouany 24 juin 00:00

                      @Ar zen


                      Votre condescendance ne m’impressionne pas, c’est vous qui devriez vous renseigner. Je vis au milieu des Suisses et mes renseignements, mon vécu sont à des années lumière des théories théoriciennes que vous proposez.. Je suis marié à une Suissesse.

                      En Suisse : 

                      - Un loyer à 1’500.-, dans vos rêves, mettez 500.- de plus pour être plus proche de la réalité
                      - La bouffe x 2 par rapport à la France
                      - Assurance santé à laquelle il faut ajouter la franchise que vous oubliez vous pourtant si bien rencardé
                      - Vous comparez un salaire net à un salaire brut. A Genève, 3’800.- x 80% = 3’040.- nets avant impôts
                      - Assurance auto x 2,5 par rapport à la France majoré des frais de plaque, des révisions et réparations qui sont énormes par rapport à ce qu’on peut trouver en France,
                      - etc. etc.
                      Sur 3’800.- -> Rien avant la fin du mois, un paquet de Suisses fonctionnant avec des découverts et autres conneries du même genre
                      Allocation pour le premier enfant, selon le canton, le max étant Genève dont ma femme et moi relevons : 300.- et non pas 400.-
                      Vignette à 40.- avec des coûts auto (assurance, garage, service de la navigation...) que nous n’avons pas ici.
                      3% c’est sans les chômeurs LD, les gens en formation, les indépendants qui rament, etc. qui sont sortis des chiffres du chômage, ça fait plus présentable comme chiffre. 
                      C’est vous et vos démonstrations partisanes et bancales qui êtes ballot. Suivez votre conseil et allez vous former sur le terrain au lieu de jouer les professeurs de sciences économiques... Et profitez-en pour vous familiariser avec les mathématiques quand vous faites des comparatifs chiffrés, ça peut vous servir.

                    • Ouam2 (---.---.41.186) 24 juin 06:15

                      @Ahmed Jouany :

                      Venez vivre en france sur paris avec un smic, vous verrez de suite la différence.

                      Déja il vous sera impossible d’avoir une voiture, (ou alors ca sera pour dormir dedans)

                      Bonne journée,


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 juin 06:44

                      @Ahmed Jouany
                      Les revenus moyens en Suisse tournent autour de 8000 euros par mois.


                      La démocratie en Suisse, on a rien de mieux en magasin, vous préférez la situation en Europe ? Quand on vote NON, ils font comme si on avait dit OUI ?

                      Quant à l’ immigration, quel pays européen demande à sortir de l’ OTAN et que cessent les guerres d’ingérence et les vagues de réfugiés ? Aucun.

                      L’UE finance le Sultan Erdogan, au lieu de financer la reconstruction de la Syrie et de l’ Irak.


                    • Ar zen Ar zen 24 juin 07:06

                      @Ahmed Jouany

                      Votre leçon ne prend pas ! Les 400 francs c’est effectivement pour les enfants de plus de 16 ans. Et pour le troisième 500 francs, n’est-ce pas ? Nous allons être d’accord sur l’allocation de 300 francs pour le premier enfant. Et votre réponse pour le premier enfant en France ?

                      Parce que vous pensez que les chiffres du chômage ne sont pas « bidonnés » en France ? L’exemple que vous donnez n’est pas bien solide.

                      Je maintiens qu’un appartement de 50-60m2 est bien à environ 700 euros dans les villes, selon les régions (Annemasse par exemple), et à 1500 francs en Suisse à Genève.

                      Parce que vous pensez qu’en France les gens ne paient pas d’assurance automobile, ne paient pas de carte grise, ne paient pas les frais de garage ? C’est certes plus onéreux qu’en France mais entre un SMIC à 1200 euros en France et un tout petit salaire de 3800 francs en Suisse, il vaut mieux vivre en Suisse. Votre niveau de vie sera plus élevé.

                      Osons une comparaison à métier bien égal. Une infirmière en France et une infirmière en Suisse. Qui a le meilleur niveau de vie ? Un instituteur en France et un instituteur en Suisse. Qui a le meilleur niveau de vie ? Je vous écoute Ahmed Jouany, quel est le différentiel de salaire pour ces 2 métiers.

                      Vous pouvez bien faire vos comptes dans tous les sens, le niveau de vie est plus élevé en Suisse qu’en France. Quel est le prix d’une voiture en Suisse comparé au salaire ? Quel est le prix des meubles, chez Ikéa par exemple, en Suisse et en France ?

                      Donnez des arguments. Le tableau que j’ai mis à votre disposition déssert votre opinion ? Je ne suis pas en cause. Essayez d’être de bonne foi. Vos jugements ad hominem n’apportent strictement rien à notre échange. Bonne journée.


                    • Ahmed Jouany 24 juin 08:27

                      @Ar zen

                      Votre entêtement frise le ridicule. C’est vous qui faites la leçon. Pour ma part, je vous donne des informations réelles, empiriques par sorties de mon cul comme vous le faites. Non seulement vous racontez n’importe quoi, mais vous enfoncez le clou. Vous donnez deux chiffres et vous appelez ça un tableau... Je vais arrêter cette discussion ici car c’est vous qui parlez de choses que vous ne connaissez pas et ne comprenez pas. Je ne vois pas l’intérêt de débattre avec un âne autosuffisant qui voudrait m’apprendre comment je m’appelle... Et comme on dit « je ne parle pas aux cons, ça les instruit ». 

                    • Ahmed Jouany 24 juin 08:37

                      @Fifi Brind_acier

                      8.000 euros par mois... Et vous gobez ça ? Venez bosser à Genève ou dans le canton de Vaud et on en reparle. N’importe quoi. C’est pour ça que la dictature made in France a de beaux jours devant elle, les gens avalent toutes les fadaises. Un ami bosse à Genève comme chef de produit pour une multinationale connue. Il émarge à environ 6’500.- mensuels. On est loin des 8’800.- (8.000 euros x 1,1). Et lui fait partie des bien payés. 

                      Bien sûr que la démocratie suisse est enviable sur le papier, mais dans la réalité ils ont font quoi les Suisses ? Pas grand chose. Ce pays est vieux et vit sur ses acquis. La pauvreté y a explosé et n’en déplaise à l’autre imbécile de Ar Zen, y trouver un emploi correct et y survivre est de plus en plus sportif. Ma femme rame depuis 10 mois dans sa recherche d’emploi. La voisine, une quinqua genevoise, pareil. La fille d’un pote sur Lausanne, âgée de 23 ans, se fait traiter de parasite par le chômage parce qu’elle a l’heur de ne pas trouver de travail et c’est comme ça un peu partout. Et après il faut lire qu’on y retrouve du boulot du jour au lendemain, putain... Seuls les frontaliers tirent parfois leur épingle du jeu, mais c’est de plus en plus dur.

                    • Ar zen Ar zen 24 juin 09:16

                      @Ahmed Jouany

                      Vous me traitez d’imbécile, je pourrais vous traitez d’idiot et d’abruti mais je m’abstiendrai.

                      Vous pensez que vos exemples font des généralités ? A regardez le bout de ses chaussures on ne voit pas celles des autres ni même où nous conduit le chemin. Parce que vous êtes à Genève vous vous croyez autorisé à écrire des contre-vérités ? Vos exemples ne peuvent pas servir à comprendre la situation en Suisse dans son intégralité. Une hirondelle ne fait pas le printemps voyez vous !

                      Que vous le vouliez ou non, le chômage est plus faible en Suisse qu’en France. C’est un fait Ahmed !

                      Que vous le vouliez ou non, le niveau de vie est plus élevé en Suisse qu’en France. C’est un fait Ahmed !

                      Si vous avez des arguments et des liens, au lieu de théoriser à partir de la situation de la voisine, peut être que vous seriez plus crédible. Vous voyez bien que vous ne pouvez pas tirer un règle générale d’un seul cas particulier. La situation de chômage de votre voisine de palier ne veut pas dire que 100 % des Suisses sont au chômage.

                      Et alors, les salaires suisses des infirmières et des institutrices comparés à ceux de France ? Une petite idée Ahmed ou vous voulez un peu d’aide ? Le coût d’une voiture en Suisse Ahmed, un éclairage ?

                      Maintenant, vous pouvez m’insulter à votre guise, cela ne changera pas les faits. C’est simplement votre dissonance cognitive qui rentre en action. C’est très difficile d’admettre que l’on s’est trompé. Alors on s’énerve et on insulte son interlocuteur. C’est relativement classique. Vous en faîtes une merveilleuse démonstration.


                    • Ouam2 (---.---.41.186) 24 juin 10:37

                      @Ahmed Jouany : Juste pour votre info, c’est 10millions de gens au chomage en france 

                      (classe a,b,c,d & e), vous trouverez ici sur ce site en recherchant facilement les données.

                       

                      Venez en France, vous pourrez comparer, y compris en politique, ici c’est pas cause toujours ou choisit comme chez vous, mais c’est ferme ta gueule.

                      Et je ne parles pas de la corruption... (balkany p exemple)


                    • Alibaba007 Alibaba007 24 juin 12:04

                      @Ar zen


                      Désolé de vous contredire Ar zen, mais Ahmed Jouany à raison sur bien des points.

                      Je vis également à Genève, et je viens de perdre mon emploi. Il y a 5,4 % de chômage à Genève officiellement et c’est le chiffre le plus élevé des cantons suisses. Retrouver du travail après 50 ans relève soit de la plus grande chance (ou piston) soit agrémenté d’une baisse automatique du salaire de 20% minimum car comme en France, c’est le but inavoué du passage par la case Chômage.
                      Il est évidemment en corrélation avec l’indice NAIRU imposé par les banques centrales.

                      Il y a beaucoup de points communs entre les intérêts économiques des grosses sociétés et banques et le pouvoir politique. 

                      Malgré une réelle démocratie appliquée en Suisse, la participation ne dépasse que très rarement 50%, et l’influence politique des partis libéraux réduit de beaucoup la possibilité de changements tant ils ont de l’influence avec leur lobbying omniprésent à chaque votation qui pourraient changer la balance en leur défaveur. 

                      La plupart des votants sont des personnes de plus de trente cinq ans avec une très forte proportion de retraités, qui votent systématiquement et majoritairement pour le statu quo. Dans le cas ou certaines votations passent quand même contre leurs intérêts, les grands conseillers politiques ne tiennent pas compte du résultat ou en minimisent la portée du choix démocratique populaire. (notamment au sujet de l’immigration de masse qui devrait provoquer une renégociation des accords bilatéraux et de libre circulation des personnes). 

                      Ça fait des années que nos conseillers fédéraux essaient par tout les moyens de nous faire entrer dans l’Union Européenne, malgré les refus successifs des citoyens dans les urnes.

                      Oui le niveau de vie est plus élevé en Suisse que dans la plupart des pays, mais les working poor commencent à se faire vraiment très nombreux... ...et ces dix dernières années tout s’amplifie avec les délocalisations et l’ouverture des quotas de travailleurs frontaliers.

                      En Suisse il n’y a aucune protection de l’employé si ce n’est que d’obliger l’employeur à respecter les préavis de licenciement. Il n’est d’ailleurs pas tenu à justifier les motifs d’un licenciement.


                      Les robots sophistiqués sont en passe de remplacer la main d’oeuvre très qualifiée qui faisait la renommée des travailleurs suisses.
                       smiley

                    • Ar zen Ar zen 24 juin 15:02

                      @Alibaba007

                      Tout n’est pas faux dans ce que vous dites. Mais la situation de l’emploi et les niveaux de salaire sont sans commune mesure en Suisse avec ce qu’ils sont en France.

                      Je maintiens que le niveau de vie est bien supérieur en Suisse qu’en France et que la vie y est, pour le moment, plus facile.

                      Je connais parfaitement bien la Suisse et particulièrement Genève. Ma femme et mes 3 enfants sont Suisses et votent en Suisse (je suis devenu bi-national par ma femme). Je suis très attentif aux élections et au modèle « Suisse » avec son initiative populaire et son référendum facultatif. Mais Ahmed peint le diable sur la muraille, ce qu’il n’y a pas lieu de faire bien que des seuils d’alerte soient atteints et que les puissances de l’argent tentent encore et toujours d’attaquer la souveraineté du peuple suisse.


                    • Roger le Suisse 24 juin 16:06

                      @Ar zen

                      Désolé de vous contredire à mon tour, mais Ahmed Jouany dispose d’une vision plus éclairée, plus juste, de la situation qui sévit dans mon pays (oui, je suis Suisse, marié à une française et je travaille, à mon compte, à Genève). J’estime faire partie des privilégiés, j’ai une bonne situation que j’ai créée à la force du poignet. D’autres que moi n’ont pas et n’auront jamais cette chance, le système les maintenant la tête sous l’eau dans une routine de type métro/boulot/dodo. Pourtant, j’ai voté oui au RBI comme l’ont fait beaucoup d’indépendants avisés. C’était un oui de bon sens car je ne vois pas comment mes affaires pourraient prospérer dans un pays qui s’appauvrit inexorablement. L’idée était d’anticiper les changements, déjà perceptibles au quotidien, pour que la transition opère en douceur. Mais le lobby libéral a fait son job en effrayant les votants, un peu comme les pro-européens l’ont fait avec les Britanniques avant les résultats du référendum. Le résultat, on le connaît. Nous ferons le point dans quelques années quand les événements imposeront au peuple suisse une issue qu’il ne pourra plus négocier. Moi, j’ai fait ma bonne action, j’ai ma conscience tranquille quoi qu’il advienne désormais.

                      Je ne crois pas à un taux de chômage à 3% pour la simple raison que beaucoup de personnes sont effectivement sorties des statistiques officielles : les personnes au foyer, les temps partiels, les plus de 50 ans, les personnes à l’AI, les personnes en formation, etc. Des professeurs de calibre universitaire tablent sur un chômage plus proche des 10%.

                      Petit aparté sur le taux de chômage, les Américains aussi affichent un taux de chômage bien en-deça de la réalité. Tout comme les Allemands. Et qu’est-ce qui se cachent derrière les chiffres ? Combien d’Américains vivent de l’aide alimentaire ? Combien vivent sous le seuil de pauvreté ? Je n’ai plus le chiffre exact en tête, mais il est terrifiant. Et l’Allemagne a beau jeu de se présenter comme un champion de l’emploi et de la croissance avec des jobs à 1 euro de l’heure. Sans commentaire. Alibaba007 a également raison lorsqu’il souligne que passé 50 ans, les salaires chutent. C’est bel et vient le système néolibéral qui frappe la Suisse depuis une quinzaine d’années : tout augmente et les salaires chutent en parallèle. Et je ne vous parle même pas du cas des indépendants mis sur la sellette parce que trop chers comparés à des prestataires de service belges, italiens, espagnols ou que sais-je encore, merci la mondialisation et merci internet. L’homme, en Suisse comme ailleurs, est devenu une simple variable d’ajustement dans le bilan d’une société. C’est ça le progrès ?

                      Concernant le revenu moyen en Suisse, il est certes avancé un chiffre d’environ Frs 6500.- mensuels ce qui semble très très optimiste là aussi, beaucoup de Suisses étant contraints de cumuler deux ou trois emplois pour joindre les deux bouts, sans pour autant atteindre ce chiffre incroyable. La situation que décrit Ahmed Jouany est loin d’être fantaisiste : un revenu de 6000.- est considéré comme un excellent revenu et des emplois à 6000.-, ça ne court pas (plus) les rues. La classe moyenne en est loin encore une fois.

                      Enfin, un revenu, c’est une chose, le coût de la vie en est une autre. Tout est cher en Suisse. Tout. La nourriture, les frais de santé, les garderies (dont le montant dépend du salaire, eh oui), les amendes, les impôts (eh oui), les études... Je ne vais pas dresser l’inventaire de chaque poste de dépense, mais tout coûte une fortune, ne serait-ce que de boire un espresso. Donc, je rejoins une nouvelle fois Ahmed Jouany quand il affirme que 3800.- en Suisse s’apparente à un exercice de survie : c’est vrai, même si cela peut choquer un smicard français. Il ne faut pas confondre le revenu et le coût de la vie. Quand des chômeurs suisses au bout du rouleau se suicident ou se laissent mourir de froid par honte, on peut dire qu’on est bien loin de la Suisse de carte postale, malheureusement. Attention, je ne dis pas que le niveau de vie y est globalement mauvais, mais que le système suisse prend l’eau et qu’il va falloir une sérieuse remise en question du système. Le RBI était un train pour le renouveau, dommage, nous l’avons laissé passer. 

                      Un lien utile qui peut certainement vous donner la mesure de la détresse sociale qui frappe de plus en plus de Suisses :



                    • Jeekes Jeekes 23 juin 16:44

                      Autant je vomis l’UE, autant je n’ai aucune sympathie pour les rosbifs.


                      Qu’ils partent ou qu’ils restent n’aura aucune conséquence (à part quelques soubresauts de la bourse). Dans les deux cas ils feront ce qu’ils ont toujours fait, profiter de tout ce qu’ils peuvent, emmerder le monde, et tirer autant de profit que possible de n’importe quelle situation.

                      Les angliches dans l’europe ?
                      Ouais, en gardant leur monnaie, en gardant leurs frontières, en continuant à être le porte-avion des USionistes.

                      Alors, les angliches hors de l’europe ?
                      Ben exactement la même chose mon capitaine ! 
                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès