Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Directive Travailleurs Détachés : l’Union Européenne = dumping (...)

Directive Travailleurs Détachés : l’Union Européenne = dumping social

L’Union Européenne c’est le dumping social, la guerre permanente pour réduire les salaires. Et la directive travailleurs détachés, les traités européens consacrant le totalitarisme de la mise en concurrence des peuples font partie des munitions fournies par l’Union Européenne pour permettre aux patrons de toutes l’Europe d’écraser les salaires, de faire voler en éclat le droit du travail.

Transport, BTP, agriculture… il y a peu de secteurs qui échappent au scandale des travailleurs détachés. Il suffit de regarder le reportage édifiant diffusé à ce sujet sur France 2 par Cash Investigation pour s’en convaincre pour qui douterait des témoignages nombreux des salariés. Montrant ces centaines de milliers de travailleurs des pays de l’Est ou du sud de l’Europe, employés aux conditions salariales les plus basses dans les pays d’europe occidentale pour gonfler les profits des patrons qui les exploitent en contournant les salaires minimums ainsi que le droits du travail obtenu par des décennies de luttes sociales et syndicales, et pour faire pression à la baisse sur les salaires et droits des travailleurs nationaux, dans des secteurs où l’activité ne peut être facilement délocalisée.

Mettant ainsi en concurrence les travailleurs au SMIC français ( 1445 € brut mensuel) avec ceux de la Pologne (410€), de la Slovaquie (357€) ou pire de la Roumanie (218€) et de la Bulgarie (184€). Et demain de l’Ukraine (40€…). Avec l’Union Européenne, le progrès… des profits fait rage !

Un dumping social effroyable d’autant plus violent que les travailleurs sont maintenant sous la pression de l’euro « Loi Travail » qui fait sauter le code du travail et permet d’activer le dumping social au sein même de chaque branche professionnelle !

Face à la colère populaire, le gouvernement fait semblant de froncer le sourcil, mais il est vrai que les états prisonniers de l’Union Européenne et tenus en joug par l’Euro n’ont pas la main, sauf à sortir de l’UE et de l’Euro. Ce que propose les militants communistes du PRCF. Alors bien sûr, l’Union Européenne fait mine de réviser la directive travailleurs détachés, sans rien changer en réalité comme le montre l’éclairage produit par FO et reproduit ci-après par www.initiative-frachon, krasucki cgt europecommuniste.fr. Dumping social, dumping fiscal, dumping environnemental, c’est bien l’objet et la nature de l’Union Européenne, arme d’exploitation massive construite par et pour la dictature capitaliste.

De fait, pour sauver les salaires et les droits des travailleurs du dumping social il est indispensable de briser les chaines de l’Union Européenne. D’en sortir pour s’en sortir. Pour échapper au diktat de la mise en concurrence qui divise et oppose les peuples, là où la coopération internationaliste des travailleurs permet de garantir la paix, le progrès social et la solidarité.

Dès l’origine, les communistes, les syndicalistes se sont battus pour refuser l’Union Européenne. Une implacable machine à diviser et opposer les peuples, alimentant la xénophobie quand elle ne PCF pierre laurent hollande droite européennesoutient par directement des milices néo nazies (comme elle le fait actuellement à Kiev pour mettre la main sur l’Ukraine et ses formidables ressources). C’est bien pour défendre la classe des travailleurs que la quasi-totalité des partis communistes européens se prononcent pour la sortie de l’UE. A l’exception notable du P »C »F-PGE de Pierre Laurent qui en rupture avec le combat historique des militants communistes contre la construction européenne – du refus du traités de Rome à la Constitution Européenne en passant par la CED l’acte unique et Maastricht – continue de militer au coté du PS et du MEDEF pour conserver les travailleurs emprisonnés dans l’UE et l’Euro.

10 raison de signer la pétition pour un référendum pour la sortie de l'UE et de l'eurAu contraire, pour que ce soit les travailleurs qui décident, pour faire place aux peuples, des milliers de personnes ont déjà signé la pétition exigeant un referendum pour la sortie de l’UE lancée à l’initiative des militants franchement communistes du PRCF, et un large rassemblement de syndicalistes, de gaullistes républicains, d’intellectuels et de simples citoyens. Une pétition à signer en ligne en cliquant ici.

Le 11 septembre prochain, pour faire bouger les lignes et impulser la contre offensive populaire, la question de la sortie de l’Union Européenne sera posée à la fête de l’Humanité. Avec le débat lancé sur le stand du PRCF : après le BREXIT, alors que la classe ouvrière française affronte une pluie de diktats européens travestis en lois nationales par le PS, y a t il une autre solution pour notre peuple qu’un FREXIT progressiste permettant de substituer la coopération internationale à la ruineuse « concurrence libre et non faussée » ?

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/directive-travailleurs-detaches-lunion-europeenne-dumping-social/

Pour une info libre et engagée, par et pour les travailleurs, rendez vous sur www.initiative-communiste.fr. Restez connectés sur @PRCF_ et sur facebook.com/Initiative.Communiste.PRCF


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Sozenz 7 septembre 10:04

    et quelques guillotines pour les politiciens , ça couterait combien ?


    • Sozenz 7 septembre 10:11

      @Sozenz
      mais non juste arrêter de voter pour eux ce sera suffisant ^^


    • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 10:14

      depuis le temps qu’on le dit il y en a qui veulent toujours plus « d’Europe des inégalités » .....


      tous ces migrants ont étés attirés uniquement pour détruire le social (pas pour eux qui ont tout a y gagner mais pour ceux qui les nourrissent) baisser les petits salaires qui finiront avec un SMIC-RSA et détruire l’harmonie entre citoyens et créer une rivalité entre travailleurs le tout pour le bénéfice de la classe dirigeante qu’elle soit de droite ou de gauche , le patronat Européen aidé par les politiques a sa solde rêve d’un Bangladesh Européen et il fait tout pour le mettre en place et hélas il est en train de réussir.....

      • CN46400 CN46400 7 septembre 11:52

        @zygzornifle
        Les salaires low-cost sont intéressants pour le capital dans la mesure où la part de la force de travail est importante dans la fabrication du produit. Cet intérêt décroît au fur et à mesure que la mécanisation fait baisser cette part.
        La directive « travailleurs détachés » tend à aligner les salaires bruts sur ceux des pays où ils travaillent, les employeurs gagnant toujours la cotisation patronale sauf que les contrôles réels, faute de moyens humains, sont insuffisants. Mais, les salaires réels perçus par les travailleurs détachés augmentent plus vite que ceux des pays « exportateurs » et même « importateurs » (voir mécanisme décrit par Marx-Salaires, prix et profits)
         Cette directive, et cette tendance, sont des raisons qui ont poussé une partie de la bourgeoisie anglaise, contrairement aux syndicats, à soutenir le « brexit » !


      • CN46400 CN46400 7 septembre 10:34

        Marx a longuement montré que la bourgeoisie achetait la force de travail, comme n’importe quelle autre marchandise, en fonction du strict rapport qualité-prix. L’état bourgeois, à tous ces niveaux, UE ou Nationnal est là pour faire respecter cette loi du capitalisme. S’extraire des contraintes de l’UE suppose donc de s’extraire du marché de l’UE qui occupe, désormais, pas mal de prolos français, en France, et dans l’UE. Faut-il leur montrer les deux cotés de la pièce, ou un seul ? Le PCRF ne répond pas....


        • simir simir 7 septembre 13:39

          @CN46400
          « S’extraire des contraintes de l’UE suppose donc de s’extraire du marché de l’UE »
          Vous pensez vraiment que si la France sortait nous ne vendrions plus aucun Airbus, plus aucune Peugeot enfin plus rien du tout à l’Europe.
          Vous en connaissez qui ont déjà commencé à boycotter les produits anglais ?
          « Faut-il leur montrer les deux cotés de la pièce, ou un seul ? »
          Il faut leur montrer du franc tout simplement.
          Mais ce que vous oubliez c’est que le PRCF dans son programme prévoir 4 sorties :
          Sortie de l’Europe
          Sortie de l’OTAN
          Sortie de l’Euro( Le MEDEF l’avoue crûment dans son manifeste Besoin d’aire (déc. 2011),  : la chasse au profit maximal, les concentrations monopolistes ne se font plus désormais à l’échelle hexagonale mais à l’échelle continentale )
          Sortie du capitalisme.


        • CN46400 CN46400 7 septembre 14:14

          @simir
          Le protexionnisme s’applique toujours dans les deux sens. Acheter moins aux allemands implique vendre moins aux allemands, et pour les autres c’est pareil. Or 75% de nos exportations sont destinées à l’UE.....Et çà concerne un joli paquet de prolos gaulois !

          Quand à « la chasse au profit maximal » elle concernera la France, sans UE comme avec, tant que le capitalisme y sera roi !


        • foufouille foufouille 7 septembre 11:07

          Mettant ainsi en concurrence les travailleurs au SMIC français ( 1445 € brut mensuel) avec ceux de la Pologne (410€), de la Slovaquie (357€) ou pire de la Roumanie (218€) et de la Bulgarie (184€). Et demain de l’Ukraine (40€…).

          en net mensuel, ce serait mieux. pour l’ukraine, ça sent les Zinvestisseurs.


          • Trelawney Trelawney 7 septembre 12:12

            @foufouille
            De plus le salarié polonais ne coutera pas 410 euro en France, car il faut ajouter les frais de déplacement, repas etc et ca fait bien 1000 euro de plus par mois donc kif kif le smic français. Il existe toutefois une exception pour les transports où le type dort dans son camion

            L’économie est uniquement dans les cotisations sociales


          • foufouille foufouille 7 septembre 13:22

            @Trelawney
            un polonais qui bosse en france va dormir dans un container, mobilhome ou caravane. voire sous une cabane en tôle. le but étant de faire du fric rapidement pour rentrer au pays, sauf crétin fini, le mec mangera de la merde. le salaire est à l’heure. donc, même 4€ non déclaré par 8 ou 10 et 7j/7, tu arrives pas loin du smic et de belles économies pour plus tard.
            le polonais est bien moins cher.


          • Trelawney Trelawney 7 septembre 13:47

            @foufouille
            Ca ne marche pas tout à fait comme cela.

            Il y a un écart maxi de 10% entre un marché signé par une entreprise française et celui signé par une entreprise polonaise ou autre. L’économie se fait donc juste sur le cout horaire d’un travailleur français qui est de l’ordre de 32 euro (pour un smig) alors qu’il est de 20 euro pour un polonais (pour un salaire à 410 euro).

            De plus si le travailleurs polonais reste trop longtemps sur le chantier, il se ferra dénoncer à l’inspection du travail par l’entreprise concurrente et l’inspection du travail a vite fait de bloquer un chantier et pénaliser le maitre d’ouvrage. Donc l’entreprise polonaise respecte la législation française car elle n’a pas le choix. Sauf bien entendu pour les transports où là c’est le Far west.

            Conclusion, si tu colles une TVA sociales sur ces marché, l’entreprise polonaise retourne dans son pays car ce n’est plus rentable. Cela s’appelle de l’opportunisme économique


          • foufouille foufouille 7 septembre 15:16

            @Trelawney
            ben non. en pratique, le polonais est embauché pour un salaire polonais.
            il ne parle pas français et si certains connaissent la loi, ce sera toujours mieux qu’en pologne.
            celui qui le dénoncera se fera virer. mis à part les contremaîtres ou chefs de chantier, ce sont tous des étrangers. voir le chantier de flamandville.
            tu peut aussi te faire virer sans paye si étranger.


          • CN46400 CN46400 7 septembre 15:49

            @Trelawney
            l’exactitude est la politesse des rois....
            Smic horaire au 1/9/2016 = 9,67 € brut, avec les « charges patronales », quand il y en a, SMIC h = 15,47€- SMIC mensuel 35h brut = 1466€


          • rocla+ rocla+ 7 septembre 11:20

            Si je comprends bien  un salarié Français gagne environ dix fois plus qu’ 

            un salarié Bulgare . 

            Comment cela se fait-il ?



            • bourrico 7 7 septembre 11:29

              @rocla+

              Et comment se fait il qu’un salarié Suisse gagne 2 ou 3 fois plus qu’un salarié Français ?
              Et comment se fait il qu’un salarié Bulgare gagne 10 fois plus qu’un salarié Bangladais ?
              Et comment se fait il qu’un salarié Français gagne des milliers de fois plus qu’un esclave ?

              Navré mon gros mais à question conne, réponse conne, et comme tu ne poses que des questions connes... smiley

            • rocla+ rocla+ 7 septembre 11:42

              @bourrico 7


              C ’est bien tombé j’ ai trouvé un con pour répondre à une question conne . 

              Merci de ta visite  , ducon ... smiley


            • foufouille foufouille 7 septembre 11:56

              @rocla+
              c’est simple, mon vieux : les prix sont plus faible ailleurs.
              les prix ont augmenté depuis mais quelques années en arrirère, tu pouvais acheter une vieille maison pour 3000€ en roumanie.


            • bourrico 7 7 septembre 11:57

              @rocla+

              Je suis content d’avoir contribué à te faire prendre conscience que ta question était stupide.
              Un tel éclair de lucidité chez toi tient du miracle, je crois que tu vas bien dormir ce soir.

              De rien mon gros étron d’amour.

            • bourrico 7 7 septembre 11:59

              @foufouille

              Introduire ne serait-ce le niveau de vie dans la question est trop complexe pour ma raclure de bidet.
              Tenter de faire réfléchir notre super génie super frustré, vous n’y pensez pas. smiley

            • rocla+ rocla+ 7 septembre 12:02

              @bourrico 7


              Tiens tiens , déjà deux couillons d’ hameçonnés .

              Fructueuse pêche aux cons matinale .

              Je remets un asticot ... smiley

            • bourrico 7 7 septembre 12:10

              @rocla+

              J’aime quand tu me dis des gros mots, mon gros simplet chéri. smiley

            • foufouille foufouille 7 septembre 13:23

              @bourrico 7
              il est pas débile, juste une raclure.
              mais certains sont débiles à ce point.


            • Jao Aliber 7 septembre 11:21

              Au lieu de lutter contre la baisse des salaires, il faut lutter pour abolir le salariat.

              Le salariat n’a pas d’avenir, il est appelé à disparaître pour gonfler le rang des chômeurs.

              • Sozenz 7 septembre 13:10

                @Jao Aliber
                oui vous avez raison , adoptons tout de suite l esclavage smiley


              • epicure 8 septembre 17:07

                @Jao Aliber

                Mais s’il n’y a plus de salariés, les boites privées ne peuvent plus fonctionner.
                Ce en sont pas les actionnaires de Renault (par exemple) qui vont faire tourner les usines.
                Et en plus elles se ferment des marchés.

                Les boites qui vivent du marché intérieur n’ont pas d’intérêt à voir la disparition du salariat, puisque c’est la base de leur marché. C’est pour ça que le petit patronat n’est pas toujours en phase avec le MEDEF,de même que les commerçants qui ont des boutiques ( sauf pour le luxe ).

                Par contre ce à quoi on assiste c’est à une dégradation du salariat.

                Pour l’abolition du salariat, il faudrait qu’il y ait déjà des bases de modèles pouvant être généralisés. Comme vers 1789 et l’abolition de la féodalité et de l’esclavage en 1794, il y avait déjà des modèles économiques alternatifs déjà développés.


              • rocla+ rocla+ 7 septembre 12:03

                Si je comprends bien un salarié Français gagne environ dix fois plus qu’ 

                un salarié Bulgare . 

                Comment cela se fait-il ?


                • bourrico 7 7 septembre 12:12

                  @rocla+

                  Tiens, troll bouffon menteur simplet radote à présent.

                  Tu sais, reposer la même question n’empêchera pas que ce soit une question conne, c’est dommage hein ?

                  Allez mon gros looser, dis moi des gros mots. smiley

                • bourrico 7 7 septembre 12:14

                  @bourrico 7

                  Mais surtout n’hésite pas à nous donner la réponse à ta question qu’on rigole un peu. smiley
                  Sauf si bien sur c’est un secret que tu ne souhaite pas partager, ô génie frustré.

                • Trelawney Trelawney 7 septembre 12:08

                  On peut toujours se plaindre sur le travail détaché mais ça ne fait pas trop avancer le débat.

                  Si je dit bien si on supprime 40% des cotisations sociales que l’on remplace par une taxe sociale. Après tout lorsque vous payé une TVA à 10% pour améliorer thermiquement votre logement, l’artisan fait la part des choses entre la TVA à 20 et celle à 10. Là il y aura une taxe sociale équivalent au 40% de la remise des cotisations.

                  Donc l’entreprise roumaine qui prend un marché en France paiera cette taxe supplémentaire, cela permettra de taxer socialement les travailleurs détachés.

                  J’ai pondu cela le temps d’écrire ce post pour vous dire que des solutions existent et que si on ne les met pas en application c’est qu’on le veut bien


                  • CN46400 CN46400 7 septembre 12:53

                    @Trelawney
                     Sauf que dans votre cas de figure les roumains paient, via la TVA sociale, une assurance qui ne les couvrira jamais....


                  • Trelawney Trelawney 7 septembre 13:41

                    @CN46400
                    Exact mais on s’en fiche tant que ca couvre l’assurance sociale des français. Après tout rien ne les oblige à travailler en France


                  • CN46400 CN46400 7 septembre 14:01

                    @Trelawney
                    « Après tout rien ne les oblige à travailler en France »

                    Ah la générosité à la Dupont-la-joie. Une autre façon de dévaliser le travail quoi, et puis voler des étrangers est-ce vraiment du vol ? C’est pas très, très beau çà...


                  • rocla+ rocla+ 7 septembre 15:13

                    @CN46400


                    Je lis de partout que la France a dévalisé le monde entier du sous-sol 
                    au plafond . 


                  • Trelawney Trelawney 7 septembre 16:14

                    @CN46400
                    Dans les dépenses publiques qui représentaient en 2013 à 56% du PIB soit environ 1200 milliards d’euro, les prestations sociales représentent 46% soit environ 552 milliards d’euro. Les prélèvements sociaux (CSG CRDS, Taxes tabacs, taxes salaires, cotisations etc) représentent 450 milliards d’euro. Nous nous endettons chaque année de 100 milliards d’euro pour préserver et garantir notre système social. Aussi on peut être généreux mais pas en s’endettant


                  • CN46400 CN46400 7 septembre 18:45

                    @Trelawney
                    En France, jusqu’à présent, la loi donne, en face d’une cotisation, des droits. C’est pour cela que certains contrats de travail de travailleurs détachés prévoient le paiement du salaire, majoré d’un montant égal à toutes les charges françaises (salariales et patronales), dans le pays d’origine, où le salarié peut, ou non, avec ces majorations, financer une assurance individuelle. Un de mes voisin, roumain, spécialiste des avions ATR, est dans ce cas.


                  • alain-aaae (---.---.227.190) 7 septembre 14:51

                    en bretagne nous avons un ministre de la défense qui ne serre a rien puisque les contrats sont par des anciens militaires et de militaires de carriere.donc pour étre élu président de la bretagne c est des militants socialistes et communistes qui ont fait sa campagne de propagante.c est t y pas beau ca un président élu sans faire de campagne.vive les bretons

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès