Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Crise belge : record battu !

Crise belge : record battu !

La crise politique belge de 2007, jusqu’à aujourd’hui la plus longue de l’histoire du royaume, avait duré 189 jours. La crise actuelle « fêtait » précisément ce 19 décembre son 189ème jour. Le bout du tunnel est encore très loin et il n’est même pas certain qu’il soit en vue à l’horizon tant le chantier est plombé par les obstacles et les refus de part et d’autre de la frontière linguistique. 

2010 n’est pas 2007 

En décembre 2007, faute de mieux, un gouvernement d’urgence avait été mis en place sous la conduite de « l’homme providentiel » de l’époque – Guy Verhofstadt, l’actuel chef de groupe des Libéraux au parlement européen -, le temps de préparer le fauteuil d’Yves Leterme qui avait pourtant complètement foiré dans sa mission de formateur. Au jour d’aujourd’hui, il n’est pas question de mettre en place un gouvernement de ce type avec des pouvoirs plus étendus en matière socio-économiques. Le cabinet démissionnaire continue tant bien que mal à gérer les “affaires courantes” et cela commence à se ressentir au niveau national mais aussi international. Certains voient en cela un faux vrai moyen de pression pour faire avancer le schmilblick, mais ils risquent de bien vite déchanter. 

La situation actuelle est bien différente de celle de 2007 car les élections anticipées de juin dernier ont profondément changé le paysage politique avec la plantureuse victoire en Flandre des nationalistes de la N-VA conduits par Bart De Wever et la même plantureuse victoire du PS en Wallonie-Bruxelles. 

Ces deux « grands » partis - à l’échelle régionale puisqu’il n’y a plus de partis nationaux - sont au centre d’un interminable débat qui lasse de plus en plus et inquiète les marchés financiers. C’était prévu car personne n’était dupe, on n’arriverait jamais à allier l’eau et le feu. Malgré les efforts, parfois démesurés, des émissaires du Palais pour tenter d’obtenir ne fût-ce que le plus petit commun dénominateur, les deux leaders (De Wever et Di Rupo) disent toujours non aux propositions de l’autre camp qu’ils jugent imbuvables. Ceux qui suivent l’actualité politique du Belgistan et/ou les articles de ce blog, connaissent bien la situation. Je ne vais pas refaire ici l’histoire de la Saga Belgica. 

Un vrai gouvernement qui reflètera le nouveau paysage politique belge n’est pas pour demain. Le bon peuple commence à renâcler et il le montre au travers de sondages. Le dernier en date, commandé à Ipsos (*) par le quotidien La Libre Belgique pour son célèbre baromètre politique trimestriel, révèle des comportements qui ne vont pas toujours dans le sens que l’on croit en suivant l’actualité politique.

L’instrumentalisation des sondages, une manie de la presse francophone 

Les belgicains pur jus (dont font partie La Libre Belgique et l’ensemble de la presse francophone) se rengorgent en lisant en Une les chiffres au plan national : 39 pc des Belges seraient favorables à un retour à la Belgique unitaire sans régions ni communautés, un gros quart seulement prônerait l’élargissement des compétences aux régions et, cerise sur le gâteau, les partisans de la scission du royaume ne formeraient qu’un petit 10 pc. 

La réalité de terrain est bien sûr toute autre car les chiffres nationaux ne sont qu’un beau mirage dans le paysage belge. Les différences d‘opinions sont énormes entre Wallonie-Bruxelles et la Flandre où l’on ne trouve que 20 pc favorables à la Belgique unitaire (49 pc en W-B) mais 36 pc en faveur d’une régionalisation accrue (24 pc en W-B) et 16 pc pour la scission (8 pc en W-B).

L’analyse d’un sondage est donc bien l’expression idéologique de celui qui l’a commandé. 

 .
(*) 2 000 personnes de plus de 18 ans interrogées entre le 26 novembre et le 10 décembre. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 20 décembre 2010 10:27

    Ne vous en déplaise je vois un gros avantage à ne pas avoir de gouvernement (enfin seulement un gouvernement en affaires courantes, Leterme est toujours premier ministre, et le mini Sarko local Reynders toujours ministre du budget ). toujours pas d’absurde politique d’austérité dictée par les banques en vue. Qu’ils en viennent au clash et on imposera un moratoire sur la dette belge le temps de se la répartir entre Flandre et autres reliquats de la Belgique.
    J’espère que vous n’avez pas fait carrière dans une entreprise basée en Flandre pour votre retraite de néo-breton...


    • Shaytan666 Shaytan666 20 décembre 2010 10:59

      Reynders n’est pas ministre du budget, c’est une responsabilité de Melchior, pas le rois mage, Reynders est ministre des finances.


    • Tall 20 décembre 2010 11:07

      Ce qui est remarquable, c’est la propagande médiatique « belge » sur ce sujet.

      Elle gravit chaque jour de nouveaux cols dans la chaîne du surréalisme
      La tension grandit, l’angoisse augmente, et le vernis de la déontologie journalistique craque
      Les masques tombent et la lucidité s’évapore
      On appelle ça une période révolutionnaire
      Une saison propice aux requins froids
      Le darwinisme est à la manoeuvre

      J’aime ....



      • asterix asterix 20 décembre 2010 11:34

        Mr Colette,
        Avez-vous déjà entendu parler du caractère éminemment droitier de la N-VA, le parti qui bloque à lui seul la situation en Belgique ? Du lepenisme revendiqué par son enfant-Roi, un historien ouvertement négationniste.
        A vous lire, il semble que non...
        Je vous reporte donc à l’article que j’ai fait paraître en ces mêmes colonnes d’Agoravox en date du 15 septembre sous le titre « Plus fort que Le Pen ! ».
        De même, j’eus espéré ne fut-ce qu’une allusion à la conduite scandaleuse du PS francophone dont les frasques financières ne se comptent plus et qui s’apprête à vendre notre dignité contre du fric pour ne pas mettre un terme à ses prébendes.
        Silence...
        Pas un mot non plus sur la situation inique faite aux francophones de la périphérie ni sur le non-respect par la Flandre des directives européennes en matière de libre circulation, la non nomination de maires francophones, la non interdiction des milices nazies et l’illégalité des mesures protectionnistes empêchant qui n’est pas flamand bon teint de s’installer là où bon lui semble ( wonen in eigen streek ) 

        En revanche, je vous rejoins dans vos critiques ( oh combien polies ! ) de la Libre Belgique, le canard francophone le plus belgicain du marché qui manipule l’opinion à coups de sondages plus bidons les uns que les autres.
        Le forum de ce journal est le plus lu de Belgique. Sachez à titre informatif que si j’y obtiens presque tous les jours le plus grand nombre d’avis favorables, je m’y suis fait censurer 19 fois !!! la semaine dernière et ce CHAQUE FOIS que j’affirme, preuves à l’appui, que notre pays va être le premier d’Europe à être gouverné par des nazis avec la complicité de la gauche.
        Continuez, avec un peu de persévérance, vous finirez par devenir un homme d’opinion.
        A moins que vous ne soyez un sous-marin de la droite, sait-on jamais. 
         


        • François Collette François Collette 20 décembre 2010 12:12

          Traîter la N-VA de parti lepeniste, c’est de la désinformation. Expliquez-moi, alors, les points communs entre la N-VA et le Front National français.

          Moi je ne fais pas de propagande pour ou contre tel ou tel parti. J’observe depuis la France le pettit marigot de la particratie belgo-belge. Tout le monde connaît les casseromle politico-financières du PS mais elle n’ont pas leur place dans cet article qui est avant tout factuel.


        • asterix asterix 20 décembre 2010 13:08

          Je ne m’attendais pas à devoir vous répondre que vous êtes de mauvaise foi, Monsieur Collette. Lisez donc ce que j’ai écrit sur Agoravox le 15 septembre. Niez-le si vous voulez, mais alors dites-moi comment j’aurais fait pour manipuler des photos qui sont du domaine public et les dizaines d’articles qui ont été consacrés par d’autres au sujet.
          Y compris le Monde, tiens !


        • manusan 20 décembre 2010 12:13

          A t’il été question que la Flandre rejoigne les Pays-bas ?


          • Tall 20 décembre 2010 12:30

            jamais ... les Flamands sont cathos, les Hollandais protestants


          • asterix asterix 20 décembre 2010 13:16

            Si Menusan, Tall ne te dit pas tout.

            Durant et avant même la seconde guerre mondiale, le mouvement flamand prit contact et puis collabora comme aucun autre avec Hitler dans la chasse aux Juifs dans le seul but d’obtenir de celui-ci la reconnaissance d’un état regroupant Flandre et Hollande.
            C’est de ce mouvement que sont issus TOUS les dirigeants du parti de Bart DE Wever, le parti d’extrême-droite dont Mr Collette nie l’existence.
            Je te donnerai les détails plus tard.


          • asterix asterix 20 décembre 2010 19:51

            Cher manusan,
            Comme promis, voici la réponse et une parmi les nombreuses références susceptibles par ailleurs d’intéresser les Français plus particulièrement du Nord dont certains éléments ont ouvertement collaboré avec le régime hitlérien.
            Dès 1933, l’extrême-droite flamingante prenait contact avec les nazis en vue de créer l’état thiois qui, dans le rêve de race pure et dure véhiculé par ses dirigeants, devait regrouper les Flandres française, la Flandre et la Hollande sur le modèle de l’Allemagne nazie avec le soutien officiel d’Hitler. Cette revendication fut portée par le Vlaams Nationaal Verbond et le VERDINAZO dont le leader Joris Van Severen fut exécuté par la résistance en 1940.
            En aparté, une des photos de Bart De Wever qui illustre mon article du 15 septembre courant. Vous y voyez ce triste sire donner une conférence devant les militants de ce ragoûtant VNV.
            Il est donc parfaitement immoral de nier le caractère ultra-droitier, nationaliste et raciste de cet individu AVEC LEQUEL S’EST MIS à TABLE LE PARTI SOCIALISTE FRANCOPHONE !!!
            Honte à lui et au mouvement écologiste qui a suivi la même voix.

            Je te conseille la lecture du dossier « La Flandre dévoyée » édité par l’association TEGAERE TOEGAEN que tu trouveras en tapant les références ci-dessus sur Google.
             
            Quant à Tall, je suis ravi de constater qu’il se tait dans toutes les langues.
            A dire des conneries... 


          • Tall 20 décembre 2010 22:55

            euh asterix, petite mise au point :


            Moi je suis Bxlois, et je sais très bien ce que les flamingants veulent.
            Je le sais depuis de nombreuses années d’ailleurs, puisque je l’ai écrit déjà en 2007 sur avox : voir mes articles sur ma fiche.

            MAIS je ne souhaite pas un Wallo-bxl. Je préfère un Bxl ville-état indépendante comme d’ailleurs près de la 1/2 des Bxlois d’après des sondages faits en 2008 et 2010.

            Et vu que Bxl est super-maltraitée depuis la loi de financement signée entre wallons et flamands il y a 20 ans, j’en suis venu à souhaiter que cette Belgique qui rackette Bxl à fond, soit foutue en l’air, car c’est la seule solution pour libérer Bxl.

            Et donc, malgré que la N-VA n’en a rien à fiche de Bxl, leur dispute actuelle avec les wallons pourrait servir dans quelques années mes intérêts de Bxlois. Voilà.
            Car la Flandre n’aura jamais Bxl, car la scission devra être négociée. Et ce sera sans doute sous arbitrage de l’UE puisque la Flandre veut entrer dans l’UE.

            Alors dac que c’est un calcul un brin machiavelique, mais ça me paraît jouable.

          • Tall 20 décembre 2010 23:00

            rectif : quand je dis que le N-VA n’en a rien à fiche de Bxl, c’est une coquille. En fait, ils n’en ont rien à fiche des Bxlois, et tant que la Belgique existera, ils aimeraient la co-gérer avec les wallons pour continuer d’en pomper tout le fric en nous accordant le droit de nous taire.



          • ficelle 21 décembre 2010 06:33

            La résistance de 1940,ou le bêtisier de fin d’année ???
            Van Severen a été desendu, comme plusieurs autres, au kiosque d’Abbeville, par des gendarmes français. Il n’a pas eu le temps de chasser le Juif, en mai 1940.


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 décembre 2010 13:56

            Au cas ou...

            Vous préfereriez former la 23è région métropolitaine ou intégrer la Région Nord-Pas de Calais ?


            • asterix asterix 20 décembre 2010 14:05

              Les petits comiques de par chez nous qui désirent se rattacher à la France alors qu’il est de notre devoir d’aller droit à l’indépendance ont déjà choisi le nom de leur futur département.
              Ce sera le Pas de Flamands.


            • ficelle 21 décembre 2010 06:48

              Et certains petits copains du sud-luxembourg, province belge, souhaitent l’union avec le Grand-Duché, pour conserver leurs plaques jaunes et menus privilèges.
              Motif : on ne bosse pas pour les socialistes carolos ou liégeois, le Grand-Duché a le pognon (les banques...pour faire court) , le Luxembourg belge possède le territoire (et plein de terrains constructibles).
              Léopold II parlait d’un peuple d’épiciers, je crois...
              Et encore, il ne connaissait pas le petit épicier du coin...

              Ouais, les Français, l’os à ronger diminue,la 23ème région fait pschiiiitttt Vous vous consolerez avec Mayotte !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès