Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Européennes : comment la nouvelle loi viole la démocratie

Européennes : comment la nouvelle loi viole la démocratie

La loi électorale qui s’appliquera aux européennes du 7 juin accorde une prime de 6 sièges supplémentaires à l’UMP et de 5 sièges au PS par rapport à la loi appliquée aux élections européennes de 1999.

Dans une démocratie normale, avec un mode de scrutin proportionnel, un parti qui obtient 28% des voix ne se voit jamais octroyer 41% des sièges. En France, sous le régime de l’UMP c’est possible.

En 2003, le Gouvernement Raffarin avait modifié la loi électorale pour les élections régionales et européennes. Quels que soient les prétextes avancés, les modifications apportées avaient pour conséquence de biaiser le résultat des urnes et d’accorder à l’UMP (et au PS) des sièges supplémentaires. Les ficelles étaient tellement grossières que même le Conseil Constitutionnel avait invalidé la loi électorale pour les régionales qui avait dû être refaite. Mais c’est cette loi de 2003 qui s’appliquera pour les européennes du 7 juin.
 
La loi créait 8 circonscriptions régionales. Le prétexte avancé était de rendre les citoyens plus proches de leurs électeurs. Objectif partiellement manqué lorsqu’on constate le grand nombre de parachutés.
 
Mais il y a surtout un autre biais de représentation. Les listes arrivées en têtes ont une représentation disproportionnée. Vous trouverez ci-dessous la répartition des sièges avec la loi électorale appliquée aux européennes de 1999 et celle qui sera appliquée cette année, sur la base des intentions de vote actuelles. (le calcul est fait uniquement sur la base des sièges de métropole car la projection des intentions de vote sur la circonscription d’Outre Mer ne serait pas pertinente).
 
La loi actuelle votée par l’UMP lui permettrait -sur la base des intentions de vote actuelles - d’obtenir 6 sièges supplémentaires que ce que la loi précédente lui aurait accordé. 5 sièges supplémentaires pour le PS.
 
En 2003 cette loi visait à exclure l’UDF qui avait réalisé des scores inférieurs à 10% aux Présidentielles et Européennes précédentes. Mais à plus de 10% l’UDF à l’époque et le MODEM aujourd’hui sont aussi avantagés par ce mode de scrutin avec un siège supplémentaire.
 
En revanche, les Verts perdent deux sièges, le FN 2, Libertas 4 et NPA 4. Avec 4% des intentions de vote le Front de Gauche n’aurait aucune représentation dans aucun des deux modes de scrutin. En revanche au dessus de 5%, le Front de Gauche serait aussi lésé de 4 sièges.
Joli abus de pouvoir qui permet à un parti qui obtient 28% des voix de s’arroger dans l’exemple ci-dessous 41% des sièges et de prétendre que le scrutin est proportionnel - et le pays démocratique !
 
La bipolarisation du pays n’est qu’un biais des lois électorales votées dans le passé par le Parti Socialiste et en 2003 par l’UMP à leur propre profit. Le pays lui reste divers. Les intentions de vote ci-dessous montrent d’ailleurs que PS et UMP ne représentent à eux deux que la moitié des votants, qui eux mêmes représentent la moitié des électeurs qui eux mêmes ne représentent que 60% de la population.
 
Nous avons besoin de mode de scrutin qui favorise la représentation de tous les Français dans les institutions plutôt que de mode de scrutins qui favorise le duo-pôle UMP/PS. Les lois et les exécutifs n’en seront que plus légitimes.
 
    Loi de 1999 Loi actuelle Différence
  Intentions de vote - 14 mai Sièges  en % Sièges  en % Siège
UMP 28%   22 32%  28 41%   6
PS 22%  17 25%  22 32%  5
MODEM 13%  10 14%  11 16%  1
Europe Ecologie 10%  8 12%  6 9%  -2
FN 6%  4 6%  2 3%  -2
Libertas 5%  4 6%  0 0%  -4
NPA 5%  4 6%  0 0%  -4
Front de Gauche 4%  0 0%  0 0%  0
Lutte ouvriere 2%  0 0%  0 0%  0
Alliance Ecolo 2%  0 0%  0 0%  0

Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Reinette Reinette 17 mai 2009 15:59


    la devise de l’UMPSiste :

    « J’irai voler les citoyens jusque dans les urnes » ?


    • non666 non666 18 mai 2009 11:50

      J’avais pondu un article sur le sujet :

      http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/mathematique-et-magouilles-51285

      Oui ce sont des voleurs et ils ont fait voté cette nouvelle loi electorale pendant que tout le monde etait sur les plages l’eté dernier...
      Les medias avaient été d’une très grande « discression » sur les mobiles de ce crime et sur les coupables pourtant très visible.
      Ce jour la, chaque citoyen responsable aurait du perdre toute confiance envers ceux qui portent des cartes de journalistes mais qui dans d’autres payx auraient surement été detenteur de la carte du parti au pouvoir.

      Il n’y a plus de journalistes, il n’y a plus que des vendeurs d’images de marque.


    • Gasty Gasty 18 mai 2009 13:03

      Oui je me souviens ! Les voleurs avec la complicité des médias ont fait une razzia durant l’été.


    • Reinette Reinette 18 mai 2009 15:37


      GASTY bonjour

      SUPER RAZZIA

      Les vacances d’été, une vraie aubaine pour l’UMPS (et ce n’est pas nouveau)

      MAIS je ne sais pas si beaucoup de français pourront partir en vacances cet été. Et l’année prochaine, alors là... points d’interrogation


    • patroc 17 mai 2009 16:02

       Bon article.. Je ne savais pas.. Quelle bande de brigands !.. La proportionnelle totale est pour moi l’élection la plus démocratique possible car elle représente l’ensemble des opinions d’un peuple.. La refuser, c’est brider la démocratie et s’en éloigner.. Avec l’UMP et son chef, on file tout droit vers une dictature où même les élections seront truquées, contrôlées depuis leur règlement, en amont donc.. Refuser cela, c’est voter pour une liste qui favorise la proportionnelle totale..


      • Kalki Kalki 18 mai 2009 09:25

        Parcequ’un représentant n’agit que pour le bien du peuple ?


      • werther_original werther_original 18 mai 2009 12:53

        Et vos idées sont-elles seulement pour le bien du peuple ?
        Vous n’avez toujours pas répondu à mes analyses. Dois-je en conclure que j’ai raison ?


      • Kalki Kalki 18 mai 2009 16:08

        Vos analyses ? Vos analyses pour une société tout sauf démocratique ? vous pouvez voir ma réponse.


      • Fergus fergus 17 mai 2009 16:13

        En l’occurrence, l’UMP et le PS sont complices car ils ont un objectif commun : tout faire pour créer de facto une bipolarisation à l’anglo-saxonne qui leur assurerait (plus ou moins en alternance) un exercice du pouvoir non pollué par les exigences des « petits » partis et les compromis avec eux.

        Mais il se pourrait fort qu’à trop vouloir tirer sur la ficelle, le Modem ne soit dans l’avenir le grand bénéficiaire de cette farce, avec la complicité d’électeurs écoeurés par les magouilles d’appareil des deux grands partis de gouvernement.

        Merci pour ce travail didactique, Antoine.


        • elisabeth 17 mai 2009 16:17

          Heureusement, comme la France est, et demeure, une Démocratie...Chaque citoyen peut, parfaitement, faire appel au Conseil Constitutionnel - dans les dix jours qui suivent l’élection - pour contester la loi électorale, de toute évidence contraire aux principes fondamentaux de la France.

          Encore faut il que lesdits citoyens fassent appel au Conseil pour que celui ci rémédie à la situation. Comme il a su le faire antérieurement, lorsque des citoyens, ou bien des élus, ont contesté les lois électorales, un peu trop partisanes.


          • Antoine Vielliard (Saint-Julien-en-Genevois) Antoine Vielliard 17 mai 2009 16:23

            Bonjour,

            Une loi ne peut être contestée qu’après sont vote. En l’occurrence cette loi avait été contestée. Mais le Conseil Constitutionnel n’avait rien trouvé à redire.

            A vrai dire elle est moins injuste que la règle majoritaire qui accorde plus de la moitié des sièges à un parti qui aux présidentielles n’a obtenu qu’un tiers des voix et prive de représentation parlementaire significative les 42% de Français qui n’ont voté ni pour le PS ni pour l’UMP.

            Non cette loi n’est malheureusement pas contestable juridiquement. Elle est seulement contestable politiquement et électoralement. Il suffit d’amoindrir cette prime en ne votant pas pour ceux qui l’ont voté.

            Antoine Vielliard


          • oeil-de-lynx oeil-de-lynx 18 mai 2009 15:39

            Toutes les proportionelles favorisent les gros contre les petits.. ou ne peuvent pas fonctionner. C« est moins important pour l’assemblé européenne,qui n’a aucune intention de »fonctionner" et qui pourrait donc servir de pure vitrine de l’opinion. Mais si on en venait à lui donner un rôle, il faudrait sans doute passer à l’élection à deux tours binominale au premier tour, comme le suggère le politologue Pierre Allard au site Nouvelle Société


          • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 18 mai 2009 17:23

            « la France est, et demeure, une Démocratie... » : ce n’est pas exact. Tout d’abord le Conseil Constitutionnel ne respecte pas la règle fondamentale en démocratie qui est qu’il faut tenir compte de ce que veut la majorité des citoyens. Le Conseil Constitutionnel vérifie seulement si la loi est conforme à la Constitution. Mais il se trouve que le texte de la Constitution française ne respecte pas non plus les fondements de ce qu’est la démocratie véritable.

            Pour comprendre ce qu’est la démocratie véritable, il faut en premier lieu prendre conscience des idées faussement inculquées sur ce qu’est la démocratie.

            Il ne faut pas, comme c’est très souvent le cas, confondre la démocratie avec le fait de pouvoir élire les représentants. Être représentés par des députés, élus selon la règle de la majorité des citoyens s’exprimant dans le secret, ne signifie pas qu’on est en démocratie.

            Avant tout il convient de se demander où, dans quel pays, est mise en application la démocratie véritable.

            Certes pas en France ni dans les institutions de l’UE.

            La réponse est dans l’article « Où est la démocratie ? ».

            Le système politique véritablement démocratique n’est pas une théorie utopique, il existe ailleurs, et pourrait être mis en place en France ainsi que dans les autres pays de l’Union européenne.

            Toutes les explications sont dans l’article « Où est la démocratie ? ».


          • non666 non666 18 mai 2009 17:36

            NON

            « La saisine facultative peut être faite à l’initiative soit d’une autorité politique (Président de la République, Premier ministre, Président de l’Assemblée nationale ou du Sénat) soit de 60 députés ou 60 sénateurs. »

            Ce n’est donc pas chaque citoyen mais uniquement, dans le cas qui nous occupe, ceux qui ont organisé le putsch.
            Car il s’agit de « contentieux normatif » pas de « contentieux électoral et référendaire »
            En se faisant elire et en faisant reelire « son » parlement Sarkozy leur a fait promettre de ne pas saisir le CC sur la regularité du passage en force du TCE, par exemple....
            Le PS est donc bien le complice de l’UMP.

            4 mirs c’est 3 de de trop pour traitergerer les traitres.


          • Antoine Vielliard (Saint-Julien-en-Genevois) Antoine Vielliard 17 mai 2009 17:05

            Bonjour,

            le calcul a été réalisé avec le nombre de siège actuel et les intentions de vote actuelles en appliquant d’une part l’ancienne loi et d’autre part la nouvelle.

            Je doute que les électeurs du FN, d’Europe Ecologie, de Libertas, de NPA, du Front de Gauche ou de debout la république ne se considère comme des électeurs folkloriques. Ce sont des Français comme vous et moi. Les principes des droits de l’homme devrait leur garantir une représentation équitable dans les institutions.

            Cordialement,

            Antoine


          • Reinette Reinette 17 mai 2009 18:48

            à Ludo, bonsoir

            Vous dites : Mais d’un autre côté, il y a beaucoup trop de listes ’folklorique’ aux Européennes. Je préférerais un vote sur des listes transeuropéennes, avec le PSE, le PPE, les centristes, les écologistes, les deux extrêmes. Si on mettait moins de liste, cela permettrait aussi une représentation plus équitable...


            Si JE décide que la liste que vous soutenez est « folklorique », vous ne seriez pas très content, et vous auriez raison.

            Si on mettant moins de liste
            = ET QUI, d’après vous, devrait décider Des listes qui ne peuvent pas se présenter ?

            Que veut dire le mot EQUITABLE, d’après vouis ?


          • Bois-Guisbert 17 mai 2009 17:23

            En fait comme le poids de la France est négligeable au sein de l’Assemblée européenne (moins de 10 % de la représentation totale), la loi électorale est conçue dans le but évident d’attribuer des places au râtelier, ou dans le fromage selon la métaphore qu’on préfère, aux copains et aux coquins de l’UMPS.

            Avec l’exemple fourni, les grands « courants » étoffent leurs représentations à plus de 10’000 € par mois et par tête de pipe, indemnités incluses, tandis que les formations négligeables deviennent juste un tout plus peu plus négligeables. Sans ce que cela ait une incidence quelconque sur quoi que ce soit, si ce n’est sur le niveau de vie des heureux élus et des malheureux battus.

            La démocratie n’a donc strictement rien à voir là-dedans. Qu’est-ce que ça change d’être représenté par 28 plutôt que par 22 UMP, par 22 plutôt que par 17 PS, par 11 plutôt que par 10 Modem, ou par 22 plutôt que par 28 UMP, par 17 plutôt que pae 22 PS, par 10 plutôt que par 11 Modem ? Ou par pas d’UMP, pas de PS et pas de Modem du tout ? Rien ! Mais alors rien de chez rien !!!


            • Antoine Vielliard (Saint-Julien-en-Genevois) Antoine Vielliard 17 mai 2009 18:14

              Bonjour Monsieur,

              Plusieurs votes se sont joués à quelques voix près. En particulier le vote sur la taxe Tobin qui en 2000 avait été rejeté par 229 voix conre 223. Une répartition réellement proportionnelle des élus français du Parlement Européen aurait changé le résultat du vote. Il aurait conduit à une plus grande régulation financière.

              Il est même probable que si l’issue de ce vote là avait été différente, la crise aurait été moindre en Europe actuellement.. et quelques personnes de votre entourage n’aurait pas perdu leur emploi.

              Cordialement,

              Antoine Vielliard


            • Bois-Guisbert 17 mai 2009 18:42

              Il est même probable que si l’issue de ce vote là avait été différente, la crise aurait été moindre en Europe actuellement.. et quelques personnes de votre entourage n’aurait pas perdu leur emploi.

              Sûrement smiley smiley smiley

              Et si ma tante en avait, ce serait mon oncle !

              P.S. - Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agissait simplement d’une résolution demandant une étude de faisabilité. On était donc extrêmement loin d’une loi. Cette résolution n’a, au demeurant, même pas été soutenue par les bolcho-gauchistes français du PC et de LO/LCR.


            • Marianne Marianne 17 mai 2009 17:48

              Quel est la source du sondage que vous donnez sur les intentions de vote ?
              Je n’ai pas tout à fait le même son de cloche : Ainsi le dernier sondage de l’IFOP donne 6,5% au Front de gauche et non 4%. Les autres chiffres sont également un peu différents.

              Dernier sondage de l’IFOP pour Paris-Match (11 mai 2009), ici :
               http://www.ifop.com/europe/docs/europeennes2009_5.pdf


              • Antoine Vielliard (Saint-Julien-en-Genevois) Antoine Vielliard 17 mai 2009 18:17

                C’est le sondage CSA du 17 mai (c’est le plus récent).

                http://www.leparisien.fr/elections-europeennes-2009/europeennes-l-abstention-menace-17-05-2009-515876.php

                Avec l’ancien mode de scrutin il fallait faire 5% des voix pour avoir un député. Avec ce mode de scrutin par circonscription la limite de fait pour avoir un député dans des deux régions qui ont 13 députés européens est d’environ 6,5% des voix.

                Cordialement,

                Antoine Vielliard


              • Marianne Marianne 17 mai 2009 19:13

                 

                Voici les résultats du sondage en temps direct que je viens de trouver sur le site du NouvelObs. Plus de 3850 personnes ont voté. Les résultats sont inattendus. 

                http://questions.nouvelobs.com/affresult.php?SONDAGE=000789&RUB=999


                Il se peut que la représentativité de l’échantillon ne soit pas la même que celle d’’un échantillon d’institut de sondage, notamment parce que les internautes qui ont voté sont sans doute plus intéressés par le scrutin que la moyenne des gens. Mais cela est toutefois encourageant.


              • Marianne Marianne 17 mai 2009 19:57

                A part cette question des sondages, da’ccord avec vous pour dire que le découpage électoral en régions est moins équitable et affaiblit l’effet de la proportionnellle pour les petites formations


              • Fergus fergus 18 mai 2009 09:08

                Le problème, Marianne, est que ce sondage ne reflète que l’opinion des visiteurs de ce site. Autrement dit, des électeurs de gauche, de surcroît sensibilisés aux questions politiques. Ces chiffres n’ont donc, et c’est bien dommage, aucune valeur en terme d’image de ce que pourrait être le vote des Français en juin. Le seul point véritablement intéressant réside dans la faiblesse d’un PS prisonnier de son problème de leadership et l’étonnante percée du Front de Gauche.


              • Marianne Marianne 18 mai 2009 09:48
                Bon allez, je vous le donne pour la route (c’est trop bon),
                dans la série un sondage peut en cacher un autre... :

                4118 réponses (sondage Nouvel Obs)

                 »Front national : 3%  »MPF-Libertas : 1%  »Debout la République : 3%  »UMP : 10%  »MoDem : 10%  »Europe-Ecologie : 11%  »PS : 19%  »PCF-Front de gauche : 24%  »NPA : 8%  »Lutte ouvrière : 1%  »Je ne voterai pas : 9%

                Je ne pense pas qu’on puisse soupçonner le Nouvel Obs d’avoir « trafiqué »
                 les résultats et on se prend à rêver que l’UMPS soit ainsi reléguée au second plan de la vie politique...





              • Fergus fergus 18 mai 2009 11:42

                Pas de trafic, à l’évidence, mais penser que cela pourrait se traduire dans les urnes dans ces mêmes proportions relève malheureusement de l’utopie.


              • Marianne Marianne 18 mai 2009 12:24

                D’accord avec vous Fergus, mais l’espoir fait vivre ...

                Et comme diasit Oscar Wilde : « Aucune carte du monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas. »


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 17 mai 2009 18:01

                " La bipolarisation du pays n’est qu’un biais des lois électorales votées dans le passé par le Parti Socialiste et en 2003 par l’UMP à leur propre profit. Le pays lui reste divers. « Si je puis me permettre, la bipolarisation ressemble à une maladie à la mode...

                 » Les intentions de vote ci-dessous montrent d’ailleurs que PS et UMP ne représentent à eux deux que la moitié des votants, qui eux mêmes représentent la moitié des électeurs qui eux mêmes ne représentent que 60% de la population. " intéressant point de vue, vous pouvez ajouter celui-ci. http://www.lepost.fr/article/2009/05/17/1539222_sondages-et-elections-europeennes-la-grande-intox.html#reactions.

                Alors, vote ou abstention ?


                • Reinette Reinette 17 mai 2009 18:58

                  FOUTONS-LEUR UNE BONNE CLAQUE DANS LES URNES ! Le 7 juin 2009. Si on est mécontent de l’Europe actuelle, on vote ! Surtout pas d’abstention, à l’UMPS ils n’attendent que ça !

                  Cette Europe n’est pas la nôtre ! Elle est au service des trusts et de la finance. C’est cette Europe qu’ont rejetée les populations des Pays-Bas et de la France, en 2005, puis de l’Irlande en 2008 en votant majoritairement NON  au projet de traité constitutionnel.

                  Une véritable Europe sociale ne pourra voir le jour que par une contre-offensive des travailleurs qui annule toutes les lois et mesures de régression sociale qu’ont imposées, dans tous les pays européens, les patronats et leurs gouvernements.

                  Une véritable Europe des peuples
                  signifie pour chaque peuple le droit à sa langue, à sa culture, le droit de choisir ses institutions ; c’est-à-dire, de façon générale, le droit de décider de son destin. Il s’agit aussi de s’opposer au mandat d’arrêt européen, instrument de répression politique aux mains des Etats.


                  • Bigre Bigre 18 mai 2009 07:33

                    Pour aller au delà du coup de gueule ... il faut faire une campagne virale auprès de ses propres copains, en les invitant à aller voter, et en leur suggérant le nom d’un parti.

                    Et on peut aussi les inviter à lire le présent article d’AgoraVox par la même occasion.

                    Bigre !


                  • Reinette Reinette 17 mai 2009 19:08

                    En ce qui concerne les sondages :

                     VOIR :

                    Collectif Sondons les Sondages !

                    Créé en 2007, le collectif Sondons les Sondages ! regroupe des citoyens qui luttent contre l’emprise des sondages d’opinion. Citoyens politisés, mais en dehors de tout positionnement partisan.
                    Son but est de préserver un débat démocratique de qualité, qui laisse place à l’échange d’idées et s’affranchit de la référence constante aux sondages d’opinion.
                    Notre collectif est ouvert à tou(te)s celles et ceux qui partagent notre vision critique des sondages. Si vous souhaitez vous rapprocher de nous, pour faire avancer cette cause, n’hésitez pas à nous contacter !

                    http://www.agoravox.fr/auteur/collectif-sondons-les-sondages


                    • décurion 17 mai 2009 19:20

                      Le fait d’écrire « Dans une démocratie normale » au lieu de « normalement dans une démocratie », n’est pas anodin .
                      Une Démocratie ne peut pas etre violée, ou baffouée, c’est un non sens. Si vraiment l’acte a été commis, la victime ne peut pas être la Démocratie, mais tout juste un leurre
                      Dire d’une Démocratie qu’elle est normale, libérale, représentative, relève de l’escroquerie intellectuelle.
                      41 % de sièges avec 28 % d’électeurs ce n’est pas normal, mais 32 % de sièges ne l’était pas plus, puisque non représentatif de l’expression des électeurs.
                      Si le législateur peut faire n’importe quoi selon ses désirs et ses ambitions, c’est parce que nous ne sommes pas en démocratie, et c’est ce qui manque le plus.,
                      Un Démocratie dont tout le monde se réclame, mais dont personne ne veut.


                      • R.L. 17 mai 2009 20:06

                        Où donc peut-on se mettre un sondage dont le propriétaire est un copain de Sarkozy et exploiteur de l’Afrique... ?
                        Dans ces conditions, et pour bien d’autres, allez voter aujourd’hui c’est cautionner une vaste fumisterie.


                        • Internaute Internaute 17 mai 2009 20:13

                          Pour ce qui est de la loi électorale, le charcutage est un sport national depuis que les élections existent. Le but de la manoeuvre est toujours le même - que ceux qui tiennent le manche aient un peu plus de chance que les autres d’être reconduits aux affaires.

                          Pour ce qui est de la proportionnelle, je trouve plutôt bon la loi électorale qui donne au plus fort une majorité de gouvernement. Sinon le pays est ingouvernable. Ensuite on peut discuter à l’infini de la représentation des formations mineures. Quel que soit le système il n’y a que celui qui a la majorité qui gouverne. Soit il le fait en bonne intelligence et prend en compte les opinions diverses, soit il le fait comme un dictateur ce qui est malheureusement le cas général. Par conséquent, la représentation des petits n’a aucun intérêt, sinon celui de partager un peu plus équitablement la délicieuse gamelle que ces parasites se sont octroyé sur notre dos.

                          Les élections européennes sont un leurre car il n’y a aucune démocratie en Europe. Votez pour qui vous voulez, ceux qui tiennent les rênes s’en fichent comme de l’an 40. Un référendum est supposément contraigant pour le gouvernement. On s’est moqué des gens avec le référendum sur le TCE qui a été repassé par le parlement. Les élus nous ont tellement bien représenté qu’ils l’ont voté à 95% alors que le peuple l’avait refusé à 55%. Ces escrocs viennent maintenant demander notre vote et nous parlent de démocratie mais ils se moquent de nous. La seule chose qui vous intéresse sont les 20.000 euros par mois que vous prenez sur nos impôts. Au niveau de l’UE c’est la même tromperie. Pourquoi faire revoter les irlandais ? Et si on refaisait l’élection présidentielle pour être sûr que c’est bien Sarkozy que les français voulaient ? Vous en pensez quoi ?

                          J’espère que cette fois-ci il y aura 95% d’abstention. Faites votre dictature tous seuls et sans l’alibi d’une élection bidon.

                          Non à l’Europe totalitaire et non aux députés français.


                          • HELIOS HELIOS 18 mai 2009 11:28

                            Cher « Internaute ».. vous ecrivez :

                            «  »« je trouve plutôt bon la loi électorale qui donne au plus fort une majorité de gouvernement. Sinon le pays est ingouvernable... »«  »

                            Je crois sincèrement que si vous pensez vraiment ce que vous avez ecrit, vous vous etes laissé intoxiqué par le venion distillé par des gens qui n’ont aucun interet a partager quoi que ce soit et surtout pas le pouvoir.

                            C’est totalement faux. Un parlement composé de député issu d’un vote vraiment et totalement proportionnel n’est pas ingouvernable. il faut seulement que l’executif sache convaincre de l’interet de ses mesures et de ses lois. Il faut qu’il collabore avec la representation nationale pour l’interet de tous. Nous pourrons voir des députés EN LEUR AME ET CONSCIENCE, comme ils ont été choisi par les electeurs, voter des prohjets gouvernementaux, car ils vont dans l’interet de tous.

                            Si c’est cela que vous appelez la non-gouvernabilité, vous avez une bien curieuse notion de la démocratie. Dans vos conditions, il vaut mieux avoir un dictateur, il n’aura pas besoin de parlement pour gouverner et ce sera encore plus facile.

                            Nous vivons en collectivite, en societé intelligente dont l’avenir se construit (normalement) plutot que s’impose. A vous de voir, avec votre raisonnement quel est la proportionnelle qu’on souhaite. Les députés godillots n’existent que parce qu’il y a votre type de raisonnement.


                          • Internaute Internaute 18 mai 2009 13:05

                            @ Hélios,

                            Vous parlez d’un monde idéal. Malheureusement au parlement tout se réduit à des peitis marchandages mesquins et à des querelles de clocher.

                            De Gaulle a introduit le fait majoritaire dans la constitution de la V° république justement pour éviter les errements de la IV° république où un gouvenrement ne tenait pas 3 mois.

                            Je ne suis pas pour la dictature mais effectivement pour un régime présidentiel à mandat long où le président gouverne sans être gêné par tous les roquets du parlement. Par contre on pourrait introduire un référendum de confirmation à milieu de mandat.

                            Le problème aujourd’hui est que la V° est faite pour un président au-dessus des partis mais notre omniprésident se comporte en chef de parti allant jusqu’à présider des réunions de l’UMP, ce qui n’est absolument pas son rôle.


                          • Marianne Marianne 17 mai 2009 20:18

                            Si ce sondage n’est pas comme vous le dîtes à prendre pour argent comptant, alors pourquoi ne pas le faire mentir en allant voter ? Je comprends votre dépit vis à vis des principaux partis politiques mais si des électeurs de gauche s’abstiennent le 7 juin, Sarkozy en sortira renforcé. Or il faudrait réellement parvenir à affaiblir son influence et celle de l’UMP au parlement européen et par ricochet en France.


                            • Marianne Marianne 17 mai 2009 20:20

                              Le message ci-dessus est adressé à R L .


                            • R.L. 18 mai 2009 15:27

                              Chère Marianne,
                              Je parlais en fait bien au-delà de savoir si la boîte de sondage était celle de Bolloré, de Parisot... et vous le savez bien.
                              Bien parler clair, je ne vote plus socialiste depuis leur trahison des années 83-84.
                              Les institutions sont telles qu’il n’y a plus de vie démocratique dans ce pays et qu’une majorité de gens ne sont pas représentés (sans parler du comportements des élus...).
                              Marre de voter pour le moins pire qui me trahit. Marre de voter dans une circonscription taillée de telle sorte qu’elle effraierait un dictateur (qui a fait même rire mes amis russes). Marre de voter et de voir l’État passer outre les résultats (référendum 2005). Marre de voir les calculs des votes sous-traités aux USA, pour ne pas parler des machines à voter. Marre de ce qui sert de presse manipuler en permanence l’opinion et fausser les résultats. Marre de l’impossibilité que d’autres courants de pensée démocratique ne puisse s’exprimer et du monopole de l’UMPS qui rend impossible tout autre écho et amène progressivement et régulièrement des individus à rejoindre ceux qui se servent sur le pays (Étudiez les listes dans les 8 régions : mème ensemble, Gogol et Kafka sont battus à plat de couture)... Marre...
                              Marre de continuer de valider une vie politique abjecte.
                              Je ne renforce en rien le pouvoir du dangereux clown inculte en n’allant pas voter. Bien au contraire.
                              100 - 28 % = 72 %. Si ce pourcentage n’allait pas voter le 7 juin, quelle serait la légitimité des élus UMP ? Quelle serait la crédibilité de ces toquards au Parlement bidon de Bruxelles ?
                              La situation est-elle, c’est faire en sorte que rien ne change !
                              Seriez-vous de ceux qui disent (ou disaient), « Regardez de l’autre côté du mur comment ils aimeraient pouvoir voter »librement !«  ?
                              Examinez-vous les taux d’abstention aujourd’hui qu’ils sont »libres" ,
                              Je connais même des gens, victimes du Stalinisme, qui regrettent l’époque...
                              Loin de moi d’approuver bien sûr (et c’est un euphémisme), mais on ne voit jamais la poutre...).

                              Les politiques-professionnels sont les premiers responsables (avant les financiers qui n’ont rempli que leur rôle) de la crise d’essence politique qui a les conséquences financières et économiques que nous commençons à ressentir seulement.
                              Les conséquences de cette crise vont créer des oportunnités bien supérieures que des élections trafiquées dans un système totalement verrouillé !


                            • maharadh maharadh رجل حر 17 mai 2009 21:10

                              Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ! Sondage non mais puis quoi encore reinette ?
                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-23859989.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès