Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Europe : 25, stop ou encore ?

Europe : 25, stop ou encore ?

 La Bulgarie et la Roumanie ont beau ne pas être tout à fait prêtes à entrer dans l’UE, comme l’indiquent les rapports d’évaluation rendus publics hier à Strasbourg, la Commission européenne, toujours dans sa démarche idéologique et sans tirer les conséquences du non qui souhaitait une Europe avec des frontières, soutient sans faillir leur adhésion dès le 1er janvier 2007. Bruxelles aurait pu repousser d’un an ce cinquième élargissement...

Mais déjà ces deux pays profitent des faiblesses de la construction européenne, qui n’est plus qu’une simple zone de libre-échange sans projet politique, sauf à ajouter sans cesse de nouveaux adhérents. Mais, comme bien souvent, les annonces officielles sont contredites par la réalité.
Un exemple récent, les conditions d’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie, qui seront, nous dit-on, très sévères, la commission à cette occasion montrant de gros muscles en... yaourt, sans doute.

Car la Roumanie actuellement manque de bras pour cause d’exode de sa main-d’œuvre vers les pays de l’UE.
Les ouvriers roumains profitent déjà du laxisme des conditions de circulation dans l’UE.
D’abord, en 2002, l’Europe a supprimé les visas d’entrée pour les Roumains et à partir de cette date, les Roumains ont commencé à immigrer en masse. Un chiffre incroyable, vous lisez bien, près de deux millions de Roumains seraient déjà en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Irlande et en France

L’ouverture des frontières qui a précédé l’adhésion du pays a déjà bénéficié à la Roumanie, qui connaît un boom économique sans précédent. En 2000, le taux de chômage avoisinait 10 % et le budget de l’Etat croulait sous les demandes d’aides sociales. La Roumanie était en pleine restructuration, et les anciennes entreprises d’Etat fermaient les unes après les autres. Cinq ans après, la situation est radicalement différente. Le pays connaît un boom économique, avec une croissance avoisinant 8 % par an, et le chômage passera bientôt sous la barre de 5 %. Les compagnies étrangères débarquent en masse et cherchent de la main-d’oeuvre. La modernisation des infrastructures routières, financée en grande partie par l’Union européenne, réclame également des ouvriers.

Mais aujourd’hui, la situation devient très paradoxale, la Roumanie manque de bras roumains, l’émigration ayant également causé de nombreux dégâts sociaux collatéraux. Les émigrés ont souvent laissé leurs enfants au pays, ce qui provoque une hausse des cas de délinquance juvénile et d’inadaptation à l’école, notamment dans le Nord-Est, d’où sont originaires beaucoup d’expatriés.

L’adhésion à l’Union européenne pourrait accélérer les départs. Certains pays, comme l’Italie ou la Finlande, ont annoncé que les travailleurs roumains et bulgares bénéficieraient de la libre circulation dès le 1er janvier 2007, au contraire de la Grande-Bretagne, qui referme les portes qu’elle avait ouvertes aux pays de l’Est intégrés en 2004. Ayant accueilli, depuis, près de 430 000 Polonais, Tchèques ou Baltes, Londres n’accordera qu’un "accès très progressif" aux Roumains et aux Bulgares.

En privé, des officiels roumains reconnaissent, eux, qu’une nouvelle vague de départs nuirait au pays. "Il manque déjà 100 000 personnes dans le secteur du bâtiment, et nous aurions besoin de plusieurs milliers d’infirmières dans les hôpitaux. Si l’Europe ouvre grandes ses portes aux ouvriers roumains, qui sont assez bon marché et qualifiés, je ne sais pas comment nous allons faire."

Face à ces départs, l’industrie textile commence à recruter des Chinoises. Payées 250 euros par mois, elles gagnent trois fois plus qu’en Chine. D’autres sociétés embauchent des Moldaves, des Ukrainiens ou des Turcs. Petit à petit, la Roumanie se prépare à devenir un pays d’immigration !

Voilà encore une fois Bruxelles et les gouvernements qui soutiennent sa politique face à leurs propres contradictions, encourageant cette mondialisation horrible qui continue de déporter des millions de gens au gré des exigences économiques de quelques-uns.

Alors que les pays de la zone euro s’enfoncent dans la stagnation économique au prix du moins-disant social, les pays comme la Roumanie et la Bulgarie vont contribuer encore plus largement, par leur adhésion, à déséquilibrer l’Europe des 25, qui n’avait pas besoin de cela.

A quoi sert-il de voter ? A quoi au juste les Français et les Hollandais se sont-il opposés, sinon à l’affaiblissement de l’Europe ? Non, Monsieur Barroso, soutenu par son grand ami Monsieur Trichet, sourds ou autistes, ces bien pensants continuent à tracer la même voie, obtus jusqu’au ridicule et navrants, sans se préoccuper de la santé économique actuelle de l’Europe ni des dégâts sociaux collatéraux.

La Roumanie et la Bulgarie auront toute leur place dans l’Europe des nations que nous souhaitons reconstruire, bâtie avant tout sur une solide préférence communautaire. Emmanuel Todd ne disait pas autre chose. Pourquoi être emporté par les fausses chimères de la mondialisation, tel Ulysse attiré par les sirènes, l’éloignant davantage encore de sa chère Pénélope, au lieu de s’orienter énergiquement vers un marché communautaire qui fait quand même 450 millions de consommateurs ?

D’abord, que la Roumanie arrête de recruter des Chinoises, et qu’elle fasse rentrer sa main-d’oeuvre nationale, dont elle a impérativement besoin pour se développer harmonieusement. Ce serait, pour nous, un premier pas vers une adhésion acceptable pour nous, les Européens d’Europe.


Moyenne des avis sur cet article :  3.54/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 2 octobre 2006 13:02

    Il faut cesser d’étendre l’espace européen pour mieux l’approfondir et le renforcer statutairement (par une constitution). « Il faut ! » mais c’est formule n’a plus de sens dans un système qui roule comme une voiture sans conducteur et sans freins !

    En moins de 3 ans, on sera passé de l’Europe des 15 à celle des 27 et la Croatie frappe à la porte. Viendra aussi la Turquie...


    • Anthony Meilland Anthony Meilland 2 octobre 2006 13:29

      « Ce serait pour nous, un premier pas vers une adhésion acceptable à nous les européens d’Europe. »

      C’est quoi ce machin, les européens d’Europe ???

      Les Bulgares et les Roumains sont des européens d’où ? smiley

      De toute façon rien ne peut arrêter l’élargissement. Alors il faut faire avec. Et espérer que nous pourront convaincre nos partenaires les plus « rétiçants » de l’interet de l’Europe Fédérale : le très Atlantiste Royaume-Uni, et la très primitive Pologne, par exemple.

      On aurait pu rester à 6, on aurait déjà un Etat Fédéral et notre puissance aurait été sufisante. Mais la voie de la simplicité n’est pas la plus belle.

      Donc bienvenu aux Roumains, aux Bulgares, aux Croates, aux Serbes, aux Monténégrins, aux Macédoniens, aux Albanais, aux Kosovars, aux Moldaves, aux Ukrainiens, aux Biélorusses, aux Russes, Aux Turcs, aux Georgiens, aux Arméniens, aux Azerbaidjanais, aux Suisses (qui seront bien obligé de nous rejoindre un jour), aux Norvégiens, aux Islandais.

      Est-ce Tout ?

      A non, j’oubliais, bienvenu aux Marocains, aux Algériens, aux Tunisiens, aux Lybiens, Aux Egyptiens, aux Israéliens, et aux Libanais... car après tout le coeurs de l’Europe c’est la Méditerranée !!!


      • etre-ange (---.---.107.116) 2 octobre 2006 14:15

        > « et sans tirer les conséquences du non qui souhaitait une Europe avec des frontières »

        Quelle belle récupération du « non », bravo.


        • nico 2 octobre 2006 16:23

          Merci ! Rarement je me fait une opinion en hâte, mais c’est là que j’ai arrêté de lire...


        • Darkfox (---.---.141.125) 2 octobre 2006 14:38

          puré mais ça evient du délire pure et simple. Stop à l ouverture ... pour information la plupart des pays de la vieille europe sont prêts à voter contre l Europe à l heure actuelle. Quand j entend les délires que si la Turquie n adhèrent pas elle va s associer à un autre groupement de pays... mais de quels groupements. L intérêt majeur d’être dans le union est simple : POGNON ! Arrêter vos délire idéologique genre tout le monde se tient par la main et n chante tous « paix et amours ». Les dirigeants polonais ne le cachent pas .. ils sont à ue pour les subventions c’est tout et ils font la gueule quand les nouveaux viennent et leur en pompent un peu. Il faut stopper les tout ça et commencer à intégrer et à réellement construire une ligne commune, une politique commune sociale, extérieure etc. Franchement si on est suffisamment bête pour intégrer des pays comme la Turquie et la Serbie pourquoi ne pas prendre Israel, les chinois, les Russes, L’Iran et autres... c’est vrai on est plus à un pays qui est dans les limites des droits de l homme.. juste histoire de faire des économie..


          • (---.---.52.177) 2 octobre 2006 14:44

            force est de constater que pour les deux derniers, ils nous offrent, dans la corbeille de la mariée les roms (dont ils ne veulent plus sur leur territoire) et dont nos populations profitent dejà largement de leurs « faveurs » depuis quelques années, une corruption forcenée, des centrales nucléaires délabrées et une mafia bulgare aussi violente voire plus que la mafia albanaise, laquelle mafia albanaise s’attaque depuis quelque temps aux rivages de l’ile de beauté (leur objectif est de bétonner à tout va entre bonifacio et ajaccio) ...sans compter les anciens aparatchiks du kgb bulgare, spécialisés dans le coup de parapluie et les coups tordus en tout genre de l’époque du pacte de varsovie (fausse monnaie, déstabilisation etc...). les mafieux calabrais et leurs détournements de fonds européens vont avoir du mal à joindre les deux bouts avec des pointures comme ceux-là


            • (---.---.1.1) 2 octobre 2006 17:11

              Quelle mauvaise foi, c’est vrai qu’ici en France on est exempt de corruption, de détournements de fonds, de mafias, de politiciens fantoches au service de groupes de pression. Là encore c’est la paille et la poutre. C’est exactemnet ce qu’on disait des espagnols et des italiens il y a 25 ans (peuples d’émigrés, « voleurs de travail »,pays sous développés,...) et aujourd’hui c’est à peine si on n’y vit pas mieux qu’en France.


            • P.N (---.---.49.5) 3 octobre 2006 00:48

              De toute manière l’Europe ne peut pas arrêter les mafias. La preuve en Italie, l’un des fondateurs de l’Union


            • Nenkin (---.---.49.5) 3 octobre 2006 00:56

              Vive l’Europe ! Non aux xénophobes nationalistes. Il faut que la constitution européenne soit adoptée pour que cet ensemble nouveau puisse fonctionner correctement. L’Europe s’est toujours trouvée plus forte après chaque élargissement. C’est une garantie de croissance économique.


            • corsica (---.---.251.197) 3 octobre 2006 12:08

              t inquiete pas pour la corse, FLNC est la !

              Mafia bulgare contre mafia corse, pas sur que les bulgares gagnent ! De toute facon, pour nous francais ca change quoi ? on paiera des primes a la vache aux bulgares au lieu des corses mais on paiera quand meme ...


            • (---.---.229.32) 8 octobre 2006 14:18

              EPINAL. - L’usine vosgienne de fabrication de cordons électriques d’Eurelectric à La Bresse va être délocalisée à Slatina, en Roumanie, ce qui occasionnera la suppression de 79 emplois. Quarante postes sont proposés en reclassement au sein du groupe. Eurelectric, qui appartient au groupe Prysmian, dispose de deux usines dans les Vosges, l’une à La Bresse et l’autre à Cornimont, mais ne délocalise pas le second site car il est « ëprofitable », a indiqué la direction.

              VIVE LE DEVELOPPEMENT DU A L’ELARGISSEMENT


            • Rage_ (---.---.201.129) 2 octobre 2006 14:55

              Pour moi, pour répondre au titre : c’est clairement STOP.

              Pour la constitution il me semble qu’on a dit STOP aussi.

              Mais qui nous demande notre avis sur les élargissements ? Personne.

              Bilan, l’Europe des peuples est un fait, mais l’Europe administrative et politique est un leurre, une utopie, du vent.

              A force de grossir, la grenouille fini par exploser.

              Et ce n’est pas en intégrant des pays « à la traine » pour ne pas dire plus que l’économie de l’UE est de pays moteurs s’en tirera mieux.

              A croire qu’en 50 ans de boulets à trainer, les 6 fondateurs n’ont toujours pas compris qu’en aidant les autres, c’est forcément eux qui paient, et donc ralentissent...

              A quand l’Europe à 50 ? Avec 50 commissaires 5000 euro députés, un vaste bordel sans nom à organiser et 40 langues à traduire ?

              La seule bonne nouvelle, c’est que les interprètes n’ont pas fini d’avoir du boulot !


              • Anthony Meilland Anthony Meilland 2 octobre 2006 16:49

                « Pour la constitution il me semble qu’on a dit STOP aussi. »

                Et non ! Le Problème du « non » au TCE, c’est qu’il est totalement incohérent. On retrouve dedans, les gens qui veulent ,comme vous, dire Stop à l’Europe, et ceux qui veulent plus d’Europe, ceux qui veulent une Europe plus à gauche, voir quelques-un qui veulent une Europe plus à droite. Il y en à même qui veulent reculer !! Un beau merdier !

                Donc on va continuer notre bonne vieille marche aléatoire ( en Physique on appelle cela le mouvement Brownien), mais comme une petite force de progrès agit toujours presque imperceptiblement et biaise le mouvement, à terme, et à plus grande échelle, on devrait aller du bon côté ! (vers l’Europe Fédéral)

                « Et ce n’est pas en intégrant des pays »à la traine« pour ne pas dire plus que l’économie de l’UE est de pays moteurs s’en tirera mieux »

                - Exemple, l’Espagne et l’Irlande ! smiley

                « A croire qu’en 50 ans de boulets à trainer, les 6 fondateurs n’ont toujours pas compris qu’en aidant les autres, c’est forcément eux qui paient, et donc ralentissent... »
                - Des fois, je me pose des questions sur le QI de mes compatriotes, ou sur leur consommation d’alcool ! smiley


              • SIlenT BoB (---.---.65.95) 2 octobre 2006 17:03

                Vous avez une vision de l’économie clairement limitée. Vous vos voyez en sauveur de ces pays, mais clairement ils n’ont pas un grand besoin de nous, ce qu’ils veulent en rentrant dans l’Europe ce n’est pas que de l’argent, mais c’est surtout une ouverture sur un marché plus accessible afin de se développer, l’Irlande s’est développée en disant « m’en fous de vos règles » à l’Europe, son economie explose. La réponse n’est pas dans l’argent de Bruxelle, la réponse se trouve dans le courage politique, ces pays sont super flexibles avec des taux d’imposition très bas, ce qui a fait venir des entreprises, donc plus d’argent et ils s’aperçoivent qu’en diminuant les taux d’imposition ils gagnent plus d’argent. Et oui le monde n’est pas la france, il bouge, c’est nous qui voulons conserver nos avantage « acquis » et qui coulons, faites leur confiance, eux ne couleront pas.


              • Anthony Meilland Anthony Meilland 2 octobre 2006 17:14

                Ton problème Silent Bob, c’est que tu opposes toujours les pays européens les uns contre les autres. C’est agassant. En plus tu passes ton temps à cracher sur la France, ce qui, tu le sais bien, me dérange un peu, car personnellement, je m’y trouve plutôt bien. L’Irlande a profitée des subventions Européenne, comme l’Espagne, mais c’est vrai que l’essentiel de sa croissance provient de sa politique de Dumping fiscal et social. C’est pas bien grave. Maintenant leur croissance ralentie, parce que leur faible taux d’imposition est compensé par un niveau de vie élevé. Ils sont donc moins attractifs. En fait on est tous liés les uns aux autres, personnes au sein de l’Union ne va couler, et personne ne va s’envoler. Nos liens sont certe plutôt comme des élastiques que comme des cordes rigides, et tant mieux. De toute façons tout va pour le mieux dans le meilleur de mondes (possibles). Vive la Bulgarie au sein de l’Union.


              • SIlenT BoB (---.---.65.95) 2 octobre 2006 17:52

                Si tu te sens bien en republique populaire de France grand bien te fasse, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Oui les pays sont interconnectés dans l’espace européens. Croire qu’il n’y a pas de concurrence entre les est une erreur fondamentale.Quand tu me dis que je fais une erreur en opposant les pays de l’UE, c’est parce que c’est exactement ce qui se passe. Nous avons le taux d’imposition le plus élévé de l’Europe dans tout un tas de domaines. Le système va être très simple, les pays vont devoir faire evoluer leur fiscalité, question de concurrence, mais ne baisse de la fiscalité dit instauration de plus de libéralismet et transfert de service public en services privés (ce sera pas plus mal).

                Notre système franchouillard atteint sa fin, aujourd’hui dans notre monde ce n’est pas en ponctionnant plus de 50% du PIB, en pratiquant une economie keynesienne (limite communiste aujourd’hui)que notre pays s’en sortira en face de pays plus reactifs, moins taxés, plus rapides, mieux éduqués.

                Pourquoi les élèves de grandes écoles partent en masse vers l’angleterre, vers l’irlande, les Etats-unis, Espagne, Canada, tout simplement parce que dans ces pays ils trouvent des boulots qui ne sont pas rémunérés au lance-pierre ! Avoir un bac+5 et gagner 1400 euros par mois c’est dérisoire et si on raisonne en pouvoir d’achat, là il n’y a même plus photo.

                Ce qui fait peur à tout le monde en France c’est que ces gens sont plus performants, sont prêts à bosser dur pour gagner un maximum, or nous voulons le chemin inverse, travailler un minimum mais évidamment gagner le maximum. Les citoyens de ces pays s’accrochent, ils bossent, ils créent ds entreprises et génèrent des bénéfices.

                La France va élir soit une socialiste qui ne connait rien à l’économie et qui dit vouloir se battre contre l’ultra-libéralisme qui gangraine la France (oh que je rigole), et le futur créateur de Big Brother version 2006.

                Les français sont pour la plupart des gens qui ont perdu toute espérance d’avoir mieux par le travail et les études. Si on leur redonnait la chance de libérér leur énergies nous serions surpris, dans ces pays c’est ce qu’ils font, ils n’hésitent pas, ils créent, travaillent car si ça marche pas trop mal ils gagneront bien leur vie.

                La France est un beau pays, les français sont très souvent des gens désabusés, si vous me comprenez bien, c’st l’Etat que je vise dans mes propos, car c’est eux qui nous conditionnent...


              • Anthony Meilland Anthony Meilland 3 octobre 2006 10:21

                Tout cela ressemble un peu à de la propagande cher Silent Bob.

                Comparer la France à la Chine franchement...

                Ce que tu appelles concurrence, et que je nomme Dumping fiscal, est seulement un élément permettant aux pays de l’Est de rattraper leur retard. Quand ils auront atteint notre niveau, et ce n’est pas tout de suite (PIB/hab France : 29900$, Pologne 13300$, 9600$), Ils deviendront moins attractifs de fait (salaires trop élevés), ils seront aussi plus exigeant socialement ( Ou alors ils accepteront un très fort taux de pauvreté comme aux USA et au RU avec les corrolaires faible éducation, criminalité...). Tout rentrera dans l’ordre.

                Tu parles de concurrence, mais on ne joue pas dans la même division. Nous, c’est EADS, Alcatel, Areva... Eux c’est pas encore ça. Ils ont du chemin à parcourir.

                « que notre pays s’en sortira en face de pays plus reactifs, moins taxés, plus rapides, mieux éduqués. »
                - Jusqu’à preuve du contraire, c’est la Finlande le pays le mieux éduqué, et c’est un pays Keynésien, très taxé (plus que nous), et qui ne s’en plaind pas.

                « Pourquoi les élèves de grandes écoles partent en masse vers l’angleterre, vers l’irlande, les Etats-unis, Espagne, Canada, tout simplement parce que dans ces pays ils trouvent des boulots qui ne sont pas rémunérés au lance-pierre ! »
                - C’est encore une grosse connerie tout ça. La France accueille plus de diplomés qu’elle n’en perd, (contrairement au RU).

                « Ce qui fait peur à tout le monde en France c’est que ces gens sont plus performants, sont prêts à bosser dur pour gagner un maximum »
                - On a pas trop de problèmes, vu qu’on est les champions de la productivité. Qu’ils apprennent à travailler mieux, en venant faire des stages en France par exemple smiley, il pourront bosser moins et profiter de la vie.

                « La France est un beau pays, les français sont très souvent des gens désabusés, si vous me comprenez bien, c’st l’Etat que je vise dans mes propos, car c’est eux qui nous conditionnent... »
                - Laisse moi te dire un secret Silent Bob, l’Etat ... c’est nous !


              • SilenT BoB (---.---.66.189) 3 octobre 2006 11:10

                Bon oki je vois que tu crois encore que notre Etat représente parfaitement notre population. Nous acceuillons plus de diplomes que nous en perdons, moi ce que je voudrais connaitre et qui est plus important ce sont les types de diplomés que nous accueuillons. Si ce sont des diplomés de grandes universités mondiales, si ce sont des diplomés sortant des universités potables ou nulles. Dans les diplomés il y a de tout, diplomé ne veut rien dire, la « qualité » du diplome par contre a un sens. Un diplome de grande école va forcément ne pas correspondre à un diplome de petite école. Ce ratio est à prendre en compte.

                Maintenant, en ce qui concerne nos grandes entreprises, je ne sais pas si tu es au courant, mais ceraines (dont Total) ont déjà menacé de partir en Suisse (impôt sur les sociétés de 0% dans certains cantons) si un impôts sur les « super-bénéfices » était voté. Déjà le terme de sur-bébénfice est une aberration complète au sens économique. Donc nos EADS et autres Alcatel (qui devient alcatel Lucent dirigé par une ex de AT&T et américaine) peuvent très bien partir du jour au lendemain ou presque.

                Les grandes entreprises ont tendance à venir en france afin de jouir des aides proposées par notre Etat, puis une fois ces aides bien prises et digérées, elles partent en ne laissant une unité de production assez petite on l’a vu avec HP.

                Notre véritable taux de chômage avoisive les 20%, à Paris on est loin du plein emploi, à Sofia c’est le plein emploi par exemple.

                La précarité version française, c’est de ne pas faire 20 ans ou davantage dans la même entreprise, c’est vrai que la fonction de fonctionnaire fait rêver plus de 60% des jeunes (quelle ambition !!).

                Les pays ayant une fiscalité avantageuse se portent très bien, regarde Monaco (j’y suis né) se porte comme un charme, ce n’est pas un exemple de libéralisme dû à des contraintes sociales particulières, la Finlande c’est un autre univers, les gens y sont beaucoup plus stricts, leur immigration (je n’ai rien cotre l’immigration au contraire) assez contenue donc parviennent à avoir moins de chômage et ça marche pas trop trop mal. Si on prend le système de santé, ils le maîtrisent bien mieux et pour obtenir les remboursement il y a plus de coditions de nous en France. Leur système éducatif est bien meilleur que le nôtre et copute moins cher. Bon la Finlande c’est aussi moins de population, cela a une influence évidamment, donc comparer les deux pays est impossible, question de culture également.

                Le dumping fiscal, dumping veut dire vendre à perte, donc dumping fiscal voudrait dire que les emprunts de ces états compensent en majorité leur manque de revenus fiscaux, or dans ce cas la france pratique un dumping fiscal, voilà pourquoi le terme est inaproprié et pourquoi je parle de concurrence fiscale plus approprié.

                On peut tout a fait gagner plus et avoir des envies de sécurité, en effet pourquoi en appeler à l’Etat ? Pourquoi forcément devoir payer une assurance chômage, une assurance santé public, pourquoi ne pas avoir le choix ? Les assurances privées de santé sont moins chères que notre assurance publique, et même l’assurance pour les ressortisasants français à l’étranger est moins chère que notre SECU et pourtant c’est l’Etat !

                La Bulgarie c’est aperçue il y a quelques années en diminuant une premuère fois sont taux d’imposition sur les sociétés que les sommes récoltées etaient supérieures ! Alors finalement l’Etat s’en sort mieux, incroyable non ?

                et je finirai par cette phrase que j’aime bien de frédéric Bastiat, auteur français jamais enseigné en France mais par contre connu dans beaucoup d’autres pays : « l’Etat n’est que illusion au travers de laquelle tout le monde essaie de vivre aux depends de tout le monde ».

                Je crois que l’affaire de la personne ayant vécu 24 années au chômage nous le prouve de fort belle manière !


              • Anthony Meilland Anthony Meilland 3 octobre 2006 12:04

                « On peut tout a fait gagner plus et avoir des envies de sécurité, en effet pourquoi en appeler à l’Etat ? »
                - Parce que le côté Far-Ouest, chacun avec son flingue, c’est pas terrible.

                « Les assurances privées de santé sont moins chères que notre assurance publique »
                - Faux, regarde les USA qui ont les dépenses de Santé les plus élevées du monde et qui pourtant ont un système beaucoup moins efficace que le notre. De plus, une entreprise privée doit dégager des bénéfices (environ 6% c’est la norme maintenant), donc si l’état gère bien (comme en Finlande) le public est plus avantageux. Idem pour l’education, les USA sont le bon exemple des dérives d’un système privatisé, et la Finlande est encore un exemple de Vertu du public.

                « Notre véritable taux de chômage avoisive les 20%, à Paris on est loin du plein emploi, à Sofia c’est le plein emploi par exemple. »
                - Sur l’ensemble du pays la situation est très différente. France : 8.9%, Bulgarie : 11.5% (CIA factbook). Et la pauvreté : France 6.5%, Bulgarie 13.4%.

                « Les pays ayant une fiscalité avantageuse se portent très bien, regarde Monaco »
                - Non, là tu confonds les repères de flibustiers avec de véritables Pays.

                « Nous acceuillons plus de diplomes que nous en perdons, moi ce que je voudrais connaitre et qui est plus important ce sont les types de diplomés que nous accueuillons. »
                - Ne serais-tu pas un peu Sado-Maso ? Aimes-tu la flagellation ? Pourquoi, nous perdrions les bons diplomés, et nous accueillerions les mauvais. De toute façon le ratio est plus que positif, le problème ne se pose même pas. Il n’y a pas de fuite des cerveaux en France (enfin il y en a une mais pas de le même sens du terme smiley)

                « Un diplome de grande école va forcément ne pas correspondre à un diplome de petite école »
                - Les Diplomés des grandes écoles (les vrais style ENA, Polytechnique, ENS, Saint-Cyr...) travaillent en majorité pour l’Etat smiley

                « c’est vrai que la fonction de fonctionnaire fait rêver plus de 60% des jeunes (quelle ambition !!). »
                - Passe l’Agreg et on reparlera d’ambition ! Il n’y a pas que le fric dans la vie.

                « et je finirai par cette phrase que j’aime bien de frédéric Bastiat, auteur français jamais enseigné en France mais par contre connu dans beaucoup d’autres pays : »l’Etat n’est que illusion au travers de laquelle tout le monde essaie de vivre aux depends de tout le monde« . »
                - C’est vrai qu’une société sans état c’est tellement mieux. Ca ressemble à.... la Somalie. Sympa !!

                « Je crois que l’affaire de la personne ayant vécu 24 années au chômage nous le prouve de fort belle manière ! »
                - Tu connais aussi l’histoire de l’homme qui mesurait 2m93, et celle de celui qui se nourrissait de cailloux, et la femme à barbe ! smiley


              • Silent BoB (---.---.70.149) 3 octobre 2006 23:33

                je vais reprendre point par point aussi : «  »On peut tout a fait gagner plus et avoir des envies de sécurité, en effet pourquoi en appeler à l’Etat ?" Parce que le côté Far-Ouest, chacun avec son flingue, c’est pas terrible." Parce que l’Etat ce n’est pas le far west ? attends je crois que l’on a pas la même idée de la bureaucratie française là. Passe-droits, copinages, etc... Pour moi l’administration d’Etat est le far west total ! Et pour peu que tu sois syndiqué...

                Les américains mettent beaucoup d’argent dans leur santé, l’Etat contrairement à ce que l’on pense dépense beaucoup, le système est très compliqué, beaucoup plus qu’en france, ils considèrent la médecine comme un service commun là-dessus pas d’accord, mais je ne parlais que d’assurances sociales privées dont les coûts de fonctionnement peuvent être moindres que ceux du public. De toute façon compare les prix et les pourcentages de remboursement de IHI ou même de la sécu d’état pour français à l’Etranger (dans ce cas c’est le prix en fait), c’est plus avantageux.

                En ce aui concerne les taux de chômage : Notre taux de chômage ne représente que les personnes ayant opté pour retrouver un emploi à plein temps et permanent (CDD ou CDI). La catégorie dont on annonce le chiffre représente la catégorie I, il ya je crois 7 catégories en tout et sont tous les autres et représentent 1 200 000 personnes en france (cela avait été dit à l’assemblée nationale, je m’en rappelle ça m’avait marqué). Plus tous les RMIstes, les ASSiens, etc... En Bulgarie le taux de chomage est lui plus global (j’ai fait des recherches mais tout est en Bulgare donc dur j’ai du demander à ma femme de traduire). De plus les personnes au chomage sont souvent dans les villages. Le plein emploi à Sofia je le tiens du big manitou de la Société générale expressbank en Bulgarie, j’ai tendance à lui faire confiance. La pauvreté révèle que les tziganes représentent environs 10% de la population et leur situation est voulue, ils vivent et aiment vivre comme cela, ils ne sont pas aggresifs ou mendiants, c’est leur mode de vie.

                « Non, là tu confonds les repères de flibustiers avec de véritables Pays. » Déjà là tu commences à des insultes sur mon pays et ça j’ai tendance à détester, j’ai plus de fierté à dire que je suis de Monaco que français. Monaco est un vrai pays avec depuis quelques années déjà moins d’argent sale qu’à paris, j’ai travaillé dans une banque à Monaco crois moi c’est hyper supra surveillé. Les flibustiers on les fous dehors vite fait crois moi. En attendant si tout le sud-est survit correctement c’est en grande partie grâce à Monaco et sa vivacité économique. Avant de parler de pays qu’on ne connait pas on se renseigne Mon cher Anthony, tu ne pouvais pas plus mal tomber, je connais Monaco par coeur, ses lois et systèmes, alors tu sais...

                Tu parles des Enarques comme de bons diplômés, je rigole là, on voit leur capacité à diriger et mener un pays comme il faut... No comment. Saint Cyr est une école qui forme des officiers encore heureux qu’ils travaillent pour l’Etat LOL, moi je parle d’écoles de commerce et d’ingenieur et de certaines facultés, dans ma promo (et pourtant on était classé 14ème ecole de commerce de france)plus dela moitié de la promo est partie. Nos meilleurs savants et étudiants de doctorats partent souvent à l’etranger, je continue ?

                Non il n’y a pas que le fric dans la vie, on est tout à fait d’accord, mais je voulais dire par là que la France va si mal que les jeunes cherchent avant tout la stabilité à un travail qui leur plaît, ne me dit pas que les jeunes BAC+5 qui finissent par passer un concours de facteur ça les fait rêver.

                Je ne suis pas un arnarcho-capitaliste, je suis un Minarchiste, je suis pour un Etat cantonné à ses taches régaliennes. Tu devrais lire quelques auteurs libéraux, tu serais surpris je pense.

                Quant au gars qui a vécu 24 au chomage, je l’ai entendu sur france2, RMC, j’en ai lu des trucs sur google news, etc... le gars a l’air ma foi honnête. Donc c’est qu’il y a bien un problème avec notre système.

                Je te rappelle quand même en parlant de Chine, que VGE avait dit qu’au delà de 40% d’imposition en entrait dans le socialisme, d’où le république populaire de france smiley

                Et je finirais encore par une citation qui prouve que par le passé on était moins bêtes : « Un peuple libre n’acquitte que des contributions, un peuple esclave paie des impôts. » Acte de l’Assemblée Nationale - 1789

                voilà, a ton tour LOL


              • SIlenT BoB (---.---.65.95) 2 octobre 2006 16:57

                D’après ce que je lis je pense que peu d’entre vous connaissent ces pays et les voient encore avec des calèches tirées par des chevaux de traies comme j’ai vu au 20 heures. Pour vivre en Bulgarie, très honnêtement tout ce que vous dites est en partie faux. Les mafias se reciclent, elles ont de l’argent et font maintenant du business légal, je pense très honnêtement qu’il y a plus de corruption en France qu’en Bulgarie. De plus amusez-vous dans les grandes villes de France a vous ballader la nuit, instinctivement vous aurez une peu peur si vous êtes seul, ici, en Bulgarie je n’ai rien vu, si une bagarre entre deux mecs bourrés dans une boite de nuit. J’ai une société en Bulgarie, donc je connais des entrepreneurs, ça roule très très bien ici, l’économie se porte comme un charme et le gouvernement socialiste est plus libéral que notre UMP. Par exemple, le taux d’imposition des entreprises va passer de 15% a 10%, honnêtement beaucou vont mettre leur siège dans ces pays à fiscalité avantageuse.

                Arrêtez de croire que ces pays n’ont pas l’ossature pour rentrer dans l’UE, bien au contraire ! La Bulgarie est un pays qui se développe vitesse grand V, déjà de grandes entreprises s’y installent, c’est le plein emploi à Varna et à Sofia ! Les Anglais délaissent la France pour la Bulgarie où ils achètent en masse, le tourisme n’est pas français mais anglais, allemand, et pays nordiques, des plages de sable fin, et surtout une industrie navale enorme, des ports énormes comme Burgas. Cette population est jeune, beaucoup sont déjà partis, alors croire qu’ils vont envahir l’europe c’est ridicule. De plus les Bulgare qui font des études peuvent avoir un salaire qui leur permet (mis à part achat de bien electroniques importés) un rythme de vie bien plus agréable que le notre. Les jeunes sortent plus souvent qu’en France et ont bien souvent tout le comfort à la maison, des téléphones portables dernier cris. Alors ils s’endettent mais c’est le jeu.

                l’inflation y est très bien régulée, tous les indicateurs économiques pricipaux sont a vert, je préfère être dans leur situation que dans celle de la France, ici ils se développent et ont compris que le socialisme n’était pas la solution. Même les soins ne sont pas si mal !

                Bien sûr il y a encore des progrès à faire, mais tous les ans on peut sentir des changements, des améliorations. Il est certain qu’avec notre imposition délirante beaucoup vont partir installer leur entreprise en Bulgarie ou d’autres pays à fiscalité avantageuse de ce plan la.

                EN fait vous pensez qu’ils vont venir en masse ? Oui certains vont y aller, mais du fait de l’offre et de la demande, les employeurs devront augmenter les salaires pour convaincre les jeunes de rester, ces pays se construisent et ne feront pas nos erreurs, en fait vous parlez sans savoir, sans connaitre ces deux pays, sans y avoir été en voyage et même encore moins vécu. La corruption se fait principalement sur des arnaques à la TVA si vous voulez savoir.

                EN conclusion, tous vos arguement montrent à quel point vous ne connaissez pas les faits, à quel point vous avez peur, car ces jeunes qui emigrent sont des diplomes, souvent bac+4 ou bac+5, parlent plusieurs langues, sont très cultivés. Avant de parler de pays ou de populations en les faisant passer pour je ne sais quoi, d’abord on chercher à savoir comment ça se passe dans la réalité.

                Si il y a encore beaucoup de choses à améliorer, eux au moins ont le courage de faire des choses qu’ici aucun homme politique n’oserait faire !


                • (---.---.1.1) 2 octobre 2006 17:21

                  Silent Bob,

                  Chapeau, tu as trouvé les mots que je n’osais exprimé. Certaines fois je suis outré de ce que je peux lire de certains intervenants, le pire c’est qu’il te pose leurs opinions comme des vérités. Les gens ne se rendent pas compte que c’est ici en France qu’il y à un problème(les français ont énormément de difficultés pour parler une seconde langue, ils n’ont pas le courage d’émigrer pour améliorer leurs conditions de vie alors ils se plaignent de ceux qui le font à leurs dépens parait-il, ils ne voient les pays de l’est ou du sud que comme des assistés potentiels alors qu’ils ont bcp plus de volonté de travail,...)


                • krokodilo (---.---.21.12) 2 octobre 2006 18:04

                  Parler tous une seconde langue ne résoudrait en rien la barrière des langues entre européens, et c’est un sujet que les dirigeants et les médias occultent systématiquement, en prétendant que le multilinguisme résoudra tout, gros mensonge pour faire passer la pilule de l’anglais pour tous.

                  Tout pays qui s’est construit comme l’est (presque) l’Europe a tôt ou tard adopté un des dialectes comme langue de communication.

                  Une des questions que l’on devrait poser par référendum est : voulez-vous l’anglais comme langue de l’Europe ?


                • Anthony Meilland Anthony Meilland 3 octobre 2006 12:06

                  « Une des questions que l’on devrait poser par référendum est : voulez-vous l’anglais comme langue de l’Europe ? »

                  Ouais ! C’est une langue simple et efficace ! L’anglais pour tous !


                • (---.---.230.97) 5 octobre 2006 14:07

                  OUI !! Ils se développent avec nos délocalisations.


                • krokodilo (---.---.181.214) 7 octobre 2006 12:19

                  A. Meilland

                  Non, l’anglais est une langue extrêmement difficile, on croit que le contraire parce que les profs et le lobby anglo-saxon répètent ce cliché à longueur de temps (pourquoi le répéter si souvent ?), et parce qu’on baigne de plus en plus dans une ambiance d’anglicismes et de bourrage de crânes. Autrefois, les titres des films américains étaient traduits en français... L’anglais est une des rares langues au monde dotées d’une phonétique irrationnelle, délirante même, et bourrée de tournures idiomatiques, où quelques verbes ont des tas de sens différents dès qu’on leur colle une préposition. Cette phonétique si irrégulière rend très peu efficace le travail personnel par la lecture, et oblige celui qui veut atteindre un niveau fluent à de nombruex stages linguistiques, payants, naturlich... De plus, cette difficulté de prononciation rend difficile la compréhension entre conférenciers de continents différents (asiatiques notamment)

                  Le jour où un mother tongue vous piquera un job, ou un native speaker, voire un « same level », vous changerez peut-être d’avis sur le sujet de l’anglais pour tous... Sur les mensonges de l’anglais, un site québéçois :

                  http://72.14.221.104/search?q=cache:SVIQkl2fX9sJ:www.esperanto.qc.ca/faq-mensonges-fr.htm+les+mensonges+de+l%27anglais&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=5


                • frederic bobard (---.---.184.97) 7 octobre 2006 21:47

                  Vos réactions étaient très intéressantes. Cela prouve que le sujet mérite d’être posé est-ce que vraiment la Roumanie et la Bulgarie ont leur place en 2007 ? De retour de Hongrie un constat corrobore ce que j’écrivais précédemment. Vous pourrez constater en 5 ans la périphérie de la capitale Budapest s’est radicalement transformée. Elle est devenue une immense champignonnière d’entreprises aux bâtiments imposants et ultra modernes que l’Occident encourage attiré par des facilités fiscales et par des salaires qui plafonnent à 150 euros quand tout va bien. Des panneaux gigantesques jalonnant l’autoroute annonce des milliers de m² à vendre à qui veut bien s’y installer. Le tout dans un contexte de « conquête de l’est ». Des norias de bulldozers et de pelleteuses aménagent des terres encore agricoles il y a quelques semaines. C’est le grand déménagement des pays riches de l’ouest vers les cousins moins bien lotis de l’est où tout semble possible après 50 ans de communisme et d’étatisme forcenés. Cette Europe là apparue trop longtemps comme une panacée jette le masque. Sous nos yeux nous constatons un fiasco humain et plus grave le creuset insidieux d’extrémismes


                • (---.---.138.197) 1er novembre 2006 09:54

                  C’est bien le raisonnement d’un socialiste : ces gens n’ont aucune notion de l’Histoire et sont prêts à s’applatir devant les anglo-saxons qui veulent transformer la FRANCE en une province de l’euroland !!!


                • plo (---.---.141.239) 2 octobre 2006 17:56

                  il peuvent rentrer dans l’europe si cela leur chante, de toute facon, l’europe est morte et cela est bien antérieur au tce. le peuple qui a été consulté, l’a bien senti. je ne m’inquiette plus pour l’europe et des conscéquences des décision prises au niveau européen, car elles sont tellment abérente qu’elles sont inaplicable à 6, 12, 25 ou 27 pays. Tout cela c’est du pipo, juste un pretexte pour occuper les fonctionnaire européen et les euro députés. Mais, un jour ou l’autre il faudra leur dire que c’était une farce et que la fete est finie. Tout ce joue ailleur sur tous les dossiers importants. Pendant que chirac, merkel et poutine se rencontre pour discuter sérieusement de l’avenir, des euro député tente par tous les moyen de faire déménager le parlement européen à bruxelle (probablement parce que les prostituées officient en belgique font des trucs incroyables que ne font pas les prostituées qui tapinent autour du parlement à strasbourg ...). L’europe est devenu un machin, qui sert simplement de perchoir à quelques gugus à l’ego surdimensionné.


                  • Nenkin (---.---.49.5) 3 octobre 2006 01:00

                    N’importe quoi


                  • Zéro pour cent de matière grise 2 octobre 2006 23:21

                    L’élargissement est loin d’être terminé : il reste la Croatie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, la Macédoine, le Kosovo quasi-indépendant, le Monténégro, l’Albanie, et puis la Turquie, et puis un jour peut-être la Géorgie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, pourquoi pas la Moldavie, l’Ukraine, la Biélorussie, et encore le Maroc, la Tunisie, le Liban, Israël... Tout cela est parfaitement envisageable.

                    L’Europe fédérale, elle, est belle et bien morte avant d’être née. Les démagogues qui prétendent le contraire sont des menteurs, ou de parfaits imbéciles.

                    « Fais-moi l’Europe à 35 membres », chantait naguère Frigide Barjot !


                    • (---.---.36.164) 6 octobre 2006 23:31

                      bonjour je voyage regulierement ds les pays de l’est ! je suis de retour depuis lundi , je viens a vous informer je suis cytoen francais et je me suis fais interdire par les douanes roumaines pour aller en moldavie on ma subi des anomalie sur mon passeport alors que mon passepôrt et en regle . il ont plier a plusieurs reprise la foto de mon passeport et on fini par croire que c’est un faux passeport. alors je viens a vous annoncer messieurs les politiciens europeen qd on vois des erreurs tels que celles ci peut on faire entre la roumanie en europe ? j’ai fait toutes les frontieres et il se sont fais passer le mot en disant que le francais a un faux passeport j’ai souffert deux nuit de routes et ensuite rentre en france . je viens a vous dire que des routes commes les carpates sont inpraticable et je me demande ci l’erreur de supprimer la roumanie n’est pas une bonne solutions


                      • kelenborn (---.---.162.39) 11 octobre 2006 14:05

                        Plutot d’accord avec le contenu de cet article. L’Union européenne joue avec le feu en facilitant le déplacement de populations de l’est vers l’ouest, lesquelles vont faire exploser le fragile équilibre du système de retraites dans ces pas. Mais il y a plus grave : Barroso et ses complices donneurs de leçons ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Il y a la Turquie dont on sait à quel point elle est européenne et démocratique. De passage en Slovaquie , j’ai appris de responsables du ministère de l’économie que la Direction « élargissement » mettait en oeuvre des jumelages ( procédure précédent l’adhésion) avec l’Ukraine et la Moldavie !!! Sur la base de quel mandat nul ne le sait mais il est vrai que cela fait cinquante ans que cela dure.. Oui l’Europe bruxelloise nous envoie dans le mur ou plutôt sur la voie d’un sous-développement durable.A cet égard plus que le NON français, fortement chargé d’ambigüité en raison du contexte politique, le Non néerlandais est l’expression d’un vrai ras le bol à l’égard d’une construction qui née d’une idée généreuse s’est muée en monstre anti-démocratique et anti-économique. Il est temps de démolir la Bastille bruxelloise !!


                        • www.jean-brice.fr (---.---.138.197) 1er novembre 2006 10:06

                          Avec le « NON » au référendum, les Français ont CLAIREMENT dit qu’ils refusaient de voir leur IDENTITE dissoute dans une entité appelée « Europe » ... Quant aux limites de cette entité, elles s’arrêtent au monde musulman et à l’Empire russe, même démentelé ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès