Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Europe : de solution, Sarkozy est devenu le problème

Europe : de solution, Sarkozy est devenu le problème

Pas si gâteux Fidel Castro. En déclarant que Nicolas Sarkozy était “fou”, le vieux leader castriste a dit tout haut ce qu’une grande partie du monde et notamment l’Europe pense tout bas. Comme beaucoup, François Bayrou, a jugé “stupéfiant et inquiétant pour la place de la France en Europe et dans le monde” l’affrontement qui a opposé Sarkozy à la Commission européenne et à l’Allemagne sur le dossier des Roms. Reste que derrière les éclats de voix se pose la question de la légitimité de la Commission européenne pour tancer les États.

Le volontarisme de Nicolas Sarkozy salué pendant la crise financière a pris les allures d’éléphant dans le magasin de porcelaine européen en termes libertés publiques. Plus grave qu’il n’y paraît l’épisode interpelle sur le socle des valeurs qui fondent la construction européenne. Si la Commission européenne est le gardien des traités européens, elle est dans son droit au niveau des remarques mêmes maladroites qui ont été formulées. A l’inverse, le bras de fer entre Sarkozy et Barroso-Redding témoigne de la volonté de certains États de faire basculer l’Europe vers une structure intergouvernementale dans laquelle les autres institutions n’auraient que peu de poids.

A cet égard la remarque Pierre Lellouche, aux critiques formulées par la commissaire européenne à la justice, Viviane Reding est éclairante : “Ce n’est pas comme cela que l’on s’adresse à un grand État”, a déclaré le secrétaire d’État français aux affaires européennes. Hier clouée au pilori pour son extrême droite, l’Autriche via son chancelier a dénoncé l’arrogance française. “La Commission est gardienne des traités et elle détermine si un traité a été violé ou non“, “Cela s’applique à la France aussi bien qu’aux petits ou moyens pays. Il ne peut pas y avoir deux poids, deux mesures“, a souligné le chef de gouvernement Autrichien.

Au-delà du populisme de Nicolas Sarkozy, la presse étrangère s’étonne d’un président français capable d’être à la fois Dr Jekyll et Mister Hyde. Illustration avec le Sueddeutsche Zeitung, qui constate qu’”Il n’y a pas encore deux ans, le président français faisait office d’un héros en Europe”, au regard du sauvetage du traité de Lisbonne ou de son intervention dans le conflit russo-géorgien. Un traité de Lisbonne que le président français bafoue sur la question Rom aprés avoir avalisé l’élargissement de l’UE à la Hongrie et la Roumanie. Mais plus que cela la presse étrangère découvre avec stupeur la berlusconisation du président français.

Plus que l’affairisme c’est la mauvaise foi et le discrédit porté à la parole publique qui ne passe pas à l’étranger. “Il devient extrêmement difficile si nous (la commission) ne pouvons plus avoir confiance dans les déclarations officielles de deux ministres lors d’une réunion officielle avec deux commissionnaires européennes et une quinzaine de représentants de chaque côté” avait notamment relevé Mme Redding.

La dérive Française, le délitement de son régime est inquiétant pour l’Europe car la France au-delà de son arrogance demeure avec l’Allemagne le moteur de la construction européenne. Quand Paris tousse et s’égare, c’est bien l’UE qui s’enrhume et qui s’interroge sur son destin.

 


 

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • manusan 18 septembre 2010 14:01

    Il faudrait poser la question à Mme Redding : le Luxembourg pays le plus riche de la planète par habitant a accueilli combien de Rom et de d’exilé africains cette année ?


    • spartacus1 spartacus1 18 septembre 2010 16:42

      En tout cas le Luxembourg accueille près de 100.000 français que la politique imbécile de la bande à Sarko empêche d’avoir un travail décent en France.
      Si le Luxembourg, comme la France avec les ROM, décidait de ne pas respecter les traités internationaux et renvoyait les français, combien de chômeurs en plus en Lorraine ?


    • armand armand 18 septembre 2010 16:46

      Mauvaise comparaison. Les Français au Luxembourg travaillent ; les Roms en France, pour l’essentiel, mendient et chapardent.
      Et leur immigration au Luxembourg est une affaire individuelle, non une une migration tribale. Qu’on le veuille ou non, il y a une spécificité Rom dont nos juristes tatillons ne rendent pas compte, la dimension tribale et clanique.


    • Papybom Papybom 18 septembre 2010 15:18

      Bonjour

      La France, est devenue un état fédéral du pays Europe  ?

      Ou un département du CAC 40 ?

      Pour les cadors de la politique, l’Europe est une niche bien agréable. Sortirons-nous le rabot qui plait tant au cabot qui nous entraine vers un avenir pas beau !

      Cordialement.


      • Emmanuel Aguéra LeManu 18 septembre 2010 16:05

        premier boulot, sortir le nabot, joli cadeau...


      • emile wolf 18 septembre 2010 16:24

        Manusan

        Je ne suis pas certain q’Hugo Pratt eut apprécié votre réaction.

        Henry Moreigne merci !

        Toutefois, votre conclusion me semble très optimiste. la place que vous y faites à la France me semble convoitée par d’autres états. 26 nations fatiguées des frasques de nos dirigeants pourraient volontiers saisir toutes les occasions possibles pour les neutraliser et nous imposer leur décision commune sur de nombreux sujets.

        Le Grand état de Monsieur Lellouche est à l’image de ses représentants. Il est ruiné ou tout comme, il est hâbleur et désormais se veut roublard. Nous ne sommes plus aux grandes heures de la diplomatie gaullienne ou mitterandienne. Le couple Sarkozy-Merkel n’a pas la solidité de celui de Giscard -Schmidt ou de Francois et Helmut.

        Il ne faudrait pas trop compter la-dessus. Les Allemands sont des citoyens sérieux, réfléchis et craintifs pas des enthousiastes. Leur première réaction passe par leur portefeuille, la seconde par leurs intérêts, la troisième par leur tranquillité. Le tout est dirigé par le souci d’être irréprochables. Mais, lors d’un contrat, ils savent, en toute correction, tirer parti de toutes les entorses faites par le partenaire.

         


        • asterix asterix 18 septembre 2010 16:34

          J’ai voté oui car je suis d’accord sur le fond. Beaucoup moins sur la première phrase. Prétendre que Castro n’est pas une momie sénile, c’est prétendre qu’à Cuba il y a à bouffer pour tout le monde, aucun prisonnier politique, pas de terreur permanente, le bonheur à l’état brut.
          Bref, ne vous en déplaise, je préfère encore un Sarko qui sera blackboulé dans deux ans qu’un Leader Maximo qui devrait cent fois finir ses jours à La Haye.
          Que l’auteur parte vivre quatre ans à Cuba comme je l’ai fait, jamais il n’aurait commis une telle entrée en matière.
           
           


          • armand armand 18 septembre 2010 16:54

            Dans nos sociétés feutrées et hypocrites, au travail comme dans la rue, une provocation, même énorme, est toujours jugée moins scandaleuse qu’une réponse proportionnelle voire exagérée à ladite provocation.
            Les propos de Madame Reding auraient du susciter moins des éclats de voix de la part de Sarko que la demande, ferme et inflexible, de sa démission.
            Traiter sur le même plan la France, royaume puis république depuis mille ans, et le grand-duché du Luxembour, minuscule principauté, c’est encore une de ces fictions qui font vivre la construction contre-nature qu’est la CE. Comme imaginer, un seul instant, qu’il puisse y avoir une citoyenneté commune entre Français et Bulgares, par exemple.
            Jamais ce « machin » n’aura la même légitimité qu’un gouvernement si imparfait, fanfaron, menteur qu’il soit d’une des nations qui le composent.


            • LOKERINO LOKERINO 19 septembre 2010 07:46

              Plus je lis « cela » plus j’ai envie de voter Sarkoen 2012 , et dès le premier tour !!


            • moebius 18 septembre 2010 22:33

              On peut croire sur parole Castro qui peut etre sénile inconscient ou malade, dit peut etre tout simplement la vérité du pouvoir politique.
              Quelqu’un qui accepte de faire sans concession au cours d’une interview le bilan de sa politique en disant qu’il n’y avait pas de modéle castriste exportable puique méme a Cuba ce modéle ne fonctionnait pas doit etre absolument pris trés au sérieux


              • moebius 18 septembre 2010 22:38

                ..nous savons maintenant tout du génie politique du mari de la ravissante Carla Bruni et qui a raté sa vie de Claude François


                • Linz 19 septembre 2010 14:51

                  N’attendons pas deux ans pour expulser le Rom qui siège à l’Elysée !


                  • henri1947 19 septembre 2010 19:19

                    Sarko a pris malheureusement l’habitude en France de faire ce qu’il veut : au niveau de la justice dans l’affaire Woerth avec Courroie et d’autres qu’il a nommé au poste important, au niveau bien sur de l’économie et des retraites avec des députés de la majorité menacés de retraits d’investiture couramment et surtout au niveau de principaux médias et autres instituts de sondages généralement dirigés par ses amis. Ainsi depuis 3 ans il nous fait une politique ultra libérales de destruction des bases de notre société sans que cela ne bouge vraiment.
                    Seul récemment avec Médiapart puis bien d’autres cela frisonne mais tout reste sous controle. Comme le pense Fidel Castro peut être est il fou, fou de son pouvoir et de son autorité non contesté en France et qu’il a cru facilement imposé en Europe. Il est peu être en train de se révéler à l’extérieur : et en Europe on ne lui fera pas les cadeaux que consent la « majorité » des médias français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès