Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Dette grecque : l’Allemagne a la mémoire courte

Dette grecque : l’Allemagne a la mémoire courte

Des conditions, toujours des conditions. Le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker a apporté mercredi 22 août son soutien à la Grèce à condition qu'elle redouble d'efforts pour assainir ses comptes. Ce sera le sujet d'un énième sommet de la dernière chance à Berlin. Le choix du lieu est symbolique puisque depuis le départ l'Allemagne, par son intransigeance, fait danser le sirtaki au peuple grec, oubliant que jusqu'en 1953 elle était elle aussi sous le joug des créanciers.

"Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir". La mise en garde de Foch est plus que jamais d'actualité. L'arrogance contemporaine allemande contraste avec les années difficiles de la première moitié du XXéme siècle. Comme nous l'a rappelé cet été le quotidien Helvétique Le Temps dans une série d'articles, la dette publique, c'est une vieille histoire.

A cet égard, le patronyme du Premier ministre Grec, Samaras, sonne comme le nom d'une bataille homérique de l'Antiquité. Là où le gouvernement d'Athènes réclame du temps, "un peu d'air pour respirer, remettre l'économie en route et accroître les revenus de l'Etat", les créanciers répondent nouveau train de réformes structurelles et privatisations. Le risque c'est évidemment que les saignées répétées finissent par tuer le malade. Cela fait déjà deux ans et demi que le tour de vis a été donné et payé de bien peu de retour sinon une récession économique et de fortes tensions sociales. Peu importe, psychorigide, l'Allemagne par la voix de sa chancelière refuse toute renégociation du plan d'aide.

C'est oublier que miracle économique Allemand d'aujourd'hui est le fruit de l’Accord de Londres, signé le 27 février 1953, qui a permis à la RFA d’effacer la moitié de sa dette d’avant et d’après-guerre. Yves Hulmann le journaliste du Temps nous rappelle qu'à l'issue du second conflit mondial, la RFA doit rembourser à la fois les obligations financières issues du Traité de Versailles, les emprunts internationaux contractés durant la République de Weimar, dont le paiement des intérêts a été suspendu au début des années 1930 à quoi s’ajoutent encore les aides financières accordées par les Alliés pour reconstruire le pays ravagé après 1945…

A l’issue de la conférence de Londres, la dette initiale de la RFA de près de 30 milliards de Deutsche Marks, est ramenée à moins de 14 milliards favorisant ainsi un redémarrage rapide du pays. Certes les considérations géopolitiques de la guerre froide ont joué ainsi que l'intérêt économique à voir émerger un marché allemand. Mais ces deux éléments sont applicables à la situation actuelle de la Grèce puisqu'il s'agit désormais de stabiliser l'UE et de maintenir un niveau de consommation qui profite largement aux entreprises allemandes.

Reste la question des réparations dues par l'Allemagne à la Grèce au titre de l’occupation du pays de 1941 à 1944 soit une somme dont les estimations varient. Au minimum 7 milliards de dollars, jamais versés. Pour mémoire, pour sauver son ami Mussolini d’une défaite humiliante, Hitler envahit la Grèce en 1941. Le pays est non seulement pillé, victime d'exactions, mais il doit également acquitter des dépenses d’occupation exorbitantes.

Le 15 février 2012, Daniel Cohn-Bendit harangue le gouvernement allemand au Parlement européen au lendemain du refus de la troïka européenne d'octroyer un deuxième plan d'aide de 130 milliards d'euros à Athènes. "Les Allemands, qui rechignent à financer un second plan de sauvetage pour la Grèce, devraient se souvenir de tout ce qu'ils ont pillé dans ce pays pendant la Seconde Guerre mondiale [...] Avec les intérêts, ce sont 81 milliards d'euros qui sont dus à Athènes. C'est là une autre façon de voir l'Europe et son histoire".

En acceptant la réunification de la RFA et de la RDA dans le cadre du Traité de Moscou, la Grèce s’est privée de la possibilité de réclamer des réparations, s'est contenté de répondre Berlin.


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • jaicruvoir 23 août 2012 16:27

    La Grèce ne vient pas de faire deux guerres mondiales en 25 ans

    La Grèce n’a rien fait depuis 25 ans sauf dépenser de l’argent qu’elle n’avait pas comme un enfant gâté par ses parents (les Européens).

    En 1981 elle n’aurait jamais du rentrer de EU car économiquement elle n’avait pas le niveau.
    On (les européens) les a pris avec nous que pour « La démocratie » qu’ils avaient inventé il y a 2500 ans. 
    Mais les grecs d’aujourd’hui ne sont pas les grecs de la période classique comme les égyptiens aujourd’hui ne sont les égyptiens des pharaons.

    Allez vite Grexit qu’ils aillent se faire F..tre chez les Russes !

    • Brennus Brennus 23 août 2012 18:29

      Il ne faut pas confondre l’UE et la zone Euro . Avant de dire n’importe quoi il faut s’instruire.


      La Grèce faisant parti de l’OTAN, en 1981 l’Europe l’a fait entrer dans l’UE pour une question de géopolitique , celle-ci étant le pays qui contrôle avec la Turquie la mer Egée et surtout les détroits entre cette mer et la mer Noire. C’est un point stratégique face aux soviets de l’époque. Maintenant après la chute des soviets staliniens cette région esr un peu moins stratégique.

      Pour la zone Euro, c’est Mitterand qui a voulu faire entrer la Grèce en sachant très bien que le pays n’était pas prêt surtout avec la différence de niveau de vie entre cet état et nos pays du nord de l’Europe. Le peuple grec n’a pas eu l’occasion de voter pour être dans l’Europe. Les dirigeants socialistes à l’époque ont trompé leur peuple comme les nôtres nous trompent. 

      Les grecs de maintenant n’ont pas beaucoup changé depuis l’époque classique, surtout moins que nous français . Je serai ministre de la Grèce, je louerai mes ports et ma façade maritime (15000 km) au russes et aux chinois pour faire chier les ricains et l’Europe. 
      L’avenir de tous nos pays européens c’est de quitter ce p.. d’euro qui nous ruine.
      La Grèce s’en sortira car il y a du pétrole qui a été récemment découvert dans ses eaux territoriales , donc je pense si cela se réalise la Grèce fera comme la Norvège cavalier seul.

    • Rensk Rensk 24 août 2012 14:09

      Malheureux... vous oubliez la banque US qui EST la raison ! Cette banque et d’autres sont la raison de la crise et non les peuples


    • CHIMERE 26 août 2012 12:55

      @  jaicruvoir,


      Vous ne croyez pas si bien dire" Allez vite Grexit qu’ils aillent se faire F..tre chez les Russes ! "

      Car je pense que cette hypothèse n’a pas dû echapper au joueur d’échecs V.Poutine...

      Immaginez un peu la fiction :

      1) Le bloc BAO,dans son acharnement prédateur,finit par mettre à genoux le peuple Grec et à s’approprier tout le patrimoine de l’état (ports,aéroports,routes autoroutes,compagnies d’eau et d’électricité,de pétrôle,etc...

      2) Une révolte populaire éclate,malgré les avertissements multiples.

      3) La répression est très violente,et effectuée par EUROGENFOR,dans le sang.

      4)De nouvelles élections sont organisées.Quoi qu’il arrive,le pays en l’état est ingouvernable.

      5) C’est là qu’intervient V.Poutine,en proposant le rachat total de la dette Grecque,le seule contre partie étant la mise à disposition pour 99 ans d’une base navale et aéronavale dans le Péloponnèse.Rien d’autre.

      Échec et mat pour l’OTAN,Goldman Sachs,et consorts....pas mal joué,non ?



    • bigglop bigglop 23 août 2012 18:26

      Bonjour,

      Encore un tout bon article, mais la justification de la dernière phrase, n’est pas claire :
      "En acceptant la réunification de la RFA et de la RDA dans le cadre du Traité de Moscou, la Grèce s’est privée de la possibilité de réclamer des réparations, s’est contenté de répondre Berlin.« 

      La voilà :
      Le chancelier Helmut Kohl obtient en effet que le traité de Moscou de 1990 entérinant la réunification ne porte pas la mention  »traité de paix« , une des conditions figurant dans l’accord de 1953 pour d’éventuels remboursements.  »C’était un moyen de continuer à fuir les réparations« , souligne le Süddeutsche Zeitung (article traduit en français). En approuvant ce traité, la Grèce a perdu, aux yeux de Berlin, toute légitimité à réclamer des réparations. »Dans la pratique, l’accord de Londres de 1953 libéra les Allemands de leur obligation de rembourser leurs dettes de guerre« , résume le quotidien allemand.

      Entre le stock d’or de la Banque nationale grecque pillé : 81 mds €
      et les intérêts :...................................................................... 162 mds €

      Rien qu’avec ces sommes, la Grèce serait remise »à flot"

      Sans compter une partie des autres réparations :
      1. Solde des réparations dues au titre de la Première guerre mondiale, soit 80 millions de marks, au taux de change de 1938.
      2. Dettes allemandes accumulées entre les deux guerres au titre du domaine du commerce bilatéral entre les deux guerres, soit 523 873 000 dollars, au taux de change de 1938
      3. Réparations établies lors de la Conférence de Paris en 1946, soit 7,1 milliards de dollars US, au taux de change de 1938 (dédommagements pour la réquisition de biens publics et privés, pillage et destructions)
      4. Droits relatifs à un emprunt forcé de 3,5 milliards de dollars que la Banque de Grèce avait dû contracter pour couvrir les frais liés au stationnement des troupes d’occupation en Grèce et à l’approvisionnement en nourriture de l’Afrika-Korps du général Rommel.

      En appliquant un intérêt minimal de 3%, les experts chiffrent aujourd’hui les exigences légitimes de la Grèce à 13 milliards de dollars US

      Ces estimations n’incluent pas les énormes pertes humaines subies par notre pays. Sur une population de 7 millions d’habitants, la Grèce a perdu, du fait d’opérations militaires, 70 000 personnes directement et 12 000 civils indirectement ; en outre, 38 960 personnes ont été exécutées, 100 000 (essentiellement des Grecs juifs) assassinées dans des camps de concentration et 600 000 sont mortes de faim.

      L’Italie et la Bulgarie ont indemnisée la Grèce


        • Rensk Rensk 24 août 2012 14:15

          L’Allemagne doit dans pas très longtemps rendre des compte à la CIJ !
          René Schneider a déjà, à lui seul, porté 5 plaintes contre cet État. D’autres plaintes d’autres États sont aussi en cours comme d’ailleurs contre la France..


        • Rensk Rensk 24 août 2012 14:37

          La BIS n’est pas une banque Suisse, c’est une « succursale » des USA...
          Neil Keenan, Keith Scott, Jaimie Caruana, Hervé Hannoun... sont les gens visé et ils ont tous le passeport US !!!


        • bigglop bigglop 24 août 2012 18:17

          La BIS (Bank for International Settlements) a son siège à Bâle et curieusement le Conseil de Stabilité Financière européen a aussi son siège à Bâle dans les locaux de la BIS.

          Mieux le Conseil de Stabilité Financière, a eu comme président un certain Mario Draghi cumulant ses fonctions avec celles de membre de la BIS !!!!

          "En 1991, Mario Draghi est nommé directeur général du Trésor italien avant de quitter ses fonctions en 2002 pour assurer la vice présidence et la direction générale de Goldman Sachs International durant près de 3 ans. En 2006, l’italien devient gouverneur de la Banque d’Italie, président du conseil de stabilité financière et membre du conseil de stabilité financière de la Banque des Règlements Internationaux." 


        • Jean-Marc B 24 août 2012 10:24

          Voilà un article édifiant ! La Grèce mérite toute notre attention. Lors d’un voyage récent en Grèce , notre guide nous a montré la colline sur laquelle on trouve les nombreuses tombes des Grecs résistants et combattants tombés sous les balles allemandes lors de la deuxième guerre mondiale. Elle a évoqué les dommages causés par ce conflit et ..... les indemnités ridicules accordées à son pays lors des tractations qui ont eu lieu à la fin de la guerre .... Elle a évoqué une cause qui ne me semble pas abordée, ni ici ni dans tous les articles que j’ai lus jusqu’à présent. La guerre de 1914-1918 avait conduit à mettre à la tête de la Grèce un roi apparenté à une famille allemande.
          Celui-ci ou ses descendants n’ont pas voulu demander à l’Allemagne les dédommagements qui pourtant auraient dû être acquittés , vraisemblablement pour ne pas ajouter aux charges du pays auquel la Grèce se trouvait liée par les liens familiaux de son monarque ....
          Je n’ai pas d’autres éléments que ce que je viens d’écrire . Des historiens pourraient sans doute préciser les choses ... Mais tout cela va dans le sens de l’article ci dessus . L’Allemagne a bel et bien une dette financière et « morale »(euphémisme) par rapport à la Grèce . Alors constater que l’Allemagne est au premier rang pour lancer des sommations à la Grèce me fait bondir !
           En tous cas, je me sens plus que jamais solidaire du peuple grec .... et pas du tout avec l’attitude des dirigeants de mon pays. Je hurle ici mon indignation en face de ces dirigeants soumis aux intérêts du monde de la finance ! Cela suffit ! Il y a eu assez de dégâts !.... Il faut aider la Grèce à se relever et gratuitement pour le petit peuple. Convoquons l’Allemagne, les armateurs, l’église grecque ...... à payer  !
          Ma pensée va vers cette personne formidable, notre guide qui nous a fait encore plus apprécier l’héritage que nous avons reçu des Grecs anciens, qui nous a fait comprendre pourquoi les Grecs d’aujourd’hui ont tant de mal à se relever .....
          Pourquoi les philosophes d’amphithéâtre de nos pays se taisent-ils ? Socrate, Platon Aristote et tant d’autres nous vous devons tant ! Vos enfants souffrent terriblement.... Certains gagnent leur vie en écrivant grâce à vous .... Ils vous utilisent pour faire de l’argent .... Aujourd’hui ils vous renient par leur silence ! Honte à eux ! Qu’ils se réveillent, retrouvent une dignité, et soient les porte-voix d’un mouvement qui porte en avant un monde solidaire, délivré de la compétition , de l’arrogance des financiers .... Il faut se révolter  ! Nous enfants souffrent dans le monde du travail devenu immonde , les « supérieurs » méprisant ceux qui oeuvrent le plus humainement possible sous leurs « ordres »...
          Mettons en route ce chantier en pensant à eux !


          • Jean-Marc B 24 août 2012 10:37

            Quand j’écris : Certains gagnent leur vie en écrivant grâce à vous..... Ils vous utilisent pour faire de l’argent.... Aujourd’hui, ils vous renient par leur silence ! Je pense bien sûr aux philosophes de nos pays : France, Allemagne .... etc .... d’aujourd’hui en 2012 !
            C’est tellement commode de ne parler que de ceux qui se sont exprimés il y a longtemps. On ne risque pas de porter des coups à ceux qui dirigent ..... la politique et le monde de l’édition tout à la fois..... (Attention mon livre doit paraître !)
            Philosophes d’aujourd’hui , courage, prenez votre place dans la Cité d’aujourd’hui !
            Je ne suis pas philosophe professionnel (car attention , ils sont sectaires, n’est philosophe que celui qui a les diplômes. Socrate ne les avait pas ces diplômes et pourtant.....).....


          • bergerlotois 24 août 2012 11:57

            « Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir » Foch

            Tout est dans la citation, regardez les nouveaux programmes scolaires sur l’histoire de france et vous aurez une application in situ à commenter.


            • kitamissa kitamissa 24 août 2012 14:04

              la Grêce ....gouvernée par la Gauche faut il le rappeler a bouffé tout le fric en conneries...


              le stade olympique livré aux herbes folles, toutes les infrastructures y afférant également

              les impôts jamais collectés ; le clergé et les armateurs exonérés d’impôts..

              les magouilles, les fonctionnaires à la pelle, les petits copains qu’on place dans des bons boulots...

              et maintenant alors que tout le monde savait que ça allait mai finir...on pleure ?
               
              mais un peu de décence !

              on ne dépense pas l’argent que l’on a pas !!

              et on vient pleurer , la faute aux Allemands ? tiens donc ...

              et chez nous, on a bien été occupés par les Anglais durant 100 ans ? on les emmerde avec ça ?
               alors pas question de financer une bande de flemmards et de magouilleurs ..
               


              • Rensk Rensk 24 août 2012 14:30

                Faudrai un poil vous renseigner... c’était la droite au pouvoir qui a triché avec l’aide de Goldman Sachs question d’Euro... c’est la droite qui a fait les déficits et la gauche est venue au pouvoir en déclarant ce qu’ils ont trouvé vu qu’enfin informé sur la réalité...

                Ce sont les économies faites par la gauche... qui a remis au pouvoir la droite actuel !!!


              • bergerlotois 24 août 2012 16:59

                A une échelle comparable, les impôts ne sont pas collectés en france non plus si on prend en compte toutes les rétrosessions fiscales...

                Un léger détail, le clergé ne paie presque rien en france non plus ; la différence, c’est qu’en grèce, c’est lui qui restaure les édifices religieux alors que chez nous, c’est le contribuable.


              • kitamissa kitamissa 25 août 2012 01:28

                Salut Calmos..


                heureux de te retrouver fidèle au poste...oui je reviens...j’avais un peu pris le large mais finalement j’ai eu envie de refaire un tour ici..

                en souvenir des grandes heures que nous avons vécues !!

                et puis, maintenant qu’on a un président ordinaire et normal ..... smiley j’ai envie d’en découdre avec la bande de loosers et de guignols qui ont voté pour lui et sa bande de bras cassés !!

                bien cordialement .


              • Denzo75018 24 août 2012 15:20

                La Grèce a déjà honteusement menti à l’Europe lors de son adhésion, n’est-il pas normal après avoir déjà versé 250 Milliards d’euros d’aide à la Grèce de bien s’assurer du bien fondé de ses engagements par rapport aux protocoles ?

                L’Europe s’est déjà fait « enkouler » profond, il est du devoir de l’Europe de protéger l’argent des citoyens des Européens - car c’est in fine l’argent du peuples Européens qu’il s’agit ...

                « Chat échaudé craint l’eau froide » !

                Prenons donc le temps (1 à 3 mois) pour valider ce que nous disent les grecs ...avant de poursuivre !


                • Brennus Brennus 25 août 2012 10:01

                  La France de Gouda 1er vient d’effacer la dette le Côte d« Ivoire, elle vient de donner 3 millions de dollars à la rébellion syrienne....... nos »rois républicains"précédents faisaient de même.

                  Oui nos gouvernants de puis 40 ans dépensent l’argent du peuple pour des guerres, des pays, des broutilles et des causes dont on a rien à foutre... Cet argent devrait améliorer la vie des français dans le besoin. Vivement demain smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès