Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Europe citoyenne

Europe citoyenne

On peut continuer à traiter les 55% des Français, ayant répondu « NON » à la Constitution Européenne, de ringards, mais au fond, ils avaient raison. Pour eux, peut-être, la notion de l’Europe était celle de l’Europe des citoyens et NON celle des Banques, BCE ou Multinationales.

Les fervents défenseurs de OUI voulaient une Europe économique, forte capable faire face aux Etats-Unis. Les citoyens ne venaient qu’après. Ils voulaient faire partie de cette Grande Mondialisation Destructrice. Et qu’est-ce qu’on a aujourd’hui ? Un gouvernement d’une légitimité douteuse (on parle bien de la Commission et du Conseil), un Parlement affaibli (la participation de 30% pour les élections européennes) et une BCE ultra puissante donnant des ordres et des consignes fondés sur des théories économiques libérales remises en cause il y a vingt ans aux USA. Et on fait comme si de rien était.

Les capitaux circulent, les investissements coulent à flot, les banques génèrent les bénéfices faramineux. L’Europe du profit a réussi. Elle se porte très bien : plus d’inflation, monnaie forte et les capitaux venant du monde entier.

Mais l’Europe des citoyens, de simples travailleurs, des gens comme vous et moi, celle que tout le monde devait avoir juste après la ratification du Traité, n’est toujours pas là. Le chômage structurel et conjoncturel nous guettent. Les services publics disparaissent au profit des grands groupes voulant à tout prix de s’approprier les biens communs. Etablissant des barrages partout, ils monnaient l’accès à tous les biens indispensables à notre existence quotidienne (eau, gaz électricité, logement, nourriture, santé …). S’acquittant des sommes faramineuses pour y accéder, on nous explique toujours, que c’est le prix du marché qui est le maitre du jeu et c’est lui et lui seul responsable des augmentations continues.

On est des petits soldats dans cette mondialisation. Et on nous répète sans cesse qu’il faut continuer à tout privatiser, à travailler plus et plus longtemps, à être flexible, et avoir une vision globale. Que c’est la seule issue pour qu’il n’y ait plus des pauvres à l’autre bout du monde. On dit que le commerce sans frontières est capable de régler tous nos problèmes. La seule chose qu’il fait, il égalise notre revenu avec celui d’un Chinois moyen, notre concurrent direct. Et une fois qu’on sera égaux au niveau économique et social, voir politique, on aura d’autres concurrents, toujours plus pauvres que nous avec qui on sera en compétition. Et, la mondialisation, à défaut rendre tout le monde riche, rendra tous égaux dans leur pauvreté.

Quoi qu’on en dise, l’Europe, avant d’être économique et devenir compétitive avec d’autres pays du monde, doit devenir sociale. Sociale ? Garantir, à l’ensemble de ses citoyens, les mêmes niveaux de vie, les mêmes types des prestations sociales et salariales, et ne pas continuer cette frénésie concurrentielle européenne. Egaliser les revenus (pourquoi pas un SMIC européen) et prenant les meilleurs exemples et non en regardant là ou les salaires sont au plus bas.

Et l’économie suivra. Après tous ce n’est pas cette grande et méchante dame sans cœur qui gouverne le monde. C’est l’Homme avant tout. Et toutes les lois économiques sont crées par l’Homme et c’est à lui de les modifier.

Aux armes, Citoyens ! 


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • liberta 9 octobre 2010 10:32

    Jamais il n’y aura d’harmonisation Sociale en Europe car cela irait à l’encontre des intérêts de ceux qui ont crée l’Europe


    L’Europe a été l’outil de la mondialisation qui est un programme à long terme organisé par les cartels bancaires, tel le Cheval de Troie pour en finir avec les Etats Nations (c’est fait) !!

    Pour comprendre la véritable motivation de la Construction Européenne, découvrez le lien ci-dessous qui est un véritable cours d’histoire et qui donne les outils pour comprendre
     

    http://u-p-r.fr/?page_id=255#comment-651 c’est un peu long mais nécessaire à la compréhension


    • kéké02360 21 octobre 2010 14:02

      çà fait seulement une semaine que j’ai lu çà

      http://u-p-r.fr/wp-content/uploads/2010/05/upr-dossier-la-face-cachee-de-robert-schuman-9-mai-2010.pdf
       et je dois vous avouer que çà m’a fait du bien aussi !!!!

      Je ne connais pas ce : François Asselinau mais peu importe çà n’est qu’un homme , dans l’impasse où nous sommes tous ( les anti comme les pros ), au moins lui popose de se rassembler citoyens de tout bord pour ouvrir la porte de sortie conduisant à sortir du système . Nos partis politique tous bords confondus eux souhaitent garder ce système qui alimente leur retraite et leur crêmerie avec nos impôts ......

      Après le communisme, son siamoi le système libéral est entrain d’imploser , pas de quoi verser une larme . Pour pouvoir continuer la partie de monopoly l’argent de nos impôts transfusé dans les banques n’aura fait que de nous appauvrir un peu plus et reculer l’échéance .

      2012 c’est près et en même temps c’est très loin, auront nous le temps de sauver notre cul avant d’avoir tout perdu ......... que nous reste -t-il à perdre d’ailleurs ...

      Construire une Europe citoyenne sur les ruines du système libérale est illusoire il me semble , pourquoi pas essayer tous ensemble dans chacun de nos pays respectifs une autre façon de fonctionner , en mettant en place par exemple le RIC ( Réferendum d Initiative Citoyenne ) et la VI ème République smiley





    • pissefroid pissefroid 9 octobre 2010 11:36

      Ce langage est raffraichissant.


      • plancherDesVaches 9 octobre 2010 13:15

        Vous vous trompez de cible.

        L’Europe est sous domination américaine (comme quasiment tous les pays du monde) et c’est pour cela qu’elle représente un groupe moins soudé que les US.
        Et, n’oublions pas que les Anglais ne sont pas à l’Euro alors qu’ils ont un poids non négligeable au niveau politique... Cherchez l’erreur dans une période de petite crise écono-comique...

        En principe, vu les développements en cours, les US devraient s’effondrer avant l’Europe. Sauf si les peuples Européens, ayant plus de racines que les Anglo-saxons, ont une histoire et du recul...
        Ce qui pourrait les pousser à reprendre un pouvoir légitime qui leur ont volé les castes de riches.

        Si quelques-uns ont étudié l’histoire de De gaulle, ils se rendront compte que le général voulait une Europe plus forte.
        De même qu’il a reconnu qu’il regrettait qu’il y eut trop de cons dans son pays...


        • YVAN BACHAUD 9 octobre 2010 18:52

          L’Europe , comme la France doit avant tout devenir DÉMOCRATIQUE !

          Pour cela les citoyens doivent disposer du référendum d’initiative citoyenne nationale et européen.
          Plus de 80% des citoyens sont POUR.
          Les Allemands en disposent au niveau des communes et des Länder ils doivent se battre pour l’arracher au niveau national.
          En France battons nous , nous aussi voir www.ric-france.fr 
          Voir notamment les vidéos choc.
          Cordialement.


          • samuel * 11 octobre 2010 01:29


             Presque tout d’accord.
             Il y a dans cet article une vision des choses très suggestive, comme si c’était un roman de science fiction. L’image qui ressort de cet article, c’est un monde qui a un haut et un bas. En haut des gens qui dirigent et s’enrichissent, en bas des travailleurs qui galèrent et se font avoir.
             C’est très humaniste aussi comme discours.
             
             Pour être sociale, l’Europe doit être politique, car il faut un espace politique dans lequel la population a une vie democratique, pour controler les gens qui ont du pouvoir a Bruxelles et Francfort ; il faut donc des institutions qui permettent a cet espace d’exister et qui donnent le pouvoir a la population qui y est impliquee. Les décisions de Bruxelles et Francfort seront faites dans l’interet des populations europeennes, le jour ou les populations europeennes constituront un « nous » qui gouverne democratiquement ces lieux de pouvoir.

             Mais la construction de cet espace peut etre longue. En attendant, les peuples europeens doivent reprendre, dans une certaine autonomie les uns par rapport aux autres, leurs destins en main, chacun dans son espace democratique national.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Crystal


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès