Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Des cartes météo européennes : elles n’existent pas, donc (...)

Des cartes météo européennes : elles n’existent pas, donc l’Europe ne se pense pas

Très peu de cartes météo de l’Europe dans les quotidiens nationaux, sur internet et dans les médias audiovisuels.

Jean Chol,

Durant cette période où l’on tente de communiquer sur la future présidence française de l’Europe, il est un constat affligeant de la part de nos médias à ce sujet, ne serait-ce que la cartographie, l’image, de l’Europe qui est affichée au vu des citoyens français.

D’une pauvreté sans égal : pas d’identification notoire à la fois du territoire européen et des pays qui la constituent et, d’autre part, des confusions entretenues sur les noms des différentes capitales européennes, nous en reparlerons plus tard.

Mais, dès à présent, il me paraît essentiel de mettre un point d’honneur, au cours de cette future présidence du Conseil européen, à rapprocher et mieux faire connaître la réalité européenne à travers des actions concrètes de mise en contact avec la réalité, l’image, la carte de l’Europe grâce, par exemple, à la diffusion de la météo en Europe, dans tous les médias possibles, audiovisuels, internet et médias écrits.

Depuis de nombreuses années, à chaque fois que je consulte la carte météo, sur la version papier, du célèbre journal Le Monde, je sens soudain un grand malaise et je commence à avoir des sueurs froides. Bref je suis presque malade. Peut-être serais-je atteint d’un Toc ou autre syndrome obsessionnel.

Si vous avez le malheur de consulter, comme moi, la liste des capitales européennes, vous constaterez rapidement une anomalie frappante : les noms des capitales sont placés dans l’ordre alphabétique, mais il y a une erreur manifeste.

Ca y est vous avez trouvé ? Eh oui, Bucarest se trouve écrit après Budapest.

Troublant ! N’est-ce pas ?

Je suis vraiment intrigué par cette grossière erreur qui perdure depuis au moins dix ans malgré mes courriers nombreux à la rédaction à ce sujet.

Que conclure de cette remarque ?

Je me suis imaginé toutes sortes de scénarios tous plus ou moins farfelus comme, par exemple, ce serait un code spécial et secret pour une signification spéciale à propos de la Roumanie dont Bucarest est la capitale ?

On pourrait imaginer une sorte de message à l’usage des agents secrets comme dans Les Trois Jours du Condor, film mémorable où il est question de l’usage de l’imprimé (livres, journaux) comme un moyen de propagande à des fins d’espionnage...

Où peut-être est-ce un avertissement secret aux lecteurs leur signalant que l’ordre alphabétique concernant les pays européens de la région centrale n’est pas valable pour des raisons "byzantines" ou "orthodoxes"...

Bref, l’imagination va bon train en raison de cette grosse coquille éditoriale dans la page imprimée de la météo du journal Le Monde.

J’en profite pour dire mon désappointement face à une mauvaise signalétique sur la carte "Europe" qui n’a pas son existence réelle : aucune carte de l’Europe avec leurs pays et leurs capitales ne figure dans ce journal Le Monde.

D’autre part, il est à remarquer, à ma connaissance, que le seul journal national donnant une véritable "lisibilité" à l’Europe est Le Figaro.

Oublions Libération qui se cantonne uniquement à la cartographie de notre Hexagone preuve de son esprit d’ouverture sur les cartes de l’Europe et du monde !

On peut donc visiblement se poser des questions sur l’attitude de la presse nationale vis-à-vis de la cartographie de l’Union européenne et, par conséquent, de la communication de l’idée européenne.

C’est par des petits gestes de ce type qu’on pourra modifier notre appréhension de l’autre et de l’Europe !

Je lance donc un appel à ceux qui pourraient nous proposer des solutions, des hypothèses et/ou des moyens d’actions pour pouvoir remédier à cet immense problème de lecteur de la carte météo du journal Le Monde et des cartes de l’Europe dans les pages météo de nos quotidiens nationaux et de nos médias audiovisuels publics.

Ceux qui sont intéressés peuvent toujours nous écrire et, peut-être, imaginer ensemble des moyens d’alerter l’opinion publique à ce sujet.

Européennes salutations,

Robert Spierre

Lettre reproduite avec l’accord de Robert Spierre

Jean Chol Poivresselle

Documents joints à cet article

Des cartes météo européennes : elles n'existent pas, donc l'Europe ne se pense pas

Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 16 avril 2008 14:38

    Les nuages (comme celui de Tchernobyl) ne franchissent jamais nos "maginesques" frontières !


    • faxtronic faxtronic 16 avril 2008 20:21

      il y en a encore qui lisent des jouneaux papiers.... C’est fou non


      • judel.66 16 avril 2008 22:39

        est ce qu’il y a une fiscalité européenne........est ce qu’il y a un droit du travail européen........

        alors pourquoi voulez vous qu’il y ait une météo européenne


        • Francis Francis 17 avril 2008 14:35

          Je vous fais une confidence : s’il n’existe pas de carte météo d’Europe (UE ?), c’est tout simplement qu’en lisant par ex un journal français, je me contrefous du temps qu’il peut faire à Rīga, de même que 99 % des lecteurs du journal d’un pays donné. J’aurai même tendance, à votre étonnement j’en suis certain, à m’intéresser au temps qu’il va faire dans mon pays. Dingue non ? 

          Je me demande ce que cet article vient faire sur agoravox ...

          .

           


          • Bern 19 avril 2008 18:43

            Il ne s’agit pas d’Union Européenne mais d’Europe géographique.

            Une dépression étant en moyenne de la taille de la France, une carte météo bornée à nos frontières ne donne que peu d’indications sur l’évolution des sytèmes en cours. Alors, si vous voulez savoir quelles sont les chances d’avoir un coup de Mistral à Toulon, allez-donc voir ce qui se passe sur le sud de l’Angleterre et dans le Golfe de Gène !

            Et puis il y a le secret le mieux gardé de France : le jet stream, qui gouverne tous le système des masses d’air autour du globe. Il existe des pays où la position du jet est publiée tous les matins dans les journaux. La première question du jour est donc où est le jet aujourd’hui ?"

            Vous allez me dire que les Français n’y comprendraient rien. Eh oui, si on ne leurs apprend jamais rien il ne comprendront jamais rien : ni à la météo, ni à l’économie, ni à une vocabulaire de plus de 200 mots.

            Bern

             

             

             

             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès