Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > En attendant de voter pour le meilleur, on peut toujours voter pour le (...)

En attendant de voter pour le meilleur, on peut toujours voter pour le pire

Quatre ONG internationales dont CEO, une ONG hollandaise dont les membres ont milité activement pour le « Non » hollandais, organisent pour la troisième année consécutive le prix du Pire Lobby de l’UE, assorti d’un prix spécial pour le Pire Ecoblanchiment - l’utilisation la plus cynique de l’environnement par une entreprise dans sa communication. Le scrutin est ouvert à tous depuis quelques jours. Parmi les candidats sélectionnés : le trio d’industriels automobiles allemands BMW, Daimler et Porsche pour leur lobbying anti-réglementation sur les émissions de CO2, le vicomte belge Etienne Davignon pour un conflit d’intérêt flagrant entre ses fonctions de conseiller à la Commission et son rôle de dirigeant chez Suez, l’entreprise d’armement BAE Systems...

Outre l’aspect politique et ludique du prix, le plus intéressant de l’opération est la teneur des informations qui sont révélées. Où l’on apprend que les "protecteurs du climat" allemands sont une opération de communication du Forum allemand pour l’énergie atomique, qu’une entreprise d’armement invente la balle "sans plomb" respectueuse de l’environnement, qu’un think-tank bruxellois connu est en fait une coquille vide téléguidée par les industries qui ne veulent pas entendre parler de mesures de lutte contre le réchauffement climatique... Un beau travail de recherche, accessible depuis le site du vote.

En l’absence d’une presse d’investigation spécialisée sur les questions européennes, l’accès à ce type d’informations est en effet assez rare au niveau européen - si le lobbying est un peu plus encadré au niveau de l’UE qu’au niveau français, où, en-dehors d’une timide et récente proposition de l’UMP, le problème est tout simplement nié, cette activité est florissante à Bruxelles, avec au moins 15 000 professionnels enregistrés dont une majorité écrasante représente les intérêts du secteur privé. Les ONG qui organisent ce prix sont des spécialistes de la question du lobbying, à commencer par celle qui coordonne le projet : Corporate Europe Observatory, basée à Amsterdam (les autres sont : Lobbycontrol, allemande, Spinwatch, anglaise, et le bureau bruxellois de la grande ONG environnementale Les Amis de la Terre). Elles se bagarrent en ce moment au sein d’une coalition plus grande d’ONG, ALTER-EU (http://alter-eu.org/fr), pour obtenir la mise en place d’une réglementation européenne pour encadrer les pratiques de lobbying ou, au moins, les rendre un peu plus transparentes... En effet, la Commission européenne travaille sur un projet d’Initiative européenne pour la transparence, destinée à rendre plus lisibles les procédures de décision européennes et notamment la question de l’influence des groupes de pression ou lobbies.

Ce projet se heurte à l’opposition farouche d’une profession puissante et bien structurée, celle des professionnels du conseil en affaires européennes, représentés notamment par les deux "lobbies des lobbies" à Bruxelles, l’EPACA et la SEAP, qui militent, conformément à leur mission, pour tout ce qui peut permettre à leurs membres d’exercer leur profession avec un minimum de contraintes. Un hasard ? L’EPACA est citée dans la liste des candidats au prix du Pire Lobbying de l’UE 2007... La discussion porte actuellement sur le caractère volontaire ou non de l’inscription des lobbyistes à un registre des professionnels du lobbying (celui prévu par la Commission est volontaire pour une période d’un an à compter de mars 2008) et des données qui devront y être fournies : noms des clients et, surtout (ce qui fâche le plus), budgets correspondants. Il est possible que la période actuelle soit une fenêtre d’opportunité unique pour obtenir une législation assez contraignante sur la question : les dirigeants de l’UE sentent bien qu’ils doivent trouver un moyen de se réconcilier un peu avec les opinions publiques européennes, et le Commissaire en charge du dossier, l’estonien Kallas, est, pour des raisons personnelles, très favorable à une telle législation.

Il n’est pas toujours facile d’influer le déroulement de la politique européenne, comme l’atteste le passage en force de Sarkozy sur le traité remplaçant le TCE. Voici toujours un outil...


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Yves Rosenbaum Yves Rosenbaum 1er novembre 2007 11:48

    Bjr Walter,

    Merci pour ce très bon article. « .. La discussion porte actuellement sur le caractère volontaire ou non de l’inscription des lobbyistes à un registre des professionnels du lobbying ». J’irai plus loin en affirmant que c’est sur ce point précis que se joue l’avenir social des citoyens européens. Tant que les groupes de lobbying ne seront pas soumis à des législations contraignantes, les institutions européennes resteront l’instrument des milieux financiers.

    Sinon, je participe chaque année au concours du « pire lobbying de l’année » smiley Si j’ai bonne mémoire, c’est Exxon-Mobil qui l’avait emporté haut la main l’année passée pour sa campagne de désinformation active sur le réchauffement climatique.

    http://www.contre-pouvoir.be/content/domination/domi_reg_lobbyEU.php


    • elric 1er novembre 2007 13:36

      je viens de voter pour le pire lobbying.L’entreprise d’armement qui a sorti des munition sans plomb pour pouvoir tuer en respectant l’envirronement a fait trés fort,j’ai voté pour eux


      • Yves Rosenbaum Yves Rosenbaum 1er novembre 2007 15:54

        J’ai aussi voté pour BAE (plus les affaires de corruption avec l’Arabie Saoudite, ils ont vraiment cartonné cette année), ainsi que pour l’EPACA


      • W. Nepigo W. Nepigo 1er novembre 2007 14:47

        Salut Yves,

        exact, l’année dernière Exxon avait remporté le prix haut la main. La concurrence était pourtant rude ! Pour rappel, voici les candidats de cette année :

        Le Prix du Pire Lobbying de l’UE sera décerné au lobbyiste, à l’entreprise ou au lobby qui, en 2007, aura employé les méthodes les plus trompeuses, les plus douteuses ou les plus équivoques dans ses efforts pour influencer les politiques de l’UE. Dans la catégorie ‘Pire Lobbying de l’UE’, vous pouvez votez pour l’un des cinq nominés suivants :

        * BMW, Daimler et Porsche, pour leur offensive de lobbying à grande échelle pour diluer et retarder les objectifs contraignants de l’UE en matière d’émissions de CO2 pour les voitures, entravant les progrès pour combattre le réchauffement climatique ;

        * Cabinet Stewart, pour sa gestion du International Council for Capital Formation - un faux think-tank européen servant de société-écran aux adversaires du protocole de Kyoto ;

        * Vicomte Étienne Davignon, pour ses fonctions de conseiller sur les questions de développement de l’Afrique auprès du Commissaire au Développement de l’UE Louis Michel, alors qu’il siège au conseil de surveillance de Suez - une multinationale qui cherche à développer ses activités commerciales dans les domaines de l’eau et de l’énergie en Afrique ;

        * EPACA, l’association européenne des cabinets de conseil en affaires publiques, pour sa campagne à haut niveau contre les projets de registre pour la transparence du lobbying de la Commission Européenne ;

        * Repsol, pour avoir détourné le programme de recherche de l’UE sur les agrocarburants, et s’être assuré que les résultats conviendraient plus à d’étroits intérêts commerciaux qu’à l’intérêt de véritables mesures de lutte contre le réchauffement climatique.

        Cette année, il est décerné un prix supplémentaire, le ‘Prix du Pire Ecoblanchiment’ pour l’entreprise dont les publicités, les opérations de relations publiques et les arguments de lobbying seront le plus en décalage avec les impacts environnementaux réels de ses principales activités commerciales. Dans la catégorie ‘Pire Écoblanchiment’, vous pouvez votez pour l’un des cinq nominés suivants :

        * Airbus, pour une série de publicités dans lesquelles les silhouettes des avions de passagers sont remplies de magnifiques paysages, suggérant que les avions Airbus sont propres et écologiques ;

        * BAE Systems, pour faire la promotion d’armes mortelles au nom du respect de l’environnement ;

        * ExxonMobil, pour prétendre réduire ses émissions de gaz à effet de serre alors qu’elles augmentent ;

        * Le Forum Allemand pour l’énergie Atomique, pour utilisation abusive des inquiétudes du public au sujet du réchauffement climatique afin de promouvoir l’énergie atomique ;

        * Shell, pour avoir suggéré que ses raffineries de pétrole puissent émettre des fleurs plutôt que de la fumée.


        • Bigre Bigre 2 novembre 2007 02:34

          Ce concours est un vent de fraicheur très agréable ...


          • moebius 10 novembre 2007 22:46

            ..c’est de la balle...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès