Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > De la banqueroute à la Banqueurope, ou l’inverse !

De la banqueroute à la Banqueurope, ou l’inverse !

TOUS disciples de Pinocchio ! 

Les Banquiers se servent de leurs nez ! 

Ouvrons les yeux :

Tout a été fait, avec beaucoup d'argent pour nous imposer Sarkozy qui ne vit que pour l'argent. Puis, pour renouveler le vivier, la Fricocratie, bien cachée derrière la boite à enconnarder se préparait à nous pourvoir d'un président fin technicien de la finance, paraît il, mais surtout pas fauché, avec la main en permanence prête a dégrafer la braguette ? Comment le peuple français a pu être endormi à ce point pour élire un névrosé inculte et incompétent notoire qui veut se faire passer pour le général de Gaulle ? Comment le peuple, qui même ayant ouvert les yeux sur la catastrophique gestion actuelle, était prêt, dixit monsieur Sondage, à élire un individu plus près de la porte de la prison que de celle du riad à Marrakech ?

Nous sommes dorénavant tombés sous la coupe des menteurs professionnels !

En fait l'approche est simple, nos bulletins de vote ne sont que des bouts de papier qui n'ont aucune valeur comparée au papier monnaie qui se permet maintenant de faire fi de la volonté populaire en allant faire et défaire les gouvernements qui ne suivent pas ses directives !

Si on suit ce qui vient de se passer sur les derniers mois, DSK, tombe par un hasard miraculeux.

Dans le même temps, Trichet quitte la présidence de la BCE pour laisser la place à un ancien de Goldman Sachs, Mario Draghi, en poste précisément en 2001 au moment ou cette même banque crapule aidait le gouvernement Grec a trouver une solution pour passer en dessous du seuil des 3% afin de rentrer dans la zone Euro !

Et ce n'est pas fini, car le comble est que l'artisan du passage à l'euro grec n'était autre que Papademos, ex vice président de la BCE, actuel sauveur de la Grèce imposé par le truc qu'on appelle Europe, n'était rien d'autre que le gouverneur de la Banque centrale de Grèce de 1994 à 2002.

Et on veut nous faire coire qu'en 2001, ni Trichet, ni Draghi, ni Papademos n'ont été informés de l'emprunt Goldman Sachs renflouant discrètement les caisses de l'état Grec pour qu'il puisse adhérer a l'Euro ???

A CE NIVEAU ON NOUS PREND VRAIMENT POUR DES IMBECILES ?

Et ce n'est pas fini, le Mario Draghi, qui est dans la combinationne depuis au minimum 2001, passé ensuite, en 2006, à la banque d'Italie se retrouve dans le jeu de chaise musicales à la place de Trichet dans la belle ligne droite de la promotion des nuls !

Dans le même temps Merkozy, comme l'ont baptisé les italiens, fait tout son possible pour imposer Mario Monti, commissaire Européen de 1994 à 2004, qui n'a rien vu lui aussi de la magouille Grecque !!

Vidéo a ne pas manquer !

Conclusion : notre prochain premier ministre risque fort d'être Trichet ?

Foutam Gueulum comme aurait pu le dire Jean Yanne !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • miska 15 novembre 2011 11:55

    Tout à fait vraisemblable de penser que derrière tout ce désordre, se cache une belle manœuvre.

    Dès lors on peut résumer de la sorte :
    La France non pas endettée, mais la France plumée.
    Ce n’est pas tout à fait la même chose.
    le coq est, en fait, une simple poule conne.

    • Defrance Defrance 15 novembre 2011 12:21

       Bonjour Miska, 

        Pas que le coq, mais aussi tous les pigeons qui ont oublié que la democratie ne s’exerce pas à la banque ! 


    • anomail 15 novembre 2011 16:13

      >Conclusion : notre prochain premier ministre risque fort d’être Trichet ?

      Oh bon sang, comment j’ai fait pour pas la voir venir celle-là ?


      • robert 15 novembre 2011 17:16

        Bsr Anomail, il y a surement un certain Lamy en embuscade.. smiley merci Defrance


      • Defrance Defrance 15 novembre 2011 17:42

        Effectivement, le Pascal Lamy à le profil Goldman Sachs ! 


      • Defrance Defrance 15 novembre 2011 17:46

         Trichet :Prix de la carpette Anglaise en 2004  ! il a bien le profil 


      • Aldous Aldous 15 novembre 2011 16:14

        Merci pour cet article.

        Les grecs anciens baptiseraient cette forme de gouvernement trapézocratie,

        de trapéza, qui signifie banque et désignait à l’origine le comptoir sur lequel se faisaient le change.


        • Defrance Defrance 15 novembre 2011 17:38

              Merci Aldous, 

            En fait dans la pure ligne droite, maintenant le Trapèze fait penser immédiatement au cirque, par conséquent, rien d’anormal, on a les Clown qui vont avec ?


        • BA 15 novembre 2011 21:08

          Mardi 15 novembre 2011 :

           

          Le Trésor espagnol a émis mardi pour 3,158 milliards d’euros de bons à 12 et 18 mois, à des taux d’intérêt en très forte hausse par rapport à la dernière opération similaire, souffrant d’un effet de contagion dans un climat de tension élevée en zone euro.

           

          L’Espagne a dû concéder un taux de 5,022 % pour les bons à 12 mois, et 5,159 % pour ceux à 18 mois, contre moins de 4 % dans les deux cas pour la dernière émission, le 18 octobre 2011, a annoncé la Banque d’Espagne.

           

          Le niveau atteint mardi est un record depuis 2000, selon les médias espagnols.

           

          Conclusion :

          Les investisseurs internationaux n’ont plus aucune confiance dans la capacité de l’Espagne à rembourser ses dettes.

          L’Espagne emprunte à des taux d’intérêt de plus en plus exorbitants.

          L’Espagne va bientôt demander l’aide du FMI et de l’Union Européenne.

           

          http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___L_Espagne_emet_3158_mds_EUR_de_bon s_a_12_18_mois_taux_au_dessus_de_5151120111111.asp


            • kiouty 16 novembre 2011 08:49

              Les politiciens menteurs... Bof, ca ne date pas d’hier.

              nos bulletins de vote ne sont que des bouts de papier qui n’ont aucune valeur comparée au papier monnaie

              Le papier monnaie se dévalue à vitesse lumière, ce n’est que le début. VOus vouliez peut-être plutôt parler de la pseudo-richesse créée à partir des dettes.

              C’est plutôt la monétisation de dettes qui pose problème dans nos crises, et le libre-échange, et la prédominance chez les dirigeants des thèses néolibérales, trois thèmes fondamentaux qu’il vaudrait mieux investiguer au lieu de s’indigner vainement contre les pourris de politiciens blah blah blah.


              • Defrance Defrance 16 novembre 2011 10:00

                Bonjour Kiouty, 

                 Vous n’avez pas tord, mais si la monétisation de la dette existe, c’est bien parce que des législateurs vendus l’ont permise ? 

                 En démocratie les législateurs sont élus a partir de programme qui sont ou pas acceptés, mais une fois elu, les annonces pré électorales sont oubliées 4 ans et demi dans notre cas ?

                 Et pendant ce temps ils légifèrent a coup de nuit d’hôtel, de prostituées, de cadeaux .... (ex DSK)  faits par le monde dit « des affaires ». 

                 Le Bonsensime démontre qu’au niveau GLOBAL on ne crée jamais de richesse et qu’il y a TOUJOURS un système de vase communiquant qui fait que la richesse s’auto compense par de la pauvreté ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès