Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Déclarations de la Présidente du Parlement grec sur les ingérences (...)

Déclarations de la Présidente du Parlement grec sur les ingérences grossières dans le processus du référendum et la tentative d’en changer la question

 
 
   
Zoe Konstantopoulou Ζωή Κωνσταντοπούλου

Ces derniers jours et ces dernières heures on a enregistré un déluge d’ingérences grossières dans le processus démocratique du référendum, proclamé pour la première fois en 41 ans depuis la fin de la dictature des colonels, à l’instigation du Premier ministre, puis sur proposition du gouvernement et décision du Parlement.

Ces derniers jours et ces dernières heures on a enregistré un déluge d’ingérences grossières dans le processus démocratique du référendum, proclamé pour la première fois en 41 ans depuis la fin de la dictature des colonels, à l’instigation du Premier ministre, puis sur proposition du gouvernement et décision du Parlement. Les représentants d’hier, les coresponsables de la destruction du pays et du peuple, et leurs partenaires nationaux et étrangers, ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour empêcher l’expression de la volonté populaire. Pour empêcher ou annuler le référendum. Et maintenant, puisqu’ils ont échoué dans cette tentative,ils font tout ce qu’ils peuvent pour en modifier le résultat, rendre floue et dénaturer la question très claire, en adressant au peuple un nouveau chantage :

  • Que soi-disant, si les citoyens disent « non », nous devrons quitter l’Union européenne ou la zone euro ;
  • Que s’ils disent « non », il n’y aura aucune nouvelle négociation ;
  • Que s’ils disent « non », cela signifiera qu’ils « ne veulent pas d’aide ».

Certains – chefs d’Etat mais aussi représentants de la Commission et d’autres institutions et organismes – n’hésitent pas à s’immiscer grossièrement dans les affaires internes du pays et à suggérer au peuple ce qu’il doit voter au référendum, en modifiant la vraie question. Ce qui est important c’est non seulement ce qu’ils disent, mais qui le dit. Le disent les représentants des gouvernements qui se sont alliés aux gouvernements qui ont détruit le pays et ont fait des accords et échanges avec eux. Le disent les représentants d’organisations internationales qui ont participé à des programmes catastrophiques qui ont décomposé la société et causé d’indicibles malheurs. Le disent des dignitaires qui ont admis s’être trompés dans le cas de la Grèce, encore et encore. Mais le disent aussi les représentants du système politique corrompu des anciens partis, de la corruption et des combines, ceux qui ont créé une dette illégale, odieuse et insoutenable et qui veulent la mettre sur le dos du peuple, de la jeunesse et des générations futures, sans rendre de comptes. Le oui ne signifie pas oui à l’Europe. Il signifie oui à l’ultimatum adressé par la Troïka au gouvernement grec. Le oui signifie oui aux mémorandums, à la soumission et à la servitude. • Oui à des diminutions supplémentaires des salaires et des retraites ; • Oui au chômage et à la précarité de l’emploi ; Il signifie oui à l’abandon de la souveraineté et de la démocratie, au bradage des biens publics, à de lourds impôts sans fin. Il signifie aussi oui à la dégradation de la Grèce de pays membre à part égale de l’UE en pays paria et en colonie de la dette. Le non signifie non aux tactiques et pratiques antidémocratiques • Non aux chantages anti-européens et aux ultimatums ; • Non aux blocages artificiels ; • Non à l’asphyxie du peuple, avec les banques fermées ; • Non à l’asservissement d’Etats-membres par d’autres Etats-membres ; • Non à la soumission économique et politique. Le gouvernement s’est redressé. Il n’a pas cédé, il n’a pas capitulé en trahissant la confiance des citoyens. Le Parlement en 2015 a été à sa hauteur. Il n’a pas fait loi d’Etat les mesures qui ont condamné de nombreuses générations à un esclavage mémorandaire. Pour la première fois le peuple peut réellement décider de son avenir. Pour la première fois il peut repousser lui-même, par son vote, le dernier chantage. Pour la première fois, le peuple peut lever la tête et avec son vote, avec le non, secouer le joug des mémorandums. Qu’il vote et se batte pour sa dignité et son avenir. Et qu’il défende le seul gouvernement qui lui a fait confiance et lui a rendu le pouvoir qui lui appartient, qu’il défende le Parlement qu’il a lui-même élu et qui lui a rendu le pouvoir qu’il en tire et exerce en sa faveur. Qu’il ne permette pas le renversement du gouvernement par ceux qui, depuis des mois, élaborent des scénarios de déstabilisation et de détournement, pour remettre le pays et le peuple aux forces de la corruption, des combines et de la tromperie, qui ont tiré profit des mémorandums sur le dos de la société. Et qu’il envoie le message retentissant et optimiste aussi aux autres peuples d’Europe, que la démocratie est l’affaire des citoyens et des peuples, non des banques, des banquiers et des marchés. Les « non » du peuple grec ont, dans l’Histoire, rendu fiers non seulement les Grecs, mais l’humanité tout entière. Un tel « non » rendra fières les générations futures et défendra la véritable âme de l’Europe, qui ne se base pas sur des ultimatums et des chantages, mais sur une coexistence égalitaire, la démocratie et la solidarité. https://www.youtube.com/embed/VnLkFmpf82k


Merci à Syriza France Source : http://bit.ly/1HAeMG9 Date de parution de l'article original : 01/07/2015 URL de cette page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=15128

Via Déclarations de la Présidente du Parlement grec sur les ingérences grossières dans le processus du référendum et la tentative d’en changer la question


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Verdi Verdi 5 juillet 2015 11:16

    Bravo à cette déclaration de la présidente du parlement grec. Une déclaration fondatrice d’un ordre démocratique authentique, libéré de la gangue des profiteurs et possédants.


    • Allexandre 5 juillet 2015 12:50

      Les autorités grecques ne sont même pas soutenues par les autres gouvernements, preuve qu’ils sont tous de mèche avec la Troïka. Nos élus ne nous représentent pas. Il est temps de virer tout ce petit monde qui ne sert les intérêts que des puissances financières, industrielles et politiques, sans oublier médiatiques, les uns et les autres ayant des relations incestueuses. Le suffrage universel ne signifie plus rien. J’espère que ceux qui le défendaient pour les européennes auront compris comment on s’est foutu d’eux !!! Les peuples doivent imposer des référendums d’initiatives populaire. La constitution de 1958 le permet, donc n’hésitons pas ! Les Grecs nous montrent le chemin, suivons le !!!!!


      • leypanou 5 juillet 2015 17:00

        Il faut vraiment les entendre tous les politiciens qui sont contre la tenue de ce référendum pour pouvoir décerner la palme du dégoût.

        Quand on les entend les Sarkozy, X Bertrand, ...et tous les pseudo-républicains, F Hollande, A Merkel, JC Juncker, le président allemand de l’Assemblée Européenne, du SPD, etc, etc on sait ce que veut dire démocratie pour eux.

        X Bertrand a même osé dire que si le OUI l’emporte, A Tsipras devrait démissionner. C’est sûr qu’en 2005, quand J Chirac a appelé à voter OUI au TCE, X Bertrand s’est bien gardé de lui demander de démissionner car il a perdu le référendum (Chirac a d’ailleurs bien dit avant qu’il ne démissionnera pas si le non l’emporte) !!!

        Et des millions de personne sont encore prêts à voter pour eux !!!


        • fred.foyn Le p’tit Charles 6 juillet 2015 07:14

          La mentalité des Grecs est lamentable...Une seule chose compte...NOTRE ARGENT...le reste ils s’en foutent royalement...Des « BOUFFONS »


          • Pyrathome Pyrathome 6 juillet 2015 17:51

            @Le p’tit Charles
             Idiot...


          • fred.foyn Le p’tit Charles 7 juillet 2015 07:19

            @Pyrathome...La vérité dérange toujours les imbéciles.. !


          • Pyrathome Pyrathome 7 juillet 2015 14:53

            @Le p’tit Charles
             La vérité vraie ne m’a jamais dérangé,
            TA vérité n’est pas LA vérité
            Question vol, il y en a qui savent faire bien plus que d’autres....
            Révise ton histoire, tu verras ce que les Grecs ont souffert en 39/45 par les nazis, sombre crétin.....ils n’ont jamais déboursé un centime de réparation à qui que ce soit.....
            Alors va donner des leçons de morale ailleurs smiley


          • soi même 6 juillet 2015 18:16

            Pour apprécier toute la question qui a été posé, il serrait intéressant de la connaître, parait’ il , elle était incompréhensible pour la majorité des personnes....


            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani stux 6 juillet 2015 20:00

              Les Islandais étaient les premiers, les Grecs suivent, ils ont raison.
              Le FMI a salué le redressement de l’Islande.

              Bizarrement les escrocs de Goldman sachs se font discret et pourtant ils puent la merde Grec.

              Quand à la Bratwurst, elle n’est pas suffisamment cuite...…

              L’Europe des lobbys, des Bankers’Luxembourgeois" doit prend Fin.......…

              La machine à laver « Clearstream » doit cesser de fonctionner.

              Les affaires Clearstream, Enron et le 11 septembre sont étroitement liés.

              L’Europe doit être celle des peuples mais ils la détruiront par la guerre plutôt que de céder le pouvoir…

              Les élus européens sont des salopards.


              • straine straine 6 juillet 2015 21:44

                Grèce : vers un immense scandale -------------
                [... De source officielle, des plaintes vont sans doute être déposées et des sanctions envisagées contre de nombreuses structures privées qui ont poussé la propagande à son paroxysme, en abusant de la corruption et du mensonge et en violant les lois et règlements en vigueur :

                1 – C’est d’ores et déjà certain pour la plupart des chaînes de télévision qui n’ont pas du tout respecté l’égalité de temps d’antenne entre le NON et le OUI (rapport de 1 à 5, voire plus !). Les sanctions pourraient toucher jusqu’à la licence et le droit d’émettre temporairement.
                  2 – C’est probable pour Youtube qui a diffusé massivement de la publicité pour le OUI durant le jour de l’élection, avant les vidéos en Grèce.
                  3 – C’est possible pour le réseau de téléphonie mobile WIND qui a pratiqué ouvertement la corruption de vote en offrant des avantages à tous ses utilisateurs lui envoyant OUI par SMS.
                  4 – Un soutien sera apporté aux salariés violemment menacés par leurs employeurs et contraints d’aller aux rassemblements du OUI. Certains ont été licenciés et s’apprêtent à contre-attaquer.
                  5 – Le cas du chef d’état-major des armées sera examiné, car il a brisé son devoir de réserve et de neutralité en appelant publiquement à voter OUI.
                  6 – Une enquête est quasi-certaine pour les instituts de sondages qui ont presque tous énormément triché :  6a – annonçant une nette victoire du OUI en fin de semaine ;  6b – puis une possible victoire du OUI à l’annonce des premières estimations (pour freiner l’élan des rassemblements spontanés et affaiblir l’impact de l’information dans le monde) avec des fourchettes presque toutes entre 47% et 51% pour le OUI ;  6c – le résultat final, en réalité, semble proche de 60% ou encore supérieur, ce qui signifie un écart de 20%, voire plus. Il s’agit, par conséquent d’une immense manipulation organisée massivement durant la semaine et jusqu’à ce soir sur laquelle toute la lumière devra être faite. Ce soir, le gouvernement donne la priorité à la fête de la victoire et au débat sur les perspectives. Mais, dans les prochains jours, ce scandale éclatera très probablement en Grèce, et pourrait éclabousser les autorités européennes. Les masquent tombent. Le vent se lève. Salut fraternel à vous tou-te-s de la part de la foule athénienne !...]

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès